Vous êtes sur la page 1sur 5

Lumière, Vie et Amour

Les Mystères de la Vie Chapitre 2 Gottfried Mayerhofer

2. LUMIÈRE, VIE ET AMOUR

30 juin 1870

Vous avez choisi ici trois mots. Vous n'auriez pas pu les choisir
plus correctement dans le vocabulaire entier d'une langue humaine;
car ces trois mots dénotent la quintessence de toute la création, son
existence et sa durée permanentes.
Vous voyez, tout ce que J'ai créé, a été créé dans la lumière, a
reçu la vie, et par amour n'a jamais été annihilé.
Y a-t-il quelque chose dans la grande sphère de l'infini qui ne
doive pas sa permanence éternelle à ces trois mots significatifs ?
Avec la lumière, commence la vie et avec la vie, l'amour. La
lumière représente le pouvoir créateur, qui sans cesse engendre de
nouvelles choses, rayonnant constamment dans toutes les directions
de l'infini, éveillant la vie, bannissant l'obscurité et ensuite, grâce à
l'amour, préserve le créé et apporte perpétuellement de nouvelles
créations!
Avec la lumière se développe la chaleur, et la chaleur correspond
à la vie. Mais là où règne le froid il n'y a plus de vie, l'amour n'y
trouvant plus d'appui ; car l'amour n'est rien d'autre qu'une ardeur
allumée pour voir tout parfaitement heureux et satisfait.
Ainsi, partout où la lumière avec ses doux rayons stimule les
éléments dispersés à s'attirer et à se repousser, la chaleur est
produite grâce à cette agitation et à cette assimilation, et partout où il
y a de l'agitation, il y a la vie.
Cependant, la vie veut être satisfaite, elle veut être tout dans
tout et cela ne peut être seulement que grâce à l'amour.
L'amour veut préserver la vie, tandis que la haine veut la
détruire. Partout où vous regardez, vous trouverez ces éléments en
lutte avec leurs opposés.
La lumière doit lutter avec l'obscurité, la vie avec la mort et
l'amour avec la haine, son opposé. Autant les premiers veulent
préserver et attirer tout à eux, autant les autres veulent les repousser
et les détruire.
Dans la réunion de ces trois mots vous voyez Ma Déité en tant
que Préservateur éternel de toute la création, et dans les trois
derniers vous voyez l'Adversaire, le Satan, avec sa froideur et sa rage
destructrice.
Ainsi le conflit s'étend depuis l'ange jusqu'à l'esprit le plus dur et
le plus sévèrement lié dans la matière. Dans une lutte constante
l'amour remporte la victoire sur la vie grâce à la lumière qui détruit
l'obscurité avec sa mort et sa haine.
Donc, vous avez ici avec ces trois mots et leurs opposés le
principe unique de conservation de toutes les choses créées.
Quand Moi, qui suis la lumière même, J’ai décidé de créer aussi
à l'extérieur de Moi des esprits dans le but de M'aimer, Me
comprendre et devenir graduellement comme Moi, la première
impulsion pour la création fut ainsi donnée. C'est pourquoi vous lisez
dans les livres de Moïse : "La terre était sans forme et vide et le
Seigneur a créé la lumière!"
Avec la lumière s'éveilla l'activité des éléments et les esprits
commencèrent à prendre conscience d'eux-mêmes, à s'attirer et à se
repousser. Avec la lumière a commencé la vie; ensuite aussi la
destruction, cruelle comme cela peut souvent sembler, mais avec à sa
base le but le plus haut et le meilleur afin d'arriver tout près de la
lumière suprême en abandonnant les formes inférieures pour en
assumer de plus hautes, tout près de la lumière universelle.
Donc, aussitôt que la lumière et la vie furent éveillées, aussitôt
que le créé a commencé à aimer son existence dans l'éclat de la
lumière éternelle primordiale du ciel, le troisième concept a été éveillé
afin d'unir tous ces êtres du monde visible et invisible. C'était
l'amour, la pensée fondamentale de la lumière et de la vie, qui a voulu
éternellement préserver et perfectionner tout ce qui aimait
maintenant son existence.
Alors les anges les plus purs, amours personnifiés, furent dotés
de la lumière la plus grande et envoyés pour la vie la plus intensive
afin de partager avec toutes les créatures vivantes l'abondance des
grâces placées à leur disposition dans une si grande mesure.
Ainsi renforcés, éclairés et réchauffés, les autres êtres se sont
unis, ont reconnu leur haut but et luttent maintenant pour cela, avec
joie et ardeur. L'esprit inférieur rompt heureusement la coquille qui a
retardé son progrès. Il détruit sa propre existence pour en atteindre
une plus haute où il pourra absorber plus de lumière, de vie et
d'amour en provenance de la source unique primordiale de toutes les
choses.
Ainsi, ce que vous appelez aveuglément la destruction n'est rien
d'autre qu'une libération de l'esprit vers un état plus haut, car depuis
le temps de son emprisonnement dans une forme, il a dû subir la
matière et il attend depuis ce temps que ses chaînes tombent et qu'il
puisse, individuellement ou uni par les liens de l'amour à des milliers
d'autres êtres semblables, prendre une place plus haute dans la
grande sphère des créations.
L'amour est cette chaleur bénie qui émane de la lumière
primordiale, et qui encourage l'esprit à perfectionner son propre
destin et ainsi à retourner graduellement à la source primordiale de
lumière de laquelle il est issu.
Cela arrive à tous les esprits angéliques. Déjà vos ancêtres ont
appelé celui qui est maintenant l'ange tombé "Lucifer", c’est à dire :
porteur de lumière.
Il était, en effet, un porteur de lumière partout dans les espaces
immenses de Ma création. Mais parce qu'il se vit doté d'une puissance
qu'aucun autre n'a possédée, tout en prenant conscience de la grâce
incommensurable reçue de Moi, sa chaleur, que sa lumière devait
développer, a été transformée avec une trop grande intensité en
l'opposé de l'amour, à savoir la haine envers Celui qui l'avait doté
avec tant de lumière. Aujourd'hui encore il est un esprit angélique
tombé et Mon adversaire le plus ardent, mais il ne sera plus libre très
longtemps et il devra alors faire un choix clair, soit adopter les trois
premiers grands mots de Ma création, soit rester avec leurs opposés.
Il ne réussira pas non plus dans l'adoption d'une voie médiane
en cherchant à éluder intelligemment Ma forte envie de le voir revenir
à Moi. Bientôt il devra déclarer catégoriquement s'il a l'intention de se
tourner vers la vie éternelle de lumière et d'amour ou bien vers la
mort éternelle dans l'obscurité et le froid.
Vous aussi les hommes, chez qui Ma lumière de grâce a allumé
une étincelle de vie divine dans votre âme, tenez compte de ce que
vous portez en réalité dans votre coeur! Vous portez dans votre sein
une lumière divine, la vie et l'amour de votre Père.
Il vous a donné cette trinité comme gage de votre origine, votre
commencement et votre but suprême. Ne perdez pas par négligence
ces cadeaux divins qui vous ont été donnés comme des cadeaux de
grâce, prenez en conscience, car c'est un avantage par rapport à des
millions d'autres êtres. Soyez conscient de la lumière divine, qui vous
a été donnée et a été instillée en vous avec amour, car elle constitue
la vie de votre âme et de votre esprit. Rappelez-vous que Celui qui
vous a donné cela a également payé chèrement de Son sang, à travers
de grandes souffrances, pour que vous puissiez devenir Ses enfants et
veut vous faire rejoindre une fois encore ce à quoi Il vous a destiné,
dans le vaste cercle des êtres créés. N'oubliez pas que c'est Son
amour qui veut vous mener à la vie éternelle car il a allumé en vous la
lumière de la connaissance et de la conscience divine.
Luttez pour la perfection que vous, en tant qu'êtres créés, êtes
capables de réaliser, pour qu'en plus des trois cadeaux que vous avez
reçus, vous soyez un jour capable de les porter à un potentiel plus
élevé. Car Ma lumière divine rayonnant de Moi dans tous les espaces
énormes de création n'a aucune limitation, elle éveille
perpétuellement de nouvelles vies, et souhaite qu'un jour s'unissent
affectueusement tous les êtres créés, afin qu'ils voient que c'est la
Lumière suprême de Vie et d'Amour qui les entoure.
C'est de cette façon, Mes chers enfants, que vous devez
considérer ces trois mots. Ils contiennent la source primordiale de
toute existence. Ils sont la base de toutes les créations et aucun être
ni créature vivante n'existeraient sans eux. Là où ils sont absents,
tout progrès a cessé; il y a la mort, l'obscurité et la haine éternelle.
Comme preuve que la trinité des attributs de Dieu sera toujours
victorieuse, un ange de la vie est debout là avec une couronne de
victoire, habillée avec un vêtement de lumière, et tout ce qui lui est en
opposition et préfère l'obscurité à la lumière, la mort à la vie et la
haine à l'amour, devra se cacher dans les coins les plus secrets de la
terre.
Tout va de l'avant, Mes enfants : l'amour, l'amour jamais apaisé
qui donne tout pour de nouveau tout regagner, la lumière qui éclaire
tout pour que chaque coin sombre puisse être banni de la création, et
la vie qui donne le mouvement, le changement des formes et le
progrès d'un état au suivant. Tous trois vous appellent en disant :
"Sans nous il n'y a aucun monde, aucun passé et aucun avenir! Nous
sommes leurs porteurs dans le plus intime du Seigneur Suprême;
nous exprimons Son Moi entier!"
Donc, allez de l'avant, vous les descendants de la lumière!
Élevez-vous vers là-haut où le soleil ne se couche plus, où il n'y a
plus d'alternance des cycles de la mort avec la vie et où aucune lutte,
colère ou haine ne perturbe la belle harmonie du concert d'amour!
Écoutez l'harmonie angélique qui, portée par ces trois mots,
pénètre dans toutes les immensités. Ils sont l'hymne éternel de
louange du seul Seigneur et Créateur, votre Père, qui trouve Son
complet bonheur seulement quand Il voit les êtres qu'Il a créés se
réjouir en Lui, apprendre à L’aimer et à Le comprendre de plus en
plus. La Trinité si souvent mal interprétée ne peut être trouvée
seulement que dans ces trois mots puissants qui reposent à une
petite échelle dans chaque être créée comme un germe, afin de lui
permettre de se développer jusqu'à la puissance la plus haute d'un
ange de lumière debout en présence du Seigneur de tout le ciel.
Les enfants, reconnaissez le grand cadeau qui vous a été fait !
Soyez fier et réjouissez-vous de votre capacité à devenir Mes enfants!
Il y aura un temps où, doté de la vision spirituelle, vous serez capable
de parcourir du regard les espaces incommensurables de l'éternité, et
de percevoir, depuis le trône du Père jusqu'au dernier espace où seul
un rayon de lumière peut encore pénétrer, les principes
fondamentaux de Ma nature distribués en des millions de millions
d'êtres dans le grand hymne harmonieux de Ma louange.
Donc, luttez pour devenir digne de cet état d'édification dans le
sens le plus vrai du mot!

Amen !

Source: http://www.scribd.com/doc/21208864/Les-Mysteres-de-la-Vie-Gottfried-Mayerhofer