Vous êtes sur la page 1sur 1

44 Didier Blanchet

usage qui est fait des arguments assurantiels et des proprits des
diffrents systmes en termes de couverture des risques. Ceci
nous fait heureusement sortir des oppositions simplistes entre le
couple capitalisation/assurance d'un ct et le couple rparti-
tion/solidarit de l'autre. Le dbat franais s'est souvent polaris
sur ces associations de mots, et l'opposition entre rpartition et
assurance a occult le fait que la rpartition peut aussi tre dfen-
due au nom de ses performances en matire d'assurance, c'est
dire sa capacit mieux protger contre certains risques cono-
miques, financiers, voire mme dmographiques. Sur ce point, les
deux auteurs remettent les choses leur juste place.
Le second mrite des auteurs est de prendre parti. Ils se
prononcent pour une certaine dose de prfinancement mais plutt
par accumulation de rserves au sein des actuels systmes de
rpartition, une option qui s'carte donc de ce qui se met actuel-
lement en place avec les fonds d'pargne retraite. Cette prise de
position les expose videmment la critique, mais elle relance au
moins le dbat, et il faut remercier les deux auteurs d'avoir pris le
risque d'une proposition assez prcise cet gard.
Enfin, au-del de la comparaison rpartition-capitalisa-
tion, le papier est un survey bien plus large qui examine de
nombreux autres aspects du dbat sur les retraites: il s'appuie sur
une vritable vue d'ensemble du problme des retraites et cette
richesse pose videmment problme au discutant, puisqu'il n'est
gure d'aspect de ce problme qui soit ignor par les auteurs. Le
discutant est donc condamn la paraphrase, sa seule marge de
diffrenciation portant sur le poids qu'il peut accorder aux dif-
frents arguments dj cits par les auteurs. Ce qui suit sera de
cette nature, et se limitera pour l'essentiel un petit retour sur les
principaux arguments du dbat rpartition-capitalisation et la
faon dont ils sont utiliss par les auteurs. On se bornera juste
voquer, en conclusion, un autre aspect du papier qui concerne les
modalits de calcul des retraites dans le systme de rparti-
.
tron,
Commenons par quelques points d'accord complet avec
les auteurs, avant d'arriver progressivement aux points sur
lesquels