Vous êtes sur la page 1sur 49
Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie
Licence professionnelle Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR) Module : Bases de Biologie

Licence professionnelle

Aménagement et Gestion Écologiques des Paysages URbains (AGÉPUR)

Module : Bases de Biologie Végétale

Tissus et Architecture de la Plante

Grandes fonctions de la Plante

2. Système caulinaire

= tiges et branches, feuilles et fleurs

2. Système caulinaire = tiges et branches, feuilles et fleurs Une année de croissance
Une année de croissance
Une année de
croissance

Croissance de la tige

Croissance en hauteur par le bourgeon terminal : les plantes croissent par leurs extrémités (c’est le bout de la branche qui s’allonge et non la base qui pousse sur le

reste)

Le méristème apical est responsable de l’allongement

de la tige, de la formation des

feuilles et des bourgeons latéraux (axillaires).

Il est aussi à l’origine des autres méristèmes de la tige.

des feuilles et des bourgeons latéraux (axillaires). Il est aussi à l’origine des autres méristèmes de

Tiges modifiées

Tiges modifiées • Stolon • Rhizome • Bulbe Stolon : tige rampant à la surface du

Stolon

Rhizome

Bulbe

Stolon : tige rampant à la surface du sol et pouvant développer de nouvelles pousses.
Stolon : tige rampant à la surface
du sol et pouvant développer de
nouvelles pousses.
Rhizome : tige souterraine Certains rhizomes peuvent accumuler des réserves d ’amidon.
Rhizome : tige souterraine
Certains rhizomes peuvent accumuler
des réserves d ’amidon.
Tubercules : cas particulier de rhizome. « Yeux » = bourgeons de la tige.
Tubercules : cas particulier de rhizome. « Yeux » = bourgeons de la tige.
Tubercules : cas particulier de
rhizome.
« Yeux » = bourgeons de la
tige.
Tubercules : cas particulier de rhizome. « Yeux » = bourgeons de la tige.
Bulbe : pousse souterraine formée de feuilles qui accumulent des réserves d’amidon.
Bulbe : pousse souterraine formée de
feuilles qui accumulent des réserves
d’amidon.
Bulbe : pousse souterraine formée de feuilles qui accumulent des réserves d’amidon. Feuilles Tige Racines

Feuilles

Tige

Racines

Bulbe : pousse souterraine formée de feuilles qui accumulent des réserves d’amidon. Feuilles Tige Racines

3. Croissance de la tige et des racines

• Croissance primaire
• Croissance primaire

= croissance en longueur à partir du méristème du bourgeon terminal.

N.B. si un bourgeon latéral se

développe, il devient le bourgeon terminal de la tige qu’il fabrique.

• Croissance secondaire
• Croissance secondaire

= croissance en épaisseur de la tige (se fait surtout à partir d’un méristème cylindrique

appelé cambium vasculaire)

en épaisseur de la tige (se fait surtout à partir d’un méristème cylindrique appelé cambium vasculaire

Double fonctionnement du méristème

apical caulinaire

Double fonctionnement du méristème apical caulinaire

Double fonctionnement du méristème

apical caulinaire

Organisation en zones d'un méristème apical

caulinaire Organisation en zones d'un méristème apical 1 - zone centrale 2 - zone périphérique 3
caulinaire Organisation en zones d'un méristème apical 1 - zone centrale 2 - zone périphérique 3

1 - zone centrale

2 - zone périphérique

3 - méristème médullaire

4 - tissus médullaires

Contrôle du plan de division

Contrôle du plan de division
Bourgeons de marronnier intacts et bourgeon disséqué montrant les jeunes feuilles. L'organogenèse se réalise dans

Bourgeons de marronnier intacts et

bourgeon disséqué montrant les jeunes feuilles. L'organogenèse se réalise dans le bourgeon (nu ou écailleux).

Au coeur du bourgeon, la zone où s'effectue l'organogenèse :

l'apex qui comprend un méristème.(M)

M
M

Ramification des systèmes aériens

Ramification des systèmes aériens

Notions d’architecture végétale : modèles architecturaux

Notions d’architecture végétale : modèles architecturaux 24 modèles architecturaux identifiés chez les plantes (1)
Notions d’architecture végétale : modèles architecturaux 24 modèles architecturaux identifiés chez les plantes (1)

24 modèles architecturaux identifiés chez les plantes

(1) Le schéma de croissance (monopodiale ou sympodiale, continu ou rythmique)

(2) Le schéma de branchement (degrés de dominance apical, épitonie, hypotonie

(3) Différenciation morphologique des axes (orthotropes, plagiotropes) (4) Type de floraison (simple, complexe, terminale ou latérale)

)

Ramifications de la tige par les bourgeons latéraux (ou axillaires).
Ramifications de la tige par les
bourgeons latéraux (ou axillaires).
Dominance apicale: • Bourgeon terminal sécrète des hormones végétales qui inhibent la croissance des bourgeons
Dominance apicale:
• Bourgeon terminal sécrète des
hormones végétales qui inhibent la
croissance des bourgeons latéraux.
• Élimination du bourgeon terminal
stimule la croissance des branches
latérales.
• Un bourgeon latéral qui se développe en
tige devient le bourgeon terminal de
cette tige.
Bourgeon terminal intact
Bourgeon
terminal
intact
se développe en tige devient le bourgeon terminal de cette tige. Bourgeon terminal intact Bourgeon terminal

Bourgeon terminal enlevé

Ramification des systèmes aériens

Le fonctionnement du méristème apical caulinaire conduit à la mise en place :

- d’une feuille

- portion de tige

- méristème axillaire

- d’une feuille - portion de tige - méristème axillaire Les méristèmes axillaires sont dormants (dominance

Les méristèmes axillaires sont dormants (dominance apicale)

Différents degrés de dominance apicale

Différents degrés de dominance apicale L’auxine produite par le bourgeon apical est responsable de la dominance
Différents degrés de dominance apicale L’auxine produite par le bourgeon apical est responsable de la dominance

L’auxine produite par le bourgeon apical est responsable de la dominance apicale

Ramification des systèmes aériens

Croissance Monopodiale : croissance en longueur assurée par le bourgeon apical

Ramification des systèmes aériens Croissance Monopodiale : croissance en longueur assurée par le bourgeon apical sapin
Ramification des systèmes aériens Croissance Monopodiale : croissance en longueur assurée par le bourgeon apical sapin

sapin

Ramification des systèmes aériens

Croissance sympodiale : le bourgeon apical meurt et la croissance en longueur est ensuite assurée par un ou plusieurs bourgeons axillaires

ensuite assurée par un ou plusieurs bourgeons axillaires sympodiale monochasiale (tomate) sympodiale dichasiale
ensuite assurée par un ou plusieurs bourgeons axillaires sympodiale monochasiale (tomate) sympodiale dichasiale
ensuite assurée par un ou plusieurs bourgeons axillaires sympodiale monochasiale (tomate) sympodiale dichasiale
ensuite assurée par un ou plusieurs bourgeons axillaires sympodiale monochasiale (tomate) sympodiale dichasiale

sympodiale monochasiale (tomate)

sympodiale dichasiale (lilas)

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges Croissance sympodiale

Croissance sympodiale

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges Croissance sympodiale

Ramification des systèmes aériens

Acrotonie : ramifications latérales sommitales plus développées

: ramifications latérales sommitales plus développées marronier Basitonie : ramifications latérales basales plus
: ramifications latérales sommitales plus développées marronier Basitonie : ramifications latérales basales plus

marronier

Basitonie : ramifications latérales basales plus développées

latérales sommitales plus développées marronier Basitonie : ramifications latérales basales plus développées chêne

chêne

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges

Acrotonie

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges Acrotonie

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges Hypotonie et Epitonie : le port des

Hypotonie et Epitonie : le port des branches

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges Hypotonie et Epitonie : le port des

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges

Hypotonie

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges Hypotonie

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges

Epitonie

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges Epitonie

Notions d’architecture végétale : croissance et ramifications des tiges

Croissance orthotrope : croissance verticale

ramifications des tiges Croissance orthotrope : croissance verticale Croissance plagiotrope : croissance horizontale

Croissance plagiotrope : croissance horizontale

ramifications des tiges Croissance orthotrope : croissance verticale Croissance plagiotrope : croissance horizontale

Notions d’architecture végétale : cas des arbres

Notions d’architecture végétale : cas des arbres

Notions d’architecture végétale : cas des arbres

Notions d’architecture végétale : cas des arbres
Notions d’architecture végétale : cas des arbres

Notions d’architecture végétale : cas des arbres

Notions d’architecture végétale : cas des arbres

Modélisation de la croissance de la tige et des racines

Un L-System (ou système de Lindenmayer) est une grammaire formelle,

permettant un procédé algorithmique,

qui consiste à modéliser le processus

de développement

et de prolifération de plantes

hongrois Aristide Lindenmayer qui consiste à modéliser le processus de développement et de prolifération de plantes
hongrois Aristide Lindenmayer qui consiste à modéliser le processus de développement et de prolifération de plantes

Modélisation de la croissance de la tige et des racines

F : Se déplacer d’un pas unitaire + : Tourner à gauche d’angle α

- : Tourner à droite d’un angle α

[ : debut d’un embranchement

] : debut d’un embranchement

gauche d’angle α - : Tourner à droite d’un angle α [ : debut d’un embranchement

Modélisation de la croissance de la tige et des racines

F : Se déplacer d’un pas unitaire + : Tourner à gauche d’angle α

- : Tourner à droite d’un angle α

[ : debut d’un embranchement

] : debut d’un embranchement

gauche d’angle α - : Tourner à droite d’un angle α [ : debut d’un embranchement
Modélisation de la croissance de la tige et des racines
Modélisation de la croissance de la tige et des racines
Modélisation de la croissance de la tige et des racines

Notions d’architecture végétale : cas des arbres

Notions d’architecture végétale : cas des arbres

Contrôle du plan de division

Contrôle du plan de division
Croissance secondaire
Croissance secondaire
Croissance secondaire

Méristèmes secondaires et croissance radiale

La croissance en épaisseur est assurée par deux méristèmes secondaires (Dicotylédones

1 an 1 an 1 an
1 an
1 an
1 an
méristèmes secondaires (Dicotylédones 1 an 1 an 1 an Suber (liège) phellogène phelloderme phloème secondaire
méristèmes secondaires (Dicotylédones 1 an 1 an 1 an Suber (liège) phellogène phelloderme phloème secondaire

Suber (liège) phellogène

phelloderme

1 an 1 an 1 an Suber (liège) phellogène phelloderme phloème secondaire (liber) cambium libéro-ligneux xylème
1 an 1 an 1 an Suber (liège) phellogène phelloderme phloème secondaire (liber) cambium libéro-ligneux xylème
1 an 1 an 1 an Suber (liège) phellogène phelloderme phloème secondaire (liber) cambium libéro-ligneux xylème

phloème secondaire (liber)

cambium libéro-ligneux

phloème secondaire (liber) cambium libéro-ligneux xylème secondaire (bois) Le cambium libéro-ligneux est

xylème secondaire (bois)

Le cambium libéro-ligneux est beaucoup plus actif que le phellogène

Méristèmes secondaires et croissance radiale

Fonctionnement du cambium libéro-ligneux

croissance radiale Fonctionnement du cambium libéro-ligneux Le bois de printemps (plus clair) contient plus de

Le bois de printemps (plus clair) contient plus de vaisseaux que le bois d’automne (plus fonçé)

Le fonctionnement du cambium est :

- dissymétrique (produit plus de xylème que de phloème)

-

discontinu (s’arrête en hiver)
discontinu (s’arrête en hiver)

Méristèmes secondaires et croissance radiale

Mise en place du cambium libéro-ligneux à partir du procambium

Tige

Racine

Méristèmes secondaires et croissance radiale Mise en place du cambium libéro-ligneux à partir du procambium Tige
Méristèmes secondaires et croissance radiale Mise en place du cambium libéro-ligneux à partir du procambium Tige
Méristèmes secondaires et croissance radiale Mise en place du cambium libéro-ligneux à partir du procambium Tige

Méristèmes secondaires et croissance radiale

Le fonctionnement du cambium est itératif

radiale Le fonctionnement du cambium est itératif Dans les troncs d’arbre âgés la partie centrale du

Dans les troncs d’arbre âgés la partie centrale du bois (duramen) perd sa capacité à fonctionner et meurt.

Seule la partie périphérique (aubier) reste vivante.

(duramen) perd sa capacité à fonctionner et meurt. Seule la partie périphérique (aubier) reste vivante. aubier

aubier

(duramen) perd sa capacité à fonctionner et meurt. Seule la partie périphérique (aubier) reste vivante. aubier

duramen

Méristèmes secondaires et croissance radiale

La différenciation des tissus conducteurs : le phloème

Méristèmes secondaires et croissance radiale La différenciation des tissus conducteurs : le phloème

Méristèmes secondaires et croissance radiale

La différenciation des tissus conducteurs : le xylème

Méristèmes secondaires et croissance radiale La différenciation des tissus conducteurs : le xylème
Écorce Bois (xylème secondaire) Moelle Phloème

Écorce

Écorce Bois (xylème secondaire) Moelle Phloème
Écorce Bois (xylème secondaire) Moelle Phloème

Bois

(xylème

secondaire)

Moelle

Écorce Bois (xylème secondaire) Moelle Phloème

Phloème

Écorce Bois (xylème secondaire) Moelle Phloème
Anneaux de croissance : chaque année, le cambium vasculaire ajoute une couche de nouveau xylème.
Anneaux de
croissance :
chaque année, le
cambium
vasculaire ajoute
une couche de
nouveau xylème.
1
2
3
Printemps 2004 Automne 2004 Automne 2006 Printemps 2006 Automne 2005 Printemps 2005 Le xylème qui
Printemps 2004 Automne 2004 Automne 2006 Printemps 2006 Automne 2005 Printemps 2005 Le xylème qui
Printemps 2004 Automne 2004 Automne 2006 Printemps 2006 Automne 2005 Printemps 2005 Le xylème qui

Printemps

2004

Automne

2004

Automne

2006

Printemps

2006

Printemps 2004 Automne 2004 Automne 2006 Printemps 2006 Automne 2005 Printemps 2005 Le xylème qui se
Printemps 2004 Automne 2004 Automne 2006 Printemps 2006 Automne 2005 Printemps 2005 Le xylème qui se

Automne

2005

2004 Automne 2004 Automne 2006 Printemps 2006 Automne 2005 Printemps 2005 Le xylème qui se forme

Printemps

2005

Le xylème qui se forme au

printemps contient plus d’éléments de vaisseaux

(plus gros que des

trachéides) et des éléments

de vaisseaux plus gros que

celui qui se forme plus tard dans la saison

gros que des trachéides) et des éléments de vaisseaux plus gros que celui qui se forme

Moelle

Moelle 2006 2005 Bois du Écorce 2005 Bois d'automne 2005 Bois du printemps 2006 printemps Bois
2006 2005 Bois du Écorce 2005 Bois d'automne 2005 Bois du printemps 2006
2006
2005
Bois du
Écorce
2005
Bois
d'automne
2005
Bois du
printemps
2006

printemps

Bois d'été

2006