Vous êtes sur la page 1sur 4

prévention

prévention Cancers et tabac Cadre général L e tabac constitue la principale cause de décès liés
prévention Cancers et tabac Cadre général L e tabac constitue la principale cause de décès liés

Cancers et tabac

Cadre général

L e tabac constitue la principale cause de décès liés au cancer dans le monde et en France. Le lien entre le tabagisme et de nombreux cancers à forte mortalité n’est plus à établir. Le Plan cancer 2003-2007 a permis de dynamiser la lutte contre le tabagisme en

y consacrant neuf des 70 mesures. Les mesures d’interdictions,

les taxes, les aides au sevrage, l’information, l’éducation et la communication sont les principaux leviers de la stratégie de lutte contre le tabac. Depuis 2000, la plupart des indicateurs montrent une tendance à la baisse du tabagisme en France. La prévalence des fumeurs en France n’a pas atteint l’objectif de 20 % fixé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les efforts doivent être poursuivis et renforcés pour faire reculer le principal facteur de risque reconnu de pathologie cancéreuse et inscrire cette baisse dans la durée.

1. Ce que l’on sait

1.1. Lien avéré entre tabac et cancers

Il s’écoule environ 30 ans entre le moment où une fraction de la

population commence à fumer régulièrement et le moment où les conséquences sur la santé deviennent détectables (Hill 2004). Un des principaux indicateurs des conséquences du tabagisme est la mortalité par cancer du poumon. Mais le tabac favorise de manière significative de nombreux autres cancers : cavité buccale, pharynx, larynx, pancréas, vessie, reins, cavités nasales, sinus, œsophage, estomac, foie, col de l’utérus et leucémie myéloïde (Gandini et al. 2008). Une nouvelle méta-analyse, de

C OL LEC T IO N

fiches repère

ÉTaT dEs CONNaIssaNCEs EN daTE du 30 NOvEmbrE 2009

106 études, publiée en 2008 montre qu’il existe une augmentation d’environ 20 % du risque de survenue de cancer colorectal chez les personnes fumeuses par rapport à celles n’ayant jamais fumé. Le risque étant lié à l’ancienneté de la consommation tabagique, il atteint un niveau statistiquement significatif qu’après 30 ans de tabagisme (Botteri E, et al. 2008).

Le groupe d’experts du CIRC a mis à jour en 2009 ses évaluations de l’ensemble des cancérogènes pour l’homme (Classe 1) et a par conséquent ajouté les cancers du côlon, du rectum et de l’ovaire mucineux à la liste des cancers causés par le tabagisme. Les experts ont également conclut que le tabagisme peut aussi être une cause de cancer du sein (Secretan et al. IARC 2009) 1 . Une enquête américaine publiée dans le Journal of the National Cancer Institute a démontré que le tabagisme aurait un impact de plus en plus délétère sur le risque de cancer de la vessie. Par rapport aux non-fumeurs, les fumeurs avaient 5,5 fois plus de risques de cancer de la vessie dans la période 2002-2004, contre respectivement 4,2 et 2,9 fois plus au cours des périodes 1998- 2001 et 1994-1998. Cette importante hausse pourrait s’expliquer par l’évolution du conditionnement des cigarettes et l’introduction de certains additifs qui sont de plus en plus toxiques (Dalsu Baris et al. 2009) 2 .

1.2. Une mortalité encore très masculine, mais une progression rapide chez les femmes En 2000, plus de 50 000 nouveaux cancers sont attribuables au tabac en France. Le tabac est donc en cause dans plus de

1 secratan b, straif K. et al. a review of human carcinogens – Part E : tobacco, areca nut, alcohol, coal smoke, and salted fish, on behalf of the WHO International agency for research on Cancer monograph Working Group, The lancet Oncology, vol 10 November 2009 p1033-34

2 dalsu baris et al. a case-Control study of smoking and bladder cancer risk: Emergent patterns over time. National Cancer Institute, National Institutes of Health dGGs, JNCI Oxford university Press, vol.101, Issue 22 November 2009.

www.e-cancer.fr

National Institutes of Health dGGs, JNCI Oxford university Press, vol.101, Issue 22 November 2009. www.e-cancer.fr
National Institutes of Health dGGs, JNCI Oxford university Press, vol.101, Issue 22 November 2009. www.e-cancer.fr
2
2

27 % de l’incidence des cancers et 33 % des décès chez l’homme et de respectivement 6,1 % et 9,6 % chez la femme (IARC 2007). Les cancers bronchopulmonaires constituent actuellement la première cause de décès par cancer pour les hommes et la quatrième pour les femmes. Néanmoins, on constate une nette progression de la mortalité féminine qui résulte du développement du tabagisme féminin à la fin des années soixante alors qu’à l’inverse, on assiste à une diminution des taux de décès chez les hommes. Tout en restant à des niveaux nettement inférieurs à ceux des hommes, les taux de décès chez les femmes progressent rapidement depuis le début des années quatre-vingt-dix (Atlas de la mortalité par Cancer, INCa, 2008). L’épidémie liée au tabagisme étant à ses débuts, on peut s’attendre à observer d’ici environ deux décennies le mouvement amorcé aux États-Unis, à savoir que la mortalité par cancer bronchique y a dépassé la mortalité par cancer du sein chez la femme (Hill 2004).

tableau 1/ Fraction attribuable, incidence et mortalité dues au tabagisme en France pour l’année 2000

localisation

 

Hommes

 

Femmes

du cancer

Fa%

Cas

décès

Fa%

Cas

décès

Cavité buCCale

63

%

3 531

854

17

%

266

71

pHarYnX

76

%

5 619

1 943

44

%

367

138

oesopHage

51

%

2 065

1 777

34

%

319

239

estoMaC

31

%

1 405

981

14

%

373

288

Foie

38

%

1 882

1 884

17

%

164

273

panCreas

25

%

673

904

17

%

373

546

larYnX

76

%

2 932

1 291

65

%

234

97

pouMons

83

%

19 216

17 089

69

%

3 178

2 939

reins

26

%

1 403

499

12

%

343

127

vessie

53

%

4 742

1 715

39

%

702

396

Col utérin

 

23

%

777

336

total

 

43 468

28 933

 

7 096

5 450

% tous CanCers

 

27 %

33 %

 

6 %

10 %

source : IarC 2007

FICHEs rEPÈrE CanCers et tabaC

1.3. Le nombre de fumeurs a diminué depuis 1999 La prévalence tabagique est estimée par l’INPES à travers les Baromètres santé 3 . Chez les 12-75 ans, la prévalence du tabagisme est passée de 33,1% en 2000 à 29, 9% en 2005. D’après le Baromètre santé environnement 2007, 29,5% des 18-75 ans déclarent fumer, tous les jours ou occasionnellement (Beck et al. 2008). Une étude de mars 2008 publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’InVS, montre que le tabagisme quotidien est en net recul chez les adolescents et les jeunes adultes. Il passerait de 41,1 % 4 chez les jeunes de 17 ans en 2000 à 33 % en 2005 et de 40,4 % à 36,2 % chez les 18-25 ans pour la même période (S. Legleye et al. 2008). Les dernières données 2007 issues de l’enquête Espad 4 , confirment la baisse du tabagisme des élèves de 16 ans scolarisés ; cependant la part des fumeurs occasionnels de moins d’une cigarette par jour augmente franchement, passant de 30 % en 1999 à 43 % en 2007 (S. Legleye et al. 2009). Le niveau de prévalence est encore trop élevé. Toutefois, la consommation moyenne en France (13,5 cigarettes par jour) serait inférieure à celle des autres pays européens étudiés dans le projet International Tobacco Control (Projet ITC, 2009) 5 .

1.4. La toxicité du tabac et de sa fumée La fumée de tabac contient plus de 4 000 produits chimiques

sous formes de particules ou à l’état gazeux (US. EPA 1992). Beaucoup de ces composants sont toxiques et irritants, d’autres sont cancérogènes.

La fumée du tabac contient également de nombreuses subs-

tances génotoxiques ou irritantes qui sont responsables de

cancers dans les tissus avec lesquels ces substances entrent en contact : cavité buccale, pharynx, œsophage, estomac, cavités

nasales et sinus, larynx, bronches, rein, vessie (IARC, 2007).

La cigarette est le mode quasi-exclusif de consommation du

tabac dans les pays développés. Sur les 63 390 tonnes de tabac

passées par le réseau des buralistes en 2008 en France, le plus

gros (53 589 tonnes 6 ) est constitué de cigarettes manufacturées (OFDT 2008). Cependant, la consommation de tabac se développe de plus en plus sous d’autres formes (chicha, bidis, cigarette roulée), essentiellement chez les plus jeunes.

3 Le Baromètre Santé est une enquête déclarative en population générale de 30 000 personnes âgées de 12 à 75 ans.

4 Ces résultats sont fondés sur les enquêtes Escapad (questionnaire auprès de 29 237 jeunes de 17 ans), le Baromètre Santé (enquête téléphonique auprès de 30 514 personnes de 12 à 75 ans) ainsi que sur l’enquête européenne Espad (questionnaire auprès de 16 833 élèves représentatifs des jeunes Français scolarisés en deuxième cycle).

5 L’enquête ITC France est une enquête téléphonique menée au niveau national sur un échantillon représentatif de 1 735 fumeurs et 525 non-fumeurs adultes. Voir détail sur le site www.itcproject.org. En prenant l’hypothèse qu’une cigarette équivaut à 1 gramme de tabac.

6 En prenant l’hypothèse qu’une cigarette équivaut à 1 gramme de tabac.

FICHEs rEPÈrE CanCers et tabaC

tableau 2 / quelques exemples des composants de la fumée de cigarette

toxiques et substances irritantes

Cancérogènes

ammoniac

benzo(a)pyrène

Formaldéhyde

2-napthylamine

Monoxyde de carbone

4-aminobiphényle

nicotine

benzène

toluène

arsenic

dioxyde d’azote

Chrome

Cyanure d’hydrogène

Chlorure de vinyle

acroléine

diméthylonitrosamine

source : d’après Tabac actualités n°54, INPEs octobre 2004

2. Ce qui se Fait

2.1. Des mesures d’augmentation du prix y une augmentation du prix du paquet de cigarettes le plus vendu de 40 % entre 2000 et 2007, passant respectivement de 3,20 euros à 5,30 euros ; y une augmentation du prix du tabac à rouler de 17,6 % entre 2004 et 2008 ; y un accroissement du taux d’imposition de 76 % du prix de vente en 2003 à 80,39 % en 2007 ; y un des effets directs est la diminution de 33,4 % des ventes annuelles de tabac en 2008 par rapport à 2002 et dans le même temps, le prix du paquet de cigarettes de la classe la plus vendue a augmenté de 47,2 %.

graphique

1

/

ventes

de

cigarettes

(en

millions

d’unités)

et prix des cigarettes de la classe la plus vendue

83 464 82 514 80 529 5,30 € 5,30 € 5,00 € 5,00 € 5,00
83 464
82 514
80 529
5,30 € 5,30 €
5,00 € 5,00 € 5,00 €
69 648
4,60 €
54 924 54 801
55 772
54 945
53 589
3,90 €
3,60 €
3,35 €
3,20 €
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
source : Tableau de bord mensuel des
indicateurs tabac, OFdT-aLTadIs, 2009
3
3

2.2. Des mesures d’avertissement et d’information

y

la mise en place des avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes (14 avertissements inscrits en gros caractères) 7 ;

y

des campagnes d’information sur le tabagisme organisées par l’INPES : 119 jours en 2006, 72 jours en 2007 et 81 jours en 2008 8 .

2.3. Des mesures d’interdiction

y

de la vente aux jeunes de moins de 16 ans 9 ;

y

de la vente de cigarettes à prix promotionnels ;

y

des promotions pour les produits du tabac 10 ;

y

un durcissement de la réglementation (après la loi Evin) avec le décret du 15 novembre 2006.

Depuis 1 er février 2007, il est interdit de fumer dans tous les lieux affectés à un usage collectif et depuis le 1 er janvier 2008, dans les cafés, restaurants, hôtels et discothèques. La grande majorité des non-fumeurs (96 %) et des fumeurs (86 %) estime que cette mesure est une « bonne » ou une « très bonne » chose. De 28 % avant l’interdiction, le pourcentage de fumeurs en faveur de l’interdiction dans les cafés et les bars est passé à 60 % après son entrée en vigueur. Le soutien des fumeurs à l’interdiction dans les restaurants est passé de 51 % à 79 % (Rapport ITC, 2009).

2.4. Une baisse des traitements d’aide à l’arrêt en 2008

y

sur l’ensemble de l’année 2008, les ventes en officine de ville des substituts nicotiniques enregistrent une diminution de l’ordre de 22,6 % par rapport à 2007 avec 499 508 patients traités (en traduisant les ventes brutes de ces médicaments en nombre de mois de traitement) 11 . On retrouve des chiffres similaires à ceux de 2006. Or, en février 2007, un nouveau produit d’aide au sevrage, le Champix ® (varénicline) a été mis sur le marché ;

y

à partir du 1 er février 2007 prise en charge partielle des substituts nicotiniques par l’Assurance maladie : 488 441 forfaits de 50 euros ont été remboursés par la CNAMTS pour un montant total de 24 millions d’euros/an 12 en 2008 ;

y

la mise en place de dispositifs d’écoute et des campagnes de prévention sur le tabagisme ;

y

la ligne Tabac Info Service (TIS) a été transformée en une ligne d’accompagnement et d’aide à l’arrêt offrant la possibilité d’un suivi de la démarche d’arrêt par des tabacologues. En 2008, le centre d’appel TIS a traité 21 565 appels 13 (soit 5 000 appels de moins qu’en 2006).

7 Arrêté du 5 mars 2003 sur les avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes.

8 INPES (campagne média-télévision, radio, affichage, presse généraliste, média interactifs- traitant du tabac lancés par l’INPES, hors campagnes des autres organismes publics ou associatifs).

9 Loi n° 2003-715 du 31 juillet 2003 visant à restreindre la consommation de tabac chez les jeunes.

10Article L. 3511-5 du code de la santé publique.

11La durée moyenne de traitement est ici estimée à un mois (compte tenu des échecs précoces), soit 60 comprimés de Zyban®, 30 timbres transdermiques ou 300 formes orales (estimation OFT).

12Données communiquées par la CNAMTS.

13Données INPES.

Réf. : FRTABNOV09

4
4

graphique 2 / ventes de médicaments d’aide à l’arrêt, en nombre de « mois de traitement »

2500000

2000000

1500000

1000000

500000

0

Champix ® ®

Zyban ® ®

Formes orales         

         

Timbres transdermiques295482 174721   435502

295482

174721

 

435502

56964

429523

547683

 

104034

   

109160

 

285769

 

195546

       

822260

 

282366

646242

728701

23439

194229

331258

 
 

345342

788665

 

1456233 1396561

   

1004317

     

889029

759406

794850

855458

890869

508432

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

source : Tableau de bord mensuel des indicateurs tabac, OFdT, GErs 2009

2.5. La France est engagée dans les politiques de contrôle du

tabac au niveau européen et mondial (CCLAT) La France a ratifié en 2004 le traité international de santé publique « La convention cadre pour la Lutte Anti-Tabac » de l’OMS. L’INCa contribue, en collaboration avec l’INPES, à des études internationales (International Tobacco Control et le modèle SimSmoke), pour permettre de mieux évaluer les politiques de santé liées au tabac.

2.6. Le poids de la contrebande et des achats transfrontaliers

de tabac en France Une étude évalue l’ampleur des achats transfrontaliers en prenant pour hypothèse le département des Côtes d’Armor comme représentatif de l’évolution « normal » des ventes de cigarettes en France. L’auteur estime à 18,2 % la part des achats transfrontaliers légaux et illégaux en France (Ben Lakhdar, 2006). Une autre étude évalue la part de la contrebande et des achats transfrontaliers en France entre 14 et 20 % des ventes nationales de cigarettes. Il obtient ce résultat en croisant les données utilisées via les services des douanes, les ventes départementales de tabac et des études originales de recherche de paquets de cigarettes présents dans les décharges de 20 villes en France (Ben Lakhdar, 2008).

FICHEs rEPÈrE CanCers et tabaC

En 2008, le nombre de saisies de cigarettes est de 12 920, soit une augmentation de 5 % par rapport à 2007. Les quantités saisies sont de 249,7 tonnes de cigarettes, soit une hausse de 18,3 % 14 (OFDT 2009).

Références bibliographiques :

Beck F., Legleye S., Tabagisme passif au domicile, in Baromètre santé environnement 2007, éd. INPES, 2008 Beck F., Guilbert P., Gautier A. (dir.). Baromètre santé 2005, Attitudes et comportements de santé, INPES, Saint-Denis, p. 608 (2007) Ben Lakdhar C., Contrebande et vente de tabac 1999-2005. Actualisation du Tendance n° 44, OFDT Tendances, mai 2006. http://www.ofdt.fr/

ofdtdev/live/publi/tend/tend44.html

Ben Lakhdar C., Quantitative and qualitative estimates of cross-border tobacco shopping and tobacco smuggling in France, Tob.control 2008; 17; 12-16. Botteri E, et al., Smoking and Colorectal Cancer : A meta-analysis. Jama 2008; 300 : 2765-78. Gandini et al., Tobacco smoking and cancer : a meta-analysis, inter J Cancer, 122 (1), 15, 5-64, 2008 Hill C., Conséquence du tabagisme sur la santé, dans le tabagisme (sous la dir. Y. Martinet, A. Bohadana), 3ème éd., Masson, Paris, 2004.

Hill C., Laplanche A., Le tabac en France les vrais chiffres, La documentation Française, 2004. INCa, Atlas de la mortalité par cancer en France métropolitaine (évolution 1970-2004), Rapports & synthèses, INSERM, CépiDc, INCa, décembre 2008, www.e-cancer.fr. IARC, Attributable Causes of cancer in France in the Year 2000, IARC Working Group Reports Volume 3, IARC 2007, p 29. INPES, Actualités Tabac, n° 54, octobre 2004, www.inpes.fr. Legleye, Le Nézet O., Spilka S., Beck, Les usages de drogues des adolescents et des jeunes adultes entre 2000 et 2005, France, INVS, BEH n°13, 25 mars 2008. Legleye, Spilka S., Le Nézet O., Hassler C., Choquet M., Alcool tabac et cannabis à 16 ans, Tendances n° 64, OFDT, Inserm, Janvier 2009.

http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/eftxslp1.pdf.

OFDT, Tableau de bord mensuel des indicateurs de tabac 2009 http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/donneesnat/tabtabac.html. Projet ITC, Rapport national ITC France. Université de Waterloo, Waterloo, Ontario Canada ; Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES), Institut National du Cancer (INCa), et l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), Paris, France. Février

2009.

U.S. Environmental Protection Agency, Office of Research and

Development, Office of Health and Environmental Assessment, Washington, DC, EPA/600/6-90/006F, December, 1992.

14 Données Direction générale des douanes et droits indirects DGDDI

Direction générale des douanes et droits indirects DGDDI Institut National du Cancer (INCa) – 52, avenue
Direction générale des douanes et droits indirects DGDDI Institut National du Cancer (INCa) – 52, avenue

Institut National du Cancer (INCa) 52, avenue André Morizet – 92100 Boulogne-Billancourt Tél. : 01 41 10 50 00 – Fax. : 01 41 10 15 89 diffusion@institutcancer.fr Ce document est téléchargeable sur www.e-cancer.fr

– Fax. : 01 41 10 15 89 – diffusion@institutcancer.fr – Ce document est téléchargeable sur
– Fax. : 01 41 10 15 89 – diffusion@institutcancer.fr – Ce document est téléchargeable sur