Vous êtes sur la page 1sur 46
" data-type="pdf-document" id="pdf-document">

GUIDE OFFICIEL

SLOW COSMETIQUE

OFFERT PAR SLOW-COSMETIQUE.COM

GUIDE OFFICIEL SLOW COSMETIQUE OFFERT PAR SLOW-COSMETIQUE.COM

Table des matières

Introduction

Chapitre 1 : Qu’est-ce que la Slow Cosmétique ?

4

• Aux origines de la Slow Cosmétique

4

• Une association qui travaille pour vous

5

• Comment défnir ce qui est Slow Cosmétique ?

6

• Les valeurs de la Slow Cosmétique : La Charte Slow

6

• L’Association expliquée

8

• Que peut faire un membre de l’association Slow Cosmétique ?

9

• Qu’est-ce que la Mention Slow Cosmétique et comment est-elle attribuée ?

10

Chapitre 2 Passer à la Slow Cosmétique pour de vrai

11

Mon protocole de soin Slow Cosmétique en un clin d’œil

11

Le démaquillage et la toilette du visage

12

La toilette et le soin du corps (et des cheveux)

14

Le soin ciblé et l’hydratation du visage

16

Le maquillage et les soins plaisirs associés

17

Des astuces pour rester jeune plus longtemps avec la Slow Cosmétique !

19

Chapitre 3 : Se libérer du brainwashing cosmétique !

21

Se libérer avec le bio

21

Se libérer en lisant les étiquettes

25

Se libérer avec le home made

28

Introduction

Le «brainwashing cosmétique» a assez duré ! Certains cosmétiques sont en effet capables de nous «laver le cerveau»… Des faux-semblants dans les publicités, des produits «miraculeux» qui contiennent en réalité une majorité de matières inertes, des formulations soi-disant «vertes» truffées de pétrochimie ou d’ingrédients synthétiques. N’en jetez plus ! Notre association Slow Cosmétique pense qu’une cosmétique plus sensée est possible. La Slow Cosmétique a pour but de sensibiliser le public à un usage plus raisonnable des produits de beauté et de soin. Moins de produits, un peu plus de bio, des recettes maison, et surtout des gestes et des ingrédients cosmétiques qui respectent l’environnement et la santé. La Slow Cosmétique, terme rassembleur, c’est une invitation à l’attention de tous les consommateurs. Invitation à se poser un instant, et à se distancier du zapping incessant à la recherche du produit miracle, pour prendre plus de temps pour se chouchouter au naturel. Pour une beauté vraie, transparente, écologique et éthique. Afin de rendre le passage à la Slow Cosmétique plus simple et accessible à tous, les membres de l’Association Slow Cosmétique ont souhaité écrire ce petit guide pratique. Il est le fruit d’un travail bénévole et a été réalisé avec les moyens d’une association naissante. Dans ce guide, vous comprendrez tout d’abord ce qu’est réellement la Slow Cosmétique, son origine et ses principes fondateurs. Pratique, ce guide a aussi pour but de vous aider à mieux consommer la beauté. Il vous apprendra à lire les étiquettes des produits de soin et à les décrypter, à reconnaître les logos bios, mais aussi à fabriquer vos propres cosmétiques à la maison. En fin d’ouvrage, vous trouverez la liste des marques et enseignes cosmétiques qui peuvent vous proposer des produits ou des services «slow». Cette liste de bonnes adresses et de marques de confiance se lit à la manière du guide Michelin : elle est un gage de qualité. Femme, homme, jeune, senior, n’attendez plus ! Découvrez les bases de la Slow Cosmétique avec nous et lancez-vous ! Vous ferez certainement des adeptes et aurez beaucoup de plaisir à vous faire du bien au naturel !

Julien Kaibeck Fondateur de l’AISBL Slow Cosmétique

• 3 •

Chapitre 1 :

Qu’est-ce que la Slow Cosmétique ?

La «Slow Cosmétique ® » est un terme générique et rassembleur. Inspirée en partie par le mouvement Slow Food ® qui dénonce depuis bien des années la malbouffe et nous invite à réfléchir à une alimentation plus sensée, la Slow Cosmétique sensibilise les consommateurs aux abus de la cosmétique industrielle et invite à prendre soin de soi et de sa beauté de façon plus éco-responsable.

Aux origines de la Slow

de façon plus éco-responsable. Aux origines de la Slow En 2011, l’aromathérapeute et spécialiste bien-être,

En 2011, l’aromathérapeute et spécialiste bien-être, Julien Kaibeck initie le mouvement de la Slow Cosmétique en communiquant ses recettes et ses astuces beauté pratiques sur son blog www.lessentieldejulien.com. Son ton est plein d’humour… Julien dénonce en vidéo ou par écrit, parfois avec ironie, les formules cosmétiques trompeuses, le greenwashing, et le zapping cosmétique à la recherche d’un idéal qui n’existe pas. Le succès est grand sur la blogosphère et les réseaux sociaux. Les échanges fusent et beaucoup de personnes sont touchées par le message de Julien Kaibeck. Il publiera d’ailleurs en 2012 le livre «Adoptez la Slow Cosmétique» (éd. Quotidien Malin), un livre pratique aujourd’hui best-seller de sa catégorie, qui pose les fondements de la beauté slow et nous invite à révolutionner la salle de bain. La Slow Cosmétique naît donc en 2012 de l’engouement des fans. Face à ce succès, certaines marques cosmétiques souhaitent s’autoproclamer «slow». Ce n’est heureusement pas possible car la dénomination «Slow Cosmétique» est déposée. Afin de pouvoir continuer à défendre la Slow Cosmétique en toute indépendance, Julien Kaibeck et quelques premiers adeptes décident de fonder une association internationale sans but lucratif (AISBL). Celle-ci naîtra en 2013. Installée en Belgique mais à vocation internationale,

sans but lucratif (AISBL). Celle-ci naîtra en 2013. Installée en Belgique mais à vocation internationale, •

• 4 •

l’association se donne pour but de communiquer auprès des consommateurs pour les sensibiliser aux valeurs écologiques de la Slow Cosmétique. Elle est aussi la gardienne de ces valeurs, rassemblées dans une Charte. La «Slow Cosmétique ® » en tant que marque déposée ne peut pas être récupérée à des fins commerciales. En 2013, l’association Slow Cosmétique remet pour la première fois une «Mention Slow Cosmétique ® » à des marques et enseignes de beauté. Attribuée par les membres, en toute indépendance, cette mention s’est donné pour objectif de permettre aux consommateurs de reconnaître plus facilement les produits et services « slow » qui sont dignes de leur confiance. Le petit guide que vous tenez dans les mains est le fruit de ce travail.

Une Association qui travaille pour vous !

Aujourd’hui, l’association Slow Cosmétique AISBL assure un travail de communication en Belgique, en France, en Italie, en Espagne, et dans une moindre mesure au Portugal, au Québec et en Slovaquie. Dans chaque pays, un ou plusieurs coordinateurs bénévoles sont là pour répondre aux questions des consommateurs soucieux d’une beauté plus vraie.

Visitez www.slow-cosmetique.org pour découvrir l’univers de l’association et de ses membres !

L’essentiel du travail de l’Association peut être résumé en différents points :

Explications et attention portée sur les listes INCI des produits de beauté Dénonciation de toutes les formes de greenwashing et de brainwashing cosmétique Remise de la mention Slow cosmétique aux marques et enseignes répondant à la philosophie de l’association

Initiation aux cosmétiques faits-maison

Enseignements ludiques, pédagogiques et optimistes ! La Slow Cosmétique croit aux changements positifs de la cosmétique conventionnelle vers une cosmétique porteuse de sens !

Les coordinateurs de l’association vont à la rencontre des consommateurs par le biais de salons, marchés, conférences, où ils sont invités afin d’être au plus près des consommateurs qui se posent des questions et d’éduquer à une cosmétique plus éthique et responsable.

Pour en savoir encore plus sur les valeurs défendues par la Slow Cosmétique, lisez aussi plus loin le descriptif de la Charte de l’Association Slow Cosmétique

Découvrez la Slow Cosmétique www.slow-cosmetique.org

Découvrez la

Slow Cosmétique

www.slow-cosmetique.org

• 5 •

Comment définir ce qui est Slow Cosmétique ?

Le terme «Slow Cosmétique», utilisé en tant que substantif, adjectif ou adverbe, désigne tout produit, toute attitude ou geste de beauté qui répond cumulativement à une série de critères bien définis.

On peut résumer ces critères multiples en 4 caractéristiques majeures.

Est ainsi «Slow Cosmétique», un cosmétique à la fois :

intelligent, raisonnable, écologique et humain.

Les adeptes de la Slow aiment-ils vraiment les cosmétiques ? Oui ! Mais pas si ces derniers sont polluants, trompeurs dans leur message, susceptibles d’altérer la santé, ou de mettre à mal les conditions éthiques !

La Slow Cosmétique, c’est aussi prendre le temps. Le temps de comprendre ce dont notre peau a réellement besoin pour être belle. Le temps de se réconcilier avec son image pour magnifier notre beauté naturelle, sans tricher. Le temps de retrouver un vrai sens aux cosmétiques qui sont utilisés depuis que l’homme existe ! La Slow Cosmétique ne veut pas oublier la notion de plaisir mais veut se libérer du joug des lobbyings cosmétiques. Dans notre monde en mutation constante, il est grand temps de retrouver le vrai luxe, celui de la simplicité !

Les valeurs du mouvement Slow Cosmétique :

une Charte engagée !

En tant que mouvement, la Slow Cosmétique concerne avant tout les consom- mateurs soucieux de défendre un mode de consommation de la beauté plus écologique, plus raisonnable et plus naturel. Par extension, le mouvement concerne aussi l’ensemble des acteurs de la sphère cosmétique, de l’élaboration de matières premières à la consommation d’un produit fini en passant par la transformation, la formulation, la distribution, la réglementation, la formation et la diffusion d’information.

Le mouvement se veut inspirant et porteur, se passant de bouche à oreille, ludique, poussant à la curiosité. Si les personnes le souhaitent et se sentent touchées par la philosophie et les valeurs portées par ce mouvement, elles peuvent rejoindre l’association en tant que membres, soutien financier, ou proposer leur aide en tant que coordinateur d’un pays où l’association n’est pas encore représentée.

• 6 •

Les valeurs de la Slow Cosmétique se fondent tant sur des savoirs traditionnels bénéficiant des progrès des sciences que sur le constat que les pratiques de la cosmétique dite conventionnelle, bien que strictement régulées par les autorités en place, ne sont pas dignes de la Nature, d’un point de vue écologique, ni de l’Homme, d’un point de vue éthique. La philosophie de la Slow Cosmétique prône 4 grands critères fondamentaux et porteurs de sens :

1. Pour une cosmétique «intelligente»

La cosmétique doit répondre de façon adéquate à des besoins réels de la peau. Le nettoyage, l’hydratation et la protection de la peau sont des besoins fondamentaux, et la cosmétique doit y répondre avec des produits ou des gestes sensés. Pour cela, la cosmétique doit utiliser des ingrédients issus des ressources disponibles qui apportent quelque chose de positif à la peau. Efficace, la cosmétique doit faire la part belle aux ingrédients naturellement actifs et bénéfiques pour la peau sans souhaiter en revendiquer l’exclusivité. Les ingrédients inertes, inactifs ou inutilement transformés doivent être évités, ainsi que tout ingrédient susceptible d’améliorer la santé de la peau au détriment de la santé du reste du corps ou de l’esprit.

2. Pour une cosmétique «raisonnable»

La cosmétique ne doit pas créer de nouveaux besoins pour la peau. Limiter le nombre de produits et de gestes nécessaires au maintien en bonne santé de la peau est fondamental pour éviter les pièges du marketing. Dans son discours, la cosmétique ne doit pas formuler de promesses impossibles à tenir au regard de la nature du produit ou du geste cosmétique. Elle ne doit pas non plus être anxiogène et utiliser la peur de vieillir ou d’être imparfait pour vendre. La cosmétique ne doit pas non plus nous inciter à consommer encore plus de produits ou services.

3. Pour une cosmétique «écologique»

La cosmétique doit être formulée et utilisée dans le respect de l’environnement. Les ingrédients naturels et biologiques les moins transformés doivent être privilégiés dans les formules, excluant tout ingrédient issu de la chimie de synthèse, de la pétrochimie, de l’exploitation animale provoquant la mort, ainsi que tout ingrédient potentiellement polluant pour l’environnement. La cosmétique doit s’efforcer de minimiser son impact écologique dans toutes les sphères de sa conception et de son utilisation. Les cycles courts et les échanges au niveau local doivent être privilégiés.

4. Pour une cosmétique «humaine»

La cosmétique doit être formulée, vendue et utilisée dans le respect de l’Homme dans toute sa complexité. Elle doit reconnaître le besoin de plaisir éprouvé par l’Homme comme une qualité, mais elle doit l’inviter à cultiver son plaisir d’une

• 7 •

façon simple. La cosmétique doit mettre l’accent sur les bénéfices qu’apportent les végétaux, les animaux et les minéraux au corps autant qu’à l’esprit. Tout ingrédient ou toute technique potentiellement toxique pour l’être humain doit être évité. Ainsi, l’Homme sera invité à entrer en contact direct avec la nature et ne cherchera pas à la recréer synthétiquement. La cosmétique doit s’interdire toute forme de retouche ou de dissimulation visant à tromper ses interlocuteurs. Elle doit se vendre et s’acheter à un prix équitable et raisonnable, reflétant la qualité réelle de sa formulation ou de son service.

L’Association expliquée

Comme vu en introduction, la Slow Cosmétique est à la fois un mouvement et une association à vocation internationale : tous les territoires sont concernés.

L’association de la Slow Cosmétique est une association de droit belge, inscrite en AISBL (association internationale sans but lucratif). Ce statut particulier permet à la fois de protéger le terme «Slow Cosmétique ® » vis-à-vis d’éventuels intérêts mercantiles de la part des marques de cosmétiques, mais permet aussi une meilleure coordination et organisation des membres qui défendent les valeurs de la Slow Cosmétique.

FAITES ATTENTION : Seules les marques bénéficiant de la Mention Slow Cosmétique peuvent se revendiquer slow. Ce serait un comble de se faire berner alors qu’on tente justement de s’éloigner du discours trompeur des marques cosmétiques !

Le siège de l’association est au 12, rue de la Patrouille à 7830 Silly, en Belgique. Silly est une petite ville rurale qui bénéficie du statut de Città Slow, qui félicite les communautés défendant le Slow Food et les valeurs proches du développement durable et du bien-être.

L’association dispose d’un site internet pédagogique, participatif et ludique :

www.slow-cosmetique.org.

L’adhésion à l’association Slow Cosmétique AISBL est gratuite. Pour adhérer, il faut écrire à l’association et adhérer par écrit à la Charte décrite plus haut. Toute personne physique ou association désireuse d’apporter quelque chose de positif au mouvement est la bienvenue.

Dans chaque pays, un ou deux coordinateurs bénévoles sont désignés. Ils sont les représentants officiels de l’Association dans leur pays. Ils ont un pouvoir de décision, en accord avec le bureau de l’association en Belgique.

Il est important de noter que le travail éventuel des membres et des coordinateurs est entièrement bénévole.

• 8 •

Les moyens de l’association sont limités. Ils sont issus des dons des membres, et des dons des marques qui reçoivent la Mention et qui peuvent verser une participation aux frais si elles veulent à leur tour communiquer auprès des consommateurs en leur disant qu’elles ont reçu la Mention.

D’autres sources de revenus proviennent de la vente du guide slow cosmétique annuel que vous êtes en train de lire, et l’organisation ponctuelle de petits événements (conférences ou ateliers).

L’important, c’est que l’association Slow Cosmétique possède une totale indépendance de parole et d’action. Ces participations financières servent à la conserver. Alors merci à vous ! ;-)

Que peut faire un membre de l’Association Slow Cosmétique ?

En tant qu’association, la Slow Cosmétique a établi une charte officielle, traduite en plusieurs langues (français (langue officielle de l’association), anglais, espagnol, italien, portugais, slovaque). Cette charte doit être approuvée, respectée et signée par toute personne voulant adhérer en tant que membre actif à l’association.

L’adhésion d’un membre à l’association Slow Cosmétique concrétise à la fois

la conviction qu’une cosmétique plus naturelle est plus saine et plus adaptée

à la société, et la volonté d’une plus grande transparence des pratiques de la filière cosmétique.

Les adhérents à la Slow Cosmétique sont dans une démarche positive visant

à améliorer la qualité des pratiques cosmétiques. Consomm’acteurs, ils sont

conscients que leur engagement implique le respect des valeurs du mouvement d’une façon ferme et sérieuse dans toutes les sphères de leurs activités en lien avec la cosmétique. Ils s’engagent à faire vivre les valeurs du mouvement

Slow Cosmétique dans leur entourage, et à faire adhérer le plus grand nombre au mouvement, et ce toujours dans le respect de la présente Charte et des lois en vigueur.

Les initiatives des membres actifs peuvent être diverses et variées :

participation aux actions menées par l’association, organisation de mini-débats ou ateliers cosmétiques à l’aide de documents validés par l’association (en échange d’un don libre minimum de 12 euros), dénonciation dans la mesure de leurs possibilités et dans le respect des lois en vigueur les pratiques cosmétiques qui vont à l’encontre des principes du mouvement : greenwashing, publicité mensongère ou anxiogène, biopiraterie, présence de matières synthétiques ou polémiques dans les formules, pollution en tout genre,

• 9 •

participation à l’attribution de la Mention pour les marques/enseignes/ boutiques susceptibles d’obtenir la récompense pour une année.

Etre membre de l’AISBL Slow Cosmétique, c’est donc un véritable rôle engagé, actif et participatif ! Les actions sont menées dans un esprit de bonne collaboration entre les membres, avec pédagogie, humour et bienveillance. Tout esprit de lucre allant à l’encontre des valeurs de la Slow Cosmétique étant exclu.

Qu’est-ce que la Mention Slow Cosmétique et comment est-elle attribuée ?

Un rôle important de l’Association est d’attribuer la mention Slow Cosmétique aux enseignes/marques qui font l’effort de proposer des produits ou des services cosmétiques intelligents, raisonnables, écologiques et éthiques.

La Mention n’est pas un label. C’est une récompense et un gage de qualité. Certaines marques postulent pour l’obtenir, d’autres sont spontanément évaluées. Comme une étoile au guide Michelin, une «Mention Slow Cosmétique» récompense un travail de longue haleine et encourage les professionnels de la cosmétique naturelle et slow.

Chaque année, la Mention est remise à plusieurs marques et enseignes qui ont été évaluées par des membres de l’association selon un système de notation bien particulier.

Une marque ou une enseigne doit en effet pouvoir répondre à 30 critères pour pouvoir prétendre à la Mention. Ces critères sont tenus secrets mais ils reflètent parfaitement les valeurs de la Charte de l’Association qui circule publiquement. Une marque candidate est ainsi évaluée au minimum par deux membres de l’Association, et sa grille d’évaluation est ensuite soumise à l’approbation des membres du bureau, composé des coordinateurs nationaux.

Au final, chaque marque obtenant une Mention bénéficie alors pour un an d’une communication gratuite sur son travail et elle est mise en lumière par l’Association.

pour un an d’une communication gratuite sur son travail et elle est mise en lumière par

• 10 •

Chapitre 2 :

Passer à la Slow Cosmétique pour de vrai !

Mon protocole de soin Slow Cosmétique en un clin d’œil

La Slow Cosmétique est à la portée de tous et ne déçoit jamais ceux et celles qui l’adoptent ! Pour vous convaincre des bienfaits d’une cosmétique plus raisonnée et plus durable, nous vous proposons de découvrir les gestes essentiels d’une routine de beauté complète en adéquation avec les valeurs de la Slow Cosmétique !

Ma routine du matin tin Ma routine du soir Je me rince le visage à
Ma routine du matin tin
Ma routine du soir
Je me rince
le visage à l’eau froide roide
Je
démaquille
soigneusement
Je fais
ma toilette complète
ète
Je me
nettoie
mon
visage
J’applique un déo et un
éventuel soin corps
Je pratique
une toilette
expresse
Je
nettoie
mon
visage
en
douceur
(démaquillage
e
J’applique sur mon visage
et/ou
nettoyage)
et/ou mon
corps un éventuel
soin hydratant
pour la nuit
Je me maquille
et me
selon
mes besoins.
parfume si je le souhaite

Pour découvrir comment réaliser toutes ces étapes essentielles et simples d’une façon slow, lisez la suite !

Dans ce chapitre nous découvrirons plusieurs façons de pratiquer efficacement toutes les étapes du soin du visage et du corps :

Le démaquillage et la toilette du visage La toilette et le soin du corps (et des cheveux) Le soin ciblé et l’hydratation du visage Le maquillage et les soins plaisirs associés Des astuces pour rester jeune plus longtemps avec la Slow Cosmétique !

• 11 •

Le démaquillage et la toilette du visage

Le démaquillage et la toilette du visage Comment démaquiller mon visage ? Saviez-vous que toute trace

Comment démaquiller mon visage ?

Saviez-vous que toute trace de maquillage s’ôte très facilement avec une huile ? Les adeptes de la Slow Cosmétique se démaquillent en majorité à l’huile. Si celle-ci est une huile végétale et bio, issue de la première pression à froid, c’est non seulement efficace mais en plus très bon pour la peau car les huiles végétales sont riches en vitamines et en acides gras complexes. Le démaquillage à l’huile est une technique très ancienne, notamment en Asie, et toujours populaire au Japon auprès des adeptes du «layering» (voir plus loin).

Pour un démaquillage parfait, on applique une quantité d’huile végétale de noyaux d’abricot, d’amande douce ou de jojoba (ou plus rarement d’une autre huile) sur une éponge ou une lingette démaquillante humide mais essorée. On passe l’éponge ou la lingette huilée plusieurs fois sur le visage, jusqu’à ôter toute trace de maquillage. Le mascara waterproof et le rouge à lèvres ne résistent pas !

Pour finir en beauté et ôter tout résidu gras, on passe ensuite une eau florale sur le visage à l’aide d’un coton bio imbibé, ou de la lingette préalablement rincée et essorée. Les eaux florales ou hydrolats s’utilisent ici comme une lotion tonique. Elles ôtent les derniers résidus d’huile et elles nous aident à parfaire le nettoyage tout en traitant de façon douce un éventuel problème de peau.

Voici un tableau non exhaustif qui vous aide à mieux choisir vos produits pour le démaquillage si vous avez une peau aux besoins spécifiques :

Type de peau / profil

Huile Végétale démaquillante

Hydrolat

Accessoire idéal

 

Jojoba,

Lavande vraie, lavandin, petitgrain bigarade, géranium, romarin verbénone

Eponge lavable, lingette lavable en fibre de bambou, coton bio très doux

Peau grasse

noisette,

à problèmes

noyaux

d’abricot

Peau sèche

Jojoba, amande douce, noyaux d’abricot

Lavande vraie, immortelle (hélichryse), ciste ladanifère, géranium

Eponge lavable, lingette lavable, tout type de coton bio

ou mature

Peau réactive, sensible, rougeurs

Noyaux

Lavande vraie, matricaire, immortelle (héli- chryse), ciste

Eponge lavable, lingette lavable en fibre de bambou

d’abricot

• 12 •

Comment nettoyer mon visage ? Une fois démaquillé(e), ou tout simplement lors de la toilette

Comment nettoyer mon visage ?

Une fois démaquillé(e), ou tout simplement lors de la toilette quotidienne du soir ou du matin, il est bon de nettoyer son visage afin de le débarrasser des impuretés accumulées et des peaux mortes éventuelles qui ne demandent qu’à être éliminées.

Si la peau est normale, on peut opter pour un savon surgras saponifié à froid pour pratiquer ce nettoyage. Les savons saponifiés à froid sont naturellement plus riches en glycérine grâce à leur mode de fabrication respectueux des huiles végétales. Ils sont en outre pour la plupart surgras (on y a rajouté de l’huile en fin de fabrication), et donc moins agressifs pour la peau. Faites confiance aux lauréats de la mention Slow Cosmétique qui sont spécialisés en savon à froid (voir à la fin du guide).

Si la peau est grasse, ou à problèmes, ou au contraire très sèche et en souffrance, ou délicate, alors le savon ne convient hélas pas. En effet, son pH est trop alcalin pour la peau qu’il ne faut pas « fatiguer » si elle connaît des imperfections. On opte alors pour un savon sans savon écologique. Attention, un savon sans savon bio est très difficile à trouver. Cela existe sous la forme de gel moussant sans savon certifié bio (dans des gammes pour bébés par exemple telles Cattier ou Natessance, ou chez BIOsecure), ou plus rarement sous la forme d’un pain dermatologique bio (chez Massada).

Dans les deux cas, inutile de savonner trop souvent le visage. Une fois par jour suffit amplement. On termine par un rinçage généreux à l’eau claire et on passe éventuellement son eau florale (hydrolat) ensuite pour rééquilibrer le pH.

Notez que les hommes ou les femmes non maquillées qui sont pressés peuvent se satisfaire d’un nettoyage du visage à l’hydrolat, pratiqué matin et soir. Il consiste à passer une éponge ou une lingette imbibée d’eau florale sur le visage à plusieurs reprises pour ôter les impuretés. On choisit son hydrolat en fonction de son type de peau ou de ses besoins (voir tableau plus haut).

Une à deux fois par semaine, on peut aussi nettoyer son visage démaquillé à l’argile. Pour ce faire, on humidifie généreusement le visage à l’eau avant de masser délicatement un peu d’argile sur la peau. L’argile en poudre surfine doit alors se transformer en pâte laiteuse. Un massage du visage à l’argile avec de l’eau suffit pour ôter toute impureté et reminéraliser la peau. Teint radieux garanti ! Il est aussi possible de pratiquer ce type de nettoyage du visage avec une noisette d’argile prête à l’emploi (en tube). Dans ce cas, le visage peut être moins humide au départ car l’application est plus facile. Notons qu’Argiletz, spécialiste de l’argile, est lauréat de la mention Slow Cosmétique 2013-2014.

• 13 •

Voici un petit tableau non exhaustif pour bien choisir votre argile en fonction de ce que vous souhaitez pour votre visage :

Type de peau / prof l

Type d’argile

Remarque

En poudre surfne (ul- traventilée) ou prête à l’emploi

Peau grasse à ` problèmes

Argile blanche, jaune ou rose

Peau sèche

ou mature

Argile blanche, rose ou rouge

Plutôt en poudre surfne (ultraventilée), sinon prête à l’emploi

Peau réactive,

sensible, rougeurs

Argile blanche ou rose

Plutôt prête à l’emploi

Peau normale, peau terne, soins du corps

Argile verte ou jaune

En poudre surfne (ul- traventilée) ou prête à l’emploi

La toilette et le soin du corps et des cheveux

à l’emploi La toilette et le soin du corps et des cheveux Pour nettoyer le corps

Pour nettoyer le corps et se laver d’une façon slow, l’important consiste sur- tout à éviter les gels douche et les shampooings non écologiques. On trouve en efet dans l’écrasante majorité des formules du commerce des tensio-ac- tifs éthoxylés polluants et/ou irritants, des sulfates, des silicones ou dérivés, des parfums synthétiques et bien entendu des conservateurs polémiques.

Si vous aimez le savon, optez pour un savon surgras saponifé à froid pour vous laver entièrement. Faites confance aux marques lauréates de la mention Slow Cosmé- tique 2015-2016

Si vous aimez le gel moussant, optez pour un gel lavant certifé bio. Il y en a beau- coup en magasins bio et sur slow-cosmetique.com. Certains sont adaptés au corps comme aux cheveux (2 en 1). Faites si possible confance à une marque lauréate de la mention Slow Cosmétique 2015 / 2016

De temps en temps, vous pouvez vous laver le corps humide avec un peu d’argile (blanche, verte, jaune ou rose). C’est très efcace tant pour les cheveux que pour le corps et, même si cela ne mousse pas, c’est très purifant. On frictionne pour se faire un peu d’argile sur la peau mouillée, afn de transformer l’argile en lait nettoyant très légèrement exfoliant. Le rhassoul convient aussi, et surtout pour les cheveux auxquels cette argile donne plus de volume.

Comment nettoyer mes cheveux ?Pour les cheveux, optez pour un shampooing certifié bio qui convient à votre type de

Pour les cheveux, optez pour un shampooing certifié bio qui convient à votre type de cheveux. Optez si possible pour une marque qui utilise des tensio-actifs dérivés de sucre ou de coco, les plus doux qui soient. Utilisez peu de produit et massez longuement. Rincez soigneusement à l’eau claire.

Si vos cheveux sont secs ou abîmés, ou si votre cuir chevelu est en souffrance (pellicules), pratiquez un bain d’huile végétale avant chaque shampooing. Enduisez la chevelure d’huile (argan, avocat ou jojoba pour cheveux secs, nigelle ou jojoba pour cheveux gras), et massez. Laissez poser 30 minutes sous une serviette si possible puis pratiquer votre shampooing pour rincer.

De temps à autre, vous pouvez également nettoyer vos cheveux à l’argile ou au rhassoul, ou avec une recette maison au bois de Panama, ou à la

Suivez les recettes disponibles sur les blogs associés de l’association

www.slow-cosmetique.org

saponaire

Comment hydrater mon corps ?de l’association www.slow-cosmetique.org saponaire Avec un lait hydratant bio ou fait maison, ou avec une huile

Avec un lait hydratant bio ou fait maison, ou avec une huile faite maison. Certaines huiles végétales sont très faciles à masser sur le corps pour l’hydrater après la toilette. Pour ne pas graisser la peau, on en masse une petite quantité chauffée dans la main sur la peau juste essorée. L’huile d’argan convient parfaitement à tous, mais on peut varier les plaisirs avec l’huile de noisette ou de noyaux d’abricot (toniques), l’huile de rose musquée (réparatrice), l’huile de bourrache, de macadamia ou d’avocat (très hydratantes).

Une huile qui hydrate ? Oui ! L’huile végétale améliore la qualité du ciment intercellulaire au niveau de l’épiderme, et ce faisant limite la perte en eau. La vraie hydratation de la peau, c’est ça ! Si vous souhaitez fabriquer votre soin personnalisé,personnalisé, suivezsuivez cece canevascanevas dede recetterecette ::

Pour un flacon d’huile pour le corps de 50 ml : ml d’huile neutre 30
Pour un
flacon d’huile
pour le corps de
50 ml :
ml d’huile neutre
30
et pénétrante
(jojoba, noisette,
noyaux d’abricot…)
19 ml d’huile
traitante (calophylle, nigelle, rose musquée, onagre,
bourrache… renseignez-vous sur
leurs propriétés dans le livre de
Julien Kaibeck
« Les
Huiles Végétales, c’est
malin »).
au choix, au total. Essayez
25 gouttes
d’huiles essentielles
le bois de
rose, le bois de Hô, le petitgrain bigarade,
la lavande vraie, le lavandin
ou le saro qui sont
des huiles essentielles qui conviennent
à tous et
Versez sentent dans délicieusement un flacon adapté bon. en verre ou en plastique ambré ou bleuté.

• 15 •

Si vous préférez le lait hydratant, pas de problème. Optez alors pour un lait hydratant fait maison ou certifié bio avec le moins d’ingrédients possible. Vérifiez dans la formule la présence d’huiles végétales de qualité, ou de beurres végétaux. Evitez les parfums synthétiques à tout prix. Pour les pieds et les mains, le beurre de karité est un soin basique facile à masser sur les zones calleuses et très sèches, au coucher par exemple.

Notez que l’hydratation du corps après la toilette est un geste facultatif, surtout indiqué en hiver ou si la peau est sèche, et plus particulièrement pour les jambes ou les bras, plus exposés.

Le soin ciblé et l’hydratation du visage.

plus exposés. Le soin ciblé et l’hydratation du visage. Comment hydrater mon visage et le chouchouter

Comment hydrater mon visage et le chouchouter ?

Une fois le visage bien propre, il est temps de le réhydrater et d’en prendre soin. Pour ce faire, les fans de la Slow Cosmétique massent longuement un peu d’huile végétale sur leur visage, ou un soin fait maison à base d’huiles. Masser une huile végétale ou un mélange d’huiles est un geste très agréable et très efficace pour prévenir la perte en eau (c’est ce qu’on appelle «hydrater» la peau). Il existe mille et une recettes de soins pour le visage à base d’huiles. L’ajout d’une faible quantité d’huiles essentielles dans votre huile de soin est tout indiqué si vous souffrez d’acné, de rides, de rougeurs ou de taches. Si vous souhaitez fabriquer votre soin personnalisé, suivez ce canevas de recette :

Pour le massage, prélevez une petite quantité d’huile de soin dans la main et chauffez-la dans les paumes de vos mains. Massez ensuite le visage et le cou de l’intérieur vers l’extérieur, en effleurant de façon appuyée mais très douce toutes les parties du visage. Un massage du visage est décrit sur le site www.slow-cosmetique.org ou dans le livre de Julien Kaibeck «Adoptez la Slow Cosmétique». Le massage est presque aussi important que le produit. Il oxygène la peau, il tonifie les muscles du visage et relance tous les échanges du métabo- lisme de la peau. Pratiquez-le

Pour un flacon d’huile pour le visage de 30 ml : pénétrante, noisette, et (rose
Pour un flacon
d’huile
pour le visage de
30 ml :
pénétrante,
noisette,
et (rose
musquée,
riz…)
nigelle, noyaux hydratante 20 essentielles ml d’huile chanvre, d’abricot, (jojoba, neutre son argan…) de
au
choix en fonction
de l’effet souhaité.
Versez dans un flacon adapté en verre
ou en plastique ambré ou bleuté.

• 16 •

lentement avec plaisir et en conscience. Profitez de cet instant plaisir pour stimuler certains points énergétiques si vous les connaissez, ou tout simplement pour vous reconnecter à vous-même. Un bon massage du visage dure 2 minutes environ. Pratiqué correctement, il fait pénétrer toute l’huile de soin et ne laisse pas la peau grasse.

Ai-je besoin d’une crème en plus de mon soin à l’huile ?toute l’huile de soin et ne laisse pas la peau grasse. Pas forcément, mais cela dépend

Pas forcément, mais cela dépend des cas.

Le matin, on applique idéalement une crème par-dessus le soin à l’huile si l’on prévoit des activités extérieures ou que la peau est très déshydratée. On opte alors pour une crème légère et pénétrante bien formulée (référez-vous à la partie de ce guide sur la liste des ingrédients ou à nos recettes). Une crème faite maison ou bio est recommandée, il y en a pour tous les types de peau et toutes les bourses. Faites confiance aux lauréats de la mention Slow Cosmétique pour le choix de votre crème.

Si vous avez sauté l’étape du soin à l’huile, alors une crème est incontournable pour passer la journée en douceur.

Le soir, votre soin à l’huile peut remplacer votre crème de nuit. Si vous n’aimez pas les soins à l’huile, alors optez pour une crème plus riche en huiles végétales ou en beurres végétaux pour le coucher. Certains aiment aussi aller se coucher la peau bien nettoyée et passée à l’hydrolat, et c’est tout. C’est à vous de choisir et d’agir en fonction de votre ressenti.

Le maquillage et les soins plaisirs associés

Puis-je me maquiller d’une façon slow ?ressenti. Le maquillage et les soins plaisirs associés La Slow Cosmétique considère le maquillage comme un

La Slow Cosmétique considère le maquillage comme un soin à part entière. Certes facultatif, le maquillage est une source de plaisir et de créativité qu’il ne faut pas forcément bouder, pour autant qu’il soit écologique et sensé !

Référez-vous à la liste des marques lauréates de la mention Slow Cosmétique pour découvrir des marques de maquillage recommandées.

La plupart des marques de maquillage «slow» sont des spécialistes du maquillage «minéral». Ce type de maquillage n’est bien souvent pas certifié bio mais il est 100% naturel, formulé à partir de pigments minéraux et d’huiles ou de cires végétales. Il est un peu différent du maquillage habituel dans la gestuelle, mais il est beaucoup plus sain, plus économique et moins polluant.

Pour le teint, on opte le plus souvent pour un fond de teint minéral qui se présente sous forme de poudre ou de poudre pressée. On l’applique au pinceau (genre pinceau blush ou «kabuki»). On réchauffe ensuite avec un blush.

• 17 •

Pour les yeux, on applique des fards en poudre ou en poudre compacte contenant des beurres végétaux. Plutôt géniaux, ces fards colorent mais «nourrissent» aussi la zone délicate des paupières et la protègent.

Pour les lèvres, on bannit à tout jamais les sticks et les rouges à base d’huiles minérales. On trouve aujourd’hui tout ce qu’il faut auprès des marques certifiées bio ou «slow».

A vous de jouer !

Puis-je utiliser un déodorant slow ?des marques certifiées bio ou «slow». A vous de jouer ! Et comment ! Le premier

Et comment ! Le premier réflexe est d’éviter dorénavant les déos qui contiennent des ingrédients polémiques pour la santé (parabènes, sels d’aluminium, …). Les déos certifiés bio sont un bon choix si vous ne souhaitez pas trop réfléchir. Les déos fabriqués maison sont cependant très faciles à réaliser et ils sont très efficaces. Beaucoup de recettes simples existent sur internet. Elles font la plupart du temps usage des huiles essentielles mais pas forcément. Le bicarbonate de soude est également un ingrédient qui revient souvent, tout comme l’alun (à utiliser cependant avec mesure). Référez-vous aux recettes de ce guide et aux recettes disponibles dans le livre «Adoptez la Slow Cosmétique» ou sur internet.

Puis-je me parfumer d’une façon slow ?le livre «Adoptez la Slow Cosmétique» ou sur internet. Oui, bien entendu, et c’est même très

Oui, bien entendu, et c’est même très plaisant car les fans de la Slow Cosmétique

utilisent des huiles essentielles diluées dans de l’alcool naturel pour se parfumer. Les recettes de parfums faits maison sont nombreuses et faciles à faire, mais elles sont parfois moins satisfaisantes au niveau de la tenue du parfum. Pensez

à

utiliser votre parfum maison sur les vêtements et les cheveux plutôt que sur

la

peau. Des eaux de toilette bio existent aussi en magasins bio et sur internet.

Elles sont plus proches au niveau olfactif des parfums du commerce classique. Allez les tester en magasin bio et faites-vous plaisir, car ces eaux de toilette

sont souvent bien moins chères que les parfums qu’on nous vend à grands coups de marketing !

Si vous souhaitez réaliser une eau de toilette à base d’huiles essentielles, qui peut éventuellement servir de déo si vous supportez les déos à alcool, suivez

le canevas de recette suivant :

• 18 •

Pour un flacon en verre de 100 ml à l’aide d’un entonnoir Ajoutez toujours successivement
Pour un flacon
en verre de 100 ml
à l’aide d’un entonnoir
Ajoutez
toujours successivement
:
9 cuillères à soupe d’alcool naturel à 70° ou de vodka bon marché
(plus de 40° si
vous trouvez)
1 cuillère à café de glycérine
végétale (en pharmacie,
chez le droguiste
ou sur Internet)
: facultatif, pour «fixer» le parfum
au choix selon vos préférences.
80 à 100
gouttes
Alliez toujours
des
d’huiles essentielles
notes boisées en
notes de fond et des notes florales
ou citrines en notes de tête

Des astuces pour rester jeune plus longtemps avec la Slow Cosmétique !

Faire un masque : un geste slow !pour rester jeune plus longtemps avec la Slow Cosmétique ! Une à deux fois par semaine,

Une à deux fois par semaine, prenez le temps de faire un masque de beauté. C’est tout simple et très bénéfique pour la santé de la peau. C’est aussi un moment délicieux à partager avec soi-même pour se reconnecter à l’essentiel.

Si votre peau est plutôt sèche, optez pour un masque au miel, à l’huile ou à la crème cosmétique, à l’avocat… (voyez les innombrables recettes sur le web)

Si votre peau est plutôt mixte ou grasse, optez pour un masque à la crème fraîche, au yaourt, aux fruits, à l’huile et au citron, ou à l’argile.

Pourquoi recommande-t-on la gym faciale ?aux fruits, à l’huile et au citron, ou à l’argile. Parce qu’elle est un des meilleurs

Parce qu’elle est un des meilleurs atouts anti-âge ! En musclant les muscles du visage (il y en a plus de 50), on maintient son visage ferme et rebondi, et on prévient l’apparition de rides dues à l’apesanteur ou au manque de tonicité de la peau.

Pratiquez la gym faciale 5 minutes chaque jour. Appliquez une crème ou une huile avant vos exercices et pratiquez seul(e) pour ne pas avoir peur du ridicule. Certains exercices ressemblent à des grimaces, mais s’ils sont bien pratiqués, les résultats sont visibles en 15 jours à peine.

Pour vos exercices, inspirez-vous des tutoriels disponibles sur Youtube (tapez gym faciale) ou lisez un ouvrage.

• 19 •

Quels gestes alimentaires adopter ?Une alimentation saine est la clé d’une peau en bonne santé. Les aliments amis de

Une alimentation saine est la clé d’une peau en bonne santé.

Les aliments amis de la peau sont :

les fruits et légumes riches en vitamines A, bétacarotène et C : agrumes, carottes, tomates, poivrons, épinards, patates douces, abricots, pêches et autres fruits du verger, baies (framboises, myrtilles et compagnie)… les poissons gras riches en omégas 3 : filets de sardines, de maquereaux, foie de morue… les huiles végétales riches en acides gras omégas 3 et/ou 6 : rose musquée du Chili, lin, pépins de courge, cameline, colza, onagre, périlla, noix,… les aliments sains et cuisinés avec amour selon vos envies ;-)

Sourire et pensée positivealiments sains et cuisinés avec amour selon vos envies ;-) Aimez-vous comme vous êtes ! La

Aimez-vous comme vous êtes ! La Slow Cosmétique nous encourage à faire de notre peau notre meilleure amie et à faire la paix avec elle. Si on est détendu et serein(e), qu’on ne pense pas tout le temps à notre physique, la peau à bien souvent tendance à être plus belle. Pensez-y lors du prochain tout petit bouton que vous seul(e) voyez ;-)

Félicitez-vous chaque matin ou soir dans le miroir, encouragez-vous, appréciez le moindre compliment et soyez créatifs ! C’est gratuit et cela peut rapporter gros.

• 20 •

Chapitre 3 :

Se libérer du Brainwashing Cosmétique !

Se libérer avec le bio

La Slow Cosmétique nous encourage à reconnaître et comprendre les labels des cosmétiques labellisés bio pour mieux consommer. Consommer exclusivement des cosmétiques bio n’est pas un must mais peut vous aider à faire les bons choix facilement sans trop réfléchir si vous n’aimez pas lire les étiquettes ou n’avez pas le temps de faire vos soins maison.

Avant de détailler ce qu’est un cosmétique bio, notons que parfois, une marque très saine pour l’Homme et l’Environnement ne porte pas de label bio. Cela peut être dû à un choix de la marque.

A l’inverse, certains cosmétiques certifiés bio ne sont pas slow du tout car ils nous invitent à consommer tant et plus.

Lors de vos achats, apprenez donc à reconnaître les produits slow : ils sont soit bio et «raisonnables», soit non bio et parfaitement formulés en plus d’être «raisonnables».

Depuis quelques années, même si la cosmétique bio ne pèse que 2% sur l’ensemble du marché de la cosmétique, cette dernière a subi une forte croissance. Pour notre bien et celui de l’environnement mais aussi à nos dépens…

Les différents labels cosmétiques bioet celui de l’environnement mais aussi à nos dépens… La cosmétique bio est un des premiers

La cosmétique bio est un des premiers moyens de se libérer du brainwashing cosmétique et elle est relativement bien distribuée aujourd’hui : magasins spécialisés, supermarchés, internet… Sans trop réfléchir, il suffit d’acheter les produits possédant un label reconnu, afin d’être certain qu’il est exempt de tout ce qui est discutable d’un point de vue écolo et de santé humaine. C’est donc une première garantie pour une formulation correcte et un emballage plus ou moins écolo, mais l’impact de la cosmétique va un peu au-delà : qualité des ingrédients bio, marketing autour du produit, usinage, transports…

Il est souvent difficile de s’y retrouver parmi les labels bio, voici donc de courts résumés des labels les plus couramment usités en Europe :

Nature et Progrès : Association qui regroupe des producteurs agricoles, des fabricants cosmétiques. Pour obtenir ce label, les produits doivent respecter un cahier des charges très exigeant : 100% des composants sont «bio», les matières premières doivent être obtenues en ayantNature et Progrès :

• 21 •

recours à des procédés physiques ou chimiques simples, pas de composés pétrochimiques, ni produit de synthèse, ni parfum (seulement les huiles essentielles) et colorants de synthèse, prise en compte de la gestion environnementale de la production. Une marque ne peut être labellisée Nature & Progrès que si au minimum 70% de ses produits commercialisés le sont.

Ecocert : Organisme Français de contrôle et de certification, la charte Ecocert est agréée par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, ainsi que par le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Principaux points : minimum de 95% d’ingrédients d’origine naturelle et transformés selon des procédés respectueux, pas de parfum de synthèse ni colorants de synthèse, ni silicones ; quelques conservateurs de synthèse sont autorisés mais sont définis strictement ; pas de test des produits finis sur les animaux ; pas de matières premières animales extraites d’animaux vivants ou morts ; des emballages en matières les moins polluantes possibles.

Cosmebio : Label acquis uniquement après certification par Ecocert ou Qualité France. Notons qu’une marque peut être certifiée Ecocert (pour son fonctionnement, pour un produit non cosmétique) sans avoir de produit éligible au label Bio. Au minimum 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle ; au minimum 95% des ingrédients végétaux sont issus de l’Agriculture Biologique ; au minimum 10% de l’ensemble des ingrédients sont issus de l’Agriculture BiologiqueCosmebio :

BDIH : Charte allemande qui énumère une liste d’ingrédients autorisés. Elle contient 690 composants sur les 20 000 répertoriés. Un seul ingrédient non autorisé dans la formule exclut la certification du produit entier ! Cosmétiques formulés à partir de matières premières naturelles ; bases lavantes et émulsifiants d’origine végétale, obtenues par des techniques “douces” ; pas de tests sur les animaux ; utilisation très restreinte de quelques conservateurs synthétiques; sans ingrédients issus de la pétrochimie, ni colorants ou parfums de synthèse,ni irradiation ou OGM

ni colorants ou parfums de synthèse,ni irradiation ou OGM Soil association : Label bio anglais avec
ni colorants ou parfums de synthèse,ni irradiation ou OGM Soil association : Label bio anglais avec
ni colorants ou parfums de synthèse,ni irradiation ou OGM Soil association : Label bio anglais avec

Soil association : Label bio anglais avec 2 niveaux de certification :

«Produits bio» contient au moins 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique et «Produit fait à partir de x% d’ingrédients bio» contient un minimum de 70% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Ils sont sans ingrédients issus de cultures OGM, ni ingrédients nanoencapsulés, ni ingrédients et procédés toxiques, ni ingrédients d’origine pétrochimique ; pas de test sur les animaux

Natrue : Label et référentiel créés par un regroupement de fabricants de produits cosmétiques naturels et biologiques. Seules des matières premières naturelles, nature-identiques et transformées d’origine naturelle, sont autorisées. Trois niveaux d’exigences sont prévus : Cosmétique Naturel ; Cosmétique Naturel en partie Bio ; BioCosmétique.

niveaux d’exigences sont prévus : Cosmétique Naturel ; Cosmétique Naturel en partie Bio ; BioCosmétique. •

• 22 •

ICEA : Certificateur italien, peu représenté dans le nord de l’Europe, mais comparable à Ecocert à quelques Certificateur italien, peu représenté dans le nord de l’Europe, mais comparable à Ecocert à quelques nuances près.

Bio-garantie/contrôle CERTISYS : Certificateur et label belge, peu représenté sur les cosmétiques européens mais comparable à Ecocert à quelques nuances près.Bio-garantie/contrôle CERTISYS :

Cosmos-standard : Harmonisation des différents labels européens BDIH, COSMEBIO, ECOCERT Greenlife, ICEA et SOIL Association via les organismes de certification correspondants. Les produits certifiés conformes à ce référentiel sont étiquetés avec la mention « COSMOS ORGANIC » ou « COSMOS NATURAL ».

Tous ces labels sont donc synonymes de produits ne contenant aucun élément nocif pour l’homme ou l’environnement. Ces labels excluent aussi les tests sur les animaux, les procédés de fabrication polémiques pour la santé ou peu éco-responsables. Si vous voulez un produit «bio», cherchez toujours le label sur le produit ! Si il n’y a pas de label reconnu, il ne s’agit pas d’un produit qui puisse vous garantir que tous les critères habituels de la cosmétique bio sont respectés ! Il faudra donc lire la liste INCI pour en être certain(e).

Attention cependant à ne pas faire l’amalgame suivant qui consisterait à dire:

«pas de label bio = mauvais produit» ! Certains fabricants, pour différentes raisons qui leur sont propres (financières, idéologiques, philosophiques…), ne veulent pas de labels mais vendent des produits qui sont tout à fait honorables ! Le consommateur a alors tout intérêt à savoir lire les listes d’ingrédients des cosmétiques et se renseigner auprès du fabricant lui-même.

Enfin, il est important de ne pas se laisser alpaguer par des produits non labellisés mais aux mentions attractives telles que « au beurre de karité bio » où seul le karité est bio alors que la majorité des ingrédients est inerte ou polluante… Les labels bio permettent en partie, de se libérer du greenwashing accrocheur qui veut faire passer pour « vert » un cosmétique qui ne l’est pas.

passer pour « vert » un cosmétique qui ne l’est pas. Les dessous du bio «conventionnel»
passer pour « vert » un cosmétique qui ne l’est pas. Les dessous du bio «conventionnel»

Les dessous du bio «conventionnel»passer pour « vert » un cosmétique qui ne l’est pas. Consommer un produit cosmétique bio

Consommer un produit cosmétique bio ou 100% naturel est toujours préférable à consommer un produit conventionnel. Mais tous les cosmétiques bio ne se valent pas !

Parfois, parmi des produits labellisés bio, nous retrouvons la logique de la

Achetez plus ! Croyez en ma belle promesse à

peine exagérée ! C’est nouveau donc c’est mieux ! Tous les messages classiques du brainwashing cosmétique sont susceptibles d’être affichés par des marques bio.

cosmétique conventionnelle

• 23 •

Du coup, consommer des cosmétiques bio ne nous permet hélas pas de nous libérer entièrement du brainwashing cosmétique. A l’instar de Pierre Rabhi qui dit «Il ne suffit pas de manger bio pour changer le monde», il est possible de rajouter «Il ne suffit pas d’acheter des cosmétiques bio pour changer le monde». C’est un autre système de pensée et d’action qui doit se mettre en place, un autre paradigme de consommation et d’application de la beauté…

Comme il sera vu dans un prochain paragraphe, il est indispensable d’apprendre à lire les étiquettes des produits cosmétiques et à décoder les messages de l’industrie. C’est principalement par ce biais que le consommateur saura si la composition de son produit «bio» en fait un pur produit marketing ou une formulation adaptée.

Ainsi par exemple, dans un produit bio classique et bon marché, l’eau ou l’huile de tournesol seront les principaux ingrédients, alors que dans un produit bio de meilleure qualité, on aura choisi un hydrolat et une huile de rose musquée… De même, un produit cosmétique bio classique et bon marché respecte souvent son label «a minima», alors que le produit cosmétique bio de qualité ira souvent au-delà par conviction. Encore à noter, certaines marques de la cosmétique bio adoptent la même logique de (sur)consommation que les marques conventionnelles :

multiplication des gammes, nouveaux produits pour chaque événement, nouveaux besoins créés pour la peau, mise en avant d’actifs et de promesses «miracles»… Cette cosmétique bio-là n’est pas tout à fait recommandable, sauf si rien d’autre n’est disponible.

Enfin, il faut aussi se méfier des enseignes qui font de leur gamme bio un fort argument de vente alors que 90% de ses produits ne sont pas bio ou naturels. La Slow Cosmétique, c’est aussi un acte militant, qui permet de se démarquer et de dénoncer ces marques qui ne sont bio que par intérêt financier.

Quelques astuces pour bien consommer bio :

Si vous le pouvez, préférez les magasins bio aux supermarchés ou para- pharmacies : tous les produits cosmétiques y sont bio Repérez le label bio utilisé Lisez la liste des ingrédients INCI et attachez-vous au 5 premiers ingrédients qui représentent presque toujours plus de 70% de la formule. Si ces 5 ingrédients sont décevants, évitez ce produit. Soyez un peu militant : vérifiez si la marque est bio sur toute sa gamme, ou si seuls un ou deux produits de la marque sont certifiés bio pour faire bonne figure (cas très fréquent dans les grandes marques : Carrefour, L’Occitane, Yves Rocher). Posez-vous les questions slow : «que m’apporte ce produit ?», «me fait-il du bien au corps et à l’esprit ?», «ai-je besoin d’un nouveau produit ?» «dois-je changer à nouveau?»

• 24 •

Se libérer en lisant les étiquettes

Qu’est-ce que la fameuse liste « INCI » ? Sous cette abréviation un peu barbare se cache une quantité d’informations nécessaires à nous consommateurs.

d’informations nécessaires à nous consommateurs. Un peu d’histoire ! INCI signifie “International

Un peu d’histoire !

INCI signifie “International Nomenclature for Cosmetic Ingredients”, la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques. Les fabricants de produits cosmétiques ont l’obligation, selon une Directive européenne, d’afficher la liste des ingrédients de chaque produit sur son emballage de nos produits de beauté. Pour les fanatiques du détails des Directives et règlements européens, n’hésitez pas à vous rendre sur la page http://ec.europa.eu/consumers/cosmetics/cosing/. Mais sachez que la discussion remonte déjà à 1976 !

Comment lire la liste INCI ?. Mais sachez que la discussion remonte déjà à 1976 ! Tout d’abord, munissez-vous d’une bonne

Tout d’abord, munissez-vous d’une bonne loupe car cette liste apparaît généralement en très petits caractères sur les emballages. Les composés sont mentionnés en latin ou en anglais, ce qui facilite le décryptage à travers l’Europe. N’ayez crainte, pas la peine de s’appeler Robert Langdon pour en déchiffrer les plus sombres secrets.

Retenez ceci : cette liste énonce la liste complète des composés contenus dans un cosmétique par ordre décroissant. Ainsi, si la liste commence par Aloe barbadensis Miller extract, c’est qu’un jus ou un extrait d’aloé vera est le composé le plus présent dans votre produit. En général, les 4 ou 5 ingrédients listés en premier représentent environ 70% du produit total. Toutefois, la liste INCI ne vous donnera jamais la quantité exacte contenue dans tel ou tel cosmétique.

Aussi, attention, un composé dosé à moins de 1% peut-être placé à peu près n’importe où vers la fin de la liste. A titre d’exemple, si vous avez 0.4% de methylparabène et 0.01% d’huile végétale d’argan, le fabricant peut très bien d’abord mentionner l’huile végétale d’argan et ensuite le methylparabène.

végétale d’argan et ensuite le methylparabène. Mes cosmétiques sont-ils toxiques? Attention à

Mes cosmétiques sont-ils toxiques?

Attention à l’amalgame entre CHIMIE et NOCIF pas contre «la chimie» en général !

L’eau que nous buvons tous les jours est un ingrédient chimique! Des échanges chimiques s’effectuent dans notre corps humain, etc. ! Ainsi NATUREL n’est pas antinomique de CHIMIQUE et un ingrédient dit NATUREL peut être NOCIF ! Nous pensons cependant que les ingrédients naturels (huiles végétales, huiles essentielles, argiles, miel, etc.) ont plus de SENS pour une cosmétique de qualité.

La Slow Cosmétique n’est

• 25 •

A priori, les cosmétiques mis en vente sur le marché ne sont pas toxiques en

tant que tels pour l’Homme. Ils doivent tous répondre à des normes strictes.

Les autorités sanitaires compétentes veillent au grain

on entend que ces mêmes autorités retirent des molécules ou baissent les taux des ingrédients des listes autorisées car ils s’avèrent problématiques (ex :

aluminium et ses sels, filtres UV, libérateurs de formaldéhydes…). Certaines études dénoncent aussi le caractère perturbateur endocrinien de la majorité des ingrédients cosmétiques.

En outre, l’effet cocktail des cosmétiques (votre déo + votre shampooing + votre crème, etc…) n’est pas encore très bien étudié dans le domaine de la cosmétique. Il n’est bien souvent étudié que les molécules prises isolément

plus rarement dans leur contexte d’association, ce qui est très souvent le cas des cosmétiques! Nous pensons qu’il serait vraiment nécessaire d’obtenir plus

C’est

d’études sur ce fameux effet cocktail dans la gamme des cosmétiques

pourquoi nous voulons consommer moins de cosmétiques, et les plus naturels possibles.

Ne vaut-il pas mieux «prévenir» que «guérir» ? Et vérifier dès nos achats que nos cosmétiques ne contiennent pas d’ingrédients potentiellement problématiques pour la santé ou pour la Planète ?

Néanmoins, régulièrement,

la santé ou pour la Planète ? Néanmoins, régulièrement, Les mauvais ingrédients dans la INCI Les

Les mauvais ingrédients dans la INCI

Les Huiles minérales :

Ce sont des corps gras

inertes pour la peau qui n’entrent pas en interaction avec elle. Ces huiles forment un film occlusif sur la peau qui empêche l’eau de s’évaporer. Elles possèdent un bilan écologique désastreux et sont peu chères pour le fabricant. (Paraffinum liquidum, Cera microcristallina, Mineral Oil, Petrolatum, etc.). Puisqu’elles n’apportent pas grand-chose à la peau et qu’elles sont polluantes,

pourquoi les utiliser ?

Les Alcools gras et solvants :

Elles sont dérivées de la pétrochimie, de schistes

Ils permettent de stabiliser et d’émulsionner les cosmétiques. Ces ingrédients de synthèse peuvent être irritants et sont polluants pour l’environnement. Ils possèdent en outre à peu près les mêmes caractéristiques que les huiles minérales.

(Methyl / Propyl / Caprylyl -alcohol, Alcool cétylique, Alcool stéarilique

Les Silicones :

Bien tolérés par la peau, ils apportent une douceur et une «glisse» supplémentaire aux cosmétiques. Néanmoins, ils ne nourrissent pas la peau et surtout, ils mettent des centaines d’années à se dégrader ! On les retrouve dans quasiment tous les cosmétiques conventionnels rinçables ou non, notamment les shampooings,

les gels douche, le maquillage

-ane : dimethicone, cyclohexasiloxane

(les silicones ont une terminaisons en -one ou

etc)

etc)

• 26 •

Les Polymères :

lls possèdent à peu près les mêmes caractéristiques que les silicones en apportant une touche de douceur. Ils peuvent aussi servir d’émulsifiant. Ils sont obtenus à partir de chimie lourde et très polluante, avec l’usage de gaz toxiques. (Repérez les grosses lettres ! PEG, PPG mais aussi -cellulose, crosspolymer,

polypropylène

)

Les Sels d’Aluminium :

Agents anti-transpirants et sujets à polémique (cancérigènes ?), même l’ANSM invite à la mesure et a demandé des études complémentaires sur ces sels d’aluminium. Ils sont aussi suspectés d’avoir un impact sur le système nerveux à long terme. (Préfixe et Terminaison avec Aluminium)

Les SLS :

Tensioactifs (détergents), producteurs de mousse et émulsifiants, on les retrouve dans les gels douche, shampooings, dentifrices (et oui il se peut que vous en

avaliez un peu tous les jours!)

la peau. (Sodium Laureth Sulfate et Sodium Lauryl Sulfate (ce dernier est plus irritant). Attention, on peut retrouver des SLS d’une certaine nature dans les gels et shampooings moussants certifiés bio. C’est un peu dommage et il faudra éviter.

Ils sont agressifs, irritants et desséchants pour

Les Conservateurs polémiques :

Ils sont nécessaires pour les cosmétiques contenant de l’eau pour éviter les contaminations et développements bactériologiques et moisissures. Les Parabènes sont suspectés d’être cancérigènes et largement médiatisés, ce sont les conservateurs les plus connus. Ils sont peu chers, stables et simples d’utilisation (les reconnaître: terminaisons en -paraben). Les Alcools : Ils peuvent être d’origine naturelle et être autorisés en «bio». Mais les origines de production peuvent être multiples et dans les produits conventionnels, on se méfiera de l’ingrédient «alcohol denat» (préfixe ou terminaison en -alcohol). L’EDTA : C’est un conservateur et antioxygène dans l’industrie de la photo ou encore du papier. Il est aussi anti-tartre. C’est un poison et il est très polluant. On le retrouve en fin de chaîne non détérioré dans les stations d’épuration

Les Libérateurs de formaldéhyde :

Le formaldéhyde est aujourd’hui classé allergène et cancérigène mais qu’en

est-il des ingrédients qui libèrent du formaldéhyde, au contact de l’eau ? Rappelons que les cosmétiques sont en grande partie à base d’eau ! (Les reconnaître :

Quaternium 15, Quaternium 18, Polyquaternium 10, DMDM Hydantoin, Chlorphenesin,

Diazolidinyl uurea, Methylisothiazolinone

Les colorants polémiques :

CI suivi d’un chiffre est un colorant, naturel ou pas. CI75470 est le code pour le rouge carmin par exemple… Il est issu des femelles cochenilles que l’on doit tuer pour en obtenir le pigment rouge utilisé dans certains rouges à lèvres….

)

• 27 •

vous jugerez par vous-mêmes ! D’autres colorants sont réputés irritants ou allergisants. Pas facile de distinguer les colorants acceptables des autres, alors on limite un max !

Les parfums synthétiques :

«Parfum» ou «fragrance» dans la liste INCI désigne souvent un parfum synthétique ! Les parfums naturels à base d’huiles essentielles sont énumérés par le nom latin des plantes dont ils sont extraits. Si le parfum est bio, alors l’ingrédient s’écrit parfum* (l’* faisant référence aux ingrédients issus de l’agriculture bio ou certifiés bio).

Ne vous laissez pas berner par les slogans des grandes marques et dévorez plutôt la liste INCI, c’est votre seule clé pour comprendre la teneur du produit que vous allez acheter.

Si comme nous, vous êtes « slow addict », recherchez les produits qui ne trichent pas. Ceux-ci sont souvent certifiés bio mais aussi parfois 100% naturels sans être certifiés bio. A nouveau, la liste INCI vous en dira plus que les textes et les discours de la marque.

Se libérer avec le home made

Face aux nombreux abus de la cosmétique conventionnelle et aux fausses croyances générées par le marketing, une option toute simple est de revenir aux plaisirs simples de la beauté faite maison.

Les recettes de la cosmétique «home made» sont parfois associées à des recettes de grand-mère au sens péjoratif. Ce n’est pas tout à fait juste. D’une part, certaines recettes de grand-mère fonctionnent à merveille et sont très saines, alors pourquoi s’en priver ? D’autre part, la plupart des recettes cosmétiques aujourd’hui disponibles donnent des résultats fabuleux : des produits personnalisés et efficaces qui n’ont rien à envier aux produits du commerce. Alors, êtes-vous prêts à vous mettre à la tambouille ?

La Slow Cosmétique nous invite à réaliser nos propres soins maison dès que c’est possible et justifié. Certaines aimeront fabriquer tous les composants de leur trousse de toilette, d’autres se limiteront à un sérum anti-âge simplissime ou à une poudre parfumée… Pas de panique, il y en a pour tous les goûts, toutes les bourses et toutes les envies.

Ci-dessous, vous découvrirez quelques recettes proposées par notre association. Attention, il existe bien d’autres recettes encore sur les blogs de nos membres et coordinateurs, alors rendez-vous aussi sur le web ! (voir adresses en fin d’ouvrage)

• 28 •

Fabriquer des produits pour la toilette Crème de savon à l’avoine et au calendula Une

Fabriquer des produits pour la toilette

Crème de savon à l’avoine et au calendula Une crème de savon pour se laver
Crème de savon à l’avoine et au calendula
Une crème de savon pour se laver en douceur et se passer
du gel douche conventionnel. Attention, pour la toilette du
corps, nous vous rappelons qu’un savon saponifié à froid et
surgras (fait maison ou pas) est idéal aussi !
Pour un flacon de 100 ml environ
Phase aqueuse :
½ cuillère à café de savon naturel
râpé (savon d’Alep, savon de
Marseille bio…)
5 cuillères à soupe d’eau de source
1 cuillère à café de farine d’avoine bio
Phase huileuse :
1 cuillère à café d’émulsifiant à
base d’olive (type olivem 1000)
3 cuillère à soupe de macérât
de calendula
Ajouts :
20 gouttes de conservateur (type cosgard)
1 cuillère à soupe de miel liquide
20 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, lavandin ou
petitgrain bigarade (variez les plaisirs)
Faites fondre au bain-marie la phase aqueuse et la phase huileuse.
Retirez du feu les 2 phases et ajoutez progressivement la phase
aqueuse à la phase huileuse tout en émulsionnant à l’aide d’un
batteur. Une fois l’émulsion prise, ajoutez le miel, le conservateur
et l’huile essentielle tout en remuant entre chaque ajout à l’aide
d’un petit fouet.Versez la crème lavante dans votre flacon.

• 29 •

Démaquillant biphase à l’abricot et fleur d’oranger Un démaquillant facile à fabriquer et à utiliser
Démaquillant biphase à l’abricot et fleur d’oranger
Un démaquillant facile à fabriquer et à utiliser qui peut
remplacer les deux étapes du démaquillage à l’huile et
de l’application d’un hydrolat.
Pour un flacon de 100 ml environ
5 cuillères à soupe d’hydrolat de
fleur d’oranger
4 cuillères à soupe d’huile de
noyaux d’abricot
1 cuillère à soupe de glycérine
végétale (chez le droguiste ou sur
internet)
20 gouttes d’extrait de pépins de
pamplemousse
Versez le tout dans un flacon.
Secouez à chaque utilisation.
Gommage doux pour le visage
Les adeptes de la Slow Cosmétique
pratiquent
une exfoliation
visage deux fois par semaine, sauf
soigneuse
mais douce du
en cas d’acné sévère et/ou peau
sensible. Un gommage slow
très simple consiste à
mélanger une cuillère à café de sucre
(ou bicarbonate de soude alimentaire)
avec une cuillère
à café
Le gommage se travaille en
d’huile
(argan, olive…).
mouvements
circulaires très légers sur la peau. Le secret ? Ne pas appuyer,
mais masser très longuement
avant de bien rincer.
la peau
gommage «minute»
Pour un
plus élaboré :
1 cuillère à café farine d’avoine ou d’amande, ou de riz
de
1 cuillère à café de yaourt nature
1 cuillère café de miel liquide
à
1 cuillère à café d’huile d’amande ou d’olive
en option pour les peaux mixtes ou grasses :
2 gouttes d’huile
essentielle de lavandin, de tea-tree, de niaouli, de romarin verbénone…
Mélangez le tout dans un petit bol et appliquez-le en
massage
circulaire sur le visage et le cou, en insistant sur la zone T. Rincer
ensuite à
l’eau tiède.

• 30 •

Vinaigre de beauté visage et cheveux

Le vinaigre est très adapté à la toilette et au soin de notre peau et de nos cheveux. Il resserre les pores et gaine les cheveux en les adoucissant. On utilise le vinaigre de beauté comme une lotion tonique, ou comme eau de rinçage à froid pour les cheveux. C’est aussi un très bon solvant pour extraire les principes actifs des plantes. Alors profitons-en pour en faire un produit tout en un.

Pour un vinaigre de beauté classique :

Ajoutez 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre bio de bonne qualité dans un litre d’eau froide. Mélangez et ajoutez si vous le souhaitez 3 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, de lavandin ou de petitgrain bigarade si vous souhaitez atténuer l’odeur du vinaigre.

Pour un vinaigre aromatisé :

Remplissez aux ¾ un grand bocal avec des fleurs ou plantes aromatiques bien lavées ou séchées (romarin, thym, lavande, calendula, camomille… conviennent bien). Remplissez avec du vinaigre de cidre bio pour couvrir les plantes. Recouvrez d’un papier sulfurisé et laissez macérer 2 semaines à température ambiante, à la lumière. Au terme des 2 semaines, filtrez avec une étamine et mettez en bouteille.

Comment utiliser mon vinaigre aromatisé ? Pour le visage : dans un flacon de 100 ml, mettez 2 cuillères à soupe de vinaigre aromatisé et remplissez avec de l’eau ou de l’hydrolat de votre choix. Utilisez un coton pour nettoyer la peau. Pour les cheveux : dans une bouteille d’eau d’un litre, ajoutez 3 cuillères à soupe de vinaigre aromatisé. Utilisez-le dans votre dernière eau de rinçage des cheveux.

• 31 •

Dentifrice maison

Une astuce très slow pour un brossage consiste à mélanger une grosse pincée de bicarbonate de soude et une grosse pincée d’argile blanche dans un petit pot de confiture, à y ajouter 2 gouttes d’huile essentielle de citron, de menthe ou de tea-tree, et à mélanger vigoureusement le pot fermé un instant. On y trempera sa brosse à dent humide pour un brossage «minute».

On a cependant parfois envie d’une « pâte » plutôt que d’une poudre pour les dents. Si on n’a pas encore opté pour un bon dentifrice certifié bio, on peut s’en fabriquer un !

Pour environ 25 gr. environ de pâte dentifrice à conserver dans un pot hermétique (genre petit pot de confiture) pendant 3 semaines environ. Mélangez dans le pot désinfecté :

3 cuillères à soupe d’argile blanche 1 cuillère à soupe d’infusion de prèle refroidie, ou d’infusion de camomille ou d’échinacea refroidie 1 cuillère à café de glycérine végétale 6 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée 1 goutte d’huile essentielle de clou de girofle 3 gouttes d’essence de citron

NOTE :

Bien mélanger l’argile et l’infusion d’abord, jusqu’à obtenir une pâte, puis ajouter la glycérine et les huiles essentielles. Ne convient pas aux femmes enceintes, ni aux traitements homéopathiques (remplacez alors la menthe poivrée par de l’huile essentielle d’anis). Le brossage de dents au bicarbonate de soude ne doit pas être pratiqué tous les jours car il est un peu agressif pour l’émail.

• 32 •

Déodorant à l’aloe vera et orange Il est hélas difficile de trouver un bon déodorant
Déodorant à l’aloe vera et orange
Il est hélas difficile de trouver
un bon déodorant bio dans les
magasins conventionnels. Allez
faire un tour en boutiques bio
ou spécialisées pour découvrir
celui qui vous convient. Si vous
souhaitez vous en fabriquer un,
beaucoup de recettes existent,
avec ou sans alcool. En voici
une très douce…
Pour un flacon (roll-on récupéré
ou vide) de 50 ml environ
Ajoutez successivement dans le flacon acon : :
3 cuillères à soupe de gel d’aloe vera
1 cuillère à soupe d’hydrolat d’hamamélis, de sauge sclarée, de
romarin verbénone ou de palmarosa
1 cuillère à soupe d’huile de macadamia
10 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée ou de romarin
verbénone (évitez la sauge sclarée si vous souffrez de troubles
hormonaux)
8 gouttes d’huile essentielle de palmarosa
12 gouttes d’essence d’orange douce
Mélangez bien en agitant vigoureusement. Vous pouvez aussi si
vous préférez mélanger les ingrédients au préalable dans un bol
en utilisant un fouet. Versez alors ensuite dans le flacon roll-on
avec un entonnoir.

• 33 •

Fabriquer des produits pour le bain Prendre un bain n’est pas forcément slow au sens

Fabriquer des produits pour le bain

Prendre un bain n’est pas forcément slow au sens écologique, mais c’est un moment plaisir très intense et une occasion rêvée pour se poser un instant. En ce sens, il est tout à fait conseillé de prendre un bain aromatique ou «traitant» une fois par semaine au maximum…

Rappelons que pour un bain aromatique classique, on compte 10 à 15 gouttes d’huiles essentielles au choix à diluer dans un excipient avant de répartir le tout dans l’eau du bain. Les excipients slow sont : 2 cuillères à soupe de miel liquide, 2 cuillères à soupe de crème fraîche riche, 3 cuillères à soupe de lait en poudre, 3 cuillères à soupe d’argile. Variez les plaisirs !

Bain hydratant au miel et à l’huile

Le miel utilisé comme excipient laisse la peau douce et hydratée. Une faible dose d’huile rajoute encore de la douceur à la préparation.

Pour un bain Mélangez dans un bol :

2 grosses cuillères à soupe de miel liquide bio 1 cuillère à soupe rase d’huile d’argan, d’amande douce, de calendula ou de macadamia 10 à 15 gouttes d’huile essentielle au choix parmi l’ylang-ylang, le bois de Hô, le néroli ou le petitgrain bigarade.

Répartissez dans l’eau du bain à 37° max et plongez-y. Baignez-vous 15 à 20 minutes.

• 34 •

Bombes effervescentes pour le bain Les bombes effervescentes pour le bain sont très tendance !
Bombes effervescentes pour le bain
Les bombes effervescentes
pour le bain sont très tendance !
Faciles à faire, elles peuvent
constituer un très joli cadeau à
offrir ou un vrai plaisir égoïste…
Pour des bombes de bain
Mélangez dans un bol :
20 cuillères à soupe de
bicarbonate de soude
10 cuillères à soupe d’acide
citrique (en poudre, sur internet
ou chez le droguiste)
4 cuillères à soupe de farine de maïs
Petit à petit, ajoutez à la poudre obtenue et mélangez avec les
mains pour obtenir un « sable mouillé »:
5 cuillères à soupe d’huile de coco vierge fondue
En option :
5 gouttes d’huile essentielle au choix (orange, pamplemousse,
lavande, lavandin, néroli, rose…).
Dans de petits moules à gâteau, placez bien au fond quelques
fleurs de lavande ou des pétales de rose (très peu, comme sur la
photo).
Placez la préparation «sablée» dans des moules en tassant bien
pour que les bombes soient compact.
Mettez au frigo quelques heures puis démoulez.
Utilisez une à deux bombes par bain.

• 35 •

Fabriquer des soins pour le visage Pour rappel, après la toilette du visage, les adeptes

Fabriquer des soins pour le visage

Pour rappel, après la toilette du visage, les adeptes de la Slow Cosmétique massent quelques gouttes d’huile sur le visage, et appliquent éventuellement une crème ensuite si des activités extérieures sont prévues ou si des intempéries sévissent. L’huile massée longuement sur le visage stimule les tissus cutanés, les hydrate et les nourrit. C’est encore mieux si on personnalise son huile en fonction de son type de peau.

Les huiles qui conviennent bien aux peaux très déshydratées sont : amande douce, noyaux d’abricot, jojoba, macadamia, avocat, argan, rose musquée, bourrache et onagre…

Les huiles qui conviennent bien aux peaux plus grasses sont : noisette, jojoba, noyaux d’abricot, nigelle…

On peut aussi se fabriquer des « sérums » de soin maison, huileux ou pas…

Sérum hydratant léger à l’aloe vera

Pour un flacon pompe de 30 ml environ Mélangez dans un bol avec un petit fouet :

2 cuillères à soupe de gel d’aloe vera pur 1 cuillère à café d’hydrolat de menthe poivrée 1 cuillère à café d’huile de noyaux d’abricot 5 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie, néroli, petitgrain bigarade ou laurier noble au choix

Versez dans le flacon à l’aide d’un entonnoir. Massez un peu de ce sérum matin et soir sur le visage soigneusement nettoyé. Se conserve 4 à 6 semaines environ à l’abri de la lumière, de la chaleur et des contacts extérieurs.

• 36 •

Sérum nourrissant et anti-âge aux fleurs Pour un flacon en verre ambré de 30 ml
Sérum nourrissant et anti-âge aux fleurs
Pour un flacon en verre ambré de 30 ml environ
Mélangez successivement dans le flacon :
2 cuillères à soupe d’huile de rose musquée, ou de macérât de
fleur d’églantier (rosa canina)
1 cuillère à soupe de macérât de calendula, ou de coquelicot
(papaver rhoeas)
4 gouttes d’huile essentielle de ciste
2 gouttes d’huile essentielle de géranium ou de rose de damas si
votre bourse le permet.
Massez quelques gouttes de ce sérum matin et soir sur le visage
soigneusement nettoyé. Se conserve 6 mois à l’abri de l’air, de la
lumière et de la chaleur.
Roll-on contour des
yeux antirides
Vous trouverez des
petits flacons
roll-on vides en vente sur internet très
facilement. Ils sont très pratiques
pour une application précise sur le
contour de l’œil.
Pour un flacon de 10
ml environ
Mélangez dans un récipient
adapté :
cuillère à soupe gel d’aloe vera
1
de
cuillère à café d’hydrolat de
1
rose, de géranium, de ciste ou
d’immortelle
option : 1 pointe de couteau
d’acide hyaluronique (sur internet) internet).
ce dernier soit dissout.
Mélangez jusqu’à ce que
Ajoutez ensuite :
1 cuillère à café d’huile d’avocat, de
son de riz ou de calophylle
d’huile essentielle de carotte, d’immortelle
option : 1 ou 2 gouttes
ou de ciste
Remuez puis versez dans un roll-on en
vous aidant d’un petit
entonnoir. Appliquez ce gel matin et soir.

• 37 •

Crème nourrissante aux céréales et miel

Préparer une crème nécessite la préparation de deux phases à mélanger ensuite. C’est comme une mayonnaise ! Il faut donc le coup de main mais c’est très facile une fois qu’on a le truc ! Cette crème s’utilise quotidiennement pour une peau normale ou déshydratée. Elle a un bon pouvoir apaisant et anti-âge à la fois.

Pour un pot de 50 ml environ Mettez dans deux récipients différents pouvant être chauffés :

Phase aqueuse :

3 cuillères à soupe d’eau de source 1 cuillère à café de farine d’avoine BIO Phase huileuse :

½ cuillère à café d’émulsifiant à base d’olive 1 cuillère à soupe d’huile de germe de blé ½ cuillère à café de beurre de karité

Mettez les 2 phases au bain-marie jusqu’à ce que l’émulsifiant dans l’huile soit fondu. Faites infuser la phase aqueuse puis filtrez. Retirez du feu les 2 phases et ajoutez progressivement la phase aqueuse à la phase huileuse tout en émulsionnant à l’aide d’un batteur (ou petit fouet).

Une fois l’émulsion prise, ajoutez tout en mélangeant :

½ cuillère à café de miel liquide bio 5 gouttes de vitamine E 10 gouttes de conservateur (EPP, cosgard…sur internet) 10 gouttes d’huile essentielle de votre choix (lavande, ylang ylang, bois de hô, néroli,…)

Versez la crème dans votre flacon. Se conserve 4 à 5 mois à l’abri de l’air de la lumière et de la chaleur.

• 38 •

Masque à l’argile et à la rose

Un masque à l’argile est idéal pour détoxiner la peau et illuminer le teint. L’argile verte convient à toutes les peaux, mais si vous souffrez d’acné, optez pour de l’argile blanche, rose ou jaune en alternance. Il existe des masques à l’argile très purs et prêts à l’emploi (Argiletz…). Mais on peut aussi se préparer un masque maison à partir de poudre d’argile surfine…

Pour un bon masque couvrant le visage entier et le cou Mélangez dans un bol :

3 cuillères à soupe d’argile blanche 1 cuillère à soupe d’hydrolat de rose, de géranium ou de palmarosa 1 cuillère à café de macérât hydro-glycériné de rose 1 cuillère à café d’huile de rose musquée

Avec un ustensile en bois ou en plastique, mélangez l’argile et l’hydrolat jusqu’à obtenir une pâte. Ajoutez le reste des ingrédients à la pâte.

Utilisez 1 fois par semaine en plaçant une couche épaisse sur le visage et laissez poser ¼ d’heure. Rincez à l’eau tiède. Hydratez la peau ensuite avec votre soin habituel.

• 39 •

Fabriquer des soins pour le corps Les adeptes de la Slow Cosmétique aiment masser après

Fabriquer des soins pour le corps

Les adeptes de la Slow Cosmétique aiment masser après leur toilette un peu d’huile parfumée ou de lait fait maison sur leur corps pour l’hydrater. La Nature offre également de chouettes remèdes pour traiter les petits bobos beauté du corps : le beurre de karité pur, facile à masser sur les mains, les pieds ou les callosités, le gel d’aloe vera à émulsionner avec un peu d’huile végétale pour un hydratant très frais, ou les argiles à poudrer comme des talcs… Il y a des milliers de gestes et de recettes possibles. En voici quelques-unes…

Chantilly de karité pour les vergetures ou les zones sèches On adore le karité pur
Chantilly de karité pour les vergetures
ou les zones sèches
On adore le karité pur mais on
aime parfois une texture plus
fondante ou plus facile à masser
sur le corps. La chantilly de karité
est un grand classique facile à
préparer.
Pour un pot de 50 g environ
Faites tiédir dans un grand bol au
bain-marie :
3 cuillères à soupe de beurre de
karité.
N’attendez pas qu’il fonde complètement et retirez le dès qu’il se
ment et retirez le dès
u’il se
ramollit vraiment et que les bords commencent à fondre. En dehors du
feu, sur une plaque froide ou dans un saladier de glaçons, fouettez alors
le beurre ramolli dans le grand bol pour obtenir une texture aérienne.
Une fois que le karité a obtenu l’aspect d’une crème chantilly, ajoutez :
2 cuillères à soupe d’huile de rose musquée
5 gouttes de vitamine E.
Option : 5 gouttes d’huile essentielle au choix parmi la lavande vraie,
le petitgrain bigarade, l’orange douce, le néroli, le géranium, l’ylang-
ylang ou le pamplemousse.
Bien remuer. Versez dans un pot en verre ou plastique préalablement
désinfecté.

• 40 •

Macérât de vanille

Tous les macérâts maison sont des produits slow ! Pour les obtenir, on fait macérer des plantes capables de libérer leurs actifs dans de l’huile stable (olive, tournesol). Le processus est assez lent mais le résultat est très convaincant. Les macérâts les plus connus sont l’arnica, le calendula ou le millepertuis, et ils sont utilisés dans la cosmétique autant que dans le domaine de la santé. Pour se faire plaisir, on peut aussi faire un macérât de vanille. Délicieux à masser sur le corps, ou à incorporer à nos recettes !

Méthode pour fabriquer votre macérât de vanille :

1. Choisissez 2 belles gousses de vanille. La vanille doit être humide, souple, grasse et avoir de l´éclat. Ne jamais acheter une gousse sèche et craquante.

2. Sélectionnez une huile de support. Il faut pour un macérât une huile qui n’oxyde pas vite, comme le tournesol par exemple. On veut aussi une huile végétale la plus neutre possible au nez avec peu ou pas d´odeur. Les huiles végétales de jojoba, noyaux d´abricot sont de bons supports.

3. Stérilisez un bocal ou un flacon en verre de 100/150 ml et versez -y 90 ml d’huile végétale.

4. Fendez la gousse de vanille en 2 et faites sortir les graines (attention, elles collent à la gousse) à l’aide d´un couteau. Coupez une des 2 gousses en petits morceaux et ajoutez-la aux graines.

5. Versez les graines de vanille et la gousse en morceaux dans le flacon/bocal d’huile. Ajoutez 5 à 8 gouttes de vitamine E pour éviter le rancissement (dosage usuel 0.6% du volume total).

6. Mélangez un peu en agitant le flacon doucement. Les graines doivent s’éparpiller dans le flacon.

7. Laissez reposer au soleil le flacon bouché pendant 3 semaines avec une agitation quotidienne du pot.

8. Lorsque le macérât est prêt, retirez les gousses et laissez les graines dans l’huile.

9. Versez le macérât dans une bouteille en verre stérilisée à l’aide d’un petit entonnoir.

10. Notez sur l’étiquette de la bouteille son contenu ainsi que la date du jour. Le mélange se conserve 6 mois environ dans un endroit frais, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

11. Utilisez comme une huile végétale classique dans vos soins et recettes.

• 41 •

Stick ou Baume à lèvres vanille-chocolat Pour un peu moins de 10 grammes de baume
Stick ou Baume à lèvres vanille-chocolat
Pour un peu moins de 10 grammes
de baume en stick ou en petit pot
Faites fondre au bain-marie :
½ cuillère à café de cire d’abeille
jaune ou blanche
½ cuillère à café de beurre de
cacao pur et bio
½ cuillère à café de macérât de
vanille dans du jojoba ou ½ cuillère
à café d’huile de coco vierge
Hors du feu, ajoutez au mélange
une goutte de miel
une goutte de vitamine E.
Versez dans un stick à lèvres ou dans un petit pot. Placer quelques
heures au congélateur jusqu’à ce que le baume durcisse. Se conserve
facilement 6 mois au moins.
NOTE : Pour un stick, optez pour l’huile de coco et non pour le jojoba.

• 42 •

Spray apaisant après- soleil La Slow Cosmétique vous accompagne aussi en été. Les huiles végétales
Spray apaisant après-
soleil
La Slow Cosmétique vous
accompagne aussi en été. Les
huiles végétales de jojoba, de
buriti, d’argan et le beurre de karité
sont équivalentes à un indice de
protection d’environ 3 ou 4, mais
cela ne suffit pas pour le bronzage
intensif. Optez pour les soins
solaires bio.
Après l’exposition, chouchoutez et
réparez la peau avec de l’huile de
calendula, du gel d’aloe vera ou
une recette maison comme celle-ci.
Pour un flacon spray en verre ambré
ou en plastique opaque de 100 ml
Versez successivement :
5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée
65 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic
8 cuillères à soupe de macérât de calendula
2 cuillères à soupe de macérât de millepertuis
Bien mélanger. A utiliser sur toute la famille (il y a vraiment très peu de
menthe) comme un après solaire réparateur.
Pour une application plus « fraîche encore », appliquez sur les rougeurs
ou coups de soleil quelques gouttes de cette huile mélangées à une
cacahuète de gel d’aloe vera avant de masser.

• 43 •

TOUS VOS COSMETIQUES NATURELS SUR SLOW-COSMETIQUE.COM
TOUS VOS COSMETIQUES NATURELS SUR
SLOW-COSMETIQUE.COM

Dans ce guide pratique réalisé par les membres de l’Association Slow Cosmétique, découvrez les meilleurs conseils pour adopter une beauté plus écologique et plus raisonnable. La Slow Cosmétique nous invite à consommer la beauté autrement. Moins de produits de beauté polluants ou toxiques, plus de bio, plus de recettes maison. Du naturel, des gestes simples, des plaisirs vrais et une bonne dose de bon sens : passez à la Slow Cosmétique !

Le "Guide de la Slow Cosmétique" est un e-book publié par : AISBL Slow Cosmétique 12 rue de la patrouille - 7830 Silly - Belgique www.slow-cosmetique.org

Ne peut être vendu par un tiers.