Vous êtes sur la page 1sur 3
9 Barreau @ Sereda aQuébec Monn dae) 3 SB Shesoasene | Co00.etins | esi4sessern Solero PERSONNEL ET CONFIDENTIEL, PAR COURRIER CERTIFIE : Montréal, 18 décembre 2013 Sujet: Me Hans Mercier Notre dossier : 2013-00188099-JMM La présente fait suite & nos différentes communications depuis.le 2 aodt 2013 au cours desquelles vous nous avez fait part de différentes pratiques prétencument dérogatoires de ta part de Me Hans Mercier en matiére de sollicitation de clfentéle et/ou de publicité. Tout d'abord, outre des entrevues que Me Mercier, et/ou d'autres avocats en partenariat avec lui, a/ont pu donner & des médias, nous n’avons pu retrouver, et vous ne nous avez d’ailleurs pas fourni, quelqu’exemple de publicité que ce soit. Par ailleurs, concernant la sollicitatfon, laquelle nous vous le rappelons pour étre dérogatoire (notamment au sens de Varticle 4,02.01 i}du Code de déontologie des avocats) se_doit d’étre pressante ou_répétée ecuent aucune miormation qui indiquerait de tels pressants ou répétés, de la part de Me Mercier. Le fait de mettre en place un tocal temporaire afin d'y recevoir des clients potentiels, avec ou sans rendez-vous, ne constitue pas une activké de solicitation dérogatoire au sens de notre Code de déontologie. Aussi, et sans admettre que cela ait été le cas pour Me Mercier, le fait de contacter un client Barr tea @ 201300286099 jMIt Te décombre 2613 nate ne_constitue si non plus en soi un geste dérogatoire, al Enfin, dans votre derniére communication en date du 4 octobre 2013 vous écriviez; «En fait je souhaiterais’due tous ses clients ayant signés les deux premiéres semaines apres le 6 juillet puissent @tre informés par lettre par le _Syndic : «vu leur état émotionnel probable lors de {a signature des mandats, dans ‘Be soucig de pfotéger ia population dont teur famille, le Syndic du Barreau leurs ‘permet 4’ annuter sans frais, dans le prochain mois, le mandet remfs & Me Hans Nercier et de chbisir Vavocat(e) de leur choix». Quant & ce souhait de votre part nous ne pouvons que d’abord yous indiquer que vous vous méprenez sur le rdle et les prérogatives du Syndic du Barreau, Le Syndic n’a aucun pouvoir de permettre & quicongue ¢'annuler sans frais un contrat quel qu’ll soit. Par ailleurs, nous ne connaissons aucune régle générale qui ferait en sorte que toute personne ayant signé un contrat suite a la tragédie précitée était présumée incapable de le faire dans les semaines qui ont fnmédiatemetit suivies ladite tragédie. Quiconque veut invoquer un vice de consentement doit l'alléguer et le prowver, et cect, devant une autorité judiciaire compétente. Si vous rencontre des personnes qui prétendent que leur consentement a été vicié, en tant que membre du Barreau, vous ne pouvez que les informer des régles de droit applicables. St par ailleurs ce vice de consentement aurait été provoqué par un comportement dérogatoire d'un membre du Barreau, vous devriez demander aux personnes alléguant une tetle chose de s'adresser'a nous. La présente met donc un terme a cette affatre et nous procédons 4 la fermeture de notre dossier. 4 Gonformément a Varticle 123 du Code des Professions dont vous trowveraéieople Gi-jointe, je vous informe que vous avez matntenant ta possibilité de demander tavis du’ Comité de révision relativement a {a présente décision en faisant parvenir, par écrit, une demande @ cet effet au Comité de révision, 4 Cattention de: Greffe de révision ‘Maison du Barreau 445, boul. Saint-Laurent Montréat (Québec) H2Y 378 Téléphone: (514) 954-3400, poste 3608 ry Barreau 2013 00188000 sath nase iedteombe 019 ‘Téléphone sans frats : 1 (800) 361-8495, poste et Télécopieur: (514) 954-3464 a i Veuillez noter que votre demande doit obligatoirement étre transmise au Comité de révision dans un délai de trente (30) jours de la réception de la présente décision. Ce détat, fixé par la Lol, est de rigueur. Espérant le tout conforme, veuillez recevoir, chére consoeur, Uexpression de nos salutations distinguées. M® Jean-Michel Montbriand Syndic adjoint Jee, Rij. 1 Code des professions (123)