Vous êtes sur la page 1sur 3
Les Vieux. . MELODIE a Poésie de vw dmond Rostand Musique de Claire Parpiel Piano et Chant.net: 2° Chant seul. “0.380 i PARIS C.FRANCE, Editeur ,2,Rue Cretet (Ix Art) Tos drut derelict Creraete#Tarrngeenseseves ys ar cangrs Sue derigae Megs: ‘ap ana te 6 LES VIEUX MELODIE Paésie de Madame Musique de Edmond ROSTAND Claire PARPIEL Adagio 3. dolce. onanr Lors-quotuseras viray et quejese-ri Vieille Lors-que mos ohe-voux blonds so-ront dos cheveux blancs ect f: SSS ¢ a £ P Rummis de sici—-dans le r-din .qul/a%en_s0 leilcte 1 - tI | -vonumettranas oreurs en foate Nousnous ersi-ronsen.cor de jeunes a mot -reux Rt je tesourirai tout en bran-lant ta rons us-sis sous nv-tre treille Aveo despetits yaux at—ten-driset a, Ena rene eee eee lo rates hae et eg ru. Rne Gretet we Are -susesonsetieuion oe TeADUETORET ‘Sur notre bane ami tout verditee de mousse Sur Ie banc d’autrefois nous revirndrons causer Nousaurons une joie attondrio rt te? dower M La phease finissant souvent par un baiscr ‘ Combinn de fois jadis j'ai pu dirr det aime Alors aveo grand soin nows fe reeompterons Nous nous ressouviendrons de mille choses mime To petits sions exquis dont nous radoterons Un rayon descendra d'uno-aresse dowce Pari nos cheveux blanos tout rose so poser Quand sur notre vioux bane tout verditre de mousse Sur te bane d’autrefois.nous reviendrons causer . | Et comme chaque jour je time davuntage ‘Au jour d?hui plus quthier ot bion moins quo domain . Qu'importeront ators tes rides du visuge Mon amour sofera plus grave ot plus serein Songe que tous les jours des souvenirs s’entassent ‘Mos souvenirs & moi scront aussi les tions Cos communs souvenirs toujours plus notisentxcent Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens i C'est vrai nous scrons vieux tres vieux fuiblis par age Mais plus fort chaque jour jo serrerais ta main a | Car vois-tu chaque jour je taime davantuge ‘Au jourd’ hui plus qu’hior ot bion moins quedemain, 4 4 on Et doce chor amour qui passe comme un rove } Je veux tout conserver dans le fond de mon eceur : Hotenir s'il se pout Iimpression trop breve ‘ i Pour la ressavourer plus tard avec-lenteur Wenfouis ce qui vient de lui comme un avare Thésaurisant avec ardeur pour mes viewx jours Je serai riche alors d'une richesse rare < Saurai gardé tout Porde mes jeunes amours inside ce passé de bonheur qui s'acheve ‘Ma momoirepurfois me rendra la doucour Rt de ce cher amour qui passe comme un reve Saurai tout conseryé dans Ie fond de mon Goour. 5 Lorsque tu seras vioux ct quo je serai vieillr Lorsque mes cheveux blinds seront des cheveux blancs Au mois de mai dans te jardin qui s'ensoleille Nous irons rechauffer nos viewx mombres tremblants Comme Ie renouveau mttra nos eceurs en féle Nous fous eroirons encor aiix heurrix jours d’antan Et je te sourirai tout en brantant ta tete Et tu me parloras d'amour en chevrotant Nous nous regurderons aysis sousnire trill Aveo des petits youx attendris of brillants Lorsque tu seras vicux ot que je serai viville Lorsque mos chevoux blonds Seront des cheveux blancs « rd PELANCHY 51 PESten'= q t {