Vous êtes sur la page 1sur 15

Bulletin de l'Association

Guillaume Budé

Alchimie occidentale et alchimie chinoise
Henry Soulard

Citer ce document / Cite this document :

Soulard Henry. Alchimie occidentale et alchimie chinoise. In: Bulletin de l'Association Guillaume Budé, n°1, mars 1970. pp.
185-198;

doi : 10.3406/bude.1970.3086

http://www.persee.fr/doc/bude_0004-5527_1970_num_1_1_3086

Document généré le 17/03/2016

venu du fond des âges et qui subsiste encore de nos jours modernes. (Michel Carrouges. simplement. et extrême-orientales. d'une façon générale et plus sûre. mépris. Mais. en une causerie qui ne veut pas être autre chose qu'une aimable rencontre. La pratique de l'alchimie était commandée. creuset où a bouillonné la pensée. Indifférence. Europe. . voué aux puissances démoniaques. Il serait outrecuidant de vouloir traiter. on peut penser que l'alchimie occidentale est née en Egypte. sept siècles avant le Christ. l'alchimie islamique. des alchimies occidentales. Grèce. mais aussi curiosité. des métaux moins affinés. pour donner des métaux purs. et d'innombrables scories rarement dépourvues de quelques cristaux de vérité. Les grands-pères prodiges. Chine. Campbell Thompson a affirmé qu'une tablette assyrienne. moquerie. portait référence à la fabrication de l'argent. soit pour l'aspect merveilleux de ce royaume. en évoquant le lien probable entre les deux. Cet intérêt est presque toujours nié. Alchimie occidentale et alchimie chinoise Analogies et contrastes Dès que l'on ne travaille pas dans un sillon ouvert depuis longtemps et qu'on quitte les sentiers battus pour aborder l'inexploré. comme une aventure sans fin dont Jung a parfaitement discerné le caractère d'archétype. que l'on veuille ou non être un solitaire ne change rien. l'histoire de l'alchimie et de ses multiples développements. soit pour son intérêt véritable. hostilité . Les écrits de Zozime l'établissent de façon formelle. Ni de donner un cours d'alchimie . tenter de donner quelques aperçus sur la simultanéité dans le temps et les analogies dans la matière. Alors qu'en réalité il ne doit être voué qu'à l'éternel désir de puissance des hommes depuis qu'ils existent. Nous commencerons par ces rivages méditerranéens. Egypte.) Lorsqu'on parle d'alchimie se manifestent chez les hommes des sentiments et jugements fort divers. Inde. C'est un fait humain. on est chassé au loin par une force centrifuge inversement proportionnelle à la force d'attraction des groupes déjà constitués.

qui. ce roi parmi les rois. Isis et Jamblique. Des recettes indiquent des alliages tendancieux de cuivre. dans son Introduction à l'étude de la chimie des Anciens et du Moyen Age. aussi bien que le papyrus de Stockholm. qui consistait à plonger l'alliage d'or et de cuivre dans un bain de sucs végétaux dont les acides faisaient affleurer à la surface une pellicule dorée. Il s'agissait toujours de faire de l'or ou un métal qui en avait l'apparence. Ce document. qui était « Maître des fondeurs d'or et des orfèvres ». présente une traduction des chapitres alchimiques du Papyrus de Leyde. de cadmia (scories du traitement du cuivre) avec l'or. répéter plusieurs fois jusqu'à ce que l'objet ait la couleur désirée. mythiques ou réels. enduire la bague de cette mixture et chauffer . » La chaleur oxydait le plomb qui s'éliminait en litharge et disparaissait : on obtenait une bague plaquée or. ce dieu parmi les dieux. ce qui n'est pas en soi un travail de faussaire. Démocrite et Cléopâtre. transformait le tout en métal précieux? Cette recherche. Un centre de recherches se tenait dans le temple du dieu Ptah. mélangé à d'autres matières. En 1889. il s'agissait en fait de donner à des objets l'apparence extérieure de l'or. même . à Mem- phis. deux parties de plomb pour une d'or . Zozime décrit un fourneau alchimique. Le procédé au mercure était aussi employé . et utile pour faire une jolie bague. Broyer de l'or et du plomb en une poussière semblable à la farine. D'autant plus que le but de la recherche était l'or. je citerai un extrait d'un auteur allemand. Zozime de Pana- polis écrit une encyclopédie de l'alchimie. de l'argent. En l'an 300. donne des centaines de recettes pour la préparation et la falsification de l'or. ni la pierre de touche ne permettent de le découvrir. même si elle est vaine.l86 ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE supervisée par les rois et les prêtres (il en sera d'ailleurs presque toujours ainsi). Berthelot. » Les véritables documents alchimiques anciens dont on ait connaissance sont grecs. pris dans un ouvrage sur l'Amérique précolombienne et concernant le travail de l'or : « Divers procédés de dorure furent employés . de façon à ce que le toucher. mais qui peut très facilement le devenir. qui semble avoir été écrit vers la fin du 111e siècle avant le Christ. L'une d'elles est typique : « Pour donner aux objets en cuivre l'apparence de l'or. des pierres précieuses. mélanger avec de la résine . A titre de curiosité. Peut-être ces chercheurs n'avaient-ils pas le sentiment d'être des faussaires? Peut-être croyaient-ils au pouvoir magique de l'or. et dont les prêtres portaient le titre de « Grand Artisan du marteau » ou « Porteur du secret des orfèvres ». se situent vers l'an 200 environ et commentent essentiellement les travaux de personnages plus anciens. ainsi la « mise en couleurs ». Hermès et Moïse.

nous voyons se dessiner ses éléments fondamentaux qui pendant des siècles seront invariables. venant de l'Est. il tente tous les moyens. couvert par les symboles et la terminologie . tout hermétisme. En même temps apparaît cette symbolique alchimique. que nous citerons encore dans ses beaux travaux sur les anciens alchimistes grecs. Il veut une vie dans l'au-delà et veut avant prolonger sa vie terrestre . » Je m'éveillais et je compris que ces choses concernent l'art de la fonte des métaux. des bains de cendres. dont le nom était le méridien du soleil (l'or ou le cinabre). avec l'aide de Dieu. avide et persévérante. les Visions de Zozime sont déjà des écrits hermétiques : « Me rendormant. Il ne peut imaginer qu'une obscurité éternelle le dévore. et j'aperçus.. la présence des rois et des prêtres. celui qui porte un glaive. Zozime décrit l'alambic de Marie la Juive. dans le Dialogue de Cléopâtre avec les philosophes . qui sera toujours une plaisanterie ridicule pour ceux qui refusent tout ésotérisme. les pratiquent et en attendent une réussite favorable à leur richesse et à leur puissance. la distillation du mercure s'opère. Les alchimistes grecs possédaient des fourneaux. des lampes. de la plus haute spiritualité aux actes matériels les plus élémentaires. la matière assurant l'immortalité. l'homme possède le désir d'immortalité. en ce cercle méditerranéen. ou du moins il s'en persuade. le tribikos . Faut -il s'étonner que l'Inde et la Chine aient voulu. de progrès technique. Et comme je m'approchais du lieu des supplices. L'homme sait qu'il est un chef-d'uvre. Et un autre derrière lui. il a raison. parfois . ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE 187 si elle est uvre de faussaires. est génératrice d'invention. par l'alchimie. presque toujours. et personne encore ne semble penser. des fourneaux à réverbère. une lumière intérieure. Alors. Il pressent qu'il a en lui une âme. portant un objet rond et blanc. dès la prime enfance alchimique. sans aucun doute. » Nous avons à peine dépassé la naissance et. pour que cette chair puisse « être cuite selon la règle et qu'il subisse ainsi son supplice. à traiter l'or en manière d'élixir de longue vie. le bain-marie. brillant et admirable à voir. Berthelot. des creusets. auprès d'un alambic. découvrir le liquide. qui a fait et fera toujours le désespoir des adeptes et des profanes. etc. La recherche de l'or. qui sont une seule et même chose temporelle. était certainement animé d'un autre esprit. L'alchimie spirituelle n'est pas encore née.. C'est un sentiment dont les manifestations vont du sublime au burlesque. et. le secret de la recherche. je vis le quatrième degré et je montais. Des dessins symboliques figurent. qui protègent les travaux. ou une certaine immortalité? Comme le désir de l'or. de la médecine. celui qui portait le glaive me dit : « Coupe sa tête « et partage sa chair et ses muscles.

mis en présence de la pierre. Haoma mazdéen. ce qui est déjà fort remarquable. gardé par un dragon. qui représente l'influence céleste se communiquant à tous les mondes. Il y a donc un aspect végétal de l'alchimie qui poursuit la découverte de l'élixir de longue vie. elle porte le nom de Graal. lui donnera une large part. l'arbre de vie du paradis terrestre. est une pierre précieuse. de Gaufray. La doctrine hébraïque parle d'une « rosée de lumière ». il ne retrouve plus la plante. Nombreux sont ceux qui la recherchent. mais un serpent recouvert d'écaillés neuves. Pour illustrer l'universalité des philtres d'immortalité. Dans les contes orientaux se trouve le motif de la plante apportée par le serpent. Dans la légende du prêtre Jean.. ambroisie grecque. ou de l'arbre de jouvence. La Chine. Anrita des Hindous. Dans l'épopée de Gilgamesh. figure souvent dans les sculptures romanes. la vieillesse et la mort. permettant d'établir que l'alchimie chinoise dérive de l'alchimie occidentale. sortant de l'eau. dans celle d'Ogier le Danois. assyro-babylonienne. Dans un roman du xne siècle. Le serpent assure cette fonction de gardien de la plante merveilleuse. mais ne lui est reliée par aucun contact .l88 ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE du diable. Il est remarquable de constater qu'à une période antérieure de deux ou trois siècles aux premiers écrits grecs existent en Chine des croyances et des procédés que l'on doit appeler alchimiques. Dans l'état actuel des connaissances. et jadis de l'alchimie telle qu'elle était. Au château de Montsalvage.. nous pouvons admettre que l'alchimie chinoise à ses débuts présente un remarquable parallélisme avec l'alchimie occidentale. par laquelle s'opère la résurrection des morts. selon un traité de médecine populaire édité vers 1910. Il est arrivé que ces puissances aient été simultanément utilisées. Nous trouverons plus facilement la plante des collines de Provence qui. qui brûle le phénix et le fait renaître de ses cendres. et d'une « effusion de rosée ». Soma védique. Il faut dire aussi qu'aucune évidence n'est connue. un homme malade se guérit . ou inversement. Gilgamesh veut la découvrir . et parfois par un cerf. un aspic redoutable défend l'arbre d'où s'écoule le baume de jouvence. revenant sur terre. fait vivre cent sept ans. dans le Perceval de Wolfram von Eschenbach. qui donne l'immortalité par son fruit. où il nous faut enfin arriver. il la dépose auprès d'une fontaine où il se baigne . Ceci rappelle les symbolismes alchimique et rosi- crucien de la « Rosée de Mai ». il l'atteindra dans le monde de l'au-delà . qui la voit cesse de vieillir . plante dont le suc protège contre tous les maux. le serpent est parvenu à entrer en possession de la plante de vie . Pensons un instant au caducée. j'évoquerai ces boissons divines. Le symbolisme biblique. plus beau que jamais . c'est un griffon qui doit trouver au paradis la plante qui ressuscitera ses petits tués par un chevalier.

» Il l'avale et tombe instantanément. le maître envoya une lettre aux deux déserteurs pour leur annoncer son succès. Mais la recherche de l'or n'était pas absente. Ils descendirent la montagne. un empereur en interdit la contrefaçon. voudra réaliser cette liqueur de jouvence. en Chine. » Le chien prend la médecine et tombe raide. le chien est mort . Ainsi Po-Yang. Mais le maître. si la composition n'avait pas été justement préparée. Le disciple qui croyait en lui. ils étaient sur le chemin de l'immortalité. si nous en prenons nous mourrons aussi. Des légendes charmantes content les aventures des premiers alchimistes chinois. plutôt que de risquer une mort aussi rapide. Vivre sans prendre la médecine ne vaut pas mieux que mourir par elle. Il faut donc le . il emmenait avec lui trois disciples dont deux avaient une foi douteuse. s'écrie : « Notre maître n'était pas un homme ordinaire. Po-Yang est navré : « La médecine est manquée . ou au moins la longévité. en pren- driez-vous? » Po-Yang répondit : « J'ai abandonné les chemins du monde et oublié ma maison pour venir ici . il savait que. mais pour lui préparer de l'or alchimique destiné à prolonger sa vie. si le chien meurt. Et l'alchimie chinoise naissante. L'opération échoua et l'alchimiste fut disgracié. en 60 avant J. Donc je la prends. Il a pris la médecine et il en est mort . nous n'avons pas atteint la divine lumière . ce ne fut pas dans l'intention d'augmenter son trésor. Alors que sa dérivation de l'alchimie hindoue semble parfaitement évidente. la médecine préparée. ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE 189 connu. est donc un métal précieux parce qu'il assure l'immortalité. Les deux sceptiques décidèrent alors de s'enfuir. s'il ne lui arrive rien. Que faire? » Les disciples lui demandèrent : « Maître. pensant qu'il était préférable de vivre quelques décades de plus. mais il faut d'abord l'essayer sur le chien . si je ne peux devenir immortel. Et lorsque l'empereur. Rencontrant un bûcheron. Il dit à ses disciples : « La médecine d'or est faite. nous nous abstiendrons. je serai honteux d'y retourner. beaucoup plus que l'or. nous en prendrons . ayant tout de même l'intention de faire enterrer décemment leur maître et leur compagnon.000 ans avant J.-C. L'or. puisqu'en 175 avant J. elle contiendrait une proportion de poison qui causerait une mort apparente. voyant cela. et temporaire.-C). il voulut l'essayer et éprouver en même temps la foi de ses disciples . qui vivait dans le Kiang-Su en l'an 120. convoqua un alchimiste à la cour impériale. L'idée d'un élixir d'immortalité figure dans les Védas (1. il a donc fait cela dans une intention déterminée. Les deux déserteurs furent navrés des conséquences de leur peu de foi.-C. Po-Yang avait aussi emmené avec lui un chien blanc . se retira dans les montagnes pour préparer des médecines efficaces . » Il l'avale à son tour et tombe. le compagnon fidèle et le chien blanc revinrent à eux .

l'obtention de la drogue d'immortalité. l'évocation des immortels. la vue et l'ouïe s'affinent. aux collines. L'alchimiste doit jeûner cent jours. ministre de sanctification ». derrière la maison .-C. c'est l'immortalité ». On dit que sous le règne de Wenti. la faim n'est plus ressentie. Les fourneaux eux-mêmes devinrent des juges. et revenons aux jardins. et accordée par faveur impériale aux hauts dignitaires utiles. vivre dans la solitude. C'est une aristoloche. par le désir de découverte des îles lointaines où vivaient les immortels. où sont les plantes aux vertus magnifiques. c'est aussi une ascèse pour ceux qui prendront la drogue. et la plus grande peine infligée à un condamné était de le faire bouillir dans cette sorte de fourneau. Le nom chinois Jen-shen provient d'une ressemblance plus ou moins imaginée de la racine avec une forme humaine et à certaines influences astrales que l'on dit provenir de la constellation d'Orion. Atractylis. et on peut marcher sur les eaux. Massignon écrit ceci : « L'affinité s'imposait à priori entre ces deux drames légendaires de l'expérience humaine. longévité. se purifier avec des parfums. les opérations alchimiques sont toujours en rapport avec la délivrance du temps. eau de jouvence. âgée. « L'or. Jen-shen ou Shen-tsao. C'est donc une ascèse pour lui . guidées par la quête de l'élixir. quelques plantes et recettes de longue vie : Alisma plantago (plantain d'eau). lorsqu'ils étaient malades et qu'un traitement ordinaire ne pouvait les guérir. La déesse du fourneau alchimique était une belle femme. Nous sommes allés très loin et très haut . Est-ce si loin de la quête du Graal? Ainsi naît l'alchimie spirituelle . par le simple fait qu'une opération sacrée s'accomplissait en eux . La médecine par excellence. souvenons-nous de l'aspect végétal de l'alchimie. virilité. agent de transmutation universelle. et l'ascète en quête d'un esprit. Entre dans la composition de divers élixirs de félicité. dit un adage védique . Trois opérations sont solidaires : la préparation de l'or. en Chine. obtenir l'aide d'entités spirituelles. celui de la science et celui de la mystique . leur vie étant en danger aussi bien que leur utilité.) à Shang Tang dans le Shensi. entre l'alchimiste en quête d'un élixir. Bien des quêtes spirituelles ont été motivées. de la dynastie Sui (581- 601 avant J. les cheveux noués au sommet de la tête. réservée à l'empereur et à sa maison. Panax gin-seng. prises dans un traité de médecine chinoise et végétale. ils pouvaient reconnaître la vertu. la vie est prolongée. le corps devient léger. celle du « dernier ressort » lorsque toutes les autres ont échoué . habillée de vêtements rouges. Voici.190 ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE préparer et invoquer en même temps les dieux. le visage rayonnant. Si l'on en prend pendant une longue période. aux champs.

dilatait le cur. Les pilules des quatre précieux grands esprits. selon les règles de la géomancie et la combinaison des éléments. La légende raconte que Hsia-Chi prit ces pilules et atteint l'âge de sept cents ans. ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE 191 d'une certaine personne. éloignait la peur. et elles doivent le prouver à celui qui pourra les avaler. pouvait prolonger la vie. l'une ayant dans sa bouche un morceau de gin-seng. on déterra la racine . élargissait la compréhension. fait qu'on l'appelle parfois « bambou des lièvres » ou « bambou des daims ». Le meilleur gin-seng vient de Mandchourie . feuilles. une voix implorante. donnerait l'immortalité. Esprit de la Terre. on entendait chaque nuit une voix d'homme. elle avait la forme d'un homme. terre et le gel . la plante est alors la vraie. Le premier est réservé à l'usage impérial et coûtait alors deux cent cinquante fois son poids en argent. une décoction. par des voix et d'autres phénomènes magiques. chassait les mauvaises effluves. astragalus cuit dans du lait de femme . avec une voix humaine . Les Chinois affirmaient que le gin-Seng apaisait les « esprits malfaisants ». . le soleil. récolter les noyaux. Composée avec l'amande de noyaux d'abricots . Pousse dans les montagnes . la racine est administrée en poudre ou mélangée au vin. Les pilules de l'abricot d'or (vieille formule des alchimistes). Les Taoïstes tenaient cette plante en haute estime et l'appelaient la « Nourriture des Immortels ». et mélanger avec de la pulpe de dattes. mais leur incroyance est due à leur refus de purifier leurs curs. et l'autre rien. on l'appela alors T'u-shing. et à quelque distance on trouva un fort beau plant de gin-seng. cryptotaenia passé à l'alcool et rosa loevigate confit dans de l'urine d'enfant. Des recherches furent faites. pour trouver la véritable plante. La racine est récoltée au printemps et à l'automne. sa feuille. en étant guidé par des étoiles. Les hommes ne croient pas cela. eau. ensuite de Corée. rendait les yeux brillants et pris pendant un temps suffisant revigorait le corps et prolongeait la vie. feu. La légende suivante dit ceci : L'empereur Huang-Ti demande un jour à l'un de ses conseillers s'il connaissait une plante qui. surtout ceux qui ont une amande double. On dit que. et c'était cela qui appelait la nuit. alors que l'autre est las. ressemblant à celle du bambou. Haricots sauvages bouillis dans l'eau des bains d'un bain public . Après avoir parcouru deux ou trois kilomètres. fruits sont comestibles. On dit que ces pilules sont toniques. Des histoires fabuleuses disent que l'on a découvert des endroits où le Cin-seng poussait de façon extraordinaire. Racine. Huang-ching. avec quatre extrémités parfaites et complètes . employer pour les traiter de l'eau coulant vers le Sud . si on la mangeait. Polygonatum canaleculatum. fleurs. Le conseiller répondit que la plante du grand principe mâle. puis devint immortel. un long processus de préparation . élevait l'âme. deux personnes se promènent ensemble. choisir durant l'hiver un abricotier entouré d'influences bénéfiques. En creusant le sol à une profondeur de cinq pieds. une fermentation. si celui qui a le gin-seng dans sa bouche n'est pas fatigué. En médecine.

qui n'est pas Hg . prises pendant quelque temps. pin et résine) un cenne. Le plomb est l'aïeul des cinq __ Cette théorie a précédé en métaux : or. étain zinc. La plomb et les métaux. animaux. grosses comme un bol. sont une pure substance éthérée et. argent fluide. assurent une contenance joyeuse et un visage rubicond. sèche ou humide. Prises pendant un an. l'uvre est ac- terre et du soleil complie.. l'exhalaison d'Aristote. prises pendant un an. la plante du grand principe femelle. des ber : « le mercure végétal ». grosses comme trois paniers. vieilles. appelées « l'oncle de la colline ». font tomber les vieilles dents et pousser de nouvelles. prises pendant un an. larges comme une cuvette. philosophes. nommées « frères de la colline » . eau. elles sont grosses comme le poing et sont nommées « l'esclave de la montagne ». Doctrine alchimique d'Avi- pier. rendent la jeunesse et font courir comme un cheval. nous montrent une série d'analogies dans la nature et les vertus réelles ou supposées des matières traitées. les études de Berthelot sur les Lapidaires chinois. A trois cents ans. fer. argent. alun ou mercure. Alchimistes gréco-égyptiens . Le Polygonum multiflorum. ton . elles préservent la couleur des cheveux et de la moustache. A cent ans. qui complètent celles de François de Mély. Le Kl sous forme solide forme le plomb bleu visqueux à l'état de transformation. A cent cinquante ans. métaux. Nous avons : CHINE EGYPTE . c'est la plante rhus.. ont des propriétés mystérieuses. qui malheureusement ressemble beaucoup à l'autre. A deux cents ans. La matière première de Pla- cipe Kl et l'or de la terre. nénuphar. elle produit le vient de l'or et du jade. Egypte celle du mercure des plomb. terre. grosses comme un panier. « l'esprit de la montagne ». faisait mourir dès qu'on la mettait dans sa bouche .GRÈCE La pierre est la racine du prin. prises pendant un an. assurent l'immortalité sur terre. au point qu'on les confond parfois lors de la récolte. CHINE feu. A cinquante ans. des végétaux (pour. Le mercure âme des métaux. La partie bonne du Kl de. cuivre.192 ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE C'était le huang-ching. partie mauvaise du Kl devient de l'arsenic. la lune. D'autre part. « le père de la colline ». Doctrine alchimique de Ge- On retire des minéraux. Si une divergence existe entre les buts poursuivis par l'Orient et l'Occident. Ses racines. bois par union du YIN et axiome d'Hermès : par le mâle du YANG et la femelle. L'effet est naturellement désastreux.

Alchimistes grecs. Le duc de Brunswick. Le cinabre CHEN-CHA. Alchimistes d'Occident. rendait féroces les princes. Les vapeurs du YANG rouge Les exhalaisons d'Aristote.000 livres au sieur de Pézerolles pour faire des travaux de transmutation. ils en auraient tiré gloire et honneur. malachite. qui fit appel au général Paykill. des princes allemands . du pourpier. était alchimiste. L'aumônier de Louis XIII. il n'y avait pas de pardon. Les vapeurs du YANG vert (orpiment) . tous furent royalement escroqués. Charles IX eut plus de chance : ayant avancé 120. Ce mercure confondu avec liqueur d'immortalité. Les pierres qui changent le fer Alchimie occidentale. Le temps passe. de la pierre en métal. il fut rattrapé. car l'espérance de l'or. Est-ce vrai. extraction du mercure. Talc = mère ou salive des Écume lunaire des Grecs. L'or peut être tiré du mercure. alchimiste renommé. Henri IV et Henri VI d'Angleterre. teinture). Edouard IV. Transformation dans la terre Les exhalaisons d'Avicenne. le cor délier Gabriel de Castaigne. en cuivre (coloration. Influence préservatrice Occident. Gustave-Adolphe de Suède et Charles XII. Bulletin Budé l3 . mais la semence d'argent. Urine d'enfant. l'électeur Auguste . celui-ci s'enfuit un peu trop vite avec le magot . qui sert à la transmutation. S'ils échouaient. fait brûler dans une cage de fer dorée une femme alchimiste. (réalgar) . jugé et pendu. Ingrédient Corail = Jupiter Idem. nuages-vapeur de l'étoile po- laire. le roi Charles V de France . Les princes d'Occident protègent et entretiennent les alchimistes : Alphonse X de Castille. ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE 193 vulgaire. qui s'entourait d'une cour d'her- métistes et protégeait ses alchimistes de Prague . est-ce faux? Faut -il penser que la tradition de la fausse monnaie royale était fort ancienne et que de l'or miraculeux apparaissait souvent en période de disette monétaire? Beaucoup d'alchimistes étaient malchanceux. déçue. S'ils avaient réussi. la reine Elisabeth. vitriol bleu. en 1575. Marie de Médicis . Quelques fortunes d'origine alchimique sont pourtant citées : l'empereur Rodolphe.

En même temps. j'ai admis que si l'immortalité est hors de la portée des hommes elle appartient sûrement à certains courants de pensée. à partir des contacts avec l'empire arabe. après avoir pris un breuvage d'immortalité composé avec des produits mercuriels. L'échec entraînait presque toujours une accusation de sorcellerie . il souffrirait sur . la doctrine des souffles. l'immortel ne peut vivre longtemps parmi les hommes ordinaires . est le résultat d'une extraordinaire ascèse spirituelle et corporelle . A la fin du xive siècle. battu. prolonger la vie. on sait trop que cette immortalité n'existe pas . Nourrir le corps. Mais tout n'est pas réussite. En Angleterre. déchiré à coups d'aiguilles et de tenailles rougies au feu. il ne fait pas d'ombre. le Ciel jaune gouvernant le monde à la place du Ciel azuré. Au XIIe siècle. Lorsqu'on absorbe le cinabre parfaitement pur. dans l'étude des travaux d'Henri Maspéro. paradis sur terre. dynastie des Song. il faut entrer en contact avec le principe premier . j'ai découvert cette prédiction taoïste qui prend en ces jours un visage précis. Pour le plus grand nombre. au IXe siècle. Alexandre Sethon est torturé. Lorsque. nourrir le principe vital . aux vme et ixe siècles. la chair de jade. les os deviennent d'or. comme elle n'était destinée qu'à lui seul.-C. un Grec est supplicié à minuit sur une place publique . Quatre empereurs de la dynastie des Tang. il peut voler sur les nuages . dès le 11e siècle. sans être atteint par la mort . ou la religion taoïste a joué un rôle important dans l'alchimie chinoise. pour qu'il dure éternellement. fondateur de la dynastie des Ming. et le corps est incorruptible. de faire du bien aux hommes et de remplir tous ses devoirs. ses deux chiens noirs sont jugés et tués à coups d'arquebuse. les procédés respiratoires. l'alchimie. fin du ciel azuré. en 1595. la réussite était d'essence divine. pour les taoïstes. d'où les recettes. depuis le 111e siècle avant J. Paradis du ciel jaune. « Ce qui ne veut pas dire que l'adepte vit indéfiniment dans sa maison parmi les siens. la diététique. les formules. Cet empereur était de haute moralité . on participe alors à son immortalité. son corps est léger. les taoïstes offrent à l'empereur Houng-Wou.194 ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE A Munich. Que se passe-t-il en Chine? La recherche de l'élixir de longue vie se poursuit . l'alchimie est enseignée officiellement. La philosophie. la recette de l'élixir . il la refuse. disant que le seul secret d'immortalité était de pratiquer la vertu. éviter la mort. meurent empoisonnés. Mais il convient de rappeler que. nourrir l'esprit par la méditation et la vision intérieure. l'alchimie est florissante. brûlé au plomb. L'immortalité. Nourrir le corps. il s'agissait seulement de préserver. il était aussi prudent. Tchang- Kio prédit l'événement de la Grande-Paix Tai-Ping. uni au Tao éternel. Les rites et cérémonies de cette époque sont peu connus.

R. père du rationalisme. Haggard (She). jeunesse éternelle . et la médecine classique. à une sublimation du corps et de l'esprit. rassurante et sage. Mais est-ce tellement désirable? Si les alchimies occidentale et chinoise ont adopté. c'est une curieuse lecture. légende du Juif errant. personne n'est oublié par le temps. la dissolution . l'Antinéa de Pierre Benoit conserve sa jeunesse aux dépens de la vie même de ses amants successifs. J. qui prolonge indéfiniment la vie de l'adepte . aurait ensuite vécu comme ermite en Laponie. qui retournent à la lumière éternelle. des voies différentes. Ce sont des légendes. qui. Les plus célèbres alchimistes. de Cagliostro. il fait semblant de mourir et laisse derrière lui un sabre ou un bâton auquel il a donné toutes les apparences d'un cadavre que les siens pleurent et enterrent » (H. Immortalité physique. les légendes. ayant réussi à fabriquer l'élixir. Nous arrivons au summum de la réalisation alchimique. Dans l'histoire de la pensée et de la littérature occidentales. L'épée est le symbole du rayon lumineux qui peut désintégrer et ressusciter toute chose. qui dure quarante jours .. Farrère accorde au comte de Saint-Germain l'usage de la captation du fluide vital d'êtres jeunes. ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE 195 terre des effluves impures exhalées par les hommes ordinaires. n'était plus le but immédiat ou à une échéance plus ou moins longue. disons de l'âme. il ne faut pas toujours leur donner une interprétation littérale. ou la vie prolongée. les réalisations d'immortalité sont nombreuses. auraient réussi à obtenir l'élixir de longue vie : Nicolas Flamel. Cagliostro. pour ne pas troubler le monde. En fait. elles se sont rencontrées avec l'alchimie arabe qui les a mises en contact dans l'aventure commune de l'ascèse spirituelle. annoté par le Dr Marc Haven. Le rituel de la maçonnerie égyptienne. Légende de Faust. Hilton (Lost Horizon). Cette étrange doctrine de la « dissolution du cadavre et de l'épée » serait la dissolution du corps humain par voie alchimique et sa reconstitution ou sa résurrection sous une forme extrêmement épurée. Maxime de Beringheld). visible ou invisible. le comte de Saint-Germain. et. maintient l'homme dans les délais normaux de la vie.. l'immortalité. Maspero). selon la tradition. décrit le processus du traitement. mort en 1650. La transmutation était celle de l'esprit. Alors il part vers le royaume des Immortels . Les écrivains ont exploité le thème : Balzac (Le centenaire. Far- rère (La maison des hommes vivants). L'or n'était plus recherché pour la richesse qu'il représente . Bulwer Lytton (Zanoni). elle ne garantit pas la jeunesse éternelle sans doute. le dépouillement du vieil homme. dans leurs premiers siècles. les récits. de mieux en mieux . Il est amusant de noter qu'une même légende s'attache à Descartes. légende du Hollandais volant.

on l'apprenne. et certains écrivent d'excellents ouvrages.. l'initié. des groupes. des réimpressions des vieux textes et de leurs gravures symboliques. de la façon la plus naturelle. En Occident. toute sa confiance. il ignore l' auto-affirmation. En Inde. La trompée. Claude d'Yge sont connus. Paris dans l'île Saint-Louis. des chercheurs solitaires. Mircea Éliade. son compagnon. des ouvrages. Car. aussi bien que les classiques études de Maspero. au delà de celui qu'on connaît. l'intérêt de curiosité. les hommes désirent que l'on sache ce qu'ils sont . mais l'action est sortie du rêve. L'hermétiste suit une voie toute différente . qui animée par l'esprit rationnel des encyclopédistes ¦ détestait la maçonnerie. son amante . En Angleterre. incommunicable. lorsqu'ils agissent. l'alchimisme. à Hambourg. et Le chaman de Sibérie. s'intéressent aux documents. la très sérieuse revue Ambix . Catherine II écrivit également un pamphlet antimaçonnique : Le secret de la société « Antiabsurde » dévoilé par quelqu'un qui n'en est pas. qui ont aussi leur ésotérisme. Expérience personnelle. dont la vie n'est ni visible ni pénétrable . Il est libéré. plus dirigées vers l'ésotérisme. Si des réformes devaient être faites. on peut posséder tout son cur. « on peut être son ami. Elle écrivit en français trois pièces de théâtre : Le trompeur. les alchimistes . ou tend à se libérer.196 ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE « solve ». au Maroc s'étudient encore des transmutations. où Cagliostro est baptisé du nom de Kalifalkgerston. et parfois mieux encore. dans la vie présente. Par définition. Les noms de Canseliet. Pour connaître cet autre. avec un certain succès. le rêve de la victoire du ciel jaune sur le ciel azuré se poursuit. des revues traitant d'alchimie. tout en vivant avec les hommes. Les pièces ont été jouées à Moscou. que. est un être occulte. d'une certaine mesure humaine . font des communications. Au Venezuela. Cagliostro. leurs théories risquaient de troubler son pouvoir absolu. suivie de « coagula » la renaissance. à Nice. nous connaissons le succès. en Chine. le person- nalisme ». La tradition des fils d'Hermès continue. offre tant de combinaisons financières possibles. où il devient le chaman Amban- Laï. Serge Hutin. et aucun de leur mille échelons n'assure une élévation de l'âme ou de l'esprit vers . elle seule pouvait les prévoir et les ordonner. dut affronter l'attitude de Catherine II. Et. le frère de l'un de mes amis poursuit des années la fabrication de l'or alchimique. dans le Var. des sociétés. Alors que la recherche de l'or ordinaire. en généial. durant son séjour en Russie. Pourtant il restera un autre. dont on ne peut avoir ni confirmation ni preuve. et qu'on applaudisse. il faut pénétrer dans son royaume. l'hermétiste.. Ful- canelli.

organisée par les « Entretiens de Bi- chat ». Nous les avons photographiés . mais aussi d'en discerner les faiblesses. était un hommage rendu aux antiques chercheurs de secrets. Jung l'a exécutée et érigée en témoignage de reconnaissance. Mais c'est très bien ainsi. Il permet en tout cas de mieux cerner le rationnel. elle est bon marché. leur déchiffrement est difficile. doyen de la Faculté. dont l'origine est provençale ou espagnole. cette strophe latine d'Arnaud de Villeneuve. d'en apprécier la grandeur. la date fatidique de Nostradamus et des symboles alchimiques identiques à ceux que cite Fulcanelli. où l'on retrouve la barque d'Isis. ses murs intérieurs sont marqués de graffiti. Mais ceux qui savent ne l'en aiment que mieux. » Dans un village de Provence est une grande et ancienne maison. du progrès. suivant les historiens (qui ont chacun les meilleures preuves pour justifier leurs dires) en est la plus grande figure. le professeur Cordier. Car. chargée d'histoire . des ouvrages et des estampes admirables. C'est aussi une approche de la connaissance de ces tenaces invariants de la pensée humaine. d'humble apparence. En ce qui concerne sa valeur. C. qui subsistent au travers des civilisations. des appareils anciens. Qui les a gravés sur ces murs anciens? Qui a habité cette demeure? Est-ce une maison philosophale? L'intérêt pour l'irrationnel peut paraître inutile et vain. dont voici la traduction : Voici la pierre. Jung. au portail de sa maison de Bollingen. des manuscrits. inaugurait à la Salpêtrière l'exposition des « Médecins-Alchimistes ». chimérique sans doute en ses rêves de transmutation et de panacée. La Provence a sa place dans le royaume alchimique. ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE 197 cette claire lumière dont rêvent les hermétistes. dont j'ai cité au début de cette causerie les importants travaux sur La psychologie et l'alchimie.. sans distinction de race ou de lieu. Rien n'empêche de rire avec Rabelais et Érasme lorsqu'ils . en l'an 1950. comme l'a écrit Littré : « L'alchimie. Les imbéciles la dédaignent. Cette manifestation. le pentagramme. qui nous ont donné tant de réalités pratiques. fut pourtant singulièrement féconde en faits positifs. a sculpté lui-même.. G. Arnaud de Villeneuve. J'ajoute que c'est en Provence que Mme Jung vécut alors qu'elle faisait ses études sur le Graal. Le 27 septembre 1964. qui était en fait une présentation de l'alchimie. des matières utilisées. En latin toujours : En souvenir de son 75e anniversaire.

Vegetable Kingdom. Shangaï. Die Lbsung der Leichname und Schwevtcr (photocopie faite à l'Université de Heidelberg et transmise par le professeur Richard Moser). Jung. Dr Pfizmaier. ils m'ont donné beaucoup. de Mély. par les moyens qu'il vous plaira de choisir. Rituel de la maçonnerie égyptienne. 1963. . Berthelot. Bibliographie Henri Maspero. qu'elle soit taoïste ou chrétienne.J. Serge Hutin. Les lapidaires de l'Antiquité et du Moyen Age (Journal des Savants. je ne vous souhaite pas d'or. I948. Dr Marc Haven. Nice. . Londres. Stuart. et lettres personnelles. par F. Je vous remercie. C. Étude sur l'ouvrage de E. Journal of the Society for the study of Alchemy and Early Chemistry. iiermétique. Éditions traditionnelles. The Alchemists. nos 11-12. La tour Saint-Jacques. Je terminerai par un salut à tous les hermétistes . Sir Gérard Heym. Et pour vous. Sherwood Taylor. diplômé de l'École nationale des Langues orientales. Les techniques de rajeunissement et d'immortalité. A. Il ne peut donc y avoir de conclusion à cet aspect éternel d'une voie de l'humanisme. docteur de l'Université de Paris.I98 ALCHIMIE OCCIDENTALE ET ALCHIMIE CHINOISE ironisent au sujet des faiseurs d'or. 1896). Chinese Materia Mcdica. Londres. Alchemy. G. Rien n'empêche de partager la spiritualité d'une tendance vers l'ascèse. . Paris. G. Evola. de G. Cagliostro et Catherine II. Mélanges posthumes sur les religions et l'histoire de la Chine. . Préface du Dominicain blanc. Director of the Sciences Muséum. Editor of Arnbix. qui avez si patiemment supporté cette causerie incomplète. Wilfrid-René Chettoui. 1966. 191 1. Rév. La tradition . Gallimard. Ma vie. mais une longue vie et l'immortalité que vous pouvez espérer. Meyrink. Paris. Henry Soulard.