Vous êtes sur la page 1sur 44

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

LEMOTEUR

­ Transformationdu mouvement analysestructurelle notes notionsdethermodynamique

Bases

Commentaborderlemoteur? Toutsimplement,enledémontantpuisenleremontant,danslesrèglesdel'art. C'estainsiquel'onapprendralaméthode,lerepérage,lenettoyage,l'appairage,leserrage dynamométrique,etc. Jenecroispasàla"mécaniquevirtuelle"prônéeparlesinspecteursettousceuxquin'yconnaissent décidémentrien. Nosvoituresactuellesontencoredesmoteurs(jevousl'affirme,etvouspouvezmecroire)etles"valises diag"demeurentmuettesquand,àcausedelui,unmanquedepuissance,unesurconsommation,unbruit, unefumée,estsignaléparleclient. D'ailleurs,enpassant,quanduncapteurestsignalédéfaillant,combiendetempsfaut­ilattendrepourque laditevaliselechange àmoinsqu'ilnefaillefaireappelàun mécanicien. Monterunpistondansunechemise,c'estunmétier.Ilfauttiercerlessegments,respecterlesensde montage,utilisercorrectementlecollieràsegment(passifacilequecela),s'assurerdupositionnementdes coussinets,descalesdelatéral,monterlesbonschapeauxsurlesbonnesbielles,danslebonsens,serrer

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

aucouple,sansavoiroublierdelubrifier,devérifierlarotation"àvide",àchaquefois.

Alors?

Commencerlescourssurlemoteurthermiqueparlecycleàquatretempsestunepertedetemps

dommageable.

Cettepartiecomplexeestplusfacileàappréhenderalorsquel'onsaitdequoiestfaitunmoteur,alors

qu'onl'avutourneràlamain,alorsquel'onconnaîttouteslesliaisons,etl'environnement.

Nousnefabriquonspaslesmoteurs,nouslesréparonsetc'estbienencesensqu'ilfautréfléchirtoute

notrepédagogie.

Elémentsconstitutifsdumoteur

Objectif

Identifierlesélémentsconstitutifsdumoteureténoncerleursfonctions.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Lemoteur

Lemoteur

Fonction:produirel'énergiemécaniquenécessaireaudéplacementduvéhicule,leproduitd'énergie

(MOe)étantempruntéaucarburanttransporté.

Elémentsconstitutifsfixes:blocmoteuroubloccylindre,culasseetcarters.

Elémentsconstitutifsmobiles:ensemblepiston­bielle­vilebrequin.

ElémentsconstitutifsauxiIiaires("habillage"):allumage,carburationetdistribution,graissageet

refroidissement,chargeetdémarrage.

refroidissement,chargeetdémarrage. Définitions

Définitions

Moteurthermiqueàcombustioninterne"àexplosion"(allumagecommandé).

MoteurDiesel(hautecompression).

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Moteur"deuxtemps",quatretemps,"rotatifs"(CycleWankel).

Documentsfournis

Moteuràinjection­MoteurDiesel­Coupeslongitudinalesettransversalesd'unmoteur­Organes

moteur

Maintenance

Remplacerlegroupemotopropulseur.

Remplacerlemoteurseul.

Déshabiller­habillerlemoteur.

Remplacerlemoteur(comprenantladépose­posedumoteur,ledéshabillage­habillagedumoteur,le

contrôleetréglagedel'allumage,leréglagedelacarburation,larévisiondel'embrayage).

Recherche

ExpliquerladifférenceentreunmoteuràinjectionetunmoteurDiesel

Rechercherd'oùvientlenomDiesel.

Citerlesdifférenceslesplusapparentesentreunmoteuràdeuxtempsetunmoteuràquatretemps.

Fonctionnementdumoteur

Objectif Connaîtrelefonctionnementdumoteurquatretempsàallumagecommandé.

Lirelediagrammesthéoriquesdumoteuràallumagecommandé,cycle4temps.

Lirelediagrammesréeldumoteuràallumagecommandé,cycle4temps.

Situeretnommerlespointscaractéristiques.

Justifierlesavancesetretards.

Principeducycleàquatretemps(CycleBeaudeRochas)

Touslesmoteursthermiquesfontappelauxtransformationsthermodynamiquesd’unemassegazeuse

pourpasserdel’énergiechimiquecontenuedanslecombustibleàl’énergiemécaniquedirectement

exploitablesurl’arbremoteur.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Danssonbrevetdéposéen1862,lefrançaisBEAUDEROCHASproposed’appliquerleprocessus

décritcidessousàunemassegazeuseemprisonnéedansunmoteuràpiston.Lecyclecomplet

comprend4coursesdepistondonc2toursdevilebrequin.

Admission,tempsrésistant ­lepistondécritunecoursedescendanteduPMHauPMB; ­lasoupaped’admissionestouverte; ­lemélangeair+carburantpréalablementdosépénètredanslecylindre; ­l’énergienécessairepoureffectuercetempsestfournieaupistonparlevilebrequinpar l’intermédiairedelabielle. Compression,tempsrésistant

­les2soupapessontfermées;

­lepistonestrepousséparverslePMHparlabielle; ­lapressionetlatempératuredumélangecroissent. Inflammation­détente,tempsmoteur ­unpeuavantlePMH,uneétincelleélectriquedéclencheleprocessusdecombustion; ­l’accroissementdelapressionquis’exercesurlepistonengendreuneffortsurlabielleetdonc unmomentmoteursurlevilebrequin; ­lepistonredescendauPMB. Echappement,tempsrésistant. ­lasoupaped’échappements’ouvre; ­lepistonremonteverslePMHenexpulsantlesgazbrûlés.

Quatrecoursesdepiston,soitdeuxtoursduvilebrequin(360°x2=720°).

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Loisélémentairesdelathermodynamique:

évolutionisochore(Charles):volumeconstant,V=cte isobare(Gay­Lussac):pressionconstante,P=cte,PV=rT,

isotherme(Mariotte):températureconstantePV=P1V1=constante,

abiabatique(Poisson):transformationadiabatiqueouisentropiquec’estàdiresanséchangedechaleur P*V γ =cteoupourcecycle:Pb*Vb γ =Pc*Vc γ RendementducyclethéoriquedeBeaudeRochasavec:

ρ=rapportvolumétrique

γ=Cp/Cv=1.4pourl’air(coefficientdepoisson)

η=1­(1/ρ γ­1 )

η=1­(1/ρ γ ­ 1 ) Diagrammethéorique(diagrammeidéal)

Diagrammethéorique(diagrammeidéal)

γ ­ 1 ) Diagrammethéorique(diagrammeidéal)

L’évolutiondespressionsdanslachambredecombustionenfonctionduvolumeducycle"Beaude

Rochas"sereprésentedansundiagramme(p,v).

Variationsdevolumeenabscisses(horizontale),depressionenordonnées(verticale),avanceset

retards,pointsmorts.notiondetravail(travailmoteur):W=F.d(airetotaledudiagrammemoinsaire

représentéeparlestempsrésistants).

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur A­B,admissionisobare Aspirationdugazàlapressionatmosphériquedans

A­B,admissionisobare

Aspirationdugazàlapressionatmosphériquedans

lecylindrelelongdeladroiteisobareAB(PA=PB

=Pa).

B­C,compressionabiabatique CompressionadiabatiqueBCjusqu’auvolume

minimalV1,lapressiondevenant:P1

P*V γ =cte(loidePoisson)oùP2=P1*ρ γ avec rapportvolumétriqueρetcoefficientpolytropique

dumélangeair­essenceγ=1,4

PV=r*ToùT2=T1*ρ γ­1

C­D,combustionisochore Combustioninstantanéedugazàvolumeconstantle longdeladroiteisochoreCDavecuneforte

élévationdetempératureàT2etdelapressionàP2.

PV=r*ToùT3=T2+Δt,Δtétantl'apport

calorifiquedelacombustion

Δt=Pc/((x+1)*Cv)avec,i.e.,dosagethéorique

X=1/15,pouvoircalorifiquedel''essencePc=10

500kcal,capacitéthermiquemassiqueCv=0,25

kcal/kK

P3=P2*T3/T2

D­E,détenteabiabatique

Détentedugazchaudlelongdel’adiabatiqueDEquiramènelevolumeàV2,maisàunepressionP3

supérieureàcelledel’atmosphère. P*V γ =cte(loidePoisson)oùP4=P3/ρ γ

E­B,détenteisochore

Détentethéoriquedesgazdanslecylindredonclapressiontombeinstantanémentàlapression

atmosphériquelelongdel’isochoreEB,latempératureredescend.

B­A,échappementisobare

Echappementdesgazbrûlésendécrivantl’isobareBA.RetouraupointdedépartA.

LecycleBeaudeRochasaétéconçupourunmoteurtelquel’entréeetlasortiedesgazsefaitpardes

orificesàsoupapesplacésàl’extrémitéferméed’uncylindredontl’autreextrémitéestconstituéepar

latêtedupiston.Toutefois,ilestappliquédansd’autresconfigurationsdemoteur,parexemplele

moteurrotatif.

Ordredefonctionnementd'un4cylindres(allumage1­3­4­2)

Cylindre1

Combustion Détente Echappement Admission Compression

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Cylindre2 Echappement Admission Compression Combustion Détente

Cylindre3 Compression Combustion Détente Echappement Admission

Cylindre4 Admission Compression Combustion Détente Echappement

Lediagrammeréel

180°

360°

540°

720°

Lapremièreréalisationpratiqued’unmoteurà pistonaétéréussieparOttochezDeutzàCologne

en1876

Surcemoteur,l’évolutiondelapressionrelevéene

correspondaitpasexactementaucyclethéoriqueet

lerendementenétaittrèsinférieur.Envoiciles

raisons:

Admission:l’inertiedesgazaugmentantaveclavitessederotationdumoteurestresponsable

duremplissageincompletducylindre.

Compression:lacompressionn’estpasadiabatique.Dufaitdelacommunicationdelachaleur

auxparois,lapressiondesgazs’élèvemoinsvitequedanslaloiadiabatique.

Combustion:lacombustiondumélangeair/essencen’estpasinstantanéeauPMHd’oùune

zonedecombustionarrondiesurlediagramme.

Détente:ladétentedesgazbrûlésn’estpasadiabatiquecarlesgazcèdentunepartiedeleur

chaleurauxparois.

Echappement:enfindedétente,lapressiondesgazestnettementsupérieureàlapression

atmosphérique.

Critiquedudiagrammethéorique:

hypothèsesdedépartnonvérifiées,

ouverturedessoupapesetcombustionnoninstantanée,

pressionnes'équilibrantpasdèsqu'unesoupapeestouverte(inertie),

échangesdechaleuravecl'extérieur.

Diagrammeréelavantréglage:

travailutileinsuffisant,tempsrésistantstropimportants.

Note:S1­S2représenteletravailducycle

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Diagrammeréelaprèsréglage (AOA,RFA,AA,AOE,RFE).

Diagrammeréelaprèsréglage(AOA,RFA,AA,AOE,RFE).

Lecycleréelfutensuiteamélioréafind’enaugmenterlerendement.Cetteaméliorationaétéobtenue

grâceàlamodificationdel’épurededistribution.

grâceàlamodificationdel’épurededistribution.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

avanceouvertureadmission(A.O.A.)avantleP.M.H,

retardfermetureadmission(R.F.A.)aprèsleP.M.B.

l'améliorationduremplissagepermetd'obtenirunepressiondefindecompressionplusélevée.

avanceàl'allumage(A.A.),

répartitlacombustiondepartetd'autreduP.M.H.,augmentationdepressionetdeduréedu

tempsdétente.

avanceouvertureéchappement(A.O.E.)avantleP.M.B.,

retardfermetureéchappement(R.F.E.)aprèsleP.M.H.

dispositionstechnologiques:réglagesréalisésparladistribution.

Représentationdel’évolutiondelapressiondanslachambredecombustionenfonctiondela

variationdepositionangulaireduvilebrequin

Pourdesraisonspratiques,lecycleestsouventreprésentéparundiagrammepression,variation

angulaire(p,a).Voiciunexempledecerelevé:

angulaire(p,a).Voiciunexempledecerelevé: Phase1:

Phase1:

Ellecorrespondautempsdeformationdunoyauinitialdelaflammedontlapropagationpeut ensuites’auto­entretenirets’étendreauvolumedelachambre.Cettephase,appeléedélai d’inflammation,correspondàunefaibleélévationdelapressionparrapportàlacourbede compressionsansallumage.

Phase2:

C’estlaphasedepropagationdelaflammeàpartirdunoyauinitial.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Documentsfournis Cycleà4temps­diagrammesducycleà4temps

Documentsfournis

Cycleà4temps­diagrammesducycleà4temps

Contrôlerlespressionsdefindecompressiond'unmoteur­compressiometreMotometer­Contrôler

l'étanchéïtéd'uncylindrediagrammeréelavantréglage­diagrammeréelaprèsréglage

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Maintenance

Contrôlerl'équilibredynamiquedescylindres.

Contrôlerlescompressionsdumoteur.

Contrôlerl'étanchéitédescylindres.

Effectuerlediagnosticdumoteur:rotationirrégulière,mauvaisdémarrage,bruitsanormaux,manque

depuissance.

Recherche

Rechercher,danslesmanuelstechniques,lesréglagesdeladistributionsurdeuxmoteursdeson

choix.

Indiquerletypedemoteuretlavaleurdesréglagespourchacund'eux.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Caractéristiquesdesmoteurs

Objectif

Calculerlacylindréed'unmoteur.

Lirelescourbesdecouple,puissanceetconsommationd'unmoteur.

Calculerlesrendementsd'unmoteur.

Caractéristiquesgénéralesdesmoteurs Lediamètreducylindreestnomméalésage(A,encm) LadistancecompriseentrelePMHetlePMBestlacourse(C,encm) Rapportalésage­course:A/C(moteuràcourselongue,carréousuper­carré). Nombredecylindresn.

Régimederotation:vitessemoyennedupiston,enm/S:Vm=C.n/3000.

Régimederotation:vitessemoyennedupiston,enm/S:Vm=C.n/3000. Cylindrée

Cylindrée

Lacylindréeunitaireestlevolumedéfinientrelepointmorthaut(PMH)etlepointmortbas(PMB)

dansuncylindre.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Cylindréeunitaire,encm 3 :Π.(A/2) 2 .CouΠ.A 2 .C/4(volumed'uncylindre). Lorsqu’ilyaplusieurscylindres,lacylindréedumoteurestleproduitdelacylindréeunitaireparle nombredecylindresn. Cylindréetotale,encm 3 :Π.(A/2) 2 .C.nouΠ.A 2 .C.n/4(volumedetouslescylindresdu moteur).

Exemples

RenaultClio1.4:4cylindresenligne,

alésage75.8mm,course77mm,cylindrée

1390cm 3

Ferrari456M:12cylindresenV,alésage

88mm,course75mm,cylindrée5474cm 3 (cylindréeunitaire456cm 3 )

Remarques

3 (cylindréeunitaire456cm 3 ) Remarques

C’estlagéométrieduvilebrequinquidéfinitlacourse:C=rayondemanivelle/2.

Courseetalésages’exprimentengénéralenmm,lacylindréeencm 3 parfoisenlitres.

Rapportvolumétrique

Levolumecomprisentrelaculasseetlepistonlorsquecelui­cisetrouveauPMHconstituelachambre

decombustion(ouvolumemort)v.DanslecasdesmoteursDieselàpréchambredecombustion,une

partiedecevolumemortsesituedanslaculasse.

Lerapportvolumétriqueestlerapportentrelevolumetotalducylindre,pistonauP.M.B.etlevolume

delachambredecombustion,pistonestauP.M.H.

ρ=(V+v)/v

Remarque

Ilnefautpasconfondrelerapportvolumétriqueavecletauxdecompression.

Elémentsinfluantsurlapressiondefindecompression

­Positiondupapillondesgaz:Lapositiondupapillondesgazmêmelorsqu'ilestgrandouvert

produitdanslecircuitd'admissionunerestrictiondesectionquis'opposeàl'écoulementdesgaz

frais.Laveined'airestralentie;lapressiond'admissionestinférieureàlapression

atmosphérique.Leremplissagecylindres'entrouvedoncaffectécequiproduitunediminution

delapressiondefindecompression.

­Etatdufiltreàair:Suivantl'étatducolmatagedufiltreàair,lapressiond'admissionsera

inférieureàlapressionatmosphérique.Leremplissagemoteurseramoinsimportantcequi

provoqueraunediminutiondelapressiondefindecompression.

­Réglagedujeuauxsoupapes:Leréglagedujeudefonctionnementdesculbuteursinfluencele

remplissagemoteur.Eneffet,lapérennitéduréglagen'estpasconservéedansletempsàcause

del'usuredumoteur.Lejeutendàaugmentercequiréduitlasectiondepassageentrela

soupaped'admissionetsonsiège.Lesgazadmisserontmoindrescequidiminuelapressionde

findecompression.

­Vitessedelancement(démarreur):Lavitessedelancementmoteurdépenddelatension

batterie.Pluslatensionestfaiblepluslavitessederotationestfaible.Silavitessedelancement

estfaible,lepistonsedéplacelentementlorsdelaphasecompression,lesgazfraisontletemps

des'échapperparlacoupedessegments.Laquantitédegazcompriméeseraplusfaiblecequi

entraîneunebaissedelapressiondefindecompression.

­Températuredumoteur:L'augmentationdelatempératuredumoteurdiminueprincipalement

lejeuentrechemiseetpiston.L'étanchéitédumoteurestdoncamélioréecequilimitelesfuites

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

etaugmentelapressiondefindecompression.

tauxderemplissagedesmoteurs

Travailducycleetpressionmoyenne

Cyclethéorique

Letravaildisponible(enJoule)estmesuréparl’aireBCDE.Lapressionmoyennethéoriqueest

lapressionconstantequ’ilfaudraitappliquersurlepistonpendantsacoursededétentepour

obtenirlemêmetravail.

obtenirlemêmetravail. Travailéquivalentàlasurface"s":

Travailéquivalentàlasurface"s":

Ws(joules)=10bars*1cm 3 =10 6 pascals*10 ­6 m 3 =10 6 N.m ­2 *10 ­6 m 3 =1N.m=1Joule

Cycleréelouindiqué

LetravailducycleindiquéestmesuréparladifférencedessurfacesA(bouclepositiveouhaute

pression)etB(bouclenégativeoubassepression).

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Wi=(S(A)­S(B))*Ws PMI(bar=daN/cm 2 )=Wi(joules)*10/V(cm 3

Wi=(S(A)­S(B))*Ws PMI(bar=daN/cm 2 )=Wi(joules)*10/V(cm 3 )=Wi*10/(v*ρ­1)) avec:V=cylindréeunitaire(cm 3 );v=volumemort(cm 3 );r=rapportvolumétrique

Couplemoteur

Enphysique,l’actiond’uneforceparrapportàunaxe

derotations’appelleunmoment.Lemotoristeutilele

termede"couple"pourlamêmegrandeur.Atout

moment,lavaleurducouples’appliquantau

vilebrequinest:

C(N.m)=r(m)*Ft(N) Lecouplemoteurs’exprimesouventenm.daNouenm.kg.Ftestladécompositiondel’actiondu

pistonsurlabielle(F1).

Letravailproduitparlecoupleest:

W(Joule)=C(N.m)*α(radian)

LaforceF1dépend:

­delavaleurdeforceengendréparlapressionsurlepiston;

­del’angle(α).

Phaseadmission

LaforcerésultanteFestopposéeaumouvementdupiston,(Pcarter>Pcylindre),lecouple

nécessairepoureffectuerladescentedupistonestrésistant.

Silapressiond’admissionestplusfaible(papillonferméparexempleoufonctionnementen

altitude),lecouplerésistantseraplusgrand.

Phasecompression

Lepistonachangédesensdedéplacement,maislaforceengendréeparlapressiondansle

cylindreaégalementchargéedesens.Lecouplequienrésulteestdoncencorerésistant,etsa

valeurinstantanéedépend:

­delapositiondelabielleàl’instantt;

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

­delavaleurdelapressioninstantanée

danslecylindre.

Silamassedegazadmisependantla

phaseadmissionestfaible,lecouple

résistantestmoinsimportant.

Phasedétente

Cettefois,laforceetledéplacementsontdans

lemêmesens,nousavonsuncouplemoteur.

S’iln’yapasdecombustion(coupure

d’injectionendécélération,parexemple),le

couplemoteurestlesymétriqueducouple

engendréparlacompression(auxpertes

calorifiquesetauxfrottementsprès).

Phaseéchappement

Laforceengendréeparlapressiondesgaz

brûlésestopposéeausensdedéplacementdu

piston.Nousavonsdoncuncouplerésistant.Si

lapressionàl’extérieurdumoteuraugmente(P

atmo),letravailrésistantdel’échappementsera

plusimportant.

Letravailfourniauxphasesd’admissionet

d’échappementestappelé"travaildepompage

".

Lesforcesd’inertie

Achaquecourse,l’attelagemobile(piston+

bielle)estaccélérépendantunepartiedela

course,puisralentijusqu’aupointmort.

Lesforcesengendréesdépendent:

Lesforcesengendréesdépendent: ­desmassesdespiècesmobiles;

­desmassesdespiècesmobiles;

­dutypedemouvementsuivi(rotation,translation,mouvementcombiné);

­del’accélérationsubie(doncdurégime).

Remarque:

Lasommedescouplesinstantanésdusauxforcesd’inertiesuruncycleestnulle.

Lecoupleréelinstantanéquis’appliquesurlevilebrequinestdonclasommedescouples

instantanésdusàlapressionetducoupleinstantanéduauxforcesd’inertie.

C=Cp+Ci

Momentducouplemoteur:Cm=F.r(enNmoumdaN)

travailmesurésurl'arbremoteurpouruntour:W=F.l=Cm.2Πetpourntours:W=Cm.2Π.n

i.e.MoteurTU1.4

avecpressiond'admission=1013mb,pressiondefincompressionthéorique18bars,pressiondefin

decombustion30bars,pressiondefindedétente6bars

1bar=1daN/m 2 ,γ=1,3(coefficientpolytropiquedumélangeair­essence)

Moteur205TU1.4

alésage75mm,course77mm,longueurdebielle126.8mm,longueurdemanneton(1/2course)

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur 38.5mm AngleBAO:tgα=38.5/126.8=0.304,d'oùBAO=17°

38.5mm

AngleBAO:tgα=38.5/126.8=0.304,d'oùBAO=17°

Surfacedupiston:S=Π*d 2 /4=Π*7.5 2 /4=44.17cm 2 Forcesurpiston:F P =P*S=18*44.17=795daN

Forcesurbielle:F 1 =F P /cosα=795*cos17°=831daN

CouplerésistantinstantanéCr i (angleAOB90°):Cr i =F 1 *OB=831

*38.5/1000=32daNm

PuissanceenWattP=Cω Pourrappel,vitesseangulaireωenrad/s,purunangle

parcouruΘ(rad)pendant1s.

ω=2ΠPn/60,avecnentr/mn

d'oùP=C.2ΠPn/60

Lecoefficientdirecteurdeladroitedmestsupérieuràceluides

droitesd1etd2,ilcorrespondaucouplemaximum(tangeantedela

courbedepuissance).

courbedepuissance). Lissagedecouple

Lissagedecouple

Lapremièresolutionpourobtenir­uncouplemoyentoujourspositif(àconditiond’avoiruntemps moteur)estd’adjoindreauvilebrequinunvolantd’inertie. Sonrôleestde"stocker"del’énergiependantlaphasedétente(tempsmoteur),pourlarestituer pendantlestroisautrestemps. Lasecondesolutionestdemultiplierlescylindres,àconditiondequeleurtempsmoteurrespectifs

soientrépartissurlesdeuxtoursmoteursquenécessitentles4temps.

Celaaurapoureffetdeproduireuncoupleinstantanéplusstable,etdepermettrederéduirelamasse duvolantmoteur.

Unmoteur8cylindrespourraitsedispenserdevolantmoteur.Enréalité,cevolantestutilisépour

supporterlecouronnedentéesurlaquellevients’engrenerledémarreurélectrique,ainsiquele

mécanismed’embrayage(ouconvertisseurdecouple).

OnobtientdésormaisuncouplemoteurmoyenC,letravailfourniparcecoupleenuntourest:

W(Joule)=C(N.m)*2Π

etsilemoteurtourneàNtr/mn,soitN/60tr/s,letravailproduiten1seconde:

W=C*2Π*N/60

Lapuissanceestdonc:

P(Watt)=C(N.m)*ω(radian/s)

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Enrésumé:

Enrésumé:

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Enrésumé:

vitesseangulaireω(rad/s)enfonctiondel’angleparcouruΘ(rad)durantletempst(s) ω(rad/s)=Θ(rad)/t(s) ExpressionlittéraledelapuissanceP(w)enfonctiondeω(rad/s)etducoupleC(Nm). P(W)=C*Θ/t=C(Nm)*ω(rad/s)

avecω(rad/s)=2*Π*n(tr/s)

P(W)=2*Π*n(tr/s)*C(Nm)

C 1 (Nm)=P 1 (W)/ω 1 (rad/s)

Puissanceeffective

P=W/t=Cm*2Π*n/60,enuneseconde(enWatts).

P=C*ω(Nm.rad/s)

Puissancespécifique:puissanceeffectivepourunlitredecylindrée(enkW/l,ch/l).

Appareilsdemesuredescouplesetdespuissances:

freinsmécaniques,électromagnétiques,hydrauliques,normesCEE,CUNA,DIN,ISOouSAE.

Puissancefiscale:

Chiffrepermettantd'établiruneclassificationdesvéhicules,pourlesservicesfiscauxfrançais.

lecouplemoteurCdépend:

­ducouplerésistantengendréparl’admissionetl’échappement(travauxdepompage);

­ducoupleengendréparlacombustiondelacharge;

­ducoupleengendréparlesfrottementsinternes;

­ducouplerésistantengendréparl’entraînementdesorganes(pompeàhuile).

Lagrandeurprépondéranteestl’énergieproduiteparlacombustiondelachargequidépend

essentiellementdemassedegazadmisependantlaphaseadmission.Onpeutagirsurlavaleurdu

couplemoteurenréduisantcettechargegrâceàunpapillonsituédansleconduitd’admission,ouen

l’augmentantgrâceàundispositifdesuralimentation.

Lapuissancedéveloppéeparlemoteurdépend:

­ducouplemoteur;

­durégimederotation.

Silemoteurfonctionneenadmissionatmosphérique,lamassedegazadmisependantlaphase

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

diminuelorsquelerégimecroit(problèmederemplissage),etlapuissanced’unmoteurestlimitéepar

ladégradationduremplissageàhautrégime.

ladégradationduremplissageàhautrégime. DodgeViper:V10,7990cm 3
ladégradationduremplissageàhautrégime. DodgeViper:V10,7990cm 3

DodgeViper:V10,7990cm 3 (101,6*98,6),383chà5100tr/mn,62,7mkgà3600tr/mn,1540kg HondaS200:4cylindres,1997cm 3 (87*94),240chà8300tr/mn,21,2mkgà7500tr/mn,1285kg

Pressionsmoyennes

Commentcomparerdeuxmoteurs(deuxconvertisseursd’énergie)decylindréesdifférentessans

savoirlequeldesdeuxtransformeleplusefficacementl’énergiechimiqueducarburantenénergie

mécanique?

Onpeututiliserpourcelalanotionderendementglobal,enremarquantquecerendementvarieselon

leselonlerégime,etquesoncalculimposedeconnaîtrelemassedecarburantconsomméeparcycle,

ainsiquelepouvoircalorifiqueducarburant.

Uneautreapprocheestutiliséeparlesmotoristes:lespressionsmoyennes.Lorsqu’ontesteunmoteur

aufreindynamométrique,onmesuresoncoupleeffectifCeetsonrégimeN,cequipermetdecalculer

sapuissanceeffective:

Pe=Ce*ω=Ce*2Π(N/60)

Quellepressionthéoriquefaudrait­ilappliquersurlepistonpendantsacoursemoteurpourobtenirla mêmepuissanceeffective? CettepressionfictiveestappeléePressionMoyenneEffective(Pme) W=F*C;F=Pme*S;W=Pme*S*C OrS*C=V(cylindréeunitaire) DoncW=PME*V

Cecireprésenteletravailfournipendantunecourseetcommeilfaut2toursmoteurpoureffectuerun

cyclesurunmoteur4temps,etque,pardéfinition,nouscherchonslapressionmoyennedonnantle

mêmetravaileffectif,nousauronsl’équivalence:

pouruntour:We=Pme*V/2

etpourunmoteuràncylindres:We=Pme*V*n/2

etcommeV*nreprésentelacylindréetotale:

We=Pme*Cyl/2

SilemoteurtourneàNtr/mn,soitàN/60tr/sec,letravailfournien1secondesera:

We=Pme*Cyl/2*N/60=Pme*Cyl*N/120

etcommepardéfinitionletravailfourniparsecondeestl’expressiondelapuissance:

Pe=Pme*Cyl*N/120

LemotoristedisposedesvaleursmesuréesaubancPeetN(unepuissancedélivréeàunrégime

donné),ilendéduitunePME:

Pme=Pe*120/(Cyl*N)

avecunepuissanceenWatt,etunecylindréeenm 3 ,ontrouveunePMEenpascal. Sil’onsouhaitequelaPMEsoitexpriméeenbar,avecunepuissanceeffectiveexpriméeenWattet unecylindréeencm 3 ,laformuledevient

Pme=Pe*1200/(Cyl*N)

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

OnpeututiliserlavaleurducoupleeffectifCepoureffectuerlescalculs.

Pe=Ce*ωetω=Π*N/30

Pme=40*Π*Ce/Cyl

OnpeutdoncdirequelaPMEestproportionnelleaucoupleeffectifparunitédecylindrée.Elle

permetdecomparerdesmoteursdecylindréedifférentes.LaPMIestlapressionthéoriquequ’il

faudraitappliquersurlepiston,pourobtenirlemêmetravaildecycleindiqué

LadifférenceentrecesdeuxpressionsestunepressionnomméePressionMoyenneEffective:PME,

quiappliquéesurlepistonfourniraituntravailéquivalentàceluiabsorbéparlesfrottements,soit:

PME=PMI­PMF

PME=PMI­PMF Consommationspécifique

Consommationspécifique

LaCseestlamassedecarburant(engramme)quelemoteurconsommeraitpourdélivrerune

puissancede1kWpendantuneheure(soituntravailde3600kJ).

Oncalculelaconsommationspécifiqueendivisantlaconsommationhoraireparlapuissanceeffective. Cse(g/kW.h)=m c (g)/(P(kW)*t(heure))

avecmassevolumiqueducarburantρ(740kg/m 3 )etvolumedecarburantconsomméV Cse(g/kW.h)=V(cm 3 )*ρ(g/cm 3 )*3600/(P(kW)*t(s)) Cse(g/ch.h)=V(cm 3 )*ρ(g/cm 3 )*3600/(P(ch)*t(s))

Exemple:unmoteurdélivreunepuissancede90kW.Ilconsommependantl’essai0,5Kgde

carburanten1minute.QuelleestsaCse?

Cse=500/(90*1/60)=333g/kW.h

LaconsommationspécifiqueindiquéeCsisecalculeenconsidérantlapuissanceindiquéePi.

LepointcaractéristiqueleplusbasdelacourbedeCspcorrespondaurendementeffectifmaximaldu moteur.LacourbedeCsptraduitdonclesvariationsdurendement(η eff )àpleineadmission,surle planpratique. LaCseestliéaurendementglobal(oueffectif)puisque:

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

η g ouη e =W e (kJ)/(m(kg)*PCi(kJ/kg))

W e e *m(g)*10 ­3 *Pci et Cse=m c (g)/(P e (kW)*t(heure)=m c (g)/(P e (kW)*t/3600(s))

alors:

Cse=m c (g)/W e (kJ)/t(s)*t/3600(s))=m(g)*3600/(η e *m c (g)*10 ­3 *PCi) d’oùunerelationentrelaCseetlerendementeffectifpouruncarburantdonné:

Cse=3,6*10 6 /(η e *PCi)

Rendementdumoteur

Rapportentrel'énergiedisponiblesurl'arbremoteuretl'énergieabsorbéesousformedecarburant:

rendementglobaledumoteur:η=η th cy m rendementthermodynamiquethéoriqueη th (¸0.48) rendementducycleréelη cy (¸0.75) rendementmécaniqueη m (¸0.7­0.8)

moteuràcycleBeaudeRochas25à35%,moteurDiesel30à35%(plushautrapportvolumétrique).

i.e.Peugeot6072.2

4cylindres,alésage86mm,course96mm,cylindrée2230cm

Rapportvolumétriqueρ=10,8(avecρ=(V+v)/v)

Volumedelachambredecombustion56.9cm 3 (v=V/(ρ­1)) Attention,danscecasVcorrespondàlacylindrréeunitaire

Pressiond'admission1bar,températured'admission300Kou27°C

pourmémoire,0°C=273K

Coefficientpolytropiquedumélangeair­essenceγ=1,39(compression),γ=1,35(détente)

Pression

température

Admission P1­1,0bar T1­300K(37°C)

Compression P2­19.9bar T2­706K(432°C)

Combustion P3­87.1bar T3­3081K(2808°C)

Détente P4­4.6bar T4­1079K(806°C)

Puissanceréelle(P 1 )160ch(118kW)aurégime(n1)de5650tr/mn(592 rad/s)

Vitessemoyennedupiston18.1m/s(Vm=C*N/30000,avecC=courseenmm)

Puissanceeffective71.7ch/l(Ps=P/Vlitres)

Puissancethéorique

P 2 =C*ω=C*2Π*n/60=V*Pme*x aveccoupleC(Nm),Vitesseangulairew(rad/s)

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

P 2 =V*Pme*x

PressionmoyenneeffectivePme(N/m 2 ),cylindréeV(m 3 , fréquence(nombredecycleparsecondecycle/s) P 2 =V*Pme*n/900000

Pressionmoyenneeffective(Pme)=5+(0,6*Θ*Rv)

d'oùpressionmoyenneeffectivePme 1 =(900000*P)/(V*

n)

tauxderemplissageΘ=(Pme 1 ­5)/(0,6*Rv)

n) tauxderemplissageΘ=(Pme 1 ­5)/(0,6*Rv) CouplemoteurC 1 217Nmaurégime(n1)de3900tr/mn(408rad/s)

CouplemoteurC 1 217Nmaurégime(n1)de3900tr/mn(408rad/s) Elasticité1.328((C P *Np)/(C C *Nc) PressionmoyenneeffectivePme 2 =125.7*C/V

PressionmoyenneeffectivePme 1 =11.4bars,Pme 2 =11.2bars,moyenne11.3bars

ConsommationspécifiqueCsp(g/kW.h)

Csp=M/W=(V.r.3600)/(P.t)

avecmasseM(g),travailW(kW.h),volumedecarburantconsomméV(cm 3 ,massevolumique ducarburantr(740kg/m 3 ),tempst

Poids1567kg(1487+conducteur80kg),adhérencedelaroutef0,015

CoefficientdeformeCx0,29,largeurl1,694m,hauteurh1,406m,maître­couple2.20m 2 ,SCx

Vitessemaxi218km/h

Puissanceabsorbéeparleroulement12.7kW/17ch(Pr=P*f*V/270)

parl'air110.4kW150ch(Pa=SCx*V 3 /54000)

Puissanceabsorbéetotale123.1kW/167ch(!!)

Rapportpoids/puissance9.8kg/ch(Rp=Pds/P 1 )

400mdépartarrêtéscalculée16.7s((Rp*0,527)+11,584),annoncée16.9s,mesurée17.2s

1000mdépartarrêtécalculée31.1s((Rp*1,019)+21,125),annoncée30.7s,mesurée31.3s

0­100km/hcalculée10.2s((Rp*0,831)+2,088),annoncée9.6s

Documentsfournis

Caractéristiquescylindre­rapportvolumétrique

Décompositiondesforcessurlepiston

Freinhydraulique­courbescouple,puissance,consommation

Maintenance

Recherche

Rechercherlescaractéristiquesd'unmoteurdesonchoix.

Transformationd'énergie(Enceintethermique)

Objectifs

Identifierlesélémentsconstitutifsdumoteureténoncerleursfonctions.

Indiquerl'influenced'unerectificationdeculassesurlerapportvolumétrique.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Lebloc­cylindres

Fonction(carter­cylindres,bloc­cylindresoublocmoteur):

supportdesorganesprincipaux(vilebrequin,piston),desorganesannexes(démarreur,alternateur,

etc.).

Qualitésrequises:

rigidité:résistanceauxeffortsengendrésparlacombustion(pousséesettorsions),

géométrierigoureuse:paliersdublocconcentriques(ligned'arbre),ligned'arbreparallèleauplande

jointsupérieur,axedescylindresperpendiculaireàlaligned'arbre.

évacuation,parconduction,d'unepartiedelachaleurdégagéeparlacombustion.

résistance:aufrottement,àl'usure,lachaleur(chocsthermiques),lapression,lacorrosion(liquide

derefroidissement).réalisationpratique:

Matériaux:

fontenitrurée,fonteGS(graphitesphéroïdal),alliaged'aluminiumoumagnésium,matériaux

composites.

Typesdeblocs:

Sanschemise(alésagedirect),

chemisessèches(fourreauxemmanchésdanslebloc),

chemisesamovibleshumides(encontactavecleliquidederefroidissement).

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Laculasse

Fonction:

fermelehautdescylindres(chambredecombustion),

supportdesorificesd'admissionetd'échappement,desorganesdeladistribution(dontlessoupapes),

desbougiesd'allumage,d'élémentsdusytèmederefroidismenent.

Qualitésrequises:

matériauhomogène(Porosités,fissures),

résistanceàlapressiondesgaz,àlachaleur(bonneconductibilitéthermique),àlacorrosion.

coefficientdedilatationcompatibleavecceluidublocmoteur,

paroisdelachambredecombustionrégulières(pointschauds),

bonneventilation(conduitsd'admissionetd'échappementcourtsetlisses),

rigidité:laplanéïtéetlafixationdoiventêtreparfaites.

Réalisationpratique:

matériaux:fonteouenalliageléger(aluminium,magnésium,etc.).

unjointdeculassemétalloplastiquecomplètel'étanchéïté.

Formedelachambredecombustion:

elleconditionnelaturbulence(enpartie),lespertesdechaleurparlesparois(sasurfacedoitêtre

faible),ladistanceàparcourirparlefrontdeflamme.

chambreentoitouencoin,hémisphériqueoubihémisphérique,partiellementlogéesdanslatêtedes

pistons.

pistons. Documentsfournis

Documentsfournis

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Blocmoteur­chemise:contrôlerlecylindre­réglerledépassementdeschemises

Culasse:chambresdecombustion­déposer­contrôler­reposerlaculasse

Maintenance

Blocmoteur­chemise:

Contrôlerlecylindre:aspect,usuremaxi,ovalisation,conicité.

Contrôleretréglerledépassementdeschemises.

Culasse:

Remplacerlaculasse(remplacerlejointdeculasse):serragedelaculasse(ordredeserrage,couple

ouserrageangulaire).Déshabiller­habillerlaculasse.

Contrôlerlaculasse:planéïté,volumedeschambresdecombustion.

Recherche

Rechercherlescaractéristiquesdubloc­cylindressurtroismoteursdifférents.

RechercherlesraisonspourlesquelleslesconstructeursutilisentparfoislesdispositionsdecylindresenV

ouàplatopposés.Rechercherlescaractéristiquesdelaculassesurtroismoteursdifférents.

Objectif

Transformationdumouvement

Identifierlesélémentsconstitutifsdumoteureténoncerleursfonctions.

Connaîtrelesdifférentsordredefonctionnementdesmoteurs.

Lepiston

Fonction:paroimobileducylindre,

ilréaliselesvariationsdevolumenécessairesàlaréalisationducycle,transformationdelapression

enforcemotrice:F=P.S

sondéplacementsousuneforcepermetd'accompliruntravail:W=F.d

Qualitésrequises:

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

résistancemécanique:actiondesgaz,actiondelabielle,réactiondesparoisducylindre.coefficient

defrottementfaible,

bonneconductibilitéthermique,

résistanceauxvariationsdetempérature,

légèreté(faibleinertie).

Réalisationpratique:

enalliageléger(aluminiumoumagnésium),mouléouforgé.

latêteportelessegments(gorges),saformedépenddecelledelachambredecombustion,durapport

volumétrique,deslevéesdesoupapes,etc.

Lajupedepiston:

guidagedupiston,

supportdel'axedepiston(bossages).

dispositifdedilatation:jupeovalisée(cylindriqueàchaud),jupefendue(obliquementouenhélice),

jupeséparée(reliéeàlatêtepardumétalinvar).

L'axedepiston:

liaisonpiston­bielle.

montagelibredanslabielleetdanslepiston,libredanslabielle,serrédanslepiston,serrédansla

bielle,libredanslepiston.

Lessegments:

ilsassurentl'étanchéïtéentrechambredecombustionetcarterpourévitertoutepertedecompression

(pertedepuissance)etempêcherlesremontéesd'huile(consommationd'huile),

ilsassurentaussil'échangecalorifiqueentrepistonetchemise.guidagedupiston.

qualitésrequises:résistanceàl'usure(frottement)etàlacorrosion(chaleur),résistanceaux

vibrations.

lepiston,comportegénéralementtroissegments:uncoupdefeuoupremièreétanchéïté,un

intermédiaireoudeuxièmeétanchéïté,unracleur.

lescoupesdessegmentssontdroites,obliques,enbaïonnette,

lescoupesdessegmentssontdroites,obliques,enbaïonnette,

1­Vilebrequin;2­Demi­coussinetssupérieurs;3­Demi­coussinetsinférieurs;4­Calesdejeulatéralde

vilebrequin

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

5­Piston;6­Axedepiston;7­Joncd'arrêt;8­Bielle;9­Demi­coussinetsdetêtedebielle

10­segmentsupérieurd'étanchéité(coupdefeu);11­segmentinférieurd'étanchéité;12­segmentracleur

Labielle

Liaisonentrelemouvementrectilignealternatifdupistonetlemouvementcirculaireduvilebrequin.

Qualitésrequises:

rigidité,afindelimiterlesrisquesdeflambagesousl'actiondelapressionexercéeparlacombustion

(sectionenI),

poidsidentiquesdesbiellesd'unmêmemoteur(équilibragedynamique).

Réalisationpratique:

aciermatricéouenalliageléger(titane).

pied,liaisonaveclepiston,corps,

tête,liaisonaveclevilebrequin(maneton),chapeauamovible,muniedecoussinetsantifrictionoude

roulements.

Levilebrequin

Fonction:

transformationdelaforcetransmiseparlabielleenuncouplemoteur,

entraînementenrotationdesorganesannexesetdesaccessoires,

liaisonaveclatransmission.

L'ensemblebielle­manivelletransformelemouvementrectilignealternatifdupistonenunmouvement

circulaire.

Qualitésrequises:

rigidité:résistanceauxtorsions,flexionsetcisaillements,respectrigoureuxdesalignements.

équilibragestatiqueetdynamique.

équilibragestatiqueetdynamique. Description: Tourillons:

Description:

Tourillons:

Cesontlesportéesdel'axeduvilebrequinàl'intérieurdespaliersdubloc­cylindres Ilssontenquantitévariable.

Augmenterleurnombrepermetd'accroîtrelarigidité:ex.lamajoritédesmoteurs4cylindres

sontà5paliers,

Diminuerleurnombrepermetdediminuerlesfrottements.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Manetons:

Cesontlesmanivellesquireçoiventlestêtesdebielles. Silemoteurestenligneouàplat,ilyaautantdemanetonsquedebielles.

SilemoteurestenV,ilya2biellesparmaneton.

Larépartitionangulairedesmanetonsestfonctiondunombredecylindres.Lecycleétantde2

tourssoit720°,ontrouvelarépartitiondesmanetonsendivisant720°parlenombrede

cylindres.

Ex.4cylindres:720°/4=180°;6cylindres:720°/6=120°

Flasques:

Lesflasquessontlesliaisonsentrelesmanetonsetlestourillons. Deplus,ellesportentlesmassesd'équilibrage(statiqueetdynamique)quisontajustéespar meulageouperçage.

Notes:Ilestpossiblederectifierlesmanetonsetlestourillons(jusqu'à3cotesderectification

correspondantà3épaisseursdecoussinets).

Lejeuaxialestdéterminépardescalessituéesauniveaud'undespaliers.

Réalisation:

laformeduvilebrequinestfonction:dunombreetdeladispositiondescylindres,delarépartition

destempsmoteurs,desonéquilibrage.

forgeage,enaciermi­duraumanganèsesiliciumouauchrome,cambrageetmatriçageouusinage

d'unebarred'acier,moulage,enfonteGS.portéestournéespuisrectifiées,traitementsthermiques.

Ordredefonctionnementdesmoteurs:

fonctiondelaformeduvilebrequin,deladispositiondescylindres,delarépartitiondestemps moteurs(Ordred'allumage),desfacilitésderemplissagedescylindres.

ordresdefonctionnementcourants:4cylindresenligne1­3­4­2,4cylindresàplatopposés1­4­3­2,

etc.

Equilibragedesvilebrequins:

Lamasseetlavitessederotationduvilebrequinnécessitentunbonéquilibrage(aveclevolant

moteur):

équilibragestatique:lecentredegravitédoitêtresituésurl'axederotation.

équilibragedynamique:lecentredegravitédoitsesituersurl'axedesymétrie.

Diminutiondesvibrations:

augmentantationdunombredepaliers,vilebrequinscourt,répartitioncorrectedesexplosions

(720°/n),arbred'équilibrage.

Levolantmoteur

Ilrestitue,pendantlestempsrésistants,l'énergieemmagasinéependantletempsmoteur(volantd'inertie,

régularitécyclique).

Ilestlesupportdelacouronnedelancementdudémarreur,del'embrayage(plateaud'appui)etdelacible

d'allumageoulerepèredeP.M.H.

Ilestéquilibréetrepéréenpositionparrapportauvilebrequin.

Documentsfournis

Equipagemobileetvolant

Piston­segments­montagepistondanschemise­contrôlerlepiston­contrôler/reposerlessegments

Bielle­coussinets­contrôler­poserlabielle­vilebrequin­coussinets­jeulatéralvilebrequinEquilibrage

duvilebrequin­ordredefonctionnementdesmoteurs

Contrôlerlevilebrequin­contrôlerlescoussinets­Plastigage

Déposer/reposerlevilebrequin­repérage­serragedynamométrique

Maintenance

Contrôlerlespistons:diamètre(appariement),jeuchemise­piston,montagedel'axe.

Contrôlerlessegments:jeuàlacoupe,montage,tierçage.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Contrôlerlabielle:équerrage,jeulatéral.

Assemblerlesbiellesetlespistons:apairage,orientation(axedécalé,giclaged'huile).Contrôlerle

vilebrequin:jeulongitudinal(calagelatéral),usure(ovalisation,conicité).Réglerlejeulatéralde

vilebrequin.

Contrôlerlescoussinets:aspect,épaisseur.

Mesurerlejeuauxcoussinets(jeudiamétral,plastigage).

Réviserlemoteur:comprenantladépose­posedumoteur,lecontrôleetréglagedel'allumage,leréglagede

lacarburation,larévisiondel'embrayage.

Recherche Releverlescaractéristiquesdespistons,segmentsetbiellessurunmoteurdesonchoix.

Rechercherquatreordresdefonctionnementpossiblespourlesmoteursà6cylindresenligne.

Rechercherunordredefonctionnementutilisépourunmoteurà6cylindresenV.

Analysestructurelle

­Problèmeàrésoudre:

Lesmoteursthermiquestransformentdelachaleurentravailmécaniquedestinéàéquilibrerle

travailrésistantd’unvéhiculequisedéplace.Lesmachinesthermiquessontreprésentéesparle

synoptiqueci­dessous:

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Besoin:

Besoin:

Produirel'énergiemécaniquenécessaireaudéplacementduvéhicule.

ProduitouMatièred'oeuvre:

Leproduitd'énergie(MOe)estempruntéaucarburanttransporté.

­Fonctionsglobales:

ATransformerl'énergiechimiquelatenteducombustibleenénergiemécanique.

BAdapterl'énergieproduiteauxbesoinsdelapropulsion(Ensembledelatransmission).

­FonctionGlobaleA:

Transformerl'énergiechimiquelatenteducombustibleenénergiemécanique. Donnéesd'entrée EnergielatenteAir/Carburant. Wélectriquebassetension. DonnéesdecontrôleActionduconducteur:

Marche/Arrêt,commandedémarreur,accélérateur.

Pressionatmosphérique.

Couplerésistant.

Donnéesdesortie Wmécanique:Couplemoteur,Rotation. Wthermique:Echappement,refroidissement. Wélectriquebassetension. Informationsurétatsetbruits.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Energiechimique Air Filtré,dosé Filtreàair­Buse Carburant

Energiechimique Air

Filtré,dosé

Filtreàair­Buse

Carburant

Filtré,dosé

Réservoir­Pomped'alimentation

 

Filtre­Régulateurdepression

 

Pulvérisé

Injecteur

Energieélectrique CourantélectriqueBTTransforméenHT Bobined'allumage

CourantélectriqueHTSynchronisé

Générateurd'impulsion

Correcteursd'avancef(n)f(P)

Distributeur

Energiethermique Mélangeair­carburantIntroduitdanscylindreDistribution

 

Comprimé

Cylindre/Chambredecombustion

 

Piston­SystèmeBielle­manivelle

Volantmoteur

 

Enflammé

Bougie(CourantélectriqueHT)

EnergiemécaniquePression

Tranformée

Piston

(Ethermique)

Translation/Rotation Systèmebielle­manivelle Volantmoteur

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Fonctionscomposantes:

Fonctionscomposantes:

A1Assurerlapréparationetlaquantificationdumélangecomburant­carburant:

Systèmedecarburation/injection,tubulures,cylindres/chambresdecombustion.

A2Transformerl'énergiechimiquedumélangecombustibleenénergiemécanique(Ensembledes

organesmoteurs):

Enceintethermique;Piston;Systèmebielle­manivelle. Systèmededistribution;Systèmederefroidissement;Systèmedelubrification.

A3Transformerl'énergieélectriqueenénergiemécaniqueassurantlamiseenroutedumoteur:

Systèmededémarrage.

A4Transformerl'énergiemécaniqueenénergieélectrique:

Systèmedeproductiond'énergie.

A5Transformerl'énergieélectriquebassetensionenuneénergiecalorifiquededéclenchement

(Hautetension):

Systèmed'allumage.

­FonctioncomposanteA1

Assurerlapréparationetlaquantificationdumélangecomburant­carburant(Casd'unmoteurà

essence).

Contraintessurleproduit,critèresd'état:

Danslaplagedefonctionnementdumoteur,critèresvariablesenfonctiondel'exploitation

envisagée(Ouimposée):

CRITERES

JUSTIFICATION

Dosageair/carburantvariablede1/5à1/18

­Pollutionminimale

enfonctiondescontraintesd'utilisation

­Puissancevariabledezéroàlavaleurmaximale

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

 

­Rendementmaximal

­Pollutionminimale

Quantificationmassiquedumélange

­Puissanceetfréquencederotationvariable

introduitparcycleetparcylindre

Homogénéïsationdesconstituants

Rendementmaximaletpollutionminimale

Produitensortie.

Mélangeair­carburantdosé,quantifiéethomogénéïsé.

Matièred'oeuvre.

Airambiant.

Carburantcontenudansleréservoirembarqué.

Donnéesd'entrée:

Airambiantnonfiltré,àpressionatmosphérique,àtempératureambiante.

Combustibleliquide,statiquedansleréservoir,àpressionatmosphérique,nonfiltré

(Renouvelablepériodiquement).

Donnéesdepilotage:

Relationsavecleconducteur:Marcheouarrêt,démarrage,actionsurl'accélérateur(position

dupapillondesgaz­Régimederotationmoteur­Pressiondanslatubulured'admission).

Commandeéventuellededépartàfroid(sondetempératuremoteur).

Pressionatmosphérique.

Températured'airadmis.

Pressiondetaragederéférencederégulationdepressiondecarburant.

Pressiondetaragederéférenced'injectiondecarburant.

­Solutioninjectionmonopoint

Inventairedesfluxéchangés:

Entrées

Energie

Electrique

Batterie(Tension­Intensitécontinue).

Chimique

Pouvoircalorifiqueducarburant.

Matière

Carburant

Liquide,statiquedansleréservoir,

d'oeuvre

àpressionatmosphérique,àtempératureambiante,

nonfiltré.

 

Airambiant

Apressionatmosphérique,àtempératureambiante,

 

nonfiltré.

Informationnel Electrique

Tensionbatterie.

OrdreMarche/Arrêt.

Régimemoteur.

Positionvilebrequin.

Sondeàoxygène.

 

Pneumatique

Pressionatmosphériquederéférence.

 

Pressiondanslatubulured'admission.

 

Calorifique

Températured'airadmis.

 

Températured'eaumoteur.

 

Mécanique

Positionpapillondesgaz

Sorties

Energie

Hydraulique

Débit­pressionensortied'injecteur.

Chimique

Pouvoircalorifiqueducarburant.

Matière

Mélange

Massedéterminée,

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

d'oeuvre Air/Carburant pulvériséeenamontdechaquesoupaped'admission. Informationnel Electrique Connecteurtestinjection/allumage.

Visuel

Indicateurdeniveaudecarburant.

Voyantalertetestinjection/allumage.

Sonore

Bruitdesinjecteurs.

Bruitdefonctionnementpompeàcarburant.

 

ENTREEouINITIAL

SORTIEouFINAL

Typedeflux Caract.flux

Critères­Etats

Caract.flux.

Critères­Etat

Energie Electrique

Ubatterie

Hydraulique

Débit­Pression

Icontinu

injecteur

 

Chimique

Pcicarburant

Chimique

Pcicarburant

Matière

Fluide

Carburantliquidestatique

Fluide

MasseAir/Carburant

àP.Atmosphérique

déterminée

T.Airambiantnonfiltré

pulvériséeenamontdes

àP.Atmosphérique

soupapesd'admission

etT.Airambiant

Information

Electrique

UBatterie

Electrique

Prisediagnostic

OrdreM/A

Régimemoteur

Positionvilebrequin

Topallumage

Positionpapillon

SondeOxygéne

Pneumatique

P.Airadmis

Visuelle

Niveaucarburant

 

P.Atmosphérique

VoyanttestIA

 

Calorifique

T.Eaumoteur

Sonore

Bruitd'injecteur

 

T.Airadmis

Bruitdefonctionnement

 

depompe

­A1Assurerlapréparationetlaquantificationdumélangecomburant­carburant.

Fonctionscomposantes:

A11Saisirlesdonnéesdesdifférentscapteursetgérerlesénergies:

tensionbatteried'accumulateurs, contactMarche/Arrêt, capteurdevitessemoteur(Régime/Positionvilebrequin), pressionatmosphérique, capteurdepressiondetubulured'admission, sondedetempératured'airadmis, sondedetempératured'eaumoteur, boîtiercontacteursdepapillon(Ralenti­Pleinecharge), sondeàoxygène.

A12Traiterlesinformation:

calculateur.

A13Quantifierlamasseadmise:

circuitdecarburant(Réservoir­Pompe­Filtre­Régulateur),

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

circuitd'air(Filtre­Buse­Papillondesgaz­Vannederégulationralenti),

injecteur­Tubulure.

Fonctionscomposantes:

A131Retenirlesimpuretés:filtreàcarburant.

A132Conditionnerlamassedecarburant:pompeàcarburant,régulateur.

A133Retenirlesimpuretés:filtreàair.

A134Quantifierlamassed'air:corpsd'injection(Buse­Papillondesgaz).

A135Régulariserlefonctionnementauralenti:vannederalenti.

A136Mélangerl'airetlecarburant:injecteur+tubulure.

Lemoteur

Notes

Notionsdethermodynamique

(CharlesBory,PUF1974)

Lescyclesdesmachinesthermiques

Enrèglegénéraleunemachinethermiqueestconstituéeparunappareillagemécaniquetransmettant

àl’extérieurletravailqu’ilreçoitd’unfluide.Celui­ciévoluedanslamachineetrevient

périodiquementàsonétatinitialaprèsavoiréchangédelachaleuraveclessources.Danslamachine

àvapeurparexemplel’eauliquideestvaporiséeàtempératureélevéedanslachaudière,puis

ramenéeàl’étatliquideàtempératureplusbassedanslecondenseur(àmoinsque,commedansles

locomotives,l’échappementsefassedansl’atmosphère,lacondensationalieualorshorsdela

machine,celle­ciutiliseàchaquefoisunequantitéd'eaunouvellemaisqui,enfindecompte,n’en

retrouvepasmoinssonétatinitial).

Lapartiemécaniqueprésenteévidemmentungrandintérêtpourl’ingénieurquifaitunprojetde

machine,maiselleestaccessoiredupointdevuethermodynamique,sibienquenousappellerons

cycledelamachineceluiqueparcourtsonfluide.

Lescyclesutilisables,commeceuxeffectivementutilisés,sontnombreux,nousnousborneronsàune

brèveétudedestroiscyclessuivants.

LecycledeCarnot

LecycledeCarnotestceluidelamachinedanslaquelleleséchangesdechaleursefontuniquement

avecdeuxsourcesauxtempératuresfixesT1etT2.Ilcomprenddoncdeuxtransformations

isothermesaucoursdesquelleslachaleuréchangéeavecchacunedesdeuxsources,etdeux transformationsamenantlefluidedel’uneàl’autredestempératuresd’échanges;cesdeuxdernières transformationssontnécessairementadiabatiquespuisquelefluides’ytrouveconstammentàdes températuresintermédiairesentreT 1 etT 2 .

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

LafigurereprésentelecycledeCarnetd'ungazencoordonnéesdeClapeyron,c'est­à­direavecpour paramètresd'étatslapressionetlevolume. Pourungazparfait,lesdeuxisothermesADetCDsontdesarcsdeshyperbolespv=RT 1 ,etpv= RT 2 .

LesadiabatiquesBCetDAontpouréquationpv γ =Cte. AyantparcouruletrajetABC,lacompressionisothermeCDdoits'arrêteraupointDquisetrouve surl'adiabatiquepassantparA;demêmeBetCsontsurunemêmeadiabatique. Cesdeuxconditionss'exprimentencoordonnéesvolume­températureenfaisantappelàlaformule

ona Lorsqu'unemolécule­grammedugazparcourtuncycle:

ona

ona Lorsqu'unemolécule­grammedugazparcourtuncycle:

Lorsqu'unemolécule­grammedugazparcourtuncycle:

­lelongdeABellereçoitlachaleur:Q 1 =RT 1 Logv B /v A ; ­lelongdeDCellecèdelachaleur:Q 2 =RT 2 Logv C /v D , ceciselonlaformule

2 =RT 2 Logv C /v D , ceciselonlaformule

Ordel'égalité(a)ondéduitparpermutationdesextrêmesetdesmoyensv B /v A =v C /v D , sibienqueQ 1 /T 1 =Q 2 /T 2 et,parsuite,T=(Q 1 ­Q 2 )/Q 1 =1—T 2 /T 1 .

L'étudedumécanismedelaproductiondutravaildansuncycledeCarnetportantsurungazparfait

conduitdoncàlavaleurdurendementétablieparlesconsidérationsgénéralesduparagraphe

précédent:lespropriétésspécifiquesdesgazparfaitssecoordonnentpourqu'ilensoitainsi,ilen

seraitdemêmepourtouteautresubstance.

LecycledeRankine

C'estceluidelamachineàvapeurprimitive,lafiguresuivantelereprésentantendiagrammede

Clapeyron.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

L'eau,priseàl'étatliquidedanslecondenseurquiestlasourcefroide,àlatempératureT 2 etsousla pressionP 2 quiyrègnent,estsimultanémentéchaufféeetmiseenpressiondefaçonàêtreamenée auxconditionsP 1 etT 1 delachaudière. Cetteopérationsefaitsuivantdesmodalitésvariablesd'unemachineàl'autre,maisles augmentationsdelapressionetdelatempératureportantsurunliquiden'entraînentqu'unevariation négligeableduvolume,pratiquementonparcourtsurlediagrammelaparallèleABàl'axedes pressions. DeBenC,lavaporisationseproduitsouspressionettempératureconstante,cetempscorrespondà l'admissiondelavapeursurunefractiondelacoursedupiston. EntreCetDlavapeursedétendadiabatiquement,satempératurediminuejusqu'àatteindre,on principe,celleducondenseur;oùelleestenvoyéeensuitepourreprendrel'étatliquidesuivantDA. Ilyaabsorptiond'unequantitédechaleurQ 1 lelongdeABCetrestitutiondeQ 2 aucondenseur suivantDA,lerendementest:

r=(Q 1 —Q 2 )/Q 1 puisquelachaleurcoûteuseestQ 1 ;onlecalculeàpartirdespropriétéscalorimétriquesdel'eau.

Lesmachinesàvapeurmodernestravaillentsurdescyclesbeaucouppluscompliqués,onparticulier

lavapeuresttoujourssurchauffée.Enfin,ilfautéviterdecroirequec'estunengindémodé,les

centralesélectriquesthermiquesclassiquessontéquipéesdeturbinesàvapeur,etilonestdemême

descentralesnucléaires,existantesetenprojets.

LecycleBeaudeRochas

Ilschématisel'évolutiondesgazdanslesmoteursàexplosions.

IlsecomposededeuxtransformationsàvolumeconstantADetCD,réunisparlesadiabatiquesBC

etDA.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Noussupposeronsquel'évolutionportesurungazparfait.

Noussupposeronsquel'évolutionportesurungazparfait. LelongdeAB,legaz,dontlapressionaugmenteonraisondel'élévationdelatempérature,reçoitla quantitédechaleurQ 1 =C v (T B —T A ); lelongdeCDilyarefroidissementavecdiminutiondepressionetpertedelaquantitédechaleurQ 2 ==C v (T C —T D ). Définissanttoujourslerendementàpartirdelaquantitédechaleurcoûteusedépensée,iciQ 1 ,ona:

1 ,ona: car,d'aprèslaformule ona

car,d'aprèslaformule

1 ,ona: car,d'aprèslaformule ona Lerendementdépenduniquementdurapportdecompressionρ=v

ona

1 ,ona: car,d'aprèslaformule ona Lerendementdépenduniquementdurapportdecompressionρ=v 1

Lerendementdépenduniquementdurapportdecompressionρ=v 1 /v 0 ,etunpeudelanaturedu gazquiévolueenraisondel'interventiondurapportdeschaleursspécifiques.

Enadoptantleγdesgazdiatomiques,soit1,4,etpourunrapportdecompressionρ=7,ordrede

grandeurdecequiestréalisédanslesmoteursd'autos,lerendementest:r=0,54.

Ilpeutparaîtrescabreuxd'assimileràungazparfaitlemélangecomplexeonréactionchimiquequi évoluedanslecylindred'unmoteuràexplosions.Enfait,àdiscuterlaquestiondeplusprèson s'aperçoitquecetteassimilationesttrèsacceptable,laraisonfondamentaleétantquel'air,toujours

admisonnotableexcès,estcomposépourses4/5dugazchlmiquementinertequ'estl'azote.

Lesmachinesfrigorifiques

Lerefroidissementneposeaucunproblèmelorsqu'ondisposed'unesourcedechaleuràtempérature inférieureàcelleducorpsquel'onveutrefroidir.Leproblèmedesmachinesfrigorifiquesest,au contraire,deprendredelachaleuràuncorpspourl'évacuersuruncorpsàtempératureplusélevée. Lesréfrigérateursparexempleprennentdelachaleurenleurintérieur,àunetempératurevoisinede

zérodegré,etladissipentdansl'airambiantàdestempératuresdel'ordrede20à30°C.

Cetteopérationdemandeunedépensedetravail. Eneffetl'entropieS 2 =Q 2 /T 2 priseàlasourcefroidedoitêtre,aprèsuncyclepourl'agentqui

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

évolue,rendueentièrementàlasourcechaudequidecefaitreçoitunequantitédechaleurQ 1 telle queQ 1 =T 1 .S 2 ,d'où:

1 telle queQ 1 =T 1 .S 2 ,d'où:

Laquantitédechaleursupplémentaireqquereçoitlasourcechaudenepeutprovenirquedutravail reçuparl'agentaucoursducycle. Pourunfonctionnementirréversible,àunemêmequantitédechaleur(doncd'entropie)reçuedela sourcefroide,corresponduneentropieQ' 1 /T 1 rendueàlasourcechaudeplusgrandequeQ 1 /T 1 , d'oùQ' 1 >Q 1 etparconséquentq'=(Q' 1 —Q 2 2)>q.

Pourextrairelemêmenombredecaloriesilfautdépenserplusdetravail.Lerefroidissement(1)ne

peutdoncs'effectuerquemoyennantladépensed'untravailaumoinségalàunminimumquine dépendquedelatempératuredesdeuxsources.

(1)LetermederefroidissementesticiunpeuImproprecarils'agit,endéfinitive,demaintenir

unetempératurebasse,maisoncomprendcequenousvoulonsdire.

Proposons­nousparexempledeprendredelachaleurdansunearmoirefrigorifiqueà0°C,soit2730

K,etdeladéverserdansl'airambiantà3000K,onaq=Q 2 .0,099soitàpeuprèsq=Q 2 /10

Pourextraireunecalorie,ilfautdépenserauminimumuntravailde1/10decaloriesoit0,42joule.

Aucunappareillagenepeutnousrendreceserviceàmoindreprix.

Lecycleàdeuxsourcesquenousvenonsd'étudierestévidemmentuncycledeCarnotparcouruà

l'envers.Ilvadesoiqu'àchaquecycledemachinethermiquecorresponduncycledemachine

frigorifique.Danslaplupartdecelles­cilerefroidissementestobtenuparévaporationd'une

substanceliquide(gazsulfureux,ammoniaque,Fréon,etc.),dontoncondenselavapeur.

Ensuite,leurscycless'apparententaucycledeRankine.

Danslesappareilsfrigorifiquesdits"àcompression"letravailéquivalantàqestfournidirectement

parunmoteur.

Danslesappareilsménagers"àabsorption",onfournitnondutravailmaisdelachaleurà

températureélevéequi,pouvantsubirunechutedetempérature,représenteunevaleurentravail:on

nedépensepaseffectivementdutravailmaisonsacrifieletravailquipourraitêtreobtenuàlafaveur

delachutedetempératuredelachaleurdépensée.

Lachaleuràtempératureélevéedesréfrigérateursàabsorptions'obtientparchauffageélectriqueou

parunecombustion:gaz,butane,pétrole,etc.;lerésultatestassezparadoxaldechaufferl'appareil

pouravoirdufroid.

­Alaredécouvertedumétierdemotoriste(DanielDescamps,l'Argusdel'Automobile,1.7.2004)

Lemanquedetravaildanslesateliersrelancelaremiseenétatdesmoteurs,délaisséeauprofitde

l'échangestandard.

Sil'échangestandards'estimposégrâceauxgarantiesqu'ilprésente,lesmécaniques

d'occasionsontpriséeslorsquelesdémolisseursinformentleursclientssurleskilométrages

parcourusetsurlesgarantiesproposées.(Lesdémolisseursproposentdesmoteurséquipés

avecpompeàeau,pomped'injection,volantmoteuréquipédeleurembrayage,cequin'est

paslecasdansl'échangestandard).

L'échangestandardd'origine,venduparleconcessionnaire,conserveunepositiondominante,

maislescontraintestechniquesimposéesrendentlaréparationparfoisfinancièrement

irréalisable.

Certainesmarquesexigentsouvent,pourappliquerleursgaranties,leremplacementdes

turbos,despompesàinjection,despompesàeau,desradiateursd'huileetderefroidissement,

desDurits,del'embrayage,desfiltresàhuileetàair,etc.

Regaind'intérêt.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Lesspécialistesindépendantsdel'échangestandardeffectuentunsérieuxcontrôledeses accessoireslorsquelesmécaniquesnesontpastropkilométrées.Celaabaisselecoûtdes prestations. Depuisquelquesannées,laremiseenétatdesmoteursparlesprofessionnelsindépendants connaîtunregaind'intérêt,etlesrectifieurss'entrouventconcurrencés.Atitreindicatif,un garagisteindépendantmonteaumaximumdeuxéchangesstandardsparan(selonVege). Lesinterventionssurlesbasethautmoteurinterviennentgénéralementlorsdebrisde courroiesdedistribution,deproblèmesd'étanchéitédesmoteurs,dejointsdeculassehors d'usage,demanqued'entretien.Cesremisesenétatgarantissentdenouveauxmarchésaux MRA,lorsqu'ilssontcapablesdeseformer,d'investirdansdesoutillagesspécifiquesetde choisirunerechangedepremièrequalité. Larévisiondesbasmoteursestsouventdifficilecardenombreusesversionsmodernesne peuventplusserectifier,notammentauniveaudescylindresoudesvilebrequins.LesMRAet lesindépendantstravaillentgénéralementsurdesvéhiculesâgésdequatreàdouzeans.

Lemarchédel'échangestandardestdétenuà84%parlesconcessionnaires,età16%par

lesindépendants.Lesconcessionnairestravaillentsurdesvéhiculesgarantisouâgésde

quatreans,etilsmontentdesmoteursenéchangestandardd'origine.

Attentionàl'entretien

Lesproblèmesmoteursrésultentengénéraldumanqued'entretien,notammentsurlespetites versionsàessence.LesDieselsontsensiblesauxsurrégimesendémarrageàfroidet,d'autre part,lesutilitaireslégers,surchargésetutilisésàpleinrégimesurdelonguesdistances résistentmal. Auhit­paradedesmoteursfrançaislesplusremplacésoureconstruits,selonVege,ontrouve

lesPeugeotetlesCitroëndelafamilleXUD(205,306,405,406,806,Visa,Berlingo,J5,

Partner,Expert,Boxer,Jumpy,Jumper ),leDJ5(Boxer),lesRenaultDiesel1900F8Q (Super5,ClioetClioII,Express,Kangoo,R9,R11,Mégane )etaussileDieselJ8S

(Espace,R18,R20,Trafic,Master

).

Lemarchéfrançaisdel'échangestandardreprésente11000moteurs,dont80%deDiesel.

Lesreconstructeursdemoteursouhaitentquelesprofessionnelsoptentpourleremplacement

decertainsorganesetattendentdesinformationsplustechniquespartypedemoteur,avec

couplesdeserrageetspécificités.

Ilssouhaitentbénéficierdecontratsdegarantieindiquantlespériodesderodageainsique

desinformationssurlesespacementsdesvidanges,laqualitédeshuiles

­Numérotationdesmoteurs(NF­R11.02,6.1978):

Observateurregardantfaceàlasortiedel'arbred'entraînementcôtéaccouplement),définissantainsi lecôtégaucheetlecôtédroit,demi­planderéférence(p)constituéparledemi­planhorizontal passantparl'axed'entraînementetsituéàgauchedel'observateur.

Cylindresenligne:n°1leplusprochedel'observateur.

Cylindresenétoilen°1àpartirdeceluiquirencontrélepremierpardemi­planderéférence,nétant

lenombredecylindresdelapremièreligne.

Exemples:

­Pastillagedubloc

V12

1­6 7­12

\

/

(+)

W12

1­4 5­8 9­12 \

(+)

¦

/

10étoile

4

2 3

1.\ . /.5 (+)

10./ . \.6

9 8

7

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

7/2/2015 PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur Pourqu'unepastilletienne,ilnesuffitpasd'effacersongalbe

Pourqu'unepastilletienne,ilnesuffitpasd'effacersongalbe

d'uncoupdemarteau,ilfautaméliorerleserragepar

allongementdumétal.

Onutiliserapourcetravailunmatoirlégèrementcomvexeetde

diamètreàpeineinférieuràceluidelapastille.

Tenirlematoirobliqueetfrapperàpetitscoupsrépétéssurla

surfacedelapastille.

L'étanchéitéestassuréeparunbourreletdepâtegenre

"hermetic"poséavantlemontagesurlapastille.

Lesmoteursspéciaux

LecycleAtkinson/Miller

DéfiniparJamesAtkinsonen1882etappliquéaumoteur4tempsparRalphMilleren1947.

Lacompressionestphysiquementlimitéparlalimited'auto­inflammationdesgaz. Ladétente,symétriquedanslecycleBeaudeRochas,estdoncincomplète(pressionrésiduelledans lecylindreperdueàl'ouverturedelasoupaped'échappement). Onessaied'abaisserautantquepossiblelapressiondefindedétenteafinderécupérerunmaximum d'énergiemécanique. DanslecycleMiller,lasoupaped'admissionestmaintenueouvertebienaudelàdupointmortbas (RFA),provoquantl'éjectiond'unepartiedumélangeprécédemmentadmisetréduisantlapression régnantdanslecylindre.

C'estuncycleen"5temps":admission,refoulement,compression,détenteetéchappement.

Lerapportvolumétriqueréelestplusfaiblequelerapportthéorique(géométrique)maisletauxde

détenteestinchangé,doncplusélevéqueletauxdecompression.

Enallongeantladétenteparrapportàlacompression,onaméliorelerendementmaisonlimitela

puissancedumoteurpuisquel'onadmetmoinsd'airetdoncmoinsdecombustible.

Onpeutaméliorercelaenajoutantuncompresseuràl'admission.

i.e.ToyotaPrius3:1798cm3(80.5x88.3),tauxdedétente13.0:1,volumedechambrede

combustion37,5cm 3 ,99chà5200tr/min(66ch/l),couplemaxi142Nmà4000tr/min,

consommation225g/kWh(rendement37%).

Lerapportvolumétriquevariede4,8à9,3:1(VVT­i).

Cemoteurestéquivalentàun1250cm 3 (courseramenéeà61,4mm)avecunrapport

volumétriquede9,3:1,lapuissancespécifiqueétantalorsde79,2ch/l.

Cettecourseréduitecorrespondàunretardfermetureadmissiondel'ordrede60°(angleréel

enfonctionnement).

Lerégimemoteurestnéanmoinslimitédufaitdelalonguieurdelacourseetles"reprises"sont

moinsfranchesdufaitd'unmoinbdrecoupleproduit(pressionsurlepistonplusfaible).

LemoteurAtkinsonnepeutdonc,àluiseul,suffireàmotoriserunvéhiculedetourisme.

C'estpourcelaqu'ilestutilisésurlaToyotaPrius,entreautres,enhybride,lemoteurélectrique

venantencompenserlesfaiblesse,avecunrendementtrèsélevé,doncuneconsommationréduite.

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

Lemoteuràdeuxtemps

Connaîtrelefonctionnementdumoteuràcycle"deuxtemps".

Lirelesdiagrammesthéoriquesetréels(Moteuràcyle"deuxtemps").

Situeretnommerlespointscaractéristiques.

Justifierlesavancesetretards.

Principe

QuatresphasesducycleBeaudeRochasenuntourmoteur:

Pistonmonte:

au­dessus:compression,

au­dessous:admission.

Pistondescend:

au­dessus:combustion­détente,échappement,transfert,

au­dessous:pré­compression,transfert.

Réalisation:

Graissageparmélangehuile­carburantougraissageséparé.

Critique

Puissancemassiqueélevée,pollution(balayagedesgazfrais).

Documentsfournis

Moteur"deuxtemps"àprécompression

diagrammethéorique­épurecirculaire

Maintenance

Effectuerlediagnosticdumoteur"deuxtemps".

Recherche

Rechercherlescaractéristiquestechniquesd'unmoteur"deuxtemps"comportantaumoinsdeux

cylindres.

Effectuer,pourcemêmemoteur,lesschémasdudispositifd'admission,duvilebrequin,dudispositif

7/2/2015

PhilippeBoursin­Pedagogie­lemoteur

degraissage.

Lemoteur"àpistonrotatif"

ConnaîtrelefonctionnementdumoteurtypeWankel.

Principe:

MoteurtypeWankel,

rotor:triangleéquilatéralcurviligne,mouvementcirculairedirectementtransmisàl'arbremoteur.

statortrochoïde.

fonctionnement,pouruntourderotor:exécutiondetroiscyclescomplets,troistoursdel'arbre

moteur(démultiplication).

Réalisation

Etanchéïté:entrechambresdecombusitonparsegmentssurlesarêtesderotor,latéralepar

segments.

Graissagesouspressiondel'arbre,graissageparmélanged'huiledelasegmentationet

refroidissementdurotor.

Echangeurthermiquedanslecircuitdanslecircuitdegraissage.

Documentsfournis

MoteurtypeWankel­cycleWankel­rotor

Maintenance

EffectuerlediagnosticdumoteurdetypeWankel.

Recherche

Rechercheruntypedemoteuràpistonrotatifactueletenrelevertouteslescaractéristiques.

Effectuerunerecherchesurunautretypedemoteurdeconceptionnouvelle.

Enexpliquerleprincipedefonctionnement.

Enexpliquerleprincipedefonctionnement.