Vous êtes sur la page 1sur 2

PREAMBULE :

CHARTE ETHIQUE

L’association LES VOLEURS cherche, au travers d’un échange de compétences à faire aboutir des projets dans le secteur socioculturel en permettant à chaque adhérent de partager des connaissances, des expériences et des compétences et faciliter l’émergence de projets qui ne pourraient sinon être menés à terme.

Par la diversité des projets, des compétences de l’expérience et la notoriété acquise par chacun, il n’est pas possible d’identifier pour chaque apport une valeur marchande voire une simple référence sous forme de temps passé.

Pour autant, chacun doit pouvoir considérer que ce qu’il reçoit des autres (conseil, assistance, mise en commun de moyens, …) lui apporte une aide au moins aussi importante pour son propre projet que celle qu’il propose de mettre à disposition.

C’est donc une notion d’équilibre dans l’échange que chaque adhérent doit s’engager à respecter.

ARTICLE 1 : un partage des compétences défini de façon concomitante

Afin que chacun puisse mesurer, discuter et finalement accepter l’échange entre ce qu’il apporte à d’autres adhérents et ce qu’il reçoit, il est nécessaire que le partage se réalise sur des projets concomitants et à tout le moins que sur une période donnée, celui qui reçoit une ou plusieu rs compétences et/ou moyens participe également par son propre apport à un ou plusieurs projets d’autres adhérents.

Il est en effet important d’éviter toute pratique consistant pour l’un à recevoir dans un premier temps puis, une fois son projet abouti, accepter d’offrir à d’autres ses propres compétences.

ARTICLE 2 : des engagements définis en amont de chaque projet

Aucun contrat-type ne pouvant être préalablement défini, chaque adhérent s’engage dans le prolongement du

principe édicté à l’article 1 de la présente charte à définir, préalablement à tout engagement de sa part et de celui ou ceux qui participeraient à son projet, les modalités précises des échanges respectifs reprenant notamment :

- le type d’échanges

- la durée probable de chaque projet

- les modalités d’organisation de ces échanges

ARTICLE 3 : le rôle de l’association

L’association LES VOLEURS n’a pas vocation à :

- se substituer à ses adhérents pour monter à leur place des projets

- diriger, encadrer les projets et les personnes qui y participent

L’association facilite l’échange et propose son assistance pour …

L’association peut-être un arbitre et une force de proposition afin que l’échange ne soit pas déséquilibré.

ARTICLE 4 : la recherche de solutions consensuelles en cas de difficultés d ans l’échange

Chaque adhérent peut se retrouver en difficulté soit parce qu’il estime que la ou les compétences et/ou moyens qui lui sont apportées ne correspondent pas à ses attentes soit parce que sa propre participation n’est pas jugée conforme au projet auquel il a accepté de participer.

Chaque adhérent s’engage dès lors à :

- favoriser le dialogue pour éviter que des difficultés mineures ne dégénèrent et perturbent l’aboutissement d’un projet

- rechercher des solutions consensuelles et constructives lorsqu’une difficulté apparaît

- saisir l’association lorsqu’aucune solution n’est trouvée afin que celle-ci étudie avec l’ensemble des participants la nature des difficultés, les causes et les aide à trouver des solutions satisfaisantes.

ARTICLE 5 :

ARTICLE 6 :

…/…

2/2