Vous êtes sur la page 1sur 35

Décret fluide frigorigène

Décret 2007-737
Du 7 mai 2007

jpf – rv di afpa
Sommaire
• Antériorité du décret
• Objet du décret
• Champ d’application
• Composition du décret
• Analyse du décret : le confinement
• Analyse du décret : la traçabilité
• Analyse du décret : les acteurs
• Analyse du décret : les sanctions pénales

jpf – rv di afpa
Antériorité
• Ce décret abroge
– le décret portant le numéro 92-1271
• du 7 décembre 1992.
– à l’exception des articles 4, 5 et 6 qui continuent de s’appliquer
jusqu’au 4 juillet 2008.
– le décret du 30 juin 1998.
– l’arrêté du 12 janvier 2000

jpf – rv di afpa
Article 4 – 5 – 6 du décret 92-1271
• Article 4 : les entreprises d’intervention sur des circuits contenant des
fluides frigorigènes doivent être inscrits en préfecture. L’inscription est
valide 5 ans.

• Article 5 : les conditions de capacité professionnelle sont l’obligation pour


le chef d’entreprise ou l’intervenant travaillant pour celui-ci :
– Être titulaire d’un diplôme, certificat ou attestation délivrée par les centres
agréés par le ministère.
– Ou être titulaire d’une attestation équivalente délivrée par un des états
membres de la CE.
– Justifier de six années de pratique professionnelle sur les équipements visés
et d’une attestation de formation à la récupération des fluides frigorigènes.

• Article 6 : les entreprises d’intervention sur des circuits contenant des


fluides frigorigènes doivent être titulaires d’un certificat d’assurance
qualité délivré par un organisme certificateur (commission nationale CFC
de l’AFF).

jpf – rv di afpa
Objet du décret
• Certains fluides utilisés dans la réfrigération et la
climatisation présentent des risques importants :
– pour la couche d’ozone (CFC, HCFC),
– en tant qu’ils contribuent de façon importante à l’effet de
serre (HFC).
• L’utilisation de ces fluides est encadrée par des
textes internationaux et communautaires et en
particulier :
– règlement 2037-2000 relatif aux substances qui
appauvrissent la couche d’ozone,
– règlement 842-2006 relatif à certains gaz fluorés à effet
de serre.

jpf – rv di afpa
Réglementation fluide
• Les deux textes qui régissent la réglementation des
fluides sur le marché européen.
– Le règlement européen n° 842-2006 du parlement
européen, du 17 mai 2006, relatif à certains gaz fluorés à
effet de serre, elle est appelée règlement F-Gas.
– Le décret français n° 2007-737du 7 mai 2007 relatif à
certains fluides frigorigènes à effet de serre utilisés dans
les équipements frigorifiques et climatiques.
• L’objectif de ces deux textes est de garantir :
– le confinement,
– la traçabilité,
des fluides frigorigènes.

jpf – rv di afpa
Champ d’application
• Équipements de réfrigération et de
climatisation (fixe et mobile), ainsi que les
pompes à chaleur, qui contiennent les fluides
frigorigènes suivants :
– Chlorofluorocarbures (CFC) « ex : R 12 »,
– Hydrochlorofluorocarbures (HCFC) « ex : R 22 »,
– Hydrofluorocarbures (HFC) « ex : R 134 ».

jpf – rv di afpa
Composition du décret 2007-737
• Le décret régissant l’utilisation des fluides
frigorigènes est composé de :
– Décret 2007-737 en date du 7 mai 2007.
– Arrêté paru :
• Arrêté du 7 mai 2007 relatif au contrôle d’étanchéité.
– Arrêtés à paraître :
• Arrêté du .........relatif à la déclaration annuelle des organismes
agréés, des distributeurs de fluides frigorigènes et des producteurs
de fluides frigorigènes et d’équipements contenant des fluides
frigorigènes.
• Arrêté du .........relatif à la délivrance des attestations de conformité
des opérateurs prévues à l’article 13 du décret 2007-737.
• Arrêté du .........relatif aux agréments des organismes prévus à
l’article 15 du décret n° 2007-737
• Arrêté du .........relatif aux modalités d’attribution de la certification
des organismes évaluateurs dans le cadre du décret 2007-737
jpf – rv di afpa
Analyse du décret

Le confinement

jpf – rv di afpa
Le confinement
• Objet du confinement
– Le confinement d’un équipement frigorifique signifie :
– À la fabrication :
• Garantir l’étanchéité du circuit frigorifique,
• Prévoir les moyens permettant de transférer le fluide sans en
disperser dans l’atmosphère.
– Lors de la mise en service et la maintenance :
• Garantir l’étanchéité du circuit frigorifique par des contrôles
obligatoires selon le décret,
• Utiliser les moyens permettant de transférer le fluide sans en
disperser dans l’atmosphère.
– Lors du démantèlement :
• Récupérer le fluide avant le démantèlement sans en disperser
dans l’atmosphère.

jpf – rv di afpa
Le confinement
• Les moyens
– Les moyens pour assurer le confinement d’un
équipement frigorifique sont :
• Le personnel,
• L’outillage.

jpf – rv di afpa
Le confinement
• Les moyens : le personnel
– Article 14 du décret 737-2007.
– L’opérateur satisfait aux conditions de capacité
professionnelle lorsque chaque personne qui intervient sur
le circuit fluide frigorigène d’un équipement frigorifique est
titulaire dans les domaines du froid ou de la climatisation :
• soit d’une attestation d’aptitude, correspondant aux types
d’activités exercées et aux types d’équipements utilisés, délivrée
par un organisme certifié,
• soit d’un diplôme, d’un titre professionnel, d’un certificat de
qualification professionnelle ou d’une certification enregistrée au
répertoire national des certifications professionnelles
correspondant aux types d’activités exercées et aux types
d’équipements utilisés,
• ou délivré dans un des Etats membres de l’Union européenne.
jpf – rv di afpa
Le confinement
• Les moyens : le personnel
– La F-Gas et le décret 737-2007 nous définissent ce calendrier de mise
en application pour la capacité professionnelle
F.Gas Décret 737-2007
Préparation des arrêtés :
• Contrôle d’étanchéité, • Organismes agréés
4 juillet 2007 • Mise au point des • Organismes certificateurs
programmes de formation • Attestation de capacité
• Transmission annuelle
• Fin de la procédure
Formation et certification des d’inscription en préfecture
4 juillet 2008 personnels manipulant des
fluides frigorigènes • Démarrage de la délivrance
des attestations de capacité
Toutes les interventions
4 juillet 2009 doivent être réalisées par du Fin de l’agrément préfectoral
personnel reconnu compétent
jpf – rv di afpa
Le confinement
• Les moyens : l’outillage
– L’outillage nécessaire pour le confinement selon les
activités est défini par arrêté.
– Dans le cas des équipements frigorifiques fixes et
embarqués nous aurons :
• détecteur de fuites conforme à la norme EN 35422,
• station de charge et de récupération conforme à la
norme EN 35421,
• bouteilles de récupération par type de fluide,
• outillage conforme à la norme EN 378 1 à 4,
• manomètres, thermomètre et balances de précision 5%,
• Flexibles avec obturateurs.
– La détention de l’outillage doit être associée aux factures
prouvant la propriété.
jpf – rv di afpa
Le confinement
• Contrôle du confinement
– Deux cas de contrôle selon l’article 4 du décret pour tout équipement
de charge > à 2 kg.
• Contrôle après intervention :
– lors de la mise en service,
– lors de modifications importantes,
– lors de maintenance intervenant sur le circuit fluide frigorigène.
• Contrôle périodique d’étanchéité selon l’article 3
Charge en fluide frigorigène de l’équipement
> 2 kg > 30 kg > 300 kg
1 fois tous les 1 fois tous les 1 fois tous les
Contrôle
Périodicité des

12 mois 6 mois 3 mois


contrôles

Contrôle en présence
d’un détecteur fixe
1 fois tous les 1 fois tous les 1 fois tous les
(l’équipement est
obligatoirement dans un 12 mois 12 mois 6 mois
espace confiné selon l’arrêté
du 7 mai 2007) jpf – rv di afpa
Analyse du décret

La traçabilité

jpf – rv di afpa
La traçabilité
• Objet de la traçabilité
– La traçabilité est le suivi de l’évolution d’un fluide
frigorigène depuis sa mise sur le marché jusqu’à
sa sortie de l’équipement.
– Cette sortie de l’équipement peut être :
• Accidentelle lors d’une fuite, dans ce cas :
– la quantité de fluide réintroduite sera déclarée sur la fiche
d’intervention,
– les moyens permettant de garantir l’étanchéité doivent être mis
en œuvre.
• Lors d’un démantèlement, dans ce cas :
– la totalité de fluide doit être récupérée, soit pour un recyclage,
soit pour sa destruction.

jpf – rv di afpa
La traçabilité
• L’étiquetage des équipements
– Deux types d’équipements
Selon l’article 3 du décret 737-2007
Équipement pré-chargé Équipement non chargé
Définition : Définition :
un équipement est dit pré-chargé un équipement est dit non chargé
lorsque le circuit frigorifique est lorsque le circuit frigorifique est mis
hermétique, que la mise en place en place et que la mise en service
consiste exclusivement en un implique une intervention de charge
raccordement électrique, hydraulique ou de contrôle sur le circuit du fluide
ou aéraulique et que la mise en frigorigène.
service n’implique pas d’intervention
sur le circuit du fluide frigorigène.
Obligation d’étiquetage : Obligation d’étiquetage :
Celle-ci incombe au fabricant Celle-ci incombe à l’opérateur qui
producteur de cet équipement. réalise la mise en service.
jpf – rv di afpa
La traçabilité
• Tenue du registre de l’équipement :
– Chaque équipement frigorifique doit être livré avec un registre
permettant d’inscrire toutes les interventions depuis sa mise sur le
marché.
– Les contrôles d’étanchéité doivent y être consignés.
• Le premier est le contrôle d’étanchéité à la mise en service,
• les suivants sont :
– lors de chaque intervention dans le cadre de la maintenance,
– lors du contrôle périodique obligatoire selon le décret,
• ces fiches doivent être classées par ordre chronologique.
– Pour les équipements dont la charge est > 3 kg ces fiches doivent être
conservées pendant une durée minimale de 5 ans.
– Dans le cas ou une fuite est décelée sur ce type d’équipement, la
réparation est obligatoire et la preuve de sa réalisation doit être
consignée dans le registre accompagnée du contrôle d’étanchéité
post intervention.

jpf – rv di afpa
La traçabilité
• Fiche d’intervention (selon l’article 5).
– L’opérateur établit une fiche d’intervention et de travaux pour chaque
opération réalisée sur un équipement frigorifique.
– Lors d’une intervention sur le circuit frigorifique nécessitant une
manipulation du fluide frigorigène (charge, mise en service,
modification, récupération) est joint une fiche d’intervention « essai de
fuite », comportant les renseignements suivants :
• les coordonnées de l’opérateur,
• son numéro d’attestation de capacité,
• la date et la nature de l’intervention réalisée,
• la nature, la quantité de fluide introduite ou réintroduite,
• la nature, la quantité de fluide et la destination du fluide récupéré.
– Pour les équipements dont la charge est > 3 kg ces fiches doivent être
signées conjointement par l’intervenant pour le compte de l’opérateur
et par le détenteur de l’équipement, elles doivent en outre être
conservées pendant une durée minimale de 5 ans.

jpf – rv di afpa
La traçabilité
• Type de fiche d’intervention sur un circuit fluide frigorigène
P.V. Essais de fuites
Contrôle d’étanchéité sur les circuits contenant des fluides frigorigènes
N ° CHANTIER CLIENT
Adresse chantier ADRESSE

Date du contrôle N° téléphone

N° d’inscription en préfecture Dates de validité


Intervenant Nom Qualification

Pression d’essai : ……. bar Lieu d’implantation :


Cadre du Détecteur utilisé Désignation précise :
o Type Équipement
contrôle Fluide frigorigène utilisé :
o Référence concerné
effectué o Sensibilité o Nature
o Date d’étalonnage o Quantité : ……………………kg

Intervention Date du dernier contrôle : ……./……./…… .... Aucune fuite


lors du dernier Quantité de fluide ajoutée depuis le dernier .... Une ou plusieurs fuites réparées
contrôle : ……………………kg Résultats
contrôle .... Fuites à réparer dans les 2 mois
du
.... Mise en service
.... Repérage de la fuite
Motif du contrôle
.... Modifications importantes .... Engagement de l’exploitant sur le délai de
contrôle .... Contrôle annuel réparation
Observations
Pour l’opérateur
Signature de l’exploitant
Signature de l’intervenant

jpf – rv di afpa
La traçabilité
• Déclaration annuelle (selon l’article 13)
– L’opérateur établit une déclaration des quantités de fluides mises en œuvre au
sein de son entreprise se rapportant à l’année civile précédente et l’adresse
avant le 31 janvier de chaque année à l’ADEME.

Quantité de Quantité de fluide Quantité de fluide récupérée (kg) Quantité de fluide Quantité de fluide
Type de fluide achetée chargée dans des Quantité destinée détenue au 01/01 détenue au 31/01
Fluides Quantité destinée
fluide par les équipements par les à être réutilisée par les opérateurs par les opérateurs
opérateurs (kg) opérateurs (kg) à être traitée (kg) (kg)
sur place

CFC

HCFC

HFC

TOTAL

jpf – rv di afpa
Prévention des fuites de fluide frigorigène
Équipement
Installation Non concernée, pas d’intervention avec un fluide frigorigène
Mise en service Intervention sur le circuit frigorifique
Maintenance frigorifique
Obligation pour le détenteur de faire appel à un
opérateur titulaire d’une attestation de capacité

Si l’équipement contient :
Plus de 2 kg de fluide
Contrôle de l’étanchéité à la mise en service
Renouvelé
Périodiquement
Lors de chaque intervention
Plus de 3 kg de fluide
en plus
Conservation des documents précisant
Le contrôle d’étanchéité
Les réparations éventuelles suite à une fuite
Ces documents sont signés conjointement
opérateur et détenteur, ils sont conservés 5 ans
jpf – rv di afpa
Analyse du décret

Les acteurs

jpf – rv di afpa
Les acteurs
• Détenteurs des • Leurs devoirs
équipements – L’installation
« exploitants » • L’installation peut être réalisée par
ses soins ou par un installateur, mais
– personnes exerçant un la personne n’a pas le devoir d’avoir
pouvoir réel sur le une compétence reconnue dans la
fonctionnement manipulation des fluides.
technique des – La mise en service
équipements • La mise en service est
mentionnés à l’alinéa obligatoirement réalisée par un
précédent, qu’elles en personnel compétent dans la
soient ou non manipulation des fluides.
propriétaires. – La maintenance
• La maintenance est obligatoirement
réalisée par un personnel compétent
dans la manipulation des fluides.
• Le contrôle d’étanchéité périodique
est sous sa responsabilité.
– La mise au rebut
• La mise au rebut sera réalisée par un
personnel compétent dans la
manipulation des fluides.
jpf – rv di afpa
Les acteurs
• Producteurs • Leurs devoirs
– de fluides frigorigènes – Les producteurs sont tenus de
• les personnes qui récupérer sans frais supplémentaire
produisent des fluides les fluides repris par les distributeurs.
frigorigènes, celles qui – Ils sont tenus de retraiter ou de
importent ou détruire ces fluides récupérés.
introduisent sur le
territoire national ces – Ils doivent transmettre chaque année
fluides à titre à l’ADEME les données relatives aux
professionnel. quantités de fluides frigorigènes
– d’équipements mises sur le marché, stockées,
• les personnes qui reprises ou retraitées.
produisent des – Les producteurs d’équipement pré-
équipements pré- chargés ne sont pas concernés par le
chargés contenant des décret dès lors qu’ils ne réalisent pas
fluides frigorigènes et d’autres opérations nécessitant la
celles qui importent ou manipulation des fluides frigorigènes
introduisent sur le que la charge initiale de leurs
territoire national ces
équipements pré- équipements dans des équipements
chargés à titre relevant des dispositions du titre Ier
professionnel. du livre V du code de
l’environnement.
jpf – rv di afpa
Les acteurs
• Distributeurs • Leurs devoirs
– les personnes qui – Les distributeurs sont tenus de ne
cèdent à titre onéreux céder ou vendre qu’à des opérateurs
disposant de l’attestation de capacité.
ou gratuit, dans le cadre
d’une activité – Ils tiennent en outre un registre
mentionnant, pour chaque cession
professionnelle, des d’un fluide frigorigène,
fluides frigorigènes. • Le nom de l’acquéreur,
– d’équipements • le numéro de son attestation de
• les personnes qui capacité,
produisent des • la nature du fluide et les quantités
équipements pré- cédées.
chargés contenant des – Ils sont tenus de mettre à disposition
fluides frigorigènes et de leurs clients des contenants pour
celles qui importent ou assurer la reprise des fluides usagés
introduisent sur le et de les reprendre sans frais
territoire national ces supplémentaires.
équipements pré- – Ils sont tenus de transmettre chaque
chargés à titre année à l’ADEME les données
professionnel. relatives aux quantités de fluides
frigorigènes mises sur le marché,
stockées, reprises ou retraitées.
jpf – rv di afpa
Les acteurs
• Opérateurs • Leurs devoirs
– Les entreprises et les – Ils doivent obtenir une attestation de
organismes qui capacité délivrée, pour une durée
procèdent à titre maximale de cinq ans, par un
professionnel à tout ou organisme agréé.
partie des opérations – Dans le cas où un opérateur possède
sur le circuit contenant plusieurs établissements, une
des fluides frigorigènes attestation de capacité doit être
suivantes : obtenue pour chaque établissement.
• la mise en service – Ils doivent déclarer :
d’équipements,
• l’entretien et la réparation • les personnes sous sa responsabilité
d’équipements, exerçant une activité liée à la
• le contrôle de l’étanchéité manipulation des fluides frigorigènes,
des équipements, • l’outillage lié à la manipulation des
• le démantèlement des fluides frigorigènes, dont ils sont
équipements, propriétaires,
• la récupération et la • tout changement relatif à la
charge des fluides déclaration dans un délai d’un mois.
frigorigènes dans les
équipements,
• toute autre opération
réalisée sur des
équipements.
jpf – rv di afpa
Les acteurs
• Opérateurs • Leurs devoirs
– Les entreprises et les – Les opérateurs adressent chaque
organismes qui année, avant le 31 janvier, à
procèdent à titre l’organisme qui leur a délivré
professionnel à tout ou l’attestation de capacité, une
partie des opérations déclaration se rapportant à l’année
sur le circuit contenant civile précédente et mentionnant,
des fluides frigorigènes pour chaque fluide frigorigène, les
suivantes : quantités :
• la mise en service • achetées ;
d’équipements, • chargées dans des équipements ;
• l’entretien et la réparation
d’équipements, • récupérées, en distinguant les
• le contrôle de l’étanchéité
quantités conservées pour une
des équipements, réutilisation des quantités remises à
un tiers pour être traitées.
• le démantèlement des
équipements, • Cette déclaration mentionne
• la récupération et la également l’état des stocks au 1er
charge des fluides janvier et au 31 décembre de l’année
frigorigènes dans les civile précédente.
équipements,
• toute autre opération
réalisée sur des
équipements.
jpf – rv di afpa
Analyse du décret

Les sanctions pénales

jpf – rv di afpa
Sanctions pénales
• Pour un opérateur :
– de ne pas établir de fiche d’intervention, contrairement aux
dispositions de l’article 5,
– d’acquérir à titre onéreux ou gratuit des fluides frigorigènes sans
remplir les conditions prévues à l’article 13, en méconnaissance du
premier alinéa de l’article 6,
– de ne pas adresser à l’organisme agréé les informations prévues aux
troisième à septième alinéas de l’article 13,
– de ne pas informer l’organisme agréé de tout changement susceptible
de modifier le respect des conditions de capacité professionnelle ou
les conditions de détention de l’outillage approprié, contrairement aux
dispositions du neuvième alinéa de l’article 13,
– de ne pas transmettre à l’organisme agréé auprès duquel il a été
enregistré les informations mentionnées au dernier alinéa de l’article
19.
• Pour un producteur de fluides frigorigènes ou d’équipement, un
distributeur ou un organisme agréé,
– de ne pas respecter leurs obligations d’information, contrairement aux
dispositions des articles 12 et 16.

jpf – rv di afpa
Sanctions pénales
• Sanctions pénales de la 3ème classe
– Est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la
3e classe le fait :
• Pour un détenteur, lorsque les opérations d’entretien ou de
réparation nécessitent une intervention quelconque sur le circuit
contenant des fluides frigorigènes, de faire charger, mettre en
service, entretenir, ou réparer, un équipement sans recourir à un
opérateur titulaire d’une attestation de capacité délivrée par un
organisme agréé, contrairement aux dispositions du premier alinéa
de l’article 4,

• Pour un distributeur, de céder à titre onéreux ou gratuit des fluides


frigorigènes à un opérateur ne disposant pas de l’attestation de
capacité, contrairement aux dispositions du premier alinéa de
l’article 6,

jpf – rv di afpa
Sanctions pénales
• Sanctions pénales de la 5ème classe
– Est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la
5ème classe le fait :
• Pour les détenteurs d’équipements,
– de ne pas faire contrôler l’étanchéité des équipements pour lesquels
ce contrôle est obligatoire et de ne pas prendre toutes mesures pour
mettre fin aux fuites constatées, en méconnaissance du deuxième
alinéa de l’article 4 du présent décret,

• Pour tout producteur ou distributeur,


– d’importer, de mettre sur le marché ou de céder à titre onéreux ou
gratuit des fluides frigorigènes conditionnés dans des emballages
destinés à un usage unique, en méconnaissance du troisième alinéa
de l’article 6,

• Pour un opérateur ou un détenteur,


– de procéder à toute opération de dégazage dans l’atmosphère de
fluides frigorigènes, sauf cas de nécessité pour assurer la sécurité
des personnes, en méconnaissance du premier alinéa de l’article 7 ;

jpf – rv di afpa
Sanctions pénales
• Pour un opérateur,
– de ne pas procéder à la récupération intégrale des fluides
frigorigènes lors de l’installation, de l’entretien, de la réparation
ou du démantèlement d’un équipement, en méconnaissance
du deuxième alinéa de l’article 7,
– de procéder à toute opération de recharge en fluide frigorigène
d’équipements présentant des défauts d’étanchéité, en
méconnaissance du troisième alinéa de l’article 7, sauf dans le
cas des exceptions prévues au quatrième alinéa de l’article 7,
– Pour un opérateur, de ne pas remettre aux distributeurs les
fluides frigorigènes ou leurs emballages non traités sous sa
responsabilité, en méconnaissance des dispositions de l’article
9,
– de ne pas faire traiter sous sa responsabilité les fluides et
emballages non remis aux distributeurs, contrairement aux
dispositions de l’article 9,

jpf – rv di afpa
Sanctions pénales
• Pour les producteurs de fluides frigorigènes et d’équipements et
les distributeurs,
– de ne pas procéder aux opérations de reprise sans frais
supplémentaires, de collecte, de retraitement pour mise en conformité
avec leurs spécifications d’origine permettant leur réutilisation ou de
destruction intégrale des fluides frigorigènes ou de leurs emballages,
contrairement aux dispositions de l’article 10,9o Pour un opérateur de
procéder à la mise en service, à l’entretien, la réparation ou la
maintenance, lorsque ces opérations nécessitent une intervention
quelconque sur le circuit contenant des fluides frigorigènes, au
contrôle d’étanchéité ou au démantèlement des équipements, à la
récupération et à la charge des fluides frigorigènes ou à toute autre
opération nécessitant la manipulation de fluides frigorigènes, sans
être titulaire de l’attestation de capacité prévue à l’article 13.

• La récidive des contraventions de 5ème classe du


présent décret est réprimée conformément aux
articles 132-11 et 132-15 du code pénal.
jpf – rv di afpa

Vous aimerez peut-être aussi