SÉANCE DU 19 JUILLET 2017

L’An deux mille dix-sept, le dix-neuf juillet à dix-huit heures trente, les membres du Conseil Municipal
de la Commune d'Ennordres se sont réunis dans le lieu ordinaire de leurs séances, sous la Présidence
de M. Hugues DUBOIN, Maire, légalement convoqués le 12 Juillet 2017.

Étaient présents (6) : M. Hugues DUBOIN (Maire),
M. Florent DE SANDE, Mme Marie-Aude de POMMEREAU (Adjoints).
Mme Rose-Marie CHAUVEAU, M. Thierry PACTON, et M. Alain de POMMEREAU.

Absents excusé (5) : M. Ludovic MARCHAND, Mme Cathy PRUNIER, M. Romain CHERRIER, M. Bernard
CORNUEL et Mme Sybille DUBOIN.

M. Thierry PACTON a été nommé secrétaire de séance.

Avec l'ordre du jour suivant :
1) Contrat Adrien MOUILLER.
2) Indemnité Receveur Municipal.
3) Délégation accordée à M. le Maire.
4) Bornes e-car – Stationnement gratuit.
5) Participation aux Syndicats divers.
6) Rapports Communauté de Communes.
7) Adjoint Technique pour le ménage.

Affaires diverses :
A) Carrière GSM.
B) Projet ENEDIS.
C) Programme culturel intercommunal.
D) Périmètre protection captage S.I.A.E.P.
E) Achat matériel Arrachis.
F) Aide pour "Matériel plan gestion différenciée".

Approbation du précédent compte-rendu :
M. le Maire donne lecture du compte-rendu du Conseil Municipal en date du 02 Juin 2017.
Après échange de vues et à l’unanimité des membres présents, le Conseil Municipal approuve
ce compte-rendu.

- Avant de déclarer la séance ouverte, M. le Maire demande l'avis du Conseil Municipal afin de porter à
l'ordre du jour un nouveau dossier. Après échange de vues et concertation le Conseil Municipal émet un
avis favorable et porte à l'ordre du jour le dossier concernant la reprise de la délibération pour l'Adjoint
Technique (Ménage) qui portera le n° 7.

1
1) CRÉATION POSTE ET RECRUTEMENT OCCASIONNEL
M. le Maire informe le Conseil Municipal que le Contrat (CUI-CAE) de M. Adrien MOUILLER arrive à son
terme le 31 juillet 2017, et comme convenu lors de son dernier renouvellement la commune s'est engagée
à pérenniser son emploi par un CDI.
D'autre part, M. le Maire rappelle au Conseil Municipal qu'en raison de l'augmentation des tâches au sein
du service technique et de celles qui ont pu être réalisées avec l'aide de M. Adrien MOUILLER, la mairie a
fait des économies financières non négligeable.
Il parait donc judicieux de prévoir la création d'un emploi permanent d'adjoint technique.
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal, décide :
- De créer un poste permanent à temps complet d'adjoint technique 2 ème échelon de l'échelle C1, indice
brut : 348 et indice majoré : 326, à compter du 1er octobre 2017.
- Ce poste sera astreint à une durée hebdomadaire de travail de 35 heures/semaine.
-La rémunération, et la durée de carrière de cet agent seront celles fixées par la règlementation en vigueur
pour le cadre d'emploi concerné.
- Les crédits nécessaires à la dépense sont inscrits au budget primitif 2017.

Dans l'attente de la création de ce poste, de l'avis sur la vacance d'emploi qui sera déposé auprès
du Centre de Gestion du Cher et après avis du contrôle de légalité émis par la Préfecture du Cher,
M. le Maire propose de créer le poste non permanent d'adjoint technique 2ème échelon de l'échelle C1,
indice brut : 348 et indice majoré : 326, pour embaucher M. Adrien MOUILLER, à compter du 1er août 2017,
en contrat à durée déterminée pendant 2 mois.
Le Conseil Municipal donne tout pouvoir à M. le Maire pour le mise en œuvre de cette décision et pour
signer tout document tant administratif que financier concernant ce dossier.

2) INDEMNITÉ RECEVEUR MUNICIPAL
Le Conseil Municipal,
Vu l'article 97 de la loi n° 82.213 du 2 mars 1982 modifiée relative aux droits et libertés des communes,
des départements et des régions,
Vu le décret n° 82.979 du 19 novembre 1982 précisant les conditions d'octroi d'indemnités par les
collectivités territoriales et leurs établissements publics aux agents des services extérieurs de l'état,
Vu l'arrêté interministériel du 16 septembre 1983 relatif aux indemnités allouées par les communes pour
la confection des documents budgétaires,
Vu l'arrêté interministériel du 16 décembre 1983 relatif aux conditions d'attribution de l'indemnité de
conseil allouée aux comptables non centralisateurs du Trésor chargés des fonctions de receveurs des
communes et établissements publics locaux,
DÉCIDE :
- de demander le concours du Receveur Municipal pour assurer des prestations de conseil et d'assistance
en matière budgétaire, économique, financière et comptable définies à l'article 1 de l'arrêté du
16 décembre 1983.
- d'accorder l'indemnité de conseil au taux de 100% par an.
- que cette indemnité sera calculée selon les bases définies à l'article 4 de l'arrêté interministériel du
16 décembre 1983 précité et sera attribuée à M. MONESTIER Frédéric, Receveur Municipal.
- de lui accorder également l'indemnité de confection des documents budgétaires pour un montant
de 30,49 €/an.
- dit que les indemnités précitées seront acquises au Receveur Municipal pour toute la durée du mandat du
Conseil Municipal.
- précise que la dépense sera imputée à l'article 6225 "Indemnité du receveur" du chapitre 011 "charges à
caractères général" du budget.
- Charge M. le Maire de l'exécution de la présente délibération.

2
3) DÉLÉGATION ACCORDÉE A MONSIEUR DE MAIRE
Vu les articles L.2122-21, L.2122-22, L.2122-23 et L.5211-10 du Code Général des Collectivités Territoriales,
Considérant qu’il y a intérêt en vue de faciliter la bonne marche de l’administration de la Commune
d'Ennordres de donner à Monsieur le Président certaines délégations prévues aux articles précédents,
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal, décide :
Article unique : d’ACCORDER à M. le Maire, pour la durée de son mandat, la délégation suivante :
Prendre toute décision concernant la préparation, la passation, l’exécution et le règlement de marchés et
accords-cadres, d’une montant inférieur à 25 000 € HT ainsi que toute décision concernant leurs avenants
qui n’entrainent pas une augmentation du montant du contrat initial supérieure à 5%, lorsque les crédits
sont inscrits au budget.
Par contre en vertu de cette délégation et compte-tenu de la réglementation en vigueur, M. le Maire aura
l'obligation de présenter à la séance de Conseil Municipal qui suivra, les décisions prises dans le cadre de
cette délégation.

4) STATIONNEMENT GRATUIT AUX EMPLACEMENTS RÉSERVÉS POUR RECHARGE VÉHICULES ÉLECTRIQUES
A l’issue de la présentation du schéma départemental des infrastructures de recharge des véhicules
électriques proposé par le Syndicat Départemental d’Énergie (SDE 18), la commune d'Ennordres a décidé de
s’engager dans la démarche et de lui transférer la compétence "infrastructures de recharge des véhicules
électriques ou hybrides".
Les emplacements identifiés se trouvent sur le domaine public, à proximité des réseaux électriques et des
lieux d’activités (commerces, entreprises, services publics, zones touristiques…).
La commune d'Ennordres a validé l’implantation de 2 bornes aux emplacements suivants :
- Place de l'Église.
- Parking "La Surprise".
Le SDE 18 est maître d’ouvrage du projet. À ce titre, il a obtenu un financement de l’État dans le cadre du
dispositif d’aide au déploiement des infrastructures de recharge. L’une des conditions de ce dispositif est
d’obtenir préalablement au lancement des travaux, l’engagement de la commune d’instaurer dans les six
mois suivant l’installation de la borne de recharge, la gratuité du stationnement pour les véhicules
électriques, quels que soient les emplacements de stationnement, en surface ou en ouvrage, gérés
directement par elle (avec ou sans dispositif de recharge), pour une période de deux ans minimum.
Après avoir entendu l’exposé de Monsieur le Maire, le Conseil Municipal décide :
- D’instaurer dans les six mois suivant l’installation de la borne de recharge, la gratuité du stationnement
pour les véhicules électriques, quels que soient les emplacements de stationnement, en surface ou en
ouvrage, gérés directement par la commune (avec ou sans dispositif de recharge), pour une période de
deux ans minimum,
- D’autoriser le Maire à signer tous actes en ce sens.

5) PARTICIPATION FINANCIÈRE AUX DIVERS SYNDICATS 2017
M. le Maire rappelle au Conseil Municipal que lors de l'établissement du budget général 2017, une enveloppe
financière globale a été votée pour la participation aux divers syndicats dont la commune est adhérente,
à savoir :
- SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'ADDUCTION D'EAU POTABLE de PRESLY/ENNORDRES (S.I.A.E.P).
- SYNDICAT MIXTE DU PAYS SANCERRE-SOLOGNE.
- SYNDICAT D'ÉNERGIE DU CHER (SDE18).
- SYNDICAT MIXTE D'AMÉNAGEMENT DU BASSIN DE LA SAULDRE.
- SYNDICAT INTERCOMMUNAL À VOCATION MULTIPLE SOLOGNE-NORD.
- SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE REGROUPEMENT PÉDAGOGIQUE PRESLY/MÉNÉTRÉOL (SIRP).
- COMMUNAUTÉ DE COMMUNES SAULDRE ET SOLOGNE.

3
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal, émet un avis favorable pour le paiement de ces
diverses participations.

6) RAPPORTS D'ACTIVITÉS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES 2016
M. le Maire, délégué auprès de la Communauté de Communes "Sauldre et Sologne", présente au Conseil
Municipal en application de l'article L.5211-39 du C.G.C.T, pour l'année 2016 :
- le Rapport sur le Prix et la Qualité du Service Assainissement Non Collectif (SPANC),
- Le Rapport sur le Prix et la Qualité du service d'ordures ménagères (OM),
- Le Rapport d'Activité (bilan général) de la Communauté de Communes.
Après échange de vues, le Conseil Municipal, prend acte de ces informations et approuve ces rapports.

7) RENOUVELLEMENT CONTRAT MÉNAGE
Retire l'acte en date du 02 juin 2017 déposé le 16 juin 2017
M. le Maire informe le Conseil Municipal que le contrat de Mme GILET Evelyne, arrivera à son terme
le 30 septembre 2017, il parait judicieux de le renouveler.
Après échange de vues et délibération le Conseil Municipal décide de renouveler le contrat d'adjoint
technique contractuel à temps non complet, de Mme GILET Evelyne, domiciliée à
LA CHAPELLE D'ANGILLON, d'une durée hebdomadaire de 2/35ème avec effet au 1er octobre 2017,
pour une période déterminée de 1an renouvelable soit jusqu'au 30 septembre 2018.
Elle assurera les fonctions suivantes : Ménage de tous les bâtiments communaux :
(Mairie, Salle Municipale, Bâtiments de la base de Loisirs, Église, parties communes des logements
communaux).
Madame Evelyne GILET sera rémunérée selon le 1er échelon de l'échelle C1, indice brut 347, majoré 325
réduit à 2/35ème.
Le Conseil Municipal donne tous pouvoirs à Monsieur le Maire pour signer le contrat à venir ainsi
que tout document tant administratif que financier concernant ce dossier.

Rien ne restant à l'ordre du jour, M. le Maire déclare la séance close à 20 h 30

4