Vous êtes sur la page 1sur 65
Sélén par Douglas-Niles Un Accessoire pour Personnages de Tous Nivcaux pour le Monde de Jeu des FORGOTTEN REALMS ° Pe DEO E UO CU SUEUR LAO ey De aaa nance ue aes rn Ser enetten meena e es Sélénae par Douglas Niles Crédits : Correction : Mike Breault Version francaise : Mlustration de Couverture: Tim Hildebrandt Traduction = Jérdme Dumee Illustrations Interieures: George Barr Correction /Révision : Luc Masset Cartographie : Dave S. LaForce Maquette: Hexagonal Remerciements : Jevoudrais remercier Gracme Mortis, Jim Bambra et Phil Gallagher pour leurs ides cetleur contribution alors que les es comimengaient & prendre forme LArchipel de Korinn a && eréé par Aaron Allston et i est décrt en détail dans le module N4, Treasure Hunt TSR, Ine. TSR Lid. POB 756 120 Church End, Lake Geneva, ‘Cherry Hinton Wis3id7 Cambridge CB1 3LB USA United Kingdom ADVANCED DUNGEONS & DRAGONS, AD&D, BATTLESYSTEM, FORGOTTEN REAI IMAGINATION, et le logo TSR sont des marques déposées appartenant & TSR Inc MS, PRODUCTS OF YOUR Dictribué surle marché du livre aux Etats-Unis par Random House Ine. et au Canada par Random House of Canada, Ltd. Distribue sur le marehé du jeu et du jouet par des distributeurs régionaux. Distribué on Europe par TSR Ltd. Cet ouvrage est protégé par les lois sur les copyrights des Btats-Unis d’Amérique. Toutes reproductions ou utlisations ‘non sutoriaées dt matériel et des illustrations e-contentss sont interdites sans le consentement éerit de TSR, Ine. 1992, 1999, 1994 TSR, Ine, Tous Droits Réservés. Imprimé au Rayaume-Uni ISBN 1873799 11.X SS 1 <= eer yee eva a Table des Matiéres BI if Races de personages des Sélénae. 4 Classes de personages des Sélénae. [Niveaux des personages... Conflts courant... Beonomie des Sélénae.... Climat des Sélénae. ‘Topographic des Sélenae. Vie sauvage des Sélénae. Js Divinités des Sélénae. La Déesse. Les Enfants Kazgoroth la Béte. CRE Sites spécifiques des Sélénae... RPE Les terres du Ppeuple..... Callidyrr-. Corwell Moray Snowdown... ee ee ie Norlandie.... Norheim, PEER Archipel de Korinn.. Autres contrées des Sélénae. ‘Vallée du Loch Myr. Synnoria, Flamsterd. Gua Appendices. Urilisation des Selence.. Objets magiques propres aux Sélénae. scares ts =I BE: BREE BSESEE BEERS ApS ES ad SS a= INTRODUCTION La Déesse se trowvait dans les Sélénae depuis de nombreux siécles — bien avant Tarrivée des humains, ou méme celle des Lewyrr. Seule, ele avait nour ls ies et pris soin dlls, les voyant verte et vieaces ‘au cours de V'té, lanches et sommeiliantes au long de Thiver lle surveillait le changement de son corps, la contrée, au fur et @ mesure du passage des ans, mais celui était i lent quille semblait toujours rester la méme dune année sur Vautre. Elle donna nais sance d des lacs et les marécages pew pro fonds devinrent des champs. cowverts herbe. Les montagnes.glissaient lente. ‘ment, sérodant dans les vallées en contre- bas, lors que les riviéves slargissaient,de- venant plus placides avec les années. Occasionneliement, une riviére changeait de lit, courant avec impatience sur une nouvelle voie jusgu’a ce que Vécoulement des sieles ait apaisé son comportement tur buen Ta Déesse powvait voir les ites au tra- vers. des Sourcelunes, des fenétres quelle ‘avait eréées dans ta terre. Chague Source- lone était un bassin clair et calme deau JSroide qui se trowvait dans un bosque isolé ‘ou dans un vallon montagnard reculé. Grice ace Sourcelunes, la Déesse regardait son monde prendre forme, et surveilait sa croissance et son évolution. Enfin, elle assista a Varrivée de (a vie dans son monde. Elle se souvient du temps, dans un passé lointain, on les seules créatures sur les iles étaient ses enfants. Le grand Lévia- than fut le premier membre de sa progéni- ture @ accoster les rives des Sélénae. Son ‘grand dos gris brisat la surface de la Mer des Sélénae comme une ite fraichement émergée, aussi larg et solide qu'une petite masse de tere. Pendant de nombreuses an- nées le nuage d'écume de son soufle fut le seul signe de vie animale le tong des riva- ‘es gravelewe et des goles profonds des cites déchiquetées de Varchipel Ensuite vint la licorne, Kamerynn, dont la criniére neigeuse brilait & travers les champs et les vallons des iles. Cette buis- sante créature vécut d abord sur Guynneth, ‘puis ensuite sur Alaron, Moray et dautres ites jusqu@ ce quelle aif fnalement demew- 16 sur toutes les iles. Des légendes rappor- tent que la progéniture de ta licorne, les chevaus, cowore toutes Tes Sélénae en rai- son des vagabondages de son ancétre. Mais ia Déesse recherchait 'Equilibre avant tout, et ses deus premiers enfants taient des eréatures paisibles et pacifiques. Elle donna naissance a son troisiéme en- ‘ant pour les contre-balancer — le repré- sentant le plus jeune et le plus morte de sa progéniture. La Déesse introduisit la ‘Meute sur les Séténae, le rassemblement de loups dont le chant de chasse frapperait de terreur & Vavenir le caur des créatures in- Seriewres, et dont les méchoires cruelles ‘mettraient un terme a ta vie de plus dun lieore imprudent et de plus dune tapine sans défense LEquilibre demandatt en efet que ta vie soit contrebalancée par ta mort. Et est pour cela que la Mente errait sur les Sélénae, sauvage, hurlante et libre, en tant awiagent de mort de la Déesse. ‘Au fur et @ mesure que le temps pas- sait, de plus en plus danimaue arrivaient ‘pour peupler ces iles déchiquetées mais pai- sibles. Les plus sérieuses menaces qui pe- ‘aient sur le pays élaient les tempétes hiver- nnales qui surgssaient avec violence de la Mer Inviolée, débarrassant les iles des fai- bles ot des fragile, laissant prospérer et se ‘multiplier les forts. Ainsi, méme les tempé- tes jouaient leur réle dans le maintien de VEquilibre. ‘Alors, un jour arrivérent les Llewyrr Le peuple elfe vint dau-dela de la mer, peutétre arrété au cours dun quelconque voyage mystérieu en direction de liewx se trowvant encore plus @ Vowest. Ils privent possession des Sélénae, perdirent le contact avec leurs parents des Royaumes et passé- rent des siecle paisibles de solitude pasto- rale Plus tard vinrent les nains — peuple mystérieux quisembla jaillir duc sol tui- méme, car la Déesse ne se souvient pas de leur arrivée. Ils vivaient en paix avec les Lewyrr, car ils évitaient la plus grande partie de la surface du monde. Les liewx quils habitaient étaient arides et rocheux = des terrains que les Llewyrr ne souhai- taient pas peupler. Et alors, au carur d'un hiver cruel, les Sélénae ressentirent le premier pas lourd de la Bete. La Mere ne sut pas sil avait émergé de la mer agitée par Ia tempéte ou bien des profondeurs de quelaue océan bouillonnant de lave se trouvant loin sous sa peau. Elle ‘su seulement que le monstre parcourait le ‘pays dans un but airoce, menacant grave- ‘ment lEquilibre Les enfants de la Déesse, ainsi que les animauex, les Lleterr et les nains, combat- tirent la Béte du mieux quits purent, te- nant en respect sa force ténébreuse. Ils ne purent le dfaire, mais sa puissance ne put 4 son plus saccrottre au point de vainere la Déesse. Ainsi I Equilibre fut maintenu. La Bite appela ses propres suivants qui se dressérent, ruisselanis, hors de ta mer ‘pour savancer en rampant sur la terre. Les {firbolgs revendiqueérent la propriété des Sé- lénae, twant sans pitié quiconque se dres- sait sur leur chemin. Ces immondes géants -gagnérent progressivement le pays, oubliant leur origine marine, et se rébandirent & travers les Sélénae avec une force implaca- ie Les nains et les Llewyrr rassemblerent leurs forces pour se dresser contre la: mena- ce des géanis et de la Bite. La guerre rava- ‘ea les iles pendant de nombreuses décen- nies, mais les firbolgs furent. finalement repoussés dans des recoins des les, oils fu- rent soigneusement surveiliés par les protec- tewrs de lEquilibre. La situation des Sélénae demeura ainsi pendant des siéces. Peu de choses change- rent, car nites Lewyrr, niles firboles wétaient des batisseurs, et Vauvre des nains progressait principalement sous terre, El cela aurait pu rester ainsi di ja- ‘mais, sans larrivée de U Homme. Les premiers humains. arrivérent du sud, depuis une terre inconnue, naviguant sur des coracles lents mais bien adaptés @ Ja mer. Ces hommes fuyaient un adversaire passant et ils Grigérent des forteresses et des palissades pour se protéger, mais, quoi quis qient craint, ils ne furent pas powr- suis jusque 1a. De plus en plus dhommes arriverent, broclamant bientot que la plus grande par tie de la grande ile @Alaron leur apparte- nait, Les Llewyrr se déplacérent a contrecceur, se retirant jusqu aux étendues ‘lus sauvages des ies. Mais il semblait que les arrivées dwmains ne devaient jamais cesser, alors que la nouvelle d'un endroit on personne mavait @ craindre la. botte d'un tyran, ni les sorts des sorciers maléf- ques, se répandat. Les gens qui venaient sur les Sélénae Slappelaient juste ainsi : les Gens, le Peuple ou dans le langage des iles "le Phewple’. Le Pheuple prospérait et ses villes se dévelop- paient. lis se répandivent sur Guynncth, sur Moray et sur Snowdowm, et —en moin- ‘dye nombre — sur les iles' plus arides de Norheim et de Norlandie. ‘Avec le Ppeuple vinrent les bettesgens, car le petit peuple demeurait dans les ‘Rojaumes partout ow il powvait trowver des cibles humaines pour ses transactions mer ‘cantiles. Les habitations des humains et des petitesgens repoussérent les Hewsrr loin Ka ay, SSSA Mears dans les terres sauvages des ile, car le peu- ple elfe évitat les contacts avec ces now veauee arrivants agressi et plus éphéméres queue, Le Pheuple revendigua bientdt ta pro- priété de toutes tes fles — non pas en tant que peuple uni, mais en tant ‘qwassortiment de petits royaumes en proie 4 des quereles intestines. Ils se faisaient de petites guerres, dont le but était plus de ‘giner que de détruire, Lentement, les gran- des ils dAlaron et de Gueynneth devinrent des centres de pousvir, bien que trois ow quatre royaumes séparés sur chacune Genire elles aient continus a lutter pour ob- tenir Vautorité supréme. Alors que les drames des humains, des Llewyrr et dautres eréatures moindres se Jouaient sur la scine des Sélénae, la Béte dormait. La vigilance de la Déesse dimi- wait, alors quille savourait Vépanouisse- ‘ment de la vie sur son corps. Lentement ta Béte se réveilla, sapant subrepticement le pouvoir de la Déesse travers une Sourcelune. Lorsquil fut prét elle prit un nom et marcha @ nowveau sur 4e pays ‘Son nom était Kazgoroth, A partir de cet instant, la Béte parcou- rait le pays avee la mort pour seul but. Il tuait implacablement, aw hasard. Ilse dé seloppait et grandissait au fur et d mesure awl tuait, Ef il conduisit le Poeuple ase réwnir pour luter contre lui. Un roi s leva die Royaume de Callidyrr sur Tile d’Alarom : Cymryoh Hugh. Avec la bénédiction de la Déesse et une épée forgée ‘pour lui par les artisans nains les plus ha- Biles, il fit face & Kazgoroth. La puissance de Vépée et du roi repoussa la Béte, grave- ‘ment blessé mais non tué, jusqu/aucx recoins obscurcis de sa demeure. Il allaitrester Id pendant de nombreux siécles. Cymrych Hugh wnifa pour la premiére ‘ais le Poeuple des Sélénae en un roxaume. 1 érigea une puissante citadelle chez Wi, @ Caer Callidyrr ; celle-ci devintlégendaire & travers tous les Royaumes Oubliés Pendant un temps les Sélénae connw- rent la pai, alors que le royaume de Cym- ‘ych Hugh et de ses descendants maintenait Tunité du Pheuple. Les générations. pas- sant, le souvenir du premier Haut Roi ses- tompa.progressivement et les liens. forts sunissant le Ppeuple commencérent & seff- locker. De nowveau, les iles se trouverent tre bientbt qu'un rassemblement de petits royaumes se faisant de petites guerres. Ces royaumes chamailleurs furent une broie facile pour Vassaut sawoage des Nor- diques, guerriers & la barbe jaune qui pri- rent la mer @ Eauprofonde @ la recherche de nouvelles terres d Vowest. Les longs navi- res touchérent dabord terre le long des Iles Norheim, prélevant wn tribut str les minus- ‘cules royaumes du Pheuple quils trouvérent 12, Puis la Norlandie, suivie d Oman, trem- Dlarent sous les attaques des pillards ‘Mais les Nordiques se fatiguérent vite accomplir des raids et choisirent de sin- Staller. Ils revendiquerent la propriété des ies septentrionnales ; les royaumes divisés du Ppeuple ne purent se rassembler pour y résister. Comme le temps passait, les Nordi- ques devinrent plus puissants et conguirent autres iles. Si ce mouvement ne sinverse pas, les années de regne du Pheupie sur les Sélénae approchent de leu fin Des cleres sont arrivés au sein du Ppew- ple, préchant le culte de nowveauc diewe — ceux adorés @ Eauprofonde, Calimshan et Tethyr. Ces clercs niont pas élimin€ la foi du Pheuple en sa déesse, mais ils ont fait nnaitre des doutes. La Déesse peut maintenant sentir le dé- clin de sa force, et elle sait que son existence ‘est maintenant lige é celle du Pheuple. Et de nowveau la Bete a commencé @ re- UN APERCU DES SELENAE Les Ties Sélénae grouillent d'opportu- nités de campagnes pour le jeu AD&D®. Des personnages de pratiquement toutes Tes classes et de tous les niveaux stan. dards peuvent trouver aventure et défi dans l'une ou l'autre partie des ile. Races de Personnages des Sélénae Nombre de races courantes de per. sonnages du jeu AD&D® sont présentes sur les iles Sélénae. Elles sont réperto- riées ici, avec une bréve présentation de leurs caractéristiques sur les Sélénae. Les joueurs désirant utiliser des personages dautres races peuvent bien sir le faire avec T'autorisation de leur MD, mais ces personnages seront originaires dautres parties des Royaumes Oubliés, Humains Les ies Sélénae sont peuplées par deux sociétés humaines principales : les habitants humains originels des iles, qui constituent Je Ppeuple; et des arrivants tardifs, les Nordiques plus belliqueux. Le Ppeuple est organisé en de nom- breux petits royaumes, vaguement ras- semblés sous le commandement d'un Haut Roi, ce dernier étant plus un symbo- le qulun vrai chef. Le Ppeuple est princi- palement une société agricole, bien que ses membres puissent combattre sauva- ‘gement lorsqu'lls sont appelés défendre leurs demeures. Les Nordiques méprisent agricul. ture, a laquelle ils préferent les raids et la guerre. Ils ont arraché des mains du Ppeuple la plus grande partie des Sélénae septentrionales. Les royaumes restants ‘au Ppeuple sont les cibles favorites des raids des Nordiques, mais leurs aven- tures les emmeénent également jusqu'a la Cote des Epées et, & Toccasion, aussi loin ‘au sud que Calimshan. Elfes La race dlelfes vivant sur les Sélénae est celle des Llewyrr. Autrefois race do- ‘minante sur ces les, les Llewyrr ne reven- diquent plus aujourd'hui que la propriété de petites portions reculées de Gwynneth et dAlaron. Les Llewyrr sont trés sembla- bles aux hauts elfes. Nains Comme celle des Lewyrr, la culure des nains des Sélénae remonte & fort long- temps. Ces semi-humains trapus et belli- queux ont également été repoussés sur de petites portions des iles. Plus nom- breux que les Llewyrr, les nains aiment leur intimité et défendent vigoureusement leurs terres contre tout empiétement hu- main supplémentaire. Petites-gens De tous les semi-humains, les petites: -gens sont ceux qui se sont le mieux ad: tés & la domination humaine sur les Sélé- nae, Les communautés de petites gens se situent & proximité de la plupart des prin- cipales agglomérations du Ppeuple ; on peut trouver quelques bourgs des petites- gens prés des placesfortes des Nordi- ques. Les petites-gens profitent du com- merce avec leurs voisins humains et se ré- jouissent de la sécurité offerte par les chateaux proches. Classes de Personnages des Sélénae Au sein du Ppeuple les bardes et les druides sont hautement respectes et ils sont sujets quelques régles particulié- res. Les guerriers, les voleurs, les magi- ciens et les cleres peuvent étre membres de niimporte quelle communauté des iles, cen respeciant les restrictions raciales ha- Dituelles. Les visiteurs sont bien sir suffisam- ‘ment courants sur les iles pour quion puisse assez raisonnablement y trouver nlimporte quelle autre race ou classe de personnage. Druides Les druides sont communs sur chacu- ne des iles habitées par le Ppeuple. Ty a un Grand Druide sur chacune des iles Sut vantes : Gwynneth, Alaron et Moray. Les druides montrent en général trés tot dans leur vie une aptitude pour leur vocation. Comme les druides sont haute- ‘ment considérés dans la culture du Ppeu- ple, les parents encouragent leurs enfants développer leur talent inné. Les rangs des druides sont ainsi assurés d'un appro- visionnement régulier en jeunes initiés. 7 Chaque druide se voit assigner comme territoire une certaine portion dune des iles. Au centre du territoire du druide se trouve le bosquet_druidique. Celuici peut étre constitué d'un groupe de pins ou de peupliers, mais il renferme le plus souvent des chénes agés, des géants des foréts noueux et battus par les intempéries, ayant supporté une centaine, voire plus, dhivers rigoureux. Dans certains endroits éevés, ou sur les iles désolées des franges septentriona- les des Sélénae, ce bosquet druidique nest rien dautre qu'un maigre cercle de pins ramassés. Ces arbres peuvent avoir deirx cents ans et étre & peine de fatale d'un homme. Quel que soit le type d'ar- bres, chaque druide posséde son propre bosque Les druides du 12eme niveau et plus, regoivent en garde un bosquet particulié- rement enchanté — un. bosquet_conte- nant en son sein une Sourcelune. Ce sont les lieux les plus sacrés dans le monde du peuple. Les druides assurent leur tiche de gardien avec vraiment beaucoup de sé riewx. Tout druide sacrfierat sa vie pour préserverlecaractresaré dune Source: lune, Chacune des ies les plus grandes, Gwyneth, Alaron, Moray et. Norlandie posséde tine Sourcelune centrale d'une importance particuligre pour les druides. Des monolithes de pierre surmontés de linteaux forment des cercles arches au- tour de ces Sourcelunes. Ces Sourcelunes particuliéres se trou vent au cceur des bosquets des Grands Druides. Ceux se trouvant sur Gwyneth, Alaron et Moray demeurent des. lieux brillants et consacrés, car ces iles sont sous le contrble du Ppeuple. Mais en Nor- landie, ces arches sont tombées en ruines, et Heat de la Sourcelune est stagmante et verte. Li, les Nordiques ont repoussé le Ppeuple et les druides hors da pays et, par conséquent, il n'y a personne pour sloceuper de la source. De ce fait, la vue de la Déesee, diminu, et elle pert sa v- Cleres Des cleres des Royaumes Oubliés sont venus jusque sur les Sélénae pour ré- andre la parole de leurs différentes reli gions. Ce n'est pas une tache aisée au sein du Ppeuple, qui considére la Déesse, telle quielle est présentée par les druides, comme la divinité supréme. Méme les