Vous êtes sur la page 1sur 3

EXTRAIT DU GUIDE POUR LES ETUDES DE GEOTECHNIQUE ROUTIERE RELATIF AUX PLATE-FORMES ET AUX CHAUSSEES VOLUME : II A L’USAGE DES GEOTECHNICIENS

AUX CHAUSSEES VOLUME : II A L’USAGE DES GEOTEC HNICIENS III.1 TACHE N° 1 : DEFINITION

III.1 TACHE N° 1 : DEFINITION DU MOUVEMENT DES TERRES

a) Définition Cette étude a pour but d’élaborer un tableau de correspondance des déblais et remblais, prévoyant les conditions d’extraction et de réutilisation des sols meubles ou rocheux qui seront précisées en début d’exécution des travaux. A partir de ce tableau de correspondance, le projeteur pourra élaborer un ou plusieurs mouvements des terres, suivant diverses hypothèses (traitement, emprunt, types d’engins, période de terrassement, etc…).

EXTRAIT DU GUIDE POUR LES ETUDES DE GEOTECHNIQUE ROUTIERE RELATIF AUX PLATE-FORMES ET AUX CHAUSSEES VOLUME : II A L’USAGE DES GEOTECHNICIENS

b) Déroulement de l’étude L’étude se déroule suivant l’organigramme suivant :

L’étude se déroule suivant l’organigramme suivant : Cas a Fin calage de la ligne rouge Exploitation
Cas a Fin calage de la ligne rouge Exploitation des données Données de l’avant projet
Cas a
Fin calage de la
ligne rouge
Exploitation
des données
Données de
l’avant projet
Tableau de correspondance
Etudes
complémentaires
Cas b
reconnaissance et
essais

ACTIVITE 1 : Collecte des données issues de l’avant-projet

A partir de ces données, on juge de l’homogénéité des sols rencontrés.

Dans le cas b : site hétérogène, il peut s’avérer nécessaire de compléter les informations recueillies au niveau de l’avant-projet.

Il est d’ailleurs probable que cette conclusion ait déjà été présentée enfin de tâche n° 1 de

l’étude d’avant-projet.

ACTIVITE 2 : Etudes complémentaires Dans le cas b, un programme de reconnaissance in-situ et d’essais (in-situ et en Laboratoire) doit être élaboré. Les moyens de reconnaissance sont ceux déjà décrits en avant-projet (voir II.1). Compte tenu de l’hétérogénéité déjà constatée, il convient de resserrer la reconnaissance afin de mieux maîtriser les variations des différents paramètres (nature du sol, profondeur des couches, etc…). dans les déblais importants et pour étudier les variations dans le profil en travers, les reconnaissances sont multipliées, on pourra atteindre en moyenne 1 sondage tous les 50 à 100 m avec parfois 2 à 3 sondages sur le même profil en travers. Dans le cas des sols rocheux, il peut être prévu un chantier expérimental (tir, rippage, etc…) dans une zone représentative et pour autant que le volume (donc le coût) des travaux le justifie. Les essais à réaliser sont ceux décrits à l’avant-projet. Ils doivent permettre de recaler tous les sols rencontrés avec ceux décrits en avant-projet et éventuellement définir les nouvelles familles de sols qui auraient pu apparaître (voir II.2 et II.3). La reconnaissance et les essais exécutés doivent permettre (voir tâche n° 1 de l’avant –projet – Activité 4) :

EXTRAIT DU GUIDE POUR LES ETUDES DE GEOTECHNIQUE ROUTIERE RELATIF AUX PLATE-FORMES ET AUX CHAUSSEES
EXTRAIT DU GUIDE POUR LES ETUDES DE GEOTECHNIQUE ROUTIERE
RELATIF AUX PLATE-FORMES ET AUX CHAUSSEES
VOLUME : II A L’USAGE DES GEOTECHNICIENS
ET AUX CHAUSSEES VOLUME : II A L’USAGE DES GEOTECHNICIENS - de compléter les coupes de

- de compléter les coupes de sols par déblais et suivant les profils en travers, si nécessaire, pour les sols meubles et rocheux,

- de positionner les nappes avec leur variation,

- de compléter l’identification des familles de sols.

ACTIVITE 3 : Exploitation des données Les résultats de la tâche n° 1 de l’avant-projet seront complétés, à savoir :

- description et délimitation de tous les types de sols rencontrés,

- évaluation des techniques d’extraction et de réutilisation des sols meubles et sols rocheux (II.5 et II.6),

- définition des travaux à effectuer au niveau de l’assiette des remblais et de l’arase des déblais,

- définir les ouvrages spécifiques de protection des talus.

Enfin il doit être présenté un tableau de correspondance définissant pour chaque type de sols localisé les prescriptions à respecter pour leur mise en dépôt ou réutilisation. C’est à partir de ce tableau de correspondance que le projeteur choisira la ou (les) stratégie (s) de terrassement et calera la ligne rouge définitive, ce qui permettra de connaître l’équilibre du mouvement des

terres avec son éventuel déficit ou excès.