Vous êtes sur la page 1sur 19

Alger le 20 Octobre 2015

METABOLISME DU GLOBULE ROUGE

Dr ZERKA, CHU Mustapha

Plan

I)

INTRODUCION

I)

METABOLISME ENERGETIQUE DU GLOBULE ROUGE

1.

Utilisation du glucose par le globule rouge

2.Conséquence de la glycolyse érythrocytaire

3.

Régulation de la glycolyse érythrocytaire

III)

LES SYSTEMES D’OXYDO-REDUCTION

1. Système de réduction de la méthémoglobine réductase

2. Système de maintien du glutathion à l'état réduit

3. Catalase

IV)

METABOLISME DES PURINES ET DES PYRIMIDINES

V) ANYDRASE CARBONIQUE

VI) PATHOLOGIES DU METABOLISME ERYTHROCYTAIRE

VII) EXPLORATION DU METABOLISME ERYTHROCYTAIRE

VIII) CONCLUSION

I) INTRDUCTION:

Globule rouge (GR) :

Cellule anucléé chargée en Hb, Principale fonction: transport de l’O 2 des poumons vers les tissus, Doté d’une membrane plasmatique déformable lui permettant de traverser les capillaires les plus fins, Durée de vie 120 jours.

Ses besoins énergétiques sont faibles, Les fonctions vitales sont assurées grâce à ses enzymes intracytoplasmiques:

- Production d'énergie: destiné à maintenir la forme bi-concave du globule rouge, ainsi que les échanges trans-membranaires. -lutte contre les agents oxydants.

I) MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE DU GR

2 voies permettent d’obtenir de l’énergie à partir du glucose

La voie principale: 90% de la glycolyse totale (EM):

-Glycolyse anaérobie (voie d’Embden-Meyerhof) -Plusieurs enzymes interviennent en cascade dans cette voie glycolytique qui transforme une molécule de glucose en pyruvate. - Les molécules énergétiques générées par cette voie sont l'ATP et le NADH.

La voie accessoire: 10% de la glycolyse totale (PP):

- Glycolyse aérobie (cycle ou shunt des pentoses phosphates).

- Cette voie se greffe sur la voie précédente.

- Elle régénère du NADPH (co-enzyme qui permet de lutter contre les agents oxydants).

A. Utilisation du glucose par le GR:

A. Utilisation du glucose par le GR: Laboratoire d’hématologie du CHU d’Angers, 2011

Laboratoire d’hématologie du CHU d’Angers, 2011

B. Conséquences de la glycolyse érythrocytaire:

1. Production d’ATP:

1 molécule de glucose

1. Production d’ATP: 1 molécule de glucose 2 ATP L’ATP formé a de multiples missions: -

2 ATP

L’ATP formé a de multiples missions:

- Sert au maintien de la forme et de la plasticité du GR,

- Sert au maintien de la forme et de la plasticité du GR,

- Permet le transport actif des cations à travers la membrane (pompes Na + /K

- Permet le transport actif des cations à travers la membrane (pompes Na + /K + ),

-Participe à la phosphorylation des protéines membranaires et des phospholipides,cations à travers la membrane (pompes Na + /K + ), - Intervient dans la régulation

- Intervient dans la régulation de la fonction oxyphorique de l’Hb,

- Intervient dans la régulation de la fonction oxyphorique de l’Hb,

- Intervient dans la synthèse du glutathion.

- Intervient dans la synthèse du glutathion.

2. Production du 2.3 DPG:

Shunt du Rapoport-Luebering Rôle: Modulation de l’affinité de l’Hb pour l’O 2

3. Production des nucléotides réducteurs (NADH, NADPH):

*NADH: Co-enzyme /Voie d’EM Pyruvate Lactate Lactate désyhydrogénase Met Hb (Fe+3) Hb (Fe+2) MetHb réductase
*NADH: Co-enzyme /Voie d’EM
Pyruvate
Lactate
Lactate désyhydrogénase
Met Hb (Fe+3)
Hb (Fe+2)
MetHb réductase
*NADPH: Co-enzyme/ Voie des PP Glutathion oxydé Glutathion réductase Glutathion réduit Indispensable à la
*NADPH: Co-enzyme/ Voie des PP
Glutathion oxydé
Glutathion réductase
Glutathion réduit
Indispensable à la protection du GR contre les agents oxydants

C. Régulation de la glycolyse érythrocytaire:

Voie d’EM: Soumise à une régulation très fine

**

**

ATP
ATP

stimule les kinases et active ainsi la glycolyse

pH , Phosphates inorganiques Température

ainsi la glycolyse pH , Phosphates inorganiques Température glycolyse Voie des PP: De nombreux agents pharmacologiques
ainsi la glycolyse pH , Phosphates inorganiques Température glycolyse Voie des PP: De nombreux agents pharmacologiques

glycolyse

Voie des PP:

De nombreux agents pharmacologiques stimulent fortement cette voie:

Acétylphénylhydrazine, ac ascorbique, bleu de méthylène,…

II) LES SYSTÈMES D’OXYDO-RÉDUCTION:

1. Système de réduction de la methémoglobine (MetHb):

MetHb: forme oxydée de l'hémoglobine: Hb-Fe +3 ++++ MetHb réductase à NADH: NADH- diaphorase

NAD+

NADH

cytochrome b5 oxydé

à NADH : NADH- diaphorase NAD+ NADH cytochrome b5 oxydé Diaphorase cytochrome b5 réduit Hb Fe

Diaphorase

cytochrome b5 réduit

: NADH- diaphorase NAD+ NADH cytochrome b5 oxydé Diaphorase cytochrome b5 réduit Hb Fe + 2

Hb Fe +2

Hb Fe +3 (toxique)

2.Système de maintien du glutathion à l'état réduit:

Le glutathion: Synthétisé dans le GR

Ac glutamique + Cystéine ATP

Synthétisé dans le GR Ac glutamique + Cystéine ATP γ glutamylcystéine synthétase ADP γ glutamylcystéine

γglutamylcystéine

synthétase

ADP γ glutamylcystéine réduit +glycocolle

ATP ADP
ATP
ADP
γ glutamylcystéine synthétase ADP γ glutamylcystéine réduit +glycocolle ATP ADP glutathion synthétase Glutathion

glutathion synthétase

Glutathion
Glutathion

Rôle du Glutathion:

1) le glutathion réduit permet la détoxication des peroxydes et donc protège contre l'oxydation de la globine et de diverses protéines structurales.

NADP+

NADPH

globine et de diverses protéines structurales. NADP+ NADPH Glutathion réductase Glutathion réduit Glutathion oxydé

Glutathion

réductase

Glutathion réduit

Glutathion oxydé

structurales. NADP+ NADPH Glutathion réductase Glutathion réduit Glutathion oxydé H2O2 H2O Glutathion peroxydase

H2O2

H2O

Glutathion

peroxydase

2) Réduction de la metHb en Hb:

NADPH

NADP+

2) Réduction de la metHb en Hb: NADPH NADP+ Glutathion réduit Glutathion oxydé Hb Fe +

Glutathion réduit

Glutathion oxydé

2) Réduction de la metHb en Hb: NADPH NADP+ Glutathion réduit Glutathion oxydé Hb Fe +

Hb Fe +3

Hb Fe +2

3. La catalase:

Catalyse :

-La décomposition de l’H2O2 2 H2O2

catalase: Catalyse : -La décomposition de l’H2O2 2 H2O2 2 H2O+ O2 -Participe à des réactions

2 H2O+ O2

-Participe à des réactions de peroxydation

RH2+ H2O2

: -La décomposition de l’H2O2 2 H2O2 2 H2O+ O2 -Participe à des réactions de peroxydation

R+ 2 H2Oa

III) MÉTABOLISME DES PURINES ET DES PYRIMIDINES:

1. Adénylate kinase :

transforme réversiblement l’ADP en ATP et AMP, participant ainsi à la régulation de la concentration de ces nucléotides.

2. Pyrimidine 5’ nucléotidase : uridine 5' monophosphate hydrolase :

« UMPH »:

(UMP, CMP) en leurs nucléotides correspondants.

catalyse la déphosphorylation des pyrimidines 5’ monophosphates

3. Adénosine désaminase :

Dégradation de l’adénosine en inosine 1 ère étape dans la formation de l’acide urique

IV) ANYDRASE CABONIQUE

Catalyse la réaction suivante:

CO2+H2O

IV) ANYDRASE CABONIQUE Catalyse la réaction suivante: CO2+H2O HCO3- + H+

HCO3- + H+

V) PATHOLOGIE:

1. Déficit en G6PD

Enzymopathie la plus répandue, Transmission liée à l’X, Responsable d’anémie hémolytique aigue, parfois chroniques, Déclenché par la prise d’agent oxydant: fève, aspirine, acide ascorbique,…

2. Déficit en pyruvate Kinase

Le plus fréquent après le déficit en G6PD, TAR, Anémie hémolytique chronique sans spécificité.

3. Déficit en pyrimidine 5 ‘ nucléotidase

3 ème cause la plus fréquente de déficit enzymatique entraînant une hémolyse. Cette enzyme participe à la dégradation de l'ARN dans les réticulocytes. L’accumulation de pyrimidines dans les globules rouges semble toxique et responsable de l'hémolyse. TAR, Il existe une anomalie morphologique constante des hématies: les hématies à ponctuations basophiles (le plomb est un inhibiteur fort de cette enzyme).

V) EXPLORATION DU METABOLISME ERYTHROCYTAIRE

1. Spot test de Beutler :

- Méthode biochimique simple pour détecter un déficit en G6PD à distance d’un épisode hémolytique.

- Hémolysat + glucose-6-phosphate +NADP+

- 1 goutte sur papier filtre

- Lumière UV

+NADP+ - 1 goutte sur papier filtre - Lumière UV Tache fluorescente si production du NADPH

Tache fluorescente si production du NADPH

2. Dosage enzymatique:

-Hémolysat + glucose-6-phosphate +NADP+ -Production du NADPH -Mesure spectrophotométrique de l’absorption en UV à 340nm

3. Biologie moléculaire et caractérisation des mutations

VIII) CONCLUSION:

Le métabolisme du GR est assuré par une cascade d’enzyme,

Le déficit enzymatique d’origine constitutionnelle peut avoir de lourdes conséquences et dépend de l’enzyme en cause,

C’est le cas du déficit en G6PD, à l’origine d’une anémie hémolytique aigue.