Vous êtes sur la page 1sur 1

TYMOLOGIE, subst. fm.

A. Science qui a pour objet la recherche de l'origine des mots en suivant leur
volution partir de l'tat le plus anciennement attest. tre fort en tymologie latine
:
On peut analyser un texte de bien des faons diffrentes, car il est tour tour
justiciable de la phontique, de la smantique, de la syntaxe, de la logique, de la
rhtorique, de la philologie, sans omettre la mtrique, la prosodie et
l'tymologie... VALERY, Varit V,1944, p. 147.
B. Rapport de filiation tabli propos d'un mot donn et expliquant sa
constitution. Chercher l'tymologie d'un mot; une tymologie obscure. Il faut plus de
science pour se garder d'une mauvaise tymologie que pour en trouver dix
bonnes (A. THOMAS, Nouv. Essais,1904, p. 9).
(Ce mot a) une tymologie germanique, latine, etc. Le rapport de filiation du mot
part des langues germaniques, latines, etc.
tymologie populaire. Rapport de filiation rattachant un mot un ou plusieurs
autres qui paraissent en fournir l'explication, par une analogie apparente de forme
et de sens.
Prononc. et Orth. : [etiml i]. Ds Ac. 1694-1932. tymol. et Hist. 1. Ca 1175 le
livre d'Isidore de Sville intitul tymologiae (BENOIT, Chron. des Ducs de
Normandie, d. C. Fahlin, 500 et 904); 2. 1188 (AIMONT DE VARENNES, Florimont, d.
A. Hilka, 9212). Empr. au lat. class. etymologia tymologie , lui-mme empr. au
gr. id. , compos de vrai et de l'lment -
(cf. -logie), signifiant proprement recherche du vrai . Cf. pour les dtails de
l'volution tant lat. que fr. P. Zumthor ds Ml. Wartburg 1958, pp. 873-893. Frq.
abs. littr. : 203. Frq. rel. littr. : XIXes. : a) 388, b) 317; XXes. : a) 162, b) 263.
DR. 1.
tymologiste, subst. masc.Celui, celle qui se consacre des recherches
tymologiques. La purilit des tymologistes (VIGNY, Journal pote,1851, p.
1287).En emploi adj. Les paysans, peu tymologistes de leur nature(NERVAL, Filles
feu,Sylvie, 1854, p. 617). [etiml ist]. Ds Ac. 1694-1932. 1reattest. 1578
(VIGENRE, Tabl. de Philostrate ds HUG.); de tymologie, suff. -iste* (cf.
ethimologiseur pj. 1572 ds HUG., dr. de tymologiser). Frq. abs. littr. : 15.
2.
tymologiser, verbe intrans.S'occuper de recherches tymologiques (attest en
partic. ds LITTR et Lar. 19e-20e). Seule transcr. ds LITTR : -ti-mo-lo-ji-
z. 1reattest. 1551 (B. ANEAU, Le Quintil Horatian ..., 183 ds QUEM. DDL t. 5); empr.
du lat. etymologizare (ca 1250 ds LATHAM); cf. antrieurement (XIVes.) l'anc.
prov. ethimologizar (ds RAYN.) et ethimologier (chez Eustache Deschamps).
BBG. BALDINGER (K.). propos de l'infl. de la lang. sur la pense. R. Ling.
rom. 1973, t. 37, pp. 242-244; L'tymol., hier et auj. Cah. de l'Assoc. Internat. des
t. Fr. 1959, no11, pp. 232-264. ZUMTHOR (P.). Fr. : tymologie. Ml. Wartburg (W.
von) 1958, pp. 873-893.