Vous êtes sur la page 1sur 98

CONVERSAT10NS

pratiques de l' oral

g'en

PC2l21

.M37

2003

c.2

Cidalia Martins jean-jacques Mabilat

~

~

;>

::)

e

~

~

Z

e

---,

~

~

~

L

Z

~

u:

~~

e,

gj

s:

'"'

e

'"

p

.s

ti

-

'"e

lO";

~~

E~

oB

-

:J

e

_ u

~I

CflAPI'TI'lf¡

I

Pr ésentattons - ft une soirée

ÉOOUARO : Tiens, Patrick! Bonsoir. PATRICK: Bonsoir, Édouard. Comrrient vas~u::?,f

PATRlCK : J'apercois Oiga. Je vous laissefaire connaissance.

8

-

Prendre

~!

,-

contact

SALUER

Bonjour.

PREMltRS

avec quelqu'un

Bonsoir.

(;ONT.~(;TS

~ En France, vous pouvez dire bonjour iusou'« 19 h

, ) -, ou 20 h en été, 17 h ou 18 h en hiver. Ensuite,

dites bonsoir. On ne dit bonjour qu'une fois par jour a la méme personne. Sinon on risque d'entendre un rebonjour qui signifie on s'est déjá vu aujourd'hui, vous avez oublié? Alors si vous voyez une personne pour la deuxieme iois, contentez-vous d'un sourire entendu.

Bonjour, rnonsieur I rnadame I Bonjour, Pierre I Isabelle.

mademoiselle. Bonjour, monsieur le directeur.

Bonjour, docteur,

Bonsoir, monsieur I madame I

madernoiselle.

Salut.

COLlCOU.

Salur tout le monde. Mcssieurs clames.

Cette detniere expressíon s'utilise parfoís quand on entre dans une boutique.

--_< - En cas d'incertitude, la question Madame ou

l

"mademaiselle? est a déconseiller (car indiscrete). 11vaut mieux utiliset madame, quitte a se faire corriger.

IABORDER

QUELQU'UN

Dans la rue

Excusez-mó.i, monsieur I

rnadarne Imademoiselle Pardon, monsieur I madame I

madcmoiselle

S'il vous plait, monsieur I madame í mademoiselle

Pour souhaíter la bíenvenue a la gare / a I'aéroport

Bienvcl1l.1ea Paris. Soyez les bienvenus,

9

-

CH"f'I'rR~,

I

Dans un bureau Excusez-rnoi de vous déranger! Je peux entrer ?

On peut répondre:

Je peux vous aider? Je peux vous renseigner? Que puis-je faire pour vous?

(RECH.)

Dans une soirée On ne se connait paso Bonsoir.

On ne s'est pas déjá vu quelque

part ?

Tiens, salut ! Ah tiens, qu'esr-ce que tu Iais

la?

tu !le te souviens pas de mOL?

Alain, quelle surprise ! Ca fait longternps l

O h , Marianne , c ' est LOi? Je nc t'avais pas reconnue avcc ccuc nouvelle coiffure !

NOMMER QUELQU'UN DE LOIN Cest la femme d'Etienne. / Cest fa directrice. / Cest madame Vincent / Cest Stéphanie.

Quand la personne arrive

voila ttienne. / Voilá le docteur.

DEMANDER

DE SE PRÉSENTER

A QUELQU'UN

Qucl est votre nom ?

Vous eres rnonsieur

madame

/

/ madernoiselle

?

Tu t'appelles commcnt ? C'est quoi ron prénorn ?

SE PRÉSENTER

Je suis monsieur Martin, Perrnettez-moi de me préscnter, je suis monsieur Grandet. (RECH.)

Je m'appelle Alexandre / Céline. Moi, c'csr Stéphane / Patricia, el toi ?

1O

-

 

PRtMIERS

CONTACTS

PRÉSENTER

QUELQU'UN

Vous connaissez Phílippe? Tu connais Isabelle ?

Je vous préscntc mon épouse, Je voudrais vous présenter notre comptable, madarne Carsac.

Je te présentc Catherine.

RÉPONDRE

Enchanté/ e). Ravi(e) de vous connaitre.

A UNE PRÉSENTATION

Bonjour, / Bonsoir,

IDEMANDER

Cornment allez-vous ?

Vous allez bien?

DES NOUVELLES

Ca va? Comment ~a va ? Tu vas bien? Comment vas-tu ?

Salur, quoi de ncul ?

Tout va bien?

IRÉPONDRE

A UNE DEMANDE

DE NOUVELLES

Bien (rnerci) et vous? Tres bien (rnerci), er vous? Bien, et vous-rnéme ?

Non, ca ne va paso

Ca va (bien). Bien, merci ct toi ? Tres bien, merci. Pas mal et toi ? Comrne un lundi ! Cette expression est surtout utilisée chez les commercents, au bureau, notamment quand les. gens n'ont pas tres envie de travailler.

En cas de réponse négatíve 11n'est pas tres fréquent d'entendre une réponse négative, mais dans ce ces, vous pouvez demander:

11

-

Clto\PI'rRF

Qu'est-ce qu'il ya? Qu'est-ce qui ne va pas?

Qu'est-ce qui r'arrive ? Qu'est-ce qu'il se passe ?

(Voir Parler de son état physique, page 39 et Plaindre une personne, page 90.)

.1.-.

OUII

NON I SI

/ '- Vous étes fatigué?

- Ouí. Pour insister: - Oui, oui. ou - Eh, oui!

IPROPOSER

PREMIERS

CONTACTS

DE SE TUTOYER

! - '-"-"_ Quand on fréquente la meme école ou la meme "un,ivetsité. quand on est jeune, quand on travaille dans la métne entreprise a un niveau hiérarchique équivalent, iI est normal de se tutoyer :

On pourrait se tutoyer. On se tutoie? On se dit tu?

-

Non. Pour insister: - Non, non.

SE QUITTER

Si on vous pose une question négative, comme :

Au revoir.

- Vous n'étes pas étranger?

Vouspouvez répondre si OU non:

- Sí. (= Je suis étranger.)

- Non. (:::Je ne suis pas étranger.)

IFAIRE

UN COMPLIMENT

A propos des vétements

J'aime beaucoup votre robe.

A propos du physique

J'aime bien ta jupe. Ca te va bien.

Tu as l'air en plcinc forme. Tu as bonne mine. Tu as une mine supcrbc.

).

,

Si vous ne connaissezpas bien la oersonne, mieux vaut

-, ne pas lui faire de compliments.

IRECEVOIR

UN COMPLIMENT

Merci. (Voir Remercier, page 28.)

Vous trouvez ?

Vous eres genriltle) !

C'est gentiJ de votrc parto

Tu trouves ? Tu es gentil(le) !

I 2

-

Au revoir, monsieur / madarne / rnademoiselle. raí été ravite) de vous connaitre.

Je vous laisse ma carteo

Salut ! je te laissc mes coordonnées.

Les Fram;aisn'hésitent pas a

utíliser ciao, bye ou bye-bye.

c -

Adieu est mélodramatique et ne s'utilise plus beaucoup,

/- ", sauf dans le Sud de la France OUil sígnifie simplement

\

au revoir.

Quand on se revoit dans la méme journée

A tout de suite.

A tout a I'heure.

Aplus tardo

A ce soir.

Quand on ne sait pas quand on va se revoir

A bientót, U'espere).

Aplus.

A un de ces jours !

A un de ces quatrc l

011 se téléphonc.

On se mailc.

On se fait signe.

Quand on sait quand on va se revoir

A dernaln.

Alundi.

13

-

CItAPI'rRF.

ITRANSMETTRE

Mes amitiés a votre mari.

SES SALUTATlONS

Dis bonjour a Juan.

Embrassc bien les enfants.

Proposer

de faire

quelque

chose

Nous pourrions aller au cinéma.

Si nous allions prcndre un café?

Vous seriez d'accord pour venir avcc nous?

Pourquoi ne pas allcr au théátrc jeudi ?

Que diriez-vous de venir nOU$

a la campagne dimanche ?

voir

On va au ciné?

Si 011 allait boire un verre ?

Ca te dirait d'aller au reSTO?

Tu as envic d'aller a la plagc?

TLJ n'as pas envié d'aller danscr ?

Tu ne veux pas venir en boitc

avec moi?

--_

ciné = cinéma

boite = discotheque

resto (FAM.) = restaurant

ACCEPTER

D'accord. Avec plaisir. Pourquoi pas? C'est une bonne idée !

Non, c;a ne me dérange paso (C'est) enrendu.

Ceja me convient.

O.K.

Pas de problernc. \:a marche ! Je veux bien.

Attention! Ce/te derniére

exptession peut étre plus ou

moins enthousiaste. Elle dépend beaueoup de /'intonation qu'on y meto

14

-

PR~MIERS

CO~TACTS

REFUSER

Non, rnerci, Je suis désolé(e), mais ce n'est pas possible. Cest dommage, je ne peux paso

Malheureusement je ne peux paso

Je regrette, rnais cela m' est

impossible.

Je ne pourrai malheureusernent

pas me joindre a vous.

Je suis au regret de ne pouvoir accéder a votre demande. (RECH.)

Je regrcttc de ne pouvoir

accepter votre proposition,

Refus atténué

Cela me parait difficile.

NE PAS CHOISIR

Ca m'est égal.

Je ne sais pas, je vais réfléchir.

Peu importe.

r

•eJl- r.

Je~~eJ

-rl

-

Non, je n'ai pas envíe.

Tu plaisantcs l I Tu rigolcs !

Pas question l

Pas rnaintenant.

Je m'en fiche!

Je

IIIJ en fous ! (TReS FAM.)

Attention ces deux demieres expressions, tres employées, signifient que vous n'etes pas intéressé et peuvent étie mal

eoieptées.

PROPOSER

Est-ce que vous seriez libre

samedi prochain?

jaimerais vous voir.

UN RENDEZ-VOUS

Qu'cst-ce que tu Iais ce soir? Tu fais quelquc chose ce soir ?

011 peut se voir ? Quand cst-cc qu'on se voit ?

Ca me Icrair plaisir de te voir.

Tu es libre ce soir ?

Est-cc que lLI es libre vcndredi ?

15

-

('"1l~"I'rRF,

Pour un rendez-vous professionnel

Bonjour, jc téléphone pour un rendez-vous.

je réléphonc pour prcndrc

rendez-vous. Je voudrais prcndrc rendez- vous avcc rnonsicur / madamc / mademoisellc Est-cc que je pourrai avoir un

rendez-vous avec le doctcur ?

Vous pouvcz me donncr un

rendez-vous pour la scrnainc

prochainc? Est-ce que vous pourricz me recevoir ?

Est-cc que vous pourriez

maccordcr un cntretien / une interview ? (RECH.)

ACCEPTER UN RENDEZ-VOUS (Voir Accepter, page 14.)

Avec plaisir.

Pourquoi pas?

Volontiers.

C'est tres gentil de votrc parto

C'est d'accord.

Merci, c'cst tres airnablc a vous.

Bonne idée!

O.K.

REFUSER UN RENDEZ-VOUS

Je regrettc, ce n'est pas possible. Je regrette, mais je nc suis pas

libre.

e'cst tres gentil a vous mais j' ai déja quclquc chosc.

Ca serait avcc plaisir rnais Cela aurait été avec plaisir mais

(RECH.)

Désoléíc), je ne pourrai pa:; vern r.

Dommagc mais je ne peux pas

ce soir,

Mcrci mais jc nc peux vraimcnt

paso

Samedi, ca ne rn'arrange paso Je préfére un autre jour.

16

-

DIFFÉRER

PRF.MIr:,RS

SA RÉPONSE

«:OI'lTA«:TS

Je ne sais pas si je suis libre, je vais chercher mon agenda. J'ai déja quelque chose mais je vais essayerde me libérer.

Je vous laisse un rnessage. Je vous envoie un e-rnail.

J e

n e s ai s pas SL c ' csr pos s ihl c,

je vous confirme demain.

Je vous rappelle pour confirmcr,

Attcnds, jc vais voir si jc suis libre. Je ne sais pas si c'csi possiblc, je te rappcllc,

Rappcllc-moi ce soir l

Je te confirme dcmain.

FIXER UN RENDEZ-VOUS

on se retrouve oú ? la quelle heure? Oh se retrouve devant le cinéma ?

A. 8 h , c el a v ou s convi e n t ? Quelle date vous conviendrait P

011 se voii oü ce quaud ? Rendez-vous a Odéon a 8 h !

A 8 h, ca te va ?

SE DÉCOMMANDER

Je suis désolé(e) mais je ne pourrai pas venir ce soir. Malheureusement, je ne pourrai pas venir. Je ne vais pas pouvoir venir.

Je vous appelle pour

décommander mon rendez- vous.

Je regrette mais je dais reporter

notre rendez-vous. La réunion de vendredi est

annulée.

J'aí un contreternps.

r ai un empéchement de

derniere minute.

Désolé(e) pour ce soir. <;a nc marche pas pour demain

sorr,

IOÉPLACER

Cela m'arrangeraitsi OIl reportait notre rendez-vous.

UN RENDEZ-VOUS

011 peut rernettre 'Yaa un aurrc jour?

I 7

~ Rnn~71CI UmV8Is,'" t\U[Uonanesl ~

---

CII4p,·rnr.

Est-ce qu'il serait possible de reponer notre rendez-vous? Ese-ce qu'il est possible de changcr la date? Est-il possible de nous voir plus rót I tard?

On pcut se voir plus tard ? \=a m'arrange.

ARRIVER

A UN RENDEZ-VOUS

Bonjour, j'ai rendez-vous avec

monsieur I madarne I madernoiscllc

je voudrais voir monsicur I

madame I mademoiselle j' ai rendez-vous.

,

avoir un rencard (FAM.) = avoir un rendez-vous

poser un lapin (FAM.) ou faire faux bond = ne pas venir a un rendez-vous

Recevoir

quelqu'un

INVITER

(Voir Rendez-vous, page 15.)

<;;avous dit de venir a la maison ce soir? Venez passer la soirée a la maison .

Pourquoi ne vicndriez-vous pas diner a la maison ? j'esperc que vous screz des

je t'invite a dincr, Tu viens a mon ann ivcrsaire ? Une bouffe chez rnoi, ca le dit?

nótres. Nous donnons une soirée, jc compre sur vous. (RECH.) Attentlon : quand vous uti/isez inviter, en príncipe, c'est

,<

/'

\ vous quí payez.

ACCUEILLlR

La personne qui arrive

On peut entrer ? 11ya quelqu'un?

18

-

PREMltRS

Lapersonne qui recoit

CONT4(TS

c;-a nous fait plaisir de vous voir ! Vous avez trouvé facilement? (Sic'est la premiére foís

que vos invités viennent chez vous.)

Merci d'etre venu( e).

Bienvenue ! Sovez le bierrvenu I la bienvenue I les bienvenus !

Ah, re I vous voilá !

Tiens, voilñ le plus beau!

Faireentrer

Entrez ' / Entrez done! Entrez, je vous en prie !

forre!

I Enrrez l

Pour laísserouelqu'un entrer avant vous

Apres vous!

Apres toi !

Je vous en prie!

Pour débarrasserles invités de leurs vétements

Donnez-moi votre mantean !

Donl1~-I11()i ton blouson '

Tu pcux mcttre ton imper dans

la chambrc.

------ imper (FAM.) = imperméable

19

-

OFFRIR

UN CADEAU

Tencz, c'cst pour vous!

J' espere que vous airnez les lilas. rai pensé que cela vous fcrair

plaisir,

Je vous ai apporté un pctit cadeau / souvenir, Je vous ai apporté des fleurs / des chocolars.

Tiens, c'est pOLlY roí! j'cspere que U1 vas airncr,

-'

l'

IRECEVOIR

UN CADEAU

Quand on vous offre un cadeau, avaht de l'covrlr, vous

-,

" pouvez demander:

Je peux l'ouvrir ?

Merci, c'est tres gentil.

Cest magnifique!

Ellessont magnifiques!

C'est tres gentil a vous!

Oh! il ne Iallait pas ! Vous n'auriez pas dü!

Ces deux dernieres formules ne sont pas un reproche mais un remerciement.

INSTAllER

Asseye7,-VOUS!

Asseyez-vous, je vous en prie l

20

-

Assieds-toi l

Installe-toi I Mers-toi a l'aise ! Fais comme chez toi ! .f\:e reste pas planté la, assieds-toi l

J- ---

PRF,MIF.RS

CON'r

\C:TS

APÉRITlF

La personne qui invite

Qu'cst-ce que vous prenez

(c0111111eapéritif) ?

Qu'est-ce que vous buvez? Qu'est-ce que je vous offre a boire?

------ apéro (FAM.) = apéritif

La personne invitée

Qu'est-ce que vous avez? Je veux bien un doigt de porto.

Qu'est-ce que tu prcnds (comme apéritif)?

Qu'est-ce que tu vcux boirc P Qu'est-ce que tu bois?

Qu'est-ce

que je t'offre ?

Qu'est-ce

que jc te sers?

Tu prendras bien un apéro ?

Un glac,:on?

Qu'est-ce que tu as?

] e prendrais bien un pastis.

Un doigt! signifie que vous demandez une pe tite quantité d'alcool.

A. la vó t r e ! A votre santé.

TRINQUER

Santé!

A la tienne

A la uótre.

Tchin tchin.

/

Dans un contexte formel (réception, banquet)

Je leve mon verre a la santé

de tous les participants. Portons un toast a notre ami.

IPASSER ATABLE La personne qui invite

Nous pouvons passer atable!

La personne invitée

Atable! 01) va manger !

Contentez-vous d'un hochement de tete.

2 I

-

t:1I4PITRF.

IPLACER

ATABLE

La personne invitée

La personne qui invite

Voulez-vous vous mettre ici ?

est-ce que je me mets ?

Je peux rn'asseoir ici ?

Paul, tu es a coté de Virginie.

ISOUHAITER

Bon appétit !

Pour répondre Vous aussi.

UN BON APPÉTIT

Bon app l

Toi aussi.

PENDANT Demander que/que chose

Pourrais-je avoir de l'eau, s'il vous plait ?

LE REPAS

Je peux avoir le sel, s'il te plair? Tu peux me passcr le pain ?

Proposer a quelqu'un de prendre ou reprendre de que/que chose

Vous reprendrez bien de la

salade ?' Vous prendrez un café?

Servez-vous l Vrai menr tu n' en veux plus? Qui veut LU1 café?

Accepter

_ Lr
!

Avec plaisir. Volontiers, Merci, c'est vrairnent délicieux.

Oui, merci.

Merci utilis.éseul est

ambigu (Oui, merci ? OU Non,

\merci 7), I'intonation ne suffit pas touiouts, il est bien

souvent nécesseire de préciset.

Dans une situation'formelle,. vous pouvez reiuser urte

iois, par politesse. event d'ecceotet.

22

-

Refuser

Non mer.ci.

Non vrairnent, sans facon.

PREMIERS

~O~TA~TS

Non merci, j'ai déjá trop mangé.

PRENDRE

CONGÉ

Je vais vous laisset

Oh! il cornmence á se faite tard il 'la fiiloir que je parte; nous partrons. Je vous prie- de m' excuser mais je dols partir.

Remercíet pour la soirée

Nous (lV(;)11S passé une tres bonne soirée. Je vous rernercie, j'ai passé une

soirée tres agréable,

Répondre

a des remerciements

Merci d'etre venu(e).

Le plaisir

était 1'üu1'moi ; nous.

11faur que j'y aille.

Bon, ben je vous laissc.

Salut, jc file.

C'érait genial; tres

$y111 path ique. C'était tres bon, rnerci.

arriver comme un cheveu sur la soupe = arriver a un mauvais moment recevoir quelqu'un a bras ouverts = Iui faíre un tres borr accueil

filer a l'anqlaise ou filer en douce = partir díscreternenr sans prendre wngé

daquer la porte =

partir furieux

23

-

e H A P

J 'I R r,

Souhaiter

(événement)

IQUANO

ON QUITTE QUELQU'UN

sonne journee.

Bon apres-rnídi.

Bonne nuit, Dors bien. Fais de beaux reveso

, ! -,v - _ Ces trois expressionss'utilisent seulement avec des gens ; tres\ proches (fami/le, amis) avant qu'i/s ai/ient se xoucbet.

Bon \,veek-end. Bonne fin de semaine,

A quelou'un qui sort le soit; va a une fete ou ti un spectacJe

Bonne soirée !

Amuse-toi bien!

A quelqu'un qui travaille ou étudie

Bon couraqe !

Travaille bien. (FAM:)

A quelau'un qui est malade

Reposez-vous. bien!

Bon rétablissement.!

Repose-toi bien.

Soigne-wi bien.

A quelqu'un qui rentre chez lui

Bon retour.

A quelqu'un qui part en voyage

Bon voyage.

Bonnes vacances.

24

-

PR~MJ~RS

CONTACTS

QUANO

A vos souhaits !

QUELQU'UN

~

ÉTERNUE

tes souhaits. AAA A~

-.:

).

.,'

 

A

tcs arnours.

)

~~-

Oans une situation un peu tcxmelte.

:\ i/ es! préférable de oe

rien dire,

 

lA QUELQU'UN

QUI SE MARIE

Tous mes V02UX de bonheur.

SOUHAITER BONNE CHANCE (avant un examen, un entretien

)

Bonne chance !

Merde!

_J - Merde ti'est pas trop grossier, c'estsimplement fami/ieT,

[

; -, mais ne /e dites pas trap fort! Et si on vous /e dii, ne dites pas Merci l. c'est /a tredition !

ILORS O'UN ÉVÉNEMENT

SPÉCIAL

Bon anniversaire!

sonne tete!

Souhaiter une bonne téte est de tradition en France le

~'-" -

l :jou\ r de la fete du ssitt: dont on porte te pténotn. Bonne année I Bonne sarité l Joyeuses Páques ! Joyeux Noél !

Je vous souhaite

Je vous souhaite un joyeux

N'9~l.

+ I'evenement souháité.

Je t: .souh.aite un joyeux

anruversaire.

il faut arroser ~a (rAM.). = il faut boire un verte pour feter ga

25

-

----filer

t:1I.4PITRI\

Féliciter

Félicitat¡on~ !

Toutes mes félicitations !

Je suis contentfe) pour vous!

Bravo! jc suis contemfc) pour toi !

Chapeau '

Promettre

C'est promis.

Ne VOUS inquiétez pas, je serai

lá.

Je vous promets que ce sera [ait. Vous pouvez compt.er sur moi. Soyez sans crainte, je le ferai. Vous avez rna parole. (SOLENNEL)

Je te promcrs de faire mon possible. Ne tinquiere pas, je serai a

l'heure.

Tu peux compter sur 1110i. Sans falltc!

Aider

IDE M A N o E R D'E L' A lOE I U N S E RV I e

E

Pourriez-vous me rendre L1n servicc ?

Pourriez-vous m'aider ?

Cela me rendrait servicé si

Tu pcux / pourrais me rendre U11 scrvice ? (::a m'arrangerait si

un cO!JPde: main (F.I\M.) ou donner un COLlpde rnain = arder

Pour toute demande palie, ejoute: s'il vous plalt

ou s'Il te plait ¿ la fin de la.phrase.

Pourrais-je avoir un renseignement, s'il vous plait P

Dans une situation de dange'r

Au secours!

Tu r== me passer le marrean, sil te plait ?

26

-

PRtMIERS

CONTACTS

ACCEPTER DE RENDRE SERVICE Bien sur! Avec plaisir !

Si cela peut VQU$ rendre service.

Si ca peut te rendre service.

IREFUSER

DE RENDRE

SERVICE

Désolé mais je ne peux pas.

Je regrette. Je 11e peux pas vous aider,

Je ne péUX pas t'aider. Ca rn' ernrnerde. (TRES FAM.)

PROPOSER

DE L'AIDI;

] e pellX vous aider ? Vous voulez que je vous aide ? Est-ce que je peux vous renscigner ? Que puis-je faire pour vous? (RECH.)

Tu VCllX que je r'aide ? Je pcux t'aidcr? Je te donne un eo'llp de main ? Tu vcux un coup ele main ?

IACCEPTER

UNE OFFRE DE SERVICE

Ca me rendrait vraiment service·.

Merci, c'est tres gentil.

Jeveux bien.

Merci, e' est tres aimablc de votre parto

C'est sympa, mcrci.

IREFUSER

UNE OFFRE DE SERVICE

Ce n'est pas la peine, merci. Merci c'est tres gentil! aimable, mais ca va aller.

C'est tres gentil a VOus, mais ie trouverai une soluciono

C'cst s)"mpa de ta pan mais je vais 111 arranger. Merci, mais je vais me débrouiller.

.

,

21

-

t:H¡\PI'rnE

1

retirer Ulle.épin~du

quelqu'un

----.dépanner

pied:a quelqu'un = luí rerrdreun grand service ·(FAM.) = lui rendre servic€

IENCOURAGER

Allez.!

Courage!

Vas-y! (FAM.)

N'hésitez r= ! N'ayez pas peur l

N'hésite pas ! N 'aie pas pC\lr !

Remercier

IOIRE MERel

Merci. Merci beáucoup pour le livre. Merci pour tout.

Merci a vous, C'est (vraiment) gentil

a vous.

je vous remercie d'étre venu(e).

Merci a toi. C'est (tres) gentil a toi. Je te rernercie pour ton aide. Tu m'as rendu un sacré service.

Pour renouveler un remerciement

Encere merci pour votre présence.

IRÉPONORE

A UN REMERCIEMENT

Ce n'est rien.

De ríen, Cest avec plaisir,

Je \'01.).S en prie. je vous en prie, c'est tout naturel, 'C'est la moindre des choses.

Je 't'en prie.

11 11"y a. pas de quoi,

Pas de quci l

28

-

PREMIERS

CONTA~TS

Prés'entations

DIALOGUES

- au

bureau

LE DIRECTEUR : Ah ! Lambert, vous

voilá. Je vous presente

Mrne Delaunay, qui arrive de notre succursale de Bangkok. M. Larnbert, notreD.R.I-r.~·

M. LAMBERT : Ravi de vous connaitre, madamc.

Mlvm DELAUNAY: Enehantée, monsieur.

M. LAMBERT : Vous avez hit bon voyage ?

MME DELAUNAY : Oui, merci, Mais c'était un peu long tout de

rnéme,

':.Directeur des Ressources Humaines

~Rendez-vous

chez le coíffeur

d UNE COIFFEUSE : Espace Coiffure, bonjour,

MME LADURIE : Bonjour, madernoiselle. Ici madame Ladurie.

Je voudrais prendrc rendez-vous pour mercredi,

LA,COIFFEUSE : oe., madame, Qui est votre coiffeur ?

MME LADUR.lE : C' est Jean- Pierre.

LA COlFFEUSE : 10 h, cela VOU$ convient-il? MME LADURIE : Je préíérerais un peu plus tardo

LA COIFFEUSE : 11h30?

MME LADURIE : C' est parfait. LA CQIFFEUSE : Vous pouvez me rappeler votre norn ? Ml\JE L/IDU1UE : Madame Ladurie.

LA C01FFEUSE : Bien. Madame Laduric, rnercredi, 11 h 30.

C'est noté. Au revoir, madarne MME LA,DURIE : Au revoir, madcmoiselle.

Déplacer

un rende·z-vous

LA SECRÉTAlRE: Cabinet médica].

A mercredi.

M. MONTMOLLIN: Bonjour, madame, leí ~1'1.Montrnollin.

LA SECRÉTAlRE: Bonjour,

monsieur,

M. MONTMOLUN: j'avais rendez-vous avec le docteur Cornparat a 17 b et je souhaiterais le reporter a demain. C'est possible ?

LA S}~CRÉTAlRE: Demain a la mérne heu re?

M. MONTMOLLlN: Oui.

29

-

c a x e rt n n

LA S.ECRÉT,'\1l{E : e'esr d'accord, monsieur,

M. MONTMOI.l.lN:

Mcrci beaucoup, au revoir, madame.

LA SECRÉTi\IRE : Au revoir, monsieur, A dernain.

Rendez-vous

A(.I : On se Iair un ciné ce soir? A:--Jl'.L: Je vcux bien. Qu'est-ce que m as envíe d'aller voir? AL! : (1 y a Bananas qui rcpasse au Champollion.

ANNE.: D'accord. C'cst a quelle hcure ? Au : Le film cornmence a huit heures. On se rctrouve a huit

heurcs moins dix dcvant le cinéma ?

ANNE: Entcndu. A tout a l'heure.

~Invitation

, DANIEL:

refusée

- a p r e s

Si 011 allait a la piscinc ?

SYLVIE : Tous les deux ?

DANll:L: Oui.

le cours

SYLV1E: Ca I1C me dit pas grand-chosc.

D A

'llEL

:

Tu n'as ¡ns cnvie d'aller fairc un tour, alors ?

SYl.VlJ: : Écoute, j'ai beaucoup de boulot en ce mornent. On yerra

aprcs les exams".

Un peu d'aide

Dans la rue. Une automobiliste devant un pneu creué.

PREMIERS

tONTACTS

LA DA.\.1E : Excusez-moi, monsieur, Pourriez-vous m'aider ?

LE l~r PASSA::\IT:

Désolé, je n'ai pas le temps.

Un autre passant arrive.

LA DAME: Monsieur, s'il vous plait ! Mon pneu est crevé LE 2c PA$SAJ\'T : Je suis pressé. Débrouillez-vous l Un troisiérne passant s'informe.

L¡;:3< PA$$ANT: Vous avez un problerne ? Je peux coup de main ? LA DAME: Avec plaisir, monsieur, raí crevé. LE }c PASSANT : Je vais vous changer le pneu. Quelques minutes plus tardo

L.E 3" PASSAN'I' : Et voilá. \=a y est!

LA OA.;.VlE : Merci beaucoup, monsieur, Vous ru'avez retiré une sacrée épine du pied. LE Jo l'ASSANT :.Tevous en prie, madame, c'est tout naturel l

vous donner un

Avec I'aide

de mes

$OLANGI: : Dis, Fatou,

amis

tu pourrais me rcndrc un scrvicc ?

FATOUMATA: Ca dépcnd. Qu'cst-cc que tu vcux ?

SOLA:--JGl:.: Tu peux me garder mes poissons rouges pendant les vacances ? rATOUMATA : Tes poissons rougcs ?

SOLA:"fGl:. : Oui, il suffit de les nourrir une fois par

jour.

FATOU.\1ATA: Tu pars combien de tcrnps ? SOLANGE : Seulcmcnt une scmainc. F1\TOUMATA: Bon, jc veux bien. Mais pas plus. Aprcs je m'en vais aussi.

Invitation

a diner

S.lMON : Tu es süre que c'cst ici ?

N.I\.TIJAl 1E

1/ sonne.

: Mais oui, regarde, c'est le 36. Sonnc.

JU1.JE : Éric, on sonne. Tu peux alter ouvrir ?

Énrc : J'y vais.

Érie ouure la porte.

3 1

-

CH4.f'ITf\F.

I

ÉRIC: Ah, c'cst vous! Bonsoir.

)JATH,\LTF : Bonsoir. Excuse-nous pour le retard, on a eu un mal fou a se garer.

Ente : Pas

de probleme. (Bises.) Emrez done.

SI~ION : Ticns, c'est pour vous. II offre un bouqnet de [leurs. ÉRIC: C'cst tres gentil, merei. julie, regarde le bcau bouquet qu'ils uous ont amcné.

JUI.II·.: Oh! elles sont magnifiques. Vous avez hit eles folies.

11 nc fallait paso (Bises.)

ÉRIC : Asseycz-vous. Qu'cst-ce que vous buvez? SlMON : Qu'esr-ce que tu as?

ÉRle : Du kir ou du

N A'l'HA U L{ : Pour moi, un S IMON : Moi aussi.

porto. Nathalie, qu'est-ce que tu prends P

kir.

JULlU: Le diner cst prét, Atable!

SIM()~ : jc me mets OU ?

JULlc : Toi ici, a coté de moi er Narhalie, a ma droite.

NATIIALlE:

C'est magnifique! Qu'est-ce que c'est ?

jLL.lE: Une terrine

de saUJUOI1. J'esphe que vous aimerez,

ÉRIC : Bon appétit l

S

I~I ON :

11 se fa i t tar d o II v a fa ll o ir qu'on y

dcrnain.

a i lle . 0 11 r rava il le r ót

ÉIUC : Vraiment? VOU!i nc voulez pas un dernicr verre ?

SlMüN: Non, merci. jc conduis.

NATIIA l.IE : Au revoir, Le dincr érait vrairnent délicieux.

JUL.Il: : Merci. Al! rcvoir, bon retour,

SIM D~ :

AL! revoir. 011 s'appelle, hein ?

ÉR le: Oui. Bonne route !

32

-

le nouveau DRH

M.

DLJM~ : Alors, Ie nouveau DRH*, vous l'avez VLl?

M.

HUGON: Oui, je sors de son bureau. Elle a l'alt syrnpathique et eompétente. Elle a le sens du contacto

M.

DUMAS: Elle? C'est une femme 7

 

M.

HI.JG9N: Oui, elle s'appelle Myriam Duchernin.

M.

DU,MAS:D'ou vient-elle ?

 

M

HUGON:

De I'agenee de: Rennes. Je crois qu'elle est bretoñne.

M.

DUMAS: Et quel age' a-t-elle ?

,

M.

HUGGN: Elle est plutót jeune pour le poste. la quarantaine.

M.

DUMAS: Et eomment est-elle physiquerrrerít ?

M.

HUGON: Oh! elle est brune, de taille moyenne, avec des yeux verts. Elle revient de vaeanees, alors elle est tres bronzée. Que dire d'autre 7 Elle semble étre

 

dynamique et a un tres j0Ji sourire.

M.

DUMAS: Hum! hum! merci bien. Je vais aller faire sa

 

connaissanee Imrnédiaternent.

M.

HUGON: Ah! j'oubliais. Elle est mariée et a deux enfants.

oirecteur

leur

photo e~ sur son bureau.

des ñessource: H,umaines

34

-

Tn f o r m e tj ojrs générales

sur une personne

NOM

Quel est son nom?

Qui est-ce?

C'est rnonsieur / madame Dupont 7

11) Elle s'appelle

Il f Elle se nornme

C'CSl qui ?

C'est Ro berro

AGE

Quel age a-t-il / elle 7

11/ Elle a 30 ans.

11/

\:q

Elle ,!I que! age? Iu i Iai r qucl llgc?

Pour évaluer approxímativement "age de queiqu'un, on peut dire

11a la quarantaine. Elle a une trentaine d'années.

11/ Elle a un certain age.

11 e s t j e u n e I v i e ux / áqé.

Elle est jeune / vieille / agée.

,

Si vousvoulezetre poli(et jI esr conseilléd'utillse:

L " I'adjectif agé(e) plutót que vieux / vieille cer ce dernier a une connotation péjoretive.

Cesr une personrre agée /

un semen

IORIGINE

Quelle est sa nationalité?

Quelle esl sa ville / sa région d'origine?

1I/ Elle vient de quel pays ? / de quelle région 7 /

de quelle ville ?

Il / Elle vicnr d'ou ?

11est francais / étranger / alsacien.

Elle est étranqere / normande.

11/

Elle vienl de Pologne / du Portugal.

Sa mere est bretonne et SO.npere tunisien.

35

-

' C; 11 /l. P I r Il F.

2

IllE.U

D'HABITAHO,"",

(Voir Parler de lie,ux¡ page 46.) QuelJe est son adresse I OCIest-ce: qu'íll elle habite?

A qlje! étage i

VOtiS pouvez rne ~iQ'U11esesr

eordonrrées ?

111 EUe habite oú ?

111flie habite I vil' a Paris, dans, le VIW (arrojrdisserrrenf).

'~n baníieue.

El la carnpaqné l:lr me.r /

:,3, la Olontagne.

sur l a. Cote dlA,zur j , qans l es Al pes 1 en Normandie,

.dans une ma'i$0ri,

dans

Vii) pavillpll (de banlieue).

dans lJne villa au bord de la mero

dans un studie. dans I!JA ap¡)artementl €I-ans Url'

trois piéces.

-au troislerne ,étág€, deuxiérne porte,

'a d rOITe 'e.n so ( t ¡3 ni dé.

l' aseen?8 ~r.

t-o _ EA Frence, quend C5Jnparle de pieces pótJr un

;- " appattement, dn ne cómpté hj,,{'ef'/ftéé, ni la'(uls}ne;

ni ¡'a '$(f¡/Ie d(:'! baln5l.

'

ISITUATlON

FAMIL,IALE

1Ies! rnarié et a deux eriíents.

11e:-st GellbalaireJ marié I divorcé IV~,LJ:f. cHe, est cél i bataire eí 9 un e nt a ,nl

EH~est rnariée,' divorcée tveuv«.

II a une petlte arriie I une copine. Hle a un petit arnl ¡:un c0pa'in.

II vit avec Maiie,.

IFsviverit €n-s'emble;

3~

-

D(¡,CRIRF.

p~ O,FE SS I ON

II i Elle est arshltecte I rnédedn

11/ Elle travailleá l'Alliance Franealse.

II f EJle travallle chez RefialJlt.

II1 EJleest 98ft::; l'infQrn:¡,i;ttique.

,Decrire

I'aspect

d'une

personne

['ASPECT

G~NERAL

C'est O,uelq\-I"ull'de dréle.

 

Cet horúrne leerte fernrne aun air blzarte:

1,11 Elle a I!Jn€ aro!.€, d'aílure.

Pla(~:devant un nOrA, gr91'e~a le sens de. bizarre,

Expression

11/ Elle a lJr.le expression souríentez'triste ( sé'rieus€;¡

rnélencolique.,' étonnée

,

[PiHMIERE

IMPRESSION

II ressernble asa scelJf.

~lle'~emblet paraitsymp9thlq,ue.

II/HI.€ 9 l'air aimable ¡'Yaír d'un infellectuel.

{Avóir l'air signifie.se'moTer.}

El.ledo: nn.€ l'irnpression ¡;J"étredllltraite:

1Ii! dedróles de manieres. Ellefait bonne / rñauvaise irnpréssien. Cest Une' persenne qui a beaucoup EJ.equalités,

.

.

,

TIsé comporte en dictateur,

11f~it com me si c'étair lui 1(;\

parron,

C'est un hornme hien I une fernme 'bien.

C'esr un mee super.

TAI.LLE

Ouelle est sa taille ?

'111Elle riiesuie cornbien ?

El CORPUL,E~CE

37

-

(.·tI'IPI'rRr.2

11/ Elle est de taille moyenne / de petite taille. 11est grand / petit. Elle est grande / petite. 11/Eire:mesure 1,80 m. (On dit: un metre quatre-vingts.) 11/Elle est rnaiqre I rnince 19ro,s~~),

- Pour évite: le mot gros, vous pouvez dire étre bien en

/ I '\

, chair ou étre fort(e).

--- étre rnaiqre comme un dou = étre tres maigre

Dans un tneqssin, on peut vous demander:

Quelle est votre taille ? Quelle taille faltes-vous ? Ouelle est vatr€' pointure? Le mot ta i lIe s'uti/ise pout fes .veteménts:

Je fais du 42. Le mor pointure s'utiíne pour les chsussures:

)e fais / chausse du 38.

CHEVEUX

11Ielle a les cheveux íonqs / courts ¡ mi-Iongs.

blonds / bruns? roux I blancs /

noirsv gris. frises I raides / souples. Elle est blonde, brune, rousse. 11 est chauve.

11porte lita une barbe, une rnoustache. llest barbu / rnoustachu.

VEUX

11/ Elle a les yeux bleus / marran' / gris I verts / noirs. Elle /11 porte des lunettes / des lentilles.

38

-

1) F. e R I R E

HABILLEMENT

1Ia / porte un costume I une tenue sport / une veste et un pantalon.,.

Elle a I porte un tailleur / une robe I urre lupe

Tenue correcte ex¡g~e. Tenue de solrée.

Ces deux

expressions sont: utllisées pour faire référence au type de

vétements nécessaires pour une soirée ou une cérémonie.

Par le r d e s o n é_t a t p h y s i q u e e t d e s a sa n t é

Qua.nd en vous deméinde de vos nouvetles (voir page 11); vous pouvez répQn.dre:

------

SI VOUS ALLEZ

BIEN

Ca va bien / tres bien. Je suis en pleine forme. Je vais HeS bien.

avoir bonne / mauvaíse mine

avoir la peche (FAM.) = étre en forme

SI VOUS ALLEZ

<:~ne va paso

Je ríe vais pas bien / Je ne me sens pas bien. Je suis fatigué(e). Je me sens mal. J'ai mal a la qorqe I a la tete I au dos I au ventre / aux dents. J' al attrapé un rhurne.

Je n;,21pas d'appétít.

J'a'í pris freid.

MAL

avorr mal au cceur = avoír envíe de vomir avoir un coup de barre (fAM.) = étre fatigué(e} avoir la gueule de bóis (FAM.) : Ouand on a bu tr.qp d'ekoot ls veille.

39

-

«:H"PlfRF.2

Vous souffrez

Ca fait mal! (a pique 1

AH: 1

Ouille!

Je mis souffrant. (Attention, cela signifie Je suis malade.}

Apres une maladie

(9 va mreux, Je me sens rnieux. Je vais mieux.

IPRENDRE DES NOUVELLES

D'UN TIERS

Corrrrnerrt Vq-t-II? On peut vous ré,oondre :

1Ia 39. de fiévre. Elle a de la fiévre. 11a eu un accident. Elle s'est cassé un bras. 1Iest qrievernent / légeremerit blessé. Elleest dans un état grave. 1Iest en conqé rnaladie. II se rétablft lentement. Elle est rétablie.

AU RÉGIME

11/

Elle est a la diete.

1I/

Elle est

au régime.

11/ Elle fait / suit un régime.

DANS L'ATTENTE

O'UN BÉBÉ

Ime attend un oébé I un qarcon I une filie I des jumeaux. Elle est enceinte de trois mois. Elle va accoucher dans un mois. Bernard et Nicole vont avoir un bebé.

40

-

ICHEZ lE MÉDECIN A la porte d'un cabínet médical, on peut Jire

 

CONSULTATlONS

DE

14

l-l A 18

H

Q

ÚNIQUEMI!NT

SUR

RENDI::Z-VÓUS

 

o

MÉDECIN

CONVENT;IONN'É

 

1.<-

-

d

sr /e tné ecin eSI cenventioone, les irels médicallx sont

, , , temboursés en partie ou en totelité par /a sécutité soda/e.

Le médecin peut vous dire

Vous souffrez ?

est-ce que vOUSavez mal?

Qu'esr-ce qui ue va Fas?

Enlevez votre chernise. Déshabillez-vous.

Allongez-vous.

Respirez fort!

Toussez l

[e vais vous faire une

certains médicaments.)

[e vais vous presctire des médicaments.

ordonnance.

(Elle est ttécesseire pour obtenir

Vous pouvez dire a votre médecin

(l/oír Si vous allez mal, page 39.) Je dois me faire vacdner centre la fiévre jau ne. Ii me faut un certificat rnédical.

Chez le pharmac:ien

Je voudrais quelque chose pour la grippc. Je voudrais un sirop centre la toux,

Le pharmacien oeut vous dire:

[e vais VOus donner des cachees / des cornprirrrés.z'

des supposiroires.

Vous. avez une OrdOl1DanCC ?

Vous avez une mutuellc ?

,L- - _ La mutueJ/e est une assurance complémentaire ti la

\ Sécutité socia/e.

41

-

t:1i<\PlrRF.2

Décrire

la p e r s o n n a li t é de quelqu'un

CARACTERE

Corruncnt est-il / elle ?

Q"!el ese son caractere ?

TI / UJe esr cornrncnr.?

Esi-ce qu'ill elle cst

sympnthiquc ?

111Elle est dróle I ego'iste 1sympa 1timide 111 Ene parle peu I beaucoup. 11/Elle a un complexa d'lnfériorlté / de supériorité.

avoir un

a vo i r du CCEur / a voir un gr a n d CCEur=- é tre g é néreux un homme cerñme il faut =- un homrne bien Quel dróle de typE! ! (F.AM.) ='C'es't un hornrne étranqe,

caractere de cochon = avoir mauvais caractére

IIDÉES POLITIQUES

Elle est de droite I de gauche I centriste I d'extrérne droíte / d'extrérne gauche. 11est conservateur I écoloqiste / liberal / socialiste. Elle est au PS/ au Parti dérnocrate.

LOISIRS

11fait du cheval / de la natation. file joue au golf I au tennls. 11joue du plano / de la quitare, Ene collectionne les timbres / les canes téíéphontques.

GOÜTS ET HABITUDES

file ne mange pas de poisson. 1I est véqétarien, II ne boit que de la bíere. Elle écoute du rack / du Jau / de la musique dassique.

42

-

ICAPACITÉ

I INCAPACITÉ

ot(.'RIRF.

Si vous voulez exprimer une capacité 11es! capable de marcher pendant des heures. Elle conduit tres bien. II est doué pour les lanques, Elle est douée en maths, 11a le sens des aftaires. Elle est forte en physique.

Elle s'y. connaii, en

inforrnatiquc.

!I snit v fairc.

Si vous voulez exprimer votre incapacité JE; ríe sa i s pas (b i en) n aq er , Je ne sais pas du tout conduire. Je n'y connais ríen.

le ne suis pas tresdouéíe).

le suis nul(le) en rnaths. le ne peux paso Je n'en suis pas capable. Je suis incapable de Ie faire. Je n'y arrive paso Je n'y arriverai jaméis.

o é e r i r e q u e , q u e ' e h o s _e

IOÉFINITlON

Ou'est-ce que c'est?

C'est

ICe sorrt

;

Ces!

comme

Cest

une espece de

/ une sorte de

/ un genre de

43

-

c.1l"PI'rIlE

2

IDÉSIGNATlON Quand vous indiquez un obiet, un vétement, par exemple,

dans un magasin

Celui-ci. / Celui-Ia. / Celle-ci, / Celle-lá, Celui / Celle de droite / de g-auche. Celul qui est en vitrine. Le vert./ La rouge. / La grande.! le petit. Le prernier / L-edeuxierne / Laríerniere en partant

de la droite,

Un camme ca. Un plus gros.

Si vous ignorez le nom d'un objet

Cela . / <:.a. / Ce tte chose. Ce rruc. / Ce rnachin, / Ce bidule.

UTlLlTÉ A quoí ~a sert 7

<;<1 sen a' quoi? C'cst pour [aire quoi ?

C'est fait pour faciliter le travail.

,<;a sert a enlever les mauvaíses herbes. 011 l'utilise p.ow sécurlser le courrler électronique. On s'en sert pour ouvrir les huttres,

Dime.nsions

ASPECT

Quelle e:st S8 taille / longueur / largeur / hauteur / profondeur?

44

-

ptCRIRE

Quélles sont sesdirnensions ?

~a tait deux rnetres sur trois,

1I mesure 60

rn-. (On dit: soixante metres carrés.)

Forme

 

Quelle est sa forme?

Cest (assez I tres / plutót) grand, gros, petit, mince, fin, épals, minuscule, long, court, lourd, léger. C'est carré, rectanqulaire. rond, drculálre. 11a la forme d'un carré / rectangle / triangle / cerde. 11est difforme.

Poids

QUE;i1est le poids de ce rneuble 111 Elle pese combien ?

(a pese 50 kilos.

Elle pese 15 kg.

Ca fait une tonne.

?

MAHERE

C'est en quoi?

Cest fait en quoi 7

C'~ en quelle rnatiere ?

C'est en bors / coton /Iaine / métal / or I plerre / plastlque.

Au toucber. on peut dire

C'est doux / dur / rnou.

COULEUR

11est I Elle est / C' est de quelle couleur ?

C'est muge I violet/ marran / orange·/ noir I blanc.

Elle est violette / noire / marran.

La néige est blanché. Les tournesols sont [aunes. Ce blouson est vert tonteo Sé!robe eS1 bleu clair.

45

-

C:tt"Plrnr.

2

LOCAlISER QUELQUE CHOSE (Voir Interroger, page 61.)

est-ce que c'est ? C'est loin?

oe ese-ce? csr-cc que vous passez vos vacanccs ?

Par oú passcz-vous ?

C'est oú ?

Tu vas oú ?

Tu passes par ()LI?

C'est tout preso/ C'est loin. Cest tout droit.

Cest '.3 gauche I a droite. C'est juste a (até / en face,

<;21 se trouve pres d'kl.

C'est situé a 20 km de París.

PARLER DE SON PAYS

Cest oú exacternent ? C'est loin 7 Cest grand? C'est comment? Les gens sont comment? Vous y retournez souvent?

Cest deux Iois plus grand que la France. Cest grand comme la Suisse. C'est a dix heures de vol. Cest un peu cornrne la Provence, II fait plus chaud / freid qu'id.

Le cllrnat esl plus! rnolns qgr,éable qu'ki.

avoir le mal du pays = aveir lá nestalqie de son pays

46

-

IpARLER

DU PAYS D'ACCUEIL

Je me sens bien id. J/ai des problemes avee la langue. J'airne (beaucoup) les gens / la culture / la gastronomie d'ki. 11y a beaucoup de choses ti faire ici. leí, mon travail me plait (vraiment), Je ne peux pas trouver de travail. 1I y a beaué:oup de différences / similarítés entre ici et mon pays.

l'adaptation est fadle /' diffidle pour mor.

S'INFORMER

DE l'HEURE

Ouelle heure est-il ?

Excusez-rnoi, VOtlS' avez l'heure, s'il vous plait ?

11es! huit heures (du rnatin). (8 h) 11est vingt heures I huit heures (du soir), (20 h)

11est neuf heures vlnqt-cinq. (9 h 25)

3 ti est dix heures et quart. (10 h 15) 11est midi moins dix / onze heures

anquante. (11 h 50)

Attention J On ne peut pes utiliser et quart, un quart, et derniíe) et rnolns le quart svec les civttresde 12~ 24 ce n'est oossiole que si vous etnployez les cmttres de 1 a 11, midi et minuit:

11est douze heures trente I mi<;J1et derrñ. (12 h 30)

11€St treiz€ heures trente /. une heure et dernie. (13 h 30)

1I est vingt-trois heures quarante-cinq / mlnuit moins le

quart. (23 h 45)

,.

,-

-

41

-

SqNfORMER.

On gst queljour 7' Que! jour somrnes-nous ?

On est jeudi.

Nous SO Ill mes jeudi.

SiINF.ORMER

Quelle est ladaté d'áujóurd'hui.?

IPON CTUALq.É

DU JOI,JR

DE LA SEMAINE

Quel jour 011 est ?

DE

LA DATE

On est le cornbieu ?

00. esr le 19,

11/ Elle est en avance len rétard la l'heure-

ISITUER

DA'NS

LE TEMPS

J'ltabite' id dej:llJis,deux ans. Elle;esr.arrívée il ~.~ quinze:,iQ\.Jr-s.

íe pars dans huit jours, me rcredi prochain.

le l'ai renc0ntré(e) la''9e'rtiairie derriiere.

II a beaucotrp de trsvail ce mois~.~i.

par I e r d El I a In é t é o

Quél tempS'fait-il.?

Que di! lamétéo t Qv1est-€e que prévoit I? rnétéo ? Tu as vu la météo ?

1Italt beau j mauvais j chauc t froid. 1IYel une averse I iJn QTa'ge I de la temp·~:teI du soleil.

Le del est bleu / qris,

II va pleuvoir I n~jg~[.

1Ifáit28 oc. (Oh.ijit: vinqt-huit eegr:és:')

1Ifaft'- 4"', (On dit: moirís quatre.)

01.1 :V-:l nvoir d1.1 beau ternps.

'il falt un t€,mps de chlen ¡dé ób.dióñ = il f¡;¡tt maüvais¡ il pletJl'

Parler

d'un changement

Pour exprimer I'idée ü'un changement

'C;:adevient díffidle. le' dimat ~hange. NQl!s allorrs changer de veíture. Cést une transformatioh totale. 11rajeu nlr I vié'illit. Elle rouqlt I blanchit.

On rnodifie le 9$car

Je suls cornme tel.

11est plus gr911d que s0'ñ frere'. Elle e~t ,ª,l,lsS;riapide que luí. 11gagne aufanfqué le directeur,

Elle est rrtoins jalouse

C'est rneilleur; I C'est pire.

C'esf mieux.

qué san rnari.

IRE S S E M B U\.N'C

c;;:~ ressernbleá quoi

E

?

Cest la rn~m:e cl1.0se.

CeS! pareil.

~a revient au rnem~.

lis sont sernblables / idéntiques I analóqués.

(a ressernbíe',3

Q'n dlrait,

_ se ressemblsr [@hltDe:a.g,llt'9'olJtJ:es,.di,eat! = et(¡;? qb's:olu.r:néntsemIDlables. c"e~t.qp p;ar¡:ilau mern:e (FA~,) =-CI$t la rn,~m~"€heíSé

.

.

.

I;>IFFÉRENCE

Ce n'est pas la m&me C~OS~

C'est différent.

C;;:a na rien a volr:

Ctl/lPI'fRF.

Le copain

:2

DIALOGUE?

de Sandrine

~l.'\Ul>: Tal> vu" le nouv eau copain de Sandrine?

P A LLlt\' : Non.

Raconre I 11esr cornmcnt ?

MAU\): C'est un grand bruno Irisé. 11est d'originc italiennc.

P.\ULINI : U cst bcau ?

MAUO : P.lS mal du tour. Asscz arhlétique. II hit de ILl muscu?".

Un pl:U le ~el1re Man Dillon, en plus jeunc, Tu vois?

r.\tJUNI· : Ah, ouais l Ei il a l'air sympa

?

M/\UD : Oui, il rit tour le Tcmps. Tls s'entendenr bien mus les deux. PAUJ.lNE: hile l'a rcncontré OÚ?

M,\UIJ : lIs sout dans In mémc classo, en terminale.

PAULl'JI1: Je nc comprcnds

P'l.Scomment

Sandrine

a trouvé

parcil, Elle qui csr toure perite et rnaigre cornme

un mee

un clou.

MAUU : 'fu ne semis pas un peu jalouse, coi?

':. tI~ .IS

ti -

'

,musculu:

ion

Au bureau

des objets

trouvés

MME T¡'·U.BAUI:I : Bonjour, madame. j'ai perdu mon parapluie hiel'. Est-cc que quelqu'un l'aurait retrouvé?

L'EMPLOYÉE: Nous allons voir. Oü l'avez-vous perdu exactcmem?

MME TI ¡llAve!' : Dans le bus 38, du coté de la gal'e

du Nord.

L'EMPLOYÉE: Commem est-il ?

MiYLE THIBAULT : 11est assez grand, gris

L'EMPLOYÉE

: Le manche

est en quelle matiere

?

MM E THIBAUI.:r : En bois cláir,

••

•••••••••••••

,

•••••••••

,

,

•••••

L'EMPl.OY.l~E: C'est celui-ci ?

MME TH1l3Aw:r

: Ah, non

I Le mien

,

•••••

••••••

,

0

•••

••••••

est en meilleur état et plus

•••

foncé, presq ue noir. Tenez! C'est celui d'á coté.

Je le reconnais.

T.:.EMPLOYÉE : Il11p~ssiblc, madame. Nous

scmarne.

50

-

l'avons depuis une

~portrait-robot

- au commissariat

L'[NSPECTaJR : Alors, madame, décrivcz-rnoi votrc agresseur. NLVfETHONIAS : C'était un homme d'un certain agc, a l'allure bizarreo L'lNSPECTEUR : Quel áge a-t-il enviren? MME THOMAS: Je ne sais pas, une soixantaine d'années. 1] n'étair pas tres grand. L'INSPECTEUR : Quelle esr la couleur de ses chcveux ? ~\lE THO:\oLo\S: IL étair un peu chauve, avec des chcveux blancs. IJ avait aussi une longue barbe blanche.

L'INSPECTEUR : Et s.és ye"llX?

lvlME THO:MAS :

Il avait les yeux bleus.

L'INSBECI:(':UR :

Bien. lit COIl1H').el)t érait-il hab.iJlé ?

MMETr-lOMAS.: II portait un long mantean rol.lgc.

L'INSPECTEU1{

: Rouge ? Vous en étes süre ?

MME THOMAS

: Oui, il était déguisé en Pero Noél, Je ne vous l'avais pas dit?

Chez le médecin

LE DOC T EUR : Entrez, monsieur Lefevre. Qu'est-ce qui vous arrive?

M. LEFEvRE : je

pense que j'ai un début de gl'ippe. J'ai mal a la réie

et un pen de fievre, J'avais

38 ce matin.

LE DO(.TEUR: VOUS n'éres pas vacciné?

M. LEfEVRE: Non.

LE DOCTl!UR: Bien. 011 va voir ya. Rerircz votrc chernise, je vais vous ausculrer,

LE. DOCTl:.UR: Toussez !

M. LEFíVRE: Hum! Hum!

Ln DOCTELm:: Plus fort !

M. LEFiNRE: H:¡.I.¡ü!Hum ! Hum!

LE DOClEUR: Ne respirez plus!

LE [)OCTEUR: Merci. Vous pouvez respircr, Je vois ce que c'est:

5 1

-

M. LEFtVRE : C'esr grave, doctcur ? LE DOCTEUR: Non. Sirnplemcm une rhino-pharyngire. Un gros .rhumc, quoi ! je vais vous [aire une ordonnance.

A la pharmácie.

LA PI1ARMAClENNE : Bonjour, monsieur,

Ll~CUENT : Bonjour, madame. Je voudrais quelque chose pour mes épaules. j'ai assez malla. (Il désigne son épaule droite.}

LA PIIAR '\IACI~"F.

: Vous préférez une pommade ou des

cornprimés ?

LE CLIENT; Qu'est-cc que vous me conseillez ? LA Pl1I\RMACIENN~ : Je peux vous donner une boire de Nurovic.

1.E CL¡ENT: C'est efficace ?

LA PJlAR1vlAc.Ifu'\lNE : Oui, vous prencz trois comprimes par jour,

un avant chaquc repas pendant une sernaine.

Ln CLIENT : Bien, mcrci. Je vous dais combicn ?

LA PIlARMACIE~iNE : 6,30 euros, s'il vous plaii,

~Les

retrouvailles

PL-llLrPPI : Eh, Marc. C\~SLLOi?

MARC

: Excusez-moi. On se connait ?

PJ.UI 11'1'1·:: Mais, 0 U 1. C'csi moi, Philippe, Tu ne rnc recounais pas ? M¡\Jtc : Philippe ~(:a Iait un hail"! Tu as changé, dis done. Tu as maigri, non?

Pllu

1PPI

: Oui, j'ai pris

Ull coup de vieux apres mon divorce,

Et mes cheveux OLH blanchi. MI\RC : Ah! Tu as divorcé. Je oc savais pas

PIIILlPPI. : Et toi, tu n'as pns changé. Toujours le mérnc.

Encare célibatairc ?

Mi\RC : Oui. Mais je .\'15 avec rnon amie, Élodic

PI 11L 11'1'1. : Ahl

Ah l T u

vas m e raconter ca . 1\11<::2., v i e n s. 011 v a

prendre un verre pour íérer nos rerrouvaillcs .

• ~,llaj¡ lOllg/flnp.

52

-

CHAPI'¡nr