Vous êtes sur la page 1sur 1

Ctait mon ami, ma rfrence mdicale sans limite, un soutien indflectible au sein de la SFA, mais

Olivier BLETRY a tir sa rvrence dimanche dernier.

Comment rsumer en quelques lignes tout ce quil a apport au domaine de la mdecine et tous
ceux qui ont eu la chance de travailler ou de passer quelques heures avec lui. Cest impossible mais
cest impossible aussi de ne pas crire ces quelques lignes.

Commenons par rappeler quil tait lun des plus grands mdecins de notre plante, non seulement
linterniste talentueux capable de dmasquer 365 nouvelles maladies, vritable Expert en Mdecine,
ou Encyclopdie Mdicale lui tout seul. Mais ctait aussi un praticien dune grande humanit, qui
dgageait une empathie et un charme, si rarement associs et trop rarement rencontrs.. mme dans
notre monde mdical. Il connaissait les forces et les faiblesses, mais aussi le comportement si
spcifique de chaque patient face sa pathologie. Il avait la mme approche avec les plus grands de
ce monde comme avec tous les autres.

En tant que collgue, mme si vous ntiez que le plus petit maillon dans la chane qui lui permettait
de poser un diagnostic, il savait donner limpression que vous tiez indispensable. Vous ntiez pas un
outil diagnostic mais vous faisiez partie de son quipe avec un seul but, vaincre la maladie du
patient. Son intransigeance face lamateurisme navait dgal que la rigueur de son approche du
malade. Il a su expliquer des gnrations de futurs mdecins, quon ne traite pas des images, si belles
soient elles mais des symptmes. Encore faut-il savoir les connatre et les reconnatre. Cest toute la
magie de cette Mdecine aux Mains Nues qui laisse une grande place lexamen clinique. Il en
avait fait son domaine.

Tous ses amis admiraient sa soif de tout connatre, tout depuis les sommets de la littrature ou de la
philosophie jusquaux dtails les plus intimes qui font notre vie au quotidien.

Il donnait tellement limpression et maintes fois il la dmontr- quil pouvait venir bout des
pathologies les plus mystifiantes. Cest pour cela que je nai pas cru une issue fatale quand il a
annonc lincurabilit de sa maladie. Tout a t si vite que le vide quil laisse en est dautant plus
vertigineux.

Heureux sont ceux qui ont pu le rencontrer et passer des moments privilgis ses cts.

Une grande pense affectueuses pour les femmes qui ont partag sa vie et lui ont apport le bonheur.

Veille sur nous Olivier et repose en Paix .

Docteur Michele CAZAUBON