Vous êtes sur la page 1sur 1

Didier Blanchet 45

pourront progressivement apparatre quelques diffrences dap-


prciation.
Un point sur lequel on ne peut qu'tre d'accord, et sur
lequel on doit rinsister, est le fait d'carter quelques mauvais argu-
ments en faveur de la capitalisation. C'est le cas de l'argument de la
rsistance de cette capitalisation aux chocs dmographiques qui, si
j'ai bien lu, n'est repris nulle part dans le papier. Ecarter cet
argument s'impose effectivement pour deux raisons. D'abord parce
qu'il est incorrect lorsque le choc dmographique consiste en un
allongement de la dure de vie, et les caisses de retraite par
rpartition ont largement fait usage de cette objection. Et ensuite
parce qu'il est aussi contestable lorsque le choc prend la forme
d'une contraction de la population d'ge actif, puisque cette
contraction peut affecter le rendement du capital au moins autant
qu'elle n'affecte le rendement du systme de rpartition. La pos-
sibilit de placer les fonds de retraite l'tranger permettrait certes,
en thorie, de contourner cette objection, en permettant au capital
d'aller l o est le travail, et cet argument est partiellement utilis
par les auteurs, mais on sait que cet argument est limit quand la
prudence invite placer les fonds dans des pays srs dont la
dmographie n'est pas si diffrente de la dmographie nationale.
Autre mrite de l'article, celui de ne pas avoir cherch
vendre l'ide de rserves d'une faon qui a eu cours pendant un
certain temps et qui tait de dire que ces rserves n'taient voues
qu' un rle transitoire, le temps de passer la bosse dmographique
des annes 2020-2030. Le prsuppos de cette position tait que le
problme des retraites consistait uniquement grer le passage par
la retraite des gnrations du baby-boom, tout devant revenir
ensuite au statu quo actuel. Or le papier rappelle avec une grande
nettet que le problme des retraites est un problme de transition
entre deux rgimes dmographiques, donc de passage un plateau
suprieur du ratio de dpendance dmographique. Si rserves il doit
y avoir, ce n'est pas pour rsoudre un problme passager. Il faut
qu'elles apportent une solution durable.
Les auteurs cartent ainsi deux mauvais arguments de
dfense de la capitalisation pour se concentrer sur des arguments