Vous êtes sur la page 1sur 42
SU 0 oo Siu WRANIZER’DIMISIONSS ee ee Awe Sas [5 mA) ly me A f ed 1087 - 19-F: 6,95 € -RD OMIA YUL L124 SEOEEE 0 + DEL SEH Bn > EEG CONCLI N ry [sLossa Ae] La Pz-Div. Hermann Ginine RN Poin ae PAY DML] oes eat at aT Dee rea Eee a a a gga Sat aaa LU eas a CO Sat La Aaa a aaa aa RO aa aa a ae 3 ‘tear: DANIELE GUGLIELM!collabore activement avec des institut, des entrepises des rédactions et des chercheurs internation, Ses principaux champs investigation concernent ls confit contemporains ~ de la Secande Guerre mondiale & nos ours - tudiés sous un angle historique et technique. I publié de nombreux articles et ouvrages, dont certains sant en préparation heure actuelle, Yun entre eux étantjustement dédié la Division Hermann rng. Né en 1958 3 Florence, iléside nar lon da a capitaletascane, @Calenzana, avec son épouse et ses deux files. i 1 ‘Traduction et adaptation de DAVIO ZAMBON, Sree ee ~Faw 0 ; | \ = wa = =_ 2 Guenne Mon | JANIELE GUGLELMI = xX a = S| ro Ce numéro qui vous est présenté retrace 1’histoire d’une des unités terrestres allemandes les plus célébres du second conflit mondial. L’étude ne concerne que le front italien, du débarquement anglo-américain sur les plages siciliennes aux combats autour de Salerne, et de Rome & la Toscane. La création de la division remonte & 1’époque du renouveau de 1’Armée allemande, i} sous 1’impulsion du Chancelier du Reich Adolf Hitler. Un S116 it appue la progression de pionniors de I Hermann Goring, on Scie La formation de la division UA HERMANN GORING (HB) est une unité aussi en charge d de campagne de la Lufinaffe (est 4 aériens d'escorte, afectés 4 la pro dire une Feld-Division, unite terres. tection rapprochée des plus hautes tre de combat de Armée de I'Airalle- personnalitésallemandes lors de leurs | mande macht (quienglobe aussil’Arméede le Regiment « Hermann Giring » obtient ui it elle-méme partie de la déplacements. Durant automne 1941 Terr commandant de la Lyfaffe, Hermann tal, portant 4 son actif la destruction ‘tla Marine). Elle portelenomda "importants succés sur le front orien Gring, qui détient aussi les titres de de dizaines de blindés et d’aéroplanes Reichsmanchalletde ministre du Reich. ennemis (officiellement 324 véhicules |. Née en tant que régiment terrestre de blindés et 160 appareils pour le seul [plaviation en septembre 1935 (dérivé mois octobre) et en capturant des du Polize-Abeclung « Wecke » z.h¥, une millers de prisonniers. unité politisee de Ia police créée en En tant qu’unité d’élite de la Lyfevafe, 1933), certaines de ses composantes nest particuliérement médiat participent 4 l'annexion de I'Autriche sée par la propagande, tant en Allema (VAnichiuf) au mois de mars 1938 puis gne que dans les pays occupés. Certains 4 Toceupation de Ia Tehécoslovaquie cexactement un an plus tard, Durant les guerre) accompagnent ’unité premiéres phases du conflt, divers élé- 4 filmer et & photographier des ments du régiment sont employés en ments particuliers. Transférée succes Pologne, Norvége, Danemark, Belgi- sivement en France, plus précisément que, Hollande et France ainsi que dans en Bretagne, Jes Balkans (w aérienne sur ce dernier théitre). ‘gramme est continuellement renforcé er (correspondants de prits cle devient un régiment yuement!'artillerieanti-motorisé en mars 1942. Son organi Progressivement,organigrammes'étffe, jusqu’’ atteindre celui d'une brigade Quelques-unes de ses batteries de Flak en juillet puis sont envoyées en Roumanie, en France octobre de la lui d'une division en me année, Notons par et en Allemagne pour Ia défense d'im- ailleurs que les crtéres de sélection phy portants objectifs pris pour cibles par _siques mais aus idéologiques et raciaux aviation alliée ; Te régiment prend restent tres sévéres = ve THEMATIOUE DE LA GENESE A LA SICILE Jn cmon du Regiment ring : ‘en 1940. On distingue cart rion andar (G06) ae rune période ue cet adore eo (0 orks) instruction du_personnel tankiste débute lui aus, grice i utilisation de deux canons automoteurs S6uG I Ausf. E Plus de 5 000 hommes vien nent étofler sensiblement les effectifs de la division pour la période été-automne 1942, amposés de volontaires de 18 ans inexpérimentés mais. tr motivés, mélangés & de tines pli Sg spreiemant / Ia Heer et de la Luft =f quelques centaines hommes, lk Andes il s'agit d’un veritable échan qui Sopére entre les deux armes : en provenance d’Allemagne permet. durs combats soutenus en Afrique du du personnel expérimenté de tent la mise sur pied d’un Sturmgexhite- Nord, oi a Hermann Géring se distingwe rmée contre dés hommes sans instruc- Abteilung HG articulé sur trois batteries, en maintes occasions, sous les ordres tion de I’Aviation (exemple : Ja Heer A laméme époque, quelques unités sont du Generalmajor Schmid, Plus de 11 000 yurnit des tankistes déja entrainés 4 transférées en Italie, ransitant, dans lade ses hommes tombent aux mains la HG, cette derniére lui fournissant plupart des cas, par Caserte et Naples, _Alliésaprés la reddition des troupes ger fen échange du. personnel afin de rejoindre la Tunisie va les ports mano-italiennes en mai 1943, soit des début du mois de novembre 1942, 21 de Livourne, Palerme et Trapani, Outre _pertes trés graves en terme de pérson ‘canons automoteurs Stu I! ( pertes subies pendant le trajet, nel expérimenté puisque bien peu d’en par la suite, s'agrégeront 10 SiuHt i) d'autres sont enregistrées sute aux tres tre eux pourront fur le piége tunisien, Reni een Cee ee eee eee et enor CE ee eae eee ett acter eee tee te eat a a eee ee emer Coenen ere mney ne ee eee etd nee een eee cere eeeey ent meet eon ne ees Par eee areata en eee eee rpns erent mene ier taney soy Cees ieee eee eee ree er arene ane ereeenei er epee TT ee eae ee rae ea ee ee eee ae ret ee eee, een ere, se ere rer enn te ee eet ee eee ne ee ee ee ree eee ia eee eterna a reece reer eter eee eter ere ence er eae eee ae Ee Dee a rare aca ened ee ac eed ane eee open at eee ped eee ee eno eta eer heer ees ee ee ee ee et eee eee ee ae ever tee os Ce ee ets rt need ee eee ie ee ee def Belgique et dea Holande, Le |7 eee acne arenes Peete (ined Peete a erin en nr Pere ett eee eee eee poe ern eee ed ee eaters Cee eee ee ene ene eet een Tar LE 21 MAI 1944 LA HERMANN GORING EST ELEVEE AU TITRE DE PANZER-DIVISION Le Regiment Gering en mouvement on 1941, ‘Resuttte dun bomberdement russe. s de décembre 1942, le wer Regiment HG avait 6 orc cole de tankistes de Minsin a partir de deux Abelng (Let it), équipés dune quarantine d Panzer I. Les autres unites quant § cllesstationnent en Hollande et en | Allemagne ain dy se ins ‘ruction, Pus la division est envo dans les environs de Mont-de- Marsan, dans le Sud de la France. Crest le 21 mai 1943, elle est Alevée au tite de pant le personn pagne d'Afrique ct celui qui n'a pas cate temps de partir pour la Tun } aciggetee oly des cadres provenant de Ta sjoutés, Létat-major est forme en emagne, § Miiningen, tandis que TV sont pris en 2 Guerre Moncine Twemariour DE LA GENESE A LA SICILE (lich mantrent le Koh. I ust ruméro 1 02 alors syle charge rune remargus SdAh 176 ractéo parun sem-chenilé tour Ske 8, pendant une pode Sinetvction| fen France en 1942, Decree aries esate ciel ~ Div. Stab ~ commandement de la division. Comprend aussi la BegleKompanie (compagnie descorte), orchestre et Poster eee ee Ta ee ee ee ee ey Ce a te a ae eee aa een CN eae ed ten aes ceed Eee es aed ee ee ee ee ee ee ee sce ee ee ee ees ern ee ey Tn le ne ee ee eee er eae ee ee ee ee ee eee eC ees un croisiéme batallon pus reviene & deux en juin. Chaque ataillon est subdlvisé en commandement, trois compagnies Cee eet ea tre on oe eee eee eee eee ee ee ee ea oe Cee en ee ae et eee ent Ce ee ee Dae ne ee eee eee ed Te ene ee eae ee ere) 5 ee ee ee ee Sag eee ee ee ed en i et Cent eects Sa ee ae oe eee ae ee eT) eo ed ieee sree a Cae pete eee a eal a eee ea see tle | Abtelung dispose désormais de 9 obusiers de 10,5 em, le de 8 de IScm, le Il. de 6 de 15 cm et le IV. de 12 canons de 10 cm. Le commandement posséde la (3. Batterie dotée de 13 lance-fusées de ISem. Entre novembre 1943 et mars 1944, eae a ee eae a ee ar eae ee ee ee ee eS tees 6 canons automoteurs Wespe chacune. En Italie, es 6 canons automoteurs lourds Hummel ne feront jamais partie de Vorganigramme ;4 "époque, le commandement dispose toujours de la 13. Batterie de 12 Nebelwerfer 41 de 15 em, ~ Pa-Flak Rgt. HG ~ régiment dartillerie antaérienne. Durant écé 1943, doux Abtellung existent en Italie, armés au total Peer ee ea tee re ae terrae ee et ee a eee ‘recoit apport du Abteilung du Flok Regiment 49, doté de 12 canons de 8.8 cm. 9 de 3,7 cm sur semi-chenlls, 9 Flokviering sur semi-chenllés, et 9 canons-mitrailleurs simples de 2 cm. Au printemps 1944, cette unité est insérée dans Vorganigramme fen tanc que il Abteilung et le régiment dispose d'un total de 36 canons de 8.8 cm, 8 de 3.7 cm sur semi-chenillés, 25 Flakvieling, Ce ee ea et ete et st aed Cee eee eee ee ere Nee ar ee tee ed es corps darmées tandis que les autres Abtellng sont restés en Allemagne. a eee ee ee ea ees Ce eee en eee ee ‘et une autre de pontonniers sont agrégées au barallo, = Pz.Nachr.Abt. HG — batallon des transmissions blind. Commandement, une compagnie radio, une téléphonique aires SO ee ete De ee ee eee ad peers ~Nachshub Btl. HG ~ Batallon de raviallerent. Quatre colonnes lourdes, une moyenne (Biminée parla suite) et une lege. Diverses units de support, services et instruction, ideniiées avec le sigle HG. Ry ec er eee Ro al a). ea a ie 4 ee Spied ” ay TS a. {observation du Kempton Sct son Tunis Ose los effets comoutissprovenone * des fourntures dela Werlen Ss Au mois de is janvier 1943, Abeilung du Panze féré par rail du sud de la France 4 Italie, en passant tir pour la Sicile, L’unité demeure dans le secteur par Abteilung. La majeur dela division parvient en Ita: lie & la fin du mois de mai Diet clonauenmesaeses ‘Organigrerme ‘ela Dision Hermann ering en mai ‘943. pées et réorganisées, Tim ait dans les fanta Maria, Capua Capoue. Au mois egtmatakomandeart truction se pour nviron: ‘Naples, Caserte, Vetere, Marcianise ose Sy Scie de juin, de grandes manceuvres antidé iajor Semis barquement ont lieu Te longs des cites campaniennes. En outre, des sections de ss pour la défense de la zone napolitaine, qui est continuell Flak sont mobili ment bombardée par les Allés, A la mi juin, d'autres unités sont transférées en Sicile,intégrant des troupes allemandes 15600 hom (000 prévus dans Vorganigramme théorique, uni tés dinstruction et de soutien ‘reais istetiueg edie PinsersPiacoabes 2 Astettangen 2 Stnmacencndes-anes ‘ea Arti checSentanas macabte En Afrique du Nord, fa dision ampli a 18. Batarie {4 Fak Regiment HG, équipée de 9 semchenilés blinds ‘SdKfz 251 armés dun cenonmitralour de 2em Fak 38 ‘earchives Glens “3 ee ea dvsion débarquent tn Sicle JUIN 1943, LA HERMANN GORING REGROUPE MENT JOE LA GENESEA LA SICE ee En Tunisie, ce bataillon a perdu la I, Komponie et des éléments du commandement. 17 chars Tiger Ausf E de la 2. Kompanie destinés a ec ee ene oe eed ee an eens eee ee eee en dans le cadre du programme dinstruction de tankistes italiens destinés & mener au combat des Tiger que lAllemagne prévoit alors de fournir au Regio Esercto. La compagnie est formée d hommes expérimentés et dont le moral est trés élevé. Les Tiger sont panne eee ee et et a ee eee eee a ‘du commandement de la division Hermann Garing, dont dépend la 2./sPz.Abt. 504.,engendrent la perte de douze chars fen quelques jours. Certains dentre eux auraient pu éere réparés mais le manque de véhicules pour le remorquage Pane eae eee er eee ete arte ene ee oe score en dotation se replient quelque temps non loin de la ferme Costantina, au sud de Paterno’. lis y sont réparés & Taide in palan fixe au sommet de 'arc du portal dientrée, Au moment de repartir durant la nuit,'un des engins tombe dans le flewe Simeto (ine sera jamais retrouve, méme aprés des recherches effeccuées aprés guerre) tandis que trols autres sont perdus 4 Belpasso,Trecastagi et Pisano unique rescapé est convoyé jusqu'en Calabre oil sera abandonné a cause d'un ennui mécanique. ot) 4 ‘ecaltSotm cyorseus peeeer le La division s'articule comme suit Italie continentale, tan- d'un canon de 75/48} Rgt. HG see sedge se tpt Hs Mig wre: ls que in 12 Konpnis SG pra (2 Aba, bin Suis depts de Sree eRipane 28 eltAnang avec Jamas our wur 1 Sn It fgg es 20. 99 ne Arcge HG (at ENHAUT | pel 32 Pe Ky 17 fg G armés d'un Auf Garmeés dun obser de 105/28, der pees artllerepréwus, acc Soma Cann de 75/43 ou 13/40, 49 PKs let Pomerat HG 1, et 2. den users de 105 et 10 mm et dex Sibel, I Ag Let Marts un canon de (manus de sombrem myens de canons de 100m) le Pett 50/60 et 3 Pag Il AN amis tanaprt parent penibement ax (6 Konpane incomplete ei Coovebon de 79/2 jet Aang, voles dex fics bray rnin Be. HG (2 Kenpo) En te, a 2 508 oec ses 17 cas ours ger da Pe pe tee eed pone tr seine panie9.,10.,1.-alors que les Kompanie Bison armés d'un obusier de 150/12 et ‘det & sont en train d’étre équipées de de 9 chasseurs de chars Marder Il armés _E, est agrégée& la division = 2! Guesne Menus Tuemanioue Des miitsres allemand Instruisent les comorati lions ‘nu manioment du canom Imiraileur 2em Flak 98 point mérite que atarde quelques instants, En eflet, par tir de 1942, les Allemands augmentent sensiblement le nombre d’unités autono- Imes appartenant & diverses spécialités, et ce afin d’étof- fer Ia puissance des corps d'armées, des divisions ot des groupes de combat, les Kampfgruppen. Dans certains cas, des dizaines de compa: gies, bataillons, régiments ‘et brigades autonomes peu- vent agir en méme temps. Le 5 juillet, alors que ’unité ‘est encore en sous-effectif pour ce qui concerne les hommes et le matériel, elle est divisée en deux Kampfgruppen (litt talement « groupes de combat », for ‘mations d’entité variable, créés de fagon pprovisoire afin d’accomplir des missions ponctuelles; ils portent généralement Je nom de leur commandant) local sts dans la partie orientale de la Sicile, centre Gela, Adrano, Catane et Ragusa ainsi que pour la protection de V'aéro drome de Comiso, tandis que le com. ‘mandement prend place & Caltagirone La Hermann Gating dépend du XVI Corpo «'Armata italien de la 6° Armoca du Gene role d’Armata Alfredo Guzzoni, respon- sable dela défense de I'l Le Kampfgruppe Schmalz, sous les ordres de l'Oberse Schmalz alors commandant de Ia brigade 4l'infanterie regroupant Tes deux régiments de Panzeygrenadier de la Hermann Géring, est intialement DE LA GENESE A LA SICILE ‘Canon de 8,8 cm faisnt partie des défenses del ‘Archives Galen! PeKpta IV Aust. G numéro « 332 » ‘BAMA 303 556-10 “Un StuG il Aust F8 du ,/P2Agt: HG couwre Taotion de quelques plonnier parachutistes len train de miner une route L'eng posséde Lun Bindage réalie on stair afin de protigor ‘a mitraileuse > compose du 1, Bataillon (gp) dv Panzergrenadiee-Regiment HG 2, d'un Abteilung de 12 obusiers de campagne, du Ul, Abeeiling du Panzer-Begiment HG avec les trois compagnies de SeuG 1M, de la 1, Kompanie de pionniers et de Ia I. Kompanie de reconnaissance, renforcés par le Gruppe Maucke de la 15, Panzerprenadier-Division (dénommie auparavant Division —Sizilin) ainsi que d'autres unités de la Heer. Ce Kampfgrappe est aussi conn en tant que Gruppe Catania, Leautre Kampfgruppe, plus étole, est aux ordres directs “da commandant de Ia division, le Generalleuenaat Paul Conrath, Il dispose des troupes de was" Un des chars franeais Renault R35 {4u 101” Battaglione Car ‘dy 131" Reggimento Corazzat alien ) Line section de semichenilés sntiaeniens SK, 10/4 Careains sldats portant tes eowre-chafs tropicau sommandement, ainsi que des Let iment, de de deux autres du banaillon de (moins la. et de celui du génic au moyen datomitrail de bi ‘Au début du }) mois de juet 1943, le ‘unités alleman: Sicile et les informe de inence dune opération amphibie adverse de grand style = Care dee Scie eatose bi cenmendenane ela 15, Panergracir Dison Insituation des debarquoments ales? tt los contremesure iu 11 jullee 1943, Postion de campagne de a HG en Sic, en jullt 1943, Peer Pree ane ced eeeeeeee ee eres eee beaucoup plus modeste, aux Woffen $5 ne ee ea ‘issu camoufle), cesta-cire les vareuses, eet eet ae Se eae ee eet ee es eee parent ae ne as partir de tissu uni ou camoué. Cree ea ee ree eg e a Lftwoffe est plus ple que celle parece ae tpn eee pent ad fee eee ee ecto ee ey ee ens ee eee ey Geet eae nie 1943 de nombreuses pattes de col sont de la mime couleur que i vareuse, eee ea Ce ea de mort, parfois cent dun iseré blanc eee cee ee eee sas Pee ea ete ieee ects ee etc re gat ee eee eee ee ‘u encore 4 Foccasion de cérémonies offiielles (raremen au combat), portent au bras droit a bande eee eee A oe er eee eer nae Les insignes de grade sont ceux en vigueur au sein CR en oreo ee de 'arme affectation) sont celle en vigusur au sein de la Heer, comme le liseré rose pour les troupes Cee eee ee ee ek dans la Luftwaffe, est cousu sur la vareuse Cea eos Cee eee ees ‘en usage au sein des autres armes il peutére blanc pipe ere et ne ed identifier au premier coup deel, méme de loin, eee eee eee as eet et eee ec eee eee a Ree ee ene ey Cee ne ne te Jes effets noirs des Ponzertruppen sont largement utilises. Gene eee eas ees re cy Peer rent eee et ees Pee ar ner erent cos tankistos portent des effets ¢onigines dverses, peer ee Serr feet as La bataille pour la Sicile Aprés leur victoire en Afrique du nord, les Allis ne sont pas encore en mesure organiser un débarquement sur les cétes frangaises, bien que les Rus ses fussent pression pour ouverture d'un second front, Lobjectif idéal du moment est "Italie, portée de main et faiblement défendue, et dont Ia popu: lation, lasse de la guerre, est soumise des bombardements massifs. Quant aux militares, le moral de la majorité d’entre eux est au plus bas. Mises & part quelques opérations de diversion dest rnées & simuler une attaque imminente contre les Balkans, les cibles choisies pour accucilir une opération amphibie se limitent la Sardaigne, la cBte tyrhe- nienne et la Sicle. La premiére limite Meventail de possibilités de conquétes ultérieures et la seconde représente un object bien trop ambitieux pour les _généraux américains, dont V'audace, au nivean stratégique, n'est pas la qualité essentille, invasion de la plus grande ile méditerranéenne présente en revan- che de nombreux avantages, notam. Guerre Monat TueMAnIOUE DE LA GENESE A LA SI iis ment en terme de couverture aérienne férant donné la proximité des aérodro- ‘mes nord-africains et maltas. Aprés que {quelques dissensions entre les comman. ants alliés ont été résolues, les opé rations en Sicle debutent le 10 juillet 1943 sous le nom de code Husty (ror carte p25). PeKpfo: Aust M numéro « 533 » en mouvement Te lang d'une route siciionne, LaHermann Géring agitde concertavecla Le 11 juillet seulement, la division prend ne perd pas moins de 27 véhicules bin 15.Pe.Gren.Dix et es divisions d’infante-_lecheminde Gel, secteur oitledébarque- _dés (dont 4 Piano del Lupo et 16 & Gela, ricitaliennes (partiellement motorisées) ment américain a lieu, mais san certaines appartenant a Kampfgruppe Urban), et ce Linn t Nap A pene lecommande- de se comport ls ps inportnts, parties ae mang spp de ungucit ment de la Herman Goring til pis qi etranent vier en dex elon. propre finer, Cte deae et dc sone mites units enemie qu'il odoone de fae et eta ast ae ls allde et parler bombardments | tune série d'actions de reconnassance. Tyger de la 2./504. sants de aviation, La seule unité de PAxe La constitution de lignes observa. Les attaqus initiles ne sont pas trés bien & agir avec promptitude et efficacité est la tion et d’arrét ainsi que la préparation coordonnées, ni entre le formations alle- division Liror, pourtant_pratiquement ds branches.» de contre-attaques sont aussi pl Cependant, des heures précicuses sont elles aussi contre la téte de pont allie, En ment appuyée par quelques chars Renault perducsd rassembler les units épapilées quelques heures sew R35 du 101° Baaglione Carci du 131° entre Caltagirone et Niscemi. Tement, a division Reggimento Conarzao, OS es, mandes ni avec les italiennes, impliquées dépourvue d'armes lourdes et unique cLcoNTRE (Char PK. V ‘Aust Geert pres doa page Se Gealore une es ataques| stemandes ttrigtes ver la mer, croessous Les SeuG sont Utliogs en Sil ‘et obtiennent ‘de nombre ‘oAichives Gugl’ ‘succte. TEEmichense binge wanspor ee monsons ‘Siiktz250/6, dts Sune pute remorque Suan 32 ‘madi destin 8 raver un SeuG Il Aust dela 10/L/P2Age HG duran es combats elarégan de Catone Le 12 juillet, ne cinquantaine de Panzer résistance ennemie et les terribles II et IV ainsi que + Tiger sont opération-bombardements navals contraignent nels, Trois autres colonnes germano- les troupes de I’Axe 4 la retraite avec italiennes tentent de repousser les de trés lourdes pertes, dont 16 chars ‘troupes américaines vers la mer et un Les troupes américaines, elles aussi, “Kampfgruppe parvient méme jusqu’d sont durement_ éprouvées, avec la 3km dela plage, maiscettefoisencorela_perte d’an moins 10 chars. Ordres et wire route de Remacea, Le nur contre-ordres contradictoires ont pro voqué une grande confusion au sein des units allemandes ; certaines, dont la ‘compagnie de Tiger, n’ont pas &té aver ties du repli qui a été ordonné et man- jquent d’étre encerclés. Elles perdent ainsi de nombreux hommes, qut sont capturés 4 leur grande sur es ae srise. En outre, le manque de Sr Bo pas 1949 pris de Oatane, | prise En outre, le manque eipemmmnantatine ete aes | allen, prec ‘ment en munitions, provoque de graves problémes, A partir du 14 juillet, le Kampfgruppe Conrach doit battre en retraite vers Caltagirone et Granmichele, ‘Au sudeest de Tile, le Kampfgruppe Schmalz contre attaque violemment les troupes américaines 4 Vittoria, Comiso et Ragusa ainsi que les Britanniques & Horidia, Solarino, Priolo, Sortino,Melili(oiquelques StuG Il parviennent méme & toucher un destroyer anglais !) et Francofonte, réussissant 4 bloquer la scan far Tae schol stiees come oe ‘de rechange et comme protection Reon bry orien surguretor ~ QUELQUES ‘STUG ITT PARVIENNI iT MEME A TOUCHER UN DESTRoy! progression ennemie le long de la cite tout en s'accrochant dans un secteur compris entre Lentini et Agnone, Les Sturmgeichitze et trois batteries dartillerie antiaérienne, ces dernigres agissant contre les troupes terrestres, les navires et aviation, jouent un réle prépondérant dans ‘le ccontrile du terrain, Le J. Bel du PeGren.Rge HG 1 (dote de semi-chenillés blindés) fait office de réserve mobile ct subit de lourdes pertes. La phe forte d’ Augusta est abandonnée a la hite suite 4 Tinattendue reddition de | garison italienne, et par ‘conséquent de larges secteurs du front ne sont plus tenus, cen grande partie 4 cause de écroulement des divisions citiéres autochtones, trop faiblement armées t fort mal préparées, partir du 14 juillet, le Kampfgrappe Schmalz par vient & prendre contact avec Te reste de Ia division qui tomitralause des tranems dane des transmissions Sa tient une ligne continue comprise entre Leonforte et Catane, prolongeant Ia résistance jusqu’au 15 dans le secteur de Vizzin grice & Varrivée de renforts de la I Fallichirmjiger-Division, dont les paras ont sauté le 12 juillet sur la pls de Catane avant d’étre convoyés Mas Un des Marder Ide la 14, PanzeriigorKompanio {4u Penzorgrenadior Regiment HG 2, detrlt dane le sectour de Vizin (Catane} lo 12jullat 1943, Dos restos do ce chassour de char ant te retrowés sur place ily a quelques années. le Secteur de Viz e 12 ule 19a," 707 #artEMaNt a HE détrite Le 16 jin 1949, un StG de la HG gt renvors ‘seus un pont le lng ‘Fume route venant fe Syracuse, vers les premigres lignes 3 bord de camions allemands ct italiens, Li encore, I'es les positions de Misterbianco, oi il est rejoint par le Fallhiemyéger. Regiment 3., placé temporaire- ‘ment sous les ordres de la Hermann Giring, et qui a réussi i se sor tir in extremis du pidge qui s'était refermé sur Tui, un peu plus au sud, mais au prix de abandon de ‘son matériel lourd. Aprés avoir &t€ contrainte au repli, Ia Her ‘mann Giring parvient néanmoins 4 bloquer une manceuvee brian. nique a Sferro le 19 juillet et & lancer une contre-attaque en direction de V'aérodrome voi sin, pendant laquelle 8 chars anglais sont détruits le 21, Puis prit improvisation et la dis: cipline des Allemands ont permis] mise en place d’opé- rations rapides couronnées de succes. Le 15, les SeuG 111 de |i 10; Panzer-Kompanie afiron tent les paras américains et les commandos britanniques qui nobtiennent aucun succés dans leurs tentatives de submer ger les défenses allemandes. Le ‘méme jour, les Canadiens sont acerochés & Granmichele et le HAbeilung ds Pz Rge détruit 15 chars adverses, portant & 53 le total des blindés aliés détruits par Ia division depuis le début des opérations Une fois ses unités rassemblées 2 Guerre Manus THeManioue DE LA GENESE ALA SICILE et les communications avec les juillet), Scordia, Palagonia, Ramacea, appareils, 130 véhicules blindés et 14 divisions Livorno et Nopoliassurées (ces Gerbini et Valguarnera, et ses StuG chars. Les ordres de repli sont alors dderniéres sont i peine mieux armées et 111 sont impliqués dans des combats exécutés avec une extréme lenteur, plus mobiles que les divisions c6titres,” rapprochés le 17 juillet. Clest aussi pour atteindre finalement la. ligne Imais elles démontreront une grande a cette date que la division passe aux Leonforte-Castel di _Iudica-embou bravoure au combat), la Hermann dépendances du XIV Ranzerkorps ; elle cure du Simeto. Goring se déplace vers Armerina (le 16 communique aussi avoir détruit 15 Le Kampfgruppe Schmalz s'accroche sur ng se dep i elaruppe ACcarietin, passage obigé pour rejoindre Syracuse, in SU Il Aust. Ge a HG effectue une pause, ma ‘vec quelques parachutistes, Ja division tient 1a ligne de as Un grenadier de a Hermann Goring anmé d'une mitralleuse MG15 dots [VAN 1 PLUS QU Un S26 Aust F8 du L/P2 gt HE en réparation en Sicile. Le numéro «44» st paint surf cdté du maeque du canon ee aera Setstants ttc Sac Un autre sous la protection de tuité de reconnaissance ournal de marche) de la erUllet IV, 3 Tiger et 17 StaG aticanels § tandis que 12, 1 et ‘emplaires respectivement ‘en réparation au sein des : ee Rent nee ee Coren eee Cea SE ee eee ee ee ee ee de la Panzer-Divsion Hermann Giring.Certains ont fl ver les arvire,pleurant de faconhystérique, parce quilsavaient entendy la détonation d'un seul coup de feu Uré dans les environs. D'autes, prétant fe @ des rumeurs infondées ot conduit Ce eo eee ce eee re ee a ee ee eee ee en ee eee ee ee ee ee a « peur du char » et la crculaion de fousses rumeurs doivent étre éliinées @ Foie de mesures sévres. La retraite sans ordre préalable et la couardse sero punies surle-chomp et, si nécessoire, par usage des armes. je ferei appliquer les penes les plus sévéres dela cour martiol contre les saboteurs de (a lute pour lo Iberté de notre nation OTe ea eee ee el ee eee de leur influence afin de mettre find de telles attitudes indignes de le Panzer-Divsion Hermann Goring. ‘Signé Conrath, Kommandierenden General Poe eed ‘uvre le feu contre Archives Gupim Vehicules comoutise entre le iguers de barbaric, La Major Eager, commandant Falischirmisger-Batailion 1, fs La US P'demy (5 divisions) du General George 5. Patton fonce sur Palerme et la cite occidentale tandis que la &* Ary (4 divisions) du. General Bernard L. Montgomery progresse avec dif ceulté le long des pentes de I'Etna. Le commandement allemand en Italie décide de transférer une partie de la 29, Panzargrenadier Disision en Sicile, mais il doit fialement renoncer § conerétiser ce projet et, au contraire, ordonner l'évacuation de ile Employant de petits groupes de gre nadiers et de pionniers appuyés par quelques blindés, la Hermann Géring, qui dépend done du XIV. Poncerkorps da General der Panzertruppe Hube, combat au sud de la linea del” Fina, ATroina (4 partir du 25 juillet), puis 4 Catenanuora (le 28), Regalbuto es hommes du Pionier-Batillon bind heman Sonne stu 16 prope de recenaissance > sages slemandes 10.08 > sages slemendes 16.08 > Aaqusalamandes pojetés du 1600 2° Gueme Mcnow.e Twemanioue LES COMBATS EN ITALIE MERIDIONALE Peete Pare ee Peet ete ie ee ee ene ean See ae ene ees cere je Wespe alors que le soutien est assuré par des automoteur {Au cours de la campagne dita, armeme See eens Pee cn eae Ned ie nee ee ee eed ae en Beene eae is le nom de Grile) Ausf H. Quant aux vehicules utlsés pour les missions de ee ee ee en en eee Se PPE es net 5 et moyens sont respectivement des Sd fe, 250 et 251, de différentes séries are eae err en) Serene nant ae Sera eae rar Ce ee eee cde 2 cm et 3,7 em et quadritudes (Flakvierling) de ee ee nee ers Pepe eeereten ateliers de répara {et les side-cars sont présents en grand nombre. Le matériel antchar est composé de Panzerfaust 30 et 30 Kleine as Porn) See ree ete pe a ee eee ee eee ee ee ee ot ).es¢ un lance-roquette mis au point par les Allemands en 1943 aprés examen pects rroquette Ponzerschreck apparaissent. Ce dernier, connu sous le sobriquet Pato de quelques « bazookas » américat Papeete destinée & percer le blindage des chars les plus lourdement protégés. Les mortiers sont di Nee a ne ee ee eee eee ee ee es eT eae ert: oreo ton to har aa ne eter ee el te! calibre 9 mm court ou 35 calibre 7.5 mm et les les pistoles-mitaileurs MAB 38 calibre 9 mm Parabellum, eda 37 et 38 de 8 mm. Les appareils. capturés en Tunise, Le Ponzerfaust ou Fou eevee ere ren eee aes ee tas Ce eer ree eter area enone eer te radio sont eux aussi nombreux, afin d'assurer le eee Se ees Une calonne de a cio, precede par un semi-chenilé antiarien Sakte. 10/4, Gustre jeunes soda Scafeti Les soldat Tonos ona pare Pre ar Poser Vs our in ere pon sf ewe Servo. per suri, ee 15 ot 16 septembre R ier Diviton. Le Kampfgruppe attaque depuis iletta en direction de Pastera, aux cbtés de la 26, Pancer Division, et perd cept chars, Les bombardements naval et aériens alliés sont terrifiants et aucune des contre-mesures adoptées par es Allemands ne réussit & dim huer Pinfluence de ces interventio sur le cours de la batalle. Si les Alliés Seafati, 28 septembre 1943 Un binds Universel Carrier du 1/6 Queen's Royal Regiment. ‘armé d'un mortier de 3 pouces (76.2 mm). entre dans vile A Tariére pan on ctingus ela Hermann Goring 15, Ranzeprenaier Dikion, 16. et 26 isin, est emplayée afin de ralentir 'ennem et fare office de pivot immédiatement devant Naples, pour permetire 4 la manceuvte, complex de déplacement d'une armée procédler correctement. Les actions de guerte les plus importantes font lieu a Cava dei Tirreni Scafati, Pompéi, sur le fleuve Sarno (a partir du 28 septembre) et autour | duVésuve -_ LES COMBATS EN ITALIE MERIDIGNALE ou remorquage de Vartllere ogee. Les Allemands agissent habilement mais de nombreux hommes du fait des bombardements et des combats rapprochés, Des canons et des blindés nn placés et camouflés colonnes britanniqui Te 26 septembre, un anon antichar de la division détrait en quelques minutes bl une des rares routes teur pendant des heures. La remontée de la péninsule italien La Hermann Giring bat en retraite direction de Naples (abandonnée | tobre, en partic & cause du sould ‘ment populaire, mais non sans avoir préparé des démolitions et des zones ringes), puis Afragola, Cardito (oi les étruisent quatre chars ennemis et 3 octobre), Caivano, Caserte Santa Maria Capua Vetere, tout en poursuivant les combats et en proct- dant § 'importantes destructions tinges 4 faire obstacle & la progression allige. A partir du 5 trouve sur Ia partie centrale Fa ireeariee castes cat charsallgsont dtr, Le commande ment del division et lal ui lui restent aux deux — compagnies du Ill, Ab avant de quitter Te front pour étre rhorginisée, (Ute olnne de aon pl ree ‘una rouse de mentogne met en idence gne isionnaine» De Pra cderser sed elk aera exec cod Parmi les véhicules blindés utlisés parla division eet er a etsy eo eee ennet rt ror lig & fabsence de tourelle capable de pivoter 360°, reer ee od Pe et ee ee ad poet ey eee eee enter el ee one ce eee ee eo On ee ten ae! Pree sro ee Petree te Sere Met ec Peete ee ee See rd perce rete da Pt te ed rete ene eet es prereestert ett bien entrainés et trés soudes entre eux. etre ee Ce ad Neen ee een nen en ene een ee 4 d'autres unitésallemandes éestinées 4 demeurer sur le front italiens et remplacés par les nouveaux Jogdpanzer IV, dotés de caractéristiques Cee ene ee eee en een eee nee ee Perper ear ee eae tt ee ae ee ee IV s0us Fappelation de « 88 rim SPG » (canon automoteur de 88 mm, alors que arme qui équipe ces engins est en réalcé du calibre 75 ‘au 105 mm) et les craignent plus que tous les autres en raison de leur faculté de se camoufler et de frapper soudainement et & un rythme rapide de nombreux blinds fuis dese retrer en toute hite avant davoir été découverss, échappant ainsi aux tis de riposte. Se et ee ee eee Foinrseanecte tyes ephpeesretiarent tien ere unt tet te EN eae a - F — LES COMBATS EN ITALIE MERIDIONALE Un Pen A 1s Panzer Regimane Heo st embargué sur ne plteforme fara 8) qui remplace le matériel allemand perdu les mois précédents, Le 2 octobre, les Britanniques débarquent i Termoli et, entre le 12 et le 15 du méme mois, les Allis parviennent 4 franchir le Voleurno, contraignant les Allemands effectuer des actions non planifiges destinges & permettre la mise au point des derniers préparatifs de la Ligne Bernhard (connue sous le nom. cde Winter Line, la « Ligne hivernale »). Apris le 15 octobre, respectant 4 la lettre les ordres du Generalfldmarschal Kesselring (Oberbgfblchaber Sid commandant en chef du front du sw uest et commandant de I’Hesresgrappe le Groupe d’Armées C), a division fait’ mouvement en direction de Mignano Montelungo et des positions novembre 1943 alors qu'elle aurait 440 partir pour la France, comme avait initalement preva (Oberkommando der Wehrmacht, le Haut Commandement des Forces Armées Allemandes). Ia division fait toujours Te Tigne ies lowes Arno Metauro CORSES| ie ic 5 : ey SARDAIGNE / LESENDE — detenses cotras © principales dtenses cies PeKpt Aust. numéro «1249 tn postion camoutls. s Ante . \ Tigne Gusta ©) tes prvcirates uenes | DEFENSIVES ALLEMANDES ern’ Parme Tigne du lac Trasiméne 3 cs ‘sine % oe / & sicueves O / Cao ‘ Syracuse Fans, Toon at — RTS en TALE MERIDIONALE Un camion Ford ied ae 3000 spparcenene aa sos See See ee eee ee eee s'est perfectionnée. Elle se fonde désormais sur la constitution de différentes lignes exploitant au mieux et cee ee eine eee ea es ere ee es ee ea ee eee een ee eee eared Ce ea ae eee eee eee ee Perce eran ae ee ae ee cet Ct cee eo eee eee ee nt Age eae ee et ee ere eee de se protéger mutuellement. La collaboration entre les bindés et les autres spécialités comme Iinfanteri ou le génie ‘est essentielle et sa pertinence transforme souvent une situation compromise en une victoire défensive. A Poccasion Ce ee a ete Cee ean ee ees ere eens ee ete te ee eee ans ee ee eee ees Tour 8 tour, certain 6es du front et pl sont envoyés en direction de lam de renforcer les défens danger d’un débarquement allié dans allemandes demeure 3 la fin de la guerre). La division dispose de 12 000 homm« usiers dappui G18, 8 dde campagne de 10,5 em leFHI de 15 cm sFHI. . Twemarioue 2: Guerre Mon LES COMBATS EN ITALIE MERIDIONALE Le Reichemarschall Goring est recu parle Generaifeldmarschall Keseolring ct 8 canons antiaériens action au sud de Cassino, en renfort au sein de la Hermann Giring, en dépit des divisions d’infanterie. A partir des simples de 2 cm. Notons ss mécaniques et des pertes | que unite est considé roe comme étant de « 4° du 18 décembre, quelques compa-continuelles, rend possible le déplace gnies de la division sont en action ment fréquent des hommes et du maté dans le secteur de Chieti, sur la par- rel en divers endroits du front, méme classe », un niveau bien tie adriatique du front, aux ites s des autres, ef | bas, étant donné ses de Ia 90. Pancergrenadier-Diviion. La ion allemande, une | rmobilite des formations ‘en matériel ncadrées fois encore, es souligner, méme si les sources de problemes ne ‘manquent pas pour le commandement de a Les Alliés commencent das cette époque a sin téresser et & enquéter sur les agissements de la division, qui doit per division allemande. En pétuellement gérer ses effet, on rapporte divers actes criminels perpétrés par elle Aen: Army britannique espére battre l'en- sont dirigbes vers Castelfrte et sur les contre de la population civile italienne, emi alors engagé contre les Améri- _berges di fleuve Rapido ; d'autres sont told bee fs apparament ur ke cana, ain denver dane Rome depuis envoyés renforcer des troupes ale tment és compli. tmoment tpiodiquer,Aucoursdumole Est, mala ls Allemand parviewent andes sar les oats Sameer et de novembre, les woupes apiricanes 4 stopper Vofenve le long du eave Tro, partcpant mime fune a tement deromprele secteur ocidntal_ Sangre. Abandonant la Lige Gunoy que en ie contre le monte Magione i fous Bale Gos que lors homo nabeanb et la bourgdes de Canina et ila Bn cmos de novembre Notes récgées et signées let" novembre 1943, parle commandant del dsion, le Goneralluenant Coneath Jogues britanniques font de mémesurla_Castrocielo le 17 novembre, la Hermann Le mois suivant, la division résiste & partic orientale, Evacuanten flux tendu Giring se pose a Castro deiVolsci, For 'offensive alliée et contre-attaque 4 travers les Apennins les forces moto- mia, Gaeta et Frosinone pour se refaire dans la zone de Mignano et de monte risées dont ils disposent, les Allemands une santé et rester en réserve du XIV. Maggiore, renforgant les positions AGAUCHE Le Leutnant Walter Kat ofciar du Pe Gren ge HG 1 tu sur a Ligne Bornhar, le décembre 1943. lest alors ag de 24 ans. sont en mesure de faire face & ces deux Panzerkorps, meme si quelques unités allemandes sur Ia Ligne Bernhard. Le rmenaces, Sur le front del'Adriatique, la d’artilleri cetantiagrienne Kampfgeappe de I’ Oberse Corvin entre en Un groupe de prison ovvessous ards serine brit Une Kbelnogen daa cision Ww Pete F pln iver. SS eae * rc oly wa. ay 2 7 Faatonn DE LA HERMANN GORING RE POSSIBLE 'S HOMMES aaa a util octane LOberstleutnant t ; Feed ee ce oe eee ey a Ease ae ae cen rir ra rh tae pernenetiy ; Se CL eee eee ce een ei caer! ee eae ett en ee ae eee ee net oe! ess 3 Cee ee a ee ener eee ee ee ene ee eee et transporter cadres et ches-d euvre.Afin de convoyer plus de 70 000 volumes et | 200 autres obets 4 la Rocea di Spoleto, deere ny eer eer erent eT Sa ee ea rere ene yee ranneip ner Cee rr ener tear ha eae niperntty Co a te ee eer Sen ee ete eet ee eee ee anaes eee cnet nen Ce a tee eee etree mann ee area cae oe ee es aera er eone enon Fier at od Bean ree ee rte eee eee Cee ees ieee ence Souter bea Fam eee ert rite eee en eee lone THERA TIOUE ees eae CN ees coe peeeey ener sa Prena aoetee terry ead pendant de longues années ere ts LES COMBATS EN ITALIE MERIDIONALE. “Les Allomands font oe Picea Sree eed Peay Prone nny ose eto) ese 73. DANIELE BUBLIELMI HAPITRE II EN ACTION EN ITALIE CENTRALE L’année 1944 est une année déterminante sur tous les fronts. En. Italie, la lenteur de la progression alliée inquiéte. Maitres dans l’art d’exploiter les particularités du terrain, les Allemands livrent une opposition qui devient i un véritable casse-téte pour leurs adversaires. im C Le 7 janvier 1944, la Her. ‘mann Géring prend posi tion sure monte Porchio, suite & une attaque amér caine, A partir du 20 jan- vier, quelques groupes formés avee du personnel de la division sont envoyés en soutien de la 94. Infan. ‘erie Division sar les flew ves Garigliano et Liri, dont les postions sont soumises une attaque britannique. Le lendemain, d’autres groupes sont placés sur des positions aménagées sur les collines du fin d'etre « pr tes 4 Temploi » li oit le besoin se ferait sentir. Le commandement de a div sion se stue désormais Pri entre da Latiu |] “Un conon de 88 mm lon comers 17 2 sin de ia végstation Oe ] La nouvelle année vverno, petite localitésitude & |APARTIR DU B JANVIER 1964, 1s division est de Litoria (nom « fasciste», elle est oficiellement rebaptisée Fllichirn- sera rebaptisée Latina apr la guerre). Ponze-Dirsion Hermann Giring, sot la Une nouvelle fos, la Hermann Giring « 1" Divison Blindée Parachutiste » es sur le point de partir vers la France (Ctre purement honorifigue et destiné —lorsqu’un éniéme contrordre est donné, 41] propagande, tant donné qu'abio- en raison de la situation dlicate — c'est Tument aucune composante aéropor- un euphémisme ~ du front italien tée ne hit partie de organigramme). A cette époque, la division peut comp: Tout en demeurant une unité de cam- ter sur 15.500 hommes, 31 Panzer ill pagne de a Laff, la division dépendl 25 Panzer 1, 12 SiuG Il, 3 Marder 73 directement de FOKH (Oberkommondo véhicules binds de tout type, 18 canons des Heeres, le Haut Commandement de Pak 40, 39 pices d'arilerie de campa- Armée de Tere) age, le tout éparpllé sur un large front. wl 2! Guerre Moxcue Tuemarioue! Fs de propagind ils se trouvent immé- diatement confrontés 3 la Ligne Guar, qui est structurée autour d'une ligne observation, une ligne principale de défense et des lignes d'arrét Dor, Senger lignes sont par faitement aménagées pulsque les Alle ‘mands ont joui du temps nécessaire & : Twemanioue EN ACTION EN ITALIE CENTRALE. elaboration de postions et de fortifica- Le 17 janvier 1944, la 5" US Army ‘du General Clark entreprend Vattaque de Ia ligne Guctar. Les pertes sont graves et les suocts tréslocalisés, mais les Améri- cains ont réuss & dégager la zone litto rale autour d’Anzio et Nettuno de toute présence ennemie. Li, le 22 janvier, un corps d'armée y débarque, composé de deux divisions (renforcées ultérieure ment par trois autre), lors de Poplra- tion Shingle, Le su al, mais le Américains ne saisssent pas opport nité de poursuivre leur progression vers Rome avant que les Allemands n’aient le temps d’organiser une défense, utilisant des unitésd'élite et de réserve, du per sonnel de la Lufénafe et méme, raclant les fonds de tiroirs, des éléments autorisé que dans les situations dex: gence, tant en raison du man. que dexpérience de celui-ci que de la difficulté de le remplacer en cas de per tes sévéres). Ce méme jour, le bataillon de complément de la Hermann Géring, incomplet, ainsi que de petites uni tis rassemblécs 3 la hite, font mouve. rent vers Rome et le secteur de la téte de pont américaine avec des véhicules et 9 canons antichars, afin de Bloquer la route de la capita italienne. Quelque heures seulement aprés l'état dalerte, certaines compagnies sont déjien action sur le nouveau front et repoussent troupes étasuniennes d’avant-garde étruisant 4 Sher Tandis que ent, les Alle mand: ale dell Palme, Cisterna di Latina et Isola Bela Un Safe 257 Aus. tli parla Hermann Goring on mars 1844, afin de tranaportar le ravialement en premiéres lignes, su le fron Anzio ‘st Netzuna, Les parachutlstes appartiennent la 4. FallschirmiagorDWision La division ventile quelques-unes de se batteries de Flak au sud de Rome afin de visée, A partir du 23 janvier, d’autres tunités mobiles (le wdement de la division ainsi que deux Kamplgruppen smposés d’engins blindés) accourent la hie vers la téte de pont, prenant en charge la responsabilité du secteur oriental de cette derniére, conjointe- ment avec la 4, Fallhirmjiger-Division, tune nouvelle division de parachutiste le formation. Le 27 janvier, la ‘majeure partie dea division est en ligne, amme du I alls de la 14, Armee, La zone qui Tui est assignée s’étend de Cara terna et i l'est de Borgo Sabo! le commandement toujours localisé & Priverno. La division n'est cependant pas complete, ant donné que certaines de ses composantes sont toujours épar- pillées le long de a Ligne Guar, en sou tien de differents corps d’armeées surtout en matiére Pinfanterie que la situation est délicate = Los photoar sures com ar Pe a 1 lemands apes ite Matsa de nombreux repore@ge8 eee dela ite de pont Anz fzzuno qui se sont root as lesa dea remise ne mites, Formations allemandes appartenan: différentes unités, rassemblées en prélude dune attaque contre les lignes aliées au sud de Cisterna di Latina ‘en fesrir 1944, Elefant la 7. Kompanie du 8 PrJg Abt 653, aoe Peta pat ety pee rtd ten dotation sont peints en Dunkelgeb (jaune re ea ean ts les plus anciens, portant encore la couleur elon eee eerie ee oe ett ee ete es kc Perera Poeun eee reer ey att eee eee ed een errr oe Ss oe seam Es er od Pe earn od ee ita Ce eens ae nee ea ee ace ry Ce a ee eo! 51 parvient & reconquérir I endiguer la progression américaine au- du canal Mussolini, Au cours de la défense du sect iger du s.P le soutien du Kamp A partir du 2 lans le cadre dune ‘ompagnies de nit leur appar du’ corps d'arm rition sur le thétr 8 isola Bella qui e til principal StuG de la 10. Panzer Komp viennent. Le terrain m ervices divisionnai ;cinazz0 Romano. 16 200 hom Kf. IV, 12 louse & ln Hermann Gaving de sldats de plus on plus jeunes ‘moins expérimenté, perce Longue fe | de prisoners de guerre sogloamer coon AVEC LA CAP! pu z Un peu de repos Be ee Toe Je courant duu mois, u x (compagnie dasaut) ee Rapidement, Ia 5 fe devient | Bae un Sturmbotilon rots com i f {hes les pls importantes Le [4 oe Tn ged mati lard sur den platctoenes ferovnes en portance le a gue de Beale Cera) four join Toscan, dang tn sce Pic, Vargo, Bint, Sant Mar 21 Hones, Posing fi de) | Tila eagle en Pedant wo wih ct oe le tome ort. aie ee et 1 one Ko oe aloe Be Vagftangesteiing HG, ke 2 Koper al, Peon ig HG Teta LPs Gr gt eg alan st nt Tinea ea - pepe et desing & guider Is acquitter d'une mission de sur- dee F252 i pecung Dee ALtIMeric des ~< ‘s\ 4 end g Ben que plus able quel hands Pane Bien que pis able qu les autres chars allemand, e Pane une manutontonrégute [a ms ‘58 occu a ortecage in membre e'équipage urn de roulement DE NOUVEAUX aU VIENNENT COMPLETER DOTATIONS DE LA DIVISION, COMME 21 JAGDP FLAMBANT NI 2" Guenne Menonte Taemanioue TION EN ITALIE CENTRALE Sogtponcor 1 L/P gt: HO inch ord ung Panorrandor ee i A eee Stir Fame rae ot en able Bye Fee cy eae aa lah Ge la méme année. A partir du 16 avril 1944, le Generelmojor Schmalz, Un char Panthor Aust bari oie cr eemeelaleplien ait At Pg a bn bea fe ep rea ee eres ewan als Home Pippaielir Viele ereiess raran eed tedium reursjonaen ean eee a Care chrr Lata ano sonorgengromcer ye Peper Demeter Squpcace Se a oa ica veroens viennent compléter les dota- 11944, cecupés@ a préparation de defenses tions de la division, comme 21 Jagdpanzer IV flambant neuls (partir de Ia fin avril, la HG dant une des premies unites & de chars) ; pour la premiére et tionnelle, la Hermann Goring est quasiment au complet en terme Weffecify et de matériel, en considérant aussi le fait que le Pe Rge HG est &Vinstruction Croesus en Holland sur es chars Ponther yaaa (ces deriersn'entreront dans 'organi- et les StuG If sont tansferés aux autres 1944) arrivent eux aussi, méme si les Perec rae quau mcs de novembre 144 will SPIES out eae 120 eadeeed a pee ea fea Hermann Goring ct sur Tintervention expresse d'Her- Panzer Ill restants, armés du canon de manque notoire deprotection Meat ari ata dion mann Goring en personne ; jusqu’a 50/60. Le 4 mai, Ie Il. /Pz.dbe. HG est La Hermann Giring profte de cette ea ereaiwe 1649, cette date, les seuls engins de ce type en passe de terminer le rééquipement pause pour instruire son personnel fe FArmée de Terre avec lesquels elle a combattu apparte- de quatre compagnies avec 17 Pz Kpfi._avec le plus grand soin. Parmi ses sol te grade «Oberst nalent att 1./Pe.Rgt. 4, détaché de la IV chacune ; en outre, 12 Flakponzer dats, on note la présence d’éléments de (colonel, 26, Panzer-Divksion). Le 25 avril, les 21 38 (la compagnie blindée de Flak avait la X° Dirsone MAS ainsi qu’une cinguan rane ‘gas. IV sont répartis au sein de deux été prévue au sein du commandement taine de volontaires aliens présents ‘compagnies(9.et 10.) duill/Pe.Rgt.HG du Panzer-Regiment depuis le 13 janvier au sein des différentes composantes Was aera chan dase ead Les commandants suprémesallemands sont toujours tenus au courant de la situation de leurs unitésblindées, seules capables de résister dela division. Les deux régiments de peepee een ene eee te eo ee cer Panzergrenadier sont subivisés en trois ‘ou le renforcement des défenses dins un secteur menacé, Les statistiques qui parviennent en flux tendu aux commandements annoncent bataillons chacun au lieu des deux tradi le type et la quantité de véhicules, leur état (efficient, réparable & court ou moyen terme ; en cas 'avaries graves, la seule solution tionnels, englobant le Feldersoz-Baai ‘ . demeurac le rapatriement en Allemagne ou en Autriche) et dautres données complémentaites.Aprés une longue permanence au front, (bataillon de remplacement). Certai , eee eee nee et ee eee se eee oe et ee ky ries compagnies se trowvent pres di Pe ee en eet ert ee ee ee oe Ted pppoe ppc ebm ec ramen. =| Pp perrinesreogapar neice /oaenip yc seesammmanan «leg dailies pelapiaaaperiipeeten step) eo ate ergapinph cing ka yo oie pani poetnils prise aes nt orpeaprml i Ge ag Py rpesissteng rian gi de sive abn ietrant le gas me praetor (esc cone arte are pprircenipentiniesr ime) tanneries apy unde auireh papery rebcimtny clas 2 ph eieponrp ape wudcyot ie tese| gal sso eae: pillieehepen (Met | emparrnc ts ppwenmtarin hk ‘abattant un nombre img Cn oe mai, Ia x . Fea livraison de 2 : Cee me I meur eae oy RARE wt, cu act Geen yee | pease ease son airmen pears glerin hs papers es payee olsen ne ptsorngi ete pie Felipe ian py obeenpmiep le dépéts divisionnaires & Zola Pedr ‘elles s’occupent de Ia surveillan anti-parachutistes dans une zone com. prise entre Bologne et Modéne, Entre Te 13 et le 20 avril, quelques al ments de la division épaulent la 356. Infanterie-Diison ainsi que d'autres tunités lors d'une vaste opération de ratisage contre les partisans dans le nord-est de la Toscane et sur I’Apen- nin tosco-émilien, Le 10 mai, ce sont des manceuvres anti-débarquement qui dccupent encore ces unités, Quant aux 2! Guesse Menus Taemanioue ]ON EN ITALIE CENTRALE 12 Wope, 12 Platpenze 250 et 751 wansports de troup 4 stat arm dm 3,7em Pak 36 € 16 dun 75cm), 8, sutomitrallewes Sd Kf 231 ct 232, 144 Pnaerte, 69 B41, 368 Sem Pak Tern Fgh 37 (ve srl Seeley 2 en ipl 99 Fag, 2 nn Siar taker de 45 ct aurea Sem, 51 mortkrs de 8 Gn, 22 morters italiens de 8,1 cm, 17 obusiers d'appui i aaa ao I Se es Dae Raa hahaa eterna obusiers de 10,Scm IFS, 16 15cm ; Geant rl Sem, 9 Pr.B-1, 27 ance Spt ritentmtmetared gl G fi cine eee eel Gran.B. 39, 12 lance-fusées ac enna de 15 cm, 716 motocyclttes, 86 Sota er tell tures de tout type, 1 318 camion Pr aeeehemtet tered semi-chenllés ligers, moyens et lourds Peery pre tnetrncaet chlo 7 See rN nal Le Stu Pedbe 216 hui est assign’, dose Cea de carons d'waut de eouten dink ppb tekst roel terie Sturmpanzer 1V Brummbir, qui est einer ontnint olla} ents ear par ailleurs en cours de réorganisation, Noublions pas toutefois que le J ng di. Panzer Regiment HG, équipe de 4 coment) chars Panther (certaines publications Raphael ne oi! as os Se affirment que la Hermann Giring emploie Peete eee ee ree Se ee premiere oe ron st tr en Tale es propres chars Panther, ce qui est une information erronée) ainsi que 5 RRR ee autres composantes de la division se i ‘ang ae trouvent encore hors d’lalie, en attente Se ee ete ee desejoindreal'unité mere, [toe eee erteet a ee tele ee ome 2 Guerre Monowe Taéneamiou EN ACTION EN ITALIE CENTRALE La bataille pour Rome Les batailles le long de la Ligne Gusar font été longues et cofiteuses en hom: mes et en matériel. Les Américains, puis les Frangais et enfin les Indiens et les Britanniques ont tenté_plusicurs fois de rompre les lignes de défense allemandes, s'emparant seulement de quelques kilométres de terrain au prix de pertes insensées, Le point d’orgue des combats a lieu au sein méme de abbaye de Monte Cassino et dans la petite ville située au pied du mont lui méme. La premitre est détruite le 15 février 1944 suite & une série de raids aériens, la seconde subit le méme sort exactement un mois plus tard, une nouvelle fois en conséquence de bom: ents massifs, mais quelques cen- taines de parachutistes allemands de la 1. Fallchirmjiger Division réxistent. cow: ssement au milieu des ruines Dans le méme temps, les Allemands passent Al'attaque contre la tte de pont 'Anzio-Nettuno, harcelant sans reli che les troupes ennemies retranchées le long des routes et des canaux des rmaris pontins. Aprés une longue phase préparatoire, les Alliés déclenchent une grande offensive contre la Ligne Gustar, Popération Diadem. Les troupes angl ses et eanadiennes, qui servent de fer de Ls Generatestimarscha Kesseing. Oarbeehisheer Sdwest und Heeresgrippe G {commandant en chau rane alone u Groupee arméas lance, rencontrent une forte ‘opposition mais elles par viennent, au bout de quel ques jours, a percer les lignes fortifées adverses Parallzlement, le Corps Expédivionnaie — Frangals, déplacé depuis pew dans le secteur sud du front, réussit & s'infltrer & tra vers les monts Aurunci, renant par surprise les Allemands et ouvrant ainsi la route aux troupes amérieaines qui remon. tent la odte du Latium, Les Polonais quant & eux déplorent de lourdes per tes durant la batille de ‘Monte Cassino, conquis le 18 mai aprés que les parachutistes allemands aient regu Vordre de se repli afin d'évter I'en cerclement. Alors que Ia batille est encore vive, la deuxiéme phase de l’offensive est déclenchée le 23 mai, Trois jours plus tard, aprés de lourds bombardements terrestres et aériens, les Américains s'emparent de Cisterna di Latina et peuvent enfin ti "Dex veiouos anoaerons du I FskAbeling du Fk Ropimore HG {anciennement Fig. 49), touch par ovation alles. A arate, ‘un semishanil SdKtz 7/2, armé dn canon de 3,7em Fisk 37, ‘ne qin camion Mercedes 4500 A rme dun 2em Fskiening 38 i é fein PIMONTE "ying Bret igent alors vers Rome et le Haut Commandement allemand doit se Taino résoudre 4 sacrifer quelques villes afi tomeaoiy —érone Un semichenié Sa Kfs. 14 trainant un canon de 7, Sem Pak 40. cana Nae a. { be @ hsm “gat 14 jn 1944, ceposton {4 commandemant de Kesssring, armies nombreuses ute Care mit ‘805 jllet 1944, La dision apparait fouest Arezzo Gueiques jours plus tar tlle sara reunie dans la zone de Bologne et partra pour a Pologne LOCALISATION DES ZONES | DE DEPLOIEMENT DE LA HERMANN GORING LEGENDE Limites régions Zone de Naples Sicile centrale et orientale Saleme Ligne du Voltumo Ligne Berhard Ligne 6ustav Anzio et Nettuno Nord-ouest de fa Toscane Défense de Rome Toscane orientale Zone de Bologne we 28000090000 EN ACTION Ef Un Sake 251, ‘Aust. bien camaute, se déplace vers front ENBAS Un St te dge ors une position sétenave ‘90 80d de Rome. Pe TOM Tee) ‘Au moment oi les troupes allemandes prennent possession des industries, des casernes et des dépdts des pays occupés, NE ee eee eee eet eee es puis en tale, le butin de guerre est véritablement monumental sles matieres premiéres, les productions encore sur les chaines ee et ee ne ee eee Deen eee ae ee ee ee eee ete SE eee eee eee eee ee eed extérieure devat permettre déconomiser dimportantes ressources nationales. Chaque pays occupé devaitassurer fautosuffisance es forces armées allemandes opérant in loco etfournir& Allemagne des matiéres premigres et des bien manufacturés, des denrées ce dela main d ceuvre. Une partie des biens capturés ou produits par les industries des pays conquis pendant la période d'occupation ‘est consignée aux troupes miltaires ou paramiltaires des pays aliés,privilégiant, dans la mesure du possible, des fournitures dja CO eee ee eres eee reac "Allemagne doit adopter un programme draconien de rationalisation et de standardisation de Ia production. Disposer de miliers de véhicules de divers types avait rendu compliquées les opérations de maintenance et de réparation, Le manque de piéces de rechange et de pieces de caourchoue laisse en stand by des flotes enties d'engins motorisés tout en augmentant de fagon considérable fa somme de traval de atelier. Parmi les ressources les plus importantes provenant des pays occupés, on compte naturellement les vehicules blinds. La tendance reste de concentrer le matériel dorigine allemande (incluant done Autriche et la Tchécoslovaquie) dans les divisions de Ponzer et de Panzergrenadier. Mais quelques-unes dentre eles regoivent de larmement d origin étrangére, De er eet ee reteset La plupare du temps, les biindés étrangers cohabitent avec les productions nationales au sein des formations allemandes, provoquant des problémes maintenance et de fournture en piéces de rechange, sans compter ceux lis pour leur utilsation et leur mise en ceuvre. C'est done un veritable cauchemar ge ee ee aes eau ee eens eee ae ee et teers Cree eee eee te eee eres een eats lors de son cycle de combat sur le théitre ey mai, la division Herm complet est plate en état dalerte Aa nouvelle de Tenfoncement de la Ligne Gusta et des attaques en cours autour de la téte de pont d’Anzio et Nettuno, Ih division cesse les préparatifs son transfert sur le front ori tal et se déplace de 350 km vers le sud da Latium, avec la mission de créer une digue destinée i brise le fax allié, Etant donné que l'ordre de mouvement été donné avec un certain retard, alors que sa présence en premiére ligne doi: tre déterminante, et au'vu de la situation de crise des forces allemandes, la divi sion di plus vite po des trois itinéraires principaux (un Te Jong du littoral yrvhénien, le second 4 scondaires, le g de routes plus rapides), Les incessantes attaques aériennes aux. quelles unité est soumise durant ‘mais aussi celles subies une sensibles en hommes et ‘outee, une de ses colonnes est surprise par une attaque bli les collines Albani, Malg ‘mann Gxing, prend part aux combats & partir du 24 mai dans la région de Val: ‘montone (Ror des 92., 334, Division, protégeant la retraite de ha 10. Armee et défendant la route nationale 6 Casting, d'une importance vitale Le premier & arriver sur place est le bataillon de reconnaissance, c'est- APeKptw. 1V Aust. H | tu l/PeRgt. HG, ‘ouch sur la bord «Fun entonnoir de bombo fu sudauest de Rome, debut isin 1944, Le numéro 11524 » di oe rouge st cans lear. Le char ext Tun dos exemplaires rogue en Toscane ‘quelques semaines plus tt, ‘ot posséde un revetament ‘62 Zinment contre les mines adhesives ‘cEmagnetiques.> 4dire la formation la plus motile & 5° ‘38 pet fie fu La dense ela dion ‘toujours 6 Un membre a 5 uipoge {un StuG i vot G ea Fallschirm-Panzer-Ouicion atch eas ‘epuia ie Latium, durant Fété 1844. Le soldat gece endoee une vere calle Sane es oke ene came tae ‘mann srezen Thaneregarn ans les environs de Roma, Les carcasses de vehicules démontrent la dangorosise es «Jato » (Jegdbombor ‘os chosseurs bombardars} ‘liés. utilisation de branche Pour le camouflage permet tune protection relative Composantes de la Posantes dea division durant a retake | | dlspouion, qu sent deca tiche dans la région de Thole 24 mai pis dans celle dArtena le 25. Le lendemain, les pre mers chars du Pane Ragnene font leur apparition, et ces der. 5 riers reconquidrent immédia un ec dol Hoonann Gorn Les combats tement (mais temporairement) Inout relat Lariano 4 Artena. Le 27 | asefitte une atioqueatinne en Toscane rma, la division contre-ataque §Artens abandonner Yalmontone et se porte le Durant la retraite générale, ct parvient 3 stopper Ia. progression Tong du leuveAniene, Le4 juin, les fu quelques formations alle cennemie, mais des ordres contradictoires bourgs dle Rome sont atteints par quel- mandes subissent des pertes EN ACTION EN ITALIE CENTRALE ques patrouilles américaines, auxquelles si élevées qu'elles doivent entre la 14. Armee et le LXXVL Panzerkorps des troupes anglases francaises et méme — étre dissoutes, les renforts, provoquent des indécsions ; avec I'uil sation des derniéres troupes de réserve encore disponibles, le baaillon de pion: riers la situation se degrade rapidement. Toon) enbotent pss ne siont poe combler Avec ein dea ile terme, leven Le Condmans 6 mombresxsntcex gl magne que call Keaclang. erdoone Be [Neampged Tae euche sii ats mbe en plce de nm Le 28, les Américains réussissent 4 sin fiver & travers une bréche sur le mont Artemisio (insuffsamment protégé du fait de sa position intermédiaire entre les secteurs défensifs de deux divisions, Jes Allemands reprennent du poil de la velles lignes défensives, bite et se remettent de leurs défites, dans Vespoir de ralentir de nouvelles lignes une nowelle fois la vague préts 4 amén de résistance, La Hermenn Giving pour- déferlante allige. La Ligne les limites de compétence entre unités suit done le combat le long duTibre, 4 « du lac Trasiméne », qui s'étend de _nécessaire& l'envoi de renforts destinés Tivoli, Mentana et Monterotondo (le 6 Piombino & Ascoli Piceno, consttue une la défense de la Toscane centrale et de juin, s'opposant aux Britanniques), sur position de premier ordre étant donné préparer des positions de défense ulté Ja Ligne Dora & Viterbo (le 9 juin), Sant’ qu'elle constitue la premigre vérita- _rieures, notamment le long de 'Arno et Angelo, Bagnoregio ‘jusqu’au 13 juin, ble ligne de défenses composée par les du Metauro, aux c6tés de la 356, Infanere-Dirsion, Allemand depuis a perte de leurs posi- Aprés la prise de Rome, 'avancée alliée csSud-africains)etau-delid’Or- tions au sud de Rome. Selon les plans est, dans un premier temps, réguliére veto, détruisint ou minant les voes de du Haut Commandement allemand, elle et assez rapide, génée uniquement par ‘communications et les points névralgi- doit étre en mesure de résister au moins les ceuvtes de démolition babituelles A mettre au crédlit des arridre-gardes 5° tant toujours des points trés délicats sur tun front), lise quasiment bre par les divisions Hermann Giving et 362, If Di. Lassailant atteint rapidement Velletri et attague les Allemands par surprise Cos demiers tentent une contre-attaque pour les en déloger, le 30 mai, avec les cing derniers Panzer IV disponibles et le ques lassésderriére elle tune dizaine de jours, soit le temps ‘mai, il est impossible de tenir le front. ayant plus qu'une vingtaine de chars, 8 Jagdpancer IV et 12 Pak, ayant perc plas de 2.500 hommes en espace d'une semaine, la Hermann Giting es toutefois en mesure de ralentir I'avance alliée en divers secteurs du front et se retire en bon ordre vers la Ligne Caesar (au sud de Rome), menant des combats d’ar- riére-garde et récupérant des unités alle rmandes débandées. Elle est alors divisée cen trois Kanpfgreppen principaux, les Kluge, Heine et Oehring, Les deux pre rmiers s'aticulent autour des régiments de Panzergrenadier renforcés et le dernier autour du batallon de reconnaissance et © Archives Guglshni de deux batallons de la 29, Rnzergena- diee-Divsion. Les bataillons II. /Ps. Gren, ‘ . Giuncarico, gt HG 1 et I,/Pe.Gren.Rge. HG 2 doi 3 28 jin 1944, vent étre dispersés et le personnel est ss E dispatché au sein des autres formations. Le? juin, la division Hermann Giving doit 1 Archives Guglielmi Une merits Moda enemies, Mais les combats plus le 20 juin sur ¢ Trasiméne », la regoit quelques Cependant, ble mobilité en ra Dlindés ou avril 1944, la 10, Panzer-Komps demeure dans le secteur de Saline di Volterra, faisant office de réserve Le soldat ass ‘surlegardetove est de garde etn de proven Pek W Aust Hou J dtr a 22 juin 1948 ‘su pled de Chas bastion dons alomand ola Ligne du Trasiméne Le char était rests posts ‘su cimetiére pendant quelques jours et tale ‘entrain de cantreattaqur les Sudarcains ‘Appine at touchs un Sharman dela 17 South ican Armoured Brigade (quits rappé son tour par un obus de 75 mm tire pare char du Captain Human. On note Faspect dela pte entimagnétique Zimmer. anti-débarquement. Le 24 juin retire de la zone a rmanceuvee d’encercle avec le Kampfgruppe von Necker Ligne Klara), Montepulciano (le 28 ji nfort dela Abadia (le 29 juin), IN RAISON.DU MANQU mI ADAPTES-AU- REMORQUAGE: acelin cacee te an Jong de la route pour Montepulciano, ‘On dtingue parfitementrinsigne de ‘Rormann Goring sur la plague frontale 4 20 juin 1944 ® du semicon juillet, prenant le 8 Un Jagdpanzor IV dy I/Pegt: HG simulacre d’attaque du centresville afin ‘8 San Giovanni Valdarno enjulle 1844, [Le chaeeour de char a subi une avarie ‘la transmission Laissées libres, les roves matrices ‘on permettant le remorauage, Tongue distance Les effats des projectiles de 15 om sont dévastateurs. cameramen de la Lyfaffe. Les arti: leries de campagne, antiaérienne et Iance-fasées de Ia division sont perp tuellement en action, Durant le mois de juin 1944, la Her- mann G la perte de 3600 hommes entre tuts, bless malades et disparus. Son unite d'as saut, le Seurm-Bataillon, est réduite dune omies. Les jeunes recrues '7 ov 18 ans sont de plus en plus ruses au sein de la division. Des blindés regroupés is de réorganisation, il ne reste que 12 Panzer IV et 118 engins i ou semicchenillés opérat mann Giring remonte la rps et, le 12 juillet, elle gue sans succés les ements avancés de la 6" South-African Armoured Din se voyant méme repoussée att nord a. Aprés ces vicissitudes, elle sel L’Amno » et se regroupe, le 15 juillet, dans lar ‘ola Pedrosa, Budrio et Ferrare ; cen effet, depuis le 12 juillet, elle a regu son ordre de transfert sur le from de P'Est. Mee Neste ee Eine ee) Se i en ; doa propegane ~ 16 Ponzer IV au LJP2.Rgt. 4, quiles verse en aot au Il/P2.Rgt.26 quand Il prend lvraison des chars Panther en remplacement Cee eee Un Panzerfaust 30, srme indviduole eee 8 pore miso, tale al wlisée contre des blinds ou des bunkers, ‘ou encore pour se frayer un chemin ‘travers des habtatione By ae eee ee ee etc ety lors des combets de russ. Se et ea Man 4 Se ce ee a ee ee ae Un aire Panzer V fen ection en Toscane, IV E 'HAPITRE Exsangue aprés plus d’un an de combats ininterrompus sur le sol italien, la Hermann Géring prend enfin le chemin du front oriental, aprés différents reports motivés par 1’évolution défavorable de la situation locale. C Le Pekptw. i Aust: Nruméros 122» | A PARTIR DU 22 JUILLET 1944, 72 la division est ofdé & d'autres unités ‘ont sous sn feu une plane iealinne. sine ralenn®- _ convois ferroviires partent le Vérone, _poursuivant les opérations sur le front ‘traversant le col du Brenner, et passant italien. Rejointe par le ./Pe.Rge. HG par Innsbruck, Munich, Dresde et équipé de chars. Panther, Ia division Breslau, a destination de la Pologne, obtient de grands succés contre les Entre le 26 et le 31 juillet, la majeure troupes blindées russes, contribuant partic de la division est regroupée prés ainsi 4 parermomentanément une de Varsovie. La derniére unité & quitter attaque particuliérement dangereuse Vale est le Panzergrenadier Regiment Seules quelques-unes de ses formations HG 2, engagé 4 I'est de Florence. Peu sont impliquées dans les épisodes de la avant’ son voyage vers la Pologne, révolte de Varsovie, tandis que le gros Ja Hermann Giring compte 17 000 de la division combat au nord-est de la hommes, 6 Panzer Ill, 37 Panzer IV, 9 ville Jjgd:Pz.IV,2 Marder If, 10 Fakpanzer 38, A la suite de ces événements, elle 45 véhicules blindés 4 roues et semi- est utilisée en tant que noyau du chenillés, 20 semi-chenillés Maultier, Fallichirn-Pancerkorps Hermann | Giving 58 semi-chenillés légers et 60 moyens récemment constitué (le 1° octobre et lourds, 260 motocyclettes, 450 1944) et composé du commandement voitures de tout type, 340 et de quelques unités de corps d’armée, camions, 7 Nebelverfr, auxques il faut ajouter Ia Fllchirmpiger 40 pidces d'artillerie de Panzer-Dirsion HG 1 et a Fallchiemiger ‘campagne, 17 canons Panzer-Grendier Divison HG 2 (cette Pak 40. Une partie derniére ne sera opérationnelle qu'au de Varmement de mois de janvier 1945), Avant a fin de la guerre, le commandement de corps d’armée revendique officiellement Ia des: truction de plus de 150 avions et 300 véhicules blinds soviétiques en espace de quelques mois. Le Fallichirm= Panzetkorpe Hermann Giring parvientd regrouper pas moins de 60 000 hommes. Il combat en Pologne puisen Prusse orientale ct dans certaines poches encerclées par [Armée rouge, détruisant ddes centaines de chars adverses, Une évacuation par mer permet de sauver 6 000 de ses hommes, qui continuent 4 liver batalle, buattant en retraite toujours’ plas profondément au coeur du Reich Les combats sont féroces et_ne prennent fin que le 9:mai 1945 Dresde, avec la reddition finale. 2: Giese Menou.s TemariouE LES EXACTIONS PERPETREES PAR LA HERMANN GORI ia division Hermann Goring est aussi protagoniste de I guerre en Italie sous un tout autre point de vue. Cae eee ee ee ee ee eg des partisans ialiens mais aussi contre des civils innocents. Les enquétes conduites par les Allés puis par les autoricés ee ee eee ee ee ea eee ee ee eee eee ee ed eee ee ee ee eed nee ese eed Se eee ee tee eed Ce eae eee te ee ne ea eee Be ee ee eee eee aad Reena ee ee ec et eee n'aient pas accepté ou compris la guérilla, dont la menace (non réglementée par les lois de fe guerre, la discipline Dee ee tte eet eens Cee ee oe eee eee One eee aici Alnsisia division est directement coupable d'un nombre important de massacres. Parmi les épisodes les plus sanglants, ‘on peut citer ceux de Mascalucia, Castiglione, Scafatl, Nola,Acerra, Bellona, Capoue, Caserte, Maddaloni, Afragola, Teano, Presenzano, Naples, Monchio, Susano, Castrignano, Cervarolo, Civago, monte Morello Vallucciole, Mommio, Chiusi, Sinalunga, Civtella Val di Chiana, San Pancrazio, Cornia, Cavrgla, Castelnuovo dei Sabbioni, Meleto, Monte San Savino, Bucine, certains ayant eu lieu 2u mois de jullet 1944, soit quelques jours avant que la Hermann Goring ne quite le territoire italien pour le front oriental. Tuemanoue ree Mone Na Eeablet eet Por tetoprd eee eee eee Bice prion nr reer caer neEet eure etent avec le plus grand sérieux par les autorits brtanniques,amérixines, canadiennes peer mental inte erat ener ary Clee ean ee eee nes Paces ne ee eran eee nerd Pee ney eaten ene eet eet eee ey ee et ee es etn nae aie tN Heep, Leal poo cana an eat a LA oa apap ci aa na ap . Pareinperii ree nena rion epernerrerinn ce ee ee eee eer | Cee ei ea ane uc | De ea ce ac? lle une trainée de sang dans son silage. D'un autre c&té, il convient d'jouter que Fon a ateribué & In division des erimes qu'elle n'a pas commis ‘Ans le massacre de Pedescala (dans la région de Vicence),au mois d'avril 1945, or ee ete ees ‘et journalists (sur la foi semble-t-ll dun rapport du Comité de Libération National Pee cut te eee ee ad See eine bas | a | poset thiea ee near any Un char Befehiswagen Panther Aust. | {41 Falschiom Panzonfigimont HG 1 ‘en Prusse orientale, &automne 1944, {etbataiton rvendique la dectrocton 89 bindés ot 43'eanons sovtiques en quatre urs Fh cans secon tent Eo “ye rendre aux ‘Un camion rempli de mobiior porse ‘ineigne dela Hermann Goring. ete) Leéparpillement des grandes unités sur _cétés de troupes provenant d'autrestuni- Les considérations que T'on peut for- de larges extensions du front (voire tés —et provaque méme une confusion muler & la umigre de histoire de la rméme sur des fronts différents) avee le au sein des services de renseignements division sont multiples, complexes et, «pret» d'unités de combat ou la créa-adverses, a méme situation, finalement, dans certains cas, contraditoires, Ind tion de groupes de bataille ad hoe pour dans laquelle les historiens risquent de bitablement, 'unité peut disposer dun © personnel motivé — et politisé —, sou- des périodes allant dune seule journée se retrouver en cherchant & reconstra 4 plusieurs mois, a été une constante _avee précision les vicissitudes des for- vent volontaire et extrémement bien dela tactique allemande au cours de la mations militares allemandes. La divi- entrainé. Elle est dotée d'une artlle Seconde Guerre mondiale. Cette élasti-- sion Hermann Giving en est le parfait rie étoffée (de campagne, antisérienne, Gité opérationnelle constitue un certain exemple, antichar), de formations motorisées et avantage — sil'on exclut les problémes Pour s’en rendre compte en effet, il d'un excellent armement, ‘Toutefois, ceréés au personnel, qui doit combat- sufit simplement de suivre ses dépla- les rivalités interarmes se sont par- tre dans des liewx peu familirs et aux cements et ses combats sur une carte, fois manifestées, étant donné que la 74 division, appartenant& a Lufémaf, était souvent placée, sur le terrain, sous les ordres d'autres unitésn'évoluant pas aut sein dela méme « caste » CCertaines sources allemandes crtiquent ouvertement Ia conduite des troupes dans les phases initiales de la campa- ge d'ltalie et la justification exprimée ce sujet, & savoir le manque de person- nel expérimenté en raison des pertes enregistrées en Afrique, apparattinsuf- fisante, Depuis le printemps 1944, la division Hermann Giving évolue avec un organigramme trés incomplet, méme si celle-ci est souvent privilégiée lors de la distribution de nouveaux arme: ‘ments, Elle jouit d’une bonne riputa tion au sein des forces allies, dont les services de renseignement cherchent & cen connaitre les deplacements dans les moindres détails, afin de comprendre quels secteurs du front offriraient une Flsistance majeure leur progression et ainsi mettre au point des contre- Composée d’un noyau de vétérans de grande expérience et trés motivés, Tes recrues instrutes en Allemagne ot aux Pays-Bas jouissent d'un entraine ‘ment pointu et réaliste. Les honmes de la Hermann Géring obtiennent ainsi de nombreuses décorations en récom: pense des actions de guerre effectuées sur le sol italien, Le nombre important darmes automatiques et lourdes en dotation au sein de la division a permis rer eee Artierie > Porte ou retranchements Etot-major — Position dortillerie Did Zambon eines Infonerie de mortage BD 009s ewes Pome =) Tram Parade praised \ Seen rs chives Gum | Coulee AX Piste rwton spre OA | oo AA champs petrotéres eee crete) (2) Canons ontichars: HE Borrages Brecmeeaen | 1] Transmissions eee z ane urns papers 2] Maintenance DS tom wie i fo] —— ine Sandrine Murvedro C2] Plmewrs hemi de Fer ee Hf Leer pppenes Hh ters : Flewe 0 rire eae A Cours eu sioner MP ere a Coma ee 0906K87 —— Irontiere fern oe fia) Erne ?_ Deplacement me a a toe (1 bette TD ferote [] Compagnie > aque arine HB srvomiqes > tance ataque ie fors-this 2h Sombardement & >| os | mr senna DS Ee ce SL ee Seer eer eee ea eet See par la volonté du Reichimaichall Hermann cree ee ee Tei ter eee ee ere ’Air allemande, Composée de personnels Pere a eae eat een eres eee oreo oe eee ee ceereray puissance grandissant, elle fut finalement Sey ee oe ees ee Se ee ee eee ee ‘Ce numéro vous propose de suivre cette division lors de sa campagne en I Coat ae eee eis engagements en aie centrale, en passant par les eee tet et eee ey Dotte, Vous y trouverez de nombreuses informations ee ee ane ee oe Se ae Un numéro exceptionnel, rédigé par un spécialiste ce ere ee eae at ee ei iota