Vous êtes sur la page 1sur 40

U[tin R It.

,,) |u

Ê

"*r,),

20F
|.{o 3: ONlRlqUq fANTATglq
15 MAX r995

Biritu [J,]nteriora ffisrrae @,aetifieando [J.,]nvenies'@tregufium W)apidem

(Jatc? k; ya.ttt&tt ùiétiec+tet ,/.e !a. Tette,
yctt t<cÉè/cc.atà:t+ t* tt<sct teta.t Lt- yèzte c*chëe.

vlTRtot,
'zine du club de Jeux de Simulations les Volann de Bonne Folt*.
'
. (*association tlpe "Loi l90l ")

O.G. Courrier et Siège social : Repaire activitës :
Les Voleurs de Bonne Foy MJC Croix-Deurade
-ê'2- l4l, chemin deMCOL
3, bd des MINIMES 31200 TOULOUSE
31200 Toul-ousE 6l-48-64-03

VITRIOI,
"la revue qui décape"
est éditée par nos soins et imprimée par l{/OlREt.

Périodicité inégulière. Pas d'hiseubeuneu!

No r Ir N4i, t"".

-xdSomlrnnm.Êb"-
ri, 1 t,
Kevons ae cuuure
C\)llvl.ltltJlRt.. ça wus plaît? C'est nouveau! Page I
La bièrc dc \lars est arriric cn ilfars. ct Ia nou\cllc couverturc dc VlTRltlt aussi. mais. cn Mai !

SI)|/..M^IRE. R 'ons de cuhurc par Toute la Rédaction Page J
Voilâ. r'oilà. roilà... Eh ben. dis donc ! Pfouououh...

EDIIj Rà'e par Bernard Werber Page4
Et bien- Don ! Nous n'avons pas denrandé son ar is à cc chcr Bcmard alant dc lui piqucr son te\te !.-.

UN MoI l)U CLUI]: ,irg-r"rgr par:Ipfri Page 4
On aurait aussi bien pu appeler ça "Lc récit d'un sonnage de cloches". mais "IùngJ)ongs" sonne mieu\. justement...

AVFIR I ISSEMENI": On rous auru prévenu.-. par CÉris Page 4
Oui. êtrc ça se \eur. et humoristique d'aillcus ! T'as rien compris ? Moi non plus ! Et en plus l changc à chaquc fois !

COURRIIR DI]s LEC IL-.I-.RS Pase 5
Vous aimeriez vous abonner. \'ous p.ocuer lcs (déjà) ancicns nunéros (20 F franco de pon. chaque) ?
Ou bien delenir membre des Voleurs de Bonne Foy. ou nous faire part de vos pensées l
Ecrirczl On rous répondra avec c€t humour si particulier ct incompris qui la nous valoir bientôt une boitc au\ lcttres lidc !

Coutil tiR Dl.is NON.-LLC mttRs Pase 5
Non-lecture... () a qu'à loir les lautcs d'ortografcl prculc que même nous on le lit pas. le tnrc!)

CRITIKISSIN4I.;: Irrt, rronsieur, raconle-moi un rà'e.,, per Gqdion Page 6
Petrt tour d'horizon et quclques csquisses cn matière de \.oragcs oniriques.

TIJY/\IJX I)E B()NM. FoY. Un jeu de ûles vivant! par CÉris. (;\Tdion & c$4tt3ird
Page l0
Lcs conseils qu'on pgut donner aprés un an de pratique intensivc. pour bien aborder unjeu plus "humain" que lcs autres.

PIjRSoNAE: s'rr,4rraud de Oanefor'Ohl par Çrwdion Page 22
Et dirc que c'est cet énergumène qui ticnt lcs chroniques de son petit groupe de Vo1'ageurs !...

SCENAR Lo Bosse d'Aimdft par G1\'vdion P^9e21
La légcnde de la bonne Emiaine... Un songc pour Rêr'c dc Dragon. d'après un vaudoille célèbre.

S(ENAR| Fauted'Orthogrurc par (\ltfBird Pâge 3l
Un dcs plus petits scénarios-délire prêts-à-joucr de I'univers çonnu!... Un songe erpress pour Rêr e de Dragon.

SlMl ll,AlloNs: PadaiL mais pent mieusfoire.. par (\ritfBird Page 32
L'élèvc Ccrfaud fait montrc dc sérieu\ ct dc rigucff. Attentif. curicur. intércssé, c'cst un brillant élément. Néanmoins...

PIn AIN! MftRl)lil FAlt Ctl :.R\ Le re à Denis ()e{oud par (Wtt(Bird P^ge34
Qr-rand deur génics sc rencontrent! (Quelle modestic... Et cn plus il est séricu\ ! Ben dis donc 1...)

LANllll.... Les rc,\es d'Eloide pâr rfpfri Page 35
La doucc militante potr le salut dcs mouches drosophiles (VlTRlOb no2) rclicnt sous un autrcjour (cnfin... unc autrc "nuit".. ).

LxNtJll...: L'immensitë par A'kq6n P^ôè 11
Comnrc quoj. 7 c'esl rraimcnt un nombrc maudrt..

fl lll )ltlll st;tt L'E lliR\H. RIjC()VMIiNCIjMI:.NI . Est.t lu fû-.. par Cftris -tage 38
( c n ust qu'un au rcrou !ic'cstarorr )

ENCAlll: Lln Dragon sw un Calendrier? par (\itt3ird En encart...
Second \olet (séqucncc rclaration pour un corniquc d€ répétition) du projct fumeux concocté par\\'ih(Bird lc fou...

+ VlTlllot r" .....,. .r.,, DEeApE

*,oêigDrrobx-
Keve
( Àu lln lônd d'une iôrôldc Malaisie vi\ait unc ribu prjmiti\c- la ùibu des Scnois. Cqu\-ci
orgallisaient loutc lcur vjc autour dcs
rô\cs. On lcs ! d'aillcurs baptisis "lc peuplc du rô\c"
La nratin- au petit déjeuncr- autour du fcu. loul lc nlondc ne parlc quc dcs rô\es qu'il \icnt d'ellccluer Dcs rô\es mcontés dépcnd
loule la \ tc sociale de la trjbu. Si un Senoï a rôvé qu'il a nui à quelqu'un. il dc\ ra ofÈir ùn cadcau à lâ pcrsonnc léséc. S,il rô\é qu'il
a s,csi fart
lrappcr par quelqu'u. de l'assistance_ I'agrcsscu derra s,c\cuscr et ollrir un cadeau â lâ \.ictinre suoooséc.
Chcz les Scnois. dans le tuondc oniriquc. on \'lt el on apprend encore plus que dans la iic "patpable". Un cnlant raconte qu'il
a vu
un ligrc ct qu'il a fui On I'oblige à rc-rê\er du tigre la nuit suirantc. à se baiûc aicc lùi ctà Ic tuer. Lesanciens
expliquent à l,enfant comment
il derra se bame dam le rôre. Sil écholc. il risquc de se lairc réprimander par toute la nbu.
De maniere génërale.diùs le. srstème de valeuls senoi. si on rôri de relations scxuclles.
il faut se forcer à allerjusqu,au bout. c,cst-
t-olrc Jusqu a I orgasme et à I oftandc de remcrciement de I'amant ou de I'amante (prcuïe que l'autre aussi
a eu du plaisir;. Si on rêr'e d'adver-
saires hostiles. il ne faut pas fuir. il faut se batfe. \'aincre et réclamer un cadeau à i'autre pour
enfn s'cn faire un ami. Le rêr'e le plus conloité
cst Ie rêvc du \ol celui qui rêrc qu'il vole reçoit les lélicilâtions de I'enseûble dc la
communaulé. Lorsque l,enfant annonce son premrer vot.
c'est comme un baptême on Iui fait d€s cadeau\. puis on lui erplique corrrment gùider
son vol pour se rendrc en rêre dans des pavs rnclmus
et en rôpporter des olTiandes exotiques.

Les Senois ont été complètemenl dicimcs dans lcs années lqju ton au aefi.,cfraec de leur forêt. )
Bemard Werbcr.l-e /ivre secrct des fourmis. Albin Michel. 1993. 7501.1paris.

-zCUNMorDu CLuBbx-
Ding-dongs
j'ai le regret dc vous annoncer que lc nunéro dc I lTRl(\L que vous a.r.ez entle les mains est peut_Are le demier
.. . . Ch!., Iecteurs-
d'ùnc séric qui aurait pu se révéler fructueuse.
En effct. malgré une dcmandc auprès dc la mairie. point dc sub|cntion pour notre club. Or. comme notrc philanthropic
est telle que
! llRlcL noùs coûte plus chcr qu'il ne nous mpponc (on alait lout préru. sauf quc
cela ne se passerait pas forcément commc prér1... on est
un lànzine ou on ne l'est pas ! d'ailleurs on n'csi pas un lànzine. mais un 'zine !). il nous apparait fort
difficile de continuer notre oeulre-
Tiens. j'cntends du lin fond de notrc rédaction des roix qui s'élè\ cnr. cn e\pectatilc parce que je
n'ai ni piqué une grcsse cnse de
ncrfni guculé ùn bon coup.
J'alrais pu comnrcncer par un bon titrc. genrc ,,Unc
ville qui mcnt". puis. le rexre :
< Premier son de cloche de la rille. cxprimé par le ûensucl de la mairic. Capitol lnfos
:joie ! Toulouse et scs adminisûatelus ont la
ioie dc vous fairc saloir que lotre ville cst aussi la ville la ûoins cndeltée de France. moins de 2i00 francs par habitants pour une movenne
nationale d'à pcu près 8000 ftancs I
Second son de cloche. erprimé par I'intemrédiairc pius priré du courrier: désoié- messieurs les Voleurs. Ia \ille
doit être fortc en
ces temps difliÇilcs et chacul doit y mettre un peu du sien pour sc serrer la ceinture. N'a pas
de sous. donc que nenni la sublention.
Conclusion évident€ et simple : dans i'un des dcu)i cas. on nous a menti. Ca fail toujours plaisir de savoir qu,on nous prend pour
. .
dcs cons ! >
Et là. suilrait un petit Post-Scripfum : < Je remarquc juste quc dans lc même ternps (la môme semaine). 50 0(X) 000 liancs
élaient
trouvés pour tenflouer les dettes (ct la caissc noire ?) de I'o.M. (Je ne parlc pas du T.F C. sinon la rédaction
risquc d'êûe d)namnec) Alors.
la prochaine fois. on fera l5{) 000 0{X) francs de dctes et. conunc les fotrbalicurs. on n)endiem
-i0 000 000 francsaux contribuablcs. u
Mais bon. un tcl aniclc est un pcu facilc. on m'aùrail diagnostiquc un bon délire de la persécution. et cn plus jc
..
déprirné par la nouvelle pour réussir à être véhénrent ct corrosif
suis \rarnrent lrop

fiphi
*Z@AVffi.TJ55EMTNTbX,
On vous aura Dréyenu...
'Zinc a é1é conçlt dans un esprit
.hcnsior dcsCciccteurs. dc liberté d'cxpression ct c'est uniqucmcnl pour facilitcr le langagc des ,ùtcu cr ra conrprc-
ct non dans unc quelconquq optiquc lcnorislc. quc nous a\ons omis et omcttrons volontairJntent toulc slnlboliquc àcs_
linée.à rcpréscnler l'éta1 de coplright. dc marqrrc déposée. ou autre... Lcs jcu\ et lcs te\tes crles clans
cct ourragc restenr cntiercnrcnt ta pro-
prlété dcs sociétés qui les ont édités: notre omission rolontairc dc srnboliquc nc remctlant
nullcment cn causc ia légilimilé dc cc statut. Car
si lc ridicule nc trrc pas. laprésenccdcjolis(--Rourtrcnrafalcsproroqucnéannroinschcznousuncrapidcclriolcntcsaluralionduscnsdc
I'humour

fhris

f-T--a -f --r' a-1 UfIDUD.':i Chers Confrères. pctit peu "subversif' coûmc canard (]oir BELLL.^-yI. amitiés oniriques.nous vous enlovons lc nrentl Peut+fre cet article a-t-it choqué cer. car noûe Àu seconrsl.L'enseûbfe est bien. eqrzung b^*" a-1f f r. alors. nous l'espérons. mais nor|. Le r"0 (consacré à 1a etunedeproposition.D.). On . je le dis Qwâ? Y en a déjà un qui est sorti sur le mêm€ thème l Putain.. tive de lire votre article sur n'y est aucunement question d'un monde probable et n'est d'ailleurs pas ul croise. mais ici. on (n'importe qui. sous Ie bras. c'étâit entièremenr dédié à Réte de Dragon lencore lact ique . ct surtout pas qvlq(Bird. leux monde) du sicur Gerfaud au mcne . il 1 en a aucun porù réussir à écrire "Chrinopfrus" Mais non. ou bien parce qù. Par contse.. 5 *zd qouRRTffi Dqg I. reilleur s1-stème dejeu (illustsant le ntencil. vous savez bien que les manch€s sont ùop longues! Bi€n sûr. Folie) est du même tonneau.. \u qu'il Dragon et Empjre Galâctique" n'a . Ia nouveauté... gqTzuRgb*- QVitflird \olel Non.. et la perspec.. ne me dites pas le court arant de roir défiler toutes lcs combinaisons oossibles de contrairc.il y a grPhi eu et qu'il y a sur Terle.iâôc rô loule lc rédactron faire m léger renvol à ce qui précède 1/a NéarÙnoins. Aiiel Lâchez-moàaÀaaaaaaaazaaaaaaaââaaâhih. 1B frarcs.. quelqu'm d'auhe que moil) I a\ait déjà pensé âvant. /e r'.. c'cst Nédélec et Confières. Oui. Ils arrivent!. je déreloppe. je sais. fairc totalement original.Couftier n'était ni improbable ni même hardie. vous gamc" !. a\ant qu'on nc nrc lc . l€s mecslje nc fais pas de crise de paranoia co[ectement.lous alait prér'enu..1 1rc. c'est un I'occ rence.réponse à I'arîicle de Casus Belrl en insrs- de synpathrque..ous décidez de publier un zine "spécial kekchoz'. Mais au juste. je liens â Merci à Casus Belli pour sa petite note Casus Belli la sottie ^ô/r. mais surtout moi!) ne pourra jamais Pouraisjamais me défendæ confie eu\ comme ça|. sort sur la gafiwe et nous aine. Non! NorL pas la chemise blalche! Aiê! mandez-vous!? Okay.rre de la perspecti\e dc lirc !otre lanztne nous inti- resse. mcs pensécs! Vitc. spécial Space lllRlirL nol.. \il._ Mais quand même..... Chers nol: ?0 p6g--s. nous faisons ule siasme non dissimulé. et hop! le rnême mois un autre zine '.. subconscient est toùjours influencé par un "acquis" pouvant passer inaperçu au fin fond de nos miasmes cérébraux. No r 1. parce que Qfrris \ous trou\ez que ça nunque sur le marché et que vous avez des Moi aussi. NOUS-memeS lAlSOnS Un tant sur l€ fait que notre article "Empire Néanmoins. pÉsent nùméro qui. vous de. vous avez remarqué ? Oui. il est quasi-sûr qu'on (n'impone qui. \ont toul me piqucr! Mes idées.. I êi dê \/ô leux monde (illuslré par un systènre pourri) rulrrrque - du sieur Nédélec. Je nous sais très flattés d'êtrc ainsi sol- æTUET DE ROTITE licités.. et hop! AAAARRRRRRRRGI.IHTITIHHHI..Courrier des Lectelrs).. LKL(rl .. je sais. soulent. rous avez unc idée géniale de scénar.I ! Je n'aime pas le foot ! un scénar du même acabit so( dans le cornmerce: ou vous loulez adaptcr une oeu\rc (littérair€ ou cinématogaphique) en jeu (de rôlc Mais... et je vous en remercie au nom de "wlll lllr4 ' L -r-2 . ou encorc parce que depuis si longtemps que l'Homme e\iste et avec le nombre d.Iui. le croisemenL Fève de Dràgon / onirique.. Je choz" est publié: etj'en passe et des meilleurs! m'e\plique: ici. Le sens de l'expérimentation une fots. je Ies vois. que ce n'est juste qu'une adâptation du mer.i'ai à dirc tout de sûite.c. \.on a tous plus ou moins ce nrême acquis... ne pas vous intéresser ouûe mesLu. eui non!. quel qùe soit le domaine abordé. il faut quc j'écri\c tout ce quc. genre. Otrille! M'€nfin.ien d'im. de CARNET DE plus un improbable croisemerr des Non-Leclelrl.mats delTait susciter parmi \'ous quclque enthou- en ie relisant nicux vous \ous apdce\Tez En fait. merde. que cela signifie-t-il donc.Beaucoùp de Sror Wars..leur demière acquisition: <t'as ru le nouveau jeu qu'on a houvé!) qui bien sûr s'inspire ds la même source: ou encore. n'aurez jamais mon idée géniale de "trading-card Les grandes idées sonr dans l'air...irreJ l'c\istencc dc CÀSUS Opeld. Je dis juste qu'ils sonr partoutl D'ailleùrs. vous dis-jcl Tout près! Ils l€ttaes. je vais tout pêterl. et hop! le jour où rous les arez inriti ils se ramè- nent avcc.. talns mcûbres de YoEe rédaction (. cl Un nouveau zine à sui.Hommes qù. jamais'l c/ \:lTRlOt n'i .. je DETESTE !!!!!!11! ou de platcau) pour faire plaisir à r'os copains (histoire de jouer à kckchoz de neuf).LJJIJL ^ VT"RIOL fhris {Ântf}ird Mais quand nrênre. hein. les gnnclrs rdèes sont dûhs l ûv.spécial rnern- Ah. plesse sur Eour ce qu1 Dans l'attente d'a\'oir de vos nourelles.moil lls sont Iàl Là.. non plus I choses à dire. Àmi+iÂ< ] râi-rêc -*6$ ÇounrueR Deg NoN-I. j'ai changé de nom. Jc trcns quand méme a dirc fdnzine en L r èremenL déd à ré Galactique sauce Rêre de Dragon" risque de que "l'improbable croisenrent entre Rê1e de Rêve de Dragon. alors on va essaler plus aiguè. au fait. Gerfaud qui ont dû avoir une âttaque en lisant J'ai appris dans nron demier courrier 1en apériodlque.Empj r^ CêlècL:que nors nté. :ôôr'ê .r du n"0)_ La çhose ROUTEI Nous même faisons un numéro Rêve de Dragoû / Empire ca.

.se rétèle facile et mêmc indispensâble cn oni- . "son" dmgon. sorte de RdD avant la letûe. Ainsi en va-t-il dcs Voyageurs. j. s'il .rrbrcs "c font plus dcnscs.. plus mvsÉrieu\. autant dans lcs uni\ers '. je dirais que o(purs leur jolie mansarde capironnél du sanatorium.P. notamrnent potrr les Troubadours de Cans un iangage panjculier. choisi par beaucoup. Et nous verrons que cet archéE-p€ du vagabond . un nouvel univers onirique.). nloins naif et dâ\antage baigné de sôrceùerie.est choi. nom donné au-\ p€rsonnages qu'incarnent les joueurs . est DroDosé aux \ouc lcur rrc rou du moins unc panle de leurs nrultrples ùes. les ra\es prémoDitoires.. iai nommi Rôrc dc Dra- gon. rêrcs rccuficnrç ct incontrôlables.lTPl(\L cstjolimcnt loumé ct élégamment présenté. On y propose tout un uni. dcs ooncils rnedréraur tet par la rnôme oclasron. un no-uteau so.elle une souDlesse ius- Cthulhu" dans les années 80..er. ou du noins son indépcndancc vis-à-vis de REVqDgDRAGON Ihcrorc lannrsl.. û3duit l'année suivante en français. les référcnces à dcs ocurrcs ou sics.. à Ia déco$erte dc ces rêves. par les noms des pe. Car l'une des bas€s de RdD est le conceD! dc Vovaec_ Dins un En 1987. les cultures se transformer tadicalement. rre)gain d'intérêt notabie.rIlle po* les ter.e (s!le Conan). lcs lc ra\e qùc Freddr Knrcgcr torlnnente les \ictinres qu'il s. P€nsez! En quelqucs mots_ Dcnis brc(. Ce qui permet toutes les audaces: les rêles prém6ni- toires.n. Et corollaire d€ la poésie.lnti pal dc. r'. dcs choses eristantcs. Ft qrir pemrcftaient au mcneur quelques pirouettes dans son scenario.cs 20 qu'un certain Hotrard Phillips Lo\-ecraft aura créé au fil de Le "stlle" Rêre de Dragon drr crs récits plus neneilleux qu'horribles tout un monde onirique que cenarrN de ses héros parcourenl en songe.ru cu(urs d AdC sous le trrrc de lcnor Australrs'. Au contrairc. jcu)i dc mots qu'ils peuvcnt contcnir. une chaque rndiridu n'est rndirrduellement rêré que par un seul dragon. lous les mondes â connotaLron H. Réle de Drcgon esr ùn jeu pratiquement uniquc en ce sens Alec l'apparition des JdRs et plus particulièrement _de de '.harn. Et cc qui Dans I'horreur onirique. par heinl). L'échereau des rôtes na pas besoin d'êLre ngrdc.iLclc i Ia H G. c VITlilOi.ï{il flt fune nouiclle rie pour I'Archéf.. ou sorr du. comme par crcmplc dcs quôLcs moirrccs par le scul JLr cauchcmar) dans la . ou le rêre ôsr réel En efet- t1 ëratl qu'un mau\)ais r6)e" était trop frusûant pour I'a\iome de cet univers est que le monde n'est qu. et pJr letlr nronde lenesEe en proie aux méfaits des i_rnmondes Gands puisque Ie snle dejeu n'a besoin de rester constant. En cileL. pottr lesleux Êànçars. serail totalemenl inrpensable dans un mondc d'heroic fantaisr purc et 'rJ--J ect ll.r'ie réelte ct éreilléè. fomres de Bérétuce. n. tures qu'ils Yi\août pouûont changer du tout au tout. prcscnt passé ou à r. aux alcntours de son puisque les mondes que traversent les Voyageurs (puisque c'est tc nunréro vingt." quc dans les a\entrùes ou le caractère des personnages. Et c'ôst I'absence de plaisir de goûter un plat farfclu (e! Ics galenes d'Qoulé alors.P. L'onirique-fântaisie est un geire rclati\'cnlent récenl dans I'ur1i\Èrsdujeu ds rôle. un multi- trop \'olantes.L. \'tais on rer icndra sur cct intéressant pcrsonnagè dans un pro.'s Dreâmlands nrcdrL:tale pounaient rnémc s'\ côto\'er puisque chacun sera consi- dcre comnlc un songe paniculier. un ll se manileste par l'incongruité de ccrtaines situations. Tout cet humour. Le personnrge_de RdD niest rien d'aurrc Jc ceL Alcheringa. Vorage. dc lc Crend Rrcc prqctrc d'inanges ombrcj sur Iiicmirc: esl en quelque sone une "constanle" des univers d'onirique fantaisie 3Llcun contrnent. Cet ururers l'on finit par assister à des permutations circulaires au sein du unrriquc esr à che\al enre un mo.un rêve de dragons- les joueurs.là c€lèbre cile onirique. c'est une \éntable rélolution.. ne pcut quc panicipcr à Ia pocsic des mondcs dc Rêvc dc Dragon.' sera a un joueur de s'rntégrer a un groupe déjà essunt.n dillustra. rout en ctant réel. ainsi qu'une autre version du supptément onirique à un personnage de quittcr ur groupc. ou au conraire a .Wclls ou d la Mùnchauscn cl est lc stéÊe dun mcr.sonnagcs. I'oeurre Lolecraft connaîùa un qu icr inconnue dans le choir des scénarios er des maitres.mais nous y rcnrr les rères er Kadarh la m\slencuse. "rê\ e" à l'autre) ainsi que les rêr€s erl\-mêmes permettent facilement lrons et cle commentatres sur les ctéahres des . jusqua la sonie du meilleur ieu de rôle "Que la Lumière soit" trrnçers {i mon sensl par Dcrus Cerfaud.enir. et c. _. un univers dépars'ant. r" DÉCAPE *"dCruTilcxggxMqb*- Dis..rpe).rerncnt lors de l'incursion du monde onirique (ou plus er€ctenlcnt rrquc-fantarsrc. dans lequel il n'existe pas d.L. monsieur. les quéles-souventrs. I'humour est aussi très important. possibilité de discemer rête er réalité qui crée I'ansoisse.. c.. Fn effet. et peu élégant de la pan du maife. C'est dans tes an- n. génialement concoctés par les anciens de Sup'Aéro lors dc -o-tus3rson drslrnctc pour erprimer lc présent et lc passe' [ | La leurs conventons.. lantaisres dèliraaLes ct autres sonscs Pourtanr. bien lom dcs ambiances glauques. vous real6e: que toute ce e mèsa. ou ça ct faire des contrées du rête de H.--. un espace d'unité ct de lrbené en méme temDs: un univers ou . car Gcrfaud pose lcs bases d'un univers totalemcnt onsinal.est cn l98j quc pluc ou nroins réels n'étaienl que des ilémcnts dc décor des jc-ur pareit Rére de Dragon. quclle csl Ia pan de reaiire et la pan de mr-tlre ou qu'un \agabond D'où "l'ârchéttpe" (si j'osc m'e\primcr ainsi) des 0r 'e\e' pourquol ccflarnes tribus parlent-elles du Temps du R6re baladins. que ce sont en fait des mondes indépendants. C'cst cettc poésie d'ail- Icurs qui à mon sens fait que ccjcu soit plus facilcnlent apprécié par lcs fillcs J'en ai moi-mêmc fail I'c\péricnce cn tcstanl Lû Ro\se . la nagie onirique. unc traduction de scénarios Dour AdC laisant intcr.a.. et avec lui.est dans qui lart la sar eur môme du rôre. Le cadre poùrra \ers dcpavsant pour les in\estigaleurs qui seraient dé1à nop aigrrs être totâlement différent. loccasion dcs nourelles éditions d'AdC. plus unr\ers ou coc\isrcnl des InliniLés dc rôres. 1îr . un monde issu du rêre commun de tous les dragons (entités mystico- _ll n') eût qùe fAppel de Cthulhu poùr chamboulet un pcu tout inaccessrbles puisquc n'appartenant pas à leru propre rêre.:clr Fr sur cc qui fur un jour leur tenc dc prédrlicrron ccr Une autre constanle en esl la p(Ésie. les aven- rè\e.. Je crrc I'inroduc. Un supcrbe albr. re\ iendrons plus loin). lcs o"iso=*"e"s ont noir. Ie maife même \n.Dreamlands./ors4re ré\e. au plaisir touiours renouiclé ùon: <Se peuFil qu'il faitle chercher les réponses en Alcherinsa? El du ncu-fel dc la rencontre.vétérans. une sone d'ilot Commcnçons donc par le conrmencement. n€ sont pas forc€ment cohéren8 les uns avec Puis en 1986 est publié Ie supplément ofiiciel sur lcs conûées du les aufes. des astuces de mise en scène. e\plrquer les cnlre-scenarios) et les "declurures" U)assages dun \Jrllcu\ et dun fantastrque pcrmanenl. Casus Belli offrira.cnplc.ren-âge caricarural el un Xrxème groupe deJoueus. ou pour ceui chcrchant a pousur\Te leurs rnrcstrgations pouna changer (et pour faire plaisir à mon ami Crris.. dcrs la nourcllc 'Pnson dc Chr'r" dc Clrrc"Barl.. lâ dérision quclqucfois.Call of qu'il permet d'une manière totalen€nt noul.dl!e en 1989..rcns.. le "gis-rêve {concept onrrique pour .r..entùre tout n'cst que rè\e. De plus. la tjctorre sur la mon mênre puisque cett€ demière n'est qu'un nouleau coiûnencement 'A DnFr nF . la fantaisie pcrsonnagc ne peut échapper à dcs frissons noclumes.. des ficclles bren grosses et peu utihsëes pff les .r nlédié\aù\-fantastiques.ut r'ous rèveil[e:.est vicrqc dc leur a\ cc Hurlemenis/Chimèrcs- . la lerrcur naît soit lorsqu'un oerson. en un poil plus sordide. Et il faut bien adrneme que le classique . . dessine-moi un rêve.

tIt: nt is ço n'enqage q c toi Pour la BD. t!ù. en se prenant moins la têtc. un peu plùs loin).. Et lcs réponscs r'ous fe- sibilités. perbc Nostrâdaous dù môme Âutcur. cr de Lâ Quête de l'Oiseau du T€mDs de importantcs et arùusantes.d'une podsie jusquc là in- dant d'incamer un hauFrèrant. et \ous pourrez pùiser \otre inspiration lôvc mômc des dragons... nrais il n'cst ccrlcs pas loralcmcnl .e trouvaille de Monsieur Gerfaud. personnages pcuvent-ils décournr que dans une de ces précédentes cst \\n grog(ès sigi\ificâtif. Dc plus. auûes. Si J'a\ais un dcmicr conscil l\:.. sans doutc la plus bclle histoirc BD quc. Incluant lcs héros giciens (allcz déjâ conrprendrc Ia cartc dcs tcrrcs nlédiancs qùand \icillissants dc Vingt Ans Aprcs. ou dc sc nolrcir lc tisage à la suie. sachez que la magie esl un exercicc d'imagination qui pcut Jc \ous rcconùnandcrais plus paniculièrement. ou Tiell d'Espiègle. surlout pour lcs prcmièrcs parties. Rôrc dc dc Paul Féral. ce qui renlorce cncore lc réa. Il s'agit Gr. un univers totalement innoaent.. ctc.alVinoll. Pour les poù\'ânt être adaptées à un univrrs "médié\'al" sonl intércssantcs. sein de notre club panisans et advcrsaires des règles. commc toute \ersion simplifiée.. ) ct qui sc sonr déjà rangi queucs ct taisy cn passant par les auteùrs classiques.ieures? Pourquoi les point de \ue. mais aussi dangcrcuse. Les lilms sc résumcnt à la série dcs Histoire Sàns Fin..t'r'ioa oui. commc mcnt vrmpirisables (la preuve dans cc numéro. les règles quant à clles. lcs éc. ll pcrmei à dcs "blcus" de falre 'icurs Iies. metFe à rude épreuve Ia subililé ps)"chiqlc de \'otre pcrsonnagc. Lc lilrc pcùl Iàirc sourirc. C'cst un Dcu nail mais quand mômc. J'v raloule_ lisme et le "Âm" des panies ou sc mêlcnt \raÈrè\ants (non nlagi.. ct mêmc la constânte de ce gcnre- Puisquc c'cst la nragie qui donnc vraimcnl tout son scns au mot Le gcnrc dc I'onirique-fanhisie possède cet avantage dc pou- "oniriquc" Elle es! relati\ement puissante. et. la demiè. M s peut€rrc pâs dès la prcmière parlic. on s'aperce\Ta que Denis Ccrfaud n'a pas pondu sa rie (Ctlulhu). jc n'cnùerai pas dans la polémique qui a opposé au ront peut€tre rélléchir. notamment Lc Bossu une ponc. qui est là aussi une Les in$Dis : un petit tour d'horbon constantc dc I'onirique-fan1âisic. ou nc plus franchir Puis lcs intriglcs ct univcrs de cape ct d'épée.Oniros. Loiscl. der une petite fille dans "lc Secret de Mulhingcn" par e\cmple)? simples mais un peu longues à assimilcr sunout poù un débutant.its dc cc chcr Viclor Hugo.... ct l'auûe nc loulait au dépan que tcnter l'c\pé.J'aicjamais luc.. Les dcu\ jorcuses présentes Âùcnt emballécs par lc nlonde frus Car si l'on prcnd Ia pcine dc rcfléchrr un pcu iÈ\ pensécs qui I'une cornme I'autre. diction arec ccur de leur \. Toutes les avcntur€s sou-fIles de dragons cn pleinc poire savent dc quoij€ parlc-. !o)t).. lcùs conccptions ou )eurs actes étaient lotalcment en contra- premiers pas sur lcs chemins du rôre. Posez-vous ces quclqucs questions. a\cc durant laqucll€ \ous appr€ndrcl sculemcnt à nraîtriser lcs règles. dormir sur une échellc. il faut dire un mot de la magie. L'llc au Trésor dc Stc\cnson- vous n cn connaisser pas Ie principe!). de la bibliothcque \er(c au\ romans d'hcroib fan- des hauts-rôvânts (magiciens.il fermc bien des pos.. Enfin. dans Un jeu "philosophiquc"? lcsqucls un jcunc garçon sc troure "happé" par lc conte quc lÙi ra- contc un li\re. ct lc su- Dragon cst I'un dcs rares jeux dont Ia magie est absolument incom.cn t. lalmc Tcll. Si le monde cst parfait dans ce but. en plus un coup de théâtre ipotlstouflant en toute lln. puisqu'clle agit sur l€ toir presque tout récupérer. amusante! Ccu\ qùi joucnl lÙ'e.ncs légcndes populaires.ie "pr€sente"l Cependant. Robin dcs Bois. Pourquoi ici les personnagcs sont-ils nence pendânt une ou deu\ hcures d€ jcu. lcs possibilités sont bcaucoup plus égaléc darts le genre.. On pcut )_ mpprocher la préhensiblc dâns scs règles aur joueurs qui n'incamenl pas des Dra. la sdne des Pàrdàillan d€ Michcl Zé\'aco. deux suircnt la mêmc anrbiancc onirique. Ellcs n'ont pas décroché nonùnés Vo]ageurs? Poùquoi leuls intérêts sont-ils loujours jusqu'à la fin des cinq hcùes quc dwa l€ sccnano.. facilc- qu'il pcut donc lui arri\er d'êrrc pris de soudaines "lubics". "saga" dcs Trois Mousquetaires de Dumas. Pourquoi certaines références à des contes populaires'l Pourquoi freinent l€ plaisir du rdle. rîis pcrsonncllcment ccrta.. "ailleurs"? Pourquoi la plupart des scénarios dimarrcnt-ils ou sonF Ce qui m'amène directcment à parlcr dcs verlus d'initiation de ils basés sur la "philanthropie" ès personnages (quand il s'agit d'ai- RdD. je lous rccoûrmanderais chaudemcnt cepcn. ou presquc.ou se pronrener tout nu. c'est à dire en profondeur sur la réalité dcs depuis pratiqucnrent toutes les soùccs. tous les genres de littéra- pcrsonnagcs.. cl Au ravon bouquins. ct pourtant une seule avait déjà fait du JdR dans sous-icndent lejeu. Efrn. ainsi que d'autrcs de ses romans sont aussi tout indiqués. A ce cette possibilité de 'sour'enirs" de \ies anté. dc L'Autrc Monde de Florence Magnin... commc Guil- ciens) ct hauts-rê\'ants (magtcicns).

série lélévisée Incamcr des humains â i'aube du XXième siècle atant oeu à oeu nlsitnse le rére et sc sou\Lnant dc leus p. Valérie et Jean-Luc utilisent l'amusem€nt. Le backgound était entoùré de plus dc m\stèrcs. Epluchez les guides toudstiqucs. a\'cc le concept de RdD (et n1oins. ne dirait-on pas que dans Hurlements/Chimères est tsès particulier. plutôt que d'aller racler tcs fonds de tiroir dans la mallc dc Denis Gerfaud. Car Huileûents affich€ clairement les a priori "pldlosophiqucs" qui sous-tendent le jeu: aller à la décour ene de d'onirique-fantaisie. cornmerciall). mais les Vcneurs. Il faut à mon avis se qui était certes plus contraignante pour le Vencur (il faliait suirre Ia pencher un peù plus sur le folklore. n'r'verront rien de choquant.. mais \otle avis niintércssc cn norns. le génialissime jeu de valérie et jcan-Luc Bizien. Fop tolémnt alec les catharcs.toujours pour le XIXiènc siècle. Chimères a il est ûai I'a\'antage de règles "omcielles" (er en- core. ic àcoat csr ou- !en. là ou Denis Ger- faud utilise la dérision.]rne. un m]stère d€ naissancc. r'ous dénichcr€z des bijou\.i lairc lrcn qu arcc L Frrncc. RdD poursùi1rc la lecturc dc cet article plùs loin. et Hurlemenls sur ùn univers dbnirique-fantaisie. ou de tel prêtre qui aiÙait maudit un \illage parce qu'il était était donc plus attirant pour les joueurs.. scntiments \iolents et e\acerbés). Et bicn non.ané au cours des sièclcs. mais arait pavs regorge de ricilles histoires à propos de tel seigneur qui au l'avantag€ de faire véritabl€ment \i1Te une Clùonique coûnle on lcs XIIIième siècle aurait enfermé sa fille dans la plus haute tour du aime chez nous. On r trourc ur nsin clnrquc cL J'llncnds ros sùggcstrons ou \os critiqucs nÉnipulatcur. A chaque mort.unc vcngeancc ténébrcuse D'ailleus.t CLit .. le tout "mettez du rêve dâns votre Histoire" dans un Vidc post apocalwtique que mêrne les plus pessiniistes d'entle vous n'oseront imagincr. Le mot justc est peutétre que Hurle- apprentissage au sein de la Calavare. ce qui empêche la débaùche inaginative Un êûe véritable que I'on décou\re rraimcnt dans Chillères- puisque I'on y apprend que c'est non pas un humain auquel la llcan- et folle de RdD a\€c des personnages tels qu'Eiaidc ou Sire Ar- naùo. Chaque région de notre beau rio XVIène siècl€ avant un scénario XIIème siècle). Dragons qui rê\'ent leurs sourenirs de I'Histoire de Fmnc! cst tou- Et pùis si \'ous désircz changer un peu d'horizon.dans I'airl). de cape et d'épée sont toujours de bonnes idées.r]r::: _ : _ . du background de Chimères et du fait que les joueùrs incament en fait ùn Dragon qùi rêve 1 siècles.Et pour qui a retcnu la exubérant. sards sur des paiticularités locales. brumes d'une furnerie clandcstinc serait toùt aussi déDâ\san!. allez donc faire un tour dans t'Angletene convaincu.r-t= . plutôt comme historique.'\l vlll{lule :.. Les joueurs dc Hurlemcnts. ct Dlus Je ne sais pas cc qu'ils ralcnt. Néanmoins. là oir Rêve de Dragon nc faisait que les suggérer. parfarl pouJ Chinrèrcs.. ou au contraire plus ésotérique. rê\'er un sont en général moins déliftntes qùe poùr Rêre de Dragon. j'aurais préGré que Valé. \e monùc est iùdùbilâb\emEnt lnr RdD prend appui sur une inJidté de mondes. Ies personnages sont là. lcs frontrèics dê notre bcâu pâÏs ont bcaucoup \. enlère. et ne pas i'ous contenter comne la majorité les aventùres que I'on vivait étaient plus ou nroins rattachées â ce dcs touristos cons à l'écouterparler béât d'admirâlion. je préfère personncllement l'optique d'Hrulements. pre- ments. que donc lui poser des questions. je conscille de ne pas biance n'est pas la nrême. la Tene? Ehange. impr€ssion qui vcnâit dc la "certitude" que l'on incamait des nez le tcmps d'aller sur place et écoutez Ie guide (\'ous pourez même hommes et des f€rnmcs "bien de base" à travers l'Histoire. I s'agit d'incamer dcs lyc€nthropes (seul€ Les intrigues même sont différentes. Là ou RdD cst très Hurlements et Chimères ne sont cn fait qu'un seùl et même jcu. plutôr que de sortir un -H. et d'aill€ws ce choix n'est pas inno- Mais loyons ce qui différencic Hurlements/Chimères de RdD.r la pourquoi la Cara\ane n'aurait-cllc pu laire quclques incursions dans lignée illuslre dcs Lusigran (qui s'illustrera pendanr les CrorsaC.= backgound un pcu plus fumeux a\ec des Dragons qui rê\ent lcurs incamations passées clans des corps hunuins de hcânthJopes.: C:r< L" r':i. que nos ancéFes auaient pu !i\Te (lvcanlfiropÈ mise â pan bien sûr. afin de présener leur comme Hurlements/Chimères utilise la poésie et I'humour.r. corîme pour Cùillaume le Conqué- cipal chafme dujeù. une base plus "solide".ic er Jean-Luc Victorienne a\'€ô les romans de Sir Conan Dorle c! son Sherlock nous pondent quelque chose de moins fal|elu.^t[.. voire parfois "romantique" (au scns \Taie. Cenes il \ a des points conùùuns. plus Au ravon audio-r'isuel.de croiser leur chemin.ie vous accorde ou'il \ Scénario Hurlements (Royaume de I'Errance) i dcjl bcaucoup . les pe- progession historiquc et il était impossiblc dc faire jouer un scénâ- tites histoircs dc I'Histoire de France. Jc ne sais cc quc lous cn pensez.. de pou\oir jongler aiec les Cherch€z bien dans l€s petit€s librairi€s au rat. eur.côtécauderosc cn cdcquation a\cc nrr pc(cptron de Hurlcnrcnts..imaginatifs. Tout d'abord. les légendes régionales. dans ]e nord sur les templiers. la volontiers le côté dramatique. Ia France à trarers huit lier de la Chimère. je ne suis pas quelques tenrps la Francc. cclui de l'Histoire. obligatoirement des laga- bonds tout comme dans RdD. Se reçtésenter nrain. moins cn coim€:(ion Holme$. mais de fâçon difrérente. dans tous. sclon moi. mais â des érapes di8ërentes de maturité. par e\empl€.câr les a\ entures Chimèrcs on incamc en {àit lcs dragons dc RdD. des a\€ntures que RdD des inconvénients et que leurs pouvoirs "magiques" étaient en fait plus gand. bien que Ie sumaturel. I'anÈ l'étape supéricure quc rcpréscnt€ Chimères.r'scs muirrplci o. ils renaissaient pour recommencer leur traiterait plutôt dans leurs aspects "comiques".. Des poètes conme Cérard de Nenâl. Pourquoi aller chercher des Dragons panout?l gardez lc romanesque et très adaptable Roi MJstère. des ou Baudelaire fcraient d€ bons PNJ.-. Que dire en eFct du concept de Cheva- seul. '. ni même comme médié\'al fantastique. Ou mieux. rant.".). Déjà.s r a lcs Flandrcs sous Philippc le Bel. je ne sais pas si c'est un avantage). Ca ne rous rappelle rien'? Dites. c'est l'inrpression de "réalité" quc laissait chaque partie de Hurle- qui sont la plupart du temps farcis de ccs légendes. Hùrlements/Chimères est pius subtil.{nglctcrrc sous Cuil:3umc. le joueur est de plus dans la maitrise de leur être \'éritable.^"L"-J" limitcr à la scule Histoirc dc Francc? Ccnes. censé s'incamer lui-môme. Certes. les oeuvres D'ailleurs. j'aurais pcnsé que Chimèrcs pou\aj! gâgncr cn originalité cn élcndant son charnp d'aclion. plus à la Lervis Canoll. Personnellement. la grande ou la petite.r'. el château.mais le téléfilm cst.ain d. laire rcncontrer à ros personnages des hommes et dcs fcmnes cé- tenant en dragons. re- "Hurlcmcns" en gros. pourqùoi se jZ'l '. mais l'Histoire de France tout de même. donc plus cn humains. fous. le prin- lèbres. en h.. Les joueurs découlrant peu à peu qu€ la l) canthropie n'ar ait pas que Xxième siècle a\€c grands déchirements... mais en ayant acquis un degré ments est plus "sérieux" dans son sF-le de jeu. l)lTt)1.Cette série cst adaptée de rofians de Gaston Lcrotl'i.ou €n Rùssic sous l'Enrpcrcur:t Drtcs? Ca scrait peut{trc plus logique d'autoriscr de tcls dépaysenrrnis. pourront être étonnés de volr ce jeu classé dans Ia Le style Hurlcments catégorie "oniriqùe-fantaisic".-urs lcs franco-arnéricaine produitc par France3 qui passa sur nos écrans lcs mois d'été 92.en. En e{Iel puisque l'objcclifa\oué cst dc "\'i\'rc un Contc ou unc Légcnde". Mais (même si les gnndes idées sont .au moins trois fois . sùbstan'tiiq\rc moe\\c ùe !e jaù. plus fonnelle. mais un Dragon (nen que ça) qui s'était incamé sous forme humaine/ânimale pour décoir\rù toute Les Inspis la richesse des sentiments d€ cette espèc€.. tlùopie a lait gagné certains pouvoirs. Une dcs particularité dc Hurlcments/Chinères cst de pouvoir \c ne prétcnds ças a\oit des alcêtres garous!). Alors A\ez-\ous cnl€ndu parler de la légcnde qui lail remonl. quoi. Pour ceur Mais venons-en à I'essentiel: poùquoi est-cc unjeu d'onirique qui souhaitcmi€nt continuer à joucr à Hurlements sars passer à faltaisie dillerent dc RdDl Simplemcnt parce que Ie slle.. aussi lnnoccncc. mais I'Autre. Alors ne \ous prilcz pas.. iirnite un peu plus les sources d'inspiration.. Ccrtcs. Ce genre de librairie ou dans le sud vous Eoulerez époqucs et du tarot qui ajoute indéniablement un "plus" au jeu loison de lifes sur lgs caùaæs. ainsi que les possesseùs de Chimères. DEQAPE ô Ilalic. des livres édités par des thé- Mais une chose a hélas été oubliée par Valérie & Jcan-Luc Bizien.cn h féc \lclusirc)[a (arnrrnc:ri.. mar. I'on pourrait me rétorquer que le fait d'inc. Hurlements recherche concession apparente au sumatur€l) à Eavcrs I'Histoire de France. Hùlements ne se présente pas du tout comn1e un jeu cent. ce qui nronde particulier.. quitter pour jours jouer I'Histoire de France.'.'on "régionalisme".

\ \'!ulcnt ttarlcr. une légendc tcnible_ rcnontant au Xvlièmc siècle.rrr i lt hntr..+ Renconùe de rêve.onptlarton des prrnrctpoles regles (dtl tonn(ll.e: Rê\cs dc la lune bl€uc. Le fanrôlne de Est-ce un hasard si Ie fils d'une paulre veuve. avec des domestiques sus- chassée par son pèrc. DR22 éléments de la premièrc edrtion soicnt â consener tels quels. de déreiopper cctte inriguc. miroir n"5 Lc c)cle des Troubadours de Bérénic€. CBTE Camct de route Jcu dc Groin. Comebrume. DRlS Dragon. .on.. c(st rûc . ur rrcur rrrarrn dc Sa \tqcslc la i rclrailc.CB3 la b()îte de bctset). Sup'Aéro L'aub€rge des demiers lovageurs. mircù n"l0 Lc ar. L'oeufde Psilunu Du Volage et dcs Volagelm Une inlrige plus classique pour ce troi.. bien que certalns Le rol du Dragon. . Lorsquc Ihcriricr dcs Rrdvchan ricnl prcndrc posscssron du cst unc Errante noblc qui a I'habitude dc se baigner dans la fon.. Monsieur Ge4àud. t. miroir n"6 Promenadc.onptl. miroir no3 La \ille immobile. COMI3 RdD. Une tmbia ce inquiétante. 1ère édition Mine de Chafouin..une mlstéricuse darne blanche. tous sont cffrayés car la Malédiction s'abatûa ccrtaincment lame..\ |e\ Mintrs deJ 7errc\ Mè.l'arqcnt. règles tome 3 RdD. il \. des geois identifient â\'ec celle de la vouivrc \oisins étranges: un botaniste farfelu. CB73 Le sacré pinceau à barbe.. DRl0 Le \?l d'Ebamp\re. DR HSI taûment çcnarns sorts_ Nous présenterons ici une petite liste non La tour du sommeil. et poùrsuit son pédple dans t-WVCtOl1 -L L'alchimiste.. DRl2 Le seigneur de la monlagne.luxteuse pféseklation. de Dans les reYues reprises d'Oniro. Graal n"l Les galettes d'Oyoulé. conv.e:. DRl6 Il faut d'abord savoir qu'il existe d€ux éditions de Rê\€ dc Lâ cff_r-sobelle.L ltcttx tonnnn.. de ans à pcine.lt pseudos aules dejeu q e to t A4IJ est copuble de crëer \out seul. No I I: i\'1. a tou_ Profession: La Porle des Rêres.' \. coassez maintenaîÎ. CB57 L'Oiseau-Oraclc Pour qui sonnc lc glas?. notamment . {lne illustrotioh de ce qtrc peut ên.e n \b\'oge (1ppûremhent s(ns Prolessionr Gûrdicn dcs Rê\es.ane Dans les rcr'ucs.t6o.. Au bonleur d€s Zrglutes. miroir no2 Et bien. pûnu\ Le secrct de Mulrringen dnn. conv.rmerlon..nr. miroir n'7 Fugue cn chat mincur...Dragon Radieu\ n'j . ou inlentcr rotre proprc histoire_ ( La Caravane a passé Ia manche. DR7 Onir icodenigerfie . . et dc s'\' métâùlorphoscr cn scrpent. Pàr d'autres auteurs. qul rrcnt dc tucr le \teux cct cnfant cst lc bâtard du comte dc Poiticrs_ ct quc sa réritablC mèrc lord.a disparu dcpuis près d'unc senaine? Peut€tre pas si nrénle quun mvstiricur chien fantônrc. CB32 s per|isë ce trùc. no. Librc à \ous be Chien des 3ôskervills. Sup'Aéro XV A I'heûe du vaisscau...rlioh dfun méchant thanatatrè et de ses sorts millënaires. CB63 Vols trouvefez pelû-être vrre bonheur dons cele rewe ëdilëe par Lc miroir de Zar\é. CBi3 Les larmes d'Ashani.ttr rLt Lcs champions de toujours.le. règles tome 2 La rose du temps. COM 8 L'empire du roijoueur. Casus Bclli n'29 tne.le nut^t L'aiguillc dc Lirclis. Vous pourcz suirre la trame du roman Un scénario Chimères (Royaume du Rêve) de Conan Do|le. orl se baignerait dit-on unc voui\ïe.urto r e ltt \. règles tome 3 Le monde de Rêvc de Dragon LesjerN de Tourmaline. règles tome 3 Unc . cllc va ôûe confrontéc à I fontaine au milicu de la forôt.r La tour cnso'clie. CB73 t.s rtnur. CB+3 Nos cnncmies lcs bôlcs Faux-frèrcs. C85{) tnlnglre à trtÙefs uhe contfte partiaulière Cependant.. t'oùs ne déce\.hante les environs. une ieune fenlûe tÈs bcllc prornrsc iu nou\cau lord. on a I'imptessiok que ivltlti_ lôudrctit un peu se renou\:eler.ie l i colle Ùne res. châtcau. Les fernrnes de Merlebois... Un rê\'e en Bold. ct la sculc preu\e dc sa naissance est rne pccts. )èmt éùition LES ÀIDES DT.ttLtn . Ccttc pau\re fcmntc a été sur lui aussi. r.'r! 'ut lti lonm? . convention XI Un parflm d'oniroses. que diablet itm nonque... C868 la Mat:on Je: l/o. DR HS3 La ballade dc Lorinel./rt quelqtte chotv de phL\ à dàc. cerrt tttthltcrtion tt lc mrr rJ!tt\!tl Lq carrossc cst avancé.togettrt Bten qu( I'n. CBi l Le miroir de Tshikita.\o/re de :ehe ed ton Uke o'enl re-cathpagne assez ahlusante ur début. Une version sinplliée d Vstèrùe de. miroir no9 I lla\c a dream.COMI2 LES SCENARIOS Le loulard d'Establla. assassiléc Onr son mari.. Il point. JEU La fontaine d'Onigrise. 2ème édition deyient vile îrès irritûhte pour les joue Æ ("Ft si elle demandi à Onûos bucher le pelage d'tn Sorylanlurf Dorè. pour I trourcr l'étrangc légcndc d'unc lcs Highlands Hcbcrgéc par ùn châtclain. un frèr€ de la bonne qui se révèle êûe un ancien meurtrier lo- pierre préci€use qu'elle porte au lront: une escarboucle quc les villa. en ce nlilicu dc Xlièn)c siècle.. thatis àuû prix prohtbttû lpl s cher q e La forêt dcs scntiDelles mones. unc hrstoire dc faNillc. DR HS2 exJraustive des scénarios et aides dejeu pdrues en préclsanL l édit. hais aui RdD.lans la desciption de Ia Smërcldie et ùt K.de bâard ct d'hérilage.lanet I tne . A Ia lectute de ce supplénenr. Info Jeux no5 Le cidrc de Narhuit.ses de personnage").CBTl lmbtfiuns Jc lldD.leu et du monde. mkgir R" l I RùD. miroir nos II était une fois.. da Black Squiîcl. CB37 Rê\e d'€scargot. CB3-l Dcs Crans Cherche-lure.miroir des terres médianes n.rième rovtqe. destinée ox ioueufi dëbulants. CB HSIJ en ltht\ tl. XIV L'élirir de luut-ré\'e..ç (les "ckt. Chroniques d'Ourre-Monde n"-l Tous des hauts-rêrants.. Jl est encore [. lère édition Ne pleuJe pas Nineth. Lc Ileu\e de I'oubli (solo).. le rutt certes sous L'acrobate. miroir no. âgé de huit ou neuf Lady Rydychal.t\. bcotttoup. s'tr cst vrut tpe yuts. sa soeur. CBSl (|nerewerteVrc:seanalctr.a première prcductton oltrcielle pour RdD qui soit décerdnte à ce que.l Par d'autres auteurs. botomisé par décision dejustice. XII La cité des lreize plaisirs. La deurème est selon mot plus acheree. Le rrônc d'Odalis.r". et quc po r(n qrtntr u4 pet rl a traure la La dame dcs songes \utruon.n yrùs.

.... c'est que Ia baston n'esf renaissanc€s.v ai. du moins pour vous monùer comment nous nous aidons mutuel.. Vous jcu qui nc I'est pas moins. lt's A{i-vel. créations de "ûous" dans En tous cas. nous somnes là pour \ous. c'est notre avis. louloir un personnage très fort en combat. câr le "moi" ac.D'où la nécessité dc bien en c\iste de nonbreux très bons... en lement. .).. leurc nomsi leurs rôves "passés" (ou du rnoins les quelques flashes qu'ils peulent aroir parfois) ainsi que leur rêve présenl (au fur et à Le Personnage mesùre qu'il se déroule).. .cn gances. e... on ne ptogtesse pas utile de bien détailler chaque "incamation" du personnage. car le La matière â scénario pour RdD est abondante.clqggcr rq\ gq\qsi\ q\! SN\!$c q\s }s\c\s\s"5\Ns. Cela vous permettra d'avoir une bonne loumer coùl si joucurs et MJs n'r mettent pas du leur. Mais ces rê\es font en ù€me te$ps que l'équilibre mental du MJ! Malgré tout.. Le à appréhender une fois quc I'on a accepté de s'v plonger totalemeût. Il sera très rience que dans l€s compétences de comba!. toùs les habitants énumércr. conùùc par suitc quc lcs magicicns étant réputés êtrc à I'origine du grand cata. car. et c'est final€ment cela qui le rend diffé- pouvez par erempl€ utiliser celle présentée plus loin.. Toutefois. Le Scénario Ensuite. lo vlTl{Ot r. l'univ€rs ]_ est tellement précis et tellemeni vague faudrait pas qu'il y en ait trop âu sein du goupe de lotageurs et à lafois: si bien évoqué par monsieur Gerfaud et finaicment si facile qu'ensuite ces personnages modèrent leur activité de "hauFrêve". et finalement un peu plus.. II laut inrp|quer lcs PJs au maxrmum. raient â provoqucr les populations rcncontrées au gré dc leur rolage bucnt à lcs rerdre plus amusants. car (coihcidence?) lorsqu'on s'en sourient. les rêves. r'ous lrouver un buf dans son scénario (c'esl pas toujours ncnt dc I'intrigllc proposée: à ce monrcnt le Voyage du PJ se résu- a!ident.i\ant! a(Alive!. le rôve d'une autre \ie.comûent dire. v compris (et surtout) lcs PJs. nuis oui.. Ca parait bête. RdD: les mond€s visités aussi bien que les MJs. et qui est mon. e\emplc celles qui pcrmcttcnt à rrn pcrsonnagc d'acquérir de I'e\pé- . chaquejoueur pou. c'est dit! Rêve de Dragon est un JdR cl)sme qui boule\e6a totâl€ment l'équilibre de I'uni\ers (appaûtion '\. etc. ntvstique. Lcs "pièg€s" lcs plus courants sont rclati\cnlcnt aisés à rons pas "d'épique" ni "d'héroïque". Au contrairc. ou si les intcrprélarion de \otre rôlc.. les Voleurs d€ Bonre Foy. problème esr que les prccédur€s d'utilisâtion de la magie sont assez Le système de jeu y est si pointu.. ct nous en démordrons d'au. mais où pourtant tout est ûai! La mort r est traic. ul scénario aussi bon soia-il peut rapidetucnl panl (r'oir \:llùlùL no2). deu\ième édilion dc RdD n'est pas trop mal non plus (c'est rare qu'un original soit potablel). sont relativcment laut pas chcrchcr à l€s transfomær en bons samaritains qui s'amuse- "nonnaux" (â quclqucs détails un peu "folkloriques" près qui conln. les \_raiment pas dans I'esprit dùjeu (\ous risquez aiors de ne pas l'ap- rêr'es-sour'enis. nous. il est \Iai parfois si. ll en "personnage" est I'essence même dujeu. Cornme tous les autres assez balèzes et il ne s'agirait pas de boùsiller l'équilibre du scénario JdRs. il a les motivations des personnages: il ne du nrultirêve. je nr'en sou. et ûêm€ l'inuginaire propre du joueur! précier à sa juste valeur) et qu'en plus si I'on n'inlestil son e\pé- Et c'est pourquoi il est essentiel de s'organiser. mais c€la ajoute une dirnension e\lraordinaire â ce Ne pas hésiter à accumuler plusieùs volets bi€n détaillés. destructions en tous Benres. Anention également au "piège du combaflâItt": l€ svstème Pourtant l'on 1 sunit. Et il peut apparaiûe lentânt de aùtre'lnoi" qli faisait autre chose et qui. il faut vous rappeler qu'il s'agit d'un de ces rares jeux oir le développement du personnage cst très important... rarcment spécialisés.... Le plus gand plaisii que nous âyons ûou!é à jouer a été der. parfois teli€nrent. situation déplaisantc. que jouer un magicien peut apporter un "plus" (tant au niveau des L'unirers oil évoluent les personnages de RdD leû est possibilités offertes qu'au nir'eau du roleplaying).. DECAPE *zêTuYAux De BoNNg Foyh"* Un Jeu de Rôles vivant! Eh bien ouil Voilà. coûrme \ous alez En conclusion. alors à vous de souient présenté comrne un gigantesque rêr'e. hntôt rocambolcsques.il de jeu (et de combat) étant ûès simulationniste et rès réaliste. Et il csr donc facile dc comprcndre pourquoi lcs ertral'a... sûnout à RdDl) et cnsuile que les autrcs joueurs arcnl unc mera à une série inintéressanfe d'épisodes de viç coùante cl non bonnc lision de lotre âlter ego el que tous les personnages puissent plus à celle labùleuse succ€ssion d'aventures tantôt étranges ou lnleragir au plus haut degré. . Nss (i\ss.ivânts sous lc seul prétc\tc d'aider un confrère rolageur à sc so(ir d'une aussi!). de rédiger les chroniques des différents rê\'es de nos pe$onnages... Tou! d'abord. il sera plus facilc ct plus rapid€ d'en renù ainsi tuel est Ie rrai. si perfectionniste (tellement que fasddieuses et que lcs joueus de personnages non-magiciens ris- certaincs règles ont eu la hès bonne idée de s'intituler quent de s'ennuyer pendant ce temps-.afin que. les "hauts-rêvants" (puisque c'est leur tant moins quc c'est cornme ça qu'on yjoue (que dis-jel qu'on y ritl) dénomination) sont régulièrern€nt pourchassés! Alors.\\\\. l€s ne s'agissâit en lait que d'un rêvc. "trais". cntrecoupée de passagcs bnmteu\ Il faudra donc dér'eloppcr scs sentiments. et nous sonmes sûr que c'esl loin {E\.r) d€ "monsûes". Tout ceci supposant donc que le person- nage ait une bonne conrpétcnce en écriture et dc quoi écrire sur luil Tout d'abord. les soulenirs. en dehors du folklore local qui peut par ailleurs tendre \ers n'hésitant pas â décrétcr que c'est l'un d'cu\ qui a bcsoin d'aidc ct lc loufoque (). aùtant dirc tout dc Ensuitc il -r... de bien ailleurs et tôt ou fard. ie MJ puisse vous joueurs s'eniisenl dans I'interpréktion de leur personnage au détri- nrotiier.. Et c€nains sortilèges sont "optionnelles") et souvent si indispensable.. Rêle dc Dragon pcuple noue imaginaûe. afin de vor-ager le plus loin et le plus lohgtemps possible. feuilles de backgound peuvent coùstituer un excellent point de dé.ie de faire explorer aur auûes son propre rêre. non un PNJ Et puisqu'il ra être question d€ magje. et avant vant avoir enl. Et â la longue de ces peDétuelles â bout par la lorce! Mais là où le bas blesse.' a lc piège des petites règlcs. l'idéal est un petsonnage du "geffe inté- dû le lire dans Crilikissime.la roue peut fiéqueûrment toumer dans gré": un personnage qui peut passer partout sans attirer l'attention. jusqu'au suivant. vous monûer nuftrcl tene oniriquÊ.. tout linit par se mélang€r. aller doucement avec les persomages magiciens: c'est à dire qu'il ne En cff€t. il fauùa -v à celui-là. nc sont qLre rJrcmcnt eppricrécs . le rêre d'un conlbats sonr rapid€nrent meurtriers.r. tenlr à Jour la morndre parcelle de sa feuille. La fichc de la renl des autrcsJcux.. Mais peu importe. car les PNJS n'étant que viens à présent.car ici nous ne traite. il lous faut une bome fiche de personnage. Et des Lalents dvers aln de pou\oir sun i\re et apprendre. d'abord. une immense fumis.. bien réI]échir ou pcisonne nc s3il rraimcnt ce qu'il s cst prssé aux détails Ics plus inlinres et lcs plus futilcs. la trame du Grand Rêrc.

culinaire. Il donne 36 points en Cuisine et en Alchimie. gourmandisc. Comm€nt I'on mange chez ks rois. Liwe de 200 pages. cohtemplant son. et transmùtait toùt Lorsque le roi d'Algaronde lui ordoma de lui préparer un festin. les person. règles 2èæ éditioq torne 3. En 873. Attile ârait la fiès mauvaise Éputation de faire mourir toute plânte Alchimie qu'il laisait pousser à l'aide de s€s nomb.No I .. dont la genre "lirre' ou "objet precieu\". 30 en Botanique (c'€st le lirr€ le plus c. Lirre de 239 pages. Poùr )' parvenir.). par Glucauzæ. Li\Te de rec€ttes de 567 pag€s.. et fut aussi un célèbre hauFrêr'ant.antes. luène le Calciné. en Astrologie. ces instants qui précedent le Gris-Rê\c (période Astrologie. pensait que Ie métal le plus noble était le plomb. Ses favau\ Glucauze servit des mets conûus depuis sous l'appellâtion d'lndi- sont consignés dans ce litrc de 300 pages. Lir. tôt "draconics") ou I'entrainement physique (le combat en général). scénario. L'ouvragc permet de calcu. nements qui "mmèneront" les PJs sur 1e fil au cas ou.ri M"i rq.d\m abord me valùrenl mes plns belles nuils blanches. Texte problématique. il leur faut comment pÉdire la place des âoiles dans le rêve des Dragons. no. que l'on retrouve et des plus simples (difficulté: -l). Alchimie. J'ai donc dressé ici la liste des livres q i aussi sept doigts à ses deur rnains. par Gaspar Tame. Il faut arriler à l'équilibre enfie la satisfaction du joù6ur (voir son personnage é\oluer) et la satisfaction du MJ (ne pas podre Botenique de temps a!€c des choses inutiles.Dhi€ Draconique. Les engrais à base de crotte & ragouin. (!oir "Traité Les o€ufs flambés au vin d'Argnak. Lc vocabulaire cmplo\é est asscz réDétitif sccrètemcnt.. l€ sens du texte est L'un des plus fameux pâtissier de son temps. extrêmemcnt difficile à comprendre. l'inlrigue étant résolue. p27) geur l'élendue de na bibliothèque. et peu profitable (10 points en Botanique). par Ohmlaith le Brouillé. il est lruffé d'iltustrations Second Ag€. ne delraient se produire que pendant les intermèdes entre scénarios. Cei oumge est le rccueil des rcc€ttes qu'il élabora lanmrcnl les inrocations.rent donne 34 points en Alchimie. le Nébuleur. dont cerlaîns qùe je cohh s llès bieh (lo pl part pour noh malheuL. C'est à dire. quels sonl les livres q i t'on| vraiment apporté Les plantes camiyorcs et leùr Égime alimentaire. ou "Du !échage des herbes Êt de leur uti- lisation". etc. il contient des coreils. car Ohmlaith fut lc premier à découwir les propriétés snrpéfiantes et le I'auteur uuhse des termes lieilbs el présuppose une connaissance procédé de purification des o€ufs alchimiques par Ie feu Essai de préalable. il suftit de ne pas laisser lrop de temps Prédictions véridiques et auarcs pratiques astràles. Ces situations sont pré!. celui que Métaihaùrh rc- nages tentent de se ressourcer.:r II rience tout seul. AJhcehelle fut mettre en pratrque. alchimiques. Rhuinneuh Repas". auteur inconnu.1 versets et près de 2000 pages..). et comprend 3751 pages d'une . qu'il pourront étudier à la fû du lecture est prolitable (37 points en Astrologie). par Ston€ le Fumelr{ Les Livres Stone le Funeux prétendait que les herbes cornrnuniquaient avec lui et lui enloyaient leur messages sous forme de couleurs chato]. Il apporte 50 poinrs floume farcie au sirop de Déhglu.se soigner au besoin. Gâspar Tame viuit au malaisé à saisir.Mais elles Fragnenté. ou nTraité de |Indigestc Chassé de toutes les cours où il fit monûe de ses talcnts.). Sa lechrr€ est malaisée et il donne 19 points en matériel perdu. par Nodamus morts pendant une aventure. Dragons aimaient tellement ses mets qu'ils les rêvaient par simple lcr Ie neilleur moment pour effectuer des opérations nugiqu€s. ou aussi de Cuisbt aÈ\ Crocodiles. par la méditation sur des symboles mystiques (on dira plu. Bultarf est élèbre pour s'être étoufË avec un plat d€ 600 pages. Cet ourrage de 1983 pages ft 76 chapitres détaille tous les objets ces inslants de flottement oir. Les sels alchimiques et autres subltances dangereuses. Îmq: ce qui est nrtile n'est pas toujoùrs inutile!). Çuisinc Ponctué de cônseils de prudence patremment rassemblés tout au long d'ùre vie d'expérimentations plus où moins réussies. difficile à lire. Ses recettes fi. J'-v ûjo îe quelq es assez difllcile. pelons que Nodamus mourut €tr étant poignardé par surprise alors vail de passage en échânge dr gîte. les règles d'apprentissage par la l€{ture (indicible. remplacer du çut en pleine têûe. par Rhuinneuh l'Escroc. abominable. ce qù'il trouyait en cette matière teme €t sans valeùr. Je ne suis dohc mis à D'une vie entière consacrée à la rchabilitation des plantes cnmivor€s. Zéhnos retira ùne solide evérknce de lerùs nombrcuses espèces. plus un. Li\re de 252 pages. et son liwe de recettes rcste I'un des plus dangereu\ à Passionné par les substances corrosiles et les acides.etc.. me demanda subitehteht: "Et dahs tout cela. d'un abord di{iicile car au slvle très ampoulé. innonÙtlable. par Bultarf I'ln- Des trienfaits de I's\plosion créatrice dans la coction des Oeufs sipide.re de 502 pages. Rap- juste de quoi continuer leur voyage (quelques pièces ou un petit ts'a. difiicile à lire. Ouvrir les Portes. Nos amies l€s herbes.ile: il . par Fém la Fënle Attile le Désh€rbant. plus 25 enToolog. Il faut égale. (voir "Jùs d'Herbe". seuil.. célestes actuellement répertoriés. Il donne 14 points de lil're. et les ré. ou "Eloge du plomb universel". rassemblées dans ce pavé de lT76 pages. peut être ùn petit cad€au du qu'il rédigeait la prédiction du jour. Il donne 26 poiEts en Botânique. Les sept cent façons d'accommoder la floum€. je jts vexé de sa Trois-Doigts.. rëflëchir lce qrrc je ne jois cependahl q e rcrement). iI est malaisé à comprendre. Sa lecture dorne 20 points en ici. noles biogrdphiques sur leurs a leurs.r Zéhnos quelque chose?" Bieh incapable de rëpondre. utilisation pratique.ne les ehprunla tous. recueil de recettes par To- d'ébullition"). par To- luèno Ie Calciné. par Métaihaùh Ie bonne pan des possibilités de progression du personnage. par Ashéhelle le Mutilé.. qùitte à inventer des PNJs ou des évè. ftaclioh peu ci\. II prétendit que les sl. et ponses vinrent peu à peu. pa.e. Ces recettes Ércs apportent 50 points en Cuisine Ascrologic et 3l en Botaniqùe.ues par les règles car elles représentent une Petit Traité de Cosmogr. le célàbre mage indique nent é\'iter que les personrages ne s'enrichissent trop. Sa lecture donne 35 points en Cuisine et 7 en Botanique.rûplet traitanr de la lloum€ à travers tous les rêves)- Formules simpliliées dralchimie transmutative inversee. laborieux à lire: en effct. de flou cnûe deux a\'entures où l'on ne sait pas ce qu'il s'cst produit e\actement). et poru corser le tout. Le célèbre alchimiste ioùlu appliquer ses principes d'alchimie à l'art Trèité de I'infusion corrosiye.rnboliques et de renvois géométriques. assez dificile Sa lecture geste Repas. La pâtisserie draconique et lcr mets sans fairn. Il est cependant I'un des plus longs (1237 pages) I'inlenteur de nombreuses formules alchirriques.eu\ €ngrais. RécemmenL un érudit de mes otnis.

Encres de ma riûe. base de cataplasmes nauséabonds). dù langage gnôme. raconte et celles diqù€. et possède 900 pages. il compone 572 plus courante. Soit 40 points en Médecine et 30 cn Chirurgic. par Quin€sohne le Trembloteù\ Lcs choses qu'on raconte et celles qu'on dit (Tomc I). Oiseau-Oracle. par Vique Langue du Voyage et Torugo le Misémble. créalures. et 15 cn Les Contes de là Câmisole. pâr Marc Elprût le Nos- talgique. En 370 pages. Les choses qu'on Comme son tiEe l'in. . parlé en Rombaldie au Premier Age. lcgendes Pri[ciDcs élémentaires de chirurgie ondulatoire. Lirre de 403 pages dont la lechrle est problématique. Di6cile à l'édition abrégée la lire. ectoplasmes et autrcs apparitions décrits ont PoinD Euhx I'Exécrable. et des acccnts esthétiques. VITRIOI" r. il €st long de 1238 pages. n ap. dont le Les fees de Sthiit et deuxième tome fut autr€s procédés de perdu. Il permet de se familia. attelé à la Édaction d'un dictionnâùe du mâahd'eulain ancien. c€ lirre d'abord qu'on dit Clome IIt). par anirnau\. . par Raingart le Malchanceu\. par Kh)ûr]î. Nostre-Darne des senle neiulmotn. Ce lirre est un glos ainsi qne des divers recueil de diverses alpbabets utilisés pour légendes. il rapporte 20 points en Ecritùe et l0 en Séduction ainsi que d'anatomie (25 points en Médecine e( 3l en Chirurgie). valu à I'auteur un séjour prolongé (pour [e restant de ses jours en L'auteur a cornpilé dans cet ou\Tage toutes les règles sémantiques et fait) dans l'institut de l'éminent Docteùr Toumeboul.. très mre que I'auteù conhacta lors d'rùr volage dans les Sinistérias. breu\ êùes fabuleux (Chimères. par Fanfar de Rodomont.re de référence en ce qui conccme l'écrinùe gnôme et ses divers Il est e{rêmemcnt difficile. et de div€rses lmpressiorurant recueil spéculations sur les de 2340 pages (dans Dragons. dont cer.r". Ics détails. DECAPE tz Iecture très profitable (50 points d'expérience cn Cuisine. âpportant l0 dialectes. Comment ecrivâient nos grand-mères. d'un abord extrêmcmen{ difiicile pourts en Médecine el 3 en Chiru. par lgnacio Ie Fou. cornpilées ces deux wstèmes de par Vique Torugo. de 356 compone 27 chapifes dispersés en 747 pages et est unc bonne base pages. facile de 210 pages est par Anvlin d'Estenar. C'est un recueil archéo-pltilologiqu€ des antiques langues parlées à Texte nterminable de 12544 sûophes. destiné aùx débùtants Cet owmge tennine (30 points en Ecrituie).Lirre assez facile. dilers systèmes d'écriture de la Langue du Voyage. Il est ici ques- rhétorique. Lir. par Sau.rgie (cenains lraitemenls son( à et sa lecture donnc 35 points en Ecriture. rhétorique. technique originale. de s€s patients. Raingart tomba toujours â coté. rnais est facile à lire. . mais il mourut avant de I'avoir Me decinc/Chirurgie achevé. sccondaires et tertiaires. une maladie I'lllisible. la trilogie écrite par le élèbre érudit. L'auteur s'était même Fofitable (i points) car d'une facilité déconcenante. par Pat DeMûsh Ou\aage haitânt du sujet ardu du Mal Sphcingneux. Ies diverses techniqucs emplolées par Quinesohne pour re- Lilre de 217 pages dont le texte s'il est d'un abord malaisé..". soit {-5 points en Légendes. très peu travers le multirêve ai. c'est la pages etapporte 2l réference en matière de points.). Jusqu'ici rarcs sont ceu\ qui ont supponé cette de Ia morl Il apportc donc des connaissançcs cssentielles matériali. I'auteùr emploie des illus- Qcriture trations slmboliques. La place correcte des sept organes principau\ selon l'âge du câpitaine. gendes. poète et historien du porte 40 points en second âge. il taines ont depuis été mises en musique. Htpnos). sée. II com- porte 2300 pages. Licomss. etc.s toutes Parvis €t autres les subtilités connues contes tragi-dracc et supposées de la niques.rage spécialisé assez difficile à comprendre. Décrit de nom- plusieurs c€ntaines d'accenls et de dialectcs.". permet produire des tremblemcnts des mains sclon lui salutaires pour les de comprenalrc la structure du monde ainsi que Ie c)_clc dc la \ie et patients opérés. tion de I'histoire pas- frsth le Menteur. qui taine. par Anvlin Cct ou\Gge décrit avec prccision rnais dâns un langage hésitant et d'Estenar. il pré.Ou\. ce qlri était rarcment du goût écrivit nombr€ dg balades romantiqucs et d'odes hTiqu€s. obscur. Entités de riser avec cauch€mar. Le lai de Fsfsfs et Glglgl. un communication. l0 en Musique. soit 3136 pages. cnl si le contenu du texte €st de difficulté molenne. Les antiques nrnes gnômes et leur dechifrage. ll rappone 30 points en Lé- Ecriture €t l0 en Légendes. La façon de guérir du Mal Spheingncur. C€ liwe assez facile de 456 pages appon€ 22 points en Ecrihfe et l0 en Légendes. ou "Mignonne âllons voir si la rose. D'une difii- culte extrême. par Recueil des muhiples essais toujours infnrctueux dc I'autcur pour Al Aiksandrein trouver la bonne place dcs sept organes en lonction de l'âge du câpF Al Aiksandrein ftt un celèbre po€te du début du Troisième Age.ce terte nulaisé en donne tous sées par 30 points en Lé gendes jusqu'âu nileau +l. des sous-cntendus aléatoires. Lcs Precis de grammaire draconiquc dcstiné aur débutants. des paraboles prinraircs.ant le Troisième Age.-.

Tmis Orfèvres: Precis de Joaillerie. Baurjya. 20 en Botanique). les connaissances jusqu'ici vérifiées sur ce vaste sujet. Les façons diverses de guérir la paralysie maligne.). lointaiis nombre de réalisations ûès belles et très en avanc€s sur les Uléré par les "preuves" avancees par les partisans de la théorie des techniques de forges héritees des gnômes. C€t oùlrage en Sem[erie. définitircment. fut le grand spécialiste de la question sous le naih le Déchet.âce à c€ texte problématiquc à saisir... C'est d'ailleurs pour ccla qu'il est fès recherché (35 points tune en guérissanl son contremaître. pour soigneusement éviter de l€s utiliser garde vendu un bout de verre comme un dizurlrult royal. cn Chirurgie. qui y puisent de nombreux morceaux de musique de difficulté facile Défenseur achamé de la théorie de la psychologie des Crroins. mon choix est fait.< de leur c^vÂ[ier. La Voyageuse c. qu€ peu oût reprise matièr€". J-!. Il dicta ce li\re de dans de nombreuses conûées. vive la Moltagne. plutôt malaisé à saisir.ti Baaminl\ et le rcfrain de sa ca. par Baraminh. et pow des morceaux difficiles.. ou "comment les Dragons rêyent Ia utilisant mc technique de jeu ûès personnell€. notâmment le chant mainteMnt répandu dans la profes- Fasciné par la souftancq Mazo entreprit de consigner tous les siorl et dont l'ouimge porte le titre. Scrrureric/Orfcvre ric L'art de réduire les fractures par I'uiage du maillet lourd. Eès difrcile à lire de par et long de 962 pages il donne 27 points en Métallurgie. fl fait . par c. Il apporte 27 en Médecine et l7 sibles. L'eclat et Ies bijour antiques.teau. Chirurgie.vre dc 1500 pages. les nombreuses drgressions de l'auteùr et l'utilisâtion de runes plates.No I t5 Mai le'9t 17 . mais enseigne de en 200 pag€s. Il offre 50 points en dè\Terie et l0 en Serrurerie. Il apporte 18 points en zoologie et 14 en Lé- gendes.ers la fm de sa Destiné au\ apprcntis forgerons de son école. Mazo avait perdu de nombreu-x appendrc€s.re fut écrir par le rie.l0 en en Musique.Néc€ssite Le poing d€ vu€ de I'enclume. joues de la trompette ma petite fleur.. par Baulya La Bagouze.. Ils ont des forgerons. Si j'ayais un ma. pâr Mazo le Mutilé.. par Lou de Viguevane. Il se lit assez difficilemen! et donne 18 points €n Médecine. Kuh- à problématique. et 19 en Botaniqu€- Zcr/ryie Metallurgic Dr€ssage et domination.onnue decrivant les forgerons de Moltagne.onnue sous c€ nom popularisa la chanson bien Essai polémique sur la théorie des prédat€u. façonner. dans une crevasse. sentirnents et ceu. et crocheter une serure. C'est eI\\Io alrt lérifrer que c. Elle ram€na de ca pa.s anoreriques. (voir "Curiosités fameùx artisan il y a déjà bien longtemps. douloùeux mais cfiicaces. Qulnaih dilerses façons d'étudier. par Kuhlass. dont il adopta les Des coups et des douleùrs.i.. sont décrites n'ont pas vieilli.. par Harcehn l'Eteint. taill€ur de piene de son état. Analys€ critique du comportement amourtux chez les Groins.es lèbre chanson sensée marquer le tempo des coups sur la point€ aninau{ pouvaient se diriger sans I'aide de leurs yeux qu'il tomba chaude d'ulle épée pour Ia rerdre plus solide. règne de Gulliben \4. Sa l€cture apporte 33 points d'€xpérience. Ou{age de 427 pages. Son epérienc€ fut rédigée dans cet oumge de 300 pages musique). qu'une méchante rurneur accuse de pratiquer Iui-même Pour que ça jasc. La Clé des Saules. assez facile à Lire (le Musiquc style d€ l'auteur a gagné en clarté glâce à une ironie mordante. prendre. ou "Pratique des instruments à bois et à vent". Celle de la ne. de nombreux travau\ pratiques assez dangereu{ \. par Taitah. 15 en m!'rerie). Lirre de 426 dans sa pratique de tous les jours. Râulaixe fut I'inventeur du Spécialiste des paralysies. qui offtent 47 points nombreus poisons et conûe-poisons (20 points en Médecine. Le résultat est un bouquin épais pages. Il fait 762 pages. C€ liwe de 1096 pages et prédâteurs anorexiques. Taitalnausse écrivit c€ lirre de 512 cadran solaire portatif Li\re de 890 pages. qui consigna le tout dans ce lirre de 782 pages. lnt€rdit était. appone 15 points en Chirurgie. L'auteû appit son art chez les orÊwes Gnomes. Corde pincée ou corde frappé€. Comment I'on interprète la course des Zyglutes. dont il ne reste que peu d'exemplaires. De difrculté morenne. par Rau. malaisé à lire (30 points d'expérience en subtilités. Liwe ex?liquant cornnent dresser les aninrau\ sauvages. on fait le tour de toutes l€s possibilités de Splash écrivit ca li\{e après plusieurs années de recherche sur de torture des instruments gr. et écrivit dans ce recueil de paniions des morceaù\ à l'harmonie particulière Fais atiention à lâ flâque. coutrûles. Les cl€fs des champ$ et autrcs cofires. facile à saisir à son scribe persorurel après aioir fait for. depuis. donnant pages. par Cid- I'empoisonnemenl. cet où\mge est assez facile à com- 167 pages.. l0 en Médeche. afur de réunir toutes lg points en Serrurerie et 24 en æwerie. ùéorie ftt démontrée en même temps que c€lle de I'auteur. par Ceintailoa. et l0 en Masse à unc main. utilisés par I'auleur Le gand prince-\'o1eur réunit dans c€ li\(e fort rare de 260 pages les pour réduirc les fractures ct rcplacer les membres déboités. difrcile à lire. Li. pa! fuhimel l'Orageuse. écrit par Qu]'naih l'Atlcntionné. Résuné technique des diverses pièces de joaillerie ùÉlisées dans la dausse.de 500 pages.. par Mazo le Mutilé. confection des bijou\ au Second Age. Saunnar prétendait qùe les zygJutes adaptent leur course selon leuts C'€st Ie chef d'oeuwe du fa'reu. est facile et apporte 20 points en Métallurgie. En 475 pages. Li\re tnrffé mais dut hélas payer de sa personne pour en observer toirles les de partitions. Décrit les procidés. Ouiskasse écrivit cet oulrage après plu- difiicile d'acces rappone 32 pohts er Métallurgie et 16 en frè\'re- sieurs eçériences destinées à plouver son invalidié.!!. rappelons-le. !!ù.. il est assez dimcile.s Ouisskasse N'a-qu'un-bras. rnais les rechaiques qd y bestiales"). par Saunnâr Gmndes Oreilles. mais assez profitable (25 points en zoologie). c€ li\. Cet ourrage est le livre de référenc€ pour de nombreL\ tloubadoûs. praconic Le celèbre érudit étudia aussi les insfun€nts à cordes.1r! poisonnements soumois. Notons que le problème de la surùté ou non de lass passa plusieurs années de sa vie à éfudier leurs rit€s aùnoulerl-\ I'auteù est encore de nos joùs débattue par les expens.laixe le Bigleù\. assez difiicile à lire. malaisé car utilisant de nombreux tennes gromes inûadui- de 638 pages. décedé dars des conditions encore inexpli. quées. tl fut pendu pour avoir par mé- mo]ens de la conferârcr. par Baramini. par Mazo le Mutilé. par Splash I'Eclaboussée. Partitions rarissimes du hérault élèbre du royaume de Blouzeudh.

encore. commsnr ca mârche? possession est Êrement le fait dc pqsonn€s bienleillantes. Très long. par Habdoulhe Ie Siphone lieu précis où lbn peut faire une chose (ancer un sort) précise.. ou "Petit traité facite de fantasmasorie dra. Je lance un sort. ou d'après tui se trou\eraient nombre d'obiàts En fait. La Magie notiques. Ce lil. comme un "Passcur et offiant 20 points en Narcos.t apportant 30 points en Lé.sont.) er de ses "habirants'. rien de plus. loûtements et leurs gùérison. movennement facile rêve penalant son voyage et qùi pourront I'aider. dans les roucs. On en ârrive donc au point sensible dù jeu. afin de les rendre plus impitoyables porte 20 points en Oniros et un boùus de slnthèse de +2. Diverses réflexions sur les détous odriques possibles lors des en. Avec Liwe interdit dans de nombreuses o@trées. slr 72o/o. n'enrpêche d imaginer une transitiofl progressive "d'une case à l'autrc" lorsquc l'esprit (le "demi-rê\'e") du magicien s't' déplace. Lorsqu'une telle rencontre se produit. mare ou bnilaient des leL\ étemelsi)nchée de morcea&x de bois et Haut-rê!-ant sadique et pervers. par grafirnes valent 0. par Karla Bauss la Cauchemardeuse. Ainsi qu'il est écrit plus haut. de plonger mentalement à I'inté- après avoû réenchanté I'objet magique du Roi Mitron. appone en Thanatos 28 points et un bonus de $nthèse de +3 et de \. En clair. en air. On y ûouvem notamm€nt des e&lications ésotérioues aussi des habitants dans cæs T.lu yas dormir. par une sorte de méditation. la dificulté est Djeusteunilouj€ûn. soit de faire quitter la table au joueur soliste faute de pelsoûËge.R.objets magiques. comme ùne cârte enchanGs et tous les li\Tes de magie qui ont été.e notes pe$onnelles sur les déchirures du rêve et ure cité onirique dé indique 28. l'univen de Rêve de Dmgon aurait pu n'être poins en Hlpnos. foumie ressemble à ul plateau de wargarne oir chaque case esl un Narconomicon. Ce liûe de 472 pag. il fau&a que le MJ essaie de faûe en sorte qu'un Stan Daar consigna dans c€ li\re la maleure panic de ses e\?è. ou lui nreflre des bâtons toutes les écailles de Drotection. Ce lirre de 874 pagcs. dénorûhée Arhelyeh. Ou\. par Oudh) I Iniquc. dilficilc. l5 points d€ sort à tous l€s en\'oûtements..rage de l8l pages. tellô la carte des contées des rêves qu'a dressée un écrits. Touché'|" et l'autre de repondre: "Coulé!'. en feu (10). Habdoulhe l aurait rransposé ses arriver à: "Demi-Rêve en 84 s€ déplac€ en Dl2. ardu (ûès difficilc) en présente la blier un bonus de poinrs de sort pûÙ toutes les tmnsmutations en smthèse.nte carrière dans la cien l'étendue dun ùnivers onirique poussé dans ses demiers retran- marmite de son élève.s. long de 429 pages et rap. il faudrait cansidérer Ia carte des T. Pour cela.Un personnage ayant le don de "haut-Éve' est en fait ca- Snirlll fut un ftage gnôme du Deùiàne Age qui se c. d'H$nos. conrme ur "Briseû des Rêres" ou un 'Tourbillon".u\rit d€ gloire pable. læ nombre de points dc tâche néc€ssaires à Ia lecture du Cet ouvrage quasiment introùvable est I'un des premiers ûaités dg li\re est obtenu en multipliant par hois le chiffre des c€ntaines du haut-ré\€ jamais écrits. et diffcile. Métamorphose. disparut dans des cir. et 30 points en Narcos. il Drésente les bascs des le repérage des cases à la façon échiquier. sur les regles. il faut amuser le joueur et montr€r au tMgi- pendânt sept ans. nrations loufoques. le Coflie à Tcnr. Pour les liwes de musiquc. Saos la rnagie. sans laisser tomber les autr€s joueus qùi vont Épide- slnthèse de +2 et de 15 points de sort polu toùtes les lNocations m€rt Eouver ça chiant et qui risqueot soit de quittsr la table de jeù. Mais c€ n'est pas tout. qui contient encore sa dépouille endormie.ogÉssivement les savants puis les autres hâbitants des adniré en sa maison de la cité de Dhônnh.M. conique".r. diûicile. rout Une Once. un bonus de eùy-même). côDùrre un lo\'age classique sur le "planchcr dcs vachcs". Dl skour I'Ennùyeu\. et dûre un bonus de qnthèse de +2 êfre augmenté la compétence est Iaissé à la discrétion du Crardien ct de 20 points de sort poùr Iniisibilité. Son auteur. par stan Daar au\ Sept Appels. u)-skour fut I'un des premiers haut-Évants à pratiquer les arts h}?. ûanslomlée en hak. nombre de pag€s et €n y ajouknt la difficulté en valeur absolue. ou "le soû|meil par le haut-Év€". t. peut êùe qur amena p. juste inant de se faire lui-mérne inro.Une carte c€rtes schématique. Présenc€ et Gmnd Sornneil d Hlpn6.M. Voici donc quelques indications vous penn€fiant de vous les ntuels de Thanatos. mais rien enchantements de basc ainsi qu'un b@us de points de sort de 10.M.. il y a chantements. impétueux investigateùr alors qu'il cherchait la cité m1særieuse de gendes. de sort pour Thanatoeil.re est difficile. Il s'agit des "Teres Médianes du de cet ouwge rarissime. peut êE€ padois parsemé de si- sort pour Sornmeil et Oubli. aons(anaes KJstérieuses açrès Le nombrc de points d'expérience mpponé est indiqué ô\oir e\éçuté Sour ta seotièrne fois son celèbre sonilège d é\asion hon d'un cofti de fer rànourllé. Il fait gagner 50 points en Thanatos et ùn bonus de points eau (20).refioul cr parmi lcs règles dc leclùre. In\oquer sa selon la rareté de lbuwagc. Cer objet et deur de lùi même et d'explorer ses propres chimères qui se natéria- bien d'autles est déhillé sur le pla! onirique dans les détours des lis€nt corDrne des régions géographiques où évoluer. Cet ou\rage est long d€ 450 pag€s. rêr'ânt (magici€n). Sa demeure élait L€s cn\'oûtcments noirs ct lcurs déscnchanfcmcnls.Oudhy.M.R. A commcncer par les entités que pcùt rcnconFer le demi- pêtes.R. il faut d'abord bien comprcndre la ùarure de la par Snirlll le Néoosé. IÆ niyeâu matimum auquel peut apporte 30 points en H)?nos. esquissc gnômes d. Sans ou. il s'en faut de peu pour rituels d'enchanremenl d'objets. sut le fameu\ chef d'o€u!'re magique de CIhâ.a difliculté du te\1e est donnée selon les termes em- plolés dans les règles. et des entités songes néc€ssates à son fcnctionn@ent tout au long des 385 pâges oniriques avec qui interferer. Son gisant. à cnuse des cases. II fut pris d'un sorbmeil n gique celèbre lors d'une confe- renc€ où il lisâit son propre liwe.1 enc. Manihak se spécialisa dans les en- dc copeau\ de métal. on peut avoir I'impression que la carte des T. Si des joueurs ont décidé d'incamer un personnage hauF Descendez on vous deûande. boPascal ni ne se prolonge en une mini-aventur€ indiyiduelle au sein quer par un Groin haut-rêvant qui l'obligea à lui apprendre ses tours du sénario. lancer de sort ne se !ésume pas à une routine algoritlmjque de Tur- riences d'inlocation diverses.. par Glhâm le Bleu. Aucun point de sort ou de bonus de swthèse Dans le jeq après une rapide lecture et quelques essâis n'est ac<ardé.l'Ecaitle. 30 points €n Narcos et url bonus de sFthèse de +l â tous les Kadath--.R. L'€ncombrement du liwe est donné en kilogranrnes par la moitié du chiffre des centâines du nombre de pages (rappel: 200 Meunier. Rêve" (f. Le Thanatérion. Traité maudit ct interdit dans la plupart des conûé€s connues_ sa Gardicn dcs Reves. anssi c€lle des rnorccâux. Il dans la description de l'our'îage.en tene€t €n méral (5). Stan Daai termiE sa brilla. ou seront géographique. magie. ler. par ManÈ devenue impraticable à la fin de scs expériences. Lire de 308 pages.). facile . aujoùrd'hui perdu. La noire cl nraléfique haui-(êyante l consigna ses déductions personneiles sur Cc bon vieu\ Féru cn a prcsque oublié que RdD est un jeu de rôle. chements lorsqu'on essaye d'interferer avec sa source (les dragons et ofre un bénéfice substantiel de 30 points en Hl?nos. rc VlTl{lOt ra re*ue euiDÉCAFE nouvcllcs formes de ûansmutation élffiircs. il donne 20 Rêves gerfaudiquçs. [. ou du moins en se débrouillant pour qu'il en crée un nouleau! L'Ecaill€ur Narcotiqu€. et un bonus de sJnthèse de +3 et d€ 40 points de qu'un monde médiéval historique. ainsi qu'ùû bonus dc s]nthèse de +l à des Rêves" ou un 'Messagcr des Rêvcs". ne dites pas: "Tu rencontres un . Jarnais penonne ne put le Éveil. Il donrc 20 points en légendes.

û€ût sayoir si le PNJ a réussi son sort ou non. des *Coôeâux de Dawell'. sans être fop long ef des. j'ai bien 6 +l7o par point de "rê\'e actuel" en n alanl pas.il ton aidel".. tous ensemble. aijlsi que dâutres. En regardant les sortilèges "d'invocations d'H]?nos".M.R.No I .. ure petlte suite. bref. gain de7+ld& points de rôr'c pour tous oe {ant. Lc joueur voyage âccélére : 0t Gain de 7+ld& points dc rê\c sul\Te les aurait aussi bien perte de 2 points de rê\e.. C'est bien la lablc! D'ail- éridemment faux reurc. Chacun€ de c€s créatures ne peut étre invoquee que par un rituel I-e Nlot de la Sin effectué en demi-rêve sru une co rée precise des T.. pouvons rêv€r sans cesse.. viennent table. Tout le on peut voir qu'un magicien peut invoquer sur son plan des reste. le lac des Chats a subi &WVitt'$ird pour le reste. après de sa- serait finalement * on ne peut pas regagner plus de points de vants calculs en\olé€. J'ai justement 6 pièces sur choscs. Volagc normâl : Effets esl absolunrgnt ma$ cera pcnnet < 0l Tête de dragon et inconfo(ablc d'être plus vi.ègles habitùelles. lcs demi-rê\e aula "réellement" renconûé ce gùelrie! sorde dans la fa- gands dragons.M. acquisition d'autant de fatigue et pas. -lolo par nireau draconique de la voi\ 96-98 Lancer ld&: qui n'c\istc rér'e n'aumit pas choisie au dess6 de +5. PaJ exemple. Jet sur la Table perte du double de pornts de rêve pourquoi. on pourm considérer que le L'univers onirique ne conruîl aucune limite. d'âufui. fait son jet de dés et ie réussit lc lhute d'Orthogra. On ne peut ) rencontrer que ses proprcs chinrères. des "Kfiailloùs". un guerrier sord€ ne peut êûe appelé que depuis la case Voilà. Par exemple. on s'en fiche! "Guerriers Sordes". acquisition de ld& points de fatigue.oquer un personnage à la silhouette d'Hermès. compte tenu du modficateur. \as-I': jette un dé!.. et comme le guerrier sorde n'appamîtra sur le résumer sous vos yeux. Jet de lancement du sort >99 2 Queues dc dragon gipfri a établi.M. l. les bras croisés et disant: "Je puis me faire le quand rême p€ut ê&e un moJen d'aller visiter les T. d'Aura". se ressemblent. et nous espérons que ccla vous aidera à par- plan du msgicien (si le sortilège est réùssi) qu'au moment ou icelui faire le déroulement de vos propres songes stoppera sa méditation et "redescsdra". ûoulez un nro]en d'évoquer la natule de la créature ct sa les chinrères des autres et encore moins les auû€s (ou leùrs demi forc€ €n term€s de prcse et non en termes de jeu. et que toutes les T.e parler d. flot. MJ et joueur pourront donc interpÉter c€tte invocation. avec un courant oniriquement ridi- cule. {. câr il n'] a certainemcnt pas quc des luuts-révants aulour dc moi!". 93-96 Lancer ldor: est tolalcmcnt le cas d'un échec pene d'âu(ant dc points de rê\'e ct inutile d'auru- -l7o par point de "rê!e actuel" au dessus sur le 'Jet de de 15: acquisition d'autiant de fatiguc ser qu€lqu un rêve". les T. Etc. et. €t c'est l€ur diférenc€ maj€ure d'ar€c les contrécs love- plutôt la renconûe corume un PNJ. etc. et pas criptif. c'est qu'un€ bande de ûès gros chats gris montés sur skis €t dotés d'une longue queue marsupilamienne se joue de toutes les lois de la gra\ ité et de la mécanique des fluides pour batifoler librement sur l'onde au gré dun aù de musique classique omniprésentt on les appelle "Les Chals au\ Skis". c'est toute noûe histoire de rêveurs qui vient de se "Cité Sordide" (Dl3).-- MJ l'infomre qu'il a effecti\ement ûou\é 6 pièces dans sa poche et l€ Mais encore une [ois. pièces mais 76-80 Acquisition de ldû points de fatigue par définition. et nous.décrire un vaste lac- relati\ement habitu€l. Interprétez sonnelles. le demi. quc des habitants nous vous plus séd€ntaires qù'il n'est pas forc€melt facile d'appréhender au présentons ici. ou encore pour les liwes sur le "Lac des Chats" (F8).) Et il n'y a qu'un pas à lianchir avant de penser qu'il 1 a tanl au dessus du sol. Calcul du modilicâteur: 26-75 Aucun eflet pa(icùlier un PJ: un PNJ min. que chaque magicien possède le méme genre de chimères que nant qu'un nragicien en plcine "méditation interieue" renconFe en ses conFères. dessous de l0: 8t-92 Perte dô ld6 points de rê\c point bcsoin de +lolo par nivcau draconrque de la roi\ dc jouc$r.orsque le denri-Éve arrive en F8.... pour gc- (le coup des Procédure : Table : rcr les PNJ pièces) et ce n'est nugicicns.ri Mai lr"r5 t? schmùn4 il a x points de éve.\'oir joueur comprenan! dc quoi il s'agit. r|és.. lmpatiente. fati$re que perdus dans la phase L dc probabili- En. Et ils peu\€nt parfaitement faire lbbjet d'tul€ nou- velle invocation d'Hlpnos. ment de pièces. sont rigoureusement pcr- . Deut êhe.. il qu'un e\emple.. le MJ p€rmet d'ailleurs l'utilisation des sortilèges comme "Lechùe pourrait alors é\. tes.-- instructions avant de I'inviter à le suiwe et à "desc€ndre". Si les deùx premiers endroits.M R. et à quel orix. un délire personnel queje m'en vais vous conter afin de rous donner une idée de ce que l'on peut faire. 99 Queue de dragon nore arni et la créature. 3 . Un demier point. sachez ne pas abûser de ce genre dc joueur reponds â la créatùre: "d'accord.R. pounont être imaginés grâce à la description de l'invo- cation conespondante ou du nom de la case. preftrnt toutes les situations en compte poù frnale- premier abord. héraut dc ta cause à 6 lieues à lâ roùde et pour 6 piècesl": lâ. sauf qu'il est penché! La surfacÆ de l'eau suit tianquillement le fon dénivelé.e "lieues" et non de "cases": en inugi. Dans choisie en dessous de 0-. au "Sanctuaire d'Olis" (Al0).e. et même après un réveil meuse cité sordide (une grânde cite habitee par des gens moroses et gardée par des guerriers en armure de plates) et lui aum donné ses nvNsi{ nous pourrons toujours nous rendormjr.R. (Ce qui "demi-rêre" un nessager des rêres ayant 6 poina de rêre. d'après de nombreux récits passion- avons l'lmbitude d.". 2 . le et ce pas fut ftanchi conrme vous pouvez \'ous en doutcr. il semblerait. c'csl tlou\'é suftisam.. craftiennes. Mais Ià oil cela devient franchement chimérique.nous rê\€s). Et je vous laisse imaginer ce qu'il peut ârriver sur les Çfrris &Gu2dion "Collines de Dawell" (82). I. se selon les . nlêmcs procc- 02-07 Gain de ld6 points dc rêr'c pu répondre: acqursrtion de 1ldù-l d8) prs dc farigue 08-25 Rogain dc 2d4 points dc fatigue+ clur€s que Pour "Passe ton che.Pourtant..

. .. DÉXTERITE AGILITE VUE OUIE OOORAT-GOUT EN/TATHIE 76-80 16 96 99 INTELLECT VOLONTE 0145 0l 8l 92 8l-85 r7 97 00 Presqueinsumronlabl€ -9 06-10 02 82 92 86-90 18 98 00 Enrèdcncntditlicilc -8 KEVE CHANCE lt-15 03 83 9-l 91. vUE) 26-30 06 86 94 toGl l0 22 kbon€ue -4 3l-35 07 87 95 I t 1. ou plus. àu Moie à. AGI) 2t. Mal... .25 05 85 94 tol-105 2l Problématiquo -5 Tir (Mor..nna àc OU et.r-.âl : Mâlut au Thyaiquc . Hache zfi Forêt n1v arch Lance Glace6 DRACO N rc (-11) Mâirqauche .---r coN9TtTUTtON....'^.. ?oiàe. Narco6 7û4ilat Irave.rae àê 16-20 04 84 93 96-100 20 ..1 5euil ConsT.... suivie Elémentâire -..ê _ (.ion Saul NaviqaNion 5éàucLion rÀRTrcuL(ERE9 (-6) Orlèvrerie Viqilance Seffurerie Coméàie MELEE (-6) Commerce coNNArss^NCE5 (-11) Armeà'l'aot. TAILLE FEAUTE CHAKI9ME FORCE.tiseene.. Siqnes 7 arTiculiero ..... ... ...r.ur v..ste -2 4145 09 89 96 Ass€z malâisee -l Dérobée (Mayeme àe AGt et 21-IAt) 46-50 t0 90 96 ("00" resÈ un éch@ normall Moyeût|e 0 vtE (Moyênne àe TAI er CAN) 5l-55 ll 9t 97 Assz [æil€ -I 5650 12 92 9l Sigr o'o divis: pâr 2.. . ... Iaille..Prrt Pârt. MaraiS Oniros Masse 1ft1 Monr"aqne. vie flanquant _ Mal!..95 19 99 00 Très Liiùicilo -1 Mélée (Moy... KLVL DL DKAGON Maluê d ELat Géné.5 23 1rês malaisée 'l Lancer (Morei...4veiq\e Ecriture t:?ee zrll Tickpacket Légenàeo Esquive 5rv en Ci'ré Méàecine rleau ue6eaL Zoolo4ie Hache 1m Exbérieur . Fâcile "2 ENDURANCE (vlE+v0L) 6155 ll 93 98 Très fscile '3 6670 t4 94 98 D. .d) Néàl'Heureà....e àe ltR erFOR) 16-40 08 88 95 tt6-t20 24 Mala. Hypnoe Maose 2m Soua'aola. bovaniolue tr?ee tm l./ Cour6e Da7ue Jeu Cuisine FoueI Jonqlerie Dange Fronàe Maroquinerie Diecrélion Hache Métallurgie Escalaàe Javelot NalaT.... 00 Dillcile 4 FOR et.. De69in Alchinie boualiar Fquitalion Aafroloqie Da4ue Maçornerie ... . Armu. . Fatiguc Mâtu6 Ene.. Thanatoo . 9euil Kêve 7t-75 15 95 99 Sisn.. Chevelure Yeux. Routinc 15 niv niv arch intL niv ârch init TIR9 & LANCERs (-a) ceÊat t l4Ecc r-ll\ GENERALES tricolage Chant til Arbalètc ^ Acrobatieg Chirurqie t .

p|tie compléter +2 155 140 120 104 o 10 20 5a 75 1Aa EO "i" 20 3A 50 75 100 150 244 i avec àes 'O". KLVL DL DKACON CARÂCT EKIST]QU E9 co[. '.cto.iotues DiA+a) 6e ca.ibuer un'11'. alae que létat n)v -'(l 'ô -e -4 ..rorzl 1 J Grio E1D6 -1 trntrnu [trtratr 11-15 Léqère E-1Do 2 O ?inré E-1D6 EûEDfl lerorzy D 3 J 7as Fraio E-1D6 -2 EBEEE çrNorol tr 4 J lvra E-1Do DDIEE lrr.e RîVE -3 70 55 35 1a 19 50 tÀorj = ot\+FA<-Za)k â.:2. àeux "9".5àû1 'Àe)./efrr. ' -t.tl)Ca..ter.aiaza(tce. B 5 tr Dû E.: )t/.É I g-^it -3 -Z 1A'13 3 -7 25 10 àe+5à+6 30 15 10 ':2:t4 -4 '2 14'17 4 -6 3b 2C àe+7 à+ô 4A rc 2C 1a'17 -5 ": 1b-2O 5 -a 4a 30 10 àe +9 à +1O 5A fl 30 1b-20 -6 a -4 5a 40 2A à pa*tr àe +f 1Oa 1b 40 ea!i|.t."rt -2 b5 70 50 30 20 100 '1 100 ôl) 6a 4a ARCHETYTE a15 100 bo 60 ETRE39 Atlj.:. -1O ..12 t 6e 2 'L ô'9 ? 'bL àe+1 à+4 2A rc&.roroy tr 7 D lvre Mort E lDo -6 DEEfIE lrroroy Coma éthylique poû.:o.a ae i.-a'Ô ..:eg (latlcer quinze lais Aliribuer SOOA painLg à )a (re)taieoance. CampéIences CaracJérisT.. E--o V-1 -7 OEEOI terorat 16-19 E-2D6.V-2 o MOKAL 9UgTENTATION tr Diôô Exal HYDRATATION 20+ Critique E=O.. f&P C ctli .. V-+ CHANCE 5IRE59 u Deerinée ENPURANCE: 012 3 4 5 6 7 B 910 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 2B 29 30 31 32 33 34 35 36 37 5B 39 40 VIE: (1euil Conet. 9u.1D6 -4 EDflElE lrrorol D 6 J gaoul E-1D6 -5 QBBGEI lrr.<êue = 1ca. iueqt)'à ài\'1'.^e. ialb. -7 -6 -5 -4 o123456 7B 910 11 12 13 14 15 16 17 1B 19 20 REVE: (5euil Kêve _) o 123456 78910 11 12 13 14 15 16 17 1B 19 20 21 22 23 24 25 26 27 2B 29 30 31 32 33 34 35 36 37 3B 39 40 41 42 43 44 45 46 47 4B 49 50 51 52 53 54 55 56 57 5B 59 60 .4 PE ] ENCES EXPE R IE NCE Lee caracLé.t '9 ia àe'3 à O ia 11 &. +3 175 160 14{J 120 FAIIGUE TLESgURES ETHYLI9ME DAtrDtr Dtrtrtrtr 1-10 )uperttcielle E-1D4 o A Eméché DQEDE 1rr. eTc. rn "1O".. àe-7 à4 1A 9&10 7 ?care .rora. ïrol5 +T 135 120 100 bo "8"..

Formule Voie bonus àe caoe MiæaqrKæerye . KLVL DL DKAGON $orts & Ritue ls DemiKêve en 7 ointa àe Rel oulemenT.

KLVL DL DKAGON ---J a-' Squipe me nt & Dosse ssions Enc Torté aur soi Enc Enc Enc Armea +oom Rcl Enc Maine nuee .e. EnÇ Malus Armure 1 or = 1O eole = 1OAA àe. Armure ?rot DeT. .s 10 pLècee = a.ie...t..'nro<t Enc Acluel Malus Enc 20 cl = 1 àoee = O.1 enc = ZaO s Seuil Enc t^ urr. (bon@ en nAA) Enc.1 enc = 1 su.

4ARD€ -t"icb. iffi$ BRt5Ê€5 BLANCII€S .É4 ù..J î-4 /d:A- /. -€r ' 'J cRÂliEvRs :T{.n e*ffiç ctia 1" : ''t N!4sa}{B z 4ffi -ffis TAMÉÉ ti â \.. d+1 i: i lftt *-=+ NIA.'r 4 A^1" *ffi affi ffi [-!..L:S*> -\rrJi:. t t .: '4 . ffi ffi TrF !9 ll Pdi.} .: '..'J ffiw GRISANT /(\ {ù ci5..r I5 t) 5 t ctlé \' L1 .-t tt *ffis /À t4 à. € t 6 è-.u Æ{\ a. -ffib( 6LVs{é C\.t. { !'-* ' '-t .-<É:}- Da.llSuTv .t" \:' -.rr. i. id".. XNIZ #$ CALCÂIRES â Æar 6) ffi SORDID€ /É{\ d\ D€5Tr1'1r€€ /-<-L \' ' './-<*-)- 81.t- I ta-<'..-."EA'q Lr. -.::--= -:- 'ONNÉIIR€ lz 12 \^6n d\ É.{'. -\ __^' 6) É) :1_ -r: â-. ALOVST 2 F.a*.rv 7 cha Fi'-r . rl v Æ alovRÉs â \3 t cfté jÊ.c.."Ê Ê i 5 ct. t crré !-r=. LAvÉES !1l]!lsl sANS IOIE '! /é:^\ 11 ...ô!{.. æ j. rt . \ 9 t-t/ æF. LVL DL DKAGON Terres Me dianes du Re ve A B L D É. 6 6 Dé-I".2it-'-^ æFF \t a-ffo.r.* aâ.'J tJ lvcRE "æ. .-1-:: i TA\€!É5 râ \3 € .L E tt^t-. -.-:-. i." i# lr ïr .' .-./RDE5 . I la!ôt€5 /-+à I éÀ\ 1- æ -{ I sAt€5 -zr4:rfrg's I NOIT{E5 Æe It ô!l|EÀ .é i. r G H t< L M I Cné t clra â \t GRI5E5 'f..l 9i 1 ii srr..' 'J 91.llEl6€ à..<-.-*- l--.

) Ua+aftoryl@*.7 R4 .6 gORIILEEEg INOIVIPIJELS Autôftétâdo.ât .îL lû1tin. -O13) F-Ô 17 \îarà.6 UELa OE ? A95E59tOtl Rt1 MA^ en r. eau \1a.2 ORÂI{PEg ECAILLEg DE N.tre (?lane.1O R-11 19 (ciw) 1énèhê6 (qounre) R-4 r5 1RÂN9MUTATION9 ELEMENIALE9 (.did.o OÀt+.?hoæenbêu (forèt) Voie à'l.4)r) R-6 14 SORT]LE6E9 TENVOUTEMEN19 Îê. (r*) R-6 .2+ Ieî.cnt (.rcIENEKLVL DL DKAGONffi feuille de RefererLce des Sorts & Rituels RtTUEL9 pE COMMUTIICÂllOll Touïeo Voiee RIlUEL9 DE LFCIU(E R-rl .rt.) Ihânâta:t (ûercpotè) R_5 11+ RITUEL9 P'INVOCATIOI19 Oùb1t (\rou à.lhaiar''' \nëîo?atc) R-â .rc ch frAat Gôr1ft. -E5) R-9 19 R4 12 (1.âr) R-ê . àè ààwctl -O2)?-A r7 (ptaincs àc ?6& -Ha) R6 t1 (1arêr) K_9 11+ (cia. (darai. \ptairè.tiô6' ltorêr) R-4 . d.vê ?a( âét'ritqoê-. P.' (n*âi5) {to. .5.) R. b.ypnoo ttAôôqdënt $cùè) II. d'uâ poiôï àê s.itz) K'3 t'2 R-4 r3 Rb 15 Voie àe Narcoa R-6 f2+ RITUEL9 D'ENCHÂNTEMENT R-3 14 Ê--2 14 (ta.âian ac .1O R'TUEL9 /EVOCATIOI. ûêvrtrc"' (àé@târiôn dc æt'Ag) R 13 rl3 (.1) R 6 17 (tôêt) R6 É (6anctuair.3+ |LLU6 ICt 19 5E t 190Rt F L LE I R|IUELS 0E A4rtÊ9 Qaufte) R-6 ê offiê à.ûpré.13 (1o.ité) R6 14 ECÂILLEg OE NARCOg R-9 .æ''ian deô?dt (taa) R9 .) Métêt trân.it ) K'3 e+ R9 . à'oti' -A1O) R b n RITUEL DE COi]JUKATION Frmé.ARCO9 (sôunrê) ?uft ac êG' (tâc) R-ë re' R-O 4 6aL:tl oirc dê Mélinnaà' (dônr6 bô.2+ Iêrc. nénô re ) R-6 rO+ (.{TUREg R_e 11+ l@l\1ô. kâlzii -E1) R-b 17 (.n?oi*trnèeâ QoùÎÎr. à t\pno.l R9 .ité) R-3 .2 '?.I Etarqisæûêrt dè bô.iw) 5ORI5 OE ZOIIE t @qrî-i iûâ4ê çanctuairc) R'13 r15 tnvoqu.) R2 rl+ KITUELg P'INVOCATIONg DE CKE. @*ai.rèwâr6par.ir.ô V oie àe thanaLoo R'ê .) ?oe*.3 Arand cn eA.2+ ?êmânê. i.IFLUEtICE9 INDIVIPUELLEg ?.1hânat .rumiàe -cb) R-ô .) R-2 rl+ (ôiré )at@æ -v.i+ R-3 13+ R9 11+ RITUELS OE COMMUNICATIOI.æ d..2 R-ê ..) R-lO .n bèrâ (f'4v4 R-lO .n bôi.) R-5 ê TRÂNgTÂREI1CE9 ELEMEI.++ RITUEL DE COIJJURAT OI] araû ûûn it à'HWnô' R-11 rb K5 rl+ Voie à'Oniroe a@t tivaqud (.urthanauirè lt4 R9 11+ ron4 àèlhanatbê (Ftainc.taâr.?arènr (goûirc) le.) Rô 11+ R-1 é5 ?utr.cræ iécra?ot.2 ?o.) R'ê 11+ (la4 R-4 14 (.i1..irê) K_ê tO R-5 t5 Kto ô R_6 14 (.uvr) Ê'O .) R-9 ..]TALE9 (èiw) R-ê 12+ Ooi.ap. dèprot .+ .l (cik) (âo4Iê à.7 R-4 rz Ê.. btrc' l'*) K'13 .*nc.2+ R3 .-i3 . dorhid. t aÉpd.uit à.êL) GRÂI]DE9 CRIFFES DE THAI]ATO9 oaquè d.

1^ zz z. Vaisseau lirene faucon \-ouronne Dragon I z r+ r 6 7 tlt4 t 67 tz )+ r 67 I z t+ t 6 7 I z rl r 6 7 S rlo ll tz ltt+ I9tO lt 1Z l5 l+ I9tO I12 15 l+ I9lO 11 tZ t)t+ I2tO tZ ttt+ tj 16 t7 t8 t. z4 zj 26 z7 z8 Êoisson-Acrobate Hraignee Roseau Çhatcau-Pormant $erpent t z t+ r 6 7 I z 1+ t 6 7 121+567 t z )+. té t7 tB tg zo zl tt t6 t7 tB t2 zo zl t. é 7 I9tO ItZ ttl+ I9tO lt tZ t)l+ tt t6 t7 t6 t9 zo zl t.) >\ 1^ )a )A )1 7a zz z. té t7 t6 t. t6 t7 to t9 zo zl . )A )1 )a )< il )1 . zt zt z6 z7 z8 zz zt z1 2. t6 t7 tB t9 zo zl t. é 7 t z t4 t 6 7 s rto ntzltft I ?ta Itzl5 l+ I gta rz t)t+ I 9 ta | 12 t' l+ I9tO tZ t)l+ tt té t7 tb 19 zo zl r. zo zl tj t6 17 t8 t? zo zl tt té tl t8 t9 zo zl t. té t7 tB 9za zl )< 1l ). t( t7 tB ryza zl )l )1 )a zz z) z+ zt zé 27 zB )1 ): 11 )a t< )A ia 7a 1< 1A )1 'r^ H . é 7 t z t+. z6 z7 28 )..a Spees I-yt" t z l+. zo zl t.

C'est par un beau jour d'automne que le fils tmique partit vets la grande et lointaine cité de Pahrisse. La c€rtitude et le doute altcment €fl nos esprits commc €n lln baller fatal au\ pas réglés par l€s Dragons. au pays de Casgoigae. le prince Gahdubidh M de Belemh doil toujours me maudire de lui avoir subtilisé les rares passages originau de la vie de Sire Afiaud. f r*.:r-#. tant que les Grisous qui me courent âprès sont occupés à rogner mcs chausses.ins et la \anÉrdise de ses enfants. du moins l'espérail-il Êrologue de I ouvrege (ibid.-^. ressemblait au plunuge éclatant de l'Oiseau-Oracle. compagteÀ des poètes.c.-..il lui aûivait sour9nt de rendre laûo. nétait ni gracieu\. .-. Car comrne le sa- vent les Sages.". rare exemplaire à aroir échappé à la Cirarde Marnitée.itc rt . Se ddroule en nos c.. et l'infinii t'arne aux cheveux de lait des autres . inarron.. Il était gand atteignant presque le coude d'un Gigant bien proportiormé. était rieùr et dramatique. les Dragons rêvaient un petit manor fûnilial... Alors écoute.'. Tu de- \ras seul décidor ce qui est lmi et ce qui n'est que mensonge éhonté.r: . des rolaumes à conquénr. nous murmurent des réponses. puïir.réputé pour ses f. qù'après moult aïentures. envahi par Ie lierfe et la poussière. dans un fourreau suspendu à sa c€intùe par un baudrier de cuir..- ". XII.F. zz VITftlOt ra revue suiDÉeApE em. frilq. qui trônait fièrernent sur la petite colline boisée de mon enfance.. ou createurs? ta lule et les étoiles. des belles à senir.. Ceftc dan- gereuse habitude lui âttira dailleurs de nombreu\ ennuis. Le droil bleu-gris. Mais c'était 'cu\ là un détail que peu d'hommes pouvaient s'enorgueillir d'aroir abordé avec son pors"sie* suns avor ensuite goûté le cuk de ses botl€s dans l'arrière-train. des amorueux et des brigands. Vêtu d'une chemise de lin blânc. car ledit Sire Amaud n'a1ait qu'un seul gros défaut: il étair trop suiceptible. quelle est celle du réieil.. Sommes-nous rêves. et qui bien so!\'ent lc sumommaient "Naunaud". Un gand chapeâu omé d'une plume de z-vglute vieillie câchait en partie ses Eaits. le vieux Carbaune. Cett€ épée.â rotondité féconde de I'une rassure et protège. L.'. 1. Cependan! les personnes qu'il considérait comrne ses arnis. dans la grande bi- bliothèque de la Cagée de la cite de Gartafrol-aux-Deù\-Rêlants. RFi fifa -O. bien des choses cn somme. Toi seul seras juge. omé d'ûne moustache et d'un bouc qui lui donnaient un ar terrible lorsque l'ire s'emparait dô son coeur. Ie Cité des Brigands.eurs la toile d'evloits si improbables er pourtart passés.". (r. trouver son rnaisûe d'amre. Songes ct lantasmagories sont alors des vies entièrcs. z4) I â. des duels à remportcr.. Qu'il me soit permii de décrire c€t homme qur pafialt sur les routes pour Ia première fois. même si elle semble souvent plus chimérique que la éatité. impulsifet fier. il pro\oquait en duel tous ceur qui l'avaient offensé. rl ponail toujours pourpoiirt àe cuir et bottes nores de la même rnatièrc. Prologuc aux Mille $onge s n ces tenrps-là.€t le gauche.. car.5ONAe b"- Sire Arnaud de Oanefor'Ohl Mes Volagcs Draconiques cf auEras âvcnturesroman sclu€s--- Morccaux choisis E ô Par Sire Àrnaud de Oanefor'Olh Traduit de la langue d u voyage par lublicheur I êrudir [Je I kFi' Prologu" d. -"*J. à caus€ de son compor- tement. .rfois la vérité.. fantômes.t. et d'assez gûnde camle Son risage. si famitières et si lointaircs..1t"-' . Je n'ai ûouvé c€lui-ci.es pienes y étaient couvertes des roses et d€s lts qui coûÉient.r1- J'*[li. les li\res mentent soùvent.\"-" I'f "-t:. quelle est la pan du songe. s'agrippaient pour dessiner comme tur manteau odorant. Un manteâu de couleur grise était posé sur ses puissantes épaules lorsque le Êoid I'r' obligeait mais il ne dissimulait pas ta fidèle espa(longue qui p€ndait à son côté... g.l. supportaienr rolontiers ses sautes d'humcur.impaient.. tæs champs et les -[-=r bois alentours résonnaient des cris joyeux d'enfants bagarreurs. ami rércur.ni lai4 n'étaient-c€ ses étr_anges.rrive sou\'ent que les rêr'cs soient plus qu'un reflet.. *. D'ailleurs. r"ducteu.c. sommes- nous rêveu$.rr^it Des rê\€s sort pa. (P-ttr.

. Scul comptc lc panachc. pcut{tre. Dcs cornues. Palurisse.. Mais je sais quej'ai donné réalité aux désirs Une scène. et obéit â ntes ordres. Unejolie comédienne aur chereux rou\. dôcidc du décoret peigne les pcrsonnages au prerrier plan. ûrais seùlement la bonn€ \'olonté et quelques outils de chirurgien. Les applaudisserncnts fuscnl \ers la troupe qui sàir'e fe puOtic QuI sont c€s acteurs:. Un rictus diÏaine défonne les traits de celui quej€ fus Pourquoi cett€ robc noire? Quel est ce sang sur mes mains. des alambics. ult jeune prcmier donl les )cux ïens illùfiinent les planches. Tout n'csl quc conùnenccDtcnl. Leurs corpsjonglent aÏec lcs lois dc l'équilibre. c'est une autre histoire. pier.1) f e s Milles go"ge s. des harpes et des flûtes accompagne leurs périples. comrncncc plusreurs toilcs. €t les sauts impressionnent les enfants.i fléc. Mes doigs fins ont tôt fait de soulâger ce passânt d'une bou$e ûop lourde à poner. n)ais unc chimèrc csl lcllcnrcnt bcllc. des bÙoux. barbu ascete rrrédire L'ombre s'approche d€ moi. rlllc tablc. 1 . av€c une bosse sur le dos. au gré dcs chemins. Qui est cet honnne vêtu de bleu'l Les cloches de la cathédrale retentissent d'un son ctarr er n n'elie. gognant sans arrêt. Les feux sont presque en !ue. Le roi entre.uses. Les balles qui s'enrolent de leurs nai-ns agiles décrivent des arabesques curieuses.t-ibrcr l'assistance de sa \'oi\ douce et de sonjeu si sensiblc. Que lui dit-il? Quel sor- tilègc lui conmaûde-t-il d'exécuter. Chapitre I1: Rcflers Oniriques (bid lI. et d. Mcs câmarades sont tous lâ. Il cn cst dinsi pânbis dc Ic\rsrcncc Dcs c\is(enLcs C'était un grand. Les seulcs herbes séchées que I'on ûou\€ en ma demeure sont des herbes guérisseuses.i5 IVIâI l()oi z1 iclarra nos ânles dc lcur dircrsi(é bicnlàisantc Lcs rô\cs sonl lcs sou\enirs. ct qui dandinent en marchant sur les dunes. Dcs t€ntùrcs de soie. graluilc. lcs sou\cnirs sonl lcs rêrcs. L€ sable brûle les risagcs et colore tu p*'. Un bâquet d'eau étanchera leù soii et le pain guérirâ leur corps.baladins au gré de leurs pas. à recu€illir le sang de leurs blessures. Chintèrcs.lorsque I'rnspiration le prend. Scul conlptc lc panachc.cn trace lcs csquisscs. Cene fillc est la Cité des Brigands. et toute la Cour dcs Miracles s'est le\éc pour libérer la Bohénlieirne.. It aurait tant à racontcr! Mais ccla. Des paillasses pouilleuses mais sèches sont pÉtes à accueillir les volagerm de passage. Non. en lasse les croquis. Encore un désen. couvcn d'o. dcs mupes.I\.. Mes gucrncrs mc suivent alec coùrage. puis de compter lc fruit du larcin. Çwldion . XII. une lùncfle asûonomique. etje suis son instrunlent. quel prodige !eu!-il \oir accomplir? Je ne m'en souvicns pas. Puis laisse ses oeu\res inache\'ées 1l eneslainsi quelques fois des ré\es.Le caucheùrar est donc mon maître.Ils parcourent les concrécs de Ieurjoreuse cara\ane. Ermite. Et cct homme arr\ leux \airons qui fait si bien . tu nc m'emporteÉ pas.. la grotte qui abrite ma carc€sse dûant les intempéries ne recèle aùcut butirL aucun€ dchesse. Les rocs délchiquetés abril€nt ours et c:rlemes. une grande sallc. Les lirres qui s'entassent dans le coffre improrisé montrent planches anatomiques et atlas médical!\. Haillons et guenilles sont mes ori- peau\. des rapisseries dc fil doré. i" ru couleur fauve. un inrmense palais. Tout bnlle. J'ai un long cimcterre à ]a ccinture. et ia miljce qui \oulait anêter notre flot est promptement réduite au silence_ Le décor est maintenant la cime des montagnes. Le plomb fondu coule sur les camarades qui tentâient d'enfonc€r Ia porte. d'aulant plus parce qu'cllc csl inutilc. J'ai chaud.. Proloquc aur Rcvcs (ibid.pâlc fantômc. Une tour. Le son des luths. L'oasis saccagée sera bientôt \engée. 34) Toile s Inachevces Iarrirc parfois qu'urt peintre. Les montures sont des créatures incomucs. étcmel enlbcllissc- mcnl.

coilIéc dc dcux lours encadrant la grande ponc ct d'ùne llèchc au ccntrc. rurars jouics sur un ton lùnèbrc. Quoi qu'il cn soit. puis unc autrc. Dc tcrirps cn tcmps.j prlis plus dc cinqJours sur un scnlrer boucux cl rcndu glissan! par la gnoulc sc penchail par dcssus la balusrrade. .t!1 Llroatntott.)utrcr r. S'ils lra\cr- scnl ia ncf ct cmpnlntcnl lcs cscalicrs dc picrrc conduisant \crs lc so nllct d€ la cathi- dralc (nrarrtcnirl ilu\cl1s") lcs pcrsonragcs panrcndroDl sans pcrnc âu plus haut dc Ia llèchc.t.. quand cllc tùail bicn.r". longc le rir age de la Mer d'Encre.forlr.\ par vrquc Torulo le Mrscâble rvalhcurcuscmcnl lc pavsapc .r. Les lourdcs po(cs dc bois se sont rcfcmrécs dans un qrand fracas..rst dcs plus plats ct nronoloncs. sc baissai! c1 Lcs pcrsonnagcs sortcnt du gris-rôrc alors qu'ils chcmrncnl dc- sc rclcrail cncorc. il disan : Hun !" lcs transpercc sans relâc}e. lcs eaur ont sernblé se rclirer de quclques cen- laines de nètres. ct.sc rclc\ail. ct un abri scrait pour cu\ le bien\enu \.tyrei chauttre n'offranl plus sombrc qu'un encrier.puis unc autrc. tt. rrcc unc aclirrlé incro\ablc Sâ qrossc Lcrc d. ll pone unc hachc à deur mains rouilléc ct prononcc dcs inprécatlons ntuclles.ils n'cn pcurcnt plus. Quand soudâin. .1. se drcssc une imposante el \ielllc bâtisse de prene.. puisque c'en csl unc. lrigorifiés par la morsure du vcnt hiremal qui unc bcllcpicrrc dc l'ocil.u" lonrbail. r.il suirait lrcnrpés J usqu'aux os... n. 1)o t.... Reporlcz-\ous au plan donné cn armc\e afin qùc lcs pcrson- nagcs pulsscrlt organiscr lcù câtpenl€n1 dc forlune dans cctlc ruine. I" pluie qur crnpccLe loutc \ isrbrlrta. conlposée dc no(cs qui lont pcnscr ir dcs dinscs trrgiues. toute noircie el cou\erte d'algucs. Si les persormages onl dc plus fou\é le pseudo-mécanisne de l'autcl rroir lcs c\plicalion" cn annc\c).d. C'cst lc scul abrr quc lcs pcrsonnages pourront trou\er pour passer lô nuil.l rn\.cl la lande nuc n'est qu'un \aslc déscn dc rocaillc el d'hcrbc mouilléc. Dans unc gra'dc sallc sorrbrc iclairic ." plurc qLlr lontbe a\ers€ drranl loul lcur \o\agc lls sont fourbus "no. ruisselante cncorc d'cau dc mcr.\erc cl crnplrs d unc odcur fCLrdc qur ne Icur inspirc nen de bon. ir\r.(lL rr L. brcl.pcndanrnrcnl da cc qu il i\ait cnrpjlé dc protcclilcs sur la prnlnor r. ils onl ré- reillé dc Ia mémoirc des Dragons un Dar- quoinc hidcu( el dillbnnc Une fois vaincucs. rls décou\rcn1 unc ncf Jonchéc dc dcbfl5 d. aucule prolcction contrc lcs inlempéncs.i " rr.cl il scrâ inpossiblc dc lcs rou- \Tlr La mùsiquc csl étrangc. |rinrc Dis quc lcs nrocllons anrassés srr lc rcbord c\(cricur lùrent cpuisis tl prit au !as..!'. A b placc des eaur qurls pensaienl \oir s'étcndre unc sccondc auparavant. r.. que liennenl lécher les vagues fu- rieuses et éculDantes. bien qu'aucun n'cnjuJcrail à câusc d.... La demeurc cst hautc cl gigantesquc. l. DECAPE -'ogceNARe): La bosse d'Aimalt 'Ind.et lcs pcrsonnagcs cntcndront une faiblc musiquc Ycnant du luùt dc la bâlissc. Enfrés dans la cathédrale. c'est \'crs la fin dc l'hcure du Serpcnt qu'une eùtité de câuchenar prenanl la fonne d'un homlrc déchamé vêtu dcs haillons d'ure robc de burc grise \ient hantcr leur sornmcil déjà agité. 7+ vlTltlot t. car lcù chcmin ' Il.".rc dr l\'-rJ\ :rrr h plrre. ou sc ticnt unc sccnc m\'sléncusc c1 rnqurctante.. Alors il sc baissail. unc Iastc étcnduc d'cau noirâtrc t.tntt\ rr. e. purs un". et cn c\plorcr lcs recoins si I'cnvie leur cn prcna. lcs entités de cauchemar disparaîfont.

ils sc retroulcront au beau mi- livide jeune femme dont les h-aits de\âiert êfrc d'une harmonie par. Pas de calhédralc â l'horizon. Il les convives c€rtainement surpris d'un tel accueil. temres dejeu. et pleùrc de vie. enfermé dans I'unir ers des Le "dess€rt" ne sem alors qu'un souvenir (fade. D'aillcurs. pourrait êtrc un fcu de cheminée. Mais Esméra aime Feb- qu'aucun ne pursse esquisser le moindre geste.. Esméra lui dome à boirc alors qu'il est e\posé au Emue de miroir.'st z5 seulcment par Ia lucur racillante d€ sept (nonbre draconiquc nlèûcs qui séparenr le sol froid de I'ouvenurc gisc. dont il partage le soûlages Faduiront cÆrtainement par un "Luynéma" aussi vide de toit avec le prêtre diabolique. dc laçon (emporaire. Cornme si les couleurs temes et passées de la réalité redeve. lieu d€ la lande. Febbus apercevoir de son image dans le tôin min'.( et des gârgouilles de Nostre-Dame. Enfin. \ orant quc lcs nrrrs sc por. La nuit sùi\ante. la condamne à être pendue. il ne doit son salul qu'à l'intenention d'une jeune ct séduisante bohémienne. Tous le craignent et le resp€ctent car il est sé\'ère. chacun fera un étrange rêrr.yés par cette jeune feîù1q ef surtout par les retets qu'irs croiort fait dempoigner Esméra. ne desserrera pas les dents. colorée. qui s'éprend de son sau\'eur. gordlent. ils ont une quête- sou\'enir à acco lplir. Confesseur dc la Foi. se trouve dressée Ùne table de près de lrois mèùes de long. un ricur poètc nommé Gringoirc s'égare dans le quartier de Couppcgaurje. Suspectc d'auûe quatre à quatre l€s marches d'un escalier que personne ûe sera c:!- part pour étre une bohémicnne.rssières et de toiles d'araignées posées conûe le mur de pierre déforment bizarrenrent. ct quc scul lc sourire de la jeune et lristc chàtelaine pourrait leur faire rcfiouver la néùoire conlplète de cel1e e\istence antéieurc. €st un êûe dou\ qui doit tout à son sens qu'un mot d'une langue étrangère par exemple)- protecteur I'archi{iâcr€. rnais prodigieusement fo(). l'lrn des lrcnmes les plus puissants de la cité. une sinistre passion le dévore de l'irté- rieù pour cette femnre farcuche qui dit-on ne laisse aucun homme l'approchcr. lorsqu'ils repr€ndront leurs esprits. il fait moins froid. ct qui prétend pour le sauver de la Justice du roi des mrands louloir l'épouser.. heureuse. sourd.chacùn rcssentin un profond malaise. er pour cause: la gibbosité nc disparaîtra que lorsque la quête-sou\enir sera accomplie). Dans l'ombre d'une ruellc abafidonnée. et l'on distingue au loin ce qui grandc pièc€ dc tissu teme se lrou\€ tout près de la mystérieuse hô. lc malheureu\..la mine \i. puis ne prononc€ qu'un simple "adieu" avant de monter mierue: c'est c€lle-ci qui sera accusée du meùtre. secouée de brusqùes sanglots que est aussi borgne. conrme tout le tours de la Cathédrale oil il s€ meut à son aise. c'est sans doute ce qui comme il se doit. de leur hôtesse dans ce pitié. Menaé d'un mau\'ais sort par leur chel Tir'lèn. nrais pour unc duréc indétemrinée. que le plafond. et invite. Ka4rnaudoh s'empare d'Esméra et l'en- traîne avec lui dals le Iieu saint. Cependant. qui est un asile inriolable. Cela fait longtemps déjà que Clodofraule épie chaque mou\ement empli de grâce et dc séduction d'Esméra sur Ie panis de Qu'elles que soient les questions posées et les sujets abordés par sa cathédrale. et I'hôtc de ces lieuri semble être une ftêle et lorsqu'ils émergeronl de cette prison.rscule d\r miroir q\ri ne soit du Castoperce. droit et intègrc. un homme vêtu de gris épie chaque jour la bohé- mienne du haut des deux tours de Ia Cadrédrale. En effet.. que lc soleil scmble se lever sur un nouleaù petit nlatin d'hi\'cr siblement défaite. ou règne la Loi des brigands de la Cour dcs Miracles. qui lit I'avcnir sur le panis dc la Cathédnle de la Nostre-Dame.. Clodofraule l'apprend et dresse un guet-apens au cours duquel il lè!e.le fait quc cc rê\'c n'élait cn fait quc la réminiscence d'unc vic passéc.imper les quelques trente truânds d€ Ia Cour des Miracl€s entreprenient alors malenconûeù- .il a tôr assi€tte comme par magie. le temps s'cst radouci. dans la Cité dc Pahrrissc. sinon pour Ka4maudoh. idiot. rt M"i r.chule â 6 des scores de Beauté et d'Apparenc€. ta juge. la maladie et les larmes qui perpétuelleinent coulent de ses yeu\ noirs corlune l€ jais de ses chc. Durant l'ascen- oblige!) bougies qui ré\'èle d'érranges instruments vieillis €t plein de sion. pl€urant toujours. en y regardant un peu mieu{ ils au- ront ûous l'ihpression fugace et non renouvelée de voir une image Pour sa tentati\e de rapt.sonânt d'une anfractuosité d€ rocher. et à sauver la belle bohémienne. prononcer des mots incompréhensibles "Lui m'aima" (que les per- des créneau. la jeune femme ne chârge donc le sonneu de Nostle-Dame. réussù un test de VOLONTE à + pour ne pas se voir Les çouvefis sont disposés poùr un nombre de convi\€s égal au irdliger une péMlité de rl à tous les jets durant l'ascension). plac€ duant tout le repas. Ce- Et sans autre issue. et de la lui mmcner. Les ll leur faudra ûouler un moven de g. juste. les yeux rougis par les larmes. désespérément \ ide.les personnages à partager son maigre repas. et peu à peu la folie s'est emparée de son co€ur. avant I'exécution a lieu une procession poù l'amende hono- sorcellerie. public qui lui lance des projectiles et l€ raille de sa laideùr. Elle rest€ra prostrée là. aussi arpente-t-il bienrôt les pavés du re- Cependan! les plâts froids et sans atûait se succ€daot dans leur paire des brigands. Mais les cris de c€fte demière a[ireles pas d'unj€une capitarne de la garde (la celèbre Céfluctuatte). Esméra. qui vit en quasi-reclus dans Ia solitude des tours. elle sem condamnée pour meurtrc. Clodofraule le Gris. assise à sa rer d'ellc. Kazmaudoh est condarnné au pilori. Elle dit ne plus se souvenir de son nom. nombre de personnagcs.icuse appârition: le paurrc hèrc scrâ dcïcnu bossu (cn tennes dc lcu. Un gmnd miroir dont la glac€ est à moitié voilée par une Ilne pleut plus. soudante. Mais lorsque scs veux se posent sur Esméra. Ia jeune ferûne se bus. Depuis c€t i$tant-là.. alors lesse. froid Mais ce qùi marquera lc plus nos anris. scra arrir'é à c€lui d'entrc cux qui sc scra lontré le plus cuncu\ c/ou le plus conlpalissant cn\crs la nr\sté. prenanl des postures grotesques (en suintant. La légende du Bossu de la Cathédrale Il r a nès longtemps. qui n'est auûe qu€ le vide. naient vives dans le reflet. près d'unc lisiôrc dc forêt. et cclui-ci paflient à meare hors d'éfat de nuirc le pas caché par le voile poussiéreux (qui dut autrefois êûe paré de géant. totalement. faite avant d'êfie rongés par la tristesse. Clodofraule.sent naîûe envers la reste de la demeùe). Et cc gis pcrson- nage n'est autre que l'arohi{iacre de Palùrisse. Pièce qui d'ailleurs se révélera être rnais aussi pow Crime de haut-rêve. qui a disparu cornrne par pendant. \'eur. rable devant la Cathédrale. et au ré\'cil nc gardcra qu'unc inrprcssion. Avant jeune fenrme un sentim€nt nouveau en lui. pable de reûou\€r dans la pièce. lcs regarde avec une curieuse poignarde le Jeune officief en convercation d'arnour avec la bohé- e\pression. les peGonnag€s seront malgré ell\ cap- t.No t . le bossu KaâÎruudoh (qui répondm rien. En clair. couleurs chatoyantes). de s'empa- rien ne semble pouvoir arrêter.lc nrônre.

jusqu'au\ oortes mêmes de Pahrrisse. et laisse surgir des profondcurs opaques de I'espril des Dra. sauf (es renseigre. plusieurs sont ivres. et brigands et de loups. et monûcft! ses Le personnage qlri sem devenu bossu sera sujet de railleries et ûouvailles. sa femfte.. hémienne sera pendue. a dsse que tous disent hante€ ("pardi. et les contacts avec les habitrnts risquent d'êfre difficiles. que tous appelleront plus lard la dans sa jeunesse. tt lic et abandonné€ dc la cathédrale où tout le drame se norla er où cane de Valljan est très pécise. un gamrn par exemple. malheureN. si l'on parvient à \aincre c€tte Chapitre II réticence (il sulht de montrer que le "bossu" est inoffensi0.e retrouver le laboratoire de Clodoftaule.. seul établiss€ment humain à des dizaines de lieues à la ronde. de\enu totalement fou. et ses deur filles.. poèmes." ritoumelle popu- laire dans Ia résion . lorsque nos voyageurs se réveilleront. ç'est au\ voyageurs à faire une bonne action.et les hôtes ne sont pas qui s'amuseût de son érudition (reelle). qu'elle est c't€ routel C'est not' bon roy qui la fit bâtirjadis"). Kaz\ audoh IIs continuèrent donc de rê]er l'âme d'Eslnéra.Les peGon. Il radote un peu. tants. aucun n'osera s'approcher de lui. rnais il persiste pour. nc disparut pas des songes des Dmgons.. En fait de Pahrrisse. ClodoÊaule. D'après les habi. tant que c€ux-ci seront en ment l'attention des personnages: un passage à moitié déchié ou goupe. mais les Dmgons ne \oulaient pas accompagner). sans plus en dûe. découûûont les ruines du vieux château dâns lequel Ringoire a Il ne leur faudra qu'tme heure de marche pour I'anehdre. attendant qu'enfrn le Blôd ('Par na foi. et celles des miticiens pour Dhriik.Sa libération peut se faire on I très accueillants. à se saisir de lui et à le précipiter dans le de plâtre gossièrement soulptée. en fai- sant quelques commentaires su.mes Ils se lieront certainement d'amitié âvec le petit Rirgoire.-. nages s€ron! donc les malvcnus. et on l'auteur. et pénétreront dans la forêt de gons la prison onirique dc Ia belle Esméra. les pavés.. tæ logis est Attaché à un tonneau il est interrogé par les brigands (une dizaine) paulre. Devant le spectacle qù'il adnire de la cathé. il tente de la posséder.onûeront qu€ des écu- sùvécut sous la forme d'une ville fortifiée dont il Dersistait encore reuils craintifs et des cerfs fiùtifs durant la première joumée de qùclques souvenrrs d'un passé plus âncien: une ûès \ieille caùé. Prenant la route du Roy ("fameuse jadis la bohémienne dansait sur le panis de leurs songes. capitale du Ro)aume.onûée rière lui: un morceau décorce de Tésùier où est gravé un poème. gardes.. quelques centaines de mètres et laisse appamître cefte érange bâ- Cependant. disant se nommer Gringoire. et aussi sur I'étrange mais aussi par Ia force (utilisez les données des briganrls dc Palr- apparition dont ont été victimes nos voyageurs. de très bcaux poèmes. par maître Ténadiet. et n'a laissé qu'Ùn indic€ der- ou comment visitea une belle c. il se venge: la belle bo. Clodofraule est pris d'un ricanement satanique qui incite Ka. lant d'éfanges traditions: une peur des bossus et des êtres difo.. Y'a qu'un ptiot bled où c'est plus calrnc: ta Fontaine qu'ça s'appelle"). qui les mêne reponse: tous les sept fois sept ans. Un seul document attùera \îar- de quolibets pour les habitants du village. Personn€ toire perché dans l'un des dcux clochers. sous lbmbrc du passé fiques. et acceptera sans auçun mal de leur dessiner et mourir dans ses bras. "Sous le pont Mir€-beâu coule lâ Malsaine.. accueillis presque à bras ouverts (bossu oblige).e q. la sainte paùonne de la Ie corps d'Esiréra. mais Bosse d'Aimatt. Or. Ha€ssés et fourbus. Crringoire. à l'irnage de tout le reste du village. Cene superstition s'étend dans toute la région. il est allé fouiner dans les pattes de Dhriik et sérables. ressemblant comme deiN gouttcs d'eau à lcur mystérieuse hôtesse si triste. le lillage Chapitre I sera bouleversé: Ringoire a dispa$ pendant la nuit... le vovage vers PalÙrisse. marche (environ 30Iûnjusquâ La Fontaine). et Dhtiik est un bandit au grand coeur). ménrc dans la mo(. la cité. raclnte qu'une bohémienne l'a poulÉ nrême remarque( de la cminte sù leûs visages. nos voyageus ne renc. et fera peutétre allusion à 'la demeure du poète". mais possède c€pendant une maison des voyageurs. Iæs villageois nbseront pas s'y rendr€: douce chaleur de la maison des voyageurs du petit village de Héna. Ringoirc racontera ses fugùes. Cependant. une carte de Ia région et leur indiquer le chemin de Pahrrisse. c't'un famerlx mmassis de brigaûds et d'bêtes Bossu qui seul I'aima \miment franchisse le seuil sauvages que c'te forêt.ns la par- tie de la forêt que tous appellent'le Repaire". la Mer d'Encrc sc retirc dc quelques centaines de versercnt les collincs de Chenot ("parsemées de petiots villages oir mèlies. sans avoir pu accomplir son désir: étreindre Esméra possèd€ un coeur d'or.. Les mystères de Pahrrisse. I'enfant Sous la plage. Il esr le seuJ â avoir fair. son des Voyageùrs. est parti v€rs la 'demeure du poète". l'air toujours dans la lune. risse foumies en armexe. si vous y tenez. nos arnis pourront se resaurer à la Mai- la tragique histoire du bossu de la câthédnle. d'une côlline près de la cathédrale. ne se risque à pénétrer dans l'église. douc€ur (ruse ou diplornatie: les brigands ne sont pas sur leus $! a absolunre( rieR d'ùté(essa( à Hérrac€hel. lÆ bossu nleurl en effel au sonxnet d'aider nos voyagcurs sc nonune Valljan. car Clodoftaule le naudit â nejanuis rejoiûdre sa cité de Pahrrisse. drale où I'on peut enco. ûouvé des oulrages de poesie écrits il y a longtemps par un certain Hénaéhel n'est qu'un rassemblement de cinq à sept fermes mi. Les personnages pourront se mettre 9n route très rapidenrent. tous les bossus sont des hauts-rêvants aux pouvoirs malé. et encore moins ûais en Éin.êr'ant. les habitants aûont tous Ia Cathédrale: ils se heurtent à la resistance de Kazlmaudoh. on powra apprendre Ia cause de la peur qu'il inspir€. pé. Ainsi. læs habitants onr oubliés depuis bien longtemps noft. ne s'aventùre jâmais sùr la greve à c€s moments-là. saufsi les voyageurs oot l'air riches (cupidité. les gens sont pas lrès accueillants").). ct lc repos d'Esftéra ne pourait pas s'ac{omplir tant qu'elle nc serait pas rejointe dans I'oubli par le diffomre et doù\ Promenons-nous dans les bois.-e. tenue de sa bande une fois de ûop: il s'est fait prendre la main dans le sac. ments que lbn peut glanel sur les environs. Mais bon. \'ieil.iDÉ'eApE LO sement de libérer Esméra qu'ils croient prisonnière en attaquant la Interrogés sur Ia cathédrale noire. Alors. En fait. maison des Ténadiet possèdent toutes au dessus du lit une statuette zJmaudoh. c'est rempli de sirènes qui ten- profité de la bataille poù enûnener la jeune fenrne dâns son Iabora. Un détail pouna intri$rer les personnâgesr les chambres de la drale. rent d'attircr Ies curieux de leurs chants mélancoliquesl"). leù dédiera des Et puis par un beau matin d'hiv€r. rô\'er cette fin-là. VITTtlOt t" . Cependant. ll sera ûès impressionné par les éventuelles voyageuses. ils éhel. Arivé sur plac€. mais en revanche. la mer d'encre se retire dc met en déroute. habituelle tanière du Le feu de cheminée que nos héros aperçoivent n'est autre qu€ la brigand Dhriik le Rebelle. Il s'agit selon les habitants Mais il n'a pas le temps de sc rendre au tombeau or! a été déposé d'ù!e repiésentation de la "Bonne Emiaine".r chaque lieu (il n'a plus l'âge de Ies On ne saurajaûais pourquoi. et la Foniaine est un petit village construil non loin des ruines bren sûr une gùlde de bngands dont Ia sainle patsonne â pour nom d'un antique cllât€au de pierre abritant la sourcc qui lui donna son la Bonne Emiaine. Lâ. glissé dans les vêtements du persoirnage qui lui aura témoigné Ie Un accueil chaleurcur plus d'attention la veille. L€ seul habitant câpable bien-aimde. à l'image d'une jeune femme vido du haut des tours de Nostre-Dame. de douze ans cufieu-x et adrniratif. [æ lendemain. le Tésurier ne pousse qre da. sau\é des brigands en l'épousant. et ces bribcs de souvenirs se matérialisèrent par la réplique sombre. jo!€use rétue de couleurs vives. ils ûa- riodiquement. Une fois libére. qui est aussi en secret un haut-.

Si elle réussil €lle aper- d'improviser. seraient de bonnes lem alors. possède une mrlice bien en. un grand marché p€nnanenl pou!?rt sren douter) esl de forc€r les dragons à ori sévissent esqocs. et cette cloche qui sonne. orl s'élère la magnfique Cathédrale de Nosûe Bonnc minerm poù les haut-rê\'ants. On ne trouvera par contre aucun do- Emiaine des Par'r. qui abrite maintenant un mer. Une nurt même oir ll perit. signalé par une scs rucs sales mais pa\'ées. sonne ne sren souvient. et lcs diflèrcnls appanemcnls dc Clo- Voici donc nos intrépidcs Votagcurs pan enus cn ccttc légcn. saDs savoir qu'il ne correspondaif pas mème jeune fernrne que nos votageu$ connais. Mettre en scène les brigands de Car.enu une aelique que I'on pro.re de croix et ou pousse unc herbe glasse.. et les rêl€s compteront Ùû bossu de donnera en plus des pours de son.. La Compagnie n'a pas I'arllpicur do intéressants: les gibets du Faucon. mais il n€ put obliger Esnéra à l'ai- pan'is de la câthédrâle. rcpaire des brigands. tions données en annexe. et la leurs iinombrables tunnels à Ia gdlle de fer de Ia crJpte. lout les amène à pénétrer dans la cathéd. il mit la demière marn à haule stafue de plus de huit mètres ieprésentart la son p. exécutés â l'hcùre du faucon.1. Ious pouvez daire Cité de Pahrrisse. La statue et le bazar derraient vous pouvez donc décrire à l'intéressé une scene aussi les intéresser. pourlant. Ies rnarchands et esorocs du Bazar.Confrontez tempémturc sera caûémcnt cluude. l'image d'une scene du passe seront ûès intrigués pâr la cathédrale: en tous (en I'occurrence. à son désù. ses soûlards..rale. pro. Ia ville. comment se faire sonner les cloches Une grande différenc€ c€p€ndant avec I'an- tique Palùrisse: la Cathédrale de Nostre Bonne L€ Miroir de Grand SouYenir (Voie d'Oniros) Emiain€ est maint€nant devenue une demeûe vénérée ct désertée. s'il est rnaîtrisé. Cependan! enûer dans Ia cathédrale n'est pas chose aisée: geurs se seront couchés dans leur auberge da. reportez vous au plan et aux indica.. maudoh le sonneur de Nostre-Dame. se trouvent derN lieù\ très réunions dans les cataconlbes. ne réussit pas entièremetlt. mais menant par l'ùn de lcur chambrée.. Cenel le Miroir est capable d'agir sent maintenant si bien a été érigée au centre du sur Ie rêr€. et ClodoÊaule. Cependant. où la tradition situe la peine des I'ancienne Cour. Des bluits joyeùx se feront ent€ndre dehors. rien signe draconique majeur. ses rues sales mais pavées. sonne. ses mousquetaùes eI ses soldals. la sortc (cl c€ux li\Tés en kit). Ia sutue de Ia Bonne Emiâine dispâ- n€ fait de lien enûe les bossns. le souvenir des Dragons est ob- points semblable à celle qui leur est apparue. créer un tel objet était ardu. bien que la Cour dcs Miracles roir (réservons le suspcns pour le chapitre III)- n'existe plus. et Ia Bosse d'Aimatt. Iæs lraut-rêvants tcntant le plus possible. stafue grandeur nafuro ou lcs condamnés se re- gands. après une doit effectuer un jet sous VUE à . L'arnour d'Esmém au- la tour nord une fois tous les sept ans. un sfmbole du Crand Réveil. le Miroir est un "objet à relenir dans le passé".ll M"i r9'e'1 '/ cnplc oh cst Sardé le Miroir. Lorsqu'une personne regarde dedans.ses soû.us regarde dedans. et actions. Dans ces dcmicts d'ailleurs. dans leùs soù\e- Nos voyageurs arrivent donc à Palrrisse par nirs. oil pousse une herbe rare. toujours intacts. sonne: acti. tenant ses Non loin dc la catlédlalc. tout dépend ici d'€ux er de leur l'aventùe verront tout de suite la présence d'un motivalion. rue.ne. Penonne ne s'est aventuré à Ce fut le grand projet de Clodofraule: agir sur l'intérieù depuis le drame du Bossq ses pones I'âme de la belle Esméra pour se faire aimer sont rcstées oloses par des Gardes du Camal et d'elle. bien t€ctric€ des brigands et des marchands. deux curicuses crors en forme dc T. aussi vos r'oyageurs aux légendes terribl€s qui courent sur la colère En ourant les volets. lards. a\€c con r€pose le corps d'Esméra. logiquemenl nos voya- chos€s. Êoide et nuageuse.. Son coerù en €st I'lle de la Manssiaunée. Ia mèmc vi- plus. la Bonne Emiaine. Il agira du. qu'expérim€nté. cument se référant au drafte de la bohémienne. Il est impératif pour la suite de I'ai enhue Vous pouyez ici improviser librement selon leurs qu'au moins un des voyager. sur le "marore de Clodofraule". Elle est dédiée tic€. collectivement. ses Moussal'res et ses miliciens.rant la nuit suivante. et la cathédrale aux pierres sans tâche et oir tous dant pas que lô \éntable \€rsion de I'hrsloire a éré oublrée: persànne peuvent entrer. Son pouvoir Grlus grand que son créateur ne gigantesque bazû. et omée de par un bourgmcstrc. boùse. Sous les prisons du Fau- ransse)... la premièr€ iftage qu'ils \€lront sera un des haut-rê\'ants.. ils finiront bien par comprendrc que slon. ne se passera. nurchands et coupes. des di. sans oublier les gardes du Caftal. menés par le élèbre et insaisissable A la recherche du temps Cartouche. ses la!€fnes. dofraulc. Ces croix ûaînée et un regiment cntier de Moussa\Tes du sonl les rombes de Febbus el du Bossu. unc dcs quartiers mal-famés. du sédé par le sort tragique d'Esméra et du bossu: nroins à I'€x1érienr. d'hiver. rien ne se passe. le cherninernent mental pour à Ia patronne de la \ille. S'ils ne cherchent pas plus loin.is. la Bonne Eniaine.lls déformée el fugace. C'est une grande ville médiévale bâtic sur lc déchaîner votre imagination en ce qui conceme les ou\Tages de toutc courc de la Malsar. Si elle nouvelle joumée de marche que voùs êtes libre échoue.. dans Ia mémoire des dmgons.No ) . ou pour les guider. et vous obtiendrez ta Cité de Palr- risse. ses tavemes. Ia Bosse d'Aimatt dépouru. la douce chalcur d\m rayon de soleil perçant lcs volets de serait les catacombes. le rait dû exister même par{elà la MorL car les monument est der. En effet. pour qu'ils "changent" Gardes. elle une rnannée dhi\er.scs bai.. La rire droite regroupe les quaniers marchands. voit un instant ce reflet: l€ sortilège donnant dalrs l'obj€t se réveil- touche.Il créa donc cet artefac! capable d'agir di- seul lc Sonneur emprunte. ni au projet du Mi ct la rilc gauche cst plus populaire. Imaginez Paris au XVIIème siècle. ses prostituécs et ses gardes religieux Perdu. €t ClodoFaule. N'oubliez cÊpen.. ses prostituées et ses hornmes d'église. Dragons deûaient se souvenr de c€t {unoul fac- tège. et même un ou deux signes draconiques villc haute. ardent soleil d!!!1. Sinon. rêver à nouveaq des érénemenls passés En gros. il y en a des centaines dars cette ville.. remplacee par la Compagnic de Cartouche. Iæs endroits-clefs sont bien entendu la Le Miroir auÎa en effet transformé la réalité orc cannaissaient .el n'enlreprend que rarement d€s actions d'éclat hors condanmés. l'escalier qui conduit jusquâ la Cloche de leur rêre. lls deiront alors en apprendre issue de c€tte légende). dirigée colline nue.ojet. qui.ns Pahmsse un sor miliciens et Moussal'res du Rov. Transposez.rée par Ka4- Une fois dans la caûédral€. La seurs de bonne aventue et des musiciens. du Camal Mazain. mais per- Roy (Pahrisse est Ia capitale du Rolaume de F€r. ils se réveilleront au matin au son iniabitùel d'ùe cloche leillent à ce que p€rsonne ne \iole ce bâtim€nt sacré Une solution puissante. En fait..lc panis désen. Trouve! une auberge ne sem pas c€vra alors dans un reflet particulier uûe image difficile. escorté par sept rectement sùr les Dragons. scs Chapitre III brigands. cueillent avanl leur supplice.

ll ri- il est si juste et sage). mais néan. et tous l'aimaient. cânera sû le sort de celle qui l'a repoussé.. alil de neutraliser plus facilement la milice.s p€rsonnes seônt reconnaissables.. milice. La faune plus iaterlope des mendiants. quil admire en secret et pâr Clodofiaule.- prendra son cours normal. Vous car chacun aurait \oulu qu'elle lui sourit. Mais c€rtâines choses p€ùvent avoir changé. En efr€t. læ pau\re a été dupé par ClodoFaule qui lui fait croire qu'il esl très probable que les personnages choisissent c€tte voie. ou bien faire plusieurs doigts en tentant l'épreuve dite 'du couteau sâuteù". ou tomber dans les bms d une fllle aux mo€urs et moins couageE\). rendu fou par la jalousie et le dépit. Cour des Mi.". qui dort passablement intriguer nos arnis. se donn€nt en garde. esqocs. l'amour du bossu pour la danseuse légères qui lous déleste de voae or. Iæ combat durera toute la nuil et les assaillants seront re- jour sur le parvis de la cathédrale. car elles se déroulent à huis-clos- Esméra estjugée par un tribual ecllésiastique sÉcialiste en sorcÆl- Epilogue lerie. et se pÉcipite pour I'emmener au plus haut dc la c€thédrale. et dérculera alors. læ sorcier sera après une courte lune projeté en efet. mars tout ) esr plus gai. noûmé Ils tenteront de I'enfoncer grâcc à un belier improvisé. 1i"*. ménes. bére. sans oublier qu'ils soupçonnent peut+ûe Clodofraule. jetterô des pienes énormes sur les assaillants. tard. sièg€ de l'Archidiacre dc Pahrrisse. de la posséd€r dais son laboratoire. Cependant. L8 VlTRlOt r". déterminé à la défendre. un lieu reculé dans le dédale inexficable des læ seul inconvénient est que Ia grande porte est solidement fermée. mais pas forément celle que les Dragons atten- désespéré pour la bohénienne. Les oc- souvent drns les tavemes de la Coùr des Miracles. Le lendemain a lieu à religieux. Pahrrisse devient à lui. empêcher ou favoriser Cour des Miracles (c4 ne peut se faûe qre de nùit). læs brigands attaqueront la Llre venue. Le Diabl€ en haut de la Tour Voici donc nos personnages propulsés dans le passé. Elle est accusée de pratiquer le poussés. -ui" aiirÈr"iit". ou Catual n'existe pas et seule ùne milic€ bien entraînée fait respecter l€ en s'infilûant dans le lieu sacré eux-mêmes par les Catacombes). celle que connaissaient nos \oyageurs.acles. draient. ûon moins dan. quoi). une Cour dcs Miracl€s. casions d'intervenir seront nombreuses pow les pe$onnages. éyiter de se faire amaquer aujeu" ou de se couper un ou deu\ êtres. jusqu'à la Sirène. r'oire de Clodofraule lùi-ftême. C'est beau. Febbus du Castoperé.. Cependan! il faut dragons un cours plus heureux. deù\ième (et véritable) autorité inondart tout Palûrisse. ce qùi proi'oquera la co- hels et voleurs. Alors que les delx êûes s'étoigneron( les . moins d'|llre subtilité exceptionnelle. et d'avoir ensorcelé puis poignardé un capitaine de la Cé. læ Grand Souvenir des Dragons finim par s'évanouû la nuit sui- vante. tout d'abord apprendre comment EsméE a sau\é la vie dun pête nelle.. Esméra lère de KazJmaudoh. Ce petit "bégaiem€nt" du rôve ne durera $re le temps que les égaré dans la Cour des Miiacles en l'épousant. et prmû cê entoùe de loutes les attentions dont il est capable (fleurs sauvages demier (ou du moins le mettre hors d'état de nuire).omplir la Quête-Sou- ûer dans la Cathéùale. mais en sortir vivant l'est moins. choix le plus difficile. C'est Ia leut sauier la belle. rme belle danseuse qui se produisait chaque l€ bélier.la Nuit. est de glaner des infonnations auprès des brigânds de la la milice. ll n'y a pour cela que deu\ moyens eficac€s. et déliwer la bohémienne de sa tenù compte du Bossu qui les prendra pour des inuus--. Sur cefte Cour règne un Roy des Voleurs. Esméra en tête. de I'enlèvement d'Esméra. ta Câthédrale est le centle du pouvoir fils du destin vont se dénouer conme suit. elle doit l'être. Ies cou\re-feu: la Céflùctuate. ront sûrement à celte jeune accusée. eau et pain. prohte de ce répit pour s'enfermer dÂns son laboratoire et r'éritablement la Cité des Brigands. qui échappe à la Loi. Ils auront peut+tre un peu dc mal à comprendre mais le démr de la "nou\€lle" Si les Volageurs ne précipitent pas les choscs (par exemple en Palurisse. passé". était du haut de la tour. pour laisser place à leùs songes présents: tout repaendm son Les hauts d€s cloch€rs ou les bas de Tir'lèn âspect normal. Mais elle lui résistem. En efet. mière du brasier allumé pour faire ficndre du plomb €t le déverser suÎ Rêre conûe Esmém. gens de par le Boss\ Ies brigands se méprennent et sc soulèvent pour la li- moeurs légères. sous bonne bohémiens. convainorc la population de l'innocenc€ des mendiants. qua à elle. Ce poète se nonune Dragons revivent le choc de Ia mon de l(âz]ûaudoh.Iæs Voyageus s'intéresse. danger. posh e au tifc dc "bngand"). L'issue sem connue dès le S€rpert: elle sem reronnue coupable et comme telle pendue d€u\ jours plus Quand une bosse chasse l'autre. fraule. Clodofraule. puis tout re. Iæs bmles gens de Pahrrisse sont descend lui même la bohémienne par les catacambes et la confre à la d'avis partagé. Car lorsque le soir tombe. ct la nuit suivante. coûùne la plupart des baladins et artistes d€ la cité. deùez donc sâns doute improviser. les to. les informations pleu\ront. pabilité. les rues de la cité sont bruyantes rnais l'arnbiarce est clmme un diable diforme qu'il paraîtra aur brigands dans la lu- loùrde. Alors. reunis dar|s la cathédrale. clo. milic€ ne pénèùc marchands. baladins et auFes alnuserm publics. rues mal-farnées. suivi par ClodoFaule du haut de la tour nord de la cathédrale. Cependan! Ùne fois tous ces finira par êûe panagé. joueurs. firreur de Ka4maudoh. quant aussi. L'Epilogue de ce Rêle se On peut en plus coffÉiûe les détails du supplice de Ka4maudoh. picl?ockets. Clodofraule en profit€ra poùr s'ernparer d'Esmérê et tenter haut-rêve.. Y pénétrer est I'attaque de la cathédrale par les brigands de Palrrisse. Ne s'évadcr la bohémienne et le bossu loin de Pahnisse (moins élégant pas en plus s'eni\ïer. car l€ur r€paire est la la place la nuit venue. façon épique €t gandiose ce déferleûent de b. Tout d'abord. Du haut du bâtiment. et de Âreur. Assister aù\ audiences est ce- pendrnt théoriquement impossible. si le cours des événements a été modifié pendant ce "retour dans le Il est probable que les personruges cherch€ront à en savoir plus. et câlnler la facile. Ka4maudoh compr€nd qu'elle est en spectacle aux pieu\ habitants qui assistent à l'office dit par Clodo. mais aura le temps de rnaudire le bossu. de\mit leur en apprendrc assez. Rcconstituer le puzzle est donc facile à partlr dc là. se batFa Au matin. et sera prêt à tout pour la sauver. plus dangere[x pas dans l'enceintc sacrée. les lieux oût repris leur disposition et forme origi. c'est le dernierjow du Proôès pour Crime de Haut.igands indisciplinés.læ deu\ième moycn. et ressemble à s'1 méprendre à Ringoire. Læs obstâcles sont nombrcu\: délivrer Esméra des mains de geretl\. Ils sont quasi-insaisissables. mais c'est certainement le plus évidenl et il etc.). gas et laid. D'autaût malédiction. un honme d'une Fentaine d'années. en plus vieur. renir (et de se débarasser du même coùp d'une bosse encombr'ante). Elle sera pendue le lendemain sur l'un des Gbets du Faucan.ches qù'ils brandissen! les cris dejoie de Palrrisse. iwognes. la réalité redeviendra Il est amoureux lui aussi d'Esméra. tæ supplic€ sera l'autorité (si ce saint hornrne dil qu'elle est clupable. Décrivez de Tir'lèn. ll faut: échapper aux faur. plus spontané. C€ci pernetfrait éventuellement de faire une diversion et aÈ\ chards et aures spadassins qui hantent les rues de la belle cite sitôt pcrsonnag€s de pénéûer dans la cathédrale. Le procès se est de proliter de ce voyage dans le temps poù rendre au rêve des déroule dans la ne{ mais les étages sont libres. Doinr de bazâr au\ oii il poura lui accorder un asile inviolâble. SuI son parvis des midi la procession devant la cathédrale. DECAPE \am: l. Apprenant qu'Esméra a été "enlevée" à nouveau ne sont que Ie pâle rellet des hordes de mendiants. Esméra sem terorisée. et a€u\ qui ne le sont pas n'osent pas se dresser conûe son corps sem enfermé dans un tombear près de là. Les honnêtes gens sont plutôt c4nvaincus de sa cul. il flucfuate. la Garde du décidant les brigands à tenter un assaut de la caùédrale plus tôt. Le premier est de péné. Gringoile. ll faudra sauver Esméra du cMtirnent reservé pour elle plus que c'est lùi qui a la garde d'Esméra. ainsi que de la culpabilité de ClodoFaule. ap!ès la proc€ssion d€vant la Caûédrale. Iæs coupes-bourse de Cartouche achever son Mircù. est persuadée de son imoc€nce. L'obsener permet de aÆmprendre son amour fin la plus hcureuse. miroir. Kaztmaudoh. robes. l. la manière la plus élégante d'ac-r. carnbrioleurs.. On pourra archét)les.. L'ambiance dc la ville est différente: ici. C'est de loin le poussant sur les toits de la cadrédnle.

Crourdin nivf3 init 8 +dom (+l) rant près de sa biendmé€. expéditifs tès spectaculaires (le bûcher est sa condaûrnation p!éfé- cera l'âme comme ûr poignant souvenir. VLJE 12 ODORAT-C'OUT 13 ouE 07 Sorts en réserve: métal en eau (en fleure). illuminant son lisage si gracieux d'une lurnière qui leur per. brune. qui ont déjà purgé la ville de nombreu-\ "so. 57 kg. tient de décider de son sort et de la réussite de ses éventùelles ac- . Mêlée 16 Tir I2 puEescence (en J5).peur (nécropole). brouillard (en K2).ciers". Sous le choc de c€ songg chaque personnage OIJIE II recelm ûre Tête de Dragor\ ou 30 points d'expérience à Épartir Mêlée II Tir l0 directement dans les cornpetences encore inférieures àI'arahéEpe. Cependanl il est possible de réùnù les deux amants après Corps à corps niv +4 init 7 +dom (0) leur molt: en leûouvant les restes de Kazynaudolr. la Quête ac{lmplie. C'est €n comDrenatt AGILITE 12 DEXTERITE IO cela que les pelsonnages Éveront Ia nùt suivante d'une beUé cadré.ité de géométrie draconique TAILLE 12 FORCE 14 AGILITE 12 DEXTERITE II "Les cartes àjoueurs". LarcEr I I Dérobée lt Une belle imâge serai! côrnÛte dans le fikn tift du roma4 que Vie 1l Endurancæ 22 Kazltnaudoh retrouve le corps de sa belle. mais le BEAIITE 09 CHARISME 08 voeu le plus cher du bossu aurait été de mourir dans les bms de sa INTELLECT IO VOLONTE II bien-aimée. Charpenterie +3 / Natation +2- cence (marais). Im60. et des aufies "sciences diabo- ils auront juste l€ temps d'ap€rcevoir Esméra se retoùmer 9t leur liques".r1 Mai rqgi L9 personnages perceûont les sons d'une cloche aux accents marins. putres. éblouissante.q 12 Dérobee l0 Vie 13 Enduranc€ z) BEAIJTE 09 CHARISME 12 tDom +l Prorection 4 INTELLECT 15 VOLONTE 13 Corps à corps niv +5 init I I +dom (+l) CHANCE IO REVE 18 Epée sorde niv +5 init I I +dom +4 TAILLE IO FORCE 1I Arc niv +5 mrt I I +dom +2 AGILITE I I DEXTERITE 12 Bouclier niv +5 CONSTTTUT'13 EMPATHIE 12 Esquive niv +5 C2 malus armure) \1JE II ODORAT. En effet. Lanc. En termes de jeux. car elle implique I'échec de toutes les tentâtives pour briser la mâlédiction. Corps à corps niv +7 init l5 +dom (+3) invoquer sa présenc€ (nécropole). ]eirx vens. Sur-r'ie Ên Cité à +5 OIJ'IE L2 Mêlée tI Tir ll Kazymaudoh. nee à I'heure du Poisson Acrobate 24 ans. qui CHANCE 13 REVE IO n'est qrun concept toùt relatifdans Rêve de Dragon: ils se reûoùve. Dagùe niv -2 init 6 +dom +l Ndlcos tous. Dague mélée niv+3 init 8 +dom +l Esquive niv +3 Mais dans tous les cas. n'est que la façade. il est Ses caractéristiques sont inutiles: c'est au Gardien qu'il appar- censé être ic bras qui liappe ceux qui transgessent Ia loi sacrée in. nonechalepasse (citéjalouse Kl). du haùt de laquelle les deu'< amoureux leur VTJE IO ODORAT{OUT 09 feront un signe d'adieu. mais en public paraît toùt le conraûe. terre en eau (forêo. Lancer 15 Dérobee 08 Sorts connus: orilos bouclier (goufre). leur oeuwe. Archi-diacre de Pahrrisse. CHANCE 07 REVE 07 sùivi dù c€lèbre f'. chaque rée). -Dom +3 Protection H)phos larchage (plaines).la bohémi€nne. et hans. ll suffit alors de éunir les deux amalts dans la mort. 0 TAILLE 20 FORCE 18 Chirurgie +5 / Alchimie +3 / Astrologie +3 / Botadque +3 AGILITE 15 DEXTERITE 12 Ecriture +3 / Légendes +4 / Médecine +3 CONSTITIJT'18 EMPATHIE 15 Oniros +6 / H$nos +9 / Narcos +9 / Thanatos +4. bois en eâù (en L4). brouillard (foÉt). 1m72. ftoid. 66 kg. Vie 19 Endurance 38 mélal en eaù (fleu1e). 5eut gris. Demi-rêve en: Pont de Fal fK4). cher-eux noirs. Car il est lui-même un HaùFrêvant. 120 kg. Mais ceci personnage pourra choisir enû9 tirer une Tête de Dragon. thanatoeil (nécropole). Esméra et Ka4maudoh sont morts. en tant que Confesseur de la Foi. coNsTlTU'r' 13 EMPATHIE 09 par Cad'Hasttr le Dispersé. cruel. 1€tu de gris. bois en eâu (sanctuaire). CONSTITUT" II EMPA'I]{IE I O drale de marbre et d'or. Brisands de Pahrrisse ront le moins. bru4 y€rl\ noirs inexpressifs. et meure finalanent en +Dom 0 ProteCtion 2 I'enlaçant. né à I'heur€ de la Lyre Lancer I l Dérobée II Age inconnq 2m13. Vigilance. La deuxième solution est c€lle à laqu€lle les personnages pens€. infortuné voyageur disparîtra aussi soudainement qu'elle est appa- rue. Et tous dans Pahrrisse redoùtent et respectent ses jugements sourire. né à I'heure du Vaisseau Mêlée 13 Tir ll 40 ans. leur vie. hi- Vie 12 Endurance 25 delr\ bossu +Dom 0 Protection 0 Corps à corps ni\'+2 init 7 +dom (0) BEAUTE 03 CHARISME 06 Esqui\e niv +2 INTELLECT 06 VOLONTE IO Bricolage +4 / Discredon 0 / Vigilancô +3 CHANCE O7 REVE IO Charpenterie +3 / Maçonnerie +8 / Sun ie en Cité +3 / E\1ér. la bosse de roue Course 12 / Discretior\ Vigilance +6 / Sùrvie en Cite +8. Esmera. dont dét€ction/lecture et âinula. \TJE II oDoRAT-COlrf 08 ot[E l0 Clodofraule le Gris.No 1 . TAILLE ll FORCE 12 ront amoùreux et heulerl\ dans un aùtre rêve. core inferieures à l'archétlpe.Il est cy- lormer directement 60 points d'expérience dans les compétences en. Esquive niv +2 tion de la magie: Bricolage +5 / Course +3 / Escalade +6 / Saut +4 / Vigilance +2 Thahatos poing de thanatos (plaines). Clodofraule le Gris €st un personiage peu scrupulel!\.GOUT 11 Course. et en les enter. Gard$ de la milice et Gardes du Carnal Amexes: BEAUTE 09 CHARISME IO INTELLECT 09 VOLONTE 12 Les protagonistes. nique. ct terdisant la pratique du HauFrêve.

On peut retrouver dans Ia tour nord la bibliothèque de Clodofraule. Il attaquera obligatoirement l€s p€rsonnages au deurième Age. cômme jadis ans. et splendide. mais Cette crlpte contient le sarcophage du haut-rêl'ant et se continu€ pzlr les motifs sculptés dessus sont plus sonnnaircs.. les escalierc qui delraient m€ner aù\ étages supérieurs. noirci par la Mer d'Encre. Bouclier l7 +6 Esquir€ 14 +6 Lâ Cathédràle de Nostrc Bonne Emiaine des Pariis Matérialisation thanatair€ de Ia Vengeance de ClodoÊaule. de bancs à demi-achevés. nais d n- REVE 2I cile et dangereu\. remarquer que son oeil gauche est fait d'un métal argenté différent Le gisant reproduit fidèlement les ts'aits de Clodoftaule. les gargouilles et les mécanisme grinçant faisant pivoter I'autel. Dans une petlt€ tourelle misérable. et peu solides cst à moitié pourris. puissante grille de fer domant dir€ctement dans les Catacombes de se tient la statue qui gouveme le passage secret. ll veille. débouchant srù une auûe choquem ùn observalcur attentif (VUE à -2 ou CHANCE à -5): une crypte. pltîsse son sou\renir ne jomais îe Jiô- TAILLE 13 /er". On déc-oul. plus grande. d'un personnage pos. \'erts de poussière.. en bois eu\ aussi. r. tout comme lui donné plus loin pour la véritable cathédrale de Pahrrisse. dans Ia bâtisse originale. le temps a fôrt son oeù\Te. I. mais Nivea!: -6 +Don: 12 I'inscriptionqu'il portc est incomplète. ûonqué.7 Grimper sur les statues et les colonnes est possible. Notâûùnent une. licomes) arL\ contorlrs abîmés par le temps. sù Esméra. pries pottr lui".comme tout souvenir. L'aspect eÉérieur est resté l€ lhomme rêru de gris. Quelques h. Le seul vestige sera un cofte fermé à clef codtenant un foulard bariolé dégageant un parfilm eruwant (c'est ù souretur d'Esmém que gardait Ie paurre bossu).qil !l! inil rdQ!!! Cr*D*+*A**E le Menteur.isible de très )oin. CLODOFMULE Le Gris. sur le côlé droit. dans la torù sud ses apparte- mcnts. nc menant donc à aucune cr_r?te.riles se sont décrochées de la toiture. Le Fantôme Gris. et une seule cloche. caché par un drap blanc (le Miroir). imm€nse. son plan difÊre cependant de ce. |ué pdr Ie Bossu. en fonction de I'intérêt dramatique. déformé. de magie et d'astro- nomie. dans toute la cathédrale. Endurance 3.ru' DECAPE 1o tions. exactem€nt à I'endroit oli. L'autel est exactement le même que la cathédrale d'origine. et dans la flèche son Iaboratoire d'alchF mie. L'autel est stalles sont décôrées de motifs cauchemardesques et inquiétsnts. compétences Chant et Danse à +8 et c€lle de Sduction à +5. dont I'oeil gauche (eractement â aù\ toits et à la flèche se termi4ent brutaletnent sul le plafond (bref I'emplacement de celù de la cathédrale d'enor€) permet d'activer un des escaliers qui ne mènent à rien).rôl/'\l vt I t{lute rr "-. On ne pourra de toute façon accéd€r arl\ étages Vilesse 14/26 supérieurs par ce mo\'en.1.le alors un fresques ont I'air temies. au\ tours. I?l. sculpté de nombreuses statues arl\ détâils époustoùflants. Les bancs sont r€!ou- tous points id€ntique à l'extérieur. quel- quefois s'effritent un peu. Epée bârarde 17 'b l+ . où on trouvera un obj€t de derL\ mètres de haut seule représentation. De même. ost porté sur le côté EnfÙL la cnlt€ contenant le sarcophage débouche aussi sù ùne ùoit de l'autel. Cofime t'indique l'inscription sur la pierre: "Ci-gia piene. Eù ef. Elle déclarc: "( r-. Les trois sont fermés par des lourd€s portes de bois ferrées et cadenassées solidemcnt. est Cett€ énorme bâtisse est le reflet dmconique de la grande caùé. pour Ia simple raison qu'ils n'e\istcnt pas. aussi bien à I'extéricur qu'à l'iûtérieur. dans la bonne\itle de Palrrisse. On pourra alors Pahrnsse. Le reste de la bâtisse est identique à ce qu'elle était dans le passé. laissés vierges. Sa nef oment tout le monument repÈsentent des créahres féedqu€s est recoùverte de débris de bois. preinte: les pierres sont clairsemées de lichens et de mousses. au fil des fantôme est le gardi€n de la Cathédrale Noire.{ seulement un ovalc vierg€ et temi par les âges. gardé par un Nonechalepasse. læs stalles et les stâtues qui fet. ce Voici donc c€ qu'est devenue la \éritable cathédrale. dmle de Noste Dame de Palùrisse.e catafalque de la cathédrale actùelle est aussi à sa place. on déclcnche un méca-nisme sinlilairc. Il est cruel et se rcpais des âmes mêrne que I'antique Cathédmle de Nosfe{ame qu'elle fut au de ses lictimes. encore en état de marche. mais le passage n'ourre que sur deux marches se terminant bnrs- quement. En A I'intéieur. Elle possède cependant les du droit. esprit Thanataire L. les stalles et la chaire. et sutout ne possèdent pas de visage: leur éûoit escalier de pierre qui descend eû colimaçon v€rs la crlpte de la face est polie. Les statues. Çwldion . on rehoulera l'ancienne demcule du bossu: un€ taùdis hùmide dont il ne rcste que les murs et lc toit. En appuyant dessus. conme si leu$ traits n'avaient pas été taillés dans la cathédrale.€s (chimères. L€ gisanl quanl à lui n'a bien entendu pas de visage sculpté. un détail un long couloir taillé à mêrne la pierre. Les Dragons ont omis de rêver ces détails. Seuls les outages dù temps ont laissé leur em- momenr où ils s'y attend€nt le moins. Ami. Des toiles d'ârâig!ées hântent les r€coins La Cathédrale d'Encre du bâtiment. Tout est d'ailleurs resté intact. sédânt un \isage dont les ûaits ont été ciselés. il est incomplet.

Une lois le liÛnble annulé.. provoqM une mage tmpos. Je pense que mon idée o. qu'il se passe quelque chose de bizarre. sous Ia forme du alors qu'ils attcignent la lisière de leur casc.R.. il n'] aura (inaginer un sanctuaire.. et l€s PJs pounont débriefer tout à loisir nofte cher frJlo. les personnages d'ailleurs un point dc fatjgùe.): la troisième nuit.. qui bien sûr se manifesta aussitôt sous fomÈ d'une déchirure.!ite et que le s'étaient endomris la \cille. et ainsi de suite. des Terres jet de rencontre sùr la première cas€ (leur premier "réveil') fut né- Médianes du Rêve d'un haut-rêranl qui passâit par làl gatif (soyons slmpa!).R. lhôrel scra Ie mème a quelques dérails supplémentaire: la deurdème nuit.. ils auront droit à un dérail nagcs dormârent â l'hôlel. TiIoux de Bonne Fo!): dans le cas d'un thétiser le sort. S'il a unc rencontrc.. les premiers pounaient alors aloir éclair pile située sur les personnages. Par e\emDle_ si les Derson. Ortlo étail cn fait mon personnage. Mais à chaquc nuit. De plus.R. ils ne sont pas à la merci de A panir de maintenanr. mais ne rcntrez pas Eop dans Ics détails (il mamc! laut sa\oir ûénager ses effets de surprisel).. dans la En temles dejeu. quelqucs indrces: chaque "nuit" (passage d€ câse).c€ qui leur coûtera molosse qui le "retient prisonnier". EnJin. il faudra décrire auxjoueurs une sorte de déchi. Tout irait donc très bien si ce n'était cette étranse sensation "monter". mais son reflet au sein. S'ils dans la case suivante: faire unc mise â jour de la description du pal. un orage sec semblem s'être zoomée depuis I'eritérieu.. tout le monde redescend reflet d'ancien rô\'e.r l:r'r i 7l *.M R.. il dé. ou que d'aunes fasse grère! Les tion. que chaque PJ peut agir individuell€ment et que tous les moyens phlsiques sort bons. notrc bon magicicn. ct ils se ré\'eilleront âu pet. rituel qu'il intituierait "retard en T. il faut com- Ce hauFrêvant avait établi son bi\oMc pour la nuit à prendre qûe les personnages peuyent interagir avec elles. que j'ayais I déjàjoué il a 7 ans al'cc la prenièrc édition: lorsque mcs joueurs {Nitffiird sont "tombés" dans un rcllet d'ancien rêrc. je les ai propulsés dans Je scénario "les galettes d'qoulé" qui cst le premier lo\age quc nron . C'est cette déchirure qui pro.R... lière.. inconnus. Il leur faut des Quand les personnagcs en auont asscz de stagner.. "Ér'e"l Pour simplifier.. honleu\ rure ambulantc qui finira par les englob€r (s'il ne la maiFiscnt pas) de ce tragique "retour en T.M. Une fois Ia renconhe Ésolue. Er réalié il sc passe efecti\ement qùglqN Ensùiie. Pourtant. Onlograve. le même effet qu'un tourbillon statique.M...No r lt M. Une demière irnage poû finir. lâncer un sort est possibl€ à condition de se tsouver sur la bonn€ case. Pour s'en sonir. etc.). au niveau des renconhes. tertio. .)..\o et retrourer son demi-rêve qui passeurs de rêve peurent faire changer de case au\ PJs soit gâce à s'est fait bloquer dans le SanctMire Plat (Dl. A rous d'avoir de I'inlagina. obligcr les hauts-rêvants à parler des pounez décrirc aur joucurs lc pa\'sagc entlronnant inspircz-r'ous T..Au début. il noureau sortilège: un rituel d'Oniros permettant de retarder le dé. les rio!): ils se réveillent à I'endroit même oir ils s'étaient endormis.ouer "roleplaying" (cf. parfaitement de leurs alentures de la leille (rotre préédent sc€na. Tuliaûx de Bonne Fo).oê$SqgxrARb** Iaute d'Ortltogravc Tout commence comne au sonir du gris-rê\€.R. et les enlraînera dans un autre scenario qui en fait un sou\enir d'Or- tho.iginale de retirer leurs cartes de T. dans cette personnage avait enFepris.i'oùs aurez compris que les persormages n'étant pas chose d'étrange: I'endroit ol:r ils sc ftouvent n'est pas I'endroit ori ils "montés en accéléré" n'auront aucun molen d'aller plus .ne cida de faire un peu le ménage "là-haut" et d'utiliser aussi quelques créature sont égales à ses points de rê\'e) Sans oublier les éventuels nouvell€s connaissances récenment obtenues pour slnthétiser un habitants de chaque case (cf. de rê\e à sorl ré\ei\.ase dars \a dirction quils auronr dési. jaunâtre et flou semblant lui aboler dcssus méchamment en continuité directc avec leur réreil. lous points de repère. qui sont cenainemenl dans lequel ils verront Onho acculé contre un mur par un molosse Eès loin de se douter de ce qui arrive à leurs alter ego..) pour a$eindrc la c. leurs qu'un round par case!)i seoundo.'.Par coûtre. sans montrer la ca(e au\ \Tais-rê\'anG: chacun son do- dcs si\ cases adjacentes.R". au l'imagination et I'oubli.-. est possible que les rencontres fuient.. encore une fois. ils feront un rê\'e Toul d'abord décrrre aur youeurs. magicicns poù la durée du scénario cst nlauvaisc..1) un "flou enchaîné" soit grâce à un larcer de PJ digne d'un crnoon. briseùrs de rêve ainsi que les cases humides seront incapables de sibl€.. i..M.. plaines si en campagne. affolées par I'intrusion de ces clenchement d\me zonc. et d'autres détails peuvent rance ou de fatigue (ne pas oubli€r d'ailleurs qu'il ne se passe d'ail- aussi vader subtilement. il leur faudra un jour pour quiner cette noutelle casc. personnages n€ dorrnant pas réellernent lors d'un passage d'une case Réflexion faite (réussir unjet de "rxe/vigilance" à -5). il sem impossible aux haut-rê]ants de bien là. lc périplc sensation mêléc d'absolu et de flou. et que les quelques lieues du câmpement (ou dc I'auberge. il sera possible d€ trouver dÂns Ie sanctuaire un signe ! sage et faire un jet de rencontre. de toutes ses fiorc€s.M.. ils verront l'intérieur des lieux près fonctions dc la case choisie: dans la Cité Vide (Al). Ies règles du jeu sont simples: ils leurs poinls de rêve. ùr en trop gnnde et il s'est attaqùé à ùn rituel des plùs ardùs Son gné€ (ou tirer lD6 s'ils n'ont rien dit de spécial): la nujt tomberâ crreur s'est égalcmcnl manifcsléc dans ses T. Lors du test. faire redescendre les persoûrag€s. il leur faudra comprendre qu'ils y sont en fait déjà: donc.il leur laudra un jour 1en lait un L'épilogue est des pius sinrples: I'ambition d'Orrho étair round. L€s PJs hasard mais d'un tlpe corespondant à l'endroit ou se trouvaient les ont alors intéÉt à s'en sonir arant de quincr la cârtc! Ne pas oublier royagews (cité si à I'auberge. mais il semble bien s'agir du même endroit. ils auront une rue dé- plus personne: dans la Cité de Tonnene..M. et le sort est directement ciblé à lelu ni\eau. au\ uon. une situation informe. ler'é et \ouloir durer longlemps. (eh ouil même une mâuvaise rcnconûe peut être fami- Le problème est qu'à la suile d'une gmve lacune dans sa concerra. les personnages se souliennent prix de I point de fatigue. considérer que les camctéristiques d'u.. d'€ndu- êûe tÙre couleur légèrement difièrente. ils auront quand même droit à T.M.. le ciel a peut à I'auûe.e. où les sour'enirs rivalisent avec reprcnd.t matin dcvront attaquer le fumble à coup de "annulation de la magie".entuels compagltons à pattes sont position de demi-réles.il la faudra draconique permetlant d'acquérir suflisanrment de points poù sw- la. et les deuxièmes enEaîner pulsa nos héros dans les T. d'Orl... Quelques précisions sort toutefois néc€ssair€s: primo..R.. avant de se coucher.M.les persoûtages étant déjà en Tous ont leur rnatériel et l€ùs é\.).. les changeù$ ou derront parcourir les T.M. d'Orthoga\e: choisir une case au les infortunés dans leurs méandres ("mêlée/natation" à -4. ne pas autoriser d€ Écupération de points de rê\e. pour son rêveur seulement!).où ils se trouvent (le magici€n ne "redescend'pas). Dès qu'ils se seront dé- cidés en se metFe en marche.): €rc. erc. ne I'ont pas. Le périple \ers ce sanctuaire se déroulerâ selon un prc- cessus drrectenlent inspiré des règles de magie (concemant les Pour aider nos héros. Conme tout bon magicien.r (décrire un bâtiment plat. chaque persorurage aura perdu un point case de T. peu impone) des conllits poûront souvent être joués sous "mêlée" plutôt que sous pe$onnag€s..R.

sa vilcssc de course.que nous âllons panager arec \'ous."se cacher" ct "prenicrs soins"t pour lcs lc round. loul à droit à Llne srmrc comme compétence général sous le prét€xtc de coup. il est parfaitement possible de faire Iieu\ pcrsonnagc à la nouvclle édition.. c'cst-à{irc qu'cllc pcut parcr ancicns pcrsonnagcs..rous n'alcz qu'â récupércr les poinls de (commc un bouclicr) mais pcut aussi atlrqucr (cn plus de I'aulrc . mais sauf Mêlée. main et qu'elle coûrc plus cher (i. si règlc srnlple: sr lcncombremcnt acruel du pcrsonnagc est compris I'on a rien dans lc crâne on nc tient pâs plus de deu bomcs en cntrc 0 cl Ia nloilié dc son scuil d'ençombrement. diflicile) plus dilficile d'une catégorie: entre le scuil et le doublc du ront rien et que. secundo et surtou!. il nous est partie de "chirurgie" et que se cacher est compris dans "discétion". \'oirc manquanrs Esquilc: lcs ames une maii/deux mains. parcouue constanle. je r. le double de VIE) marche cst choisie commc dhabirude: entre la moitié du seuil et tc quand ça les arrange sont des gros-bills câr ils n'ont pas compris scuil.5. quellc qu'ellc soit.' compris Dérobée. lc même phénornène (car dépendant des mémes pa. La chose Ensuite. lors d€ nos nombaeuses parties. clle la disparition de "discours".. Hache de BaEille ("+3/+.33 de motenne (170/ l5) des donrmages "-/+5" au lieu de '!/+4". nlôrne ct surtout cn mali méme grand et costaud. le plus universel dans d'aures. pnmo. dillcile ou |rès que. L'armc utilisée conmre Main Gauche (cl atec Ia compétcnce "chance" Pour ce qui est des compétcnccs...e! que si vous ious faites confiance. règle simple: notez I'anné€ de création du personnag€ (temps réell) tiques. DECAPE *j4dSTMULATTONS6O'.. arriré. Nous a\ons donc décidé de faire un compte-rendu sommairc de nos Erdin. on considère un ttpc de tcnain (aisé. à ranger dans lcs unc "sunic générale".... Au bout d'un moûent môme chose. mais à RdD. Sans rouloir rabâcher. deux ou trois points d'Err_D supplémentaùes ne change.€. en général. "main gauchc". aJouler-lui une année dars lcjeu. marqué quc nous avons renommé Apparence en Charisme. n'élant tronc avec aucune autje conlpé- nlcr" cst compris dans "nar igation" et "pêcher" dans "bricolage" ou tcnce. malaisé. conlpre tenu que les premiers soins font désormais ct Ie plus adaptable aussi quej'aiejamais ru. êtrc "tronc".. en cc qui conceme la génération des caractéris. réparrir directement 170 points cntre les quirue caractéristiques (et lorsque I'on tombe sur des joueurs 4ant des pctites lubies et nEttant ça n'empêche pas de faire une "gtosse b. Parfoit. c'est donc à -6-.ous signale quc Le Combat lc coup dcs 160 points plus t0 pour Ia Bcauté ne vise qu'à conûer lcs gros-bills qui roudraient récupérer dix points de plus €n Forc€ et Là encore... niaisj'cslime qu'clle delrair V6=1. lcs conditions s'aggravent de dcux ca!égoricsr enfie le double d'autant qu'à cc moment VIE et END représentent tout deùx la et l€ triple du seùil. d'aloir dcs personnages radicalement différents en les niïelant lous à Tout d'abord.Ine petite D'abord.. mais bon... si vous préférez des points de caractéristiques â rcpartir. un petit rappcl à propos du Malus Armurerje me mc paraît clair€ et je vous ren|oie au dictionnaire pour pLus de dé.e. Si vous étes comme nroi. mais peut mieuxfaire.)! D'où l. là où lc personnage a récu Ia plus longue. car â distance horaire flcn.ute laide" de temps en au point des stratégies de combat inhabihrelles."sarbôcanc".cnt. Par contre.).5 / V2=0. car est \rai quron s'en fout un peu dans ce jcu. vons poulez la simulation d'un combat est vilante e! satisfaisante. compélences (pas le niveau!) qui y étaient attnbués et les remeÛe gon est lc slstènrc Ie plus complel le plus cohé. cû la \olonté €n fait obliga. le Malus Encombrement est appliqué à tout Jet cl d'aufte part attibucr son ancicnne apparence à Charisme ou sanctionnant unc action ph)sique. il t" a truc qùi cloche: on a de super Pour lc calcul de I'Endurance. Néanrnoins. une superbe dague simulcr un milieu de prédil€-ction. de trois catégories: etc. D'aillcurs.. Toutefois. caractédstiques (cf llTRleL nol). donc!) pcut êtle unc daguc ou unc épée gnomc..75 / v3=I / V1=1.."lasso". dans \os rê\es d'il \ a dir ans (c'est rm er(emple. quelques points larient quant à la création du rêrez à l'âge que lous avez aduellement.ODORAT et qucll€s sinrations ce malus esr âpplicable. ct rappelons dù nrôme coup que "sunie cn compélences d€ mêlée l-61.. suis rendu conrple que nombre de joueurs ne saisissent pas dans tâils.D'où une petite toiremcnt partie.c... on peut se hcurter à tcmps. un petit mot colc€mant lâge des personnages. ça sen à rien!). conrme: ("Oucllc Galère!" / Vl=0. ils sont en plus dans I'erreur scuil. On pour- alait apparue comnrc compétence générale [-4] dans un supplémcnt rait peut4tre considércr un cinquième lwe dc terrain (manièrc. plus il faudJa adopter un Côté compétences. soit di\ ans de plus que pcrsonnage. propos dc surencombrement. .je ne suis personnellernent pas pour un système de points de ainsi que l'âge auquel vous le créea et pour chaque année de temps riel écoulie. destinée à êtrc tenue de Ia main gauche grande partie dc sa vie par eremplc. le s]'stème est ûès bon et dans le cas général. o. "sunie en collines".et tous les joueurs auront rc. faire Ia molennc cntrc son rieil odomt et son ancien goût d'une pan. lancez quinze fois I Dl0+5 ct attribuez chaque résultat.. Et les pcnes ramèûes) ct que donc il a ùn des deu\ calculs qui ne sert plus à ] supplémcntaires de fatigue seront implicites. à Bcauté ct nretûc son eloqucncc dins la dcu\ième.. légère et résistante. Pour adapter un lous les "donjoneurs" le sar€nt. 1..1") sâul qu'on peut pas s'en sen-ir à une paririon de la carâctéristique Beauté. vous rous fcuille de personnage. à sa\oir qu'elle peut senir unc fois dans "lllct". Au passagc. Pourtant. Dague et dc règlcs coulanl moins de sourc€ que lcs autrcs. aucune règle n'cst donnée quant à leù vieillissement au fil des par- !ies. Comme .. "survic cn plaincs". l'on était tout nu: marcher ne nécessite pas de jet!.Si nréditations. il me scmble ér idcnt de malus au\ jets de dés. sinon crest comrne une Les joueùs de la première édition auront remarqué I'ap. Au passagc. Les joueu6 appliquant TAJ+CON (i. un inconnu \ous ollie unc Main Cauche. Nous avons donc rcmplacécs par "Srlr\ie en Extérieù" justement qui consisle donc en céé une nou\ellc compélence. je pense que Ia Grande Hache occasionne 11. de nous arrêter sur des poin$ Faire attention aussi aû\ compétences "fioncs': Pugilat.) à la première édition: je comprend qu'cllc ait rejoint les autres sur. les compétcnces (d'où lc nom) afin de s'cn senir commc d'un "bouclicr d'altaquc" en dc sun'ie cn collines ct en plaincs ont été supprirnées car aisémcnt conjonction arcc une épéc dans la main droite . en Constitution.. d'autant quc dans la prcrnièrc édition on avait aussi Ic Après la broutille vicnt la conrplicalion... par rappon à la première édirion.25 / \ ics dans la câtégorie "paniculières l-lil.vables" par le joueur) a dispâru. mais on peut marcher aussi lon9emps que si n'appliquer que la formule VIE+VOL...i'ous aurez peut+tre déjà pu le constâter sui notr€ D'ailleurs quand vous-même (êvez de vous. on aura linatcment noté 'lnain gauche". Je lrouve dommagc de sc prirer de la chancc quelques flous. plus on est cncombré.. lorcquc.. en plus d'unc autre anùe. Comme pcrsonnâge "rolepla. suit les règles habituellcs. jc rappclle que "Su ie en E$éneur" "V" éle\ é et donc plus la penc dc fatigue scra import rnte.. quand ils n'oublient sim- COUT ont fusionné (nou\€auté qui me p*aît là encore judicieuse) plcm€nt pas de I'utiliser! Rappelons donc qu'il s'applique à aous les et ELOQUENCE (ainsi que tout ce qui se rappone âu\ âspects du iets sous Agili(é.. ça del iendra donc inpossiblc (ce qui est logique).. 1L vlTRlot l. vous poulez simplcment une roulade en armure de plaques. il se lble il Le Personnage néanmoins idiot de penser qu'après Eois-cent-quatre aventures le pcrsonnage (sans compter le gris-rê\c!) n'ait pâs \ieilli dun poil. le t-stème de jeu de Rêve de Dra.

dâns chariot cahotant. je dirais un mot concemant les Hautes 0-2 -6 Terres du Rêre. Toulefois. Cette liste a été conçue à partir spéciale et ùn efel spécial.R. etc. considéré comnle un "seuil DEX" (à l'instar du Dans le cas d'une actilité ph].) et peut donc être consené. et cnlè- nario). Par contre. transmutations "cn Air" ticnnent sourent plus d'unc simplc désinté- Dormant). et ça permet d'avoir une règle arec moins d'exceptions. si Ie calme et le silence règnent autoù du personnage. 9-t I -3 cela re constituerait pas un avartag€ énorme. zones. faire quelque chose d'anormal compte ienû nuit. constitue donc un des cas rarissimes de "zones d'Hlpnos".le quatriènre paragraphe à Ia ncuviène page du "Annulatior de ses propres. car on ne contrôle nrcil normal (diume ou noclume) n'étant donc pas magiqu€ pcut être pas un mamis aussi facilenrent que ça.sonnage s'es! lait mal à sa main habi_ sonnage es! blessé ou ûalade e! qu'un gcôlier se gausse en songeant tuelle. puis réussir à compte de nos délires persomels. JR: aucun).. l8-20 0 (ambide$re) Appliquer ce malus chaque fois qu'une action manuelle est tentée de Les Sortilèges la mauraise nrain. un Air en Feu mis en résene met- chaque heure coûtera del!\ points de latigue. lulc). Mais rester éreillé de sonne dans la zone et I-... "Grand Encens d'Hrpnos". en gros de créer une image faltasmagorique (un hologanme).. gique (corespond à Ia demr-surprise.. nous scnrble être le seul concept raisonnablc. On ne peut créer I'illusion que de quelque chose de automatique. .. Ne pas appliquer ce malus dans le cas d'tnc "rnain gauche"... un jct de "r igilancc/ouie" (ou le raler s'il rcut continucr à dormir. "Encens d'Hlpnos". les nleil ct par point dc stress conrcni (s'il s'agit de l'heure du Château.. d'un recoupement entre les deux éditions de RdD et diverses aides de rê\ant combattant!" Moi. une amre (genre: epée a ulre nurn) tenue arec sible... Il me semble que la colonne de conversion du sfress 3-5 -5 résenée au\ "wais-rêvants" ne delTait pas êûe utilisée que dans le 6-E -+ cas de "compétences de location' mais pour toutes les compét€nces. "Fumées Ernpoisonnées". qui rcsteronr personnels. Punin.) Les rones élénentales qui ont disparu (com c "Bors en ajusté selon l'état général. Nous vous en don- ventif décide que la règlc des leintes n'€st pas assez avantageuse et nons la Iiste sur la sixième page de la Guille de personnage présen- se bricole une liste de "coups spéciaù\" ayant chacun une dificulté tée dans les î{voru de Bohhe Fq'. qucnt d'être ulilisées conme génirateù d'amlcs aléaloires. il faut l'apparence" d'un être.. "nrontéc cn T M. je dis: "nonl" Préférer plutôt une regle jeu (genre: Miroirs des Ten€s Médianes): elle ne tient aucun€ment senrblable à l'originalc (a\'orr I'mrtiali\e et ) renoncÆr. ùrais ne renlrc pas dans la câtégorie "main gauchc" (elle sera tuation stressante (teûne subjectifmais que tout gardien à RdD finit uriliséc différenùllent). pénèûe: un conllit de de nuit. car la compétence "main gauche" est sensée en tenir Un sujet épineux.R. lnrersemcnt. impos- Par conBc.. sé\'ère nous noùs sonmes finalement mis d'accord sùr les sortilèges Lc cauch€mar atteint son paro\'lsûe quand un joueur in. n'être ni blessé ni sonné a\'ant de pouvoir enchaîner sur sa feinte) les sortilèg€s'Annulation".) ont été jugées lrop in\raisemblablcs etlou trop éloig!écs dien) et selon I'acti\ilé onirique du domreur (plus le rê\€ est intense. certaines bottes étant coûpactées dans la nouvelle illusion d'Hlpnos 'Oeil d'H1pnos" (cf plus laciles â réaliser.. en dépit de Ia "règlc fiondamentale". puisqu'on détemùne la latéralité du lortable (sous l'eau... et un ajustement â ia discrétion du gardien si le person. "Coursier Psarke" et "Viergc d'Olis" proliennent de la première édi- mais le double (i. d'un conccpt de transmutation lente et progessi\e (une transmutâ- nroins on esl sensiblc au rnonde "cxtérieur"): appliquer un ajustc.). c'est- saire... le sonr. A notcr que la seule façon de "nier un élément du paysage" ainsi.sique intense (sous la tortur€. effectivenent un coup plus dificile à éviter qu'un coup habituel Les trois zones d'illusions qui figumient en Oniros ont été (rout en gardânt une hiérarchie de difficulté.) ou incon- "Malus dc rau\aisc main": or. Le bonus de I sù les dommages est lo. "Gong mrte) el dlre que la\anbgc de lâ lernte pourrait éEe par éremple d'H1pnos". L'illusion n'est perceptible que depuis I'extérieur de la zone et renl nécessaires. .. ou d'un détail géogmphique de son choix. scnsé êEe lacilement accessible dans les auûes jeux nrédié\'au\- bout et se force â marcher un pcu porr rester é\eillé.ct sonnage ligoté peut fort bien se trouver au calme (au fond de sa cel- ccttc dcu\ièmc attaque nc sunenant qu'cn fin de round. Fait Chier). Ou: "comment filer des sorts à un lrai.. à la laçon dont sera décâpité le prisonnier. nreltez cefic zone en lleuve: on ne pourra en mctlre qu'une seule rér'eillét un domreur exposé à un bruit derra pour se ré\'eiller réussir à la lois en réscne et au dét ment d'autrcs sorls incantés cn Ileule. que I'adle. gation (zone "Annulation") et celles de "Feù en aulre chose" ris- nage lail un ré\c "inhabitucl' (gcnrc rê\'e-sou\cnir pré\u par le scé. Un per- cidc ainsi au début de round. àdire de peupler illusoirement la zone d'un animal. s'endormir. sens peut avoir lieu si ùn obsen?f€ur e\:térieù voit €nùer une per- tigue jusqu'à ce que ce soit le cas. il nous senlble utile "Annulation de la Magie" et a donc élé ignoré.) pour représenter quelques e\ceptions près. d'ignorcr lcs mols "nraître de son coçs" (scptiènre iignc). mais pas forc-ement lui faire beaucoup plus mal que dïabi. n'est pas forcément de l'illusion.-.No r ri \4ir l'r'ri )) ilrnrc.. s'il n'a est désormais de I'enrober d'une zone de 'Miroir". Logique.M. en plein "seuil CON"). que d'autres. une bott€ ticnt essentielle.r lors de toute aufte si- tude. etje ne \ois pas ce qui rendrait la monlée en T. Mais nulle part n'esFil fait mention d'un faralemenl par bien appréhender À force de réclamations." a été Jugé redondant avec lonre 2 (haul-rô\'c) est très e\Dlicite. crc.e. même si Ie persoûlage n'est pas fatigué. La chosc paraît simple.. alusté sôlon I'étai général sauf porù Ia fatigue dont le La zone d'Air en Feu doit â présent êùe incantée à pôrtir modificateur sera -l par segment de fatigue entièreûent coché: une d'un marais. Entres autrcs. score DIN ma[us Pour conclure. Ce nouveau sortilège. Ainsi.. un pe$onnage s'endoûnant se dissipe instantanément pour quiconque I. la pùissance du bruit (estimé par le gar.. "Corbeaux d€ DaÈell". doncl) au licu dc parer. !Iâ en molenne plus de lemps à être déclenché.. par e\emplc) demit élrc plus diflicite à nanier que d'habr..... que l'on porra déterminer dans la table suivantei combat. câr même si Ia "boule de feu" est €n général un sonilège heurc de \cille fait perdre un point de latigue: si le reilleur rcste de. création d€ ce nulus. quelqùes précisions s'avè. Par contre. du fait qu'en général l2-14 -2 lcs \rais-rêlants ont une c€ractéristique "Rêle" moins élevée qùe les l5-17 -l magiciens. c'est que ccla doit bien s€r\ ir à quelquc chosel. tion ellectuée en une seconde resle lente el.). \cnl cn plus le côté un peu mlslérieu\ de cet élément si particulicr En ce qui conceme le demi-sonrmeil. pour "modifier âucune acti\ilé phFique. \u que (la nuit est nanùellement hllnotique à RdD)): connu.). mètres sont hdiqués sur la liste (portée: E2: durée: HN. à dimculté propre de I'attaque €t de Ia mse en plus. Air". "Encre Nolre d'Hlpnos".c'est-àdire la qu'cst le Feu. Mede. ct elle cff€ctivement "T1mpal".unc "Narine" ou une "Langxe d'H1pnos" sru ce genre dc bicn décrite dars les règles Néanmoins. que le pcr- sa mauvaisc main (car le pe. Les Rêves mais ne pourra pas qùrtter la zone et ne sera que purement visueli heùJeusement. si l'atmosphère de la cellul€ est lorride. dont les pata- quiver.. Un anirnal ou un hunta- noide semblera vivant et mobile (si c'est le souhait du magicien).". le gardien peut décréter que c'cst impossible. du lait de la tion: les autres sortilèges sont décrits dans la derr\ième édition. Mais après de mûres réIlexions et ùn tri compte. d'un humanoide tudc. mais moins efrcaces donc plus faciles à es. le jet de fantastiques. \isible à I'o€il nu) qui nrent de -l par poinl dc rêle récupéré pendant cette heure de som. or. continuera â dormir de jour s'il n'a pas récupéré toute sa fa. D'oir la gardien est en droit de demander un jet de "\'olonté" au joueur.. Ainsi. l'ad\e(saire est doublement gêné. que nous autorisons et ceù\ que nous ignorons.. d'une chose ou d'un élén€nt du paysage il réussir un jct de "r'igilance/r'olonté" à chaque heurc poru ne pas faudra utiliser "Transfi guration" ou "Méta$orphose".saire ne subit pas un nalus égal à cette difficulté libre. "Oubli nuis Iaisser le feintew choisf sa diffculté (conùne une attaque nor. ii conditton quc lc pcrsonnagc cn dé. dans RdD nous Ia considérons comme un pcu gros-bill "\ i gi lânce/\ olonté " sera ajusté uniquement par l'état général ûais ct peu dans l'esprit du jeu. Et si les sJmptômes persis- interrompu: un dormcur bousculé ou chahDté est autonatiqucmcnt tent.. si la seule actilité est intellectuellc. D'après ce qùi est écait. il a été rernarqué qu'il est possible de cibler un Dormir. il est clair que le personnag€. Il permet ment dans le fai! que c'est un coup qùi est censé dérouter I'ad1er. l'annula- .. etc.. (a-rnnésie)".

Qu'est-ce qui a motivé Ie choix des difiicultés des sorts? (exemple: nous plaisaient beaucoup I "Kanaillou" moins diffrcile €ntr€ âutr€s bizarlerles!) Etje vous en prie.. plac€ sur la liste ot de toûte façon je pense qu'une formule générale 'Non-rêve" a été jugé puissant et maléfique.Ia création d'image manquer il n'] d'une analogie (un peu osée. moire de l'êtie dont c'est la dépouille. _je suis \Taimenl intéressé par le pourquoi ro le. afm de provoquer les réactions des jouerùs $ri mon de lhumanoide dont c'est l€ crâæ et l'instant présen1. dont le sqùelette est relatilemeft intact (sutoùt au niveau de lâ mâ. . lTaiment pas. il s'agit plutôt de nécromancie.Etje souhaite qire les articles que vous avez û'esÈre) pas en monts du tout) et que le magicien peut même ne pas soup- en mdn ne vous aient pas trop choqué... et vice verca-. pour le paramétrage.Quel intérêt trouvez-vous dans "Annulation de ses proprcs-. ne me répondez pas ua truc style: "si 9a . tion. Non..-. deuxième édition? C'est la seule qu'on ne trouv€ pas! texte de "zonc" alors quc le prétcxtc "illusion" derrait êne prépondé- Post-Postscript m: rant? A mon avis. session d'esprit sul la future victime. choire). il faut disposer d'un cadaue tirer des nour'çaur rêvés dans ûoû€ grand song€ de bonne foy.R. ) ! leurs). mais bon coùrage poùr reroir et équilibrer les difiicultés et de c€rtarns de los choix.M. r'as tu (remarquer la soudaine mise à niveau dans le ton d'Oniros €st assez limité€... Avec un çon de jouer à ce jeu façon que apprécions (jusqu'à preuve du coûaire) et que nous désirons faire connaître afin d'éliter à des crâne. incont ôlé.. tant au niveau de son univers que de alors que le demi-rêve n'est pas en Monts de Kanai (et donc même son système. et qu'à dans ton calendrier? Car nous nous sommes rendus compte (et par la la limite et en cas d'ùgence on peut toujouas faire une autr€ zone même occasion pamnoiaques) que lorsqu'on joue à RdD. j'en vois pas.). pour le pa. DECAPE . mettre dans la liste "feu en métal" et pas "tene en feu"). optque terroriste par rappon â l'oeuûe du génial Gerfaud (i'esp€rc Quelques modificatons quant aur conditions d'utilisation que personne ne viendm nous dynamiter.t à I'anci€nn€ édition de RdD (les sonilèges.ns Ia même voie).. peu importe le degÉ de décompositio4 et l'on ne poùra rappo. le ttpe de proteotion offen éiant alors precisé cauchemû.. . faites autlement... ne vous plaît pas comme j'ai écrit.).. là.Pourquoi ne pas avoir autorisé "annulation de la magie" en Thana. Aussitôt di! aussitôt dans le paiamétrage et supervisé par le gardien afin de n'ête poilt fait.. . ûi écrit dans une Kanaillou. da.Pourquoi avoir mis les trois zones d'illusions an Oniros sous pré. il ne demit pâs v avoir d'illusions en Oniros." Pitié.Quelle utilisatioû gémale a\cz-lous trouvé pour "Anti-magie"? -. ûrais pourquoi. nop poufitique.odcotlorr d'imagesl diose oeurrc Iittéraire célébrissinrc n'aura pas lieul Désolé. Ou alors il faut les autoriser Sin lalions.nûe.. De plus.R.)t. Ahl âu fait..r. hein?).. par exemple.r....\t I l{l\Ji-e :.e..". on est déjà iachement avântsgé {Niff$ird sur ia procedure "lechù€/annulation". d'autrant que notre traunatisrne septemaiæ n'est que tosl Il s'agit quand même bien de la \oie de la mon. ("métal en air") ne deûaient pas êtse seulemcnt "pensables" à ce éponses niaises et tuvantes. j'ai mais pas changer radicalement (même en r€stant dans le même do- quelques quesrions à vous poser de genie à génie. pùce qu€ la fréquedce de rencantre de rnagici€ns d'habitude. digne du serait soulEitâble. de "l'oubli définitif'. -. Pourquoi avoir fait un tri dans les transmutations élémentales (e..... sauf sur le calendrier! Nous ne comprcnons -.).. je suis au regrct de réduire la définiiion d'Oûiros à "la magie des zones" me déçoit lous dire que mon magn. ô graJtd génie subtll et si constant Moi. 'lnvocation dun Kanailtou" a été nivelé dans soû paramé.figue Oraih! Super! C'est Génial! rrailant beaucoup. j'exècre. . à ûra guise j'ai déjà fait (cf niveau médiéval de connaissances. 1+ tion de la magie der-rait êûe possible par toutes les voies.. tel ùn envoûtement de Thanatos.g.. Si vous avez des questions par rapport à c€t article ou pa. I vI tt'r4."? Quand ils'agit de son propre son. aussi Tout ceci n'est bien sûr pas obligatoire (pe$onne n'ira il sera nécessaire que le gafdietl insiste sur le côté roleplaying dù vous dynamit€r si voùs ne faites pas comme nous). magicien laisse échapper. que cstte zonc est comme toutes les autres et l'expression.ivez-nous!. 'Empire Galactique çonner du tout I'existence de tels êtres (i.. Je dois. et qûi peut donc'déraper".odgJTAn T! Menpe! ffilr Cmenlb*- Lettre à Denis Gerfaud Cher génie et néanmoins conÊère (prétentierN.de la desFuc. mais un ri puisque c'est désormais voûe jeu (!ous l'avez acheté!) et qu'en tant aussi mal équilibré? Il me semble que certaines transmufations que client j'ai roujours mison !. j'avais un problème de {Nit1$ira *. par exemple. téristiqucs et les compétences sur la fcuille de pelsonnage de la -. .Qu'est{€ qui a motivé le choix des cases de T..Pourquoi laisser ]a possibilité au gardien de changer complète- ment de sortilège lors d'ua échec total? Je ne rois pas.. et donc en général dériver vers un pa- -.. Cela n'est que notre fa- de "Faire parler un. d'un sonilège qu€ le en rabâchantl et normalement lous dewiez même en êfe flatté.. je l'avoue!) entre RdD et une gran- a que dcs . Ma demière question est la question qur tue: . et pouquoi pas aussi afin d'at- cadal're. une fois de plus.Pourquoi. sinon "Fairc parler un Mon" est totalement i{ùtile car son efret est inclus dars 'Faire parler rm Crâne*.M. D'ailleurs. Poû les "écailles de protection". Par contre cn Hlpnos. la uène tient du Har et et le crâtre pent êûc intçrogé sùr toùt joucurs se posant les mêmes questions de passer du temps à y Eou- évènement dort il aula pu êûe témoiû situé dans le temps entre la ver des réponses.. Pourtan! en tant que gand génie moi-mêrne (pôuulth!).ru. le sortilège reste inchangé. Je préGre I'image de la savonnette.. les cases de T. En Conclusion tmge par npport aù\ auûes invocations. qui siv prêæ d'ailleurs fort bien de part sa nahùe-. plus agga\'Ë par cene Fagique aberration!. l'appari- gcnre "silenc€" pour la même difficulté ou genre "bouclier" si on tion d'un Dragon est sFonlme d'un 7 quelque pan (sur le dé ou ail- veut conserver l'ouie (et en plus ça fait bouclier... Les exemples d'échecs ramétrage des sorts? totail\ dans Ia descdption des sonilèges dans Ia première édition -. mais nécessite à présent ùne pos. . d'oir un avantâge intrinsèque et implicite rendant inutile un son diflérent sous préteKe de plus C'est quoi la policc de caractère qui a seni poù les carac_ gande facilité. à lotre gùisg. raftéûage à la con.. soi{it invocation).. il s'agit dune in- vocation qui peut être ûès puissant€ si utiliséejudicieùsement.) pas mis I'heure du Dragon en septième position fixée dans I'espace (donc contraignante coûune protection. rerue . r'ous adresser mes félicitations par poujquoi un Kanaillou appâraîtrait à la place d'un Guerrier Sotde rappon à lotrejeu meneilleux. il ne clnnâît pas cette sauce Rêve de Dragon' n'esi pas un improbable qoisement. maine.... Avec un n'auraient pas Ie même point de vue. Multiples possibilités.et En raison d'un pctit problème technique. I'interroger qu'à propos d'évènements poù llt faire partie de la mé- éc..)-Par cj. j'abhorre c€ gcnr€ de .

. quelque d'un père.No i li 1t *zêiLANUlT. ô dra- avant ce rendez-vous j'avars déjemé avec mon ami Brucelin gons orgueilleux. e vous ai-je . EIle ne le leur disait. profonde melancolie" Une larme perla sur mon visage pour- riait. Elle avança len- tant pleurajt si souvent sans raison.bo- @ Les Rêves d'Elaide @ . des effluves de senteurs dont le souvenir qu'elle. le choc dont on née. Alfhid pleura si fon le "Enchantée". ftlic cette famille qu'elle ne revenait jamais. peut-être ne le saurais-je jamais: O dragons capricieux. lr- parlait aux traits fins semblait implorer aide. Et l'on raconte pour reprendre mes esprits et pour que je lui ofÊe la mienne. a nuit I'avait ru naitre d'Alfhid d'Alfheimar. au détour de tous les che. couchée nue à la lumière la plastique divine qui venait à sa suite. Des yeux ven éme- de la lune. mais elle les aimait ces nuits? hommes et ces femmes perdus. Elle était la fille qu'Alfhid aima le plus... elle se mettait à écla- émaner de tout son être tant de plaintive tristesse.9 Sans doutc connaissez-\ous Ia nr\lhomanie discrète dc la bellc ûlors.amars raconté comment elle passart ses mins. d'une amante. Élaide marcha alors chez les wai-rêvants et chez les haul-rêvants. pas là oir tu vas. d'oorès tes diriç d'Élai:de elle-mèûe. le deuil d'un peuple. Elle était la fille que rent inonder mes sens: cene fille avait mis une pointe de par- tout un peuple aima.. Ainsi que peur de la face horrible de Ia mort.loutc cettc histoirc est{lle \Taie où n'est-cllc qu'ure dc scs nrultiples "ûysiifications artistrques". naturelle.rt pas.Extraits choisis de I'oenrc d'Alsalëan des Pircs Alnées '1es Rêres d'Elaide". parole humaine ou divine. On aurait dit que Ies esprits des Rêves Ia protégeaient de rout ce qui pouvart alors blesser son corps ou son àme lle était làl Bien que seule sa silhouette sombre sur Elle semblait ne rien craindre. sa mère. iwe mort. Je faillis pleurer lorsqu'elle sépara ses deux dépan de sa demière fille qu'elle en mourut. d'une Puis un jour vint ce désir profond qui nous prend tous mère? unjour ou I'autre. Dans les royaumes jamais elle ne posa pied à terre .Les contours à se morfondre dans sa solitude intérieure. ce risque de mourir? L'ennui! L'ennui! L'en- "ldem" répondis-je avant de m'effondrer. depuis quq dans son Palais des Cieux. fum larmoyant au creux de chaque poignet et dans le coin de Elle serait la femme que tous aimeraient. Elle emporta ses affaires de voyage et partit Elle tendit la main et il me fallut quelques secondes vers des contrées qu'elle ne connarssa.. étendue des heures sur I'herbe humide tous. comme providence des Rêvants. riait.rne ne fut visible. dévorant les astres des yeux pendant des heures. elle semblait parler aux étoiles. comme si la mon ne lui faisait pas peur. Elle qui pour- m'avait prévenu fut au rendez-vous. des hommes? Que cherchent-ils dans les Rêves d'autrui? Ne Parcourant du regard ces courbes sculptées pour comaissent-rls pas le sens de la vie? Ô ElaÏde. ô dragons voluptueux.lama-rs. dansait sous la lune blonde. la plus Elle continuait à avancer vers moi . Ou peut-être nétait-ce que sa douceâtre senteur ne voulait pas être aimée. comrne elle Ie disait elle- mêmeJ Pcrsonne ne le saura sans doute jamais. elle marcha et marcha. le sens de la émouvoir et pour damner. seule dans sa clairière abandomée. par les dieux. elle qui désirait tant mourir mais qui avart tellement sur ses épaules nues sortarent pas à pas de I'ombre.. loin de chez eux et loin de Seule. amour et récon- réelle. r. cene fille avait la beaûé et la grâce dans la peau: sur la peau. dans sa chair et dans son âme. sûre d'elle et sùre de sa Desti- fond de clané di!. Pourquoi chercher ailleurs yeux cruellement beaux et attendrissants- ce désir de viwe. Elle dansait avec sa folie ou pré etje dus lutter pour ne pas courir l'étreindre. dans sa tour mor- flanboyants de sa chevelure de feu qui tombart en cascade bide. la douceâtre sentew d'une fille. nuil L'ennui est cette maladie. Son visage elle devenait alors encore plus belle. elle devenait même plus torturée qu'elle. De jour en jour elle ressem- Lorsque nos poitrines ne furent espacées que par soixante-dix blait de plus en plus à sa mère. Ênlancc septuagénaires en avaient observées des formes renversantes! Mais. le corps huilé d'un onguent mystérieux. mais pour elle sa nouvelle famille était sur sa route. Elle n'oublierair jamais 3. Re ncontre confiait jamais.etj'aurais juré que belle femme du monde. au milieu de la nuit.de sa démarche déhanchée. Elle était la fille qui chaque lobe. Ce fut le deuil lèwes écarlates de passion pour m'adresser la parole. . Elle était Ia sommeillait en moi depuis plus de trois quans de siècle vin- fille qui deviendrart celle que j'ai aimée. fon de tous ses traits. sa naissance avait été célébrée De longues ondes de lumière voguaient sur sa peau nue. Mes pupilles avec ouelaue esDnt tortueux. quelle maladie fiappe tous les fils et filles grâce auquel mon état d'ébiété été plus qu'avancé.%.. . à offrir sa nudité merveilleuse aux regards des étoiles. Elle devenait même plus belle centimètres d'air. tant de ter de rire. raude me fixaient doucement et chaleureusement. presque immonelle. qui ne désirarent qu'une chose: savoir du soir. lbsar bientôt la regarder dans ses vie est là où ru es. Elle qui ne se z. Comment cette créature pouvait-elle Et soudain. célestes d'Alfheimar. elle qui restait des heures tement vers moi d'une démarche envoûtante. Elle riait. qu'un de ses multiples "mensonges futiles".

elle désirart si ardenment mounr.... pourquoi elle restait continuellement dans son pas mentir pour cacher les choses importantes..' I oilà l'ultime question. Je crois savotr pourquot maudit alors le jour de sa propre naissance Ses paroles rien ne pouvait la consoler. un enfant. Et lorsqu'enfin Ses armes apparaissent sous ses pattes veloutees. Je crols savolr pourquot Tant et si bien que lorsque. Elle voulait être aimée et elle refusait de l'être Je crois surtout qu'elle voulait être aimée et qu'elle refusait qu'on le lui montre.. comme elle va poser sur son oreille une caresse. elle ne disait monde tnteneur d adolescenle maudlte que ce qui lui semblait le plusjuste. Comment savoir? Et que savoir? Je ne sais. Gératd tle Nen-al "Chansons eI l'ëgendes du '?lois" Enroulé sur Ie fauteuil. Ssprit Tiohi L. épuisée. Sa maîtresse s'approche et le contemple avec orguerl tement autour de son ventre. "l. 5. Et l'appuie doucement sur la petite tête ronde veau.. Je m'approchais alors d'elle Mais la queue du félin s'agite. Souple et soyeux. lentement et en srlence. Elle avance sa main fant dans le sein de sa mrire. Êpilogue bilité.. femme nt celut d'ul homme Je crois savotr pourquoi Malgré le fait qu'elle ne disait que çe que l'on voulart elle avait peur de mourir et pourquoi en même temps Iui entendre dire.nt. Pires I y a ceux qur savent et ceux qul ne savenl pils mais qui croient savorr. plus d'un avatt si malheureuse de cene souffiance. s'effondrait violemment sur le sol. tendrement. Elle voulait mourir et elle avait peur de la mon Elle aimait les objets et elle ne supponait pas leur présence. Pour elle I'écrit était tout: poésie obsédante. de son centre. Elle détestait la douleur et elle en avait besoin Allez comprendre. Vole. in ()ui N"22 4' Silcnces lle n'aurait jamais dit mot si elle en avait eu la possi- 8. Qui sait? 7. DÉCApE Quancl. Vole. jamais elle n'au- rait pu être mère Elle était morte avant de naître Élle étart stérile. il lui pre. je la couwait d'une couvefure. elle voulalt en même temps une chose et son oppose. elle n'avait qu'un plaisir. elle se mettait à pleurer de nou. L'immortalité e crois savoir pourquoi elle n'avait ni le coeur d'une qu'elle ne pouvail pas acquérir par. son enfant. r". elle Il dort comme tous les innocents.. mon coeur vole I Trois belles princesses Sont couchées dessous. Documents u jardin de mon père. Ce qui était Ie plus Juste. désespoir. dars ur élan de colère. Moi. mon coeur vole I Il y a z'un potnrnler doux. pourquoi elle n'était ni une enfant étarent alors brèves mas tranchantes et justes Ëlle ne savait ni une femme... elle se recroquevillalt len.. elle s'endormait. . combat contre le temps et la rreillesse. et comme un en. elle n'en pensait pas morns. la petrte chose que personne ne sait. luisante cle torpeur et de sueur. lulsant. -)o VlTlilob r. se faire souffrir et pourquoi elle était nait la folie de dire tout ce qu'elle pensait. Etje veillais1usqu'à I'aube au repos de son corps' )l plonge sa pane d'argent dans Ioeil droit de son esprit et de ses Rêves De cette pau\4e femme Alain Roxtes. Tout doux I Trois belles pnncesses.e (lhttt". $. moi aussije pleurais Je pleurais de jore et de Et. . Jamais elle n'aurait pu avoir d'enfa. j'ai abandormé. Que voulait-elle? Car elle voulart tout et elle ne voulait rien.

cncore plus sculptécs en fomrc dc croissant de lune. lc soir \!rs huir hcurcs. effra)-é et intrig!é couteau que la creanùe à Ia chevelure aouge me lcndait. méfiant. aninEl d'un ai. on frappa à la porte. un couven somptuetL\ dont les assicttcs. dont lc sol était cou\ert d'un tapis 1en et dont les murs comportaient Tout c€la ne s'était jainais su et nc se saurait jamais : saisissânt le si\ chandelie6 en argent massil J'a\ançais donc. de mon burcau et mc forcèrent à répondre à leurs questions: à deur. porcelaines. Confiant. remplaçant les piics de li\rcs et les \ imnes remplics de mon cxistenc€. vers lc soir. mc demanda si j'étais hcu. e\écùté di\ années auparalant pour et m'e\écutant. sans travailler ni domrir. la douleur pctit mc dcmandâ alors sr .c désrmis oui ou non mounr sans aroir venant. nrcs si\ horlogcs élcicnr rrratdcq A cct instlnl. j'élâis encore à de sang mais criant de rictoire ct ficr. J'aurais pu lc décou\Tir nrais jc n'ai pas réussi. scoir dans la cuisine et mc montant le fouet qucj'a\ais tanl redouté reuse et rraisenrblablement. bicn plus aigu. pnsonnicr de sonxncillait en ùroi. jc tombai dc mon lit.. je m'allongeai sur mon pour échapper à cette horreur. I'image de ses ]eu\ en larme me hanIaient. et Ie calme fille aux cheleux dor que j'avais bien connue s'avança. La tristesse de ccs à leur égard. Je puis me rappeler encorc le.. Lc plus csprit dc l'au{elà.No i rr l\1"' r"". l'obsenais lc précieu\ cadeau. Lorsquc ce jolr-là jc m'éreillai. nrais cclui<i était aigu. Lcs desccndant. Jc fis un signe négalifde Ia têtc. . cc fut dcbout fi\ant les six Le lendemain.. lc plus pedt. jc tombai à gcnou\: alors un dcs sir dôrnons s'arança \crs n)oi.jc nc pouvais hurler. Conùne aniré. Un chat au pelagc rouge sang sonil de sous la tablc al il anges déchus m'cnvahit et le plus petit mc dcrnanda sij'étais près en m'obscna longuemcnt de ses gands . pcndules inencs. mes reur c\plosèrent. Au- poils rougcs. Jc ne sarais combicn de tenrps j'allais dc\oir subir hoûrne. pires que la n)on: I'inùnortalité ct I'cr' tucr.lour.1c n'cn sa\ais ricn. C'est alon quhpparurcnt les si\ entités. j'acceptai le préscnt et je rcpris le lcs paupières.sans pria de lui dire si j'étais près à tout pour quiner ce monde impur. au point qu€je dus boucher mes orcillcs. . La chose me mcs rôies à jamais dans Ic neant absolu. 77 *.mais à nron âme. je retournai â la boutiquc de ce curieu\ bon. inene. Mes tlmpans éclatèrent.ne parut insolitc dès quc je posai nlon picd gauche à nc pourra jarùais conccvoir c€ qu'est ce \ide total. sent constituer le monde dans lequel jc r it'ais. je mc crevai les prunelles dc mcs deur lit ct. bien que j'entendisse toutefois un€ chaque lois que.... bien ce moment un coup de poignard €n plein coeur etj'arais beau fcrmcr quc n'cn ayant aucun sourenir. Alors la créature ricana et jc nc saurai jânais qui était ce ricil homme qui a causé ma dé- me prérint qu'cllc ct ses consoeurs allaient r'érificr siJ'étais \rainrent . Le six jugcs me fuent asscoir sur la chaisc I pour pénétrer. rcspircr ni rirc. rcus dc ma vic misérable condamné à subir élemellement I'influcnce ic l'étreignis. les ombrcs du passé rcvenanl hanter ma mémoire. Il me repoussa d'un geste. Chacun d'cux s'assit â une placc qui lcur scmblait désigaée ma lête... Celle-ci semblait aroir changé : en les malices dc ces six divinités. csprit durant lcs milliards dc millénaires à \cnir au cours dcsqucls chaincs nuits. Aucun csprit une chosc . mon cocur sc confins dc I'infini. poitrine. rers les si\ pones noires qui sc trouvaient au fond du cou. alors qu'épuisé jc rcnlrais vers ma dcmcurc pour éodier Le matin suivant. agonisant. Lcs larmes rerint alors que six homnres drapés dc noir pénétraient dans la pièce coulèrent de nos orbites alors que la belle posait sa main gauche sur glacialc. alla s'as- core dans mon esprit à ce jour. chemin \crs mon taudls. Les nant la porgnde.c'était un mercrcdi.je mc fendis à la fois. Sans hésiter je choisis la sixième en partant du milieu et. lentemcnt. Je n'avais aucun souvenir dc cc qui s'était passé du- lut toumée vers ul homme élrange.res. Lcs six enfants des ténèbres ricanèrent : j'étais |ombé de l'ignorance hunraine. conespondant à minuit dans Ia détcstable réalité de cc courerl pour six personnes. C'cst nla punition pour pour m'éloigner dc ces esprits malsains qui lilaient tout autoui de avoir tenté de percer des scrrets au{elà de la pcrception hMaine et moi.eau dc métâl doré sculpté cn forme de pilicr glec ccmé de licne. Ne poulan! faire demi-tour puisque la pone d'enEée Au:< confins dc mon esprit ct de mon subconscient rcssurgissait avail laissé la place à un mur de briques noires. poussié.. mais il n'v avait personne.t@$LANuxT. jc nrc le\ai rcgardant le sale I'Uni\ersité. on dc\"il â Drésent desccndrc six marches de tuarbre blanc temps qu'il lc faudrait. Une jeùne fon. Ne sachant que répondre et alant I'impres.. Le vicillard ou\Tit un tiroir et en sortit un éûange mor. Lcs montrcs étaient comme chaque soù mes cours de lâ. un soufile d'air ruc décoiffa cadrans n'indiquaient toujours pas I'hcure. Mon anenlion encore arÉtées. tour. _je chcrchais le ven.d'un pas lent. jc nc pou\ais bouger. mc lcndanl unc aiguillc. Alors l'un d'cux. curieuse musique a! fond du couloir qui \enait d'apparaiûe sous mais je ne pouvais discourir sur les épisodcs Ics plus funcstes de mes !eu\.si ce n'est midi dans mes Unc salle à manger dc trou\ait là dans laquellc on a!ai! mrs Ic cauchcmars. mondc pourri. puis il miaula. un de mes six membres m'était arraché.ngues anciennes. cet sion d'assister à ne nlise cn accusation. je repris mes espaits assis â rnon bùeaù. A ce moment.. jc nrc perçai lcs de!r\ tJnrpans.b*- L'immensilé La nuit oir ccla arrila. scm. 1-' compris l'inépamble.. dans leur dernicr piège etje m'étais traii en enlaçant cette mone. je saisis un couteau et Ic lui plantai cn pleine c.. ni oil sont lcs lcffc.c nc morrrar lanrais. Nc poulant Icnir plus rancc dans l'immcnsité.. me monmnl la porte de ma chambre qui s'ouril aussitôt. très fort. je me lel ais j'avançâis vers lui. je qu'éclairait la lune blafarde.r_eux jaunes. j'aurai Ic loisir dc conlptcr chaquc sccondc. dans la réalité et mes rê\cs semblaicnt à pré- se tenant sur l€ pâs d'un magasin d'antiquilés. jc reslai droit.je mentais. j'a\ais enfm rctrouvd la fcmme quej'a\ais perdue depuis dcs années. La boutique élait sombre.. Résolu. ma mère me traita d'assassin etje reçu à L'homme m€ le rendit nle disant que cat objet m'appanenait el.. le mcurtre d€ ma paurre mère. dc dédain. mais 1e me jurai dc (enir autant de effel. je pénétrai dans le début d'un cauchemar présent en.. A tene. Ic seul réritable éréncnlcnt qui nc r)le quc me donnait I'arge. Mc souriant il me fit signe de le sui\re courus ourir etje vis mon père. il ou\Tit la gucule et poussa un fomridable cri. Un senliment de joie oppressa mon coeur et pensant quc d'alancc.hioncc . longtcnrps. mir à banrc très fon ct regardant autour dc moi.sans boire ni nÉngcr. je suilais le corridor l'époquc oir j'avais cornrnis les pircs pêchés. obsenânt ce vicùx visage posant le picd droit à t€rc.. âgé d'au moins soixantedi\ ans rant Ia jouméc dhier. d'unc nouvellc épreuve. ma languc connu le bonheù d'être un sage ct de décou\Tir l'esprit dirin qui s'arracha. lc répondis d'instinct positiremcnt... Jc dcmandc donc pardon Jc m'é\cillai fatigué: arais-jc rêrd-. nraisje ne mc repenlis pas de nres pêchés. laissant \'ibrer nron coeur au son dcs douccs notes de Bach. Dégoulinant soit Jamais arri\d au cours dc nta misérable \ie. Je lus pris à c4t instant dc conrulsions. L'allrcur quadrupèdc huJtart lou- iours cl scs cris étûicnl si stridcots quc snisissant la pointe dc rrrétal frkahn . je ris lc félin aur trahi par mes propres souv€nirs qui hantenl cncore ma pcnsé€. ignorânt Ia douleur. sculs nrcs sourcnirs occupcront nron l'élu qu'cllcs atlcndaicnt dcpriis dcs n)illénaires ct cc dès lcs pro. doigts. Ies clients ne devaient pas faire la queug m'ordonna de lui porter Ie pctit déjeuner Comprcnant qu'il s'agissai! pour cntrer. Le lcndemain. M'étant mis à l'aise.- loir. cun mal dans l'unilers n'est semblable au mren mais j'aurais tout de blâblc à celui qu'â\iril poussé nra mère lorsquc Père a\ait lentc dc la nrênlc obtenu deu\ cadeaux. m'inspiraient de la méfiance sombres que la demière fois queje les avais u. la langue en dcux.

..jeI'ai ru.. mais il I'a fait exprès m'a{-il dit. puisqu'onirique il faut bien être (c'est la fête . r. DEeApE 1B *j4cTbeoRÏq 5UR L' qrffiNqr.. ) pour notre prochain numéro qui traitera (poil au bras.). c'est le plus beau (poil audos .) àvous montrer..) un indicible Cthulhu d'un côté et un (poil aux mains ) joli Dragon de I'autre.. le 15 Juillet 1995 (c'est la binze.) en encart dans le VITQ t)1" no2 (c'est atrreux ) du l 5 Janvier. m'a-t-il confié.) Une surprise..trT'ox' Esta lafin..". il ne sera Quand vlTQot aura atteint son centième numéro peut-être ias facile de retrouver I'idée dont I'article que vous serez en train de lire constituera la suite En effet. nox" comme de l'autopublicité prétentieuse. ) quatre-vingt-quinze.. il en a encore un (ce coquin . . .." dans cette page. ) un calendrier très spécial "Rève de Dragon" (c'est tout con ) Il y a la même irnage qu'au précédent (c'est du flan .) remarquablement de Voyages dans le Temps (c'est du vent . arborant en illustration (tournicoton . mon ami QVifflird a concocté pour vous (il est fou. ).) fhris Posl-Scriplum: Èt il ne faut pas considérer les "voir VlTRlOl.ent. Pour celles et ceux qui ne seraient pas au courant (électrique... et je suis content! .)' Rendez-vous dans le VITRIOI' n'4 (poil aux Pattes ). et. Posl-Post-Scripl tn: J'ai réussi à caser cinq fois l'acronyme "VlTRlOl. était proposé (poil aux pieds. mais comme des guides pour suiwe "la ligne de pensée" qui court d'article en article' d'un numéro sur I'autre (ça. ). vlTtilOl" r. à I'occasion du nouvel an (poil aux dents. mon ami (rikiki .e nous sont des spécialistes du "tandis que" coordonné à un truc abandonné depuis un moment conversations passionnantes chez les Voleurs...) Mais c'est pas terminé. certains Ca rend les i. un magnifique calendrier de I'année (poil au nez . qu'il vous réserve ('ym'énewe. c'est de I'onirique ou je ne m'y connais pas!).. ) Ce coup-ci.. R eq omu qN q g'M€fI.

R.19h du Lundi au Vendredi th 12h le sarnadi matin rtilr- flfi6il 4925 ilp .R.S.L. NOTRCT 84. chemin des Capelles 3 13OO TOULOUSE Heures d'ouvertures: th .