focus

Réadaptation
et intégra­tion ?
Oui, grâce
au sport !
sous la loupe
Centrafrique :
faire parvenir
l’aide humanitaire
aux plus isolés

P o rt r a i t
Maëlle Pelletier
La crise syrienne
au quotidien

#114 octobr e ➜  d e c e m b re 201 6
© A. Vincens de Tapol - Handicap International
p.3
en bref

p.4
sous la loupe
Centrafrique : faire parvenir
l’aide humanitaire aux plus Le point de vue de Jean
isolés
© j.j. bernard - handicap international

p.6
l’ i m a g e

p.8
portrait
Maëlle, la gestion des
programmes en Nord-Syrie
au quotidien

p.9
focus
Réadaptation et
intégration ?
Oui, grâce au sport !

p.11-12
De vous à nous
Une bonne cause dans son Un match de basketball à Ziguinchor au Sénégal. La photo pourrait être anodine si ce
testament, c’est offrir une n’est que l’accès au sport pour les personnes en situation de handicap reste encore
vie meilleure à d’autres trop souvent difficile. Manque de matériel adapté, manque d’infrastructures et sociétés
non inclusives font que de nombreuses personnes se retrouvent isolées. Or le sport est
Agenda
un des moyens les plus efficaces pour redonner confiance aux personnes et les aider
Des coquelicots pour la à s’intégrer dans une communauté. C’est pourquoi Handicap International soutient de
bonne cause nombreuses initiatives dans ce domaine dans les pays en voie de développement, mais
Solidanza aussi en Belgique où nos sympathisants participent régulièrement à des évènements
sportifs, notamment des courses à pied.
Mollets d’acier et cœur en
or !
Cette image me rappelle aussi la cérémonie d’ouverture des Jeux Paralympiques de Pé-
kin en 2008 à laquelle j’avais assisté. La dernière personne à « courir » avec la flamme
était un athlète en chaise roulante. Pour allumer la flamme olympique géante en haut
du stade, il s’est accroché à une corde et s’est fait hisser seul à la force de ses bras
jusque sur le toit du stade à 50 mètres de hauteur. L’image était forte car elle montrait
la résilience et l’autonomie possible des personnes handicapées, autonomie que nous
promouvons au travers de nos programmes dans plus de 60 pays.
Sous le Haut Patronage
de Sa Majesté la Reine
Je vous remercie pour votre soutien pour ce combat de tous les jours vers plus d’auto-
Éditeur responsable : Jean Van Wetter, nomie. Bonne lecture !
rue de l’Arbre Bénit, 44 bte 1 -
1050 Bruxelles
Réalisation :
Griet Ryckeboer, Aurore Van Vooren
Rédaction: Griet Ryckeboer, Aurore
Van Vooren, Gregory Vandendaelen
Graphisme : Beltza
Impression : Lijnco
Jean Van Wetter
Info donateurs :
Directeur de Handicap International Belgique
Tél : 02 233 01 82, de 9h à 13h.
E-mail : nina@handicap.be
BE80 0000 0000 7777
www.handicapinternational.be
3

en bref

Dans mon pays, le Mali, environ un enfant
sur sept est victime de malnutrition. La prise en
charge des enfants malnutris se limite trop souvent
à une dimension alimentaire pour faire en sorte que
l’enfant prenne du poids. Or la malnutrition a d’autres
conséquences graves : très souvent, les enfants 92.000 m²
malnutris ne bougent pas ou ne s’expriment pas
aussi bien que des enfants qui ont eu une croissance C’est la superficie que démine, depuis
juin dernier, l’équipe de Handicap
régulière. En utilisant des techniques simples - des International à Kisangani. Cela équivaut
jeux avec des ballons, étirements légers,... - on s’est à 15 terrains de football. Les 14
démineurs devraient achever leur tâche
rendu compte que les enfants rattrapaient leur retard en décembre, libérant des terres qui
de développement. seront récupérées par 4200 villageois
pour la culture et l’élevage.

© Kelvin Batumike - handicap international
Soumana Almouner Touré, coordinateur
© J-J. Bernard - handicap international

du projet ESSPOIR1 au Mali. Ce projet doit
permettre aux enfants malnutris de rattraper
leur retard de développement dans trois
pays de l’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso,
Mali et Niger) grâce à la kinésithérapie et à
la stimulation des enfants par leurs parents.

1 Les Enfants malnutris du Sahel sont Stimulés, Protégés, Orientés et
Intégrés dans leur communauté devenue plus Résiliente.

La violence
des bombardements
force des millions
de Syriens à fuir
Une étude de Handicap International montre que l’utilisation
massive d’armes explosives en zones peuplées est une des
causes premières du déplacement massif des Syriens. Au
total, près de 5 millions de Syriens ont été contraints de
quitter leur pays, non sans s’être d’abord déplacés à de
nombreuses reprises à l’intérieur du pays, certaines familles
jusqu’à 25 fois pour fuir les bombardements répétés.
Ces déplacements sont la cause de situations de grande
précarité et d’une grave détresse psychologique.

Autre point alarmant : selon une étude citée dans le rapport,
en 2012, l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées
était responsable de 48 % des victimes civiles. Cette
proportion est désormais de 83 % en 2016. © Ph. Houliat - Handicap International
4

sous la loupe

Quoi ?
Centrafrique :
faire parvenir
Mise en place d’une
plateforme logistique

Pourquoi ?
Améliorer l’accès
à l’aide humanitaire l’aide
humanitaire
pour les personnes
vulnérables affectées
par la crise en
Centrafrique.

Où ?
14 provinces de
aux plus isolés
la République de
Centrafrique.
Contexte

La République Centrafricaine fait face à un contexte de violences et d’insécurité
depuis plusieurs années. Ce climat instable s’est renforcé en 2013, lors d’un coup
d’état de la rébellion Seleka. Une situation qui a compliqué l’accès des organisa-
tions humanitaires aux populations affectées par la crise.

Depuis décembre 2015, Handicap International met en œuvre une plateforme logis-
tique. Sa priorité : acheminer le matériel pour les acteurs humanitaires partenaires
et les aider à atteindre plus facilement et rapidement les populations les plus vul-
nérables dans les zones reculées du pays.

Coût ? « Ce projet de plateforme permet de mutualiser les dépenses et donc de faire des éco-
nomies » explique Cyril Chérie, responsable du projet pour Handicap International à
1.844.000 € Bangui. « Nos partenaires peuvent consacrer davantage de moyens à l’assistance des
population les plus affectées par la crise centrafricaine. »

En chiffres

Aidez-les 29 localités 23 organisations
Vous voulez soutenir
nos projets ? desservies partenaires
Alors faites un don au
BE80 0000 0000 7777 Déjà 3.676 tonnes Plus 100.000 km
Toujours bon à savoir : de biens transportés : de la nourriture, cumulés parcourus
des matelas, de l’équipement, …1 (2,5 fois le tour de la Terre !)
tout don annuel de
40 � ou plus donne 1
Bilan après 8 mois d’opérations.

droit à une attestation
fiscale. Un don de 40 �
ne vous coutera donc
que 22 �
5

© handicap international

1 2
Réhabilitation Mobilisation
et maintenance des transporteurs
de pistes d’aviation routiers
Les routes pouvant être impraticables ou Handicap International travaille avec 98
dangereuses, l’acheminement par voie aérienne transporteurs routiers et gère une flotte de 114
est indispensable. Or les pistes n’étant plus camions pour couvrir un réseau de plus de 3000
utilisées depuis longtemps sont sévèrement km de pistes. A terme, un service mécanique
endommagées. La priorité est de rendre ces pistes devrait aussi être offert.
fonctionnelles pour acheminer le personnel et le
matériel dans les régions les plus reculées.

© handicap international

3
Mise en place de centres
de transit de marchandises
Un centre de stockage a été mis en place à
Bangui, ainsi que deux centres délocalisés à
Bossango et Kaga-Bandoro. Ces centres facilitent
la centralisation des marchandises et sont
sécurisés en cas de troubles.
© FFrédéric Pauwels / Collectif Huma - Handicap International
Plus d’info :
www.handicapinternational.be/fr/image
8

portrait

Maëlle, la gestion des programmes
en Nord-Syrie au quotidien
Fin septembre, Maëlle Pelletier était dans nos bureaux à Bruxelles. Elle participait à une conférence de presse pour présenter le nou-
veau rapport Qasef : Escaping the bombing, qui explique comment les bombardements des zones peuplées sont l’une des premières
causes de déplacement des populations civiles en Syrie. Coordinatrice des programmes de Handicap International dans le Nord de la
Syrie, elle évoque son travail et de ses défis.

Sur le terrain,
le temps passe
très vite,
l’investissement
personnel en temps
© Chris Huby / Haytham-Rea
et énergie est très
important. C’est
« L’objectif premier des populations ci- mité, une présence et un soutien avec à la fois fatiguant
viles en Syrie, c’est de se mettre en sé- nos équipes sur le terrain, de la même
curité. Aujourd’hui, on parle de 11 mil- manière que l’envoi régulier de photos et très stimulant car
lions de déplacés, plus de la moitié de ou de témoignages nous permettent, à le contexte change
la population syrienne d’avant-guerre. notre niveau, de mieux saisir la réalité de
Les civils ne sont plus en capacité de se notre travail et des besoins. » rapidement et
réfugier dans les pays limitrophes. Des
familles se déplacent donc à l’intérieur
les défis sont
du pays, parfois plus d’une vingtaine de Une vie normale quotidiens.
fois pour trouver refuge dans des zones
plus sûres. » Maëlle, originaire de Franche-Comté à
l’est de la France, communique régu-
Après cinq années de travail en Egypte, lièrement avec ses proches malgré la change rapidement et les défis sont quo-
Maëlle a rejoint Handicap International distance. « Depuis que je suis partie en tidiens. Après sept ans de travail dans
en 2014. « Aujourd’hui, je coordonne les 2009, quasiment tous mes amis ont eu l’humanitaire au Moyen-Orient, je me
programmes de réadaptation, d’appa- des enfants, qui grandissent très vite. suis vite habituée au rythme de travail.
reillage et d’éducation aux risques des C’est surtout ce quotidien et cette proxi- On peut dire que j’ai un peu d’appré-
restes explosifs de guerre. La gestion à mité qui me manquent. » hension à reprendre une vie normale. Ce
distance des équipes et des projets est sera pour moi crucial d’avoir des projets
un vrai défi, auquel nous nous adaptons « Sur le terrain, le temps passe très vite, concrets lorsque je rentrerai. On prépare
tous les jours, à travers les technolo- l’investissement personnel en temps et bien les gens à s’expatrier mais moins à
gies mobiles et des contacts quotidiens énergie est très important. C’est à la fois se rapatrier, alors que c’est aussi un défi
avec les équipes. Cela assure une proxi- fatiguant et très stimulant car le contexte en soi. »
9

focus
© handicap international

Pour la
première
Réadaptation
fois de ma et intégration ?
vie, j’ai
oublié mon
handicap Oui, grâce
Un des joueurs après
le match de cricket
inclusif organisé en
au sport !
Inde par Handicap
Les personnes handicapées ne bénéficient souvent que d’une liberté
International.
de mouvement limitée. Cela signifie-t-il pour autant que le sport leur
est interdit ? Rien n’est moins vrai : le sport contribue à la revalidation
et constitue une excellente manière de mieux s’intégrer dans la société.
10

Handicap International met en œuvre des projets où le sport oc-
cupe une place importante. Nos équipes veillent à ce que les per-
sonnes moins valides puissent participer à des activités sportives
dans leur quartier. Car, grâce au sport, elles découvrent leur poten-
tiel d’autonomie et osent tisser de nouveaux liens. Un moyen pour
stimuler efficacement leur développement personnel et social !

Cependant, en maints endroits, les obstacles à la pratique d’une
activité sportive sont légion. Avec le projet « Football pour tous »
au Sénégal, Handicap International prend le taureau par les
cornes et propose une infrastructure accessible et du matériel
adapté aux personnes handicapées. Les entraîneurs sont formés

© G. Vandendaelen - handicap international
aux besoins spécifiques de ces personnes, tandis que les jeunes
ayant un handicap et leur famille sont sensibilisés aux bienfaits
du sport et encouragés à participer à des activités sportives.

Un projet similaire a également été déployé au Bangladesh et Han-
dicap International a organisé cette année, dans l’État indien du
Jammu-et-Cachemire, le tout premier tournoi de cricket pour des
collégiens valides et handicapés. « Ici, de nombreuses personnes
handicapées sont rejetées, considérées comme inutiles, même par-
fois cachées. Nous voulons qu’elles soient intégrées dans leur com-
munauté. Et le sport permet de créer un échange qui dépasse les
frontières sociales, culturelles et linguistiques », déclare Muddasir
Ashraf, Disability Manager pour Handicap International. Quand je joue
au football avec mes amis,
Se familiariser au port d’une ce que je ressens c’est que
prothèse je suis juste une joueuse
Le sport joue également un rôle dans la réadaptation physique comme les autres, et plus
des personnes amputées des membres inférieurs. Les jeux de bal- seulement cette fille avec
lon surtout sont autant d’exercices de kinésithérapie qui ont fait
leurs preuves, notamment pour apprendre à se déplacer avec une
deux prothèses.
prothèse. « On commence avec un pas, puis on fait une passe, en-
suite un dribble, peut-être même un match en béquilles… Enfin, les
bienfaits sur leur moral sont encore bien plus grands : les exercices Salam, adolescente de 14 ans,
sont rendus plus distrayants car il s’agit d’un jeu » explique Isabelle grièvement blessée lors
Urseau, spécialiste de la réadaptation pour Handicap International. d’un bombardement en Syrie.
Nos kinésithérapeutes clôturent
Isabelle insiste aussi sur le fait que le sport – notamment le foot- souvent ses séances de réadaptation
ball – peut remonter le moral des personnes amputées : « Les par une petite partie de football.
patients les plus jeunes se rendent compte qu’ils peuvent aussi
continuer à s’amuser avec leurs amis. »

© R. Colfs - Handicap International

Chaises de course
pour le Congo
Dans le cadre d’un projet de réadaptation
et de découverte de l’autonomie, Handicap
International a offert cette année des
fauteuils roulants de compétition aux athlètes
paralympiques congolais. « Ces athlètes sont
des sportifs de haut niveau. Nous soutenons
activement leur participation à la compétition,
comme à Rio », indique Catherine Stubbe,
directrice d’Handicap International au Congo.
11

de vous à nous

Une bonne cause dans son testament,
c’est offrir une vie meilleure à d’autres
D’année en année, nous sonne de contact concernant Que recommandez-vous guiller au vu de sa situation
constatons que davantage les testaments et legs pour quand une personne mani- personnelle, qui reste tou-
de personnes manifestent le Handicap International. Elle feste son souhait de faire un jours confidentielle.
désir d’inclure une associa- répond aux questions que legs?
tion dans leur testament. beaucoup se posent à ce La première recommanda- 5 Si vous avez des
Nicole Luyckx est la per- sujet. tion – et si la personne le questions sur les legs,
désire – pourrait être : nous n’hésitez pas à demander
Quelles sont les raisons qui rencontrer ! Un rendez-vous notre brochure ou un rendez-
poussent une personne à peut être pris au siège de vous avec Nicole Luyckx en
inscrire une bonne cause l’association ou chez la appelant le 02 233 01 02
dans son testament ? personne même, éventuel- ou par mail : nicole.luyckx@
Il s’agit souvent de per- lement en présence d’un handicap.be
sonnes sans descendance notaire. Nous lui présentons
qui veulent que leurs biens les différentes activités de 5 Plus d’infos : http://www.
aillent vers une bonne l’association, répondons à handicapinternational.be/fr/
© handicap international

cause. Dans de nombreux ses questions. Mais sur- soutenez-nous
cas, ces personnes sont tout, nous recommandons
déjà donatrices de Handicap toujours à la personne de
International et désirent prendre contact avec son/un
poursuivre leur soutien notaire qui pourra la guider
même après leur décès. dans ses démarches et l’ai-

Des coquelicots pour la bonne Agenda
cause
Solidanza, fête
Vous cherchez une décoration colorée pour une pièce de votre maison ou votre jardin ? Coqueli- inclusive de la danse,
cots pour la Paix propose des coquelicots en céramique, dont les bénéfices de la vente sont re- La Tricoterie, Bruxelles
versés intégralement au projet de déminage de Handicap International au Congo. Pour 50 euros 03/12
tout rond, vous pourrez vous les procurer dans l’un des points de vente ou lors d’un événement.
5 Plus d’infos : www.klaprozen.be

Course
“Eindejaarscorrida”,
Louvain
26/12

© Coquelicots pour la Paix
12

de vous à nous

La Tricoterie 03 Dec
Venez danser

Solidanza, LE rendez-vous annuel des
amateurs de danse !

Handicap International vous invite le 3
décembre à Bruxelles pour célébrer la
Journée internationale de la personne
handicapée au son d’une salsa, d’un
tango ou d’un rock’n’roll. Vous pourrez
aussi élargir vos horizons avec une
initiation à la cyclodanse. Vous préférez
regardez  ? Solidanza vous propose des
spectacles de danse époustouflants
et toute une série d’animations. Ne
manquez pas notre fête de la danse
annuelle, un moment magique unissant
les personnes par la musique  !

Plus d’infos :
www.handicapinternational.be

Mollets d’acier
et cœur en or !
Le 11 septembre dernier, une trentaine de
cyclistes du club sportif Zurenborgsport
ont accompli un véritable exploit au
profit de Handicap International. Ils ont
démarrés au pied de la tour Eiffel pour
franchir l’arrivée vers 19h à Zurenborg,
un quartier d’Anvers. Non seulement ils
ont parcouru 380 km en une journée,
mais ils ont aussi récolté 21.000 euros
pour soutenir les projets de Handicap
International ! Un énorme merci et un
grand coup de chapeau à ces sportifs
au grand cœur.

© Frederik Sadones - handicap international