Vous êtes sur la page 1sur 14

Chapitre

La respiration dans
1
les différents milieux de vie

La respiration est l’une des caractéristiques essentielles de


la vie. En quoi consiste-t-elle ? Comment s'effectue-t-elle
dans les différents milieux ? Le milieu de vie d’un être vivant
est-il toujours le même que son milieu de respiration ?
Photographie :des lamantins venant respirer en surface.

11
1
Activité
Reconnaître
qu’un être vivant respire
Vous savez depuis l’école primaire que la respiration humaine consiste à absorber du dioxygène
et à rejeter du dioxyde de carbone.

• Peut-on mettre en évidence des échanges gazeux identiques chez les autres êtres vivants ?

A Une mise en évidence simple de la respiration d’un animal terrestre

Je réalise
Composition de l’air
dioxygène autres gaz
(21 %) (1 %)

• Installer le montage ci-contre


avec des criquets, des grillons
ou des escargots. sonde
à dioxygène
• Repérer l’évolution de la diazote (78 %)
teneur en dioxygène de l’air de
la boîte pendant environ dix
minutes.
• Observer à la fin de la mani-
pulation l’aspect de l’eau de
Évolution de la teneur
chaux de la boîte de Petri
en dioxygène de l’air
(Doc 2).
de la boîte
criquets
boîte de Petri Temps Dioxygène
contenant de l’eau de chaux (en min) (en %)
L’oxymètre permet de
sonde à dioxygène 0 21
mesurer avec précision la
teneur en dioxygène * de 1 20,2
l’air grâce à une sonde élec- 2 19,5
tronique reliée à un boîtier
à affichage numérique. 3 18,8
grille fine eau de chaux
D oc
1 Mesure de la teneur de l’air en dioxygène à l’aide d’un oxymètre.

La boîte de Petri du montage ci-dessus est photo- Ce montage permet de 䉴


comprendre ce qui s’est pro- dioxyde de carbone*
graphiée au début de la manipulation (t = 0 min),
puis dix minutes plus tard (t = 10 min). duit pendant ces dix minutes.

L'eau de chaux
t = 0 min t = 10 min est un liquide
incolore et limpide.

eau de chaux troublée

Montage témoin
D oc
2 Mise en évidence du rejet d’un gaz grâce à l’eau de chaux.

12 Partie 1. Respiration et occupation des milieux de vie


B Des mesures réalisées avec un dispositif d’ExAO

Je réalise
• Placer des petits animaux sonde
dans une enceinte (boîte her- oxymétrique
métique).
• Bien fermer l’enceinte et
placer la sonde oxymétrique.
• Suivre l’évolution de la
teneur en dioxygène de l’air
de l’enceinte pendant quelques
minutes.

écran Dioxygène (en %)

ordinateur
témoin sans criquets

adaptateur
sonde
oxymétrique
avec criquets
dans l’enceinte

enceinte clavier Temps (en min)


avec animaux souris
Ce dispositif d’ExAO utilise une sonde oxymé-
trique qui envoie des données à un ordinateur.
Celui-ci construit alors automatiquement un gra-
phique en temps réel.
D oc
3 Le dispositif d’ExAO* permet de suivre en continu l’évolution de la teneur en dioxygène du milieu de vie.

M ots importants PISTES DE TRAVAIL


* Dioxygène : gaz qui constitue Pour trouver ce qui caractérise la respiration d’un animal :
21 % de l’air atmosphérique. 1. Indiquez comment évolue la quantité de dioxygène dans la boîte conte-
* Dioxyde de carbone : autre- nant les êtres vivants ( D oc 1 et 3). Proposez une explication.
fois appelé gaz carbonique, c’est 2. Dites quelle information supplémentaire apporte l’expérience avec l’eau
un gaz présent en très faible de chaux ( D oc 2).
quantité dans l’air.
Bilan de l’activité : Expliquez en une phrase comment on peut reconnaître
* ExAO : Expérimentation Assistée qu’un animal terrestre respire.
par Ordinateur.
COMPÉTENCES : 1. et 2. S’informer, raisonner.

Chapitre 1. La respiration dans les différents milieux de vie 13


2
Activité
Les échanges gazeux
chez d’autres êtres vivants
En milieu terrestre, la respiration des animaux se manifeste par des échanges gazeux
avec l’air : absorption de dioxygène et rejet de dioxyde de carbone.

• Retrouve-t-on les mêmes échanges chez les animaux aquatiques et chez les végétaux ?

A Les échanges gazeux respiratoires d’un animal aquatique

Je réalise
• Placer deux poissons dans la boîte
remplie d’eau puis fermer herméti-
quement le couvercle en évitant
d’emprisonner des bulles d’air.
• Placer la sonde oxymétrique.
• Suivre l’évolution de la teneur en
dioxygène de l’eau de l’enceinte
avec un système d’ExAO ou avec
un oxymètre numérique.

Un test sur l’eau de la boîte


Au début de l’expérience (t0), avant
Dioxygène (en mg/L) de placer les poissons, on prélève
4 mL de l’eau de la boîte (tube A).
À la fin de l’expérience (t = 10 min),
on prélève à nouveau 4 mL de l’eau
de la boîte (tube B).
Dans chaque tube on ajoute 10 gouttes
témoin sans poissons
de rouge de crésol.

avec poissons
dans l’enceinte

Temps (en min)

Le rouge de crésol est un réactif rouge


orangé qui vire au jaune en présence de
dioxyde de carbone.
D oc
1 Des échanges gazeux* entre un animal aquatique et son milieu de vie (matériel Jeulin).

14 Partie 1. Respiration et occupation des milieux de vie


B Des mesures réalisées chez les végétaux

Je réalise
• Placer de l’herbe dans l’enceinte du
système ExAO puis fermer herméti-
quement le couvercle.
• Placer la sonde oxymétrique et
mettre le dispositif à l’obscurité.
• Suivre sur l’écran l’évolution de la
teneur en dioxygène de l’enceinte.
• Refaire la manipulation avec des
radis.

Les parties chlorophylliennes d’un végétal doivent


être placées à l’obscurité sinon d’autres échanges
gazeux liés à la nutrition masquent les échanges
gazeux respiratoires.
Pour les parties non chlorophylliennes, c’est
inutile.
Dioxygène (en %) Dioxygène (en %)

Temps (en min) Temps (en min)

D oc
2 Une étude expérimentale d’un aspect de la respiration chez les végétaux* (matériel Eurosmart).

M ots importants PISTES DE TRAVAIL


* Échanges gazeux : prélève- Pour mettre en évidence les échanges gazeux respiratoires :
ment et rejet de gaz par un être
1. Proposez une explication aux résultats obtenus avec la sonde oxymé-
vivant dans un milieu.
trique chez les poissons d’une part (D oc 1) et les végétaux d’autre part
* Végétaux : nom commun (D oc 2).
donné aux êtres vivants possé- 2. Quelles informations complémentaires apporte le test au rouge de crésol
dant de la chlorophylle. (D oc 1) ?
Bilan de l’activité : Exprimez en une phrase comment on peut définir la respiration.
COMPÉTENCES : 1. et 2. Raisonner.

Chapitre 1. La respiration dans les différents milieux de vie 15


3
Activité
Milieux de respiration
et milieux de vie
Qu’ils soient dans l’air ou dans l’eau, tous les êtres vivants respirent. Cette respiration
consiste à prélever du dioxygène et à rejeter du dioxyde de carbone dans le milieu.

• Le milieu de vie des animaux est-il toujours leur milieu de respiration ?

A Les animaux de la prairie, autour d’une mare

Un peu éloignés de la
mare, dans le pré bien
au sec et au soleil, les
criquets respirent avec
Martin-pêcheur leurs trachées. Criquet des pâtures

Même s’il peut plonger un court instant en


apnée pour capturer sa proie, le martin-
pêcheur respire dans l’air avec ses poumons.

L’escargot apprécie
l’humidité du bord de
la mare, il respire dans
l’air grâce à un pou-
mon dissimulé sous
Escargot petit-gris sa coquille.

Grenouille verte
On rencontre souvent la
grenouille sur les pierres
du bord de la mare, mais à
la moindre alerte, elle
Argiope rayée plonge dans l’eau. Au
bout d’un moment, on la
voit réapparaître en sur-
À l’affût sur sa toile, prête à dévorer sa face : ses narines hors de
proie à l’aide de ses puissants chélicères, l’eau lui permettent de
l’argiope possède à la fois des poumons renouveler l’air de ses
et des trachées. poumons.

16 Partie 1. Respiration et occupation des milieux de vie


B Les animaux qui vivent dans l’eau de la mare

Le gardon prélève le
dioxygène de l’eau
grâce à ses branchies,
dissimulées sous des
opercules de chaque
Gardon commun côté de la tête.

Larves de moustique

Toujours la tête en bas, les larves de


Écrevisse américaine moustique respirent grâce à un « tuba »
qui affleure à la surface de l’eau et appro-
L’écrevisse respire visionne des trachées.
grâce à des branchies
dissimulées sous sa Le dytique vient pério-
carapace, de chaque diquement à la surface
côté du céphalothorax. prélever une réserve
d’air qu’il emprisonne
sous ses ailes. En plon-
gée, cet air sert à ali-
menter ses trachées.

Dytique marginé

La limnée remonte
régulièrement à la sur-
face pour remplir d’air
son poumon.

Limnée d’eau

PISTES DE TRAVAIL
Pour comprendre le comportement respiratoire de quelques
animaux :
1. Réalisez un tableau présentant pour les différents ani-
maux de la mare et de ses alentours : le milieu de vie, le
milieu de respiration et les organes respiratoires.
2. À partir du tableau, reliez chaque organe respiratoire à un
milieu de respiration.
Bilan de l’activité : Expliquez pourquoi des animaux peuvent
avoir des comportements respiratoires différents dans un même
milieu de vie.
Grenouille verte
COMPÉTENCES : 1. S’informer et communiquer. 2. Raisonner.

Chapitre 1. La respiration dans les différents milieux de vie 17


4
Activité
Respirer dans l’air
avec des poumons
Qu’ils vivent dans l’air ou dans l’eau, tous les animaux possédant des poumons échangent
leurs gaz respiratoires avec le milieu aérien.

• Comment les poumons permettent-ils de respirer dans l’air ?

A Le poumon, un organe rempli d’air

Je réalise
• Repérer l’orifice respiratoire sur un
escargot vivant.
• Avec des gros ciseaux, découper
le dernier tour de la coquille d’un
escargot mort. orifice
pulmonaire
• Souffler à l’aide d’une pipette Poumon vide
dans l’orifice respiratoire et obser-
ver le poumon. paroi du poumon

Poumon rempli d’air

D oc
1 L’escargot est un animal terrestre qui respire à l’aide d’un poumon*.

Sur une grenouille dont le thorax a été ouvert, un tube


effilé introduit dans la glotte permet de gonfler les deux
poumons pour faciliter leur observation. Chaque pou-
mon présente une organisation très simple : observez
leur forme, leur paroi…

orifices
des narines
(arrivée de l'air
dans la bouche)

glotte (entrée
de l'air dans
les poumons) langue
D oc
2 Le thorax de la grenouille abrite deux poumons de part et d’autre du cœur.

18 Partie 1. Respiration et occupation des milieux de vie


B D’autres caractères des poumons

Je réalise
Découper glotte vaisseaux paroi mince
ici sanguins
rein
Sur un escargot mort débar- cœur B
rassé de sa coquille :
• Introduire des ciseaux fins
dans l’orifice respiratoire ; A
• Couper comme indiqué poumon
sur le dessin ci-contre ; orifice du vaisseaux coupe transversale AB
poumon sanguins
• Ouvrir le poumon et
observer sa paroi supérieure
à la loupe.
vaisseaux
sanguins

vaisseaux
sanguins

ⴛ4
ⴛ2

cœur poumon vaisseaux narine


sanguins poumon
Dans la paroi des poumons, le sang est très
orifice du abondant. Il fait le lien entre l’air où est prélevé
poumon le dioxygène et les organes qui l’utilisent. Il bouche
apporte aussi vers les poumons le dioxyde de
carbone produit par les organes. Ces échanges
de gaz ont lieu au niveau de la paroi pulmonaire.
bouche

D oc D oc
3 La paroi du poumon de l’escargot. 4 La paroi du poumon de la grenouille.

M ots importants PISTES DE TRAVAIL


* Poumon : organe respiratoire Pour comprendre ce qu’est la respiration pulmonaire :
en forme de sac rempli d’air. 1. Décrivez l’organisation d’un poumon (D oc 1 et 2).
* Sang : liquide circulant dans 2. Dites en une phrase quelle est l’importance de la riche irrigation san-
l’organisme et dont une des guine des poumons.
fonctions est de transporter les 3. Expliquez comment respirent les animaux qui ont des poumons et qui
gaz respiratoires ; il est rouge vivent dans l’eau.
chez la grenouille, incolore chez
l’escargot. Bilan de l’activité : Expliquez en quelques lignes comment un poumon per-
met de respirer dans l’air.
COMPÉTENCES : 1. S’informer. 2. et 3. Raisonner.

Chapitre 1. La respiration dans les différents milieux de vie 19


5
Activité
Respirer dans l’air
avec des trachées
Parmi les animaux qui effectuent leurs échanges respiratoires avec l’air certains utilisent
un ou deux poumons, d’autres comme les insectes respirent avec des trachées.

• Comment les trachées permettent-elles d’utiliser l’air pour respirer ?

A Une circulation d’air dans tout le corps de l’insecte

stigmate
Inspiration

Le criquet a le corps entièrement recouvert d’une carapace


rigide et imperméable aux gaz. Une observation attentive
de l’insecte permet de découvrir des petits orifices, les stig-
mates*, de part et d’autre de l’abdomen. On peut également
observer des mouvements rythmés de la partie inférieure
de l’abdomen : les photographies ci-contre fournissent
deux instantanés de ces mouvements respiratoires.
Expiration
D oc
1 Des mouvements de l’abdomen révèlent la respiration de l’insecte.

trachées

sacs aériens

En découpant la partie latérale de l’abdomen du


criquet, on découvre des tubes blanc nacré, les
stigmate
trachées*, qui partent des stigmates. Par endroit
ces trachées se renflent et forment des sacs rem-
plis d’air.
D oc
2 À l’intérieur de l’insecte un réseau de tubes très ramifiés, les trachées.

20 Partie 1. Respiration et occupation des milieux de vie


B Un moyen efficace de distribuer le dioxygène aux organes

Je réalise trachée organe

• Sur un asticot, repérer


les deux stigmates bruns situés à
l’extrémité de l’abdomen.
• Prendre un stigmate avec une
pince fine et tirer lentement pour
extraire le réseau de trachées.
• Nettoyer ces filaments blancs
avec de l’eau avant de les mon-
ter entre lame et lamelle, puis ⴛ 20
observer au microscope.

carapace organe
imperméable
aux gaz

trachéoles
stigmate
trachéoles
trachée avec
spirale rigide

La paroi des trachées et des trachéoles* est renforcée


par une spirale rigide qui maintient les tubes ouverts et
favorise la distribution du dioxygène aux organes.
Au cours des mouvements respiratoires, les muscles du tho-
rax et de l’abdomen de l’insecte compriment les trachées et en
chassent partiellement l’air. Lorsque les spirales élastiques reprennent ⴛ 200
leur forme, l’air pénètre à nouveau dans les trachées.
D oc
3 L’observation des trachées au microscope permet de comprendre leur rôle.

M ots importants PISTES DE TRAVAIL


* Stigmate : orifice respiratoire Pour comprendre ce qu’est la respiration trachéenne :
visible sur le corps d’un insecte. 1. Décrivez comment est organisé le système respiratoire de l’insecte
* Trachée : tube très fin main- ( D oc 1 et 2).
tenu béant par une spirale rigide 2. Comment ses organes sont-ils approvisionnés en dioxygène ( Doc 3) ?
et dans lequel l’air peut circuler. 3. Certains animaux ayant des trachées peuvent vivre dans l’eau (voir
* Trachéole : petite trachée qui p. 17) : comment leur comportement permet-il cela ?
pénètre dans les organes. Bilan de l’activité : Définissez en quelques lignes, la respiration trachéenne
des insectes (milieu de respiration, caractéristiques des trachées, échanges).
COMPÉTENCES : 1. S’informer. 2. S’informer, raisonner. 3. Raisonner.

Chapitre 1. La respiration dans les différents milieux de vie 21


6
Activité
Respirer dans l’eau
avec des branchies
Les animaux qui vivent en permanence dans l’eau de la mare, comme la truite ou
l’écrevisse, établissent des échanges gazeux avec l’eau grâce à des branchies.

• Comment les branchies permettent-elles de respirer dans l’eau ?

A Les branchies, des organes en contact permanent avec l’eau

opercule ouïe

L’observation attentive de la tête


d’un poisson dans un aquarium
montre qu’il ouvre alternativement
sa bouche et ses ouïes * . Ces
mouvements rythmés créent un
courant d’eau qui traverse les
branchies.

branchies

D oc
1 Des mouvements réguliers qui révèlent la localisation des branchies du poisson.

branchies plumeuses En découpant la carapace de l’écrevisse sur le


côté, on découvre des branchies* plumeuses.
Ces branchies sont très riches en vaisseaux san-
guins mais elles ne sont pas rouges car le sang
des crustacés est incolore. Un courant d’eau per-
manent baigne ces branchies et favorise les
échanges gazeux respiratoires.
Photographie : écrevisse morte placée dans l’eau d’un
aquarium pour bien voir les branchies.

D oc
Les branchies de l’écrevisse sont
2 protégées par sa carapace.

22 Partie 1. Respiration et occupation des milieux de vie


B Les branchies, lieu d’échanges entre l’organisme et l’eau

Je réalise
• Soulever l’opercule* avec une pince
puis le découper comme sur la photo-
graphie ci-contre.
• Écarter les branchies.
• Détacher une branchie en cou-
pant l’os à ses deux extrémités
puis la déposer dans une coupelle
Quatre branchies
contenant de l’eau. sous chaque opercule
• Observer à la loupe.

Chacune des branchies est soutenue par un os sur lequel


s’insèrent deux lames branchiales constituées par de très fins
filaments (on en compte en moyenne 200 par lame). Ces
filaments sont très richement irrigués et le sang n’est séparé de
l’eau que par quelques centièmes de millimètre.
os

os

A B vaisseaux
sanguins

filaments
branchiaux
filaments
branchiaux

a b
D oc
3 Découvrir le rôle des branchies à l’aide d’une dissection ( photographies : a - une branchie ; b - coupe transversale AB).

M ots importants PISTES DE TRAVAIL


* Ouïe : ouverture en arrière Pour comprendre comment les branchies permettent de respirer dans l’eau :
des opercules. 1. Faites une liste des caractères communs aux branchies du poisson et de
* Branchie : organe qui permet l’écrevisse ( D oc 1, 2 et 3).
les échanges gazeux respira- 2. Recopiez le dessin du Doc 3 puis indiquez par des flèches les échanges
toires entre l’organisme et l’eau. gazeux respiratoires qui ont lieu entre l’eau et le sang au niveau d’une
branchie.
* Opercule : volet mobile qui
protège les branchies. Bilan de l’activité : Expliquez comment une branchie permet de respirer dans
l’eau.
COMPÉTENCES : 1. S’informer. 2. Raisonner et communiquer.

Chapitre 1. La respiration dans les différents milieux de vie 23

Vous aimerez peut-être aussi