Vous êtes sur la page 1sur 397
j Aanald V. Giles, Jack B. Evett, Cheng Liu We Pci ay) | le AMET Ua f Cae TC iy / ACCES CL se Schon Ce eR eae Cg ae Pg ee cS DR ee eee Ne eR eee ee ee eee Bee ee Peels ‘Anatomie et physiologie humaines Taran eine Ee ea Chimie analytique Cer neat ree Cee ea Peer Deer era Mathematiques pour 'économiste Coe aI eam Se ee Reed os Ome on Communications analogiques Put ra Microprocesseurs, 2 vol Seca. cose ants ‘GSrnody ella ONT s Gestion de la production Peed SSE Le pereer eae Lae ae RCo eee Rd Panera om Mae aT ene eee eon ers Lec ee ne Lec Cree ees cr teen eet CCM) uu ca SoC aa een NTT TES Ce ee Ne ene Oe Rey OU nu Ce Rae Calcul ittérentie et integral 2 ed em eel een ced ecu d ec Sec ee au Pour tous renseignemanis cancemant ee ae [eer Tee ees Inlroduction au calcul citérentiel oe CO ae es od ie aoe Probabiltés et statistique Srinceas acre) eed Arc Peed Bon etl Se Mécanique générale ST Ren ec Creer cd ent pec aug Seen sn Soeises Ds Liaaiena Peer Cen ea) Cea ene I ee ae ae eee ee ee ae Le bon réflexe pour comprendre les éléments fondamentaux du cours et pour réussir aux examens De oe ee te Meu ema Bre ee ey ee ee eed Bo ee ete ig aan Anatomie et physiologie humaines eT eanh eyie Carat ee ae ara peraetara CUT Der eaeac eel Tee eat) eet og cone ie cea Cer Ee} ALSO its électriques CMe seg Panty Electronique, 2 vol Serene Sea aCe amr es Eesha manes Ceca cacy Bea OTST Ee Re eee ny Reo cd Baines oe Mae rT Pen eo eon crc Lec eS noe cern COTE oe heres CE inane een} CEO te) rec Sco ea ce RUSTED Er eae Ee Ne Recs Corea Cera Calcul dittérentie et integral 2 ed eine Pees Saeed eon tr COL Infroduction au calcul citérentiel Ce CO re an ee ea Matrices oo Probabiltés et statistique Bucs acrri) ere rg So eed ica Electromagnétisme er coat Geet emer Physique generale per een eo Deena eS SoEtses De VmaMS eet ay Parente een 7 Pur tus renseignemants concernant | ee eee . ree) i | olen Cea PS eid 75014 Pars Mécanique cles fluides ef hydraulique Cours et problémes 2° édition Deuxieme tirage Ranald V. Giles Drexel institute of Technology Jack B. Evett University of North Carolina, Charlotte Cheng Liu University of North Carolina, Charlotte ‘Tradult par Michel LOBENBERG Revu et mis & jour par Joseph LEBRETON ‘et Monique MOTTET MoGRAW-HILL New York ~ St. Louls - San Francisco - Auckland Bogota - Caracas - Lisbonne ~ Londres - Madrid ~ Mexico Milan - New Delhi ~ Panama ~ San Juan S80 Paulo - Singapour - Sydney - Tokyo ~ Toronto Ranald ¥. GILES était professeur de Génie Civil A l'Institut de Technologie Drexel de Philadelphie en Pennsyvanie. Il est l'auteur des premiére et deuxiéme éditions de cet ouvrage. Jack B. EVETT a obtenu sa Maitrise de Sciences & l'Université de Caroline du Sud, et son Ph. D. &1'Université A. & M. du Texas. Ingénieur, géométre-expert agréé, Professeur &1'Université de Caroline du Nord, Charlotte, dont il fut le viee-doyen du Département «Ingénierie. Ilest!auteur etco-auteur de onze livres parmi lesquels Fundamentals of Fluid ‘Mechanics et Solved Problems in Fluid Mechanics and Hydrauties. Cheng LIU est diplomé de I'Université de Virginie Occidentale, ingénieur agrsé et professeur de technologie en génie civil a l'Université de Caroline du Nord, & Charlotte. Co-auteur de sept ouvrages dont Fundamentals of Fluid Mechanics et Solved Problems in Fluid Mechanics and Hydraulics. Maquette de couverture : Francoise Rojare Copyright ©1995, 1975, McGraw-Hill, Inc, Paris, ISBN : 2-7042-1285.6 ISSN : 0768-2727 Ce livre est une traduction de la 3° éition américaine de Schaum's Outline of Theory and Proslems of Fluids Mechanics and Hydraulics © 1994, 1962, 1956 by McGraw-Hill Ine, New York ISBN : 0.07.023316.0 La Joi du 11 mars 1957 n'autorisant, aux termes des alinéas 2 ct3 de "Article 41, d'une par, que Jes «copies ou reproductions sirictement réservées & I'usage privé du copiste et non destinges 4 ne uilisation collective» ed autre part, que les analyses eles courtes citations dans un bat exemple et illustration, toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, Tite sans le consentement de 'auteur ou de ses ayants-drit ou ayants-cause, est iliite»(alinés 1* de Vartcle 40), Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituent donc une ccontrefagon sanctionnée par les Articles 425 et suivants du Code Penal. Avant-propos Cet ouvrage a été congu principalement pour servir de complément aux traités elassique de mécanique des fluides et d'hydraulique. L'idée qui en a guidé I'éla- boration est la conviction des autcurs que Ia résolution de nombreux problémes d’ap- plication permet de clarifier et de comprendre plus aisément les principes fonda mentaux de n'importe quelle branche de la mécanique. Les éditions préeédentes de ce livre ont été accueillies tres favorablement. Cette nouvelle édition comprend deux chapitres nouveaux consacrés I'un a la statique des fluides, l'autre & écoulement des fluides compressibles. En outre de nombreux chapitres ont été revus et com- plétés pour se conformer aux conceptions, méthodes et terminologie actuelles. Une autre particularité ts importante de cette nouvelle édition est l'emploi des unités du Systeme International (SD). Le contenu de cet ouvrage a été divisé en chapitre couvrant des domaines bien Stablis de théorie et d’étude. Chaque chapitre débute par la formulation de détini- tions, de principes et de théorémes accompagnés d'exemples et de descriptions. Suit tune série de problémes résolus, de difficulté croissante, auxquels s"ajoutent des pro- Dlemes supplémentaires. Ces problémes résolus illusirent et élargissent la théorie, présentent des méthode d’analyse, constituent des exemples pratiques et éclairent ans Je détail les points déticats, ce qui permet & I"étudiant d’appliquer correcte- ‘ment et en toute assurance, les principes de base. L'analyse des systmes en équi- libre, les diagrammes vectoriels, les principes relatifs au travail, & l’énergie, & la Quantité de mouvement et les lois de Newton se rapportant au mouvement ont été utilisés tout au long de ce livre, On trouvera des problémes originaux congus par les auteurs au cours de leurs nombreuses années d'enseignement de cette discipli- ne. Les problémes résolus comportent de nombreuses démonstrations de théorémes et de formules. Le grand nombre de problémes supplémentaires permet la révision complete du contenu de chaque chapitre, Outre son utilité pour les éleves des écoles d’ingénicurs en mécanique des fluides et hydraulique, ce livre devrait étre précieux comme ouvrage de référence, pour les ingénicurs en exercice. Ils y trouveront les solutions détaillées de beaucoup de pro- blémes pratiques et, au besoin, pourront se référer au résumé de la théorie. Ce manuel devrait servir également aux personnes appelées & revoir en détail le sujet en vue Par exemple de faire passer des examens ov pour toute autre raison, Nous espérons que vous aurez du plaisir & utiliser ce livre et qu’il vous aide- ta efficacement dans vos études de mécanique et d’hydraulique. Nous accueillerons avec intérét vos commentaires, vos suggestions et/ou vos critiques. Jack B. Everr CxeNG Liv Table des matiéres ‘Symboles et abréviations xn Chapitre 1 PROPRIETES DES FLUIDES. 1 Mécanique des fiuides et hydraulique. 1 Définition dun fide. 1 Systéme international ’unités (S)) 1 Masse vlumique pps vluniqe 2 Densité d'un corps ...... a Viscosité d'un fide 3 Pression de vapeur. 4 ‘Tension superficielle 4 Capitarité 4 Module d’élasticité (E) 5 Conditions isothermes 5 Consitionsadiabatiques ou isentropiques .. 5 Perturbations de pression. 6 x Chapitre2_ STATIQUE DES FLUIDES. 4 Introduction 4 Pression dun fluide . 4 Unités de pression pes 4 Différence de pression - ry Hauteur due & la pression 15 Variations de pression dans un fluide compressible. 15 Vide et pression atmosphérique 15 Presonsbohe et reson mareréiqee 15 Barométres... 16 Pigzométtes et manomites. 16 Chapitre 3. FORCES HYDROSTATIQUES S’EXERGANT SUR LES SURFACES 35 F Introduction e : co cestetttceesneneeee 35 Force exercée par un liquide sur une surface plane 35 Force exercée parum liquide sur une surface courbe 35 “Tension de eirconférence ou tangentielle...... . 36 “Tension longitudinale dans le eylindres& parois minces 36 Forces hydrostatiques sur les barrages .... E 36 Chapitre4 POUSSEE DE FLOTTAISON, LE PRINCIPE D'ARCHIMEDE 38 Le principe d°Archimede Be 38 Stabilité des comps flottants et des corps submergés . 38 Chapitre§_ TRANSLATION ET ROTATION DE MASSES DE LIQUIDE ...... n Introduction . ‘ i n Mouvement horizontal n Mouvement vertical 1 vail ‘TABLE DES MATIERES Rotation des masses de fuide-técipients ouverts a Rotation des masses de fuide-récipients fermés n Chaplize6 ANALYSE DIMENSIONNELLE ET SIMILITUDE HYDRAULIQUE.... 1 Introduction - aaa = 81 Analyse dimensionnelle 81 Modles hydrauliques . 81 Similitude géometrique 81 Simitinade cinématique 2 Similitude dynamique . 82 Rapport des forces 'inerie a 82 Rapport de a force d’inertie et de la pression 82 Rapport de la force d'inertie et dela viscositeé 82 Rapport de la force 'inertieet de la pesanteur 83 Rapport de la force d'inertie et de I'lastcié, 83 Rapport de la force d'inerie& a tension superficielle 83 Rapports de temps. haart 83 Chapitre7_ NOTIONS FONDAMENTALES SUR L'ECOULEMENT DES FLUIDES 104 Introduction .......... A im : 104 Ecoulement des fuides 104 Ecoulement permanent 105 Ecoulement uniforme,. 10s Lignes de courant .., los Tbes de courant 105 ‘Equation de continuité icin tos Réseau de lignes de courant et d'équipotentclies 106 Energie et charge totale... 106 Equation de Iénergie. 108, Hauteur due ala vitesse. : tos ‘Application du théoreme de Bemoulli los > Ligne de charge . 109 > Ligne piezometrique. 109 Puissance «2... 109 X %Chapitre8_ ECOULEMENT DANS LES CONDUITS FERMES 140 Intwoduetion 2... sees... : a 140 Ecoulement lamina 140 Vitesse critique ..... 140 Nombre de Reynolds 140 Ecoulement turbulent. eat cae on Contrainte tagentetlevisqueuse a la paroi du tuyau 141 Distribution des vitesses. En 142 ‘S>Perte de charge pour "écoulement laminaite .. 143 Formule de Darcy ~ Weisbach .. 143 Coefficient de frottement,...... 143 > Pertes de charges mineures.. 00.0 144 Equations empiriques applicables a un courant d'eau 14s Diagrammes relatifs aux conduits... 145 ‘TABLE DES MATIERES Ix Chapitre 9 | SYSTEMES COMPLEXES DE CONDUITES. 168 Introduction 168 Conduites équivalentes 168 Conduites en série. 168 Conciuites en paralile 168 Concluites ramifiges .. : 169 Réseaux de conduites........-. 170 Chapitre 10 BCOULEMENT DANS DES CANAUX OUVERTS 195 Introduction . AEE 195 Ecoulement permaneat uniforme 195 Ecoulement noa uniforme 195 Ecoulement laminaire 195 Formule de Chezy. 196 Coefficient... 196 Debit. 196 ~Perte de charge : i 196 Distribution verticale des vitesses. 197 Energie spécifique.. 197 Profondeur critique. 197 Ecoulement unitaire maximal. 198 ‘Ecoulement critique dans des canaux non on rectangulaves. 198 ‘Ecoulement non uniforme. . 198, Ressaut rn fee err 19 Ecoulement dans des canaux ouverts de sections droites circulaires - 199 Sections droites les plus efficaces . 199 %»Chapitre 11. ECOULEMENT DES FLUIDES COMPRESSIBLE. 236 Introduction . 236 Ecoulement isothermique 236 Ecoulement isentropique.. 236 Ajutage convergent 237 Ecoulement compressible a travers un rétrécssement 238 Chapitre 12. MESURE DU Dear DES FLUIDES 244 Introduction 244 Tube de Pitot 244 Coefficient de vitesse . 24 Coefficient de contraction. 244 Coefficient de debit 245 sys Perte de charge ... 245 Déversoirs & bords minces ....... 245 Formule théorique da déversoir. 246 Formule de Francis. 246 Formule de Bazin... 246 Formule de Fieley et Steams .. 246 Formule du déversoir triangulaire ... 287 Formule du déversoir trapézoidal 247 Barrages utilisés comme déversoirs .. 247 ‘Temps nécessaire pour vider un xéservoir 247 x TABLE DES MATIERES ‘Temps mis pour vider des réservoirs. Bat, Ba ‘Temps mis pour établir le régime 38 247 ¥ XChapitre 13 FORCES EXERCEES PAR LES FLUIDES EN MOUVEMENT .. 280 Introduction . é. bs 280 Principe de impulsion ~ quantté de mouvement 280 Coefficient de comection de la quantité de mouvement 280 ‘Trainée ... — 281 Portance 281 ‘Trainée totale a 281 Coefficients de tainée .. 281 Coefficients de portance 282 ‘Nombre de Mach : 282 ‘Théorie de Ja couche limite 282 Plaques planes 282 Coup de bélier 2.2... 284 Vitesses supersoniques. 284 Chapitre 14 MACHINES SrepeAmorns. nag ~meeny AMT Machines hydrauliques ........ : 317 Veines tournantes eat 317 ~ Roues & eau, turbines, pompes et souffleries 317 Vitesse spécifique .. 318 Rendement 319 Cavitation 319 Propulsion par hélices . 319 Coefficients des hélices 319 Annexe TABLES ET DIAGRAMME , : 0 340 Table 1 (A) Propriétés approximatives de certains gaz........ . 340 (B) Quelques propriétés de I'air® la pression atmosphérique ...... 340 (C) Propriétés mécaniques a la pression atmosphérique ........... 340 ‘Table 2 Densité et viscosité cinématique de certains liquides 341 ‘Table 3 Coefficients de frottement f pour l'eau seule. 342 Table 4 Pertes de charge en accessoires 343 TableS — Valeurs de K ..... 7 344 Table6 — Quelques valeurs du cosicient C de Hazen-Williams,. 344 iu Table 7 Coefficients de débits pour des orifices circulaires & bord mince 345; Table 8 Quelques facteurs de détente ¥ en écoulement compressible A travers des buses & débit et des venturimétres 346 ‘Table 9 Quelques valeurs moyennes de n employées dans les formules de Kutter et Manning et de m dans la formule de Bazin .............. 346 Table 10 Valeurs du coefficient C de la formule de Kutter........ 347 Table 11 Valeurs du coefficient d'écoulement K dans Q = (K/n)yS!5!2 pour des canaux trapézoidaux .. 348 ‘Table 12 Valeurs du coefficient d’écoulement K* dans ° Ki /mbntgi2 ‘pour des cananx trapézoidaux Es; 349 Diagramme A-l Coefficients de frottement f 350 . “TABLE DES MATIERES Coefficients de frottement f 7 Nomogrammesdes dis. Fomule de Hazen-Williams,C, Coefficient de tranéeen fonction de Re Coefficients de tain pour les plaques planes et isses Coefficients de trsinée aux vitesses supersoniques.. 351 352 353 354 Symboles et abréviations La table suivante donne la liste alphabétique des symboles employés dans cet ouvrage. L'alphabet étant limité, on ne peut éviter d’employer la méme lettre pour désignerplusicurs notions. Chaque symbole étant définilorsqu’il est employé pour la premitre fois, il ne devrait pas en résulter de confusion. aceétération en mis, are en m? aro en m2 largeur dun déversoir en m, largeur dune sur face d’eauenm, lageur duit d’un canal ouvert coefficient de d&bit, vitesse de I'onde de pres- sion en mis (vitesse du son) coefficient de contraction ‘cooficient de vitesse cconficient (Chezy),constante d’intégration centre de grit centre de poussée centre de pression, coefficient de puissance une hice coefficient de tratnge coefficient de poussée d'une hélice coefficient de portance coefficient de moment d'une hslice coefficient de Hazen-Williams, cheval vapeur = 735,5 W «iametre en m diameue unitaire en m dey rendement module cubique d'lasticité en Pa ou Nim?, ‘Gnergie spécifique ou pondérale en m coefficient de frotement (Darey) pour 'écou- lement dans les tuyaux bit pondéral (Ns) foree en N, poussée en N aceétération de lapesanteur en ms? 9,81 vst hauteur due 2 la pression en m, hauteur ou profondeur en m, charge en'm ‘charge totale énergie pondérale) en m ou en IN 9,807 Hs he hy perte de change en m moment dinerte en mi produit inertc en mt rapport des chaleurs spécifiques,exposantisen= ‘wopique (adiabatique), constante de Von Kar- facteur de debit pour les canaux trapézordaux coefficient de perte de charge pour les diver- ‘gents, constante quelconque coefficient de pere de charge d'un convergent Jongueur de mélange en m longucur en m Jongueur équvalente, en m coefficient de ragosité dans la formule de Bazin, coefficient de déversoir pour es barrages ‘masse en kg, masse moléculaire coeflicient de rugosité, exposant, coeficient de rugosité dans les formules de Kutter et de Manning vitesse de rotation en Hz, en tours/min, vitesse spéifigue en Hz, en toursmin, vitesse unit en Hz, en tours, nombre de Froude nombre de Mach nombre de Weber pression en Pa, périmére mouilléen m force ou poussée en N, puissance en W (ou kW) puissance unite en W bit unitaire en m/s par unite de largear debit volumique en ms debit unite en mls rayon quelconque en m, constante massique des 02 parfits rayon d'un tuyau en m cconstante molaire des gxz parfits, rayon hy- 2, la loi des gaz parfits (Equations 3 ou oo PL_ pe 1 = paz et A = P= constame «@ ees a _ Tlen résulte que le module cubique vaut : E=p ay _ CONDITIONS ADIABATIQUES OU ISENTROPIQUES S'il n'y a aucun échange de chaleur entre le gaz et l'enceinte (extérieur), les équations (2) et (13) sont ainsi modifiges ua) 3) ee 6 PROPRIETES DES FLUIDES (enar 1 Onaalors: E=kp Co) < este rappor de la chaleur massique & pression constante (C,), ala chaleur massique & volume constant (C,) a (voir fa table 1(4)). PERTURBATIONS DE PRESSION Les perturbations de pression, imposées a un fluide se déplacant en train d’ondes progressent ala vitesse. vEIp a Pour les gaz, la eélérité acoustique est Vipin = VerT us) Problémes résolus 11 Calculer le poids spécifique 1, le volume massique v,, la masse volumique p du méthane & 38 °C a 8,30 bar de pression absolue. Solution } Dvapres fa table 1(A) de annexe, r = 5185 -ke-! Ko! Pp _ 8.30% 108 cae Masse volumique 9 = 2 = arpa agy ~ 515 ken Volume massique vy = 194 m3 kg Poids volumique w = pg = 5,15 x 9.81 = 50,5 N/m? 1.2 Si 6m d*huile de pétrote pésent 47 KN, calculer son poids volumique w, sa masse volumique p et sa densité Solution ax i pois volume = “210° 730 ww 7830 . masse volumique 7830 708 kg/m ey an densics = Pile — 798 _ 798 = 0,80 000 Pes 13 A32°Cet sous 2,07 bar de pression absolue, le volume massique v, d’un certain gaz estde 0.71 kg, Déterminer fa constante du gaz.r et sa densité p. ei a ig Har. PROPRIETES DES FLUIDES 1 Solution Pp PD _ pry _ 2,07 1050.71) Boe tT +32 ae Masse volumique p = 3 1a} kgm 1 * OTT (@) Trowver Ia variation de volume de 28,32 dm* d'eau 4 27 °C pour une augmentation de pression de 20,7 bar. (b) D’apres les données expérimentales suivantes, déterminer le module d’élasticité cubique de I'eau :& 34,5 bar le volume est de 28,32 dm? et & 241,3 bar de 28,05 dm’. Solution (@D’apr’slatable 1(C) de annexe, £ 2.27 °C est de 2.24 x 10° Pa, D'apits la formule (11) 28.32 107 20.7 10 gt 1g 22a x1? (&) La aéfisiion aceompagnant I formate (11) indique qu'on doit consider des variations de pression et de volume qui se correspondent ci une augmentation de pression corespood 3 une diminution de volume _4p __2H,3-34,5) « 108 = 2,17 x 10 Pa = 2,17 Pa Gua ~ (28,32 = 28,05)/28.32 2 Dans les profondeurs de locéan, on mesure une pression de 80 MPa. En supposant que le poids volumique 1} 2a surface est de 10 KN/m? et que le module cubique d’élasticité moyen E vaut2,340 GPa, trouver (@) Ia variation du, du volume massique; (6) le volume massique (v,)2 en profondeur; (c) le poids volumique wz en profondeur. Solution @ (0) = = Bm PEG 981 104 mg 2,340 x 10 = 80x 10-0 ,/0.81 x10) dduy = 0,335 x 104 mig ® or (0,81 = 0,335) x 10° = 9,495 « 10-4 eg © w 81/(9,45 x 10-4) = 10.35 KN/m? Uncylindre contient 354 dm? d'air 149 °C A Ja pression absolue de 2,76 bar. On comprime lair jusqu’s ce qu'il occupe 71 dm’. (a) En admettant que la compression soit isotherme, quelle esta température et 1a pression finale et que vaut le module d’élasticité cubique? (6) En supposant la compression adiabatique, donner les température et pression finales. a PROPRIETES DES FLUIDES [CHAR 1 Solution (0) Dans des conditions isothermes, piv = Prva Done, 2,16 x 10° x 0,354 = pp x 105 x 0,071 et pr =13,76bar (absohe) Le module cubiqued'éasicité E = p = 13,76 bar. {b) Dans des conditions adiabatiques,p.vf = pzef eta table 1(A) de annexe donne k 1,40. Alors 2.76 x 10°(0,354)!° = pp x 100,071)" et pa = 26,2 bar (absolue) ‘La température finale s’obtient& ade de I’équation (15) h_(m\t om _pagomnan B_(z ae. ee T=62K dod 123 BG) ashen Ge aK et resyc Le module d'lasticté global E = kp = 1,40 x 26,2 67 MPa. 1.7 D'aprés tes International Critical Tables, la viscosité de l'eau & 20 °C est de 0,010 08 poises. Calcul (q) la viscosité absolue en Pas. (b) Si la densité 3 20 °C est de 0,998, calculer la valeur de la viscosité cinématique en m*/s, Tato WERE IN agg (a) (en Pa-5) = 0,010 08 x 0,1 = 1,008 x 1073 Pa-s (6) venmits=* = 1,01 < 1076 m?/s, 1.8 Exprimer en m?/s la viscosité cinématique d'un liquide dont la viscosité absolue est 15,14 poises et dont Ja densité est 0,964, Solution En procédant comme dans le probleme 1.7, 15,14 0,1 36% 57 x 10-9 m*/s 19° Convertir une viscosté de 510 secondes Saybolt 15,5 °C en viscosité cinématique v er m?is Sol (Quand on utilise un viseosimétre universel, on se sert cle deux séries de formules pour effectuer la conversion (@) pour < 100, en poises = (0,002.26 + — 1,95/)x densité Pour # > 100, jen poises = (0,002 20. ~1,35/1)x densité (0,002.26 r= 1.95/1) (0,002 20 ~ 1:35/0) ‘evondes Saybolt) Pour convert les stokes (em2/s) en m2 Drone me ) epg» 10,0 = (000220 «108 0-4 1.119% 10s sult de ser par 104. “ eee 1 ‘CHAP. PROPRIETES DES FLUIDES 9 10. Etudier les caratéristiques de résistance aux forces tangentieles des luides pour lesqueles on a traoé les courbes de la figure 1-3, SOLIDE RIGIDE IDEAL FLUIDE IDEAL Gradient de vitesse |) soume nec oe 2 i : or own : i é Fig 43 Solution (@) Les fides newtoniens suivent la loi t = (GV /dy), e"estdice que le contrainte imposée par la force tangentielle est proportionnelle au gradient des vitesses ou an taux de déformation tangentelle. Ansi pour es fluides, le tracé de la contrainte tangentille en fonction du gradient des vitesses donne une droite passant par Forigine, La pente dela droite determine fa viscos (6) Pour le luide «idéal», tarésistance’ une déformation tangentietl est nulle et, par conséquent[e tracé comneide ‘avec I’axe des x, Bien que les fuides idaux n’existent pas, ans certuines analyses, Ia supposition que le fide cst ida est utile o jstifie (© Pour le solide «idéal» ou élastique, il n'y aura aucune déformation quetle que soit la charge, et le tracé ‘coincide avec I'axe y. Les solides réels présentent une certaine déformation, et dans le domaine ob elle est proportionnelle (loi de Hooke), le tracé est une ligne droite presque verticale (@_ Les luides non newtoniens se déforment de elle manire que la contrainte tangentielle nest pas proportionnelle su taux de la d&formation tangentele,seuf peut-Ee pour des forces tangentillesfibles. On pourrait qualifier Ia déformation de ces fides de plastique (e) Le matériaw plastique «idéal» peut résster une certaine quanti de contrainte tangentelle sans déformation, ‘mais ensuite il se déforme proportionnellement a fa contrainte tangentiele ‘Reportons-nous la figure 1-4. Un fluide a une viscosité absolue de 0,048 Pas et une densité de 0,913. Calculer le gradient des vitesses et ’intensité de la contrainte tangentielle & la paroi ct aux points situés 4.25 mm, 50mm et 75 mm de celle-ci, en admettant (a) une distribution de vitesse linéaire, (b) une distribution de vitesse parabolique. La parabole de la figure a son sommet en A. L'origine est en B. 4s 35mm Fig 4 10 412 PROPRIETES DES FLUIDES [cHar | Solution (@) Dans hypothase d'une distribution lingare, la relation entee la vitesse ot la distance y est: V = 15y. Alors dV = 15 dy, c'est que le gradient des viteses est AV dy = 15- 5~! Poury=0, V=0, d¥/dy=I5s-) ot r= p(dV/dy) =0,048 x 15 =0,72 Pa De maniére analogue, pour d'autres valeurs de y, on obtit aussi r = 0,72 Pa () L¥équation dela parabote dot vétfer 'bypothtse que la vitesse est nalle av bord B. L"équstion de la parabole est V = 1,125—200(0,075 — y)?. Alors dV /dy = 400(0,075 ~ y) et les résultats sont domés dans le tableau suivant yee |v avidy | += 4.80% 10 (av/ay) 0 |o 30 Tat Pa 25 | ows | 20 0,96 Pa 30 | 1000 | 0 048 Pa ws _|1s |} o o On observera que 1 ote gradient de vitesse est ul (ce qui se produit la igne méaine d'une conduite sous pression, la contrainte angentlle est ule ass Notonsque'unté de graiont de vitesse estas, et quasi le produit (AV/dy) = Pas) xs dimension correct de la contrainte tanger. Pa, Un cylindte de 12,2 em de rayon tourne a Vintsricur d'un cylindre fixe de méme axe et de 12,8 em de rayon. Les deux cylindres ont 30 cm de long. Déterminer la viscosité du liquide qui remplit espace entre les deux cylindres s'il est néeessaire d'appliquer un couple de 0,881 N« m pour maintenir la vitesse angulaire & 21 rad/s, Solution (2) Lecouple est transmis du eylindre extern A travers es couches du liquide. Puisque 'espace entre les cylingres est réduit, on peut mener le caleul sans faire a intégration. Vitesse tangentille du eylindre intérieur = res = (0,122 m)(2x rad/s) = 0,765 m/s. ‘Vuque lintervalle entre ls cylindres est petit, on peut admetize que le gradient est rectligne et on peut utiliser le rayon moyen. Alors dV /dy = 0,.766/(0,128 — 0.122) = 128 (1n/s)-m_ ous“! couple appliqué = couple résistat. oss! + (surface) (bras de levier) (2a 0,125 x 0,30)(0,125) ete 9 Pa, 29,9 wy (®) Dans un traitement mathémetique plus précis, on utilise fe caleulinfnitésimal, comme suit. Comme auparavant, Alors 0,233 Pa-s 0,881 Grr x 0,30)r, dot r = 0,467). 467 © = S257 oi es variables sont la vitesse V et le rayon r, La vitesse est de 0,766 mls au ur a rayon intérieur et zé1o au rayon extérieu, ‘Réarrangeant expression ci-dessus et substituant ~dr & dy (le signe moins indique que r dSeroit quand y rofl), nous obtenons : av. A présent SY Beene ay Yn yy 00867 012 foa= Ma, tone CHAR LL PROPRIETES DES FLUIDES " 467 (1 1 Alors, (0.166 —0) = S22 (= oe ) Foto 0.234 Pas 1.13 Trouver une expression de la relation entre la pression manométrique p a l'intéricur d'une gouttelette de liquide et la tension superticielle ¢. Solution La tension supericielle& la surface une petite gout de guide rend a pression ségnant &inkieur dela oute supérieure la pression exércure. La figure 1-5 représente les frees assurant'Squilibre dans la direction X dela moitié d'une petite goute de iameire d. Les forces sont dues la tension superfcelesexercant sur le pésimétre et les forces Py sont les composantes selon X des forees p d4 (oi le chapie 3). Alors, dapets EX =O, somme des forces dirigées vers la droite = somme des forces dirigées vers la gauche o fav far tension superficielle > périmatre = pression » projection dela surface ord) = pod? /4) ‘op = 4a/d en Pa man.) units de tension superficie est le Ni. On doit noter que plus ptt est a gute pus grande est Ia pression. 1.14 Unepetite goutte d’eau 127°C en contact avec lar aun diamétre de 0.50 mm. Sila pression I'intérieur de la gouttelette est de 575 Pa, supérieure & celle de Iatmosphgre, quelle es la tension superticielle o? Sana Dante en lpte Lorene ose) meri N- ar! 135 Ue sil longa de 25 ei a a ice ne ev 8.20 °C. Qual fae supplémentaire, par rapport a son poids, faut-il lui appliquer pour la sortir de "eau? Senn A partir de la table 1(C), on obtient or = 0,072.8 Nim : o=F/L 0.0728 = 12 PROPRIETES DES FLUIDES tenar.1 146 Calculer le hauteur approximative laguelles'éltve un liquide qui mouile le vere dans un tube capilaire 1a7 118 19 1.20 ret 122 exposé I'atmosphére, of. équation (10). Solution On peut calculr approximativement Ia hauteur & laguelle s’léve le liquide dans un tube de faible diamétre en ‘onsidérant a masse de liquide A BCD de la figure 1.2a comme un systéme soumis 8 une réseltante de forees malic, Puisque DY doit étre égal 40, nous obtenons ccomposantes de Ia forced la tension superfcele (vers le haut) — poids du volume ABCD (vers le bas) + force de pression en A.B (vers le haut) ~ force de pression en CD (vers le bas) = 0 ad? a 40 farsne— uP) pet A8)~ pote tec) =0 On voit que les pressions aux niveaux AB et CD sont toutes les deus égaes la pression amospherique. Ainsi es deux demiers termes du membre gauche de 'équation s'annulent, et puisque «tf dL. =a (md), nous oblenons 4asind wd A enmatres Calculer approximativement la dépression du mercure & 20 °C dans un tube eapillaire de 1,5 mm de rayon. La tension superfcielle o du mercure & 20°C vaut 0,514 Nim; son poids spécifique w est de 133,1 Nim! (Fi Solution a A KOSE tg 133.1 x10" x 1,5 109 94 mm, Estimer la hauteur & laquelle s'élbve l'eau & 21 °C dans un tube capillaire de 3,00 mm de diaméire. Solution D’apres la table 1(C), ¢ = 0,072.5 Nim, Supposons angle pourun tube propre w= pg 40 40,0725 wed ~ 10005 9.81 5 3 x 10 9,9 me, Problémes supplémentaires ‘Si la masse spécifique d’un liquide est de 837 kg/m?, déterminer son. poids spécifique et sa densité. Rép. 8 210 Nim? ; 0,837. ‘Verifier les valeurs de la densité et du poids spécifique de I'air 4.30 °C données dans la: table 1(B). Verifier les valeurs des poids spécifques du enz carbonique et de Iazote de la able (A). A quelle pression 'aira SO °C: pasera-til 18,7 Nim! Rep. 1,76 bar (abs.). [a PI PROPRIETES DES FLUIDES B (On comprime deux metres cube dar, nitialement Ia pression atmosphérique jusqu’a ce qu’ls oecupent 0,500 m?, our une compression isotherme, quell est la pression finale? Rép, 4,05 bat (abs). Dans le probléme précédent, quelle serait la pression finale, si aucune dépense de cheleurn°était efectuse pendant lacompression? —Rép. 7,06 bar (abs). ‘Déterminer la viscosité absolue du mercure en Pas sila viscosté en poises vaut 0,015 8, | Rép. 0,001 58 Pa-s. ‘Siune huile a une viseosité absolue de 510 poises, quelle est sa viscoslté dans le systeme SI? Rep. $1 Pa-s. Quelles sont es valeurs dela viscosité absolve et cinématique en SI une huile ayant une viscosité Saybolt de 155s, sila densité de Ihuile est 0.9327 Rep. 0,031 Pa-s.et 33,3 x 10-6 m? sl, ‘Deux grandes surfaces planes sont placges 825 mm l'une de l'autre et espace entre elles est rempli d'un liquide de viscositéabsolue 0,958 Pas. En supposant que le gradient des vitesses est une droite, quelle est la force nécessaire pour tirer une plaque ts fine de 37 dm? de surface ala vitesse constante de 30 cms, sila plaque est situse 3 8,4 mm d'une des surfaces? Rép, 19.2N, (Quelle est In force nécessaire pour arracher un anneau defi fin de 45 mm de diamire dune surface d'eau 820°C? Négliger le poids du fil. Rép, 0.0206N. (Quol est fe diamétre minimal d'un tube de verre rempli d'eau & 20 °C et dont I'ascension capilaie reste inférieure 0.9mm? Rép. 32,9 mm. Un volume d'eau a 27 °C, égal 8 283.2 1 est soumis & une augmentation de pression de 34,5 bar, Quel est le changement de volume de l'eau? A cette température, le module d'slasticité de l'eau vaut sensiblement 22.410 bar. Rép, ~0,436 L Quelle pression doit-on appliquer @ l'eau pour réduire son volume de 1,25 9? On donne le module d'élasticité E=2,19GPa Rép.0,0274 GPa. Chapitre 2 Statique des fluides INTRODUCTION Le terme de pression s' applique aux effets dune force agissant sur ensemble d'une surface. La force peut fire exereée par un solide, un liquide ou un gaz. Souvent, la force, & I origine de la pression, est tout simplement. le poids d’un matériau, Lapression est un facteurtrés important dans bien des problémes de mécanique des fuides et ¢hydraulique Comme il est précisé plus loin dans ce chapitte, la pression exercée par un fluide est proportionnelle & la profondeur. Il en résulte que la pression, au fond d'un barrage, est bien plus grande qu’au voisinage de la surface; ainsi, des pressions considérables agissent sur un sous-marin au fond de l'océan, Bien entendu, ces effets de pression doivent étre pris en compte lors de la conception de telles structures (barreges et sous-marins). PRESSION D'UN FLUIDE ‘Bn un point donné, un fluide transmet la pression, avec la méme intensité, dans toutes les directions; le ‘ecteur pression est normal & tout plan passant par ce point. Dans un liquide, lintensité de la pression est la ‘méme en tout point dun plan horizontal. On mesure Jes pressions & aide de manométres de différentes formes, Sauf mention contraire, les pressions manométriques ou relatives seront utilisées tout au Tong de ce livre. Les pressions manométriques ont des valeurs supérieutes ou inférieures & la pression atmosphérique. UNITES DE PRESSION ‘Le pression se définit comme le quotient d'une force par une surface ae aa La pression est généralement donnée en Pa (Nim?) ou en bar (10° Pa) Lorsque {a force F est uniformément distribuée sur la surface d’aire A, on a Paq DIFFERENCE DE PRESSION La différence de pression entre deux points situés & des niveaux différents d'un liquide est donnée pat P2~ pr =w(lia—hy) en Pa ) ol w = poids spécifique du liquide (Nim) et fy — hy = différence de hauteur (m). CHAR 2) STATIQUE DES FLUIDES. 15 Sie point 0 représente Ia surface libre du liquide, et h est mesurée vers le bas, I'équation ci-cessus devient =wh (en Paaumanométre) 2 Ces équations s'appliquent tant que w est constant (ou varie si peu avec ft, qu'il ne provoque pas d'erreur appréciable dans le résultat, HAUTEUR DUE A LA PRESSION La hauteur h due 2 la pression représente Ia hauteur d'une colonne de fluide homogéne produisant une intensité donnée de pression, Alors, piPa) (am de uid) s win) @ VARIATIONS DE PRESSION DANS UN FLUIDE COMPRESSIBLE Les variations de pression dans un fluide compressible sont habituellement trés fables a cause des faibles poids spécifiques et des faibles dénivellations considérées dans les calculs Chydraulique. La oit de telles différences doivent étre mises en évidence pour de petites variations de hauteur dh, la toi de la variation de la pression peut s°éerire : dp =—w dh @ Le signe négatifindique que la pression décroft lorsque la hauteur augmente, en comptant positivement vers le ‘haut. Pour ce qui conceme les applications, voir les problémes 2.23.4 2.25. ‘VIDE ET PRESSION ATMOSPHERIQUE, Quand on parle de pression, le terme de vide s'emploie pour désigner un espace ob regne une pression inférieurea la pression atmosphérique. Cette demiére est naturellement apression habituelle de! ait environnant. Elle varie quelque peu avec les conditions météorologiques et décroit avec latitude. Aw niveau de la mer, fa pression atmosphérique vaut en moyenne 101 300 Pa ou 1,013 bar (760 mm de mercure), Elle est souvent appelée «pression atmosphérique normale. Un «vide» se mesure par I'écart qui existe entre sa propre pression et la pression atmosphérique. Par exemple, si on pompe lair d'un récipient jusqu’a ce que la pression interne devienne 0,690 bar et que la pression atmosphérique soit normale (1,013 bar), la pression dans le récipient est indiquée comme «vide» de 1,013 — 0,690 = 0,323 bar PRESSION ABSOLUE ET PRESSION MANOMETRIQUE, Les mesures de pression sont généralement données en pression absolue ou en pression manométrique. La pression absolue a pour référence Ie zéro absolu qui est la pression la plus faible possible, celle qui existerait dans un vide parfait pris comme base, La pression manométrique est déterminge en prenant pour référence Ia pression almosphérique. Ainsi si la pression du Muide est supérieure de 5,5 kPa & la pression ‘atmosphérique normale (101,3 kPa), sa pression manométrique vaudra 5,5 kPa tandis que sa pression absolue sera de 5,5 +101,3 = 106,8 kPa. Les pressions portent parfois les indices «a» et «g» pour signifier qu'il s'agit respectivement de pressions absolues et de pressions manométriques, 16 STATIQUE DES FLUIDES (char? BAROMETRES: Unbarométre est un appareil servant a mesurer la pression atmosphérique. Un barométre simple est constitué un tube d’au moins 762 mm, renversé sur un récipient ouvert contenant du mercure,fermé au somimet et ouvert ‘sa base pour permettre au mercure de monter. Au niveau de lamer, le mercure's’éléve dans le tube a une hauteur voisine de 762 mm. Si le tube a une longueur supéricure & 762 mm, le Vide existe au-dessus du mercure contenu dans le tube. Seule la pression atmosphérique crée Iascension du mercure dans le tube; et bien évidemment, ccelle-ci dépend de Ia pression atmosphérique environnante, Le niveau du mercure monte et descend en fonction {es variations de pression; une lecture direete du niveau du mercure donne la pression atmosphérique en hauteur (Ge mereure) qui peut tre convertie, sion le desire, en unités usuelles (Pa ou bar) grice & Péquation (2). PIEZOMETRES ET MANOMETRES Si le barométre peut etre utilisé pour mesurer la pression de Patmosphére, i est souvent récessaire de mesurer également Ia pression d'autres fluides. Pour ce faire, i y a plusieurs méthodes. Pour les ligudes, un tube est relié aux parois du récipient (ou du conduit) dans lequel se trouve le liquide; ce demisr peut ainsi ‘monter dans le tube, En déterminant la hauteur laquelle le liquide seve, on obtent, gree a'eqaation (2), la pression dans le réepient (ou le conduit). Un tel appareil est connu sous le nom de pi eres efor de capllaite, le dizmétre du tube piézomtrique doit re d’environ 13 mm ou plus, Pour les applications, voir les problémes 2.11 et 2.12, Un apparel un peu plus compliqué, pour mesurer les pressions des fudes, est composé d'un ou plusieuss tube(s)recourhe(s) remplis) d'un ou plusieurs lquide(s) de densité diferente; c'est un manomtre. Lorsqu’on "use, on généralement une extréité du tube une pression connue (qui peut tela pression attrosphcique) ton mesure lapression inconnue appliguée&I'aureextrémité. Dans certains cas, cependant, on désre connate "uniquement a diférence de pression entre les deux extrémités du tube manomeérique plutot que chacune dente elles. Le manomeire donnant cette différence de pression se nomme manomtre dfférentel. ans un manomere, les liquides montent ou descendent en fonction des pressions aux extrémités du tbe ‘On détetmine la pression dans un récipient (ou dans un conduit) muni d'un manométre en transformant Tes hauteurs de liquides dans Jes tubes & I’aide de Ia relation (2). La procédure générale de calcul consiste & commencer celui-ci & une extrémité des tubes manométriques et a le continuer en passant d'un niveau de fluide su niveau suivant. On addtionne les pressions quand le niveau basse, on les soustrait lorsqu'l monte: Chaque pression est déterminée a aide de equation (2) prenant en compre les densité des liquides manomériques Pour les applications, voir les problémes 2.14 32.22. Problémes résolus 21 Démontrer que la pression en un point est la méme dans toutes les directions. Solution CConsidérons un petit prisme triangulare de liquide au repos, soumis & V'action da fuide qui Pentoure, Les valeurs moyennes des pressions sur les trois surfaces sont ps, p2, p3. Dans la direction z, les forces sont égales et ‘opposées et s’annulent mutuellement (Fig, 2-1). ‘Ajoutons les forces dans les directions x ety, nous obtenons, EX=0, F—F sin bos rtd dy) — pa(ds dz) sin 6 = o 0 cHAR.2) STATIQUE DES FLUIDES 0 Fi- Fyoosé—aw 1 ou LOL dy) ~ pads de) eos) — ws a dy de Puisque dy = ds sind et dx = ds cos; les équations se rambnent aux suivantes padyde—psdydz=0 on pp wo 1 1 a pride de — ps de de — (5 ae dy de) = 0 ou 1 ~ py—w6d dy Q ‘Quand le prisme wiangulaie tend vers un point, dy tend vers 2éro et les pressions deviennent des pressions . Alors, portant dy = 0 dan Iéquaton (2) nous obtenons pi = py et par conséquent pi = pa = py Démontrer l'expression ps ~ p; = w( ty ~ hi) Solution Considérer Ia parte AB du liquide de la figure 2-2 comme un corps libre de surface transverle dA, en uilibre sous Veet de son propre poids et de Iefet des autres panicules de liquide agissant sur le corps AB En A la force agissante est pid (la pression Pa), en B, elle vaut pa dA, Le poids du corps libre AB est W = wy = wh dA. Les autres forces agissant sur le comps libre AB sont normales & ses cOtés, et seules quelques. tunes dente elles ont été représentées Sur Ia figure. En prenant EX = 0, de tells forces normales ne figurent pas ddans ’équation. Par conséquent p2dA~ p, dA —wh dAsing = 0 Puisque L sin# = fs — hi, P*&quation dessus seramine (ep) w(h2— hi), Calculer la pression en Pa A une profondeur de 6 m au-dessous de la surface libre d'une masse d’eau, Solution [Bn utilisant Ta valeur de 9 807 Nim pour w comme (we P= wh =9807 x6 24 25 26 27 28 STATIQUE DES FLUIDES [oH Déterminer fa pression en bar & une profondeur de 9 m dans une huile de pétrole de densité 0,750. Solution P= pgh = 750 x 9,807 x 9 = 66-200 Pa = 0.662 bar Trowver Ia pression absolue en Pa du probleme 2.3 quand le barombire affiche 760 mm de mercure Gensité 13,57). Solution pression absolue ression atmosphérique + pression due 46 md'eau 13.570 x 9,807)(0,760) + (9 807 x 6) = 160.000 Pa (abs.) Quelle profondeur d'huile de pétrote de densité 0,750 produitune pression de 2,75 kar? Quelle profondeur eau produit la méme pression? Solution Pp _ 275x108 2,75 x 10° iwiie ~ 750 x 9,807 ORT 307 nie =374m, ‘Trower la pression au fond d'un réservoir contenant de fa glycerine sous pressior (voir la figure 2-3) ' iyttne 2m | A. SOKPS Fig.23 Solution Densité de la glycérine : 1,262 (et. able 2) = pression av fond 10+ wh = 50+ (1,262 + 9,807 x 2) en kPa 10+ (12,37)(2) = 74,7 kPa = 0,747 bar (a) Convertir une hauteur de 4,60 m d'eau en hauteur d'huile, de densité 0,750. (6) Convertir une hauteur de mercure de 60 em en hauteur d’huile, de densité 0,756. Solution ew _ 46 fea _ 13,87 0,60 ts SE 613m hie = = ante Gensieae ~ 0.750 = © i densinate 0,750 (Inte = = 10,85 m Pa STATIQUE DES FLUIDES 19 Concevoir un graphique sur lequel on puisse comparer facilement la pre 0 absolue et celle qu’aitiche Je manometre, en indiquant les limites Solution Supposons que A dans la figure 2-4 représente une pression absolue de 3,770 bar. La pression tue sur le ‘manomre dépend de la pression atmosphérique régnantc, Si cette pression est la pression atmosphérique norte au niveat de la mer (1,013 bar), Ia pression lue sur le manométreen A est 3,770 ~ 1,013 = 2,757 bat. Sila pression le sur le baroméire était de 1,00 bar alors la pression ue au manombure serat de 3.77 — 1,00 = 2,770 bar (man), 0.457 an “0.3 mun) 8 ais) STS ima) o8 =100 ran) 2810 abso € (ide total) Fig 244 ‘Supposons que B représente une pression de 0,513 bar Cette valeurapparat surle graphique comme inésieure& “a pression atmosphérique normale de ,013 bar ots pression lue au manomire en Best de0,513~1,013 = ~0,500 bar (man. $i In pression atmosphérique régnan est de 1,000 bar, la pression Ive au manomBue wa ktre de 0,513 ~ 1,000 = ~0.487 bar (man). Soit Cle point représenaif Je la pression absolue nue. Cee condiion équivat a lecture au manométre de ‘Popposé dela pression atmosphrique normale (1,013 bar) ou opposé de a pression atmosphériqueeourante «de 1,000 bar. Les conclusions en tre sont importantes. Las pressions négatives les au manométe ne peuvent passer la limite théorique de In pression atmosphérique courant ola pression atmospherique normale de —1,013 bar. Les pressions absolues ne peuvent pas ie négatives. (Que vaut la pression atmosphérique en kPa quand le barométre & mereure indique 742 mm? Solution /h = 13 540 9,81 0,742 = 98 560 Pa = 98,56 kPa = 0,985 6 bar 3) = 13.600 x 9,819 26m » sm Mercure (ens: 136) Fig29 2.16 De!huile de densité 0,750 coule & travers la buse représentée dans la figure 2-10 ci-dessous et fait monter Je mercure dans le manom@tre en U. Calculer la valeur de A sila pression en A est de 1.38 bar, Solution Pression en B mession en C utilisant comme unité le bar, A pa + “s(ile) = po + (mercury i ie rag 1.384 OTSOXB1O10.8 +) _ (13.57 x98) 1 10 et A 14m, ‘Autre méthode: en utilisant Punité commode qu’est le «m» d'eau, hauteur de pression en 1,38 x 108 ORI a /h = 1,14 m, comme auparavant Inauteur de pression en C $0.8 + 190,750 = 13,57H CHAP 2) SSTATIQUE DES FLUIDES 23 217, Pour une pression manoméirique en A de ~0,110 bar, trouver la densi du liquide 8 contenu dans le ‘manomiétre de la igure 2-11. Fig 241 Solution Pression en C = pression en D ou.en Pa, Patwh = pp 0.11 x 10° + (1,60 x 9 810)0,5 = py =—3150Pa A présent, 2g = pp = ~3 150 Pa puisque le poids de 0,7 m d'air peut die négligé sans introduire erreur appréviable. Aussi pe = pr = Ocn N (man) Ainsi, pression en G = pression en £ ~ pression de (3.4 — 3,00) m de liquide manométrigue ou Pa = Pe ld x 9810)3.4~ 3,00) -3150=0~(d x 9810)0.4e1d = 0,80 Pour un manométre affichant en A — 17 650 Pa, déterminer (a) la hauteur des liquides dans les colonnes ouvertes du piézometre E, F et G et (b) la hauteur de mercure dans le manométre en U de la figure 2-12. Solution (a) Puisque le poids spécitique de Iair (environ 12 N/m?) est rds petit par rapport celui des liquide, la pression ‘Mlahauteur de 15 m peut etre eansidérée comme état égale A —17,65 kPa sans inroduire d’erreurappréeiable dans les calls Pour la colonne Z. Ls hauteur L état celle qui est représentée, nous avons en Pa manomeétriques Pm Alors Pu + wh =0 ou 17650 + (0,700 x9 810) et h=2:57m, Ainsi la hauteur en L est de 15,00 ~ 2,57 = 12,43 m. mu SSTATIQUE DES FLUIDES tora 2 Cote »n-Q) Air cote 5m ty Fig.2-12 Pour la colonne F. La pression Ja hauteur de 12 m= pres de densité 0.700 qut doit égaler la pression en Mf nA Iw hauteur de 15 m+ pression du liquide = ~17650-+ (0.700 x 9 810)(15 ~ 12) = 2950 Pa 2951 Ainsi la hauteur de pression en Af est a a0 0.30-m auedessus de A, e"est--dire attend la hauteur dle 12,30 m en N. = 0,30 m d'eau, et le liquide montera dans la colonne F de Pour lacolonne G. La pression ila hauteur 8 m= pression la hauteur 12.m-+ pression de 4 m d'eau, soit Po =2950+9810 x 4=42 190 Pa ® 42190 vi doit Gre égate 2 la pression en A. Alor la hauteur de pression en Best de — "2" _ a 69 may ‘qui doit éere 6gale a pr A. Alors Ia hauteur de pression on est de =I = 2.69 ma Hiquide et le quide montera dans la colonne G de 2,69 m au-dessus de R, soit la hauteur de 10,68 men Q, ()Pourle manométce en U, en mires d'eau hauteur de pression en D = hauteur de pression en © 15,57 fy = hauteur de pre 0,30 48,00 8 Iacote 12 m + hauteur de pression de 8 m d'eau 13,57 hy ded hy =0,61 m. 2.19 Un manométre différentiel est fixé entre deux sections A ct B d'un tuyau horizontal od s*écoule de leat, La dénivellation du mercure dans le manomire est de 0,60 m, le niveau le plus proche de A étant le plus bas. Caleuler Ia différence de pression en Pa entre les sections A et B. On se reportera a la figure 2-13 chaprés, ¢ “si ; SSTATIQUE DES FLUIDES 25 Fig 213 Solution ‘Nore, On aura recours un croguis pour éclainer analyse de tous les problems, aussi bien que pour néduire Tes erreurs. Méme un diagramme d'une ligne suff, hauteur de pression en C = hauteur de pression en D Soit,en metres d’eaw pa/w—z = [pa/re ~ (c+ 0.60)) + 13,5700,60) ‘Alors, p/w — pa/w = difléeence des hauteurs de pression = 0,60(13,57 ~ 1) = 7,54 m d'eau et 7.54 x 9,810) = 74.000 Pa Pa~ Pe Si (pa — pa) avait &é nga, la presston en B aurait d&passé la pression en A de 74.000 Pa. ‘On doit prendre soin d'éliminer tout 'air des manometres iiférentiels avant d'effectuer les lectures. chute de pression & travers le dispositif X doit étre mesurée & Faide d'un manométre différentiel ucilisant de Phuile de densité 0,750 comme fluide manométrique: Ie liquide en circulation a pour densité 50, Trouver la différence de hauteur de pression entre A et B pour la dénivellation de Ihuile représentée la figure 2-14, 120m Fig. 2-14 Solution ‘Pression en C on Pa = pression en D en Pa: ‘pa ~ (1,50 x 9 81030,60 — (0,750 x 9 810)0.90 = pa (1,50 x 9810)3,30 33100 33100 T50%x9810 Alors pa — pa = 33 100 Paet la diférence de hauteur de pression 25 mde liquide. ‘saude-1o 9[-z auny vf suep g naart nie 208 ap uoyssaud e| aunsou inb neo nguiouets af youye,nb 20 sa|na[e> “LYN Z| 19 ge 9p HoUtaatioodset wos. 2 19 228 np sonby ods spjod sa] 19 nea, PUI g4'g ap Isa V— Y NPaKlu NE UolsSaud apanaImey ey ZE"Z "W 62°1 = y suowaigo snow ‘neajosgs £+¥+ (OP'l ~ 08°2)(018 6/01) ‘tueadumss wy Wor O'S = C+ x rUOMNSGAS UE “Y(t — Ze'eL 0186 oss (ne9,p ur ws) +e =v+r4 0186 _ Ken) ees — aS wo uo}ssad ap snayney = 3 uo woIssaid ap smamney wopnjos, ™ “smossap-to 61-2 2iniy &] 2p anuapysIp anguioueUH np aanosoUL Tp UoMP|AIuSp. PLES? alton) “ea OFT 19 O§'Z ap saunoodsar suorsaud xe MED, 9p WouUaHOD g 10 Y sMOIGIDS! So 12-7 ‘execs ouruio spinby op zz = worssud 9p snamney op aus. = n/t ~ m/e si0}y ore = 2 we worssaud ap aye wo woysaud ap snare (os*t pysu0p) apmnby wi ua aporypar anny ‘veo sain sad anduvis x iav.2) © STATIQUE DES FLUIDES Solution Adimetions que les valeurs de w pour 'ar et le gaz demeurent constantes pour les 90 m de dénivelation ‘Puisqucles masses spécifiques du gazet deI’air sont du m8me ordre de grandeur on doit enir compte de a variation e la pression atmosphérique avec I'altitude. I est ecommandé d’emplayer des unites de pression absolve. pression absolue re = pression absolue pp (Pa) pression atmosphérique pr +9 810h = pression absolue pa — 5.590 (A) ‘On doit & présentcalcaler ta pression absolue en A en fonction de la pression atmosphérique en E, pour abteni 'abord la pression atmosphérique en F et ensuite pa. pression absolue pq = (pression atmosphétique pe + 12,4(h+ 90 ~ 0,09)) +-0,09 x 9810 (Pa) ‘Substituant cet valeur dans (4), en simpli ‘ous avons int Ia pression atmosphétique poten négligeant ls termes tes petits, 9810 h = 90(12.4 ~ 5,5) 40,099 810) a h=0,153 mere, ‘Quelle est I'intensié de Ia pression dans océan a une profondeur de 1 $00 m,en admettant (a) que l'eau salée est incompressible et (b) que l'eau salée est compressible et p2se 10050 Nim*? E = 2,07 GPa (Constant) Solution (@) _Intensité de la pression p = wh = 10050 x 1 500 = 15,08 x 10° Pa (man). (2) Puisque la masse donnée ne varie pas lorsqu'on la comprime, dM = am Kor) =p det udp =0 ov du/ dole “a Daprts les €quations (4) et 1) = =p9 dh td/o ApiE = dofp (B) Inggrons,p = £ In p+ C.A la sua p= po, p= myialors C= po~ E In ae E In(p/p0) © EInp+m—E In ov (p~po) 2.24 225 UB DES FLUIDES rite Posons dp = ~pg dh dans (B) Sion intdgre : hare © Alasurtace,=0, p= posalors y= =2, AG a) poe ele wo (10.050)(2,07 x 10°) = 10120 Nym* pi +B ~ (10080) 500) + (2,07 x 10%) nous rappelant que est positive vers le haut, et utilisant le Pa pour E. D'apees (C), P= (2,07 x 10?) In(10 120/10 050) = 14,4 MPa (man.) Calculer la pression baroméirique en bar 'altitude de 1 200 m sila pression au niveau de la mer est de 1.013 bar. On suppose les conditions isothermes & 21 °C. Solution ; ‘ Pe. Le poids spécitique de Pair 21 °C est = Alors, "apres 'équation (4), poids spécitig at FETS pany: Alo: ams equation, 98lp In ap aera 8 a En intégrant (A), In p = ~0.000 1163 h + C ot C cst a constante dintégration Pour caleuler C = quand 1013 10° Pa (abs.).D n(1,013 > 108) et Jn p = 0,000 1163 te + In(1,013 x 105) ,000 1163 & 8) 0.140 = p~ 88.000 Pa ‘Trouver une expression générale reliant la pression altitude dans des conditions isothermes, en utilisant. dp = —wdh = —pg dh Solution Pe p Bw wat hy Po Pan py— tn py= 2 in PO = PO pq PO wy uy "Pos" P [En réalité, la température de V'atmosphére décrott avec 'alttude, Ainsi a solution exacte nécessitela connaissance 4s variations de température et emploi de Ia loi des gaz p/p = consiante (ou p/wT = cte) cHaP.2) 'STATIQUE DES FLUIDES 29 2.26 Trouver la différence de pression entre A et B dans le montage de la figure 2-17. sled = 08) $m +0,70m~1,50m-= 6 -0.80)m 7 150m Wig 247 Solution 79x ~ (0,8 9,79)(0,70) + (9.79)(x 0.80) = py a 9.19% ~ 5482 + 9,79 ~ 7,832) = py pape =13.3KPa Un manometre diffgrentiel est re pression entre les chambres A et B. a deux réservoirs A et B (figure 2-18). Calculer la différence de Solution Pmerure = 132.8 KN/m?: phe SAEID = 8.996 KN/m:pcevaclorue = 15.57 KN/m? a+ (B.996)(1.1) + (132,8)00.3) = 15.57)(0.8) Pam Pe 7.28 KPa ((cest--dire po > Pa) Huile SAE30 Fig. 2-18 30 STATIQUE DES FLUIDES lenar Problémes supplémentaires 2.28 Un tube en U est ouvert l'atmosphire ses deux exteémités (Pig, 2-19). Le tube en U contient de 'huile et de VPeau; déterminer la densité de Thuile. Rép, 086, Fig. 2.19 229 Le séservoirde la figure 0 contient de I'huile de densité 0,750, Calculer la valeur atichée parle manomire Aen’ = fe || l= e Fig. 2.20 2.30 Un séservoir fermé contient 60 em de mercure, 150 em d'eau et 240 cm d'une hulle de densité 0,750 et de Vie au-dessus de hui. Sila pression au fond du réservoirest de 2,94 bar, qu’ affiche le manomtreen hat ca réservoir? Rép.1,82 bar (rman). 231 Ein se feportant a figure 2-21, le point A est 4.53 em de Ia sutface du liquide, de densité 1,25 contenu dans le ‘= écipient. Quelle est Ia pression en A en bar (man.) si le mercure 'éleve de 34,30 em dans le tube? Rép, ~0,39 bar (man). 2.32, Calculer Ie poids du piston dans le schéma de la figure 2-22, sactant que le manométre indique une pression de TOKPa. Rép. 61.6KN. EES: ::= llc SSTATIQUE DES FLUIDES 31 Air 343m Fig. 221 Fig 222 Rsportons-nous 3 Ia figure 2-23, Négligeant le frotement entre le piston A ct le résevoi de 2%, trouver ce eetiehe le manor en Ben emd'ev. On ametra que leg et nr om une masse volar ‘constante gale ‘espectivement 0,560 et 1.200 kgrm?, Rép. 45:5 em d'eau, [-—2- wm —-| a 1600 tonnes Gaz 90m : 234 Les réservirs A et B contenant res 236 Danse réservoirde gauche de ia 237 2.38 2 STATIQUE DES FLUTDES Icha pectivement de V'huile et de ta Be het do 35 gee TU manométe diféente. Le mercure du manontineeh ce de A et de 35 cm du coté de B. {a cove dela surface de a glyetrine cu rservoir Best de am. cle ea ks e In surface de Mhuile dans leréservoir A Rép cote 1.65 4 slyecrine de densités (,780 et 1.25 sont mis Un réservoir A, la cote 2.44 eontiest de eau Content un liquide a une pression de 0,69 bar ‘mercure, niveau le plus bas du cdt6 de A ik une pression de 1.03 bar. Un autre réserwoir B, la cote 3,65 Sila dénivellation d'un manomtredifférentiel est de 30,5 nm 6% 30-em,ealeulee la densité ca liquide du réipient B. Rep. 0. figure 2-24, la pression de air {tu Tguide manométique dans ta colonne de droite en A. Rep, Qoznter A ton Hie ovom [IS Bs ranongpattiments B et C de ia gure 225 sont fet et empis dit Le barométre afche 1 bar. Quand ke Lon dor ncn Peseten les chifres indiqus, qc esti valeur dex du moore les deux tubes en Sont des manométcesa mercure)? Rép. 189 4 O c 207 bee — t 2 1 vi a Air Fig 225 Lecylindrect les conduits dela figure 2 26 contiennent de Ihuile de densité 0, de 2,15 bar, quel est le poids total ds piston ete poids W. Rép. 590 KN. Determiner la ditférence e pression entre les canaisa Rep, 124 KPA Hions Act B du manomdtrecifféentel de la figure 2-27