Vous êtes sur la page 1sur 7

Grammaire

1/

LLa L aa pph hhr rra aas sse ee cco oom mmp ppl lle eex xxe ee

p

c

Source : Linguistique et Grammaire de l’Anglais, Lapaire et Rotgé.

GG

N E E R R A A L L T T E E S S

E

E N

G

E N E R A L T E S

I

::

:

I I

! Simple sentence : They never married.

! Compound sentence : After the funeral her brother left the room and she was left wtih all

the work. a. Her brother/leave the room b. she/left with all the work.

! Complex sentence : I sometimes feel that her life is dull. a. I/sometimes feel

[something] b. her entire life/be dull.

John plays the piano

That John plays the piano bothers me

! Plutôt que de parler de propositions indépendantes ds la coordination, il vaut

mieux parler de propositions autonomes grammaticalement. Elles le sont

rarement sémantiquement. Give a man a mask and he will tell you the truth.

! De plus il existe svt une solidarité syntaxique : the printer will accept wide pape

rand gives automatic paper feed. --> le sujet de Prop 2 est récupérable ds Prop 1.

! Si les compound sentences (« phrases composées ») se définissent par l’apparition d’au

moins 2 prop dont aucune n’est subordonnée à l’autre, on constate que certaines

d’entre elles ne sont pas reliées par un coordonnant : you came, you saw, you

conquered me. Juxtaposition de segments. Ac you came, you saw and you conquered me,

on a une progression logique sous-jacente qui mène de 1, 2 à 3.

! Il existe dc plusieurs degrés et types d’indépendance ou d’autonomie entre les

propositions et phrases. Il ne faut jms oublier de faire la différence entre

indépendance grammaticale et indépendance sémantique

! Les question tags : compound clauses non coordonnées : le lien entre les 2

propositions est en « miroir inversé » : you don’t like them, do you ? you don’t … -->

le lien entre les 2 propositions est en « miroir inversé » : you don’t like

do you. Troncation du prédicat autorisée, puisque ts les éléments inclus ds le tag sont connus. La 1 ère S/P annonce qqch (you/not like them), alors que la 2 nd sert à demander confirmation au Co-E.

! Les structures corrélatives : the more … the more --> phrases composées non coordonnées : constructions qui supposent une binarité obligatoire qui les définit : on ne peut pas avoir un des 2 pôles sans son double.

! Les deux-points : The more you scratch, the more it itches : 2 RP : you/scratch et it/itch.

! Pas de segment subordonné à l’autre, aucune des prop n’a de fonction syntaxique à l’intérieur de l’autre, construction //. Ordre des propositions pas indifférent : on peut tjs retrouver une causalité sous-jacente.

! Autres phrases composées sans coordinateur, l’emploi de points, deux-points et de virgules :

! What she meant was : I want you to be weak. 2 proppositions. Hiérarchie ? complex ou compound sentence ? pas de subordination ou de coordination explicite a priori. Les deux-points ne permettent pas la dissociation comme le point, ==> on ne peut pas interpréter prop 1 et 2 comme 2 unités complètes et indépendantes.

! Il faut tjs se demander, en psce d’une phrase complexe, quelle est la nature de la relation entre prop 1 et prop 2. Elle peut ê :

Justificative : prop 1 because prop 2

Expansive : prop 2 explicitation de prop 1.

! Ccl : On peut pencher vers la phrase complexe ou composée suivant le contexte :

simple séquence de 2 énoncés, ou relation logique assez étroite entre prop 1 et 2.

! La virgule : flexibilité et séparation de ce qui est étroitement associé.

! Association -----------------------------------------------------> dissociation Virgule ---------> deux-points ---------> point-virgule ---------> point

! Avec la virgule, le lien est plus étroit & davantage sur le mm plan qu’avec les deux-

---------> point ! Avec la virgule, le lien est plus étroit & davantage sur le mm

! Le point-virgule : tension association/dissociation ds cette larque de ponctuation.

Tension entre indépendance et lien malgré tt. Lien plus distendu qu’avec les 2 pts.

A la fois point et virgule, ms plus point que virgule. Le pt-virgule permet de créer

une unité, qui serait diluée si il y avait séparation par un point.

! Est imbriquée tte proposition à laquelle peut ê attribuée une fonction syntaxique à

l’intérieur d’une autre proposition. Subordonnée signifie incluse dans et soumise à

une autre proposition.

! Certaines phrases st à la fois complex et compound : [when the woman got up, he saw

that [her behind was enormous] and [that it had nothing in comming with her fine

face.]] --> une complex sentence englobant 2 subordonnées qui sont elles-mm

coordonnées l’une à l’autre par AND --> complex-compound sentence.

LL

E S S M

E

L

E S M A R Q U E U R S D E S P H R A S E S C O M P L E X E S E T C O M P O S E E S

M A A R R Q Q U

U E E U

U R R S S D

D E E S S P P H

H R R A A S S E E S S C C O O M

M P P L L E E X X E E S S E E T T C C O O M

M P P O O S S E E E E S S

::

:

! Les marqueurs de la coordination: and, or, but (fonctionnement un peu ! )

! Les termes coordonnés par and et or sont potentiellement illimités : you can sing or

dance or play the guitar or do nothing and then write and read …

! Lorsqu’il y a coordination de pls segments = coordination multiple.

! BUT ne peut relier que 2 segments

! And or but peuvent relier ttes sortes de syntagmes : adjectivaux, nominaux,

verbaux, des propositions.

! 1. And or but ne peuvent se trouver qu’au début de Prop 2 alors que la plupart des

subordonnants peuvent se trouver en début de RP 1 : Although I’ve …, ….

! 2. On peut avoir conjonction + subordonnant (and because), mais ps 2

conjonctions.

! 3. Il peut y avoir ellipse du sujet dans Prop 2 ds coodination, ms pas ds

subordination (he kissed her and took her hand mais he went away because […] felt

bad).

2 ds coodination, ms pas ds subordination ( he kissed her and took her hand mais

!

OR dans EITHER … OR : either you shoot him or he’ll escape.

!

Either et Neither peuvent ê précédés d’un coordonnant (but, and) dc pas vmt des conjonctions de coordination. La coordination est due à (n)Or.

!

(n)Either est une marque d’appui qui annonce la corrélation d’exclision

 

partielle --> l’un ou l’autre (either … or)

ou totale --> ni l’un ni l’autre (neither … nor).

!

Les marqueurs de la subordination : la liste varie. Outils à fonction jonctive (jonction). Certains sont préposition ou conjonction selon le contexte : before lunch (prépo) before I have lunch (subordonnant)

 

Prépo + (pro)nom --> since last year

Conjonction + prop --> since she left

!

Mais : certaines prépo peuvent ê suivies d’une prop interrogative : I was wondering about how he could sant it.

!

Et

: like est facilement suivi d’une proposition (et pas seulmt en Américain) --> Like

I said. ==> like n’est pas uniquement prépo.

1. Subordonnants apparaissant seuls : after, (al)though, as, because, before, if, once, since, that, until, when, where, while…

! Remarque ONLY IF et JUST AS : l’advb ne modifie pas le sens de if ou as, on parle

dc de premodifier only et just. On analyse ONLY IF et JUST AS s’analysent comme

if et as.

! Remarque : THOUGH et AS : peuvent apparaître ds des structures où un élément

du prédicat est utilisé avt le subordonnant :

Expert though he was, I was not impresses : expert est antéposé (cest une partie du prédicat). Though est un peu modifié, et s’apparente davantage à even

though. La RP he/be an expert est fortement présupposée, elle a déjà été évoquée.

Change your mind as you will… valeur concessive, car antéposition du prédicat.

elle a déjà été évoquée. • Change your mind as you will… valeur concessive, car antéposition

2.

Combinaison de plusieurs termes (compound subordinators) :

- subordonnants en that : in that, so that, such that, except that etc.

- sub se terminant pas that facultatif : now (that), provided (that), supposing (that), considering (that), seeing (that)…

- sub se terminant pas as : as far as, as long as, as soon as

- sub se terminant par than : sooner than, rather than.

- Autres conjonctions de sub : as if, even if, if only, as though, in case.

3. Les conjonctions de subordination corrélatives : 2 marqueurs, une conjonction ds la

subordonnée, et une ds la prop englobante : (en majuscules, les conjonctions)

- IF … then, ALTHOUGH … yet/nevertheless, AS … so

- more/less … THAN, as/so … AS, so … THAT.

- such … AS, such … (THAT), no sooner … THAN

! Le second terme sert d’appui à la conjonction, renforce le 1 er ds la mesure où il rappelle sa psce.

! It’s so much MORE useful THAN I thought --> than … = la subordonnée. MORE + adj crée une attente de complémentation.

! Les autres marqueurs de la subordination : pas des conj de sub à proprement parler, ms signalent un rapport de subordination entre 2 relations sujet/P.

! Rapport de subordination créé par les termes en WH-

- ds les prop sub interrogatives : I wonder WHO it can be.

- Ds les prop sub exclamatives : we were surprised HOW kind he was.

- Ds les prop relatives en WH- : this is the man WHO came yesterday.

! Les relatives en THAT : il faut bien faire la différence entre that relatif et conjonction, mm si ils établissent ts 2 un rapport de dépendane entre 2 prop.

! Rapport de subordination créé par l’inversion SUJET – Auxiliaire : ac les auxiliaires : had, were, should (éventuellement could et might)

- Ds des propositions conditionnelles : Had I known, I would never have

were, should (éventuellement could et might) - Ds des propositions conditionnelles : Had I known ,

! Rapport de subordination créé par l’absence d’un vb conjugué : thinking it was

too late, he decided to stay home.

! Rapport de subordination créé en l’absence de signe tangible de subordination : ø.

- Dans les conjonctives ø : He said ø he would not come.

- Ds les relatives ø : He is the man ø I was telling you about.

! Le problème des comment clauses : rapport de subordination ou non ?

" It is not too late, you know. --> pr certains, on a : You know THAT it’s not too

late.

" I could give it a try, I suppose. --> I suppose THAT I could give it a try.

Ms l’interprétation sémantique n’est pas la même. I suppose constitue un

commentaire après coup qui vient moduler ce qui a été affirmé avt.

Ds la comment clause, I suppose = if necessary, alors que ds la subordonnée, il est

proche de I think/I know.

==> les expressions : I suppose, you know, I feel, I hear, it seems, it appears, they say, it is

said… st stéréotypés et sont proches de syntagmes tels que maybe, in fact : il vaut

mieux les analyser comme des commentaires de l’E sur ce qu’il vient de dire,

commentaire extérieur à l’affirmation que constitue S/P. pas de subordination.

Les comment clauses peuvent prendre 4 formes :

- ac vb conjugué : I suppose.

- infinitives en TO : TO be fair, frank, precise / TO put it briefly.

- prop en –ING :loosely/broadly/roughly speakING ; speakING generally/frankly

- prop en –EN : put it another way ; rephrased/worded plainly ; stated quite simply…

FF

O

O R R E E T T

F

O R E T

OO TTH

SSO

S

HHA

T

AAT

TT ::

:

U B B O O R R D

S

S U

S U B O R D I N A T I O N O U C O O R D I N A T I O N

N A A T T O O N

I I

D N

I I

N O O U

U C C O O O O R R D

I I

D N

N A A T T O O N

I I

N

??

?

! En raison de sa valeur causale proche de Because et Since, tentant de cataloguer For

comme subordonnant. Mais on ne peut pas inverser principale et subordonnée ac

FOR comme on le peut ac un subordonnant type because. De +, For et So that ne

peuvent pas ê précédés d’une conjonction.

on le peut ac un subordonnant type because. De +, For et So that ne peuvent

! Ms (on peut pencher vers subordonnant): For ne peut lier que des Prop, alors que

mes coordinations peuvent relier ttes sortes de syntagmes.

! Critère de dépendance : For étant précédé d’un point, la prop qu’il introduit

semble dépendante. Ac Because, on a une justification du procès : I ate them Because

I like cakes. Ac For, l’E fait un commentaire sur la prop qui précède. For + prop est

relativement indépendant de ce qui précède.

! SO THAT : on en a un qui est résultatif, et l’autre qui exprime le but :

The words seemed poetry, SO THAT I imagined a poet. = and the consequence

of that was that … So that résultatif ne peut apparaître en 1 ère position / à

la principale --> conjonction de coordination.

I decided to ring him up early SO THAT he could get ready on time. = in order

for him to get ready. So that peut apparaître en 1 ère position -->

conjonction de subordination

TT

E R R M

E

T

E R M E S Q U I P E U V E N T J O U E R U N R O L E D E C O N J O N C T I O N D E S U B O R D I N A T I O N

M E E S S Q Q U

U I I P P E E U

U V V E E N

N T T J J O O U

U E E R R U

N R R O O L L E E D

U N

D E E C C O O N

J J

N O O N

N C C T T O O N

I I

N D

D E E S S U

U B B O O R R D

N A A T T O O N

I I

D N

I I

N

::

:

! Expressions temporelles : the moment (that), every time (that), during the period

(when) : Every time I ate that pie, I thought of him --> on peut penser que ce sont des

subordonnants, car équivaut à whenever.

! Expressions incorporant un vb : Supposing (that), provided/providing (that), given

(that), seeing (that). Vbs ou quasi-conjonctions de sub ? quasi-conjonctions, car

aucune identification du SG n’est requise, alors que s’il s’agissait de vb, il y aurait

un SG à identifier. On peut les concurrencer ac d’autres conjonctions (if, because).

s’agissait de vb, il y aurait un SG à identifier. On peut les concurrencer ac d’autres