Vous êtes sur la page 1sur 13

L’habitat

Pr Tahar Bellal

L’habitat Pr Tahar Bellal

Structure du cours

Introduction

Etymologie du terme habitat

Notions contemporaines de l’habitat

L’habitat, un milieu de vie des hommes

Introduction

L'édification d'un abri est un fait technique commun à l'homme et à l'animal, qui cherchent à réunir les conditions favorables à leur existence

dans un territoire délimité. Cependant,

à la différence de l'habitat animal, celui de l'homme n'est pas immuable

dans le temps ni dans l'espace. Il est

en partie lié à l'environnement

naturel, mais il dépend surtout d'une

représentation du monde, que révèle

plus l'organisation de l'espace que les techniques et les matériaux utilisés. L'idée d'« habiter » implique les

notions de stabilité et de durée (même si cette dernière est brève).

L'idée d'« habiter » implique les notions de stabilité et de durée (même si cette dernière

Etymologie du terme

habitat

Le mot “habitat” appartient au

vocabulaire de la botanique et de la zoologie ; il indique d’abord, vers 1808, le

territoire occupé par une plante à l’état

naturel, puis vers 1881, le “milieu”

géographique adapté à la vie d’une espèce animale ou végétale, ce que nous

désignons dorénavant par “niche

écologique”. Au début du XXe siècle, cette acception est généralisée au “milieu” dans lequel l’homme évolue. Enfin, dans l’entre-deux guerres, on dira

“habitat” pour “conditions de logement”.

[Thierry Paquot, 2005, p 49.

A partir de ces significations

étymologiques, il apparait que l’habitat constitue le territoire comportant les éléments nécessaires à la vie quotidienne et permettant à l’être humain d’accomplir

ses activités journalières, tout en

répondant à ses besoins tant biologiques que psychologiques. Tandis que, la considération de l’habitat comme

“conditions de logement” se voit

restrictive.

psychologiques. Tandis que, la considération de l’habitat comme “conditions de logement” se voit restrictive.
psychologiques. Tandis que, la considération de l’habitat comme “conditions de logement” se voit restrictive.

Notions contemporaines

de l’habitat

La théorie révèle une multitude de

définitions de l’habitat. Ce concept est

associé d’abord au « lieu où l’on s’est

établi, où l’on vit, où l’on est

habituellement ». [Théry & Brunet, 1993, p. 250].De ce fait, le mot habitat est souvent utilisé pour désigner le

logement, l’habitation, l’appartement,

la maison, le logis

sa

signification est plus large, comme l’affirme Barbara Allen, [1998] à

travers une enquête réalisée dans des quartiers d’habitat social à la périphérie parisienne « L’habitat,

c’est le logement et au

» .L’habitat englobe à la fois

delà

l’appartement, les espaces intermédiaires (la cage d’escalier,

l’ascenseur, le hall d’entrée, le parking,

les espaces extérieurs et les

équipements ainsi que tous les

itinéraires de la vie quotidienne.

la cave

alors

que

),

D’après [N. Benmatti, 1982 pp20-21] «

L'habitat comprend d' abord le logement,

quelque soit sa nature, appartement ou

villa, sa surface, son volume ou son confort.

Il comprend aussi l'ensemble des équipements socio- économiques et les

infrastructures de viabilisation

Ainsi, l’habitat est donc cette forme de

groupement des individus définis par rapport au cadre naturel et fonctionnel qui

supporte et environne ce groupement. Il se

définit à la fois en chiffre, donc par rapport au nombre et par un lieu ou une forme de

lieu, donc par rapport à l'espace et à un

espace qualifié. [George. Pierre, 1972]

Ces définitions se limitent à l’énumération et la description des éléments constituants

l’habitat tout en l’assimilant aux conditions

de logement. Tandis que, le vrai sens de l’habitat exprime l’idée d’un milieu de vie.

Notions contemporaines

de l’habitat

Ces définitions se limitent à

l’énumération et la description des

éléments constituants l’habitat tout en l’assimilant aux conditions de logement. Tandis que, le vrai sens de

l’habitat exprime l’idée d’un milieu

de vie.

aux conditions de logement. Tandis que, le vrai sens de l’habitat exprime l’idée d’un milieu de

L’habitat, un milieu de vie

des hommes.

A travers le croisement disciplinaire, le

concept d’habitat a acquis une signification globalisante. « L’habitat

n’est pas qu’un toit abri, foyer ou logis,

mais un ensemble socialement organisé…vise à satisfaire ses besoins

physiologiques, spirituels et affectifs :

il le protège des éléments hostiles et étrangers, il lui assure son épanouissement vital. L’habitat intègre

la vie individuelle et familiale dans les manifestations de la vie sociale et collective » [Encyclopédie Universalise

2002].

Cependant, l’habitat représente le milieu de vie des hommes, auquel ils

s’identifient et à travers lequel

s’exprime leur relation au monde. Ce milieu de vie constitue un espace

singulier pour son habitant.

à travers lequel s’exprime leur relation au monde. Ce milieu de vie constitue un espace singulier

L’habitat, un milieu de vie

des hommes.

Michel Roux, 2002,p 18 souligne que : « Tout espace singulier est fait de l’arrangement plus ou moins complexe d ‘une quantité de structures élémentaires qui composent la signature des sociétés. Il

a ses règles et codes. »

Ainsi, l’homme organise son habitat selon ses besoins, ses activités en

référence à ses valeurs socio culturels.

« Rendre sien un espace c’est bien le singulariser pour le construire selon

son identité, ses sentiments et sa

culture » [SEGAUD, 2007, p 37.]

bien le singulariser pour le construire selon son identité, ses sentiments et sa culture » [SEGAUD,

L’habitat, un milieu de vie

des hommes.

Cet investissement physique et symbolique

de l’espace révèle l’existence d’une certaine

compétence chez l’homme habitant. A cet effet, l’habitat est « le projet d’engager

l’espace habité dans la construction de soi »

[Perla Serafty-Gazon, 2003.p4]

Pour conclure, l’habitat dépasse et englobe

l’espace du logement. Il comprend non

seulement des espaces non physiques (immeuble, espace extérieur, lieu collectif, localisation urbaine) mais aussi des activités

humaines (présence de services, modes de

gestion) et l’ensemble des relations sociales

qui se nouent (caractéristiques des

populations et rapports sociaux.) L’habitat

intègre ainsi les rapports et complexes du

logement avec l’ensemble qui compose l’environnement dans lequel il s’insère et qui confère tout son sens à l’espace habité. En référence à l’habiter, l’habitat doit être analysé comme un espace potentiel, qui favorise ou non certaines pratiques, qui suscite des réactions et suggère des significations selon les individus et les

groupes qui l’habitent. On parlera de l’espace

habité. Danièle weiller ].

selon les individus et les groupes qui l’habitent. On parlera de l’espace habité.  Danièle weiller

Notion d’habitat chez les

éthologues

Etude du comportement humain:

Être chez-soi désigne d’abord la

situation dans laquelle l’homme

exerce un contrôle sur un espace

[mécanisme de régulation des rapports avec autrui].

Contrôle des accès depuis l’extérieur

au moyen des murs qui coupent la

relation avec l’extérieur et les portes et fenêtres qui permettent de le rétablir.

au moyen des murs qui coupent la relation avec l’extérieur et les portes et fenêtres qui

Notion d’habitat chez les

Psychologues

L’habitation est considérée comme une extension subconsciente du ‘Self’.

Le ‘Home’ favorise l’intégration de la personnalité et permet une régulation psychique entre les différents niveaux du ‘Self’. Avoir un chez-soi, c’est s’accepter comme quelqu’un, c’est

maintenir ou renforcer son identité.

Appropriation : ensemble de pratiques

qui permettent à une personne ou à

un groupe de structurer ou de maîtriser un espace en lui donnant

un sens personnel. S’approprier un

lieu, ce n’est pas nécessairement en avoir la propriété, mais en faire sa

chose, y mettre son empreinte.

un lieu, ce n’est pas nécessairement en avoir la propriété, mais en faire sa chose, y

Notion d’habitat chez les

Psychosociologues

Le choix des dispositions et des objets

qui personnalisent le chez-soi se fait le plus souvent par référence à des modèles culturels. La personnalisation

devient alors un instrument de la

communication sociale, l’espace domestique étant une vitrine de

l’identité sociale.

Les aménagements de l’espace

domestique [ameublement et

décorations] sont, entre autres, les indicateurs de cette personnalisation

de l’espace domestique [ameublement et décorations] sont, entre autres, les indicateurs de cette personnalisation

Notion d’habitat chez les

Phénoménologues

L’objectif est d’expliciter la relation sensible entretenue par les êtres

humains avec leur environnement

social et matériel.

La maison est le reflet de l’homme

avec un intérieur intime, où le soi se révèle seulement aux proches, et un

extérieur, un masque déterminé par le

‘Self’ que nous choisissons de montrer aux autres.

Espaces cachés :

cave, greniers, placards

Espaces montrés : Entrée, séjour

Pôles et tensions au niveau spatial :

propre/sale, haut/bas,

placards … Espaces montrés : Entrée, séjour … Pôles et tensions au niveau spatial : propre/sale,