Vous êtes sur la page 1sur 4

Impulsion de Dirac

Dfinition : on introduit , not impulsion de Dirac(1), dfini par


sa transforme de Fourier, tel que :

(1.16)
o 1 dsigne la fonction uniformment gale 1 sur . Plus
"physiquement", est la limite quand du signal suivant :

On reprsente graphiquement cette impulsion ainsi :

Proprits : soit x un signal temps continu, d'nergie finie.

1. Calculons : il s'agit de la transforme de Fourier


d'un produit, donc en appliquant la formule 1.15, le rsultat
est la convolution des deux transformes de Fourier :

2. On crit , et on obtient :
3. Or le membre de droite n'est autre que la valeur prise
par x(t) en t=0 (cf. dfinition 1.4 de la transforme de
Fourier inverse). Il vient donc :

(1.17)

4. En particulier, pour , on obtient facilement :

(1.18)

5. En gnralisant, on obtient galement facilement par un


changement de variable :

(1.19)

6. Calculons galement :

7. L'impulsion de Dirac est donc l'lment neutre de la


convolution.
8. La dfinition 1.16 se traduit par :

9. mais galement par symtrie entre les relations 1.3 et 1.4,


par :

(1.20)

10. Impulsion de Dirac et chelon de Heaviside. L'chelon


de Heaviside est dfini par :
11. Soient a et b deux rels non nuls, b>a.
Calculons :

12. en utilisant une intgration par parties (cf. note 1 du


paragraphe 1.2.2.3). Trois cas se prsentent alors :
1. a>0 et b>0 : alors u(b)=u(a)=1, et

I=u(b)x(b)-u(a)x(a)-[x(b)-x(a)]=0
2. a<0 et b<0 : alors u(b)=u(a)=0, et

3. a<0 et b<0 : alors u(b)=1 et u(a)=0, et

4. Cette relation devant tre vrifie quels que


soient a et b, on obtient :

13. En comparant avec la relation 1.18, et ces galits


devant tre vrifies quel que soit le signal x, il vient donc
que
(1.21)

14. La drive de l'chelon de Heaviside est


l'impulsion de Dirac.