Vous êtes sur la page 1sur 86
les porte-nvions escorts 4 Samar es Par wer Brisa on Dossier tactique 5: Bavion fossoyeur du euirassé? ! HOTA UNI AE OMI) ORF OM 1) On A tbe DD PEE UGE 14 =| dee Sree pases ral € Nowlin yn Fang {400 XP les 19,90 #5 TAMMIE 95 $,.16;90"$ Ci ee er G eeuet 13 € Etats-Unis 14, YMBOLES D'UNITES (TYPE 0.T.A.N.) ee Lp) cms ies [| rwonnstsince Mowoycites [ERR] vemere mécanito FR] wren motors BS] tnsrere [Sy coronas @asa eared WA Atilere antiaérienne [aR] tremtere vorocneste @ ] ranpo triteuses motoristes “Cénie micas Ginie motorig am ees Q Arsene motorisée seer ee GB) rte nécarsts bes PanzerGrenadiere pronnent place sur un Panther Aust. G ci 1/24. Panzer-Rogiment ce la 111, Panzer-Brigade. Uhomme deboutau centre tient lin détectour de mines et son camarade en tain de ‘rimper transporte labatoro sur son dos, Poe tun contenu gratuit etd es forums visites de musées ~ ainsi que toutes les informations concernant Champs de batalle, Champs debtale Thematique et Champs de batale seconde Guere Directeur de publication Veronique Beruand Redateuren chef Jean-Philippe Lire (lanier @neetaccom) Redacteuren chef adjoint Stéphane Mocbain Scere deduction Gautier Lamy (anny@nettercom) Redacteurgeaphiste adjoint ‘Hetny Fulci Rédacteurcorecteur (Christine Line Redacteur graphite adjoins Mates Dupont Alun Vale Princip cllaborstenst Giles Alida, Vincent Bourgignn, Dominique Bure, Brice Charon, acl CChumton, Chrisp Ceram, iee— Edouard Cie, Georges Gulu, Valentin. Ferroul, Morgan Hamad, ie is, Keith Johunasen, Vinge La Luis, Benne Le Babe, Stephane Manto, Stephane “Monva, Rayan Nene, Patric Rowe, Raph Schneider, Ole Teen, Abonnements vente numéro Tube Richer shonnement@conft-trategiecom Redaction, Public CCONFLITS & STRATEGIE PAE La Pe $70 avenue Jan Monnet, 13760 Saine-Cannat= France Tel. :084220 1525, ac: 04422019 65 Venter enkinoge en Fences NMPP sen Begiue deur Difion~woetondeur be USA.& Canad: johannseneonfitestratgiecon Suis Portugal / DoneTom NMPP Contact sem & placement herent entitle com Impression: EpelIndstie Graphic Leoumnborro 4 OF 2805 Tran, Espagne Commision partie: 0914 K 89944 ISSN 2100-0476 Depot gals pation (Champs de bate we publication de Confit © Static SARL amcapital de 10000 € Copyright Confit etre Notre couverture La crolseur lourd Japonais Tone avec son camoutage caractéristique apres la guerre & Selorar. sera mis hors-servico lo 24 ulet 1945 a Kuré par des apparels de TU. Navy apris une carriére bien remple. Sur son flanc, on apercolt le 502 (ex-U-B62 allemand) ote -501 (ex0- 181 allemand). profil du destroyer américain Heermann (cf. fiche p. 39) a ll ee La Gazette e1a Seconde Guerre mondiale Par Raphael Schneider, Patrick Rouveirol, Mamadou Lamine Touré, Philippe Lamarque & Jean-Philippe Liardet 4 La bataille de Samar, point culminant de la bataille du Golfe de Leyte Par Pascal Colombier/ Profits de Vincent Bourguignon 8 Les gabelous durant la Seconde Guerre mondiale Par Raphael Schneider 60 Kampfgruppen et Panzer-Brigaden Par Jean-Philippe Liardet / Profils de Vincent Bourguignon: 68 Fiche tactique 5: Lavion fossoyeur du navire de ligne? Par Pascal Colombier/ Profits de Vincent Bourguignon a4 Anciens numéros 16 Critiques de livres & wargames %0 ‘Abonnement . Nos auteurs. Jean-Philippe Liardet es docteur en histoire lita at eudes de defense spine ‘enamulation ce conf a ose des tudes pou le Mine de Defense. + Raphot! Schneider, iulite dune malvse distor stun plémoogue spi ‘ans lesconfitsetarmaes méconnves Pascal Colombler ext amateur histoire arte des XD et Xie, Mamadou Lamine Touré es colonel et directeur dela Fondation du Taller, = Philippe Lamarque es doctew en théclogle docteur en dot et doctaur ds ates ‘estFauteur de 25 ves et de plus de 200 articles. + Vincent Bourguignon es un sraphiste et web designer pasionné parla Seconde “Gere monclae Ia els execute de nombreux dessins pour de eso des jeu et ‘expose ses oeuves sur itp fnwzcrawingsjestelr et hte” zarmor jet rots photos: NARA ou BAe estas pl ie PREMIERE ANNEE -N°S, ADMINISTRATION ET REDACTION: 470 AVENUE JEAN MONNET La Gazette de la Seconde Guerre mondiale. LE NUMERO 1 FR. 50 ‘SAINT-CANNAT, JEUDI 24 DECEMBRE 2009) Le trés populaire General George S. Patton a été ovationné lors de son dSfIIé a Los Angeles hier. ‘Vom nore ARTICLE COMPLET EN PAGE 5 Le destin croisé de deux princes... ‘Vor Noree mxguere EN PAGE 7 hers lecteurs Pour compléter notre premier Thématique Seconde Guerre mondiale, actuet Iement en kiosque, nous vous proposons un dossier sur la bataille du Golfe de Leyte avee son point culminant, Ia bataille de Samar, od les cuirassés japonais semblent pouvoir anéantir la flotte de débarquement américaine, Le culrassé, une arme dépassée? Voila le sujet de notre dossier tactique. Au ‘méme moment, en Europe, lAllemagne met fin & la courte et malheureuse ex- périence des Panzer-Brigaden. Enfin, vous ne verrez plus les douaniers sous le ‘méme oell aprés ce numéro. Dans le prochain, cap sur Ia Norvége, Ia Lorraine et Tarawa. Bonne lecture et bonne année 2010! L'étrange histoire de la Panzer-Divi- sion devenue Artillerie-Division. ‘Vom works arricur COMPLET EN Pace 8 Le blanchiment des troupes colonia- les francaise en 1944 en question. ‘Von L'ANALYSE DE NOB DEUX EXPERTS EN Pact 12, Jean-Philippe Liardet (dr) La Gazerre pe La SeconDE GUERRE MONDIALE Net4War Technologie du futur. Si vous souhaitez discuter avec les membres de notre rédaction, de nous faire part de vos envies de lecture ou tout simplement dis- cuter d'histoire militaire, visitez notre site Internet et participez A notre forum de discussion. www.net4war.com La , les Hancock, Hornet et Wasp ainsi que les deux CVL Monterey et Couspens. En cette matinée du 24 octobre, les 18 porte-avions descorte de Sprague continuent d'appuyer depuis le lever du jour (vers 5h45) la progression des éléments de la 6° Army et sont positionnés entre Leyte a Youest etle 738.48 lest. Le 24 octobre au matin, lescadre de Kurita navigue capaunord-estentre Mindoroet Panay. Les premieres reconnaissances sur Tarchipel sont lancées par le TG 38.2 au lever du jour Entre 630 et 7h00, les avions de reconnaissance japonais partis de Lugon repérent entre les grains le °7G38.3,situé le plus au nord du dispositifaméricain, ‘Aussit6t Pamiral Fuludome,commandant de a Flotte aérienne des Philippines, ordonne une série d’attaques par les appareils basés & Lugon. ‘A8h00, un Helldiver de UTntrepid repére la force A a entrée dela merde Sibuyan. A 8h 12 Halsey estinformé, avions des 76.38.2ct 3 sont envoyés la curée. Entre 8h30 et 9h00, le 7.38.2 catapalte la premiére vague assaut vers la force A. A 9b 18 dans le sud de Varchipel ‘unapparel de reconnaissance de VEnterprise(enseigne de vaisseau Moore) repére la force C 8 50 milles nautiques aun sud-ouest de Tile de Negros. Immédiatement, les apparcils envoyésen reconnaissance arméedansle secteur (Coit une vingtaine d’Aeenger) ralliet et prononcent une premiére attaque sans grands succés. Halsey ordonne & Davison de renouveler les attaques sur cette escadre. A9h00,les Combat Air Patrofdu TG.38.3 engagent les chasseurs et les bombardiers japonais qui attaquent les premiers. Le coordinateur de la chasse est le capitaine de frégate David McCampbell - I'as des as Le croeour ger Birmingham s'approche du porte-avions lege Princeton et ‘Nemmes Les qulpes de sscurts du crolseur ont amie le lances A ncanaio ‘on bt Alors qu'il embargue les Suvivants du port-avine, explosion ‘e.cedermir va provoquer un massacre pares personnels entassée sr le Ravitallementa lamer du Toneen 1944. Comm le ravitallement en carburant «side-by-side Vice-amiral Ozawa Jizaburo, Expert des porto vions,ofcler général de haute stature tres i parviondra 8 totalté do ses ‘quatre porte-evion. i remplt 22 mission mais en val, de PUS. Navy ~ commandant de la VP 15 sur! Eves. Les attequants sont basés terre mais aussi sur les porte avions d’ Ozawa, Prévenu par radio, celui-ci a fait décoller en début de matinge 40 chasseurs, 28 bombardiers en piqué et 6 torpilleurs. Les Japonais sont étrillés ils vont perdre 167 avions de tous types dans les combats survenus dans les parages du TG 38.3 dont 120 ont décollé de Lugon. Mais ces assauts ont retardé le catapultage vers la force A des bombardiers-torplleurs et de leur escorte de chasse sais surtout fenvoi des reconnaissances vers le nord & larecherche de la Flotte Combinée, desservant en cela cde maniére bien paradoxale Fexécution du plan «Sho Ls. Au soir du 24, Ozawa ne dispose plus que dune quarantaine d'appareils & bord de ses quatre porte avions, Sur les 76 avions lancés, seul trois sont rentrés fe ont pu apponter miraculeusement, 30 autres ont atterri a Lugon, les autres sont manquants ‘A.9h35,en fin @attaque, alors que les porte—avions du 7G 38.3 «chassent les grains», un bombardier cen piqué Judy place une bombe de 500 livres sur le CVL Princeton. Lengin détonne deux niveau sous le hangar alors que sur le pont denvol on ravitaille les chasseurs des premiéses CAP venant dapponter. Dans le hangar, le personnel prépare 6 Avenger pour une attaque sur la force A. Lincendie sétend, le navire hhorsde combatest aissé sous la garde du croiseur léger Birmingham. Dans le courant de la journée, incendie ne peut étre contrdlé et, & 15h23, le porte-avions explose provoquant un carnage parmi les rescapés ct Téquipage du Birmingham venu a couple pour combattre incendie. 2 3 La pararte,pe in Men oe Sipuyan 24 octosi Repérée a 800 par les reconnaissances dela TF38, Ja force A va étre lobjet d'une succession de raids une grande partie de la journée du 24 octobre. A 8h30 les premiers avions décollent de Intrepid et du Cabot Dans le méme temps, Halsey rappelle le 7G 38.1 qui fait route sur Ulithi depuis la veille, De 10h30 a 15h40, cing raids principaux vont frapper a force A. ‘Aux alentours de 10h 25 a 1030, a premiére vague 'assaut arrive en vue de la force A avec 45 appareils du TG 38.2 (12 Helldiver, 12 Avenger et 21 Hellcat). Les Avenger placent une torpille sur le Musashi a 10h27 ‘et une autre 4 10h 29 sur le croiseur lourd Myoko qui porte la marque du contre—amiral Hashimoto le chef de la 5* division de croiseurs. A quinze noeuds sur deux lignes d'arbre, le Myoko fait demi-tour vers Brunei. ‘Lamiral transfére sa marque sur le Haguro. A 12h44,la force A est 4 18 nceuds cap au nord-est lorsque survient le deuxiéme raid: 35 appareils dont 15 Avenger en provenance de I'Evex, du Lexington ‘et du Langley. Ils auraient di arriver de concert avec ceux du 7G 38.2 mais leur catapultage a été retardé ppar les attaques aériennes japonaises. Les Avenger placent deux torpilles sur le Musashi qui désormais navigue a la traine de Tescadze, seulement escorté par le croiscur lourd Tone et deux destroyers. Les Helldiver placent quelques bombes dont deux de 1000 livres sur le grand navire mais sans conséquences sur la marche de Tescadre japonaise. ‘A 13h30, une troisitme formation attaque la force A, ce sont 49 appareils provenant & nouveau des porte-avions du 7G 383. Is ont été dérournés de leur objectif initial, Pattaque de cibles terrestres opportunité & Leyte. Armés de munitions pour les objectifs terrestres, leurs attaques ne causent guére de dommages aux navires de Kurita. Néanmoins ces assauts placent!'état-major de Kuritasous une pression Les curassts japonais sous los ataquesamércsines. A promior| plan le Nagat, au second plan le Kengo, au fon le Yamato suv ‘da Musas entre de fume Photo extraordinaire prise par un pilte américain en mor de ‘Sibuyan le 24 octobre vers 1430, Le curassésjaponals trent es obus clusters anti-aérons «san-shiki». Les projectiles do 457 mm du Yamato pésont 1360 kilos et libérent 1500 feagments| Incendllres: du latex enduit do phosphors... Ceux de 356 mm {es Kongo ot Haruna libérent 700 fragments. Spectaculaires, cos projectiles semblent avoir te plus genants que letaux permanente. Par ailleurs, Kurita a regu & 1152 un message de Nishimura 'informant que la force C avait ‘6 repérée puis attaquée par T'aéronavale américaine (1G 38.4). Les Avenger ont placé une torpille sur le Fuso mais sans vraiment ralentir le cuirassé; un destroyer a été coulé, Désormais, la mission méme des forces japonaises peut sembler compromise aux yeux de Kurita et de son état-major. Les raids de 12h 44 et 1330 sont réalisés avec une couverture de chasse réduite, Ceci est la conséquence desraids du matin ubis parle 738.3 qui ont mobilisé de nombreux apparels de défense aérienne. Ceci fera regretter a Kurita Tabsence quasi permanente de couverture de chasse au-dessusdesa lotte durant ette journée. Disposant de peu de moyens et manquant de pilotes aguerris, Pamiral Fukudome préféra utiliser ses appareils offensivement en direction de la menace plutot que de concentrer ses effectifs de chasseurs au-dessus de la force A. Mais Paviation japonaise est tailléeen pices parles CAP etla défense antiaérienne américaine sans apporter aucune couverture & la ote de ligne, livrée aux assauts aéronavals américains. Facteur aggravant, Kurita ignorait totalement les résultats de Vaction de Faviation basée & terre et sa vision densemble des opérations sera toujours tres réduite AL4h 15survientlequatriémeraid,quantitativement le plus important avec 21 Helldiver, 18 Avenger et 26 Hellcat catapultés du Franklin et de YEnterprie Une partie de ces avions prévus pour Pattaque objectifs navals Popportunité en baie d’Ormoc sont détournés de leur mission et participent action. Les résultats des premiers raids sont en effet jugés moyens ct Halsey veut en finir. Le Musashi encaisse quatre tomplles et au moins quatre bombes de 1000 livres; son destin semble celle. Entre 15h20 et 15h40, deux raids frappent coup sur coup les navires de la force A. Ce sont d’abord 34 appareils en provenance des TG 38.3 et 4. Les a,c ey | Lo Musashi ost fouché par une torple & babord, le 26 octobre "1944, Lavantest oj enfones dans eau et, dans quelques heures, les vagues viendront bate fa tourelle nt. 50 équlpages vont fe géantqulcoulera 8 19h36, B eet eee pilotes sont exténués. Pourla plupart cest la deuxiéme mission de la journée, Dans le méme temps se présentent 12 Helldiver, 3 Avenger et 16 Helleat de VIntrepid et du Cabot. Tous ces avions sont armés pour Tassaut anti-navires. Le Musashi est harcelé. Il encaisse dix torpilles. Les Américains ont voutu en finir avec Kurita avant de se retourner vers les porte-avions d’Ozawa, Mais, 4 la mi-journée ceux-ci, sont toujours introuvables... Léclatement de la TF 38 en trois groupements tactiques semble avoir desservi la cohérence des assauts menés. On improvise cété américain face 4 une certaine dualité dobjectifs: détruire la flotte japonaise, mais aussi détruire des objectifs d'opportunité en soutien de MacArthur a Leyte. Des appareils destinés a attaquer des objectifs terrestres sont détournés vers les cuirassés japonais. Ainsi dans la méme journée le groupe Davison aura mené des reconnaissancesen mer de Jolo, attaqué la force C de Nishimura, préparé une vague d'assaut en soutien aux troupes de MacArthur pour finalement faire route au nord pour participer aux raids sur la force A en milieu d'aprés-midi. Les engagements aériens de la matinge retardent par ailleurs les raids et les reconnaissances au nord. Les distances importantes entre les porte-avions et leurs objectifs, notamment pour le groupe Davison situé le plus au sud, limitent les emports de charges par les apparels d’attaque. La TF 38. réalisé 259 sorties offensives sur la force ‘Actperdu 18 avions durant ces raids, Pour les Japonais Ie bilan de la journée estsérieux. Le Musashi chavire 41935 apres avoir encaissé entre 15 et 20 torpilles et 40 bombes...Le Yamato, le Nagato, le Haruna et le croiseur léger Yahagi sont endommagés & des degrés divers. Le croiseur lourd Myoko a da faire demi-tour, Mais sur le fond, si fon excepte la disparition du Musashi et les pertes subies par les personnels de pont (défense antiaérienne et passerelles notamment) dues aux mitrallages des avions américains, les navitesjaponais conservent une grande partie de leurs capacités opérationnelles, Les conduites de tir des cuirassés et des croiseurs sont intactes (seule a tourelle B de 406 mm du Nagato est hors de combat) et la force Acest encore capable de naviguer a grande vitesse. ‘Néanmoins, ébranlé par les attaques incessantes «que subit son escadre depuis le passage de Palawan, nerveusement éprouvé par ses pertes et le naufrage le son navire-amiral la nuit précédente, excédé par "impanité dont semblent jouir les sous-marins et Yaéronavale américaine, Kurita décide & 16h00 de mettre cap Touest (cap 290 2 18 noeuds) hors de portée de laéronavale américaine. Les pinces nord et sud du plan «Sh6 1» ont été découvertes et attaqueées. Pour Famiral japonais, il convient de faire le point sur les dommages subis et sur les sésultats éventuels des attaques aériennes de aviation japonaise. IL décide de faire route & Fouest jusqu’au coucher du soleil pour ensuite faire demi-tour sous couvert de Tobscurité quitte a avoir du retard (environ 6 heures) sur son planning initial. Le 24 au soir, Ozawa semble introuvable et Kurita devine plus quil ne la connait présence de trois groupes aéronavals en Mer des Philippines. Ses informations restent en effet trés fragmentaires La sournte ou 24 vue ou core american ‘De 8h30 & 1700, les trois groupes de la TF 38 lancent et récupérent les pontées d’attaque sur les forces japonaises. De plus, les chasseurs du groupe Sherman ont da livrer de nombreux combats aériens en matinée. Des reconnaissances ont été lancées & Touest et att nord pour débusquer la Flotte Combinée. Lactivité aérienne a été trés soutenue. En fin de journée les équipages sont fatigués. Les avions cux sont aux mains dela mécanique. Pour Halsey, la situation est frustrante. Tout comme Tamiral Fukudome, il est obsédé par les porte-avions 25 26 ennemis, Mais jusquten milien daprés-midi alors que le demier raid sur Fescadre de Kurita rentre de mission, ilria toujours aucune nouvelle de la Flotte Combinée CCiest partir de ce moment qu'une série dévénements va décider du sort qui attend le lendemain les porte avions du contre-amiral Clifton Sprague. A 1500, Tetat-major d’Halsey décide que «si les circonstances, Texigent», une force baptisée TF 34 composée de 4 cuirassésrapides,2 croiseurs ourds,3 croiseurslégers et 14 destroyers placée sous les ondre de Lee (en fait Tescadre euirassée du Pacifique) sera détachée du gros et wenvoyée A Ia rencontre de toute force japonaise importante signalée a portée des cuirassés». Cette TF 34 recevraainsilibertéde manceuvre si Halscyledécide et pas avant, Nimitz et famiral King & Washington sont informés de cette décision, Kinkaid également. La situation esta priosi verrouillée dans le nord, Les opérations aériennes de la matinée ont retardé le catapultage des reconnaissances vers le nord et le nord-est en direction supposée dela Flotte Combinée. ‘Mais une série de messages arrive coup sur coup sur Ia passerelle Amiral du New Jersey. A 16h00, une reconnaissance du Lexington repére les cuirassés hybrides Ise et Huyga que l'amiral Ozawa a envoyé cn désespoir de cause dans le sud en avant-garde de sa force pour venir provoquer les américains. Si cette annonce semble fournir une feuille de route toute trouvée a une hypothétique TF 34, en revanche elle niéclaire nullement Halsey sur la présence dans son nord des quatre porte-avions japonais. A 16h30, Une bombe de 500 Hvres touche le Yamato au niveau de la tourlo n't Le cutassd ne subla que des dommagos lors & "oceasion des combats des 24 ot 25 octobre. lun message de reconnaissance (vraisemblablement un Bomb Damage Assesment) d'un appareil de VInsrepid parvient a Fétat-major d'Halsey y apportant satisction et soulagement: La force A fait route & Touest; Hescadre japonaise semble trés éprouvée, de nombreux navires sont endommagés, le Musashi est stoppé totalement désemparé. On sait depuis que Tinterprétation de ce compte-rendu fut ts optimiste A16h40, ces rapports A peine digérés, un troisiéme ‘message de reconnaissance émanant d'un appareil du Lexington fait état de quatre porte-avions repérés & 160 mille i peine au nord du TO 38.3. La conjonction rapide de ces trois informations va figer la situation des 24 prochaines heures. ‘A 17h00 la réflexion du chef de la 3° Fleet est au stade suivant: Le potentiel de Ia TF 38 est quasiment intact, malgré la perte du Princeton, avec le retour escompté du groupe McCain. Meme si pourcette fin dejournée du 24 un nouvel assaue nest plus envisageabie, les quatre porte-avions japonais sont enfin a portée. Leur destruction inarquera la revanche definitive de la lotte américaine trois ans aprés Pearl Harbour, la guerre dans le Pacifique se cristallisant depuis autour des porte-avions. Le dernier survivant japonais du raid du 7 décembre 1941, le Zuikale, porte Ia marque de Vamiral Ozawa, Halsey tient enfin sa bataille. Léronavale Japonaise « été décimée le matin méme par les CAP et la défense antiaérienne américaine. La force A, seule menace jugée sérieuse pour Ia 7 Fleet, se replie, on potentiel fortement amoindsi Verneur o'Hatsey Halsey décide alors de tourner toute sa puissance de feu vers Tescadre d'Ozawa. II prévoit dattaquer Ia Flotte Combinée aux premigres heures du 25 et de faire route au nord avec toutes ses formations, y compris les cuirassés, pour éeraser une bonne fois pour toutes les derniers porte-avions japonais et leur escorte. Contrairement & favs de ses adjoints et notamment Mitscher et Lee, Halsey décide de ne pas laisse une éventuelle 7F34 & San Bernardino pour au moins trois raisons: Kurita se replie et ses pertes sont jugées sévéres (1 cuirassé et 4 croiseurs lourds coulés ou hors de combat); Halsey ne veut pas lsser sans couverture aérienne les cuirassés de Lee monter Ia garde A si faible distance des aértodromes de Lugon; il veut disposer de toute sa puissance de feu ne pas laisser séchapper un seul porte—avions d’Ozawa. Mais sur ces trois points et avec le recul, on peut dire qu'il se trompait. Kurita a fait demi-tour a 17h14 et fait & nouveau route vers le détroit de San Bemardino. Les faibles forees aésiennes japonaises aux Philippines cont subi des dommages terribles avec 167 appareils Le contre-amiral Citon «Ziggy» Sprague, une des figures de Ia ‘batalla de Samar I fat partie de cote Joune génération dofciors ‘généraux qui connut plus les passoels dos naviros do combat ‘commandant du. CV-18 personnels du T6 77.43 ‘oppostrent une résistance acharée ia force A détruits lors des combats aériens de la journée (en comptant ceux ayant décollé des quatre porte-avions) et de nombreux autres détruits au sol. Les pilotes sont pour la plupart des novices totalement dominés par les_pilotes chevronnés de Vaéronavale américaine Les forces aériennes japonaises basées au Philippines ont perdu une grande partie de leur faible valeur opérationnelle. Par ailleurs, fescadre Ozawa est relativement faible avec quatre porte-avions ne disposant quasiment plus 'avions et deux views cuirassés hybrides aux eapacités réduites, pour ne parler que des grands bitiments, comparée la puissance de feu de la TF 38, Halsey veut sa «bataille définitiven mais, plus que tout, Pamiral le plus populaire au sein de 'U.S. Navy ne veut pas subir les critiques endurées par Spruance, accusé d'avoir laissé échapper Ia flotte japonaise aprés la victoire des Mariannes. Comme le disait le chef iétat-major de Mitscher, le célebre Arleigh Burke: «Halsey ne-voudrait pas quion lui reproche de pécher par exces de prudence.» Done au-dela des questions relatives au manque informations erédibles sur Weétat réel de ses adversaires au soir du 24 octobre, il ne faut surtout ‘pas sous-estimer également le facteur psychologique dans les décisions prises par Halsey durant cette fin de journée. Outreleftitquela 7F38nedoitaaucunprixsengager dans archipel philippin, les ordres de Nimitz sont par ailleurs clairs: «dans fe cas oit une occasion de détruire une importante partie de la flotte ennemie se prévente ou peut dre orté, cette mission devient prioritaire.» Enfin, sur un plan purement doctrinal, Halsey applique a la lettre un principe asséné depuis des décennies au Naval War College: «Don't divide the Fleet» (ne divise pas la flotte). Cétait un des credo de Tamiral Mahan, Halsey justifia sa décision par sa_conformité aux principes de concentration, initiative, offensive, de poursuite et de destruction de Tennemi, Mais en ne tenant pas compte des circonstances propres au contexte qu'il rencontrait alors, application de ce principe apparait mauvase Pour beaucoup dobservateurs, la relative pauvreté de 1a formation historique (Ia chaire histoire maritime a disparu a la fin du XIX¢ siécle) dispensée par le Naval War College avant guerre peut expliquer aussi le manque de perspicacité du patron de la 3” Fleet Halsey «le bouillant, Timpétueux» décide done de tourner toute sa puissance vers Pescadre d’Ozawa. ‘Mais, & 1935, alors que seul face & son destin le ‘Masashi chavire au large de ile Romblon,un message dun Avenger de reconnaissance nocturne du porte avion Independance du TG 38.2 vient & nouveau semet Je trouble au sein de Létat-major de la 3 Fleet. La force A est repérée en mer de Sibuyan cap i lest. A 20h15 Halsey semble se rattacher Tavis de Mitscher et envisage de laisser Lee au débouché du détroit; Kinkaid en est informé par un message. Mais en proie au doute, il hésite a diviser ses forces pour laisserle détroit sous a surveillance de la TF 34, éventuellement épaulée par un des trois Tavk Groups dont il dispose. A 2022, il adresse un long message aux états-majors de Nimitz Pearl Harbour et de Kinkaid & bord du navire de commandement Wasatch «Force centrale gravement endommagée selon rapports regu. Fais route vers le nord avec les trois groupes pour attaguer @ Vaube les porte-avions ennemis.». Lescadre de Kurita lui apparait donc toujours trés diminuée. ‘A20h30lechefdela3” Fieetrenonce définitivement A diviser ses forces et rameute ses trois groupes de porte-avions ainsi que lescadre cuirassée du Pacifique vers le nord alors quil sait pourtant que Pavant-garde Ozawa ne compte que deux vieux cuirassés hybrids, Ise et le Hyuga. Les cuirassés de Lee frapperont Jes deux navires de Famiral Matsuda et Paéronavale attaquera les porte-avions et les trainards «par dessus» les cuirassés. Au méme moment, un autre message de reconnaissance indique que Kurita est & 24 nocuds dans les eaux libres entre les les de Masbate ct Burias, quasiment au sortir de la mer de Sibuyan. Les Japonais en retard sur Vhoraire forcent le feux. ‘A 22h30, un Avenger de reconnaissance de VIndependancesignale quelesfeuxdebalisagedu chenal de Ticao (détroit de San Bemardino) ont été allumés par les Japonais. Bogan, & bord de "Intrepid, alerte Tetat-major d'Halsey naviguant & quelques milles & bord du New Jerey. Ise fait assez séchement eenvoyer sur les roses», A 23h05 les détails parviennent a ‘Mitscher sur la vitesse et la position de la force A. Celle-ci est située & moins de 40 milles nautiques du détroit en route & 20 noeuds cap au nord-ouest dans une zone particuliérement mal pavée. Mais Halsey afi serviret, vers minuit le 25 octobre, les 65 navires des trois groupes de la TF 38 font Jentement leur jonetion (U.S. Nevy ne manceuvrant pas aussi bien’la nuit que le jour) et sont cap au Mitscher et Leo étaint opposés & Vidéo de Iaissor San ‘Borardino sans surveillance. Mais Halsoy agitcontrat'avis: de bes subordonnés au 3 récoption du rapport de Vavion de independance on porta anecclot suivant amiral Halsey a-t-! ce rapport?» demande Witscher ‘exc8dé & Son oficior des apérations ‘uly répond Ie Capitaine de Vaisseau Flatiey Eh bien il veut mon avis I n'a qu’ m‘appeler, mal jo vals me couche.» ripond Mitscher. 27 Champs de batailfe vous propose des articles complets sur: toute l'histoire militaire de I'humanité ‘avec des analyses, une riche cartographie, des fiches matériels et armements, Un nouveau regard’sur la stratégie et la guerre, ‘Au sommaire de'ce numéro: ‘ Ss Faits de guerre (Les troupes de marine (1622-1822) La prise de Taiwan (1895 Les elephants de guerre La guerre contre les Creeks (1813-1814) | | Sette Si Nene : * Le siége de Bomardund (1854) + La guere\russo-géorgienne (1921) + La révolte de Spartacus (73-71 dvaht J+.) + Pringipe Tactique n?5: Le\contact 100 pages couletrrs,.dos carré-collé, grand format _ 23 x 30 cm, cartes, organigrammes et profils en couleur: Ser nr: het R Pour commander “ry lghdmayho\s2s (gh) Chapel tat Of ~~ priement gar eater, ‘aracennaese a) si jean) i PAE La Pl 15960 Sint Cannat cchégite ou mandat. TSR aah et chez votre Telli aat: 30 COMP E-RENDU D’OPERATION Tal nines QE ooh3s Lescadre de Kurita débouche du détroit de San Bemnar- dino cap au 90. A leur grande surprise les Japonais ne ren- contrent aucune opposition au sortirdu déteoit, Kurta sen inguie,craignant un pidge et ne pouvant imaginer que les ‘Américains aent pu laisser ainsi Ie déteot sans surveillance (notamment de sous-marins) o2ho0 pris sa navigation dans le detroit, la force A se place en formation de recherche de nuit sur un large front 03h00 Cap au 110 sure golfe de Leyte aprés avoir paré la cote nord de Samar, Kurita ignore que son escadre se trouve alors 4 150 milles nautiques de Ia zone dans laquelle crose le TU 77.4.3 (indicusif radio Taf 3) pout la ait. I ignore égulement le désastre qui frappe la pince sud du dispositif japonais. Il sat en revanche que les attaques adriennes et son demi-tour en mer de Sibuyan hi ont fait perdre 6 heu~ es sur les prévisions shoo Une reconnaissance aérienne japonaise repére le TU 77.4.3 exactement sur la route de Kurita. Ce dernier sien est pas informe. o4h30 ‘Un message du destroyer Shigure stme la consternation dans letat-major de Kurita en annongant que la force C 4 &té anéantie, Tes lentemnent,Iescadre japonaise se posi- tionne en cercledéfensifanti-aérien. Sur le Natoma Bay letat-major de Stump (TU 77.4.2 dicatiftadio Taf 2) code le message de Kinkaid etans- mis pur Sprague ordonnant des reconnaissance ariennes sur San Bernardino, 05h00 Les wls de reconnaissance armée sur Suriguo demandes cen milien de nuit par Kinkaid décollene de la 7 77.4.1 Taffy 1), alors que Yon prépare également sur tous les por~ te-avions descorte les premiers raids de a journée. Les trois groupes sont aux postes de combat.Surles CVE du 7G 77.4.2 Seeicr) (Tay 2) es premitees Combat Air Patrol (12 Wildat) décol- lent wers a baie de San Pedro eta zone de débarquement. osh10 Sur Ommaney Bay (Taffy 2) les missions de reconnais- sance sur San Bernardino se préparent, ls pilotes ne sont pas trés chauds pour voler de nuit dans les grains mais les ordre sont les ordre. I faut debarraser le pont denvol des avions 'appui prévus pour Leyte (cest-i-dire les ca tapulter car ees missions restent prioitares) et prépare les Avenger pour les missions de reconnaissance lointaine et les indispensables patouilles anti-sous-marine (ASM), © Ponte~Avions o'esconTe U.S.S. GAMBIER BAY (CVE-73) | Gambier Bay, porte-avion c'escorte classe Casablanca LLongueur hors-tout: 4961 piods soit 151,92 métros Matra bau: 65 pieds soit 19,82 métres, Largeur max: 1081 pods soit 32.97 me Tirant d'eau: 6,32 metres Pont c'envol: 474 pieds x 80 pieds soit 144,57 mx 244m Hangar: 256 X 56 solt 76,08 m x 17,08 m 2 asconsours: avant 41,11 X 33,9 solt 12,55 m x 10,35 m arriéro 37,164, 9 solt 11,31 m x 12,77 m capacite: 14000 livres soft 6355 kos 4 eatapuite H2-1 longueur 22:26 métres, catapulte un avion de 41000 livres (5 tonnes) 8 60 now Déplacement pleine charge (1944): 10902 tonnes ‘opulsion: 4chaudiéros Babcock & Wilcox, 2MTE Skinner Unatiow ‘une pulssance totale de 9000 ev ~ RSET ETST Le comar oes PORTE—AVIONS o'ESCORTE apo t a boon dvr ur ex curaear fr30raba oegie lrg. Coe Suton seine gras e marmuves Boxe tes tn ames une nn carotene fees {usTonsmpprocn une AOSHI moa Yar es patie ‘Soe 0530 12 Wildcat sont catapultés de VOmmaney Bay, Sur le Gambier Bay (Taffy 3), quatre Avenger passent aux mains des acmnuriers qui « tombent » les bidons de napalm prévus pour les missions d’appui sur Leyte et commencent instal Iation de corpillesanti-naviees \Vtosse maximale aux essais: 20,75 nenuds. En opérations: infrieure & 20 nanude Rayon de giration a 15 ncouds: 411m Autonomie: 10240 milles 415 nepuds Fuel propulsion: 1890 tonnes Carburant aviation: 129713 gallons soit $83700 ites (mais en ‘pération 100000 gations) Iunitions 1944; 482 tonnes au total Aviation: 27 Detection: Radars SK, SG, SP Equipage: 764 ‘Armoment 1944: = 15 neh 38 (127 mm) 8x affuts de2x 40 mm = 2020 mm 31 A} NANT -ALd WO: dO. ‘OMPTE-RENDU D’OPERA' c tnsoutan constants Sprague duran is deux heures ete crigu @ ‘rn course-poursute de Somar Une bonne parte des pout mie oh Tarboro 3 puts ovale ue porte avons Se Stan. «s patrouilles ASM décollent des porte-avi- ns toujours suivant Forde du jour pré-établi la velle 05h45-05h51 Le Marcus Iland de la TG 77.4.2 (Taffy 2) catapulte 10 Avenger en mission de ravitillement au profit de la 96" Infantry Divison. Les avions emportent des réser- voirs deau et 1 200 rations K. Le Kadashan Bay catapulte 4 Wildcat et 4 Avenger de patcoulle ASM, Tenseigne de vaisseau Hans L. Jensen décolle du cap nord/nord-ouest avec son Avenger équipé de charges de profondeur. o6h00 LOmmancy Bay catapulte deux patrouilles ASM mixtes ccomposées chacune dun Wilicar et de deux Avenger. A ce moment-Li, les trois groupes de porte-avions descorte sont Gralés sur un are nord/sud de 270 milles nautiques, Taf 1 st 130 milles au sud de Leyte, Tif 2 est au large du golfe de Leyte et Taffy 3450 mills au large de Samar. 06h20 Les trois Taffer retournent aux posts de ville les équi- pages sont au breakfast. Cst Ie lever du jour. Tif 3 est en route au 355, 06h 23 Les radars de Tescadtejaponaise signalent des échos aé- sens dans le sud-est 06430 Le radariste de [Avenger piloté par Jensen avise ce der- ner quil obtient de forts échos sur son scope. Bien que pts tn vee ek ft Le Fanta yet rear deSpou oan Bay 2s rao rin carte antl son re ceus-ci soient en dehors de sa zone de patrouille Jensen écide de « renifler» cette piste 06h44 Jensen repére une escadre de grands navies environ 25 miles danske nord-oues de Tf 3 puss idetife comme Geant japon Tend compre son pore-wvion (Kado By, Tf 2) e prononce une attaque ur un grand nave le cxirassé Haruna ave es charges de profonde Sor le Fonte Bay, navire-amiral de Clifton Sprague (Taf 3) om discern dans le nord-estYclatement dbs de DCA et Fhorizon e découpent les premizres mares en forme de pagode Cesta stupéfcton a ce momenta sein du 7G 77:43 Personne ne sit trop qu sont exactement ces navies apo anise surtout dois viennent et pourqut ils ont pas été detects. Bent la core remplae la surprise Ta vigie du Yamato identi & 23 miles des porre~ avions dans le sud-est 60° sur a gauche du navire-amial Crest Ia spear a cin de Teat-maor de Karta Por les plus pessimistes cest méme une confirmation: des porte— tvion icine powent signifier quune chose,Ozawaa chou tt Tecate se etowve face tun appat a porée de canon de ln 7F38 dHlalsey qui lu end une embuseade. Kurta nfa pls le choi, il ordonne la chase générale. Les navi~ res japonais se rent vers ennemi par dvsion voir méme individuellement o6hs0 Lenseigne de Vaisseau William Brooks dela FC~65 du Sain-Le,eglement en mision ASM, repéte son tour fa Force aponaise dans le nord-ovest de Tay 3 dune distance éralude entre 20 et 30 miles Pour etat-majr de Tah 3, ‘SAMUEL 8. ROBERTS ‘SAINTLO DENNIS: eae Sod = te aur aaa ard vara aaa o = Eas Sere come on wen ocr x eee oye ole oe: ot ‘ln tormaton srs g/t dat on lo ay pert ee 8 Sb apie roe Tana, este es ‘ce rapport est la confirmation de la présence dune escadre Japonaise Dis réception du message de Jensen, le contre amiral Stump place Tiff2 aux postes de combat sur la rou- te aviation cap au nord-est. Les Avenger disponibles sur les 6 porte-avions sont aux mains des armuriers qui chargent tompilles et bombes anti-navires. O6ns4 [Aprés avoir un instant songé se dérober cap au sud (et en avoir été dissuadé par son supéricur direct), Sprague fait mettre ses porte-avions face a lest en route aviation pour permettre i « tout ce qui vole » de décoller pour attaquer les naviresjaponais. Ordre est donné aux avions dalle se poser pour ravitalle sur Taff 2 ou sur les plate-formes de Tacloban et Dulag a Leyte. A Taube du 25 octobre, Spraguedisposesursessixbitimentsde97chasseurs Wildcatet 72 Avenger. Cestlefectife plus important des trois rou- pes. Mais depuis 05130 environ, un quart des apparel est <é{h en vol poures missions du matin. ‘Bay pus le Heermann et le John C. Butler. La ‘arriere deco demic provent des fumignes. La photo ost prise faTavant de Taffy 2.& arrera du groupe, le Fanshaw Bay cto White Pains sont dj ta cble des curassésjaponais, (TE enum cay = 2S pis 0656 ‘Taffy 3 ext aux postes de combat, les navires mettent cap au 87°4 17,5 nccuds. Le destroyer Jobnston, placé a Vartiére de la formation américaine, est maintenant le plus proche dela menace. Le commandant Evans ordonne de tendre un tideau de fumée a 2500 metres des porte-avions. 06h57 Ordre général est donné pour Taffy 3 ditmettre de la fumée par les cheminées et par Touverture des conteneurs chimiques embarqués habituellement sures avions. 06h38 L’Ommancy Bay catapulte le dernier des 10 Avenger de reconnaissance demandés 4 02h00. Le cuirassé Yamato ‘ouvre le feua distance maximal, 35000 métres, ur Tif 3. 06h59 La premiére salve tombe entre les porte-avions provo- quant dénormes gerbes de couleur. Comme les Frangas, les Japonais utlisent des marqueuts de couleur différente pour identifier les tis de chaque naviee. Le réglage nest pas encore bon. arm les appareils disponibles su les porte-avions, cer~ tains sone déja équipés pour la seconde vague d'appui sur Leyte ou pour la reléve des autres missions de routine en cours. D'autres sont en stand-by sans empors, les pleins ne sont parfois pas complétés. Peu importe, on improvise alors que les salves des croiseursjaponais se joignent celles des cuirassés, Les appareils sont montés sur les ponts en catastrophe, les navires sont en route cap & lest pour offir le maximum de vent sur le pont. La route aviation serait plurdt au nord-est mais cela rapprocherait trop la forma~ tion des Japonais dont les croiseurs déboulent a plus de 20 nceuds en provenance du nord-ouest. Des avions décollent sans les pleins, d'autres avec des charges de napalm ou des grenades ASM... Certains pilotes cet équipages en salle de briefing montent sur le pont pour se rendre compte que l'appareil qui leur était affecté a déja NOLLVUd0.0 NANTU-LdKOD COMPTE-RENDU D’OPERA' Le compar DES PORTE—AVIONS D'ESCORTE <écollé avec d'autres leur place (Ces premiers raids décollent dans les minutes qui suivent le branle-bas de combat. En fait, ce ne sont pas vraiment des raids. Certain avions se regroupent une fois en Tair autres sont seuls. On fait Vinventaire des armements une fois en vol, Rien de conforme aux doctrines de TUS. Navy, id rgne un certain désordre. Labsence dune queleonque couverture de chasse japonaise va sauver bon nombre de ces équipages qui partent& Passauten ordre dispersé. Leur seul but ese de géner les navites japonais et les endomma- ‘ger antant que possible afin de retarder Tineluctable cat, 07h00,le 7 77.4.3 est vraiment tout sel face a Kurita o7hoo Sur le Gambier Bay. On prépare 11 Avenger dela VC~10, le douitme est indisponible.7 avions sont équipés pourin- tervenic au profit des woupes au sol ou pour des patrouilles ASM et sont sur le pont denvol: cing avec des bidons de napalm, des bombes General Purpose ou rien d'autre que leurs armes de bord; deux sone équipés de charges de pro- fondeur. Dans le hangar, 4 autres appareils sont en cours de chargement avec des torpilles pour répondre & ordre de Kinkaid demandant un raid conte les forces de Shima, ‘Mais sur deux entre eu, les pleins ne sont pas complé- tés et lenseigne de vaisseau Gallagher décollera ainsi avec 45 gallons, soit un aller simple vers les navies japonais. Les croiseurslourds japonais suvis par le Kongo, pren= rent un cap est nord-est semblable a celui adopté par Taffy. Le reste de la force A est au 110. o7ho1 La Taffy lance un appel Taide en clair état-major de la 7 Flee la batalle de Samar commence. Stump appelle Sprague et lui annonce le soutien de Ti 2 Malgré les grains de pluie, le Nagato tire quatre salves de 406 min sur les Kalinin Bay, Gambier Bay et Saint-Lé ce dernier est encadeé. Le Kongo et la Haruna owvrent le feu avec leurs 356 mm. o7hos En donnant Forde de chasse générale, Kurta ne prend pas -rsiment le temps de postionne son esa en we d'une ac- tion concerte des différentes divisions plates sous se oes ‘Au contra, chague catégorie de nares engage lescade de Sprague aus rapidement que Fallonge de son atlerie ou sites le at permet, Pout Tamra japonais i est impéraif lagi I fimagine en face des porte-avionseescace amé= sain capables de donner pls de 30 neeus et attend asez rapidement ase retrouver face leur escort de cura api des. Le temps rs pas aux manoeuvres subtle, Ce choix at «que aura certainesconséquences comme par exemple la rapide dispersion delescade japonaise Kuta a ordonné la 7 divi sion de croseurs du vieeamiral Shichi (Kumano, Suzuya, “Tone, hilum lagulle se joigent le Haguro ete Cho, rescaps des 4 et 5 divisions de chasser une position de ie sur Tavant des crass, Désormais prs de 26 nruds es six ‘riser & peu prs en ligne defile entiment une mancewve de contournement de lesa american. Forts de leur vitese poterille, le Kongo et le Haruna Jes suvent, le premier sur Te flane babord des croseurs le second sur leur amie. La manceuvre dencagement de Taf. commence. Les destroyers demeucent en divisions autour du Yamato et du Nagato, cette formation étant imi- tée dans ses evolutions parla vitesse maximale de ce dernier (24 newuds) Le Fanshaso Bay et le White Plains & arse de la for~ ration américaine, sont encadrés pat les tirs de 356 mm