UNITE THEMATIQUE D’ENSEIGNEMENT ET DE

RECHERCHE INFRASTRUCTURES ET SCIENCE DES
MATERIAUX (UTER-ISM)
01 BP 594 Ouagadougou 01 Burkina Faso
Tél : (226) 31 92 03 / 31 92 04 / 31 92 18
Email : etsher@etsher.org Fax : (226) 31 92 34

COURS

SUR LES ETUDE DES PRIX

Mise à jour ( avril 2006 )
Jean – Pierre ESSONE NKOGHE
Ingénieur Ponts et Chaussées

Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 1

SOMMAIRE

I - OBJET DE L’ETUDE DES PRIX V.10 - Bénéfice et aléas (B)
V.11 - Prix de vente hors taxes (Pv)

II - QU’EST-CE QU’UN DEVIS ?
Le devis estimatif
Le devis quantitatif VI - ELEMENTS DE TERMINOLOGIE
Le devis descriptif COMPLEMENTAIRE
VI.1 - Ouvrage élémentaire
III - A QUOI SERT UN DEVIS ? VI.2 - Temps unitaire
III.1 - Instrument de prévision
VI.3 - Temps improductif
III.2 - Instrument de contrôle
VI.4 - Charges sur main d’œuvre
III.3 - Outil de comparaison
VI.5 - Sous - détail de prix
III.4 - Instrument d'analyse
VI.6 - Matériel, outillage, installation
III.5 - Instrument de travail
VI.17- Le compte prorata
III.5 - Instrument de préparation
III.5 - Instrument de référence

VII - DOCUMENTS A REUNIR OU A
IV - DE QUOI EST COMPOSE UN DEVIS ? :
ETABLIR
Structure de prix de travaux en BTP
VII.1 - La fiche de reconnaissance des
IV.1 - Le prix de la main-d'oeuvre
lieux
IV.2 - Le prix des matériaux
VII.2 - Le prix de la main d’œuvre ou
IV.3 - Le prix des matières prix de revient des heures ouvriers
consommables
VII.3 - La valeur des matériaux rendus
IV.4 - Les frais de location de matériel
sur le chantier
IV.5 - Les frais de chantier
VII.4 - La détermination des prix
IV.6 - Les frais généraux unitaires d’ouvrages
IV.7 - Le bénéfice et les aléas
VII.5 - L’établissement du devis estimatif
IV.8 - Les taxes, pourcentages divers et
charges exceptionnelles VII.6 - Les frais de chantiers
VII.7 - Le calcul du prix de vente
V - ELEMENTS DE TERMINOLOGIE DE
BASE VIII – MODELES D’IMPRIMES DE CALCUL
V.1 - Déboursés secs (D) VIII.1 - Calcul du coût de la main - œuvre
V.2 - Frais de chantiers (F) VIII.2 -Calcul de prix de revient des
V.13 - Frais de personnel heures d’ouvrier
V.3 - Frais indivis d'installation et de VIII.3 - Calcul de la valeur des matériaux
repliement rendus sur le chantier
V.4 - Frais de location du matériel VIII.4 - Calcul des prix unitaires
indivis. d’ouvrages
V.5 - Frais divers de chantier VIII.5 - Calcul du devis estimatif
V.6 - Déboursés totaux (Dt) VIII.6 - Calcul des frais de chantiers
V.7 - Frais généraux (Fg) VIII.7 - Calcul du prix de vente
V.8 - Frais de marchés (Fm) BIBLIOGRAPHIE
V.9 - Prix de revient (Pr)

Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 2

Etapes de la Gestion de chantier Chronologie évolutive du chantier
(Comment se décide l’ouverture d’un
chantier ?)
Repliement définitif du
Etapes de l’Organisation de Chantier

Fin période Garantie décennale

Délai garantie Décennale

Réception définitive des METRE
travaux &
contrôle
des coûts
Délai garantie parfait de
achèvement réalisation

Réception provisoire des

Délai d’exécution des
travaux

Ouverture officielle du
Date de démarrage des
chantier
travaux

Installation du Chantier

Notification du démarrage des travaux par ordre

Choix de l’Entreprise Dépouillement des offres

Dépôt des soumissions

Consultation des Préparation du D.A.O. AVANT-
Entreprises METRE
&
( DCE ) Coût de la
consultation
Réalisation des Etudes
Recherche des sources ( Elaboration du Projet )
de financement par le
Maître d’Ouvrage.
Naissance du Projet
( Intention et fixation des
objectifs )

Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 2

5. Dans le sous – détail des prix. Chacune des étapes implique un coût : APS ( Avant – projet sommaire ). La phase post réalisation qui comprend ( les travaux pendant la période de garantie de bonne fin et de garantie décennale ) 1-2 : Les éléments nécessaires à l’établissement d’une gestion financière des chantiers On appelle « ressources » les éléments que l’entreprise va employer pour concevoir et exécuter les ouvrages. Les charges d’exploitation. Ces éléments sont classés en sept catégories : 1. L’étape qui suit la passation du marché. d'établir des propositions de prix. 4. avec l’esprit de compétition. il y a risque de perdre de perdre de l'argent. De nos jours. L'estimation correcte du prix d'un travail est la condition première du succès. Chaque entreprise doit posséder un recueil de sous – détails des prix. les ressources sont regroupées de manière cohérente en quantité et valeur pour permettre d’exécuter une unité de la tâche considérée. L’encadrement. 7. Le matériel. La main d’œuvre frais de chantier. le devis quantitatif estimatif aura été accepté par le client et l’entreprise sera liée avec lui par un contrat d’exécution des travaux. 3. c'est-à-dire des devis. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 3 . L’étape de réalisation des travaux . une fois que l’entreprise a été déclarée adjudicataire et qu’elle devra réaliser les travaux . Ces éléments se retrouvent dans le sous . il est plus indispensable que jamais de procéder à une estimation aussi précise que possible du coût des travaux.détail des prix. Les sous-traitants. ils sont créés.I . Ce projet se développe en passant par plusieurs stades. Les principes généraux de la gestion des chantiers 1-1 : Spécificité de la gestion financière des chantiers Un projet de construction est tout d’abord une idée qui naît d’un besoin exprimé. Si le prix proposé est trop élevé. La main d’œuvre de production. La gestion financière intervient à plusieurs niveaux : La préparation de la soumission . APD ( Avant – projet détaillé ). Toute action de production ou toute tâche peut se mettre sous forme de sous – détail. il y a risque de perdre le marché . Si l’entreprise ne possède pas de sous – détails de prix. 6.OBJET DE L’ETUDE DES PRIX L’étude de prix à pour objet. 2. si par contre il est trop faible. ventilé par ressources en quantité et valeurs. Les fournitures.

00 Total sec pour la tâche 22. à la préparation du chantier.12 Eau municipale m3 0.10 489.00 1. L’étude du coût de revient doit servir de base pour : La remise des offres de prix de l’entreprise au maître de l’ouvrage et.86 2. Exemple de sous – détail : fabrication d’un mètre cube de béton gravillon 300 Kg Ressources U Quantité Coefficient Prix unitaire Valeur en francs unitaire Main d’œuvre h 2.25 9.050.00 1.540 1.86 1.93 Pointes ordinaires kg 220. quelle que soit sa forme.00 0.00 Total sec par unité de production 614.40 La structure du sous – détail. à sa réalisation ainsi qu’à la gestion comptable et statistique en cours et en fin de travaux.00 68. il est nécessaire de tenir compte de : Degré de précision recherché par l’entreprise. Du souci d’adaptation de chaque prix par rapport à la situation donnée.40 1.010 1.00 16.00 68. Pour cela.00 1.043.32 Total sec par unité de production 31.10 820.500 1.74 Exemple de sous – détail par unité de production : un mètre linéaire de tranchée Ressources U Quantité Coefficient Prix unitaire Valeur en francs unitaire Main d’œuvre h 0.020 1.16 1.85 1.00 80. d’autre part.00 173.30 1.50 Bois ordinaire m3 7.66 Chaux de traçage t 3.69 Scie de chantier h 0.25 8.00 1.80 1.05 6.35 1.02 89.300 1.03 78.315.54 Exemple de construction d’un sous – détail : implantation d’une tranchée de 702.05 6.03 560.60 Sable 0/5 m3 0.16 Chaux de traçage t 0.54 270.25 1.00 2.71 Bétonnière 10 m3/J h 0. est la suivante : Une colonne Ressources qui aligne les diverses ressources nécessaires Une colonne Unité qui caractérise La quantité mesurant la ressource Une colonne Quantité unitaire Une colonne coefficient qui module éventuellement la quantité unitaire Une colonne prix unitaire Une colonne valeur en fracs CFA Cette méthode a pour objet de permettre aux entreprises de bâtiment et travaux publics d’établir leurs propositions de prix ( leurs devis de travaux ).00 64.25 mètres linéaires Ressources U Quantité Coefficient Prix unitaire Valeur en francs unitaire Main d’œuvre h 175.00 224.000 1.10 Ciment CPJ 45 t 0.82 17.005 1. lorsque le marché est conclu.00 112.10 489.10 820.25 6.21 Bois ordinaire m3 0.882.584.00 16.04 Gravillon 6/10 m3 0.65 Scie de chantier h 14.500 77.02 Pointes ordinaires kg 0. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 4 .82 12.00 28.

matériaux choisis. Facturation des Sous-traitants. approbation du d’exécution et des postes De main d’œuvre. Des sous – traitants. De donner au chantier un budget clair pouvant permettre son utilisation à différents niveaux. Réalisations des Ventilation des ressources : ouvrages. marché d’installations de chantier. Statistiques. les apports de matériel et la mise en œuvre des matériaux sont différents d’un chantier à l’autre. révision. Par ailleurs. Actualisation et Matériaux. Phase de l’exécution et du suivi des travaux : Phase N°3 Exécution et suivi Exécution des travaux : Compte d’exploitation : des travaux Equipement et Délai. Réceptions des travaux Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 5 . Matériel. Fiche du processus d’exécution des travaux. travaux. Il est donc important de bien étudier le coût de revient des ouvrages sans rien omettre. De même. Cette étude permettra entre autres : De définir et d’évaluer le rythme d’avancement des équipes. Plan d’ensemble de l’établissement du devis à la réalisation des travaux et à l’exploitation des résultats PHASES ETAPES OBJECTIFS OBSERVATIONS Phase N°1 Préparation des Etude des prix Transmission commerciale pour sous – détails des signature du marché prix en vue de la soumission Phase N°2 Ajustement du Préparation du chantier Budget du chantier en temps et devis quantitatif Etablissement du en argent et Plannings : d’exécution après devis quantitatif D’exécution. installation de chantier. Quantités. de faciliter l’élaboration d’une comptabilité analytique lors du suivi de la réalisation des travaux et de contrôler les ratios des différents coûts après la livraison du chantier. c’est pourquoi une étude correcte pour chaque affaire constitue un impératif catégorique. Pourquoi une telle méthode ? Beaucoup d’entreprises établissent encore leurs prix d’une façon empirique ou utilisent des bordereaux de prix qui en aucun cas ne correspondent pas à leur situation réelle. Valeur d’achat des Financier. meilleurs fournisseurs. chaque entreprise et chaque chantier sont uniques. Exploitation des résultats. exécuté dans des conditions spécifiques. En réalité. Main d’œuvre. Suivi des paiements. De matériel. l’encadrement et le personnel ne sont pas toujours les mêmes. Recherche de D’approvisionnement. Il est bon de rappeler qu’une construction est toujours un ouvrage unique. D’avoir la maîtrise financière des différents plannings.

Le devis quantitatif estimatif consiste à calculer les quantités des différents ouvrages. l’affaire sera bénéfique (rentable) ou déficitaire.2 . plus la part d’approximation est réduite. Si l’entreprise reçoit du maître d’ouvrage un métré des travaux. il donne les quantités des différents ouvrages.A QUOI SERT UN DEVIS ? III. il sert de base à la conclusion du marché. Plus le devis est étudié avec sérieux et précision. l’estimation peut se faire à l’aide de ratios résultant d’affaires précédemment traitées ou de modèles pré établis. Le devis descriptif C’est le document qui comporte la description écrite des différents ouvrages. Selon qu’il aura été bien ou mal conçu. III. ainsi que le prix proposé pour l'ensemble des travaux qui font l'objet du devis.II . 2-1 : Qu’est ce qu’un devis de travaux ? Le devis est l’estimation du prix de vente d’un travail terminé avant sa réalisation. il doit renfermer toutes les indications qui ne peuvent faire l'objet d'un dessin. Cette estimation bien que rapide. Si le degré de précision présente peu de rigueur. il a un caractère d'approximatif. Il est établi à l’aide des plans remis à l’entreprise. Il s’ensuit un part d’incertitudes auxquelles s’ajoutent les impondérables survenants en cours de chantier. Le devis quantitatif Il est aussi appelé métré . majoré de la marge bénéficiaire que l’entreprise veut réaliser. Il permet de suivre le chantier en comparant le prévisionnel et la situation réelle : .Le devis est un instrument de prévision Le devis est un instrument de prévision.QU’EST-CE QU’UN DEVIS ? Le devis est l'estimation correcte du prix de vente d'un travail déterminé . présente l’inconvénient majeur d’être peu précise. ainsi que leurs prix unitaires. Elles présenteront toujours des différences au cours de l’exécution. notamment du fait que l’étude s’effectue avant l’exécution des travaux. c’est une proposition de prix qui doit permettre d’obtenir du maître d’ouvrage une commande. L’établissement d’un devis présente de nombreuses difficultés.1 . Il faut se méfier des constructions qui paraissent semblables.Les délais par phase. ainsi que d’un Cahier des clauses techniques particulières (CCTP) ou (CCTG) et d’un devis descriptif. il est de l’intérêt de l’entreprise de vérifier le métré qui lui est présenté. Il constitue l'estimation du coût d'un ouvrage et à ce titre. il est établi à l'aide des plans remis à l'entreprise. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 6 . Le devis estimatif Il s’agit d’un un devis détaillé où figurent les quantités de tous les ouvrages et leurs prix unitaires. Il en résulte que tout devis présente un caractère d’approximation et que le prix correct d’un ouvrage est celui qui va se rapprocher le plus près possible du coût de revient réel. III .Le devis est un instrument de contrôle Le devis est un instrument de contrôle.

7 .4 .La préparation du chantier.La facturation des travaux.DE QUOI EST COMPOSE UN DEVIS ? DEVIS = (PRIX UNITAIRES DES OUVRAGES) x (QUANTITES DE CES OUVRAGES) Le devis étant le résultat de l'application des prix unitaires d'ouvrages aux quantités calculées de ces différents ouvrages.Le devis est un instrument préparatoire des travaux Il permet de maîtriser le budget du chantier ( main d’œuvre. Il permet de comparer les rendements de la main-d'oeuvre avec ceux qui figurent dans les sous détails des prix des différents ouvrages. prix de vente H. La part du marché alloué aux sous – traitants.L’exploitation des résultats. III. III. Il permettra aussi : .Les consommations des fournitures au fu et à mesure de l’avancement des travaux.6 . type d’ouvrage. III. temps moyen de réalisation. une mise au point en cours de travaux. . la vérification des dépenses lors de l’exécution des travaux. pour ces raisons. l’analyse de sa composition.3 . unité de mesure. déboursé sec. de ceux qui ont été prévus initialement. qu’il facilitera toute discussion sur les différents coûts.Le devis est outil de comparaison Il permet de rapprocher les prix réels de la main-d'oeuvre et des matériaux. Il doit être d’autant plus détaillé.Le devis est un instrument d'analyse En permettant le rapprochement du prévu et du réalisé. nécessite une définition de la structure des prix des travaux.Le devis est un instrument de travail Il permet de discuter avec un client. .5 . III. une résiliation de marché. frais généraux. et l’établissement des plannings relatifs à l’utilisation des différentes ressources. Il permet d'établir progressivement les bases d'estimation de plus en plus proches de la réalité et fixe les points de repère utiles en vue de la préparation de nouveaux devis. le devis contribue à améliorer l'organisation et les conditions de travail de l'entreprise. .Les coûts des ressources au fur et à mesure de l’avancement des travaux. matériaux ). le devis doit être suffisamment précis et détaillé. De quoi se compose un devis quantitatif estimatif ? ( la Structure des prix ) La structure des prix comporte les éléments suivants ( numéro du lot. en vue d'une réclamation.T) : Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 7 . .Le devis est un instrument de référence Il constitue un des documents du marché. IV . matériel. III.

Frais de siège Les frais complémentaires . . Les évaluations préalables d’ouvrages servent de base à la préparation des budgets d’un grand nombre d’administrations publiques ou privées. Voir les coûts des matériaux mis en décharge ( coût éventuel du transport y compris de mise en décharge) Les frais de chantier non imputables à . majoré des charges salariales y compris les indemnités directes et leurs charges . Eléments de la structure des prix Observations Le coût de la main d’œuvre . Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 8 . pièces de rechange.etc. Main d’œuvre indirecte.traités - Les coûts des matériaux . Frais d’exploitation. Personnel d’encadrement.. . bois. Un décompte définitif est établi pour clôturer le marché.. lubrifiants. un ouvrage particulier . Fournitures complémentaires. . l’entreprise peut se retrouver de réalisation avec une trésorerie insuffisante pour assurer la bonne fin des travaux. Le client peut consentir des aides sous forme d’acomptes. Le degré de précision de l’estimation : Nécessité et objectif de l’estimation Estimation avant la Une étude financière préalable est nécessaire avant toute réalisation réalisation d’ouvrage. Le coût des matériaux ou fournitures . Divers équipements… Les frais généraux . Frais d’études. un plan de recollement est réalisé et permet le règlement effectif des ouvrages. pointes. Cette estimation est nécessaire aussi bien pour le client que pour l’exécutant. Voir le coût des fournitures qui location du matériel rentrent directement dans la réalisation des ouvrages ( carburants. C’est le but des décomptes provisoires à mis parcours. . Les frais de marché.) Les frais d’amortissement ou de . Main d’œuvre affectée directement à l’exécution des ouvrages. Les frais exceptionnels. Voir le coût des matières qui ne rentrent pas directement dans l’ouvrage ( énergie.) Le coût des ouvrages sous . Estimation en cours En certaines circonstances. eau. etc. Estimation après la Le projet initial peut avoir subi des transformations. Les bénéfices et les aléas La taxe sur la valeur ajoutée ( TVA ) Ces postes sont exprimés soit en francs (c’est à dire en valeur ) soit en pourcentage. pour réalisation tenir compte des travaux réellement effectués. .

œuvre d’ un chantier (Mise en œuvre du béton ) : Ciment Achat + chargement Taxes Déchargement Amortis. Gas . Chantier Amortissement AU m3 Voitures/camions Taxes Eau/électricité/téléphone Factures Main – d’œuvre chantier Salaires+charges Main – d’œuvre Journalière Salaires hors charges Main – d’œuvre Services généraux Salaires+charges Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 9 .oil Gravier/sable/bloc Extraction Entretien Tamisage Fer Transport Achat Briques Bois Transport Bétonnière Amortissement Gas .oil Matériel de Entretien COÛT . Exemple du gros . Chauf.La précision à rechercher et à atteindre est essentiellement variable avec la destination de l’estimation. Transport Sal.

Matériaux Etablir le calendrier prévisionnel Etablir les budgets nécessaires . * Contrôler techniquement * Gérer le personnel téléphone.Les fournisseurs * Constituer les équipes .Main d’œuvre . eaux usées.Bureaux . prix élémentaires traités Frais de chantier Budget de chantier Frais généraux Bénéfices et aléas .Matériel * Installer le matériel * Contrôler l’avancement des travaux * Implantation des ouvrages * Gérer les relations avec les fournisseurs * Facturer les travaux réalisés * Analyser les résultas pour les réutiliser sur d’autres chantiers .Clôture Métré . Schéma de fonctionnement de la structure des Prix : INSTALLER LE CHANTIER Suivre l’exécution *Réaliser les réseaux ( eau.L’administration * Commander les matériaux * Réceptions provisoires et * Prévoir la sécurité définitives DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF ( DQE ) Main d’œuvre Matériaux Matériel Sous détails des Déboursé des ouvrages Ouvrages sous.Matériaux .Main d’œuvre PLANIFIER . air comprimée ) * Animer l’équipe * Réaliser les zones de travail * Suivre les consommations .risques de chantier .Baraquements Avant – .Le personnel * Définir les modes opératoires .Matériel STRUCTURE DES PRIX PREPARER LIVRER L’ouvrage *Démarches * Gérer les contentieux et administratives garanties des ouvrages * Elaborer les plans d’exécution .éloignement du chantier .Matériaux .Main d’œuvre .Passation du marché Prix de vente TTC Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 10 . électricité.

• Domaine du bâtiment. * Quelques repères sur les coûts de construction en Afrique . Cette estimation doit se faire dans un équilibre avec les concurrents. de jouer sur sa marge bénéficiaire. les travaux réalisés mais non terminés. une estimation approchée est suffisante. Un bilan doit être fait entre ( les travaux réalisés et terminés au sens du cahier de charge. compte tenu réalisation des acomptes déjà versés. l’entrepreneur jugera de l’opportunité de soumissionner ou non. et sur les prix unitaires initialement convenus mais affectés des coefficients de révision éventuels. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 11 . même si elles diffèrent de celles prévues au projet . etc.5 m2 bâti / ouvrier / jour en auto – production ) Les charges sociales pèsent souvent lourdement sur le budget du chantier . Analyse du degré de précision de l’estimation Estimation avant la Pour le client. Estimation en cours Il s’agit d’opérer un règlement partiel au moyen de réalisation d’acomptes versés à l’entreprise. plus elle permettra de s’assurer que les prix consentis par les entrepreneurs lors de la soumission. La connaissance des entreprises concurrentes • Moyens matériels et humains • Leurs pratiques et relations • Les possibilités de groupement Fort de ces connaissances.Le contexte de l’établissement du devis : Le soumissionnaire doit connaître : Le mode de dévolution des travaux : ( consultation restreinte. les approvisionnements. Le succès du chantier en dépend. Cette estimation est basée sur les quantités d’ouvrage réellement exécutées. de la retenue de garantie. Coût de conception 25 à 30 % Coût des matériaux : Facteur important dans la variation des coûts suivant la disponibilité et suivant le degré d’éloignement des sources d’approvisionnement . Le coût des agrégats augmente en fonction de leur qualité et de la rareté des ressources Coût de la main d’œuvre : C’est un facteur déterminant. Le coût du ciment influence fortement le coût de revient . marché négocié. des révisions éventuelles de prix. sont sérieux et bien étudiés. il dépend du mode d’organisation du chantier et de la productivité des équipes ( exemple : 1. adjudication restreinte ou ouverte. les prestations de service ).. Les rendements sont faibles par manque de professionnalisme et de spécialisation . Estimation après la Phase du règlement définitif ou mémoire. appel d’offres ouvert ou restreint ). Il réalisation est évident que plus elle sera précise. une estimation précise est nécessaire. La classification des petites et moyennes entreprises du secteur bâtiments et travaux publics • Domaine des routes. Pour les entrepreneurs.

La maçonnerie : mur de soubassement . .L’ensemble des ouvrages élémentaires constitue l’ouvrage global.Le libellé de l'ouvrage devra être à lui seul un descriptif détaillé de la prestation vendue au client. mur de façade . Electricité : pose des points d’éclairage Un ouvrage élémentaire : Ce terme désigne une partie bien distincte d'un ouvrage qui répond aux exigences suivantes et se distinguant par la nature du travail à effectuer : . . enduit . plancher . Coût des infrastructures : Le coût de la clôture est parfois de 30% sur les frais d’installation suivant les sites . bâtiment. considérée dans son ensemble. .Il précise les techniques ou moyens spécifiques utilisés. L’ étanchéité : toiture terrasse . réalisation de (poteaux . Le terrassement : débroussaillage .. électricité .) . . Dans le bâtiment .) . …. revêtement . La menuiserie – vitrerie : réalisation des ouvertures . . ou toute réalisation d’une entreprise pour un maître d’ouvrage. Le respect d’une Réglementation dans la passation des marchés pourra réduire cette surenchère . Exemple : 1 immeuble d’habitation R+5 1 immeuble à usage de bureaux 1 gymnase Un ouvrage peut être décomposé en lots . fouilles .etc. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 12 . décapage .. Analyse des ressources dans la gestion financière des chantiers La prise en compte de l’ ouvrage et ses sous ensembles dans l’analyse Un ouvrage : immeuble. dallage etc…. chaînage .Il correspond à l'ensemble quantifié d'un travail bien déterminé ( coffrage . un ouvrage correspond au bâtiment à construire pris dans sa globalité Quelle que soit sa destination . La peinture : extérieure / intérieure .A chaque ouvrage élémentaire correspond un article du devis quantitatif estimatif avec la même unité et le même libellé. téléphone ) sont souvent élevés suivant la localisation La dévaluation de la monnaie locale face aux fournitures importées joue fortement sur les coûts . ferraillage . Exemple : Lot N°1 : Terrassements généraux Lot N°2 : Gros – œuvre Lot N°3 : Charpente bois Les détails des lots : . Le gros – œuvre : béton . Les réseaux divers ( eau . béton armé . implantation . Coût lié à la passation des marchés : Les frais issus des négociations en vue de l’obtention du marché viennent gonfler de Façon considérable le montant des travaux d’environ 10 à 20 % .

on introduit également la notion d'atelier qui fait intervenir non seulement l'équipe avec ses charges telle qu'elle a été définie. IV. . revêtement de sol. poteau. voile BA. poutre. Atelier de préfabrication . . pour effectuer certains ouvrages élémentaires.m3 de béton de proprété.Le mode opératoire en reprenant les points clés de l'opération. Exemple : la construction d'un plancher comprend le bétonnage . Ouvrages sous traités : Il arrive que les entreprises aient besoin.Les besoins en matériels et outillages. cette fiche méthode indique : . La coordination des ouvrages sous traités est assurée par l’encadrement de chantier. Temps unitaire : temps d’exécution de l’unité d’ouvrage élémentaire. . ou partie d’ouvrage.La constitution de l'équipe. Il est majoré des charges sociales et diverses.. mais aussi les installations particulières et le matériel spécialement affecté à l'exécution du Travail considéré . etc.Le travail à exécuter. L’avant – métré intervient dans l’élaboration du programme d’avancement des travaux. semelle ponctuelle. Ces ouvrages sont inclus dans les déboursés de l’ouvrage puisqu’en effet.1 .m2 de maçonnerie agglomérée. mur en aggloméré. . unité d’ouvrage élémentaire: c’est une décomposition qui permet d’évaluer la quantité d’ouvrage élémentaire à mettre en oeuvre.Les temps partiels et globaux. . il a été fait mention de la prise en compte de la main d’œuvre.. fouille en rigole. Exemples : poste complet de carottage . dalle sur terre pleine. .Le prix de la main-d'oeuvre Il est directement affecté à l'exécution de l’ouvrage. semelle filante. le sous détail intègre ces différents coûts. constitue un poste de travail. etc. de faire appel à d’autres entreprises spécialisées à qualification identique ayant les capacités d’exécuter ces derniers. exemple: m2 de plancher..etc… Le poste de travail fait l'objet dans certaines entreprises.. Dans les ateliers de fabrication ou de préfabrication. Un ouvrage élémentaire composé : ( Il comprend plusieurs ouvrages élémentaires ) Le travail à réaliser par un ou plusieurs ouvriers comprenant une partie ou la totalité d'ouvrages élémentaires . Ce programme est généralement Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 13 . le coffrage et le ferraillage .Le ou les schémas d'exécution.Les besoins en matériaux. d'une fiche méthode qui permet au responsable du poste de réaliser le travail dans les conditions optimales . Atelier de menuiserie . de matériel et des matières consommables. exemple: plancher. peinture. etc…. L’organisation du chantier : En parlant du sous détail de prix.

c’est à dire (installation de chantier. • Décomposition du salaire Pour faire le suivi des heures consommées. Pour établir le calendrier des travaux. on détermine les effectifs de façon proportionnelle aux quantités de travaux en cours ou à réaliser. Ainsi l’entrepreneur peut planifier les périodes d’embauche et de débauche du personnel. le nombre d’ouvriers nécessaires * Lancer l’équipe en établissant chaque jour des fiches techniques de travail journalier ( si possible . La variation de ces effectifs se ferra également en fonction des quantités. repliement du chantier). Effectifs de démarrage Effectifs de pointe Effectifs de fin de chantier 130 120 110 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 j f m a m j j a s o n d j f m a m j j a Mois Coût de main d’œuvre Eléments de calcul des prix de revient des personnels de chantier et les prix unitaires de Main d’œuvre : • Suivi et pointage du personnel de chantier • Les éléments du coût de revient • Réflexion sur la réduction des coûts de revient • Main d’œuvre et législation • Coût de la main d’œuvre • Temps unitaire ( TU ) • Taux moyen horaire ( TMH ) • Temps unitaire et rendement • Détermination des temps unitaires et des rendements • Effectif de main d’œuvre ( Crédit d’heures ) • Calcul du coefficient de majoration pour les heures supplémentaires et pourcentages correspondants . Dans le cadre d’une optimisation des effectifs de main d’œuvre. il sera recherché par l’élaboration du planning à occuper la main d’œuvre de façon permanente suivant les rendements moyens.présenté sous forme de graphique et comprendra les différentes phases du chantier. exécution des travaux. il faut : * Analyser le budget d’heures alloués * Déterminer et vérifier par comparaison avec le prévisionnel . les établir avec les ouvriers ) Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 14 .

Applications : Méthode de calcul du coût de main d’œuvre de fabrication du m3 de béton : Organisation d’une équipe de 4 manœuvres ( 176 f / heure ) Cadence 6 m3/jour Déterminer le prix de revient : 4 manœuvres : 176 x 4 x 8 h = 5. ?…….5 m3 / jour . Exemple de fiche technique du travail journalier : Chantier : Journée du : Semaine du : Travail à réaliser : Ordre Protection des Besoin en Matériaux Nombre des tâches personnes Matériel et à utiliser d’ouvriers à réaliser et du matériel Outillage et temps d’exécution Contrôles A effectuer Prévision Budget ? Budget ? Budget ? Budget ? Réalité ……….. * Analyser chaque jour les résultats correspondants au pourcentage d’avancement et Comparaison avec le prévisionnel * Réagir en fonction des résultats .632 f / jour pour une production de 6 m3 de béton Main d’œuvre de fabrication par m3 de béton 5. ……… ?…. ……… ?…. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 15 . ……… ?….632 / 6 =939 f / m3 Analyse comparative entre le coût d’un tâcheron et celui d’un Manœuvre : Manœuvre : 176 f / heure Tâcheron : 1000f / la tâche ( par exemple 1000f / le m3 ) Un manœuvre doit effectuer 1.4 m3 / jour pour être équivalent à un tâcheron Le seuil de rentabilité manœuvre / tâcheron = 1.4 m3 Méthode de calcul du coût de main d’œuvre de fabrication du m3 de béton pour le radier d’un caniveau : Equipe : 2 maçons + 4 manœuvres Cadence : 6 jours pour 100m linéaires soit 2.

60/3= 0.58 Moyenne = 82 % Le temps unitaire est le temps d’exécution de l’unité d’ouvrage élémentaire.18 10.10 08.22 00.09 Prestations supplémentaires 00.Un ouvrier seul mettra théoriquement 2.10 12.40 Médecine du travail 00.84 02.40 00.22 Retraite complémentaire ouvriers 02.65 Transport en commun 01.599.42 Cotisation ccca 00.35 Allocations familiales 08.60/4= 0.Une équipe de trois ouvriers mettra 2. indemnités et charges salariales : Désignation des postes Travaux Bâtiment Publics ( Maçonnerie) Assurance maladie 12.50 Formation professionnelle continue 00.65 00.50 00.48 Fonds garantie des salaires 00.60 h/m2.43 Taxe d’apprentissage 00. cela signifie que.87h .35 Indemnisation arrêt de travail 03.10 Allocation de logement 00.69 00.50 00.Evaluation des Primes .35 01.12 03.62 85.60/2 = 1.84 Prévoyance sociale 01. correspondantes à la durée de travail de l’ouvrier moyen pour réaliser à lui seul une unité d’ouvrage soit ( Q/n) Temps unitaire x Quantité = Temps de main d’œuvre par nature d’ouvrage Utilisation d’un temps unitaire de main d’œuvre Un temps unitaire de coffrage est donné : 2.600 heures de main d’œuvre de main d’œuvre quelle que soit la composition de l’équipe d’ouvriers.65h Pour une quantité prévisionnelle de 615 m2 de coffrage mentionnée au cadre du détail estimatif.3h .80 Total 77.75 Cotisation BTP 00.08 16.Une équipe de deux ouvriers mettra 2. arrondi à 1.45 00.6= 1. Ce temps est défini en fraction décimale d’heure de façon à faciliter les multiplications et les additions.38 07.75 02. pour réaliser une surface coffrée de 1m2 .09 00. le temps total est de 615x2.25 Chômage –intempéries 02.60 h soit 2h et 26mn .10 Assurance vieillesse 07. 06.43 06.12 Cotisation professionnelle 00.48 02.38 Accidents du travail 09.50 Garantie décennale ------. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 16 .12 00.Une équipe de quatre ouvriers mettra 2.09 Congés payés et primes de vacances 16.80 01.09 00.12 Indemnisation de licenciement 00.30 Autorisations d’absence 06.30 00.69 Assurance chômage 02.45 Cotisation complémentaire 00.

Le rendement peut être converti en temps unitaire Relation entre le rendement d’un engin et le temps unitaire correspondant Par application de la relation T. le rendement indique la quantité d’unité d’ouvrage réalisée en une durée donnée. un rendement de 0.U. le temps unitaire tiendra compte des temps morts.07 h/m3 et 8/60 = 0. ces temps sont exprimés en heures décimales. un rendement de 1/2.4x3 = 1. Le temps unitaire (T.Pour un ouvrier.U.20 m2/h soit 9. Relation entre le temps unitaire de main d'œuvre et le rendement correspondant .6h pour réaliser un mètre carré de coffrage correspond : . . T.) et le rendement (R) sont ainsi inverses l’un de l’autre. . .De son bon emploi. 3) fixer les temps d’exécution de l’unité de chaque ouvrage élémentaire. ex: 1 m3 de béton normal nécessite 350kg de ciment.U.6 m2/jour Le rendement est surtout utilisé pour définir les possibilités de travail ou de production d’un engin ou d’un matériel .4 m2/h soit 3. A un temps unitaire de 2.Pour une équipe de 3 ouvriers. généralement arrêtée à une heure ou à une journée. le devis descriptif précise les dosages des ouvrages. . = 1/R Une pelle mécanique travaillant en retro.400 l de sable. Par application de la relation R= 1/T.Les dimensions des outils ou des bennes l’équipant.cela correspond aussi aux temps unitaires de 8/120 = 0. ces quantités sont connues pour des ouvrages courants.800 l de gravillon.20 m2/jour .U.U. il dépend de : .14 h/ml La connaissance du rendement permet de déterminer la durée d’emploi du matériel en divisant la quantité par le rendement : Durée = Quantité à réaliser / Rendement Durée d’emploi d’un engin Une tranchée de 300 mètres de longueur est réalisée avec une pelle mécanique dont le rendement est de 60 ml/J . . pour exécuter un déblai de tranchée de 2m de hauteur et 1m de large.La puissance. On calculera pour chacun les quantités à réaliser: c’est l’objet de l’avant .6 = 0.métré 2) déterminer les quantités unitaires de matériaux. 4) Rendement Alors que le temps unitaire s’exprime en fonction de l’unité d’ouvrage.Des conditions de travail. a un rendement de : . = 1/R ou R= 1/T.120 m3 par jour ou 60 ml de tranchées soit 120/8 m3/h et 60/8 ml/h .La durée d’exécution ou d’emploi de l’engin est de 300/60 = 5 jours de travail Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 17 .Le processus d’analyse est le suivant : 1) établir le répertoire des ouvrages élémentaires correspondant aux divers postes du devis descriptif.

et paiera alors : 1. c’est à dire par la recherche et l’analyse. La décomposition des tâches .La quantité d’ouvrage ( q ) effectuée dans la journée avec ces ( n ) ouvriers .Le nombre d’ouvriers : n . . La durée probable des mouvements et des tâches décomposées. le client devra s’acquitter de la T. . La détermination du temps unitaire se fera par déduction.Les barèmes de temps de main d’œuvre. hors frais . Le temps total de main d’œuvre est de : 210 x 8/7 = 240 heures.Par déduction. .V.89 f hors taxes en outre .Par comparaison.33 une heure d’ouvrier Coûtera au client de l’Entreprise 1. il arrive parfois qu’aucune comparaison ne soit possible. Le temps unitaire est t = 3x8 / 500 = 0. Si le déboursé sec d’une heure de main d’œuvre est de 45 f La dépense globale de main d’œuvre . . La décomposition de l’équipe chargée de la réalisation .00 f Si le coefficient global de majoration vaut 1. APPLICATIONS : Rendement moyen de chaque ouvrier = 7.76 f Indemnités non soumises aux charges : 0.33 x 33 = 43.89 = 51. .La détermination des temps unitaires et des rendements se fait de deux manières : .048 arrondi à 0. une équipe de 3 ouvriers a façonné 500 kg d’acier dans une journée de 8 heures de travail. .05 h/kg Analyse par déduction Entre deux chantiers consécutifs. Soit : Salaire horaire hors primes et indemnités d’un ouvrier = 15 f Primes correspondantes pour une heure 3f Total = 18 f Majoration pour charges salariales : 82 % x 18 = 14. à la suite de recherche et de raisonnement logique basés sur : . qui permettent de définir directement les temps unitaires . l’entreprise note les conditions de réalisation sur la base des comptes rendus de travaux : . sera de 240 h x 45 = 10800 f .24 f Total ( prix sec ) = 33. Analyse par comparaison : Lors des anciens chantiers.Le temps unitaire moyen pour réaliser une unité d’ouvrage est alors : t= 8n/q Détermination d’un temps unitaire à partir d’un temps réel d’exécution Lors d’un ferraillage sur un chantier de bâtiment. L’étude des mouvements sur le chantier .61 f hors taxes Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 18 .Le nombre d’heures de travail par journée : soit 8h .00m2 par jour de 8 heures.A.176 x 43.

71 Ouvrier 18f x 1.5 f = 50.70 f 116.50 f x 1 = 50. Si le déboursé sec d’une heure de main d’œuvre est de 45 f .95 =39 f Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 19 . Si le salaire mensuel hors primes d’un agent est de 3750 f Et les primes diverses ramenées sur un mois 450 f Total 4 200 f Majoration pour charges salariales 82 % x 4200 = 3 444 f indemnités non soumises aux charges salariales 156 f Total ( prix sec ) = 7 800 f APPLICATIONS : Dépenses en main d’œuvre pour le ravalement d’une Façade de 210.90 f x 3 = 116.000 f Cotisations salariales versées aux caisses : 60.82 + 2. cela correspond à : 1/12 x 210.72 f Prix moyen 1/6 x 233.72 f = 38.26 f x 2 = 66. le prix moyen de l'heure sera de : 157500 / 3500 = 45 f en déboursé sec . nous avons les éléments suivants : Salaires . sera de 240 h x 45 = 10800 f .000 f Ramené à un mois .500 f Si le temps de travail pour les 20 ouvriers est de 3500 heures. Calcul du coût horaire moyen de main d’œuvre d’une Petite Entreprise de 20 ouvriers : Dans les livres comptables .000 f = 17.5 f = 38.00m2 par jour de 8 heures Le temps total de main d’œuvre est de : 210 x 8/7 = 240 heures.5 f = 33.82 + 2. primes et indemnités payés aux ouvriers 80.52 f Spécialisé Total 6 ouvriers 233. APPLICATIONS Calcul du coût horaire de l'ouvrier moyen composant Une équipe type d'une Entreprise . Majoration Nombre Horaire Charges pour primes total Produit Sociales Hors charges d'ouvriers Chef d'équipe 25f x 1.82 + 2. hors frais . La dépense globale de main d’œuvre .000 f Primes totales annuelles non rattachées au salaire 210.50 f Ouvrier qualifié 20f x 1.500 f Total = 80000 + 60000 + 17500 =157. Rendement moyen de chaque ouvrier = 7.00 m2 . Désignation Salaire Coef.

4 x 3 = 1. Détermination des temps unitaires et des rendements : On distingue : n = Le nombre d’ouvriers Q = La quantité d’ouvrage effectuée dans la journée avec ces n ouvriers 8 heures = Le nombre d’heures de travail par journée .60 / 4 = 0. Soit un temps unitaire de coffrage = 2.U.60 h/m2 Pour réaliser une surface coffrée de 1. le temps total est de : 615. Le temps unitaire est : T = ( 3 x 8 ) / 500 = 0.00 m2 de coffrage.10 m d’épaisseur avec une ossature semi – sphérique de 8.20 m2 / h soit 9. 05 heures / kg Détermination d’un temps unitaire par déduction : La déduction permet de déterminer le temps unitaire en considérant : L’étude des mouvements La durée probable des mouvements et des tâches décomposées La décomposition des tâches La composition de l’équipe chargée de la réalisation Soit le projet de construction d’une coque de 0.30 h ∑ Une équipe de trois ouvriers mettra 2.00 x 2.048 soit 0 . est le temps unitaire ) ∑ Pour une durée de temps unitaire de 2.4 m2 / h soit 3. ( T. en considérant qu'un ouvrier a un rendement de : 1 / 2.65 h ∑ Pour réaliser 615. La surface à revêtir est ( S = 1 / 2 x 4 x n x 8 x 8 = 402. ∑ Si le rendement R = 1 / T.87 h ∑ Une équipe de quatre ouvriers mettra 2.60 / 3 = 0.6 = 0.6 = 1599 soit 1600 heures de main d'œuvre APPLICATIONS Relation entre le temps unitaire de main d'œuvre et le rendement correspondant .20 m2 / jour ∑ pour une équipe de 3 ouvriers .00 m2 ) Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 20 .6 m2 / jour .6 h .00m de rayon . nous avons un rendement de : 0. une équipe de 3 ouvriers a façonné 500 kg d’acier dans une journée de 8 heures de travail . L’Entreprise veut déterminer Le temps de main d’ œuvre au m2.U.00 m2 il faut : ∑ Un ouvrier seul mettra théoriquement 2.Utilisation d'un temps unitaire de main d'œuvre . nécessaire pour réaliser un m2 de coffrage .60 h soit 2 h et 26 mn ∑ Une équipe de deux ouvriers mettra 2. Le temps unitaire moyen pour réaliser une unité d’ouvrage est de : T = 8n/Q Lors du ferraillage sur un chantier de bâtiment .60 / 2 = 1.

00 heures pour 40.cfa 2 heures ……………….00m3/ heure pour chaque lance de béton ) .00 heures x 3 ouvriers = 24 ... 10000 f cfa Salaire brut : 65000 + 3300 + 938 + 10000 = 79238 f cfa B ) Calcul du prix de revient de Mr SANGA : L’Entreprise aura à supporter non seulement le salaire de 79238 f cfa .50 heures au m3 Ou soit 100 / 60 = 1.00 = 40.10 = 3300 f.00 + 4.00 m3 ) A cause des pertes en béton.= 1400 f L'Entreprise "BARAKAT" doit à Monsieur KARIM 11. = 7000 f 08 heures supplémentaires à 10 % .25 = 1750 f 04 heures supplémentaires à 100 % = 04 x 175 x 2 …. Soit au total 4. soit : Coût de revient = 79238 x 1.00 heures Durée totale : 72.cfa Heures supplémentaires ( soit 10.à 375 x 1.10 = 1540 f 08 heures supplémentaires à 25 %.= 40 x 175 ……….. = 08 x 175 x 1. 00 heures x 9 ouvriers = 72 .00 ouvriers • 1 ouvrier et 1 aide à la centrale à béton soit 2.00 m3 de béton Soit 100. la quantité réelle sera donc de 60.00 + 24. Si la fabrication du béton dure 4. = 08 x 175 x 1.65000 f. 00 heures 3 ouvriers pour la confection de l’échafaudage supplément de 8. APPLICATION : Calcul des heures supplémentaires : Heures Heures Heures Heures Heures Heures Normales Normales Normales Normales Normales + 10 % + 25 % + 50 % + 100 % Nombre 40 8 6 + 2 4 Coût 175 x 40 175x8x110 175x125x8 175x200x4 100 100 100 Salaire de KARIM pour la semaine : 40 heures normales ………………...00 heures ) dont : 8 heures à ………………..25 = 938 f cfa Primes de rendement ……………….690 f de salaire Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 21 .375 x 1.00 ouvriers • 1 ouvrier pour le transport du béton • 1 chef d’équipe et 1 ouvrier d’appoint soit 2 ouvriers total 9 ouvriers soit 8 . 00 heures..00 / 40 = 2.00 m3 Cette quantité peut être réalisée dans la journée par : • postes de bétonnage composés de 2 ouvriers ( rendement = 4.67 heure au m3 APPLICATION : A ) Décomposition du salaire de Mr SANGA : Salaire de Base mensuel : …………….. mais également les charges patronales + le congé annuel = 1 mois de travail .00 = 100.Le volume à réaliser est de ( V = 0 .125 x 12 / 11 = 97247 f cfa .1 x 402.

pertes au transport ) . Schéma de principe de la prise en compte des manutentions des matériaux Eléments de calcul des coûts des matériaux . foisonnement . Si le transport est effectué par l’entreprise : Il faut reprendre les différents coûts en les incorporant dans les frais de chantier. • Le coût du transport. IV. ainsi que les manutentions. carburants. ceci pour mieux les contrôler lors de la réalisation . etc. • Les frais d’approche ( douane. Le suivi des matériaux s’effectue de la manière suivante : Commander les matériaux en fonction des besoins Contrôler les entrées du chantier Contrôler les quantités consommées Etudier les dépenses Etablir les factures Comparer les dépenses par rapport à l’état d’avancement du chantier .2 . soit dans les déboursés de chaque ouvrage. etc…) Le déchargement lorsqu’il est fait par l’entreprise. • Le prix d’achat hors taxes de départ.IV. il faut intégrer le prix d’achat et le prix du transport du fournisseur jusqu’au chantier.Le prix des matériaux Il s’agit de tous les matériaux qui entrent dans la construction des ouvrages. eau de gâchage.). Le Coût des matériaux comprend : Matériaux et transport • Les matériaux de construction et les fournitures annexes . sable. on utilise le modèle d’imprimé ci- après. une reprise est effectuée soit dans les sous détails et ventilés en main d’œuvre semi directe. La valeur du transport effectué par le fournisseur. etc.). gravier.4 . ciment. Calcul de la valeur des matériaux rendus sur chantier : Pour établir la valeur des matériaux rendus sur chantier. IV. soit enfin dans les frais de chantier ( main-d’œuvre indirecte ) . fer à béton.Le prix des matières consommables Il s’agit de tous les consommables utilisés dans l'exécution des travaux et qui ne rentrent pas dans la constitution proprement dite des ouvrages (énergie. • Le coût du déchargement du fournisseur. • Notions de coût des matériaux ( fournitures . transit. (Exemple : pour la construction d’un poteau en BA dosé à 350 kg de ciment : Bois pour coffrage.3 . les emballages. lubrifiants.Les frais de location de matériel Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 22 .

ces frais de location comprennent l'amortissement et le gros entretien du matériel correspondant.U.Le calcul pratique du coût du matériel . les intérêts et le renouvellement .14 h/ml . APPLICATIONS sur la durée d’emploi d’un engin : Une tranchée de 300.00 m de haut ∑ 1. • Etablir une bibliothèque de temps unitaires • Les caractéristiques principales d'un matériel Le poids Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 23 . ∑ Par application de la relation ( T.00 m3 par jour ou 60.00 / ( 8 ml/h ) ∑ cela correspond aussi aux temps unitaires de : 8/120 = 0.00 ml de tranchées soit : 120. = 1 / R ) ∑ Une pelle mécanique " travaillant en rétro " pour exécuter un déblai de tranchée de : ∑ 2.00 / 60 = 5 jours de travail . La durée d’emploi du matériel = La quantité à réaliser / Le rendement LE MATERIEL ET LE PETIT OUTILLAGE • Le gros outillage • Les engins • Les engins et outils non motorisés Le gros Matériel • Equipements de protection Le petit • Les outils à main Outillage • Etablir une fiche de renseignements sur le matériel.07 h/m3 et 8/60 = 0.La concurrence entre le matériel de location et celui de l’entreprise L’entretien du matériel ( carnet du matériel et fiche d’entretien ) Eléments de calcul du coût de revient du matériel Relation entre le rendement d'un engin et le temps unitaire correspondant . Le coût du matériel comprend : Le matériel et le petit outillage L’utilisation du matériel L’amortissement du matériel La gestion du matériel .Les charges financières.00 ml est réalisée avec une pelle mécanique dont le rendement est de 60. la durée d’exécution ou d’emploi de l’engin est de 300.00 m de largeur ∑ avec un rendement de : 120.Il s’agit de tout le matériel affecté directement ou non à l'exécution de tel ou telle opération.00 / ( 8 m3 / h ) et 60.00 ml / jour .

000 f Il s'agit d'un matériel courant : Dia = 240 jours Dua = 171 jours Durée de vie T = 4 ans D'où n = 100 / 4 % de V n = 25 % de V. Type de Matériel Mise à disposition ( Dia ) Utilisation Normale Annuelle (Dua = 5 / 7 Dia) Courant 8/12 x 360 = 240 jours 171 jours Routier 7/12 x 360 = 210 jours 150 jours Routier spécial 6/12 x 360 = 180 jours 129 jours LA GESTION DU MATERIEL : Analyse du mode d'acquisition Immobilisation financière Amortissement Révision ( Entretien préventif ) Achat du matériel : Réparations ( Entretien curatif ) Dépenses de fonctionnement de l'engin ( lubrifiants & carburants) Assurances Location du matériel : Frais de location / d'immobilisation Prix de location d'un engin auprès d'une entreprise de location . les charges financières sont : i = intérêt au taux de 8 % n = taux de remplacement de 25 % i+n 8 + 25 ci = = % de V Ci = 33 / 240 = 0. La puissance La valeur d'acquisition Durées annuelles de mise à disposition et d'utilisation du matériel .016 % de V Total par jour de 8.271 % de V Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 24 .138 % de V 240 240 Les charges de gros entretien : cu = m / Dua = 20 / 171 = 0. Un engin a une valeur neuve actuelle V = 190.5 heures d'utilisation = 0.117 % de V Pour 1/2 heure supplémentaire : cs = 1/2 x 1/8 x ( n/240 + m/171 ) = 1/16 x ( 25/240 + 20/171 ) = 0. Pour un jour de mise à disposition .

Connaître le rendement d’un engin à effectuer un travail déterminé. Soit une majoration de 14 % pour prise en compte des frais généraux et des polices D'assurance et diverses charges .métré dans l’organisation de chantier ( utilisation du matériel ) : Le délai d’utilisation du matériel est lié aux quantités à réaliser.T. Il se mesure en comparant la production horaire d’une machine et son coût horaire d’exploitation et s’exprime suivant cette formule : valeur minimale possible du coût d’exploitation rendement maximal de la machine= ---------------------------------------------------- production horaire maximale possible ( R= C/P .500h 250 l Bétonnière 150h 150h 200h 200h 200h 250h 250h 200h 200h 100h 1900h 400 l Grue de 10m 250h 250h 250h 50h 800h Elévateur 150h 200h 200h 250h 250h 250h 250h 250h 250h 200h 50h 2.10 on obtient comme prix de vente au client P.1 f arrondi à 590 f hors taxe .14 x 515 = 587. permet le calcul de son coût d’exploitation. L’avant .traitant sur lequel s'applique le coefficient de Majoration pour location ou travaux sous .00 ml / jour . la durée d’exécution ou d’emploi de l’engin est de 300. Ce prix ne comprend pas la fourniture des lubrifiants & carburants + le salaire du Conducteur . En prenant k = 1.300h Mois d j f m a m j j a s o n d Graphique d’utilisation du matériel Durée d’emploi d’un engin Une tranchée de 300.Total par jour en prix sec hors taxe : 0. Engins Durée réelle d’utilisation en heures total Compresseur 250h 250h 250h 200h 950h 40 cv Compresseur 200h 250h 250h 200h 200h 150h 1250h 25 cv Bétonnière 100h 200h 250h 250h 180h 180h 170h 170h 1.00 ml est réalisée avec une pelle mécanique dont le rendement est de 60. P est défini en fonction de (Q/T) Les éléments permettant de calculer la production d’un engin sont: Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 25 . La durée d’emploi du matériel = La quantité à réaliser / Le rendement ( Durée = Q/R ) Durées annuelles de mise à disposition et d'utilisation du matériel .traités . le prix de location à la journée de 8.V.00 / 60 = 5 jours de travail . Il s'agit d'un prix de sous .5 heures s'établit à : L j = 1.271 / 100 x 190000 = 515 f cfa .10 x 590 = 650 f H. = 1.

L’entreprise qui doit réaliser le terrassement dispose d’une pelle hydraulique équipée d’un godet standard d’une capacité de 1 300 litres en rétro. soit 4 rotations / heure / camion.Les frais généraux Ils sont souvent subdivisés en frais industriels et en frais généraux proprement dits communément appelé frais de siège social. et 2. il serait dangereux de mettre plus de 4 camions de capacité de benne inférieure à 12 m3. soit 1600 m3 foisonnés. soit un cycle de rotation de 24 secondes.le volume . il y aurait d’une part risque d’accidents et d’autre part attente au chargement et à la zone de dépôt des déblais.5 . . quantité de travaux rendement de production = -------------------------------------. les frais d'installation et de repliement. avec une erreur généralement inférieure à 10 % . des frais de personnel et les frais divers.le délai d’exécution des travaux . ce qui correspond à 60 % des possibilités de la machine dans les conditions normales d’utilisation. IV.5 cycles à la minute.temps de travail admis : 10 h / jour à raison de 50 mn de travail effectif à l’heure ( 83 % du rendement horaire demandé ). sur une distance de transport aussi courte.durée du cycle: 15 mn. Si l’on admet que la zone de dépôt des déblais de la tranchée d’ancrage se situe en moyenne à 200 m.la pelle devra avoir un rendement de 195 m3 / heure foisonnés.6 . . IV.Le bénéfice et les aléas IV.la quantité des matériaux à déplacer . Etude de prix IL faut déterminer pour chaque tâche élémentaire : les quantités de matériaux les temps d’exécution les prix unitaires Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 26 .le temps de travail : le temps chronométrique de fonctionnement effectif correspond au temps relevé sur le compteur.les résistances.rendement journalier de la pelle: 1350 m3 in . il faudra adjoindre à la pelle hydraulique 4 camions 6x4 de 12 m3. Le rendement de production d’un matériel peut se définir comme la quantité de travaux qu’il est capable de produire pendant un certain nombre d’heures de travail possible.(R = Q/D ) nombre d’heures de travail exemple de constitution d’un échelon de terrassement La constitution d’un échelon de terrassement dépend essentiellement des deux critères suivants: . IV. pourcentages divers et charges exceptionnelles Elles sont propres à une entreprise donnée et à certains travaux. . . et 192 m3 transportés par heure.Les taxes.la densité et les différents coefficients de foisonnement . Exemple : soit un déblai de tranchée d’ancrage de 8 000 m3 in .situ. .7 .situ à exécuter en 6 jours.Les frais de chantier Ils comprennent.8 . .

l’entreprise dispose de fiches tenues à jour par le service des achats. habillage sont inclus.détails de prix déjà établis pour des travaux élémentaires semblables.indemnités (panier. ces quantités sont connues pour des ouvrages courants. déboursé horaire: coût de la main d’œuvre pour une heure productive.H.primes de productivité . le temps unitaire tiendra compte des temps morts. de la rentabilité des ouvriers qui seront embauchés. coût de la main d’œuvre D. transport) .métré 2) fixer le prix horaire de la main-d’œuvre .. ex: 1 m3 de béton normal nécessite 350kg de ciment.5 % . Processus de l’étude de prix 1) établir le répertoire des ouvrages élémentaires correspondant aux divers postes du devis descriptif. selon la situation de ce chantier par rapport aux divers fournisseurs.. on calculera pour chacun les quantités à réaliser: c’est l’objet de l’avant . Le tarif horaire moyen trouvé devra être affecté d’un coefficient de majoration tenant compte des charges sociales.salaire horaire de base . 4) déterminer les quantités unitaires de matériaux. les temps improductifs tels que casse-croûte.=-------------------------------------------- horaire productif composantes du coût: . en tenant compte des incidences de transport et de manutention (déchargement.prime annuelle .charges salariales proportionnelles (maladie. rangement). et utiliser alors le salaire moyen de l’équipe affectée à telle tâche élémentaire.On se sert des fiches de sous . 5) fixer les temps d’exécution de l’unité de chaque ouvrage élémentaire. calcul du déboursé horaire : D. de l’augmentation éventuelle du tarif en cours d’exécution du chantier. exécutés dans des conditions identiques ou non. ces prix seront majorés pour marchandises rendues chantier.800 l de gravillon. etc.heures supplémentaires . retraite ) :18.400 l de sable.H.indemnités de déplacement exemple: 15 % les 8 premières Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 27 . on pourra analyser les paies des chantiers en cours. le devis descriptif précise les dosages des ouvrages. 3) déterminer les prix élémentaires des matériaux productifs. ces temps sont exprimés en heures décimales. On tiendra compte aussi : des frais généraux des frais d’installation du chantier de l’incidence de transport.

= 1935: 7=276 f nbre d’individus de l’équipe exemple 2: .7 jours fériés en moyenne par an ..horaire de base: 174. soit 40 h/semaine (5X8 heures) ..) .si en déplacement.14 semaine/an 6) déterminer les prix unitaires du devis c’est la somme des dépenses en matériaux et en main-d’œuvre nécessaires à la réalisation de chaque unité de tâche.casse-croûte .00 h/mois .2x10 mn d’habillage/déshabillage: par jour ..25: (12x7)=4. etc. 7) calculer le prix sec total Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 28 . on les appelle prix ou déboursés secs unitaires..30 mn de casse-croûte le matin: par jour .6 heures/mois . 1er mai.indemnité de transport: 4500 F/mois .jours fériés ( 1er janvier.5% . ouvriers spécialisés de catégorie 1(OS1) DH3=220 F déboursé horaire d’équipe :DHe=DH1+3DH2+3DH3 =360+3x305+3x220=1935 f déboursé horaire moyen du personnel au sein de l’équipe: DH équipe DHm=-----------------------------------------.348 semaines/mois . ouvriers qualifiés de catégorie 3(OQ3) DH2=305 f -3 manœuvres .365.1 mois de congé annuel (22 jours ouvrables) .charges proportionnelles: 18.salaire horaire de base:223 F / H .4.348x45=195.divers (visite médicale.365:7=52. fête nationale. constituent le sous-détail du prix. fêtes religieuses.déboursé horaire: ouvrier sur chantier en ville/ horaire : 5x8 +5=45 h/semaine .prime de fin d’année: 35 000 F .temps de déshabillage/habillage . ces prix secs réunis en tableaux détaillés. temps de transport exemple 1: déboursé horaire d’équipe déboursé horaire moyen au sein d’une équipe soit une équipe formée de: -1 chef d’équipe (CE) DH1=360 f -3 maçons. 35 % les suivantes 50 % de nuit 60 % jours fériés 120 % nuit des jours fériés composantes de l’horaire : .horaire normale: 40 h/semaine.) .. soit 174 h/mois .

a°) S’il s’agit d’un marché traité au forfait. soit des DT. L’ensemble des frais de chantier se traduira par un pourcentage de majoration à appliquer au prix sec et qui est en général compris entre 20% et 30%.T. d’étude. les prix de vente unitaires. loyers. soit du PV-HT. de cautionnement.. . chute de grue. c) Les frais de repliement en fin de chantier: démontage et transport de matériels..les frais généraux: quotte part à imputer au chantier(frais de personnel. appelé coefficient d’adjudication. les salaires payés au personnel improductif (chef de chantier et ses adjoints.8 selon les types de marché. de papeterie. Déboursés Totaux (D. autre que les DS..Il suffit d’appliquer les prix secs unitaires aux quantités respectives d’ouvrages élémentaires déterminées par l’avant . d’eau. Ce coefficient. varie de 1.métré.. impôts. branchements divers. intempérie exceptionnelle. La marge commerciale (frais généraux +bénéfice) est fixée par la direction aléas: tous incidents imprévus qui peuvent retarder l’exécution des travaux: grève. 10) Synthèse finale et remise de l’offre Il s’agit de rédiger le devis estimatif des travaux en prix de vente. pistes de circulation.5 à 1..HT) On évaluera: a) d’une part...)=Déboursé Sec + Frais de Chantier DT=DS + FC =charges opérationnelles =prix de revient du chantier 9) Déterminer le Prix de vente hors taxes (PV.. b) Les frais d’exploitation :l’entretien. la soumission indiquera le prix de vente global y compris la TVA. on retiendra essentiellement 3 groupes de dépenses: a) Les frais d’installation du chantier: mise en place des engins.les frais spéciaux: frais de dossiers.. b°) S’il s’agit d’un marché traité sur bordereau de prix.les dépenses relatives à la prévention des accidents du travail (achat et mise en oeuvre de dispositifs de sécurité ).. frais financiers. . amortissement du gros matériel.. de téléphone. La plupart de ces frais sont exprimés en pourcentage soit des DS. assurance. . nettoyages divers. la situation des chantiers. les réparations de matériel. . 8) Evaluer les frais de chantier A ce niveau. Ce calcul fournit la somme des déboursés secs. de plans. soit de 2 à 5% en général. pour faciliter le contrôle en cours d’exécution. les dépenses d’éclairage. le montant des bénéfices et aléas. b) d’autre part. d’assurances complémentaires de groupe. L’ensemble sera présenté sous forme d’un tableau intitulé: détail estimatif en prix secs. clôtures. aménagement des locaux et baraques.. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 29 . de bureaux de contrôle. L’amortissement du matériel peut être imputé aux chantiers sous forme de location journalière...). un coefficient traduisant l’incidence de tous les éléments de prix de vente hors taxe.. d’obtenir le montant final de la proposition de prix à transmettre au client. exprimé en % du PV-HT Il peut aussi s’exprimer en PV-TVA comprise. Il y a donc nécessité d’élaborer le plan d’aménagement général du chantier au stade de l’étude. Il est aussi intéressant de calculer séparément les déboursés secs en fourniture et en main-d’œuvre ..

dépôts. le personnel du bureau de chantier et le personnel d'entretien. des bâtiments provisoires pour bureaux. Qi : quantité d’ouvrage élémentaire i. Les matériaux hors taxes. (Exemple : Frais d'installation et de repliement des clôtures.2. Le temps unitaire de main d’œuvre ou de machine est exprimé pour des raisons de calcul en centième d’heure ( 60 minutes représente 100 centième d’heure ). des 'installations de canalisations d'eau et des lignes électriques. doivent être supportés par l'ensemble des travaux. Les frais de matériel et Les dépenses de matières consommables V.Les frais de personnel Il s’agit de tous les frais qui ne figurent pas dans les dépenses de main-d'oeuvre directe (c'est-à-dire dans les déboursés secs) et.Notion de prix de revient.Déboursés secs (D) Les « déboursés secs » ou déboursés « bruts » comprennent : La main-d'oeuvre.1 . V – ELEMENTS DE TERMINOLOGIE DE BASE V. les frais de personnel de direction. le personnel technique. de ce fait. les suppléments de salaires payés aux chefs d'équipe (lorsque ceux-ci ne figurent pas dans les déboursés secs). c'est-à-dire de tous les engins qui seront utilisés à l'exécution de différents ouvrages.2. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 30 . de prix de vente ( PR= Pri x Qi ) avec: Pri : prix de revient de l’unité d’ouvrage i.1 .FRAIS DE CHANTIER (F) Les frais de chantier comprennent : Frais de chantier Frais de personnel d ‘encadrement Frais de main d’œuvre semi – indirecte et complémentaire Frais d’équipement et d’installation de chantier Frais des fournitures-complémentaires Calcul des frais de chantier V.2 . magasins ou ateliers.2.Les frais indivis d'installation et de repliement Il s'agit des frais d'installation de chantier et des frais de repliement qui ne sont pas pris en compte dans les sous-détails de prix des ouvrages élémentaires (prix unitaires) et qui.) V.3 – Les frais de location du matériel indivis Il s'agit du matériel « indivis ». notamment. de maîtrise. etc. V. sans qu'il soit possible d'affecter spécifiquement les dépenses de location à tel ou tel ouvrage.2 . les frais d'aménagement de voies d'accès.

). V. l'ensemble des dépenses communes à plusieurs chantiers de l'entreprise et qu'il n'est pratiquement pas possible de ventiler entre ces différents chantiers. peuvent être affectées à l'exécution d'un ouvrage ou d'un chantier déterminé. Le Budget de chantier Calcul du budget de chantier ( BC ) Schéma de principe du calcul du budget du chantier Etablissement des prix d’un ouvrage V.1 – Les frais industriel Ils comprennent.détail primaire est calculé de la même façon que le sous-détail de base.FRAIS GÉNÉRAUX (FG) On les décompose souvent en deux catégories. afin de pouvoir incorporer par la suite ces valeurs ) . Déboursé sec des ouvrages ( Coûts des ouvrages élémentaires ) .4. cités ci-dessus.) Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 31 . Ils représentent ainsi l'ensemble des dépenses qui.DÉBOURSÉS TOTAUX (DJ) Ils sont constitués par l'ensemble des déboursés secs (Ds). sans ambiguïté possible. Il peut être repris dans différents sous-détails de base. et des frais de chantier (Fc). Les frais de location du matériel pour chaque chantier chiffrés autant que possible.définir le coût des matériaux ( calculer éventuellement le coût de fabrication de certains composants intrants dans le processus de fabrication. (Exemple : Utilisation d'un véhicule de liaison entre plusieurs chantiers d'une entreprise. le fonctionnement d'un atelier central de menuiserie métallique ou bois. etc. soit : V.d’œuvre entrant dans le sous – détail primaire est appelée : main – d’œuvre semi – directe. Nature et importance des ouvrages Le sous .3 . Le sous. etc. d'un engin de manutention ou de transport.4 .détail des Prix • Méthode de calcul • Recherches des données nécessaires pour établir le sous – détail • Sous-détail primaire ( SDP ) • Sous-détail de base ( SDB ) Calcul de déboursé global d’un ouvrage élémentaire (DOE ) Calcul du sous-détail primaire ( SDP ) Le sous-détail primaire est établi avant le sous-détail de base auquel il s’incorpore. (Exemple : Frais de location qu'entraînera l'emploi sur le chantier d'un appareil de levage. sur la base des tarifs de location courants.la main . .

Fg. Les frais de marché : Fm (a) et Fm (b). frais de réalisation de plans. étant évalué en pourcentage du prix de revient. certaines commissions. la formule donnant le prix de vente deviendra : Dt + Fg + Fm(b) Pv = +B 1 − Fm(a) Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 32 .Les frais de marché exprimés en % du prix de vente et notés Fm (a) (Exemple : frais d'assurance complémentaire. mais qui ne sont nécessaires. ni à la gestion courante l'entreprise.2 .BÉNÉFICE ET ALÉAS (B) On désigne sous cette appellation de « Bénéfice et aléas » l'élément du devis que constitue la marge qui sépare le prix de revient du prix de vente. etc. V. certaines commissions. Pr.4. ce dernier s'exprimera par la formule : Dt + Fg + Fm(a ) Pv = 1 − ( Fm + B) Si le bénéfice est évalué en francs ou si.8 . V. de dépenses imposées à l'entreprise par les conditions contractuelles.1 .5.7 . honoraires. est constitué par l'ensemble des éléments suivants : Les déboursés totaux Dt.°. assurances.FRAIS DE MARCHÉ (Fm) Les « frais de marché » ou «frais dus au marché» sont des dépenses affectables à un chantier ou à un marché déterminé. certains frais financiers particuliers.2 – Les frais de siège ou frais de siège social Ils comprennent l'ensemble des dépenses qu'il n'est pas possible d'imputer directement au compte d'exploitation des différents chantiers et qui.). commerciales ou financières du marché.6 . V. frais de cautionnement. V. ni à l'exécution. soit : V.5 . etc. certains frais financiers particuliers. frais d’intervention des bureaux de contrôle. Il s’agit le plus souvent.PRIX DE VENTE HORS TAXES (Pv) Si on désigne par B le bénéfice et si l'on admet que ce bénéfice est fixé en pourcentage du prix de vente. V. naturellement.PRIX DE REVIENT (Pr) Le prix de revient. ne figurent pas dans les « frais industriels » (Exemple : Frais de direction. V. Il existe deux catégories de « frais de marché». etc. Les frais généraux. frais d'étude d’intervention de bureaux extérieurs imposés par le client. il est exprimé en francs.).Les « frais de marché » déterminés en valeur réelle et notés Fm (b) Ces frais correspondent au « déboursés ». frais de bureau di siège.5. (Exemple : Frais d'adjudication.

etc.Le temps d'ouvrage Il s’agit du temps d'exécution proprement dit. Ce prix de vente.2.TEMPS IMPRODUCTIFS Les temps improductifs correspondent aux pertes de temps prévisibles. TAXES COMPRISES Au prix de revient obtenu.OUVRAGE ÉLÉMENTAIRE (ou élément d'ouvrage) On désigne par ce terme. il conviendra d'ajouter au prix de vente tel qu'il vient d'être défini le montant des travaux sous- traités. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 33 . etc.TRAVAUX SOUS-TRAITES. (Exemple : coulage de béton y compris la conduite des engins employés. VI.Les arrêts de travail Ce sont les arrêts fortuits et imprévisibles provenant d'attente.4 .V.1 .CHARGES SUR MAIN-D'OEUVRE Les charges sur main-d'oeuvre comprennent les charges dites de Sécurité sociale et les charges annexes.1 .9 .2. ci-dessus. etc. car elles découlent de certaines obligations légales ou contractuelles telles que les clauses contenues dans les conventions collectives.2 . un poteau ou plusieurs poteaux semblables. c'est-à-dire les travaux directs et travaux annexes. etc. Qui constitue un tout aisément mesurable (plancher. etc.). constituent un poste très important des dépenses de main-d'oeuvre. majoré éventuellement des frais et du prix des prestations que l'entreprise peut avoir à supporter du fait de ces travaux et d'un pourcentage de bénéfice.10 . de mauvaise organisation du chantier. Il comprend : VI. (Exemple : Temps de déshabillage sur le chantier.2 . maçonnerie d’agglos de parement de 15 cm.) VI.V. taxes comprises sera donc le montant de la proposition de prix qui sera remise au client par l'entreprise. VI – ELEMENTS DE TERMINOLOGIE COMPLEMENTAIRE VI. une partie précise d'un ouvrage : Qui correspond à un travail de nature bien déterminée (Exemple : coffrage. il conviendra d'appliquer la majoration correspondant à la Taxe sur la Valeur Ajoutée (T. Si l'entreprise a l'intention de sous-traiter certaines catégories de travaux. de panne de matériel. Il s'agit donc de pertes de temps qui sont prises en compte dans les temps unitaires. le nettoyage du poste de travail.A). baie.). ferraillage.TEMPS UNIT AIRE Le temps unitaire est le temps d'exécution de l'unité d'ouvrage élémentaire. V. dont le taux est généralement fixé à 18 % du prix de vente (cf BURKINA FASO). Qui a une durée d'exécution limitée à quelques jours.PRIX DE VENTE.) VI.3 . temps perdu pour la paye. VI.

Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 34 .5. d'un béton qu'il est à 5 heures de main-d'œuvre.5. Ces frais sont pris en compte par unité d'ouvrage. Par exemple. en plus de l'équipe telle que définie ci-dessus. VI. VI. On dira par exemple. 5 heures de travail nécessaires à sa mise en œuvre. VI.SOUS-DÉTAIL DE PRIX Le sous-détail de prix est la décomposition du prix d'un ouvrage élémentaire ou unité d'ouvrage en plusieurs éléments. Ces 5 heures étant évaluées sur la base du prix moyen d'une heure d'ouvrier travaillant dans une équipe bien définie comportant. soit d'heures de travail d'une équipe dont la composition aura été préalablement fixée.1 – La dépense de main-d'oeuvre Cette dépense est évaluée en heures et minutes centésimales. 500 litres de sable et 150 kg de ciment. obtenu en chiffrant le sous-détail correspondant à cette unité.5 . soit d'heures d’apprentis et aide. Le prix moyen de l'heure d'équipe sera ainsi calculé en tenant compte de la composition de l’équipe.(Exemple : allocations familiales. les installations particulières et le matériel spécialement affecté à l'exécution du travail considéré. comité de sécurité.5 – Prix moyen d'une heure d'ouvrier dans une équipe de travail Dans le souci de simplifier les sous-détails.5. on introduit la notion du prix moyen d'une heure d'ouvrier dans une équipe déterminée.2 – Dépense de matériaux Cette dépense est évaluée en quantité de matériaux entrant dans la constitution de l'unité d'ouvrage.5. Il peut s'agir.5. etc. VI. La main-d'oeuvre doit ainsi être associée à l'outil qu'elle utilise et c'est pourquoi il semble logique de faire entrer dans le sous-détail de prix tous les éléments qui concourent à l'exécution d’un travail donné Exemple : Dans l'atelier de coffrage. un ouvrier- cimentier.5. ce qui signifie. taxe d’apprentissage.) VI. VI.2 – Les frais d’installations particulières et du matériel spécialement affecté à l'exécution de l’ouvrage. on prendra en compte l'utilisation d'une scie circulaire ou d'une scie à ruban ou d'une raboteuse.5 – Notion d'atelier La notion d'atelier fait intervenir. (Exemple le prix du mètre carré de chape au mortier de ciment en 2 cm d'épaisseur).5. dont : VI. dans un mètre cube de gros béton de fondation. VI.4 – Prix unitaire d'ouvrage Il s’agit du prix de l'unité d'ouvrage.3 – Les dépenses d'énergie mise en d’œuvre Elles sont rapportées à l'unité d'ouvrage plutôt qu'à la durée de fonctionnement du matériel qui consomme cette énergie. le sous-détail indiquera qu'il y entre 900 litres de gravier. un manoeuvre spécialisé et un manoeuvre non spécialisé. par exemple.

Dans l'atelier de ferraillage on prendra en compte l'exploitation d'une cisaille.6. leur amortissement s'effectue sur une durée supérieure à celle des chantiers sur lesquels on les utilise.3. compte tenu de l'état dans lequel ils seront rendus. C’est le cas des travaux objets de plusieurs et exécutés par plusieurs entreprises. etc. Le gros outillage sera le plus souvent constitué d'engins ou d'outils non mécaniques.). magasins. vestiaires. d’une grue. c'est-à-dire sans moteurs (cisailles à main. Le gros outillage et le matériel se caractérisent par le fait que les engins qui les constituent sont identifiables et portent généralement un numéro d'inventaire ou de classement.7 – LE COMPTE PRORATA Le compte « prorata » rassemble toutes les dépenses engagées sur un chantier commun à plusieurs entreprises. wagonnets de voie. Par ailleurs. vérins. INSTALLATIONS VI.2 – Le gros outillage On classera dans le gros outillage et le matériel tous les engins faisant l'objet d'une location. les réparations faites avant réception et qui intéressent l'ensemble des entreprises. d'une machine à cintrer. bétonnières. d’une machine à bois pour la préparation de coffrages. OUTILLAGE. vibrateurs. les frais correspondant à ces installations sont pris en compte dans les frais de chantier. VI. Le matériel proprement dit comporte généralement des engins dotés de moteurs (engins de manutention et de transport.3 – Les installations de chantier On distingue deux sortes d’installations de chantier : VI. Exemple: Installation d’une bétonnière. vis.6.2 – Les installations destinées à la mise en place et à l'exploitation des matériels utilisés pour l'exécution des travaux. l'emploi de matériels de manutention et de transport utilisés par les entreprises de différents corps d'état.6. les clôtures et les bâtiments provisoires pour bureaux. etc. Dans l'atelier de bétonnage on fera entrer la bétonnière avec ses installations annexes d'alimentation. VI. Le plus souvent.).6 – MATÉRIEL. de dosage et d'évacuation du béton.1 – Les installations générales. certains nettoyages du chantier et de ses abords. VI. d'un entretien et d'un amortissement. Exemple : Dépenses entraînées par un branchement électrique commun à plusieurs entreprises. compresseurs.6. etc.1 – Le petit outillage Il s’agit des outils à main utilisés sur les chantiers et qu'on a coutume de débiter aux chantiers quand ils leur sont livrés. palans. VI. pompes. VI. Ces installations sont à compter dans les frais de chantier. bennes à béton. qui comportent.6. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 35 .3. etc. etc. l'entretien des voies d'accès. les chantiers seront crédités de leur valeur. Lorsque ces outils sont retournés en fin de travaux.

par avion. aide.2 – Fiche concernant le prix de revient des heures d'ouvrier Cette fiche permet de déterminer le prix de revient de l'heure des ouvriers susceptibles d'intervenir sur le chantier selon leur spécialité (maçon. coffreur.) Main-d’œuvre déplacée : taux de salaires. VII. Etat de cet emplacement : possibilités d’accès. VII.1. VII – DOCUMENTS A REUNIR EN VUE DE L’ETABLISSEMENT D’UN DEVIS En vue d'établir la proposition de prix concernant un ouvrage déterminé. frais de panier.) Possibilité de recrutement de la main-d’œuvre locale. etc. Installation de chantier (bâtiment provisoire pour bureau. manutention. etc. il conviendra d’envisager une ou plusieurs visites du site. par voie ferrée. de pose de tel ou tel équipement. ateliers. Il est souvent opportun de déterminer en outre le prix de revient moyen de l'heure d'ouvrier d'une équipe déterminée.). (équipes de manutention. La connaissance de ce prix de revient moyen de l'heure d'ouvrier est indispensable si l’on désire serrer de près l'étude des prix de la main-d'oeuvre en la spécialisant fonction des différents ouvrages.Dans l'établissement de la proposition de prix. de coulage de béton. de coffrage. déchargement. de voyage. etc. Pour être exhaustif dans la collecte des renseignements. accessoires éventuels des salaires (primes. etc. d'enduits.) et leur catégorie (apprentis. Déchargement de matériaux (livraison par route. On peut distinguer plusieurs sortes d'équipes : Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 36 .3 – Les renseignements concernant la main-d’oeuvre Main-d’œuvre recrutée sur place : salaires payés pur les ouvriers qualifiés et les manœuvres. etc). VII. de pension.). il est nécessaire de rassembler et d'établir les documents suivants : VII. etc. il est donné ci-après une conception indicative de la fiche : VII. . etc. magasins. Transport.2 – Les renseignements concernant les prix des matériaux Prix des différents matériaux utilisés. il y aura lieu de tenir compte de ces dépenses sous la forme d'un pourcentage des « déboursés totaux ». devant être réalisé en un lieu donné.1 – Fiche de reconnaissance des lieux Ce document est destiné à recueillir les renseignements concernant l’ouvrage à réaliser et les conditions dans lesquels il devra être exécuté.1.1 – Les renseignements à caractère général Emplacement de la construction. Provenance des matériaux. indemnités. de terrassement. Possibilité d’alimentation en eau.) Nature du sol (présence d’eau). de ferraillage. Pour établir cette fiche.1.

VII. en particulier. Il est vivement recommandé de n’utiliser que des sous-détails établis par l’entreprise sur la base d’une expérience plutôt que des sous-détails dont on ignore la valeur exacte des contenus. VII. l'entreprise devra disposer d'un sous-détail de prix permettant de déterminer le prix de l'unité d'ouvrage. des engins de manutention et de transport. il est indispensable d'établir ce document. VII. Equipe complète constituée. Si le métré est remis à l'entreprise.7 – Le planning des travaux Il est conseillé d'utiliser le planning des travaux dans l’établissement du devis. les frais de personnel et les frais divers. 3352 L'application des prix unitaires aux quantités indiquées par le métré donlll pour chaque poste du devis estimatif. Il est recommandé de ne considérer que le coût hors taxes des matériaux.4 – Etablissement du métré des travaux (Cadre de devis quantitatif) Dans le cas où le métré des travaux n'est pas remis à l'entreprise par le client ou le bureau d’études.7 – Fiche de calcul des frais de chantier Aux déboursés secs. d’une sous-équipe de ferraillage (3 personnes) et une sous-équipe maçons (4 personnes). il conviendra d’ajouter les frais de chantier en vue d’établir le montant des déboursés totaux. qui fournira les quantités des différents ouvrages à réaliser. en particulier. il ne pourra être pris en considération que si le client assume la responsabilité des chiffres qui y figurent . dont le total représente les déboursés secs Ds.5 – Etablissement du devis estimatif (Cadre de devis estimatif) Pour chaque ouvrage. VII.5 – Fiche de détermination des prix unitaires d’ouvrages Le prix unitaire des différents ouvrages est chiffré au moyen des sous-détails de prix le concernant. la durée d'utilisation du matériel et. l'entreprise doit cependant vérifier ces chiffres. Le planning indiquera. la dépense correspondante.3 – Fiche de renseignements concernant le prix de revient des matériaux Cette fiche a pour objet de rassembler toutes les indications concernant le coût des matériaux rendus le chantier et déchargés. VII. Equipe constituée d’un ouvrier qualifié et son aide. déduction faite des taxes grevant l'achat. en outre. la durée de l'emploi de la main-d'oeuvre pour les différentes catégories de travailleurs et pour la maîtrise. Il permet d’indiquer notamment. Les frais de chantiers comprennent. Il prend en compte. le coût de la main-d’œuvre et celui des matériaux. VII. le déroulement des travaux dans le temps (l'indication des saisons peut avoir. Il ne s'agit d'ailleurs ici que d'un planning d'ensemble ou planning à grandes mailles qui doit cependant indiquer : Les quantités de matériaux à mettre en oeuvre à l'intérieur de périodes bien définies (semaine ou mois ou phase de travail). son importance du fait de son influence sur les dépenses de main. c'est-à- dire.d'oeuvre). Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 37 . L'application des prix unitaires calculés ci-dessus aux quantités indiquées par le métré permet d’établir le devis estimatif.

de frais indivis d'installation. transmet les commandes. de frais divers. le montant de la taxe sur la valeur ajoutée étant ajouté à la fin de l'opération.rier. le chef d'entreprise y concentre en général les fonctions administrative. préparera les devis. DOCUMENTS A RASSEMBLER OU A ÉTABLIR I~ Fiche de reconnaissance. on peut résumer comme il suit les caractères essentiels de la « petite entreprise ». au besoin avec l'aide d'un métreur pour calculer les quantités des différents ouvrages. II y a intérêt évident à ce que les frais d'installation du chantier et les frais de location du matériel fassent l'objet d'une analyse et d'une récapitulation. dans la quasi-totalité des cas. là encore. PETITES ENTREPRISES Pour fixer les idées. le personnel administratif de l'entreprise se limite à un ( ou une) secrétaire qui fait le cour. En possession de tous les renseignements faisant l'objet de l'énumération qui précède. On notera que. le prix de vente est déterminé hors taxes. surtout. 24 Dans cette « petite entreprise » ce sera le chef d'entreprise qui. il ne sera tenu compte de ces frais que sous la forme d'un pourcentage accru des frais généraux ou d'un pourcentage des déboursés de main- d'reuvre et de matériaux. dans bien des cas. commerciale. on se contentera de tenir compte de l'ensemble de ces frais de chantier sous la forme d'un pourcentage des déboursés de main-d'reuvre et de matériaux. il traite les affaires. dans tous les cas. prépare la paie. Ce travail ne pourra pas être envisagé dans tous les cas ni. 337 Fiche d'analyse des frais d'installation et des frais de matériel. technique et financière. Il convient. La même observation s'applique aux frais de chantier qui se composent. Il y a intérêt à individualiser ces différentes dépenses en vue de serrer d'aussi près que possible la réalité du chantier mais. c'est-à-dire le montant du devis. de mettre à sa disposition une méthode simplifiée comportant l'utilisation d'un minimum de document~. commande les matériaux. de repliement et de location de matériel. paie le personnel et les fournisseurs. le personnel de maîtrise comprend un ou deux chefs de chantier assurant la direction des travaux sous les ordres du chef d'entreprise . il sera possible de déterminer le prix de vente des travaux.prises et. discute avec les clients . Les quantités de main-d'œuvre prévues pour l'exécution des différentes phases de travail. dirige les chantiers. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 38 . les comptes y sont généralement tenus par un comptable extérieur à l'entreprise et qui passe les écritures à l'occasion de visites périodiques. Détermination du prix de vente. répond au téléphone. s'occupe des transports et des menues tâches journalières en dehors des chantiers. comme on l'a vu plus haut : de frais de personnel. dans bien des cas. 338 Fiche d'analyse des frais de chantier . le matériel utilisé et la durée de son emploi sur le chantier. dans toutes les entre. en conséquence.

Lorsque le chef d'entreprise n'exerce pas lui-même la fonction technique. la paye. le plus souvent. un métreur et un commis (ou un technicien du corps d'état de l'entreprise).D'CEUVRE. en particulier de camions et camionnettes. dans l'entreprise moyenne. pièces de rechange. MOYENNES ENTREPRISES Comme dans le cas des petites entreprises la définition d'une « entreprise moyenne » est arbitraire. commis). 2° PRIX DE LA MAIN . ou produits des éléments préfabriqués. engins mécaniques. soit la fonction technique (préparation et exécution du travail). dans les entreprises moyennes. l'imprimé du modèle ci-dessous. Ji 67 Prix de vente hors taxes. L'entreprise moyenne dispose généralement de ses moyens propres de transport et de manutention. La comptabilité de l'entreprise moyenne est tenue au siège de l'entreprise. en particulier. un directeur technique (ingénieur. pour être chiffrée définitivement. Selon ses goûts ou ses possibilités. à cet effet. L'entreprise moyenne comporte au siège social un bureau où l'on trouve. Souvent. est presque toujours préparée au siège de l'entreprise. soit la fonction administrative. il exercera plus particulièrement. mais nous pensons que sa structure a les caractéristiques essentielles ci- après. L'entreprise moyenne dispose d'un ou plusieurs dépôts. il y avait lieu de tenter de serrer de plus près les estimations en analysant plus à fond les différents postes et nous avons établi à cet effet des fiches plus détaillées que nous étudierons ci-après. commerciale et financière. conducteur de travaux. à une cinquantaine de kilomètres du lieu de son siège social. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 39 . ce document doit être préparé et nous proposons. il y a. La préparation des devis sera faite. L'entreprise moyenne a généralement la forme juridique d'une société (le plus souvent société à responsabilité limitée ou société de personnes). il devr~ tenir compte en faisant figurer dans son devis une somme qui sera proportion ~ au montant des travaux.Dans le cas de la petite entreprise. Dans tous les cas. Si le chef d'entreprise prévoit une participation à un compte prorata. un comptable ou un aide-comptable. Les dépôts et magasins reçoivent des matériaux et du matériel: petit outillage. Il n'est fait appel au concours de comptables extérieurs qu'exceptionnellement et à l'occasion de l'établissement des bilans ou de certaines déclarations fiscales. par le métreur ou le commis puis présentée. ces dépôts et magasins comportent un atelier de réparation et d'entretien et parfois également des ateliers où sont préparés certains éléments des ouvrages. en moyenne. 66 Participation au compte prorata. Nous avons pensé qu'en vue de cette préparation. au chef d'entreprise qui en examinera avec le métreur les différents postes. engins de transport et de manutention. Son rayon d'action est limité à une zone qui s'étend. Il est extrêmement rare que les bureaux du chantier tiennent une comptabilité. Le chef d'entreprise contrôle lui-même l'ensemble des fonctions de l'affaire mais il n'exerce en personne qu'une partie de ces fonctions. cette entreprise travaille dans une région proche de son siège et le chef d'entreprise connaît les renseignements qui font l'objet de ladite fiche. elle ne s'écarte de cette zone qu'exceptionnelle- ment et à l'occasion de l'exécution d'un chantier important ou d'une participation en association avec une autre entreprise. pour le moins un ( ou une) secrétaire. le plus souvent. magasins et ateliers. cette fiche ne nous semble pas nécessaire car.

dont on peut fixer comme il suit les lignes essentielles : La grande entreprise est toujours une Société et même. Dépôts. La grande entreprise possède le plus souvent son propre bureau d'études techniq elle dispose. On trouve. Dans la grande entreprise. pour accord. se caracté. Direction des Travaux. Elle a un siège social où sont rassemblés les organes de direction et de command et elle a souvent des agences régionales. notamment. hors taxes. Direction technique. ingénieurs-conseils. le plus souvent. Organes annexes. en vue de la préparation du devis. majoré du bénéfice. Nous estimons. ou même par une petite entreprise. La méthode que nous proposons ci-dessous. Service du Matériel. Elle sera communiquée ensuite au Directeur Technique. Magasins. Il Au prix de vente hors taxes il restera maintenant à ajouter le montant de la sur la valeur ajoutée qui est de 12 % du montant des travaux facturés et qui ~ obtenu en majorant de 13. ENTREPRISES GRANDES Dans d'autres pays que la France. la proposition de prix sera généralement étudiée par le Bureau d'Études. Secrétariat général.637% le prix de vente hors taxes précédemment calc .Le prix de vente. Transports. pour préciser à ce sujet nos idées. Service des Achats. Comptabilité. experts-comptables. de tout le personnel nécessaire à la marche de ses se Elle ne fait donc appel que très exceptionnellement à des services extérieurs (1: d' études. ) .rise par la recherche d'une précision de plus en plus grande et c'est dire que ce n'est pas une méthode propre aux grandes entreprises. qui désirerait serrer d'aussi près que possible la structure du prix de revient d'un ouvrage que nous avons supposé bien défini. on considère qu'une grande entreprise occupe fil lement plus de 500 ouvriers. du montant des travaux sous-traités et de la ticipation au compte prorata. Chantiers. Son rayon d'action s'étend généralement à la Franc~ entière voire même au~ étrangers. à la Direction Générale. Bureau d' Études. les services suivants : Direction générale. pour avis. des travaux sera donc constitué par l'ensemb Dt + Fg + Fm. Elle est généralement compartimentée en un certain nombre de services dont la ture et les relations mutuelles varient selon les entreprises. Garages. Certains modèles d'imprimés seront donc plus détaillés que les précédents. Ateliers pour fabrications diverses. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 40 . avec l'aide du personnel technique (métreurs). elle peut très bien être utilisée par une entreprise moyenne. ou au Directeur des Travaux. Bureau des Méthodes. etc. Le chiffre ainsi obtenu sera le montant du devis. Direction commerciale. avant d'être soumise. Préfabrication. La grande entreprise a un directeur général qui est responsable de la marche de l'ens des services. que la grande entreprise se cara< par une structure particulière. Il 11 68 Prix de vente. taxes comprises. une s anonyme à capital important. à son siège social.

I DOCUMENTS A RASSEMBLER OU A ÉTABLIR EN VUE DE LA PRÉP ARA TION DU DEVIS

Fiche de reconnaissance.

Ce document devra être établi dans tous les cas.
Il réunira tous les renseignements concernant l'ouvrage à réaliser et les conditions dans
lesquelles il devra être exécuté.
L'établissement de cette fiche donnera lieu à une ou plusieurs visites sur place en vue de
recueillir les informations indispensables.
Nous proposerons à ce sujet les mêmes documents que ceux préconisés au chapitre
précé- dent des entreprises moyennes (page 31), c'est-à-dire que les renseignements
faisant l'objet de la fiche seront :
a) des renseignements de caractère général;
b) des renseignements concernant le prix des matériaux ; c) des renseignements
concernant la main-d'reuvre.

• Un bordereau de prix peut être établi par des études de décomposition de prix, ou en se référant
à des prix antérieurs ayant servi pour des ouvrages semblables. Ce bordereau de prix regroupera
les prix unitaires sur une colonne.
• Cas de l’étude financière : sous l’effet d’une contrainte budgétaire, il est possible de déterminer
les quantités appropriées.

* Le devis estimatif donnera la prix global de l’ouvrage à partir des prix du bordereau et des
quantités d’ouvrages données par l’avant – métré. En raison des incertitudes dues aux aléas de la
construction, on ajoute au prix global une somme dite « imprévus et divers » dont la valeur est
estimée entre 10 et 20% du prix global. Le montant du projet est donné par la somme du prix global
et des imprévus et divers.

L'avant - métré permet de dresser le cadre du devis estimatif. Ce cadre, une fois rempli
par les entreprises soumissionnaires, constituera le devis estimatif.

Conventionnellement le cadre se présente comme suit :

R DESIGNATION U QUANTITE P. UNITAIRE P. TOTAL
1 2 3 4 5 6

Colonne 1 : Référence
Permet de marquer la classification des divers articles et facilite la lecture du métré notamment en
aidant à assurer une correspondance réciproque entre l'exposé (colonne désignation) et le
commentaire technique.

Colonne 2 : Désignation
Est réservé à l'exposé du mode de décomposition adopté. C'est la colonne clef de l'avant - métré,
celle qui demande le plus de réflexion lors de la rédaction.

Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 41

On y désigne les parties de construction par leur dénomination de localisation se référant à la
situation qu'elles occupent dans la construction entière.

Colonne 3 : Unités
Il s'agit ici de porter l'unité de mesure de la partie désignée dans la colonne 2 comme l'indique ci-
dessus

Colonne 4 : Quantités
Sont portées dans cette colonne, les résultats définitifs correspondant au groupement par addition ou
soustraction de plusieurs résultats partiels. Les colonnes 5 et 6 sont à remplir par les entrepreneurs.
* L’avant - métré est divisé en chapitres : terrassements, maçonneries, etc…Ces différents titres
sont mentionnés dans la colonne (b) ;
* Tous les résultats définitifs seront regroupés dans le devis estimatif. Par ailleurs, si un ouvrage
présente des symétries, à ce moment-là, les calculs pourront se faire pour la moitié ou le quart de
l’ouvrage. Les résultats ainsi obtenus seront repris dans le récapitulatif et multipliés par 2 ou par 4,
pour donner les résultats pour l’ensemble de l’ouvrage.

L’étude financière : elle permet la détermination du coût de l’ouvrage. Nous avons vu que ce coût
est fonction des quantités d’une part et des prix unitaires correspondants. Ces deux facteurs sont
étroitement liés à l’avant- métré et sont regroupés dans le devis quantitatif et estimatif.
* Le facteur quantité dans l’Etude financière : l’avant – métré donne les valeurs qui sont introduites
dans le devis estimatif qui constitue la proposition de l’entrepreneur. Il faut que cette proposition
soit établie avec le plus grand soin. Toute erreur se traduira au prorata des quantités de base. Si les
quantités ont été bien évaluées, cela permet de minimiser les pertes. Dans le cas contraire,
l’entrepreneur risque la faillite, d’où l’importance de bien définir les quantités et les prix unitaires
rattachés pour demeurer dans les marges de rentabilité acceptable.
* Le facteur prix s’articule à travers le bordereau de prix qui à son tour est formulé sur la base du
sous détail de prix. Ce sous détail de prix est défini suivant la main d’œuvre, le matériel et les
matières consommables. Tous ces éléments du sous détail de prix sont calculés en fonction de la
quantité d’ouvrage élémentaire à réaliser.

Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 42

Exemple de Planning à mailles larges

N° Désignations mois 1 mois 2 mois 3
lot 1 Gros œuvre
lot 2 Électricité - Ventilation

lot 3 Plomberie - Sanitaire

lot 4 Menuiserie- Vitrerie
lot 5 Carrelage
lot 6 Peinture

Analyse comparative entre les plannings à mailles fines et mailles larges
Critères de comparaison Mailles fines Mailles larges
Avantages Précision dans les délais, Plus de souplesse dans les opérations
Maîtrise des écarts, Adaptés aux chantiers de longue durée
Efficacité dans la gestion, (délai > 1 an )
Maîtrise des rendements, Moins stressant pour le chef de chantier
Meilleur contrôle des équipes, Flexibilité par rapport aux moyens de
Clarté dans le suivi du chantier. l’entreprise

Inconvénients Stressant pour le chef de chantier, Est source de laxisme,
Difficultés de gestion des imprévus Manque de la maîtrise des rendements
(pannes, pluies, accidents, …), des équipes,
Entraînent les heures supplémentaires. Dépassement des délais réels d’exécution,
Improductif et peu compétitif.
Une approche analytique consiste à faire Après la passation du marché, Lors de la phase du DAO, Les plannings
usage simultanément des mailles fines et l’entreprise sélectionnée devra affiner établis par le Maître d’œuvre et par le
des mailles larges. son planning prévisionnel en un planning soumissionnaire sont à mailles larges.
d’exécution à mailles fines.
Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 43

La longueur de cette barre représente la durée d’activité N° Nom de l’ activité durée Equipe 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Activ. Exemple : L’ activité « aménagement du chantier » est suivie de l’activité « épuisement : par puits filtrants » . ces activités sont dessinées l’une en dessous de l’autre en commençant par le haut . La méthode de tracé qui convient le mieux est celle où les différents travaux à exécuter sont rangés de haut en bas dans leur ordre de succession chronologique d’exécution Principe de base N °2 : La représentation de l’activité Chaque activité est représentée par une barre . la semaine. le temps est représenté sur une échelle de temps horizontale. Cette échelle de temps est choisie personnellement par le responsable du planning et elle peut être le mois ( échelle calendrier). on peut indiquer des relations début – début et fin – fin : Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 44 . après cette dernière on peut commencer à creuser les fouilles de fondation. le jour ou l’heure. 1 Aménagement du 2 jours 2 Coffreurs chantier 2 Epuisement par puits 3 jours 2 techniciens Filtrants 3 Fouilles 5 jours 3 manoeuvres C ) Dans un diagramme à barres. N° Nom de l’activité durée Equipe 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Activ. 1 Aménagement du 4 jours 2 Coffreurs Chantier Principes de base N °3 : La succession logique des activités A ) Si une activité déterminée doit être achevée avant que la suivante puisse commencer. Les différents travaux à exécuter sont mentionnés verticalement dans le cas d’un diagramme à barres.Principes de base pour le tracé de diagramme à barres – bandes : Exemple de charte de GANTT Principe de base N °1 : L’échelle de temps Dans un diagramme à barres de type charte de GANTT.

plancher BCD.r-c 4 jours 2 6 2 52-53 Ferrail plancher BCD. Enterrée 3 jours 1 3 2 0 . Activité N° Nom de l’activité durée Equipe 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 j Coffrage dalle rez de 6 jours Chaussée a=1 Pose armature 4 jours a=3 a = temps d’attente Tâches Désignation des Durée Equipe 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 i-j Tâches M F Cf Man 0-1 Découper les pieux 3 jours 1 2 1-2 Fouilles E 2 jours 2 2 2-3 Maçonnerie des fondat. on peut entamer la pose de l’armature au plus tôt 1 jour après la fin du coffrage. D 1 jour 1 2 GANTT « au plus tôt » Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 45 .r-c 4 jours 8 2 51-54 Coff.D 0. 2 jours 1 2 3-4 Ferrail fondat.D 1 jour 2 2 55-56 Bétonnage escal r-c.51 Coff. r-c-D 1 jour 2 2 54-55 Ferrail paroi escal r-c.5j 4 4 71-72 Décoffrage escal r-c.Exemple : 3 jours après la mise en route de l’activité « Coffrage dalle rez – de – chaussée » .paroi escal.

à ce titre. chaque fin de mois. faute de quoi les quantités indiquées par le métreur seront seules retenues. L’attachement est la pièce de base du règlement des travaux de l’entreprise. L’attachement est un constat contradictoire. la quantité de travaux exécutés. l’entreprise va commencer l’exécution des travaux. . Le rôle du Maître d’œuvre va consister à faire exécuter les ouvrages en respectant les clauses du marché: qualité. Il dispose alors de 15 jours pour justifier ses réserves. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 46 .la direction des travaux assurée par l’ingénieur (celui – ci doit être un technicien expérimenté ). délais. Son importance est capitale quand il s’agit de parties d’ouvrages susceptibles d’être cachées. L’entrepreneur est tenu de le signer.le contrôle et la surveillance des travaux. il doit être incontestable. Il faut y inscrire. l’intérêt de détenir * Sous . modifiées ou effacées par la suite des travaux. L’équipe de contrôle Une fois le marché passé. MAÎTRE D’OUVRAGE ou ( MAÎTRE D’OUVRAGE DELEGUE ) DCE MAÎTRE D’ŒUVRE ENTREPRENEUR * Ingénieur de Conception * Contrôleur des travaux Relation de chantier * Chef de chantier * Métreur ou * Chefs d’équipes * Equipe géotechnique et laboratoire Mission de Contrôle * Métreur * Equipe topographique On considère comme un droit légitime d’une entreprise ou d’un individu.traitants une *Laboratoire d’entreprise . prix. Ce rôle va être concentré sur les tâches principales suivantes : . Pour cela il doit être établi contradictoirement avec l’entrepreneur ou son représentant agréé. mais il peut le faire avec réserves. Composition d’une équipe de contrôle : Un chef de mission de contrôle et une équipe de Le cahier des attachements C’est un cahier triplicata à feuilles numérotées dans lequel sont enregistrés tous les attachements.

il faut étudier l'ouvrage : sa conception et les matériaux qui entrent dans sa construction On décompose l'ouvrage en parties élémentaires mesurables.Quantités avant – métré < quantités métré ( augmentation sur le volume des travaux prévus initialement ) . l’établissement d’un décompte général. .rémunération sur prix unitaire. . le paiement d’acomptes à l’entrepreneur.en fin de travaux. Règlement des travaux Les modalités principales de rémunération des entreprises sont les suivantes : . les prix unitaires. Cette approche consiste à connaître quel en sera le coût pour mieux juger de l’opportunité et la rentabilité. Il y a également nécessité de déterminer le coût de l'ouvrage pour obtenir les crédits ainsi que pour juger les offres de prix des entrepreneurs.en cours de travaux. Le montant du règlement est fréquemment différent du montant initial. soit par ce que les quantités définitives sont différentes des quantités prévues. mais fait suivant le découpage des prix établis précédemment. soit enfin par ce que les paiements sont modifiés par le jeu des primes. c) Calcul rigoureux : il concerne le règlement des travaux Il faut faire un métré précis en fonction des quantités de travaux réellement exécutés. Précision de l'évaluation Il est évidemment indispensable d’apporter au métré le même soin qu’à la détermination des prix unitaires. soit par ce que les prix évoluent au cours de l’exécution du contrat.Principes de l’évaluation des ouvrages Il y a nécessité de connaître la valeur d'un ouvrage pour savoir si le coût est valable par rapport au service qu'il rendra. les dimensions de l'ouvrage. des pénalités de retard ou des intérêts moratoires. .les quantités. des réfactions. Une surestimation des quantités réalisées dans la construction lèserait les intérêts du client .rémunération à prix forfaitaire.Quantité avant – métré > quantités métré ( diminution sur la masse des travaux ) Modalités de règlement 1°. il faut connaître : la nature des matériaux et leurs qualités. Nous avons les situations suivantes : . on désigne chacune de ces parties par leur nom précis pour éviter toute confusion. Etude sur les plans de l'ouvrage Avant toute chose. Pour cela. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 47 .Détermination des quantités : La détermination quantitative des travaux exécutés et des approvisionnements réalisés a pour but de permettre: .

Décompte final : Après l’achèvement des travaux.Acompte mensuel : . Il y a contentieux dès lors qu’intervient entre deux personnes un litige susceptible d’être porté devant les tribunaux. maître d’œuvre ou entrepreneur.le montant à payer M = M1 + Rp + TVA (-) retenue de garantie ( le cas échéant ).être rigoureux et précis dans la comptabilité du chantier. puis devient alors le décompte final. vérifié ou rectifié par le maître d’œuvre. . Précautions et recommandations pour éviter le début d’un litige . en particulier les attachements et les décomptes. 5°. maître de l’ouvrage. sinon cela débouche sur une procédure contentieuse. puis devient décompte mensuel. . . 4°.Il est établi chaque mois par le maître d’oeuvre à partir du décompte mensuel. 3°. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 48 . soit la différence entre décompte mensuel du mois ( n ) et le décompte mensuel du mois ( n-1 ) . Si le décompte général est signé sans réserves.le montant des taxes ( TVA ) .le montant M1 de l’acompte à partir des prix de base. Il fait ressortir en général : .Décompte mensuel: C’est un état de situation établi chaque mois par l’entrepreneur récapitulant le montant total des sommes auxquelles il peut prétendre depuis le début de l’exécution du marché. Le décompte général signé par la personne responsable du marché doit être notifié à l’entrepreneur par ordre de service au plus tard 45 jours après la date de remise du projet de décompte final L’entrepreneur doit dans un délai fixé le renvoyer au maître d’œuvre revêtue de la signature sans ou avec réserves. ne sont pas d’accord pour exécuter ou ne pas exécuter tel point du marché. Le projet de décompte est accepté. 2°.Décompte général : Le maître d’œuvre établit le décompte général qui comprend: . Il peut donner lieu à un certificat de paiement. Ce projet de décompte final est accepté ou rectifié par le maître d’œuvre (après justification et vérification). il devient le DECOMPTE GENERAL ET DEFINITIF DU MARCHE . La nature des différends et des litiges sur le chantier Notion de litige et de contentieux : Il y a litige dès lors que les contractants. Quatre recommandations importantes peuvent être soulignées pour mener à bien un chantier et éviter des litiges : 1°. l’entrepreneur dresse le projet de décompte final établissant le montant total des sommes auxquelles il peut prétendre du fait de l’exécution du marché dans son ensemble.le décompte final.la récapitulation des acomptes mensuels et du solde. Une erreur découverte sur le décompte mensuel doit être rectifiée (après justification) au décompte suivant ou au décompte définitif. Ce projet de décompte final est remis au maître d’œuvre dans un délai de 45 jours en général à compter de la réception des travaux.le montant Rp de la révision des prix .l’état du solde à payer.

On distingue ainsi (la construction de diguettes. La procédure contentieuse Les litiges intervenant en matière de marchés de travaux sont de la compétence des tribunaux administratifs et non pas des tribunaux de droit commun qui sont incompétents en la matière. Prise en compte de la structure des prix dans quelques ouvrages : Les travaux de barrage L’aménagement du terrain comporte des travaux de terrassement et de nivellement. Certains canaux d’irrigation peuvent être très importants. • Un réseau de pistes.Canaux primaires trapézoïdaux revêtus. • Le réseau d’assainissement formé de fossés primaires. tertiaires et quaternaires .Canaux quaternaires en terre non revêtus. l’entrepreneur ne peut engager directement une procédure contentieuse : il doit effectuer un recours préalable devant l’administration ( éventuellement le Ministre).Canaux secondaires trapézoïdaux revêtus. • Les ouvrages d’assainissement constitués de dalots et de buses. l’entrepreneur peut alors saisir les tribunaux administratifs. • Un réseau d’irrigation en remblai pouvant être composé de : . En cas de litige. 2°. • La digue de protection. elles font de 20 à 30 cm de haut.ne jamais repousser à plus tard le règlement d’un différend quand on dispose d’atouts et d’éléments de discussion permettant d’aboutir à un compromis acceptable. fait partie d’un entretien manuel ). avec une présence quasi permanente pour éviter de reprendre des travaux trop avancés.Canaux tertiaires en terre non revêtus. • Les prises sur les canaux primaires. . digues. • Le revêtement des canaux ( primaires et secondaires ) en béton. Les canaux de drainage sont d’établissement souvent plus simple. et sont parfois intégralement bétonnés. secondaires et tertiaires . Métré des hauteurs ( en terrain plat. . • Les fossés de ceinture pour la protection des aménagements.chercher les meilleurs compromis amiables et éviter le contentieux en fin de travaux. Etudes de prix Jean Pierre ESSONE 49 . • Les ouvrages internes aux quartiers. 4°. . elles peuvent atteindre de 50 cm à 100 cm de haut sinon plus dans les régions à forte pente et sont faites mécaniquement ). Evaluation des diguettes et sur les travaux de maintenance ( désherbage par raclage des côtés. secondaires. de canaux d’irrigation et de drainage). Les ouvrages de génie civil : • Les stations de pompage. Les travaux de terrassement : • Le chenal d’alimentation. S’il n’obtient pas satisfaction. ce qui entraîne souvent un amincissement à leur sommet. 3°. de chemins.savoir assurer une continuité du contrôle et du métré.

sans déduire la taille de l'extrémité. Les terrassements (fouilles et remblais) au m3 ou au ml.Compactage du fond de forme au m2 . Pour les clous et les pointes. . Les regards de visite. calfeutrement: au linéaire. . ils sont compris généralement dans le prix du bois. saignées . Les plinthes : au mètre linéaire 50 . . on calcule le volume.couche de base au m2 ou m3 . isorel. un coefficient de foisonnement de 1. Sont comptés à l'unité. Pour la manutention des gravats (descente et enlèvement).….couche de fondation au m2 ou m3 . Voirie .couche de forme au m2ou m3 . Le plafonnage (contre-plaqué. Divers . Les assemblages sont comptés à part et évalué au poids. Dallages et chapes : au mètre carré. Les carrelages : au mètre carré.Ouvrages en bois L'évaluation se fait au cube ou à la surface ou au ml. polystyrène…. on pourra faire un prix au m2.bordures de trottoir au ml Démolition Les travaux de démolition seront évalués au mètre cube. Canalisations La fourniture et la pose des tuyauteries au mètre linéaire.) : au mètre carré.couche de roulement au m2 ou m3 . Solins.40 sera appliqué sur le cube de démolition. Pieux et palplanches : pour les pieux. . pour les palplanches.les vannes.

6 m3 // // distance de transport de 90 m • 2.3 m3 / jour / homme distance de transport de 50 m • 4.3 m3 / jour / homme soit 0.18 m3 / ml compactage couche de 8 à 10 cm 35 m2 / jour / homme remblais derrière bajoyers 4 m3 / // // remblais contigus aux buses 3 m3 / // // transport .1 m3 150 m3 / h . largeur = 0.5 m3 / jour / homme sol meuble cohésif: 2. 80 m2 / jour / homme dessouchage végétation dense : 10 à 30 arbres par are.30 m 1. 115 m3 / h pelle hydraulique terrain meuble / argile humide production horaire Caterpilar 225 et Poclain 120 m3 / h .966 : 3.4 m3 100 m3 / h .9 m3 // // sol très compact: 0. 936 : 1.5 m3 // // sol compact: 0.60 .5 m3 // // sol ferme: 1. 90 m3 / h cat.6 m3 // // excavation en tranchée profondeur = 0. Productions en terrassements manuels Activité Caractéristiques Production désherbage A la faux: 800 m2 / jour / homme A la machette 500 m2 / jour / homme débroussaillage végétation arbustive : arbre de 115 m2 / jour / homme diamètre = 25 cm .8 m3 // // production des engins de terrassement Activité Caractéristiques Production Bulldozer Débroussaillage pour un D6 25 000 m2 / jour Foisonnement ou gerbage en ( production horaire ) carrière D4 Terrain meuble : 85 m3 / h argile humide : 70 m3/ h D6 180 m3 / h 150 m3 / h D8 320 m3 / h 280 m3 / h chargeur Terrain meuble / humide production horaire cat. déblais en masse sol meuble non cohésif: 3.5 m3 // // distance de transport de 120 m • 1 m3 // // Brouette: chargement de 50 litres distance de transport de 20 m • 9.brouettage Couffins de 20 litres: distance de transport de 20 m • 2 m3 / jour / homme distance de transport de 60 m • 1. 100 m3 / h capacité du godet : 960 litres 90 51 .

330 82. Les ateliers ci-dessous ne constituent que des exemples pour donner des ordres de grandeurs de productions.330 82. 2è Catég. 920 ou 966 ( chargeur ) 3 ou 5 camions benne de 5 à 9 m3 800 m3 / jour 1 cat.330 0. Activité Caractéristiques Production scrapers distance maximale de rotation=800 m Production horaire 613 B auto chargeur 9 m3 621 B 16 m3 capacité de la benne 623 B auto chargeur 15 m3 terrain meuble argile humide 75 m3 / h 65 m3 / h 613 B 120 m3 / h 110 m3 / h 621 B 110 m3 / h 100 m3 / h 623 B production des ateliers de terrassement : déblais mis en remblais ou emprunt mis en remblais. 815 2 ou 3 citernes de 10 000 L 1 m3 de maçonnerie de moellons de latérite Cubage à Mortier Sable en Ciment Eau en l Main-d’œuvre prévoir N° 1 en m3 en Kg Ouvrier Manœuvre en m3 m3 5è Catég.330 0.50 56 16 H 24 H 52 . 621 1 D8 pousseur 1800 M3 / jour 1 cat.200 0.50 56 8H 12 H A1 Parement 1.50 56 12 H 16 H A2 Parement 1. Sans parement 1.250 0.chargeurs type cat. 815 2 citernes de 10 000 L 1500 m3 / jour 1 niveleuse 140 G avec rippers 2 scrapers type cat.330 82.330 0. 815 (compacteur pieds de mouton ) 1 ou 2 citernes de 7000 à 10000 L 1 poclain 90 ou cat.150 0. 815 (pieds de mouton ) 800 m3 / jour 1 citerne de 7000 L 1 niveleuse type 120 G 2 scrapers auto . 623 1 cat. production des ateliers de terrassement atelier type Rendement journalier 1 D6 avec ripper (bulldozer ) 1 cat. 225 (pelle hydraulique ) 3 camions bennes de 5 à 9 m3 1 cat.

50 2 54 mn 54 mn 10x20x40 11. 2è Catég.028 7 5.75 3 1H 1H 15x20x40 11.50 0. Maçonnerie de moellons de granit Cubage à Mortier Sable en Ciment Eau en l Main-d’œuvre prévoir N° 1 en m3 en Kg Ouvrier Manœuvre en m3 m3 5è Catég.068 17 13.330 0.020 5 5 1 H 15 mn 1 H 15 mn 20x20x40 11.010 0.150 0.025 0.22 132 0.50 5 H 20 MN 2 H 40 MN Briques pleines pressées dans 1 moule 5.028 0.50 0.015 3. Sans parement 1.015 0. 2è Catég.25 5 1 H 30 mn 1 H 30 mn (1) Ce moule n’existe qu’en agglomérés pleins. 0.11 63 0. 5x20x40 (1) 11.021 5.200 ‘’ ‘’ ‘’ ‘’ 15 H 20 H A2 Parement 1.068 0.010 2.051 0.025 5. 2è Catég.20 3H 1 H 30 mn 0.25 4.50 0.6 48 mn 48 mn 7x20x40 11.50 56 10 H 15 H A1 Parement 1. 2è Catég.020 0.008 2 1.22 126 0.051 12. 1 m2 de maçonnerie de briques Briques pleines ordinaires de remplissage moules 5.50 0.11 66 0.50 0.330 82.5 x 11 x 22 pour Rarement Epaisseur Nombre m2 Mortier Sable en Ciment Eau en l Main-d’œuvre n° 1 m3 en kg Ouvrier Manœuvre 5è Catég. 0.75 10.008 0.60 2 H 48 mn 1 H 24 mn 0.250 ‘’ ‘’ ‘’ ‘’ 20 H 30 H 1 m2 Maçonnerie d’agglomérés de ciment : Agglomérés pleins ou creux Nombre de Mortier Sable en Ciment Eau en l Main-d’œuvre Moule parpaings n° 1 m3 en kg Ouvrier Manœuvre pour 1 m2 5è Catég.5 x 11 x 22 pour parement Epaisseur Nombre Mortier Sable en Ciment Eau en l Main-d’œuvre m2 n° 1 m3 en kg Ouvrier Manœuvre 5è Catég.021 0.20 5 H 20 mn 2 H 40 mn 53 .

5x15x30 20 0.023 0.016 4 3.020 0.016 0. 2è Catég.50 0.20 48 mn 48 mn 10x20x4 11.010 2.023 5.020 5 4 48 mn 48 mn 0 15x20x4 11.50 0.030 0.60 1 H 12 mn 1 H 12 mn 0 20x20x40 11.50 0. Briques creuses Nombre de Mortier Sable en Ciment Eau en l Main-d’œuvre Moule parpaings n° 1 m3 en kg Ouvrier Manœuvre pour 1 m2 5è Catég.50 0.75 4.50 2 1H 18 mn 7x20x40 11.50 6 1 H 15 mn 1 H 15 mn 54 .010 0.030 7.

20 x 0.012 m3 4 brouettes de sable Nombre de parpaings avec 1 m3 soit 40 litres d’eau 1 On peut fabriquer 16 parpaings environ.0056 55 .20 x 0.20 x 0. Ou pour fabriquer 83 parpaings il faut : B) Dimensions : 15 x 20 x 40 5 sacs de ciment Ciment 250 kgs 20 brouettes de sable Sable 1 m3 200 litres d’eau Eau 200 litres Ou encore avec : Volume occupé par un parpaing 1 sac de ciment 0.16 Nota : 1 parpaing pèse 32 kgs environ.300 Kgs 0.63 parpaings (soit arrondi à 63) On peut fabriquer 12 parpaings environ.016 m3 1 sac de ciment Nombre de parpaings avec 1 m3 soit 4 brouettes de sable 1 40 litres d’eau = 62.7 x 0.40 0. 0. = 83 parpaings 0.15 x 0.10 x 0.12 Nota : 1 parpaing pèse 24 kgs environ Ou pour fabriquer 125 parpaings il C) Dimensions 10 x 20 x 40 faut : Volume occupé par 1 parpaing 5 sacs de ciment 0.008 1 sac de ciment 20 brouettes de sable 40 litres d’eau On peut fabriquer 25 parpaings Nota : 1 parpaing pèse environ 16 kgs D) Dimensions 4 x 20 x 40 Ou encore avec : Volume occupé par 1 parpaing 1 sac de ciment 0.008 20 brouettes de sable Nombre de parpaings avec 1 m3 de mortier 200 litres d’eau 1 soit = 125 parpaings Ou encore avec : 0.FABRICATION DES PARPAINGS DOSES A 250 KGS DE CIMENT PAR M3 *Avec 1 m3 de mortier n° 1 on peut fabriquer des parpaings pleins A) Dimensions : 20 x 20 x 40 Ou pour fabriquer 63 parpaings il faut : Ciment 250 kg 5 sacs de ciment Sable 1 m3 20 brouettes de sable Eau 200 litres 200 litres d’eau Volume occupé par un parpaing Ou encore avec : 0.40 0.20 x 0.20 x 0.40 0.0056 4 brouettes de sable m3 40 litres d’eau Nombre de parpaings avec 1 m3 de mortier on peut fabriquer 35 parpaings 1 soit = 178 parpaings Nota : 1 parpaings pèse environ 11.40 0.

119 29. toute surface composée d’un réseau de barres ou de câbles grille = gril (de poutres) – terme général .75 15.065 0.75 25 1 H 30 mn 1 H 30 mn 15 x 20 x 40 11.50 0. tout système de franchissement par assemblage de barres dans les trois dimensions de l’espace. (1) grille bidimensionnelle = gril bidimensionnel – le terme de grille devrait être réservé à ce type (2) structure spatiale tridimensionnelle = grille tridimensionnelle (par extension) (3) résille bidirectionnelle / résille tridirectionnelle (4) résille tridirectionnelle (5) dôme Schwedler –dont la triangulation suit les arcs méridiens (6) dôme géodésique – dôme dont la triangulation suit des lignes géodésiques (= lignes de plus courte distance) 56 . cat.50 18 1 H 15 mn 1 H 15 mn 10 x 20 x 40 11. toute structure spatiale à triangulation incomplète et Néanmoins rigide sous charges. 20 x 20 x 40 11.119 0.079 19.25 13 54 mn 54 mn LES STRUCTURES TRIANGULEES : FERMES.065 16.80 1H 1H 7 x 20 x 40 11.Pour fabriquer et hourder 1 m2 de parpaings creux Dimensions Nbre de Qté de Qté de Qté de Qté d’eau Main-d’œuvre parpaings mortier sable en ciment en litres par m2 en m3 m3 en kg Ouvrier 4è Manœuvre 2è catég. toute structure sensiblement sphérique en charpente ≠ coupole qui convient plutôt à la maçonnerie. résille – terme général .50 0. TREILLIS ET RESILLES DE BARRES Variétés de structures spatiales structure spatiale = structure réticulée – terme général .50 0.090 22.079 0.50 0.090 0. tout système de poutres croisées structure spatiale autotendante – terme général . dôme – terme général .

57 .

TREILLIS ET RESILLES DE BARRES : Composants des combles en charpente (1) ferme (2) demi-ferme de croupe (3) demi-ferme d’arêtier (4) lien (5) panne (courante) (6) panne sablière (7) panne faîtière (8) arêtier (9) chevron (10) empanon – chevron incomplet (11) gousset (12) coyer (13) enrayure – ensemble des pièces horizontales rayonnantes (14) échantignolle (15) embrèvement (16) moise 58 . LES STRUCTURES TRIANGULEES : FERMES.

LES ARCS. formeret. VOÛTES ET COQUES Parties des arcs et voûtes nervure – terme général . lierne) (1) portée = ouverture (2) flèche (3) clef (4) naissance (5) retombée (6) intrados / extrados (7) extrados / intrados (8) claveau = voussoir (9) sommier (10) écoinçon (11) tympan (12) lunette (13) voûtain (14) doubleau (en travers) (15) formeret (en long) (16) ogive (17) tierceron / lierne (18) lierne / tierceron (19) diaphragme (20) pendentif – pour une coupole seulement 59 . tout arc saillant associé à une voûte (par exemple : doubleau. ogive. tierceron.

MORTIER 2 : Pour obtenir 1 m3 de mortier N° 2. il faut Dosage : 250 kg de ciment 1m3 de sable 200 litres d’eau environ Ou : 20 brouettes de sables 5 sacs de ciment 200 litres d’eau environ Main . ensuite le ferraillage et le coffrage(soigné ou non soigné). Les échafaudages peuvent être compris dans le prix suivant leur hauteur.d’œuvre 0.d’œuvre 0. il faut Dosage : 300 kgs de ciment 1 m3 de sable 200 litres d’eau environ 6 sacs de ciment Ou : 20 brouettes de sables 200 litres d’eau environ Main . de briques pleines ou creuses. briques.125 journée de bétonnière Utilisation Enduit extérieur ordinaire Deuxième couche d’un enduit tyrolien Troisième couche d’un enduit dit à la « moustiquette » Enduit lavé grain de riz Enduit de parement en cailloux Pose de carrelage en carreaux de ciment comprimé Grès – Cérame 60 .Exécuter le jointoiement en montant la maçonnerie sur murs moellons. * Le béton est évalué au m3 d'après les dimensions extérieures de l'ouvrage. FICHES TECHNIQUES Pour aider à l’approvisionnement des chantiers en gros œuvre MORTIER 1 : Pour obtenir 1 m3 de mortier. Le prix du coffrage tient compte des étaiements. On peut avoir des plus-values de bétonnage pour des ouvrages inclinés ou cintrés… * Les armatures sont évaluées au poids d'acier. On a les plus-values pour les coffrages courbes ou inclinés.LE BETON ARME Le métré est détaillé en comptant d'abord le béton.Exécuter les enduits intérieurs sur B. .125 journée de bétonnière Utilisation .A.Hourder la maçonnerie de moellons. . d’agglomérés de ciment pleins ou creux. * Coffrage : on évalue la surface des parements coffrés. moellons briques ou agglomérés de ciment. Les coffrages soignés pour éviter les ragréages sont payés avec une plus-value.

015 d’épaisseur pour 1 m2 Mortier Sable Ciment Eau en Main . il y en a toujours un très grand nombre. On les comptes Forfaitairement en prenant 1/15 du poids des pièces assemblées. Sur BA épaisseur 0.030 10 6 2H 1 H 30 OUVRAGES METALLIQUES La charpente métallique se compte au kilo suivant la catégorie des fers et des ouvrages. elles sont comprises Dans le poids des pièces.d’œuvre N° 2 en m3 en Kg litres Ouvrier 4ème Manœuvre catég. 2ème catég. Pour les soudures .40 1H 36 mn épaisseur0. mais en général. Pour les tôles. 2 couches projection à la moustiquette mortier n° 2 Mortier Mortier Sable Ciment Main d’œuvre en Kg Eau en l Ouvrier Manœuvre n° 1 n° 4 en m3 4ème Catég. 61 . on calcule la surface.60 1H 36 mn PAINGS épaisseur 0. En ce qui concerne les rivets.014 3.018 4.50 2. 1 couche d’enduit dressé mortier n° 2 de 0.d’œuvre N° 1 en m3 en Kg en l Ouvrier Manœuvre 4ème catég. La peinture se paye au m2. Enduits intérieurs pour 1 m2 Mortier Sable Ciment Eau Main .010 0. 0.01 d’épaisseur.80 54 mn 27 mn Sur MOELLONS 0. elles se comptent au ml.020 0. 2ème Catég.50 3.022 5.020 0. 2ème catég.Le prix de l'antirouille est inclus dans le prix de l'acier.20 6 4 1H 36 mn ENDUIT TYROLIEN 1 couche de Gobetis au mortier n° 4 de 0.022 0.015 Enduits extérieurs ordinaires au mortier n° 2 : Deux couches dont une de gobetis de 0.010 d’épaisseur.50 4. Votre document de référence est le CM 66.010 0.020 Sur BRIQUES OU PAR 0. 0.018 0.014 0.

. Sa est par approximation. IPN. Pour une pièce attachée par boulons (ou rivet). c’est le calcul en section nette. HEA.b . e e h h a a Sa = h. HEB.a Section rectangulaire Section circulaire 62 . on rapporte l’effort de traction non pas à la section de la barre dite section brute mais en déduisant les trous rencontrés dans une même section. IPE. le calcul est fait en section brute.Φ Pour une pièce attachée par des cordons de soudure. H. ect. Dans les poutres réticulées : membrures ou treillis – entrait. Dans ce mode de construction. on ne peut donc utiliser la pleine capacité de la barre. la section de l’âme des profils UAP.a Sa = h.2. Nous trouverons dans les ossatures métalliques des pièces tendues soit : Dans les systèmes sustentateurs : câbles porteurs et suspentes des ponts suspendus Dans les éléments de stabilité : contreventement. 1.e. b φ = 10 Exemple e Snette = e.

RECAPUTILATIF DES ELEMENTS DE TERMINOLOGIE A Arrêtsdetravail Atelier (notion d') B Bénéfice et aléas C Charge sur main-d’oeuvre et appointements Compte Prorata D Déboursés bruts Déboursés secs Déboursés totaux F Frais de chantier Frais divers de chantier Frais généraux Frais industriels Frais indivis d'installation et de repliement Frais de location de matériel indivis Frais de personnel Frais de siège social Frais de marché I Installations de chantier M Matériel O Outillage (gros) Outillage (petit) Ouvrage élémentaire P Prix de l'heure d'équipe Prix de revient hors taxes Prix unitaire d'ouvrage Prix de vente hors taxes Prix de vente. taxes comprises Prorata (compte) 63 .

S Sous-détail de prix Sous-traités (travaux) T Temps improductifs Temps d'ouvrage Temps unitaire Travaux sous-traités Schéma de principe d ’établissement du Prix de Vente d ’un chantier Main d’œuvre directe (MOD) Déboursés Budget Coût Prix Prix de du de de de Matériaux l’Ouvrage Chantier Revient Vente HT Vente TTC (MX) (DO) (BC) (CR) (PVHT) (PVTTC) Matériel (MATL) + Frais Chantier + Frais Généraux + Bénéfice et aléas + TVA 64 .

65 .

2-3 : Une chape de pose de 5 cm d’épaisseur en béton dosé à 300 kg/m3 de CPJ 45 sur toute la partie habitable et la terrasse.5/3. Ouagadougou.S. 1-3 : Des murs de fondation ( ou de soubassement ) de section 0.30mx0. Il sera également coulé au – dessus de la bêche de terrasse un muret de fondation de section 0. 1-5 : Les aciers des semelles filantes comprendront .0.65 m ) par rapport au niveau du sol fini tel qu’indiqué sur les plans. 66 .3 aciers filants HA-10 et des barres transversales linéaires en acier rond lisse de diamètre 8 mm tous les 40 cm d’espacement.65 m ) par rapport au niveau du sol fini tel qu’indiqué sur les plans. à l’intérieur des terres .30m en gros béton dosé à 250 kg. Les aciers seront enrobés à 2. le 26/11/02 Examen de « METRE ET ETUDES DE PRIX » ( Examen de 2ème Année ( 27ème Promotion ) du 26/11/02 ) Devis Descriptif des ouvrages : 1°) Les Fondations : 1-1 : Des semelles continues de section 0.25mx0.30m en béton armé dosé à 350 kg/m3 de CPJ. 1-4 : Un béton de propreté de 5 cm d’épaisseur dosé à 150 kg/m3 sera réalisé en fonds de toutes les fouilles.pleins et sous les dallages.5 à maille de 100x200.40mx0. 2-2 : Un dallage flottant en béton dosé à 350 kg/m3 de CPJ 45. Les semelles seront prévues exclusivement sous les murs de 15x20x40.L.15mx0.15m en gros béton dosé à 300 kg/m3 de CPJ.30m en gros béton dosé à 250 kg/m3 de CPJ coulé en place. 3°) Les revêtements de sol : 3-1 : Des carreaux en céramique de 2x2 sur toute la surface couverte par la chape de pose non comprise la salle d’eau. avec un niveau inférieur ( fond de fouilles y compris béton de propreté ) à ( . Il sera également réalisé une plinthe de 10 cm de hauteur sur tout le périmètre de la zone couverte par le revêtement cité ci-dessus. Ce dallage recevra un treillis soudé lisse T. de 3. 2°) Le Plancher : 2-1 : Un remblai de terre compactée de 20 cm d’épaisseur. avec une épaisseur de 10 cm.5 cm. avec un niveau inférieur ( fond de fouilles y compris béton de propreté ) à ( . 1-2 : Une bêche en bordure de terrasse de section 0.0.

5 % du salaire. Prime de rendement : 3. 2 maçons : 376 f/h par personne.ferrailleurs : 250 f/h par personne. pour rattrapper le retard occasionné sur le planning par l’équipe bétonnière ( bétonnière en panne pendant 1 journée ). Rendement de l’équipe carrelage : 30 m2/ jour. Equipe bétonnière : 1 responsable pour le manoeuvrage : 376 f/h. 2-2 et 3-1 ) dans les conditions ci-après : ( 14. 2 manœuvres : 176 f/h par personne. 2 coffreurs . Indemnité de transport : 480 f/personne. 2-2 et 3-1 ) ( 06. 1 manœuvre : 176 f/h Rendement de la bétonnière et de l’équipe béton : 6 m3/ jour. Travail demandé : A°) Déterminer l’avant-métré des ouvrages (1-1 . 2 manœuvres : 176 f/h par personne.jour. Prime de panier : 600 f /personne.20 m.3-2 : Des carreaux en faïence de 2x2 sur la surface de la salle d’eau et un revêtement mural sur une hauteur de 2. 67 . Equipe carrelage : 1 chef d’équipe : 531 f/h.00 heures supplémentaires le dimanche.jour. L’ensemble de l’équipe béton devra effectuer 4.00 points ) Composition des équipes : Equipe béton : 1 chef d’équipe : 531 f/h. 2 carreleurs : 376 f/h par personne.00 points ) B°) Calculer les prix unitaires des ouvrages ( 1-1 .

000 fr TTC ) ammortissement en 5 ans.A. 1 pelle x 3600fr . 1 niveau x 1500fr . Matériel de chantier : ( petit matériel ) Equipe béton : 1 chef d’équipe : ( 1 niveau x 1560fr . 1 tuyau d’arrosage x 9000fr ). ammortissement en 4 ans. 2 manœuvres : 2 x ( 1 brouette en location . 1 mètre x 8000fr . 1 règle x 9000fr . Visite technique annuelle = 38. 1 éponge x 425fr . 1 marteau x 1950fr . 2 manœuvres : 2 x ( 1 pelle x 3600fr .000 fr TTC ). 1 marteau x 1950fr .5 % .800.000 fr. Entretien annuel de la bétonnière = 12. 1 marteau x 1950fr . Consommation 32 litres par jour à 450 f/litre ( Le véhicule servira au transport des agrégats pour le béton et le transport des carreaux ). Réparation annuelle de la panne moteur = 2. Equipe bétonnière : 1 responsable pour le manoeuvrage : 1 manœuvre : Equipe carrelage : 1 chef d’équipe : ( 1 niveau x 1560fr . Charges patronales : 12.000 fr. 1 règle x 9000fr ). valeur d’achat. Matériel de chantier : ( gros matériel ) 1 bétonnière : Valeur d’achat de la bétonnière ( V. Consommation carburant = 8 litres par jour à 450 f/litre 1 pick – up 4x4 bâché pour le transport des fournitures de chantier : Valeur d’achat du véhicule ( achat d’occasion par l’entreprise = 6.5 % du salaire de base. valeur d’achat. 1 récipient x 980fr ). 2 maçons : 2 x ( 1 truelle x 2500fr . 1 arrache – clous x 1600fr . 1 récipient x 980fr ). valeur d’achat.35 % . = 5. 1 tarloche x 450fr ). Entretien annuel du véhicule = 12. 1 équerre x 1500fr . Assurance annuelle = 75.5 % . 1 niveau x 1560fr . 68 .500. 2 coffreurs : 2 x ( 1 tenaille x 2500fr . 1 scie x 3800 ). 2 carreleurs : 2 x ( 1 truelle x 2500fr . 1 mètre x 8000fr ). 1 carrelette x 12700fr . 1 mètre x 8000fr .

Fil d’attache : 4 rouleaux à 6000 fr/l’unité.350 : 7 sacs de 50 kg à 5. Serre-joints : 20 unité à 16.Matériaux et fournitures diverses : Equipe béton : Acier pour béton B. Ciment colle : 3 sacs à 8.35O kg/m3 ( 31 kg / m3 pour la semelle continue à 1548 f/kg ) et ( treilli soudé lisse pour dalle flottante 16. Personnel d’encadrement : 1 conducteur de travaux ( chef d’entreprise ) payé à 550 fr/heure.105 fr/litre ).400 fr/le sac . Equipe carreaux : Carreaux en céramique de 2x2 à 7.000 fr/m3 .000 fr/l’unité ( pour la fixation des carreaux sur la chape et pour la fixation des plinthes au mur ).5 kg/m3 pour la dalle flottante à 1548 f/kg ).800 fr/l’unité. 0. Frais de siège : 69 . Pointes : 7 kg à 1000fr/kg. 0. 1 gardien de chantier payé à 176 fr/heure.000 fr/m3 .000 fr/m3 . 75 litres d’eau/m3 à 0. Bois de coffrage ( pour le coulage des bétons ) en location pour un forfait mensuel de 65.000 fr/l’ensemble.300 kg/m3 ( 6 sacs de 50 kg/m3 à 5.450 m3 de sable à 6. 0.725 fr/jour par unité ( usage coulage du béton et pose des carreaux ). Béton B. 75 litres d’eau/m3 à 0. Ouvrages sous – traités : 2 brouettes en location pour 2. Equipement individuel de sécurité : ( 1 paire de chaussures de sécurité. 0.800 m3 de gravier à 27. Pose d’une chape de 5 cm en béton B. Les frais d’étude pour l’exécution des plans et notes de calcul : ( forfait ) = 45. Personnel de chantier ( non sur les ouvrages ) : 1 chauffeur pour le chef d’entreprise ( conducteur de travaux ) payé à 250 fr/heure.450 m3 de sable à 6.000 fr/par personne . 1 paire de gants et une combinaison ) soit 65.000 fr/mois. ammortissement des équipements de sécurité en six ( 6 ) mois.500 fr/m2.400fr/le sac .000 fr/m3 .800 m3 de gravier à 27. 1 casque.105 fr/litre.

600 fr/mois. L’ammortissement est linéaire. TVA = 18 % du montant hors taxe des travaux. Bénéfice et aléas : 15. Eau. électricité.000 fr/mois Frais de bureautique : Papeterie et documentation = 27. téléphone = 48. 70 . La durée d’une journée de travail correspond à 8 heures et un mois correspond à 21 jours ouvrables. Noter bien : Tous les coûts sont en francs cfa.5 % du Déboursé total.

12 m2 . Quantité de béton B.15.75 m = 4.10 + 2.608 = 4. ( 8.63.6608 = 9.40 ) .608 + 6. épaisseur de 10 cm : 0. Rendement de la bétonnière et de l’équipe béton = 6 m3/jour. 0.2 + 1.07 : 6 = 1.07 m3. [ ( 3.424 = 53.10. 3-1 ) 1-1 : Semelles continues en béton armé dosé à 350 kg/m3 : ( 0.1. le 28/11/02 CORRECTION DE L’EXAMEN « METRE ET ETUDES DE PRIX » ( Examen de 2ème Année ( 27ème Promotion ) du 26/11/02 ) A°) Détermination de l’avant – métré des ouvrages ci – après : ( 1-1 .10 ] = 46.55 + 1.608 + [ 2.( 4. 0. 3-1 ) B°) Calcul du prix unitaire des ouvrages ( 1-1 et 2-2 ) : Prix 1-1 : Béton armé B.2 + 4.30 ) .410 m3.55.10 .032 m2 2ème Partie : Calcul des prix unitaires des ouvrages ( 1-1 .( 4. 71 .350 kg/m3 ( quantité = 4. Durée des travaux : 9. 0.0.15 + 2.410 + 4.5 jour. Ouagadougou.40 ) + ( 4.52.4.82 ).46.85 ) .63 + 4. 2-2 .( 3.40.10 + 2.48 ) = 0. 2-2 . 2-2 : Dallage flottant en béton dosé à 350 kg/m3.6608 m3 ) pour dallage flottant.2 + ( 4.2 + 3.85 ).6608 m3 3-1 : Carreaux grès céramiques de 2x2 fixés sur une chape de 5 cm d’épaisseur y compris plinthe fixée aux murs sur 10 cm de hauteur : 46.350 kg/m3 ( quantité = 4. 36.05.350 kg/m3 = 4.45 + 3.82 ) ] = 0.2.410 m3 ) pour semelles continues. Prix 2-2 : Béton armé B.10.

480 f 72 .024 f 2 coffreurs .000 f 25. Calcul des heures supplémentaires : Equipe béton : 1 chef d’équipe : 531 f/h.620 f 2 manœuvres : 176 f/h par personne.5 = 2.687 = 34.25 = 176 f 552 f Coût de la main – d’œuvre hors charges = 32. 2x250x8x1.ferrailleurs : 250 f/h par personne.ferrailleurs : 250 f/h par personne. 2x176x4x0.5 % du salaire.5 = 4.25 = 752 f 2 coffreurs .585 f Prime de panier : 600 f /personne.25 = 352 f Equipe bétonnière : 2.25 = 500 f 2.931 = 1.5 = 6. 1x376x8x1.135 f 2 manœuvres : 176 f/h par personne.224 f Equipe bétonnière : 32. 531x8x1.25 = 376 f 1 manœuvre : 176 f/h. = 480x1. 2x376x8x1.jour.112 f 6. 2x250x4x0. 2x376x4x0. pour rattrapper le retard occasionné sur le planning par l’équipe bétonnière ( bétonnière en panne pendant 1 journée ). 34.5 = 9.931 f Prime de rendement : 3.00 heures supplémentaires le dimanche.5 % . = 600 x 1.222.5 = 4. 1x176x4x0.372 f 2 maçons : 376 f/h par personne.5 = 6.5x9 = 6.512 f 1 manœuvre : 176 f/h.244 + 2.5x9 = 8.B-a°) Coût de la main d’œuvre : Equipe béton : 1 chef d’équipe : 531 f/h. 2x176x8x1.25 = 531 f 2 maçons : 376 f/h par personne. 1x376x4x0.624 f L’ensemble de l’équipe béton devra effectuer 4. 531x4x0.100 f Indemnité de transport : 480 f/personne.687 f 1 responsable pour le manoeuvrage : 376 f/h. 1x176x8x1.244 f 1 responsable pour le manoeuvrage : 376 f/h. = 3.jour.

Entretien annuel de la bétonnière = 12.000 f . Réparation annuelle de la panne moteur = 2. 1 équerre x 1500fr . Amortissement sur travaux béton = ( 96.67 : 21 ) x 1.800.5 = 811.222.5 = 4.000 f/an.416.375 = 34. Amortissement mensuel : 1.35 % .315. valeur d’achat. Consommation carburant = 8 litres par jour à 450 f/litre soit 8 x 450 x 1. soit 2. Charges patronales : 12.931 + 20.416. valeur d’achat.099.476 + 811. ou 135.A.666.358.33 f ou ( 11. 1 mètre x 8000fr . soit 12.160.800.476 f.431. Amortissement annuel = 5.000 f / an ou = 60.904.96 f B-b°) Coût du Matériel : B-b-1 : ( petit matériel ) : Equipe béton : 1 chef d’équipe : ( 1 niveau x 1560fr .400 = 17.000/5 = 1.619 f 73 .3 f 1 pick – up 4x4 bâché pour le transport des fournitures de chantier : Valeur d’achat du véhicule ( achat d’occasion par l’entreprise = 6.5 = 5. ou ( 135.31 f.603 x 1. 1 marteau x 1950fr . 1 niveau x 1560fr . = 12.480 + 4.904.416. 34.940 f.35 % .315. 1 pelle x 3600fr .5 = 4.5 % .700 f 2 manœuvres : 2 x ( 1 brouette en location .400 f Coût d’utilisation de la bétonnière = 6. 1 arrache – clous x 1600fr .5 % du salaire de base.020 f 2 coffreurs : 2 x ( 1 tenaille x 2500fr .000 : 4 = 1.000 fr TTC ).500.762 + 4.800.000 = 725.5 = 6.5 = 9.160.33 : 21 ) x 1. 1 règle x 9000fr .366. = 5.060 f 2 maçons : 2 x ( 1 truelle x 2500fr .67 f.358. 5.5 % .585 + 8.300 : 12 = 11.5 % .67 f/mois.67 : 21 ) x 1. 5.931 + 1.416.375 f Déboursé Main-d’œuvre = 34.625.666.366.931 = 4.100 + 6. B-b-2 : ( gros matériel ) 1 bétonnière : Valeur d’achat de la bétonnière ( V. 1 récipient x 980fr ) = 9.96 = 55.160 f Equipe bétonnière : 1 responsable pour le manoeuvrage : 1 manœuvre : Coût du petit matériel de l’équipe béton et bétonnière : 66.31 + 5.168.500.762 f. Amortissement annuel = 6.000 fr TTC ) amortissement en 5 ans.67 : 21 jours de travail / mois ) x 1.000/12 = 96.000 = 136. 1 tarloche x 450fr ) = 9.800. 1 scie x 3800 ) = 19.672. amortissement en 4 ans.67 f / mois Entretien de la bétonnière relative aux travaux de béton : ( 60.300 f / an Soit 163. 1 tuyau d’arrosage x 9000fr ) = 29.

0. Coût des aciers : 208.166. soit 38. ou ( 3.964. B-d°) Coût des équipements individuels de sécurité : ( 1 paire de chaussures de sécurité. 75 litres d’eau/m3 à 0.450 m3 de sable à 6.33 f Valeur de l’entretien sur le chantier : ( 67.30 f.86 + 119.5 % .554. soit [ ( 585. soit 7x1.000 f.35O kg/m3 ( 31 kg / m3 pour la semelle continue à 1548 f/kg ) et ( treilli soudé lisse pour dalle flottante 16. soit 75.24 f. ou ( 6.5 = 21.549 f ( Le véhicule servira au transport des agrégats pour le béton et le transport des carreaux ).708.875 = 629. 0.000 : 12 = 3. 74 . Entretien annuel du véhicule = 12. Gravier : 800 l/m3 .400 + 24.105 f = 70.507.250 : 21 ) x 1. Pointes : 7 kg à 1000fr/kg.000 : 6 ) : 21 ] x 1. 6.000 : 12 = 6.5 kg/m3 pour la dalle flottante à 1548 f/kg ).350 : 7 sacs de 50 kg à 5. 9 personnes x 65.000 f = 24.000 f.154 f.5 kg/m3 x 4. soit 20x16.166.000 fr/m3 .300 f.419.708. valeur d’achat.000 fr/par personne .000 f = 7. Fil d’attache : 4 rouleaux à 6000 fr/l’unité.400 f/sac = 340. 1 casque.000 fr. B-c°) Coûts des Matériaux et fournitures diverses : Equipe béton : Acier pour béton B.24 + 194.400 f.67 :21 ) x 1. soit 0.190 f Consommation 32 litres par jour à 450 f/litre soit 32x450x1.5 = 4. ou 812.994.24 f. Coût d’utilisation du véhicule Pick-up : 9.31 + 446.013 + 24.86 f Aciers pour dalle flottante : 16.554.419.400 fr/le sac .31 f Assurance annuelle = 75. Aciers pour semelles : 31 kg/m3 x 4.105 fr/litre.800 fr/l’unité.781.672.836.507.43 f Visite technique annuelle = 38. Béton B.836.00 m3 ) x 5.000 fr/m3 .000 = 585.800 m3 de gravier à 27.33 : 21 ) x 1.500.43 + 226.000 f.554.450x9x6. soit 75x9x0.67 f/mois .345 m3 + 4.500 :12 = 67.5 = 446.014 f.000 + 336.190 + 21. Ciment : 7 sacs ( soit 7x50 kg/sac = 350 kg/m3 ) = 7x ( 4.250 f .5 % .619 + 4.000 = 694.046.000 fr.013 f .000 = 812. soit 12.500 f .000 + 7. Coût du béton : 340.5 = 226. soit 4x6. ammortissement des équipements de sécurité en six ( 6 ) mois. Eau de gâchage : 75 l/m3.600 = 36.800x9x27.000 f. Serre-joints : 20 unités à 16.800 f = 336. soit 0.154 = 327. Coût des fournitures diverses : 327. Sable : 450 l/m3. 1 paire de gants et une combinaison ) soit 65.046.6608 m3 x 1548 f/kg = 119.5 = 6.300 + 70.875 f.345 m3 x 1548 f/kg = 208.000 f = 194.6608 m3 = 9.600 f.000 f = 24.

112 = 11.5 = 6. Frais de bureautique : Papeterie et documentation = 27.30 f.000 = 694.B-e°) Coût des ouvrages sous – traités : ( 8.30 f + 12.000 f.600 + 3. soit [ ( 585.857 f Déboursé sec total : 55.000 fr/mois.585 + 8.931 + 20.583.000 + 7.013 + 24.554.5 = 3.520.964.619 + 4.931 + 1.214.817.428.43 + 226.24 + 194.857 f.431.315.014 f.175 + 4. soit 2x2.300 + 70. téléphone = 48.366.000 fr/l’ensemble.44 f ) Eau.857 f 2 brouettes en location pour 2. électricité. Coût d’utilisation de la bétonnière = 6.419. soit ( 27. soit ( 45.554.24 f + 6.554.100 + 6.000 : 21 )x1.857 ) = 12.994.96 f Coût du petit matériel de l’équipe béton et bétonnière : 66.725 fr/jour par unité.57 f.5 = 3.30 f. Coût des ouvrages sous – traités : ( 8. soit 250x8x1.5 = 1.3 f Coût d’utilisation du véhicule Pick-up : 9.549 f Coût des fournitures diverses : 327.431.5 = 8. soit ( 65. Les frais d’étude pour l’exécution des plans et notes de calcul : ( forfait ) = 45.642.22 f B-i°) Calcul des frais de chantier : Coût du Personnel d’encadrement et Personnel de chantier ( non sur les ouvrages ) : (6.3 f + 36.57 + 3.000 f : 21 )x 1.175 + 4.57 + 1.5 = 4. B-g°) Frais de siège : ( 3.112 f.836.000 : 6 ) : 21 ] x 1.24 f.96 f + : 66.222.817.214.30 = 8.31 + 5.928.000 :21 )x1.000 f.000 + 336.781.5 = 3.175 f.000 fr/mois.5 = 6.600 + 3.857 ) = 12.014 f + 629.480 + 4.600 f.817.712 f ) 75 . soit 550x8x1.642.712 f ) 1 conducteur de travaux ( chef d’entreprise ) payé à 550 fr/heure.190 + 21.940 f. Bois de coffrage ( pour le coulage des bétons ) en location pour un forfait mensuel de 65. 1 chauffeur pour le chef d’entreprise ( conducteur de travaux ) payé à 250 fr/heure.57 f.725x1.549 f + 694.571.781.400 = 17.428. B-f°) Coût du Personnel d’encadrement et Personnel de chantier ( non sur les ouvrages ) : (6.168.000 + 2.672. soit 176x8x1.928.000 = 585. 000 :21 )x1.762 + 4.000 + 2.099.600 fr/mois.642. soit ( 48.400 + 24. + 17. Coût des équipements individuels de sécurité = 9 personnes x 65.875 = 629. B-h°) Calcul du déboursé total : Déboursé Main-d’œuvre = 34.857 f = Déboursé sec total = 1.600 = 36.476 + 811.96 = 55.940 f.964.375 = 34.5 = 2.31 + 446. 1 gardien de chantier payé à 176 fr/heure.904.112 = 11.099. Coût du béton : 340.994.

690. x Quantité de l’ouvrage = 195.6 f 76 .767 jour.496 f 2 carreleurs : 376 f/h par personne.520.416 = 2.85 ) x 0.041.57 + 1.22 f : 9.814.U.B-j°) Calcul des frais généraux : Frais de siège : ( 3.V.416 f Montant TTC ou P.V.032 : 30 = 1.160 f 2 manœuvres : 176 f/h par personne.583.40 f B-l°) Calcul du coefficient d’adjudication : k = ( 11.632 f Prime de rendement : 3.095.032 f 26.22 f = 235.15 + 2.520.44 + 235.428.906 f Montant de l’ouvrage : P. 26.690.583.10 ] = 46.44 f ) B-k°) Calcul du bénéfice et des aléas : 15.608 + [ 2x( 3.40 ) x 0.48 = 52.U.07 )x ( 1+k ) = 167. soit 2 jours.57 + 3. = 2x ( 176x8x2 ) = 5.649. = 2x ( 376x8x2 ) = 12. = 531x8x2 = 8.571.U.20 + 319.168 = 195.041.687. soit 18%.40 ) : 1.617 f ou 2. = 3. = ( 1.776.095.TTC = 1.168 B-m°) Calcul du prix de vente unitaire (P.10 + 2x( 4.10 + 2x( 4.20 f TVA = 18 % du montant hors taxe des travaux.1.088 m2 Rendement de l’équipe carrelage : 30 m2/ jour.608 + 5.30 = 8.7486 f x 1.214.160 = 915. C-a°) Coût de la main d’œuvre : Equipe carrelage : 1 chef d’équipe : 531 f/h.583.22 = 0.) : P.729 f 3ème Partie : Calcul du prix unitaire de l’ ouvrage ( 3-1 ) C°) Calcul du prix unitaire : Carreaux grès céramiques de 2x2 fixés sur une chape de 5 cm d’épaisseur y compris plinthe fixée aux murs sur 10 cm de hauteur : 46.82 )x 0.5 % .55 + 1.571.687.5%.63 + 4.1.520.041. Durée des travaux : 53.776.814.906 x 9.928.776.V.712 + 8.07 = 1.V.5 % du salaire.728.20 = 319.

ou ( 6.000 f Indemnité de transport : 480 f/personne.042.6 + 6.896. 26. 1 carrelette x 12700fr . 1 règle x 9000fr ).000 : 12 = 3.jour.270 = 41. = 480x2x5 = 4. = 28.5 % .250 : 21 ) x 2 = 595. C-c°) Coûts des Matériaux et fournitures diverses : Equipe carreaux : Carreaux en céramique de 2x2 à 7. 1 récipient x 980fr ).5 % du salaire de base.33 f Valeur de l’entretien sur le chantier : ( 67.448.145.160 f C-b-2 : ( gros matériel ) = 49. 1 mètre x 8000fr .708. 1 éponge x 425fr .160 ) = 71.896. soit 52.67 :21 ) x 2 = 301.000 : 12 = 6.500. Prime de panier : 600 f /personne. = 12.24 + 301.750 + 9.500 fr/m2.000 f/an. 1 marteau x 1950fr .jour. Coût d’utilisation du véhicule Pick-up : 12. 1 marteau x 1950fr .210 f 2 carreleurs : 2 x ( 1 truelle x 2500fr .413 f Assurance annuelle = 75. soit 38.000 fr.416. Amortissement annuel = 6.67 f/mois.33 : 21 ) x 2 = 6.500 f .000 : 4 = 1. soit 75.210 + 28.625.708. ou 135.088 m2 x 7.60 + 28. ou 812.800 + 3.660 f 77 .000 fr.800 f Charges patronales : 12. ou ( 3.250 f . 1 niveau x 1500fr .270 f Déboursé Main-d’œuvre = 26. 6.078 f 1 pick – up 4x4 bâché pour le transport des fournitures de chantier : Valeur d’achat du véhicule ( achat d’occasion par l’entreprise = 6.500 :12 = 67.67 : 21 ) x 2 = 12.825 + 6. soit 12.160 + 915.078 f ( Le véhicule servira au transport des agrégats pour le béton et le transport des carreaux ).448. = 600x2x5 = 6.500.5 % . soit = 9.825 f Entretien annuel du véhicule = 12.000 + 4.750 f 2 manœuvres : 2 x ( 1 pelle x 3600fr .413 + 595.416.166.042.800 = 49.160 = 3.67 f/mois .5 % .120 f Equipe carrelage : 1 chef d’équipe : ( 1 niveau x 1560fr .500.6 f C-b°) Coût du Matériel : C-b-1 : ( petit matériel ) : ( 32. amortissement en 4 ans. ou ( 135.24 f Visite technique annuelle = 38.166.500 = 390. 1 mètre x 8000fr ). = 33. valeur d’achat.000 = 812.800 f.000 fr TTC ).60 f Consommation 32 litres par jour à 450 f/litre soit 32x450x2 = 28.

C-g°) Frais de siège : ( 4.492 f. Sable : 450 l/m3.400 f/sac = 75.000 :21 )x2 = 4.33 m3 = 13.725 fr/jour par unité.000 fr/l’unité ( pour la fixation des carreaux sur la chape et pour la fixation des plinthes au mur ). soit 75x2.291 + 18.35 = 132. 0.43 +2.000 f = 6.571. soit ( 45.105 f = 18. 1 gardien de chantier payé à 176 fr/heure.900 f 2 brouettes en location pour 2.000 fr/par personne .43 + 4.000 f.660 f + 24.000 f = 50. électricité. C-f°) Coût du Personnel d’encadrement et Personnel de chantier ( non sur les ouvrages ) : (8.291 f.571.571.816 = 15.105 fr/litre ). Pose d’une chape de 5 cm en béton B. 5 personnes x 65.35 f.33x0. 78 .300 : 6 sacs de 50 kg à 5.400fr/le sac .43 f Frais de bureautique : Papeterie et documentation = 27.729. 1 paire de gants et une combinaison ) soit 65. Coût de la fourniture pour pose des carreaux y compris les accessoires : = 390.328 + 6. 1 casque. soit 550x8x2 = 8.000 = 24.714 f.450x2.800 f.000 f.616 f ) 1 conducteur de travaux ( chef d’entreprise ) payé à 550 fr/heure.05x46. Coût de la fourniture du ciment colle = soit 3 x 8.000 f.000 fr/l’ensemble.35 f = 546.129. 0.285.000 fr/m3 . téléphone = 48. soit 0.105 fr/litre. 0.800x2.35 f C-d°) Coût des équipements individuels de sécurité : ( 1 paire de chaussures de sécurité.428.800 m3 de gravier à 27.571. soit ( 27.900 f.98 sacs x 5. Ciment colle : 3 sacs à 8. Coût du béton pour chape : 75.328 f. ammortissement des équipements de sécurité en six ( 6 ) mois.492 + 50.600 fr/mois. Volume de la chape : = 0.800 + 4.000 fr/m3 . soit 0.574 f ) Eau. soit 250x8x2 = 4.300 kg/m3 ( 6 sacs de 50 kg/m3 à 5.800 m3 de gravier à 27. soit 176x8x2 = 2. soit ( 48. 000 :21 )x2 = 4.000 f + 132.158. Eau de gâchage : 75 l/m3.000 fr/m3 .000 : 6 ) : 21 ] x 2 = 5.33x6.129. soit 2x2.450 m3 de sable à 6.33x27.450 m3 de sable à 6. 75 litres d’eau/m3 à 0.000 fr/mois.35 f.714 = 11.000 = 325.608 = 2.400 fr/le sac .33 m3 Béton B. 0. soit [ ( 325.43 f.816 f.725x2 = 10.000 + 2.73 f. 75 litres d’eau/m3 à 0. Ciment : 6 sacs ( soit 6x50 kg/sac = 300 kg/m3 ) = 6x2. Les frais d’étude pour l’exécution des plans et notes de calcul : ( forfait ) = 45.285. C-e°) Coût des ouvrages sous – traités : = 10.000 fr/m3 .000 : 21 )x2 = 2. Gravier : 800 l/m3 . 1 chauffeur pour le chef d’entreprise ( conducteur de travaux ) payé à 250 fr/heure.

U.234.842 ) : 724.095.V.366. = ( 724.616 f ) C-j°) Calcul des frais généraux : ( 4.120 f + 49.000 f + 132.2 % C-m°) Calcul du prix de vente unitaire ( P.5%.832 f TVA = 18 % du montant hors taxe des travaux.816 = 15.192 = 16.032 m2) x ( 1+k ) = 13.714 = 11.842 f C-l°) Calcul du coefficient d’adjudication : k = ( 15.758 f = 112.50 f soit 16.V.210 + 28.653.900 f Déboursé sec total : 41.129.789 f Montant TTC ou P.V.078 f Coût de la fourniture pour pose des carreaux y compris les accessoires : = 390.515.24 + 301.616 + 11.158.758 f : 53.60 + 28.729.94 f x 1.018.276 f Montant de l’ouvrage : P. x Quantité de l’ouvrage = 16.574 f ) C-k°) Calcul du bénéfice et des aléas : 15.148.095.000 + 4.160 ) = 71.148.35 f = 546.6 f + 71.758 = 0.095.285.6 + 6.73 f + 10.TTC de l’ouvrage : 863.275.571.U.148.622 f 79 .042.120 f Coût d’utilisation du véhicule Pick-up : 12.413 + 595.078 f + 546. soit 18%.571.) : P.800 + 4.145.192 soit 19.234.43 + 4.758 f C-i°) Calcul des frais de chantier : Coût du Personnel d’encadrement et Personnel de chantier ( non sur les ouvrages ) = (8.800 + 3.448.366.832 + 155.158.032 = 863.35 f + 5.V.660 f + 24.U.574 + 112.800 = 49.724.428.270 = 41.900 f = 724.428.000 + 2.863.832 =155.750 + 9.729.095.73 f.896.6 Petit matériel = ( 32. Coût des ouvrages sous – traités = 10.825 + 6.145.C-h°) Calcul du déboursé total : Déboursé Main-d’œuvre = 26.43 +2.042.160 + 915.35 f Coût des équipements individuels de sécurité = 5.276 x 53.789 = 1.

00 ) villas identiques.15m en gros béton dosé à 300 kg/m3 de CPJ.65 m ) par rapport au niveau du sol fini tel qu’indiqué sur les plans.30m en béton armé dosé à 350 kg/m3 de CPJ.00 points ) B°) Calculer les prix unitaires des ouvrages ( 1-1 .30m en gros béton dosé à 250 kg/m3 de CPJ coulé en place.0. 1-5 : Les aciers des semelles filantes comprendront .30m en gros béton dosé à 250 kg. 1-3 . Les caractéristiques des ouvrages sont les suivantes : 1°) Les Fondations : 1-1 : Des semelles continues de section 0. Les aciers seront enrobés à 2. Les semelles seront prévues exclusivement sous les murs de 15x20x40.3 aciers filants HA-10 et des barres transversales linéaires en acier rond lisse de diamètre 8 mm tous les 40 cm d’espacement. 1-3 : Des murs de fondation ( ou de soubassement ) de section 0.00 points ) Composition des équipes : Equipe béton : 1 chef d’équipe : 531 f/h. 1-4 ) ( 06. avec un niveau inférieur ( fond de fouilles y compris béton de propreté ) à ( . Il sera également coulé au – dessus de la bêche de terrasse un muret de fondation de section 0.30mx0. 1-4 ) dans les conditions ci-après : ( 14. le 13/12/02 Examen de « METRE ET ETUDES DE PRIX » ( Examen de 2ème Année ( 27ème Promotion ) ) Devis Descriptif des ouvrages : L’entreprise FAYO a reçu la commande pour la réalisation de dix ( 10. 1-2 .65 m ) par rapport au niveau du sol fini tel qu’indiqué sur les plans. 1-3 .25mx0. 1-2 : Une bêche en bordure de terrasse de section 0. 1-4 : Un béton de propreté de 5 cm d’épaisseur dosé à 150 kg/m3 sera réalisé en fonds de toutes les fouilles.0. avec un niveau inférieur ( fond de fouilles y compris béton de propreté ) à ( .15mx0. 1-2 . 80 . Travail demandé : A°) Déterminer l’avant-métré des ouvrages (1-1 .5 cm.40mx0. Ouagadougou.

Equipe bétonnière : 1 responsable pour le manoeuvrage : 2 manœuvres : Matériel de chantier : ( gros matériel ) 1 bétonnière : Valeur d’achat de la bétonnière ( V.800. 1 scie x 3800 ). 1 règle x 9000fr . 1 tuyau d’arrosage x 9000fr ). Indemnité de transport : 480 f/personne.000 fr TTC ) ammortissement en 6 ans. 2 ferrailleurs : 350 f/h par personne. = 5. 1 niveau x 1560fr . 1 arrache – clous x 1600fr . 81 . Prime de rendement : 2.jour.5 % du salaire de base. 1 récipient x 980fr ). 1 mètre x 8000fr . Matériel de chantier : ( petit matériel ) Equipe béton : 1 chef d’équipe : ( 1 niveau x 1560fr .jour. 1 tarloche x 450fr ). 2 manœuvres : 176 f/h. Equipe bétonnière : 1 responsable pour le manoeuvrage : 376 f/h. Charges patronales : 22. Prime de panier : 600 f /personne. 4 manœuvres : 176 f/h par personne. 1 pelle x 3600fr . 2 coffreurs : 2 x ( 1 tenaille x 2500fr . pour rattrapper le retard occasionné sur le planning par l’équipe bétonnière ( bétonnière en panne pendant 2 journées ). 2 ferrailleurs : 2 x ( 1 tenaille x 2500fr . L’ensemble de l’équipe béton devra effectuer 4.A.000fr/pièce ) 4 manœuvres : 2 x ( 1 brouette x 18700fr/pièce . 1 marteau x 1950fr . 2 coffreurs : 250 f/h par personne. 1 petite pince coupantex35. 1 jeu de 3 clés à griffe à 960 f/pièce . 1 équerre x 1500fr .6 % du salaire. 2 maçons : 2 x ( 1 truelle x 2500fr . 2 maçons : 376 f/h par personne. Rendement de la bétonnière et de l’équipe béton : 4.00 heures supplémentaires le dimanche.8 m3/ jour.

000 fr.000 fr/par personne . Béton B.105 fr/litre. Acier pour béton B. Serre-joints : 28 unité à 16. Consommation 32 litres par jour à 325 f/litre ( Le véhicule servira au transport des agrégats pour le béton ).35O kg/m3 ( 31 kg / m3 pour la semelle continue à 1548 f/kg ). ammortissement en 4 ans. 75 litres d’eau/m3 à 0.000 fr/m3 . Equipement individuel de sécurité : ( 1 paire de chaussures de sécurité.500.400 fr/le sac .800 fr/l’unité.000 fr/m3 .000 fr TTC ). Consommation carburant = 12 litres par jour à 325 f/litre 1 pick – up 4x4 bâché pour le transport des fournitures de chantier : Valeur d’achat du véhicule ( achat d’occasion par l’entreprise = 6.5 kg / m3 pour les murs de fondation ou de soubassement à 1548 f/kg ).000 fr/m3 .4 kg / m3 pour la bêche à 1548 f/kg ). 0.400 fr/le sac .450 m3 de sable à 6. Acier pour béton B. 0. 75 litres d’eau/m3 à 0. 1 paire de gants et une combinaison ) soit 65. Matériaux et fournitures diverses : Equipe béton : Acier pour béton B. Pointes : 12 kg à 1000fr/kg.500 fr 82 .5 % . 0.35 % . Réparation annuelle de la panne moteur =1 2. Entretien annuel de la bétonnière = 08.5 % .350 : 7 sacs de 50 kg à 5. Béton B.000 fr/m3 . valeur d’achat. Bois de coffrage ( pour le coulage des bétons ) acquisition d’occasion pour un forfait de 31. 0.105 fr/litre.300 : 6 sacs de 50 kg à 5.000 fr. amortissement des équipements de sécurité en six ( 6 ) mois. valeur d’achat. 0. Visite technique annuelle = 38.250 kg/m3 : ( 19.400 fr/le sac .800 m3 de gravier à 27. 1 casque. Fil d’attache : 8 rouleaux à 6000 fr/l’unité. Entretien annuel du véhicule = 22.450 m3 de sable à 6.000 fr/m3 .450 m3 de sable à 6.105 fr/litre. 0.300 kg/m3 : ( 26. 75 litres d’eau/m3 à 0.250 : 5 sacs de 50 kg à 5.800 m3 de gravier à 27. Béton B. Assurance annuelle = 75. valeur d’achat.000 fr/m3 .800 m3 de gravier à 27.

L’amortissement est linéaire.00 ) villas identiques.2 % du Déboursé total.000 fr/l’ensemble Frais de bureautique : Papeterie et documentation = 27. Personnel de chantier ( non sur les ouvrages ) : 1 chauffeur pour le chef d’entreprise ( conducteur de travaux ) payé à 250 fr/heure. Téléphone : 48.600 fr/mois. électricité : 23. TVA = 18 % du montant hors taxe des travaux. Frais de siège : Eau.500 fr Personnel d’encadrement : 1 conducteur de travaux ( chef d’entreprise ) payé à 550 fr/heure. La durée d’une journée de travail correspond à 8 heures et un mois correspond à 21 jours ouvrables. 83 . 1 gardien de chantier payé à 176 fr/heure. Bénéfice et aléas : 13. 1 pointeur pour le suivi du personnel ( salaire du pointeur 250 fr/h ). Noter bien : Tous les coûts sont en francs cfa.000 fr/mois Les frais d’étude pour l’exécution des plans et notes de calcul : ( forfait ) = 45.Ouvrages sous – traités : Frais de Transport de la bétonnière sur le chantier par camion : 34. L’ensemble des travaux porte sur un lot de dix (10.400 fr/mois.

4 Total équipe béton = 234.24 7.92 43.15 0.080 1.800 0.81 m3 par villa.00 villas : Prix N° Désignation Quantité Quantité Durée de réalisation pour 1 villa pour 10 villas ( en jours de production ) 1-1 Semelles continues en béton armé dosé à 350 kg/m3 4.520 Manœuvres 4 176 x 8 9.8 = 7. volume = 3.70 j 7.410 m3 par villa. 1-4 ) ( 6.610 m3 36.52 j 42.10 m3 36.64 j 1-3 Murs de fondations sur semelle et brêche 3.6 Maçons 2 376 x 8 9.5 point ) 1-4 : Béton de propreté sous semelles .5 point ) B°) Estimation de la durée de réalisation des ouvrages pour les 10.10 m3 8.800 Ferrailleurs 2 350 x 8 9.52 j 31.604.610 m3 par villa.8 = 0.343.10 : 4.70 j 9.6 0.584 7. ( 1. Ouagadougou. 1-2 .574.310 m3 3.52 j 30.10 : 4.227.52 j 45.814.48 7. ( 1.221.70 j C°) Coût de la main d’œuvre des ouvrages : Main d’œuvre des équipes Salaire F/H Prix 1-1 Prix 1-2 Prix 1-3 Prix 1-4 Désignation quantité Francs/heure durée coût durée coût durée coût durée coût Equipe béton : Chef d’équipe 1 531 x 8 9. ( 1.52 j 1-4 Béton de propreté sous semelles 0.850.20 j 36.10 : 4. 1-3 .64 j 3.44 191.10 m3 3. volume = 0. volume = 0.72 7.410 m3 44.96 1.5 point ) 1-3 : Murs de fondations sur semelle et brêche .5 point ) 1-2 : Une bêche en bordure de terrasse de section 0.20 j 1-2 Une bêche en bordure de terrasse de section 0.20 j 55.4 0.52 j 42.347. ( 1.520 0.240.20 j 51.64 j 3.64 j 3.20 84 .70 j 6.310 m3 par villa.944.81 m3 8.352.70 j 9.729.10 : 4.20 j 39. le 16/12/02 CORRECTION DE L’EXAMEN « METRE ET ETUDES DE PRIX » ( Examen de rattrapage 2ème Année ( 27ème Promotion ) du 13/12/02 ) A°) Détermination de l’avant – métré des ouvrages ci – après : ( 1-1 .70 j 10.563.081.8 = 9.2 0.25x0.64 j 2.64 j 2.15 .32 1.560 7.0 points ) 1-1: Semelles continues en béton armé dosé à 350 kg/m3 : volume = 4.2 16.64 1.8 = 1.317.2 Coffreurs 2 250 x 8 9.718.10 m3 44.20 j 51.112 1.25x0.

900.70 j 5.959.225.915 3.244 ouvrages = Heures supplémentaires Equipe béton : Chef d’équipe 1 531 x 0.673.20 j 25.52 j 21.802.8 Total main d’œuvre des 288.187 Heures supplémentaires Equipe bétonnière : Responsable pour le manoeuvrage Manœuvres Total équipe bétonnière = 1 376 x 0.915 3.8 3.48 9.20 j 27.64 j 1.12 7.6 0.620.8 235.059 23.727.915 292.40 53.50 1486.907.187 3.787.16 1.044.2 Total équipe bétonnière = 53.64 j 1.70 j 4.53 622.113. Equipe bétonnière : Responsable pour le 1 376 x 8 9.915 3.593.équipe béton = 3.25 04h 752 04h 752 04h 752 04h 752 Coffreurs 2 250 x 0.580.925.25 04h 704 04h 704 04h 704 04h 704 Total frais heures sup.25 04h 500 04h 500 04h 500 04h 500 Ferrailleurs 2 350 x 0.52 j 22.159 Prime de rendement : 2.6 manoeuvrage Manœuvres 2 176 x 8 9.526.6 % du salaire 7.2 0.25 04h 376 04h 376 04h 376 04h 376 Total des frais heures supplémentaires = 2 176 x 0.32 1.187 3.144 20.25 04h 700 04h 700 04h 700 04h 700 Manœuvres 4 176 x 0.796.4 57.176.36 43.25 04h 352 04h 352 04h 352 04h 352 728 728 728 728 Coût total de la main d’œuvre = 3.441.24 7.187 3.8 239.955 6.13 85 .25 04h 531 04h 531 04h 531 04h 531 Maçons 2 376 x 0.

280 0.800.555.61 97. Amortissement annuel = 5.800.20j 61.51 413.800.5% x 5. 1 mètre x 8000fr .555.846. = 5.667 f . 1 arrache – clous x 1600fr .20j 77. Amortissement mensuel = 80.836 3.70 11.64j 4.60 : 21 jours/mois 3. 1 pelle x 3600fr . 1 marteau x 1950fr .70j 6. 1 niveau x 1560fr .000 21 21 21 21 = 493.Prime de panier : 600f/personne.33 41. D-2 : ( gros matériel ) 1 bétonnière : Valeur d’achat de la bétonnière ( V.555.424 480f/personne.700 f 2 ferrailleurs : 2 x ( 1 tenaille x 2500fr .243.275 5.52 j 28.083.3 bétonnière : 08.280 Indemnité de transport : 14 480f/jour 9.04 7.560 f Matériel affecté à l’Equipe bétonnière : 1 responsable pour le manoeuvrage : néant 1 manœuvre : néant Coût du petit matériel de l’équipe béton et bétonnière : 185.836 3.000 fr TTC ) amortissement en 6 ans.jour 14 600f/Jour 9.083.2 0.860.455.000/6 = 966.020 f 2 coffreurs : 2 x ( 1 tenaille x 2500fr .300.083.667/12 = 80.291.521. Amortissement mensuel : 966.100 f. 1 tuyau d’arrosage x 9000fr ) = 29. 1 récipient x 980fr ) = 46.33 41. 1 équerre x 1500fr . 1 jeu de 3 clés à griffe à 960 f/pièce . 1 tarloche x 450fr ) = 9. 1 petite pince coupante x 35. 1 règle x 9000fr .000f/pièce ) = 80.5% du salaire 65.824 0.64j 5.70 14.760 f 4 manœuvres : 2 x ( 1 brouette x 18700 .33 41.836 3.650.168 1.083.4 1.534.72 1.60 f .20j 35.jour Charges patronales : 22.000 soit mensuel égale à : = = = = 86 .874.836 Amortissement suivant les ouvrages : 9. 1 scie x 3800 ) = 19.A.060 f 2 maçons : 2 x ( 1 truelle x 2500fr .376 7.713.64j 2.52 j 63.60 f Amortissement journalier = 80.315 12.8 7.955 53.2 Frais d’entretien annuel de la 41.469.81 39.77 Déboursé main d’œuvre = 504.210 D °) Coût du Matériel : D-1 : ( petit matériel ) : Matériel affecté à l’Equipe béton : 1 chef d’équipe : ( 1 niveau x 1560fr .390.52j 50.

493.000 : 12 =41.083,33 f/mois 1956,35 1956,35 1956,35 1956,35
Coût d’entretien suivant les ouvrages 9,20j 17.998,42 0,64j 1.252,06 7,52j 14.711,75 1,70j 3.325,79
Frais réparation panne moteur :
(12,35% x 5.800.000) : ( 12 x 21 ) = 2.842,46 2.842,46 2.842,46 2.842,46
Coût réparation suivant les ouvrages 9,20j 26.150,63 0,64j 1.819 7,52j 21.375,3 1,70j 4.832,2
Frais de consommation de carburant
12 litres/jour à 325f/litre(=3900f/jour)
soit suivant les ouvrages : 9,20j 35.880 0,64j 2.496 7,52j 29.328 1,70j 6.630
Coût d’utilisation de la bétonnière : 115.320,25 f 8.022 f 94.261,77 f 21.309,19 f

1 pick – up 4x4 bâché pour le transport des fournitures de chantier :
Valeur d’achat du véhicule ( Valeur d’achat d’occasion = 6.500.000 fr TTC ) amortissement en 4 ans,
Amortissement annuel = 6.500.000 : 4 = 1.625.000 f ; Amortissement mensuel : 1.625.000/12 = 135.416,67 f

Amortissement mensuel =135.416,67 f
Amortissement journalier
= 135.416,67 : 21 jours/mois 6.448,41 6.448,41 6.448,41 6.448,41
Amortissement suivant les ouvrages : 9,20j 59.325,40 0,64j 4.127 7,52 j 48.492 1,70j 10.962,30
Frais d’entretien annuel de la 121.875 121.875 121.875 121.875
bétonnière : 22,5% x 6.500.000 21 21 21 21
= 1.462.500 soit mensuel égale à : = = = =
1.462.500 : 12 = 121.875 f/mois 5.803,6 5.803,6 5.803,6 5.803,6
Coût d’entretien suivant les ouvrages 9,20j 53.393 0,64j 3.714,30 7,52j 43.643 1,70j 9.866,07
Frais d’assurance :
75.000 : ( 12 x 21 ) = 297,62 f 297,62 297,62 297,62 297,62
Frais d’assurance suivant 9,20j 2.738 0,64j 190,5 7,52j 2.238 1,70j 505,95
ouvrages
Frais de visite technique : 151 151 151 151
38.000 (12 x 21 ) = 151 f
soit suivant les ouvrages : 9,20j 1.389,20 0,64j 96,64 7,52j 1.135,52 1,70j 256,7

Frais de consommation de carburant :

87

32 litres/jour x 325 f/litre= 10.400 f/j 95.680 6.656 78.208 17.680
Coût d’utilisation du véhicule : 212.525,6 f 14.784,44 f 173.716,52 f 39.271 f

E °) Coûts des Matériaux et fournitures diverses :
Evaluation des aciers pour béton :

Désignation des fournitures utilisées quantité P. unitaire Prix 1-1 Prix 1-2 Prix 1-3 Prix 1-4
Acier pour Béton B.350 kg/m3 soit 31 kg/m3 1.548 f/kg 44,10 x 31 x
1548 =
2.116.271 f
Acier pour Béton B.300 kg/m3 soit 26,4 kg/m3 1.548 f/kg 3,10 x 26,4 x
1.548 =
126.688,32 f
Acier pour Béton B.250 kg/m3 soit 19,5 kg/m3 1.548 f/kg 36,10 x 19,5 x 1.548
= 1.089.715 f

Désignation des fournitures quantité P. unitaire Prix 1-1 Prix 1-2 Prix 1-3 Prix 1-4
utilisées
Fil d’attache en rouleaux : 8 rouleaux 6.000 f/un 48.000 f 48.000 f 48.000 f 48.000 f
Pointes de coffrage : 12 kg 1.000 f/kg 12.000 f 12.000 f 12.000 f 12.000 f

88

Serre-joints pour coffrage 28 unités 16.800 f/un 470.400 f 470.400 f 470.400 f 470.400 f
Equipement individuel de 9,20 j x 0,64 j x 7.222,22 7,52 j x 7.222,22= 1,70 j x 7.222,22 =
sécurité 7.222,22 = = 4.622,22 f 54.311,11 f 12.278 f
65.0000 f/personne soit 65.000 x 14= 66.444,44 f
910.000f amortis en 6
mois :151.666,67 f/mois soit :
7.222,22 f/Jour
Bois de coffrage achat 31.500 f 31.500 f 31.500 f 31.500 f
d’occasion
Ouvrages sous – traités : 34.500 f 34.500 f 34.500 f 34.500 f
Transport de la bétonnière sur
chantier

Coût de composition des bétons :

Désignation des fournitures utilisées q P. unitaire Prix 1-1 Prix 1-2 Prix 1-3 Prix 1-4
Ciment en sacs de 50 kg 5.400 f/un 7x44,1x5.400 = 6x3,1x5.400 = 5x36,1x5.400 = 3x8,1x5.400 =
1.666.980 f 100.440 f 974.700 f 131.220 f
Gravier ( 800 l/m3 ) 27000 f/m3 0,8x44,1x27.000 = 0,8x3,1x27.000= 0,8x36,1x27.000 0,8x8,1x27.000 =
952.560 f 66.960 f = 779.760 f 174.960 f
Sable ( 450 L/m3 ) 6.000 f/m3 0,45x44,1x6.000 = 0,45x3,1x6.000 = 0,45x36,1x6.000 0,45x8,1x6.000 =
119.070 f 8.370 f = 97.470 f 21.870 f
Eau pour mélange du béton(75 0,105 f/litre 75x44,1x0,105 = 347,3 f 75x3,1x0,105=24,4 f 75x36,1x0,105= 75x8,1x0,105 = 64 f
l/m3) 284,3 f
Coût de composition des 2.738.957,3 175.794,4 1.852.214,3 328.114
bétons

89

19 f G °) Coût du Personnel d’encadrement et Personnel de chantier ( non sur les ouvrages ) : Conducteur de travaux ( chef d’entreprise ) 550 f/H 1 9.32 f 1.962.81 39.20j 18.61 97. 185.738.100 f.31 f 1.000 f 48.852.3 328.500 f 31.400 250 f/h.19 f bétonnière Coût d’utilisation du véhicule 212. 185.400 1.64j 1.114 bétons Ouvrages sous – traités 34.500 f Déboursé sec total 6.715 f béton Fil d’attache en rouleaux 48.000 f/jour 90 .400 f/jour Pointeur pour suivi du personnel 1 9.650.500 f d’occasion Coût de composition des 2.278 f sécurité Bois de coffrage achat 31.089.500 f 34.44 f 173.311.279.480 0.500 f 31.52j 15.4 f 1.794.243.51 413.70j 3.500 f 34. 185.400 f 470.52j 33.22 54.816 7.000 f Pointes de coffrage 12.400 f 470.400 f Equipement individuel de 66.77 f 21.70j 7.F°) Calcul du Déboursé total : Désignation des Postes d’évaluation Prix 1-1 Prix 1-2 Prix 1-3 Prix 1-4 Déboursé main d’œuvre 504.11 f 12.000 f/jour Chauffeur du chef d’entreprise 1 18.89 f 4.20j 40.214.400 250 f/h soit : 250x8= 2.022 f 94.6 f 14.52 f 39.44 f 4.000 f 12.100 f.488.4 1.400 0.682.25 f 8.444.280 15. Coût d’utilisation de la 115.000 f Serre-joints pour coffrage 470.500 f 31.261.000 f 48.64j 2.116.3 175.469.400 f 470.210 Coût du petit matériel des équipes 185.000 f 12.100 f.040 1.500 f 34.320.000 f 12.535.088 1.271 f Evaluation des aciers pour 2.280 7. soit : 250x8= 2.061.784.716.151.271 f 126.000 f 48.040 3.100 f.622.480 soit 550x8=4.309.458.525.957.688.

6 + 11.64j 713.233.114.031.000 f/mois 1 9.19 f : Prix de vente hors taxe x (1+0.1% 0.379.400 :21= 1.488.160 soit 16% ( 6.658 f I°) Calcul du coefficient d’adjudication et du prix de vente hors taxe ( P.090.682.092 0.10 ) ( 1.314.251.64j 901.52j 10.886.458.000 : 21= 2.89 = 0.388.31 f : ( 1.115.458.6 f + ( 6.63 f+ 862.52j 9. soit : 176x8= 1.315 1+k ) f f 91 .393.813 f 51.400 f/mois Soit : 23.2 Soit : 48.16 f 16.16 + ( 16.52j 8.684.388.2 0.962.279.155 151.3 f/jour Total frais de siège : 63.5 4.155)= 171.5 151.234.883.408 f/jour Coût du personnel 90.5% 1.000 f/l’ensemble : 21= 2.6 0.962.2 588.813 + 51.154 déboursé total = soit 15.V.20j 21.684.141)=423.19 = 0.43 0.52 16.151.918 Coefficient d’adjudication k ( 90.061.09 f 11.6 f 6.70j 1.43 1.4 = 0.4 3.3 Téléphone : 48.4 f :44.5 168.151.12 f 73.665 = 143.) : Désignation des Postes d’évaluation Prix 1-1 Prix 1-2 Prix 1-3 Prix 1-4 Bénéfice et aléas 13.141 4.673.64j 1.70j 3.569.6 176 f/h.953.2% du déboursé 862.600 : 21= 1.52j 17.894.31 27.535.583 168.277.233. électricité : 23.1) ( déboursé sec total : quantité ) x ( x(1+0.70j 2.5 3.371.167.143 7.4% soit 14.682.20j 10.2 ) / 83 ) / 1.918 ) / généraux + bénéfice et aléas )/ ) / 6.061.63 f 4.6 f d’encadrement H°) Frais de siège : Eau.658 + K= (frais de chantier + frais 63.12 7.286 f/jour Frais d’études pour plans et calcul 1 19.16) 8.1) x (1+0.643 45.72 1.277.09+588.154)=182.463 7.569.756.488.673.190.70j 2.15 7.T.16 1.280 f x(1+0.279.090.20j 12.20j 12. H .54 1.940.12 + ( 73.143 f/jour Frais de bureautique 27.716 1.31 = soit 15.64j 841.600 f/mois 1 9.89 f : ( 4.535.3 f/jour 1 9.756.Gardien de chantier 1 9.1) 36.588.940.

ferrailleur : 250 f/h.808 1.799 rectangulaire 1.072 canal rectangulaire Total des Bétons dosés à 350 kg/m3 M3 4. le 12/05/04 Examen « ETUDES DE PRIX » ( 28ème Promotion ) Devis estimatif et quantitatif des ouvrages : N° du poste du devis Désignation des ouvrages unité Quantité 1. 1 coffreur . 1 maçon : 376 f/h. 92 .7.b Béton armé dosé à 350 kg/m3 de ciment pour exécution des bajoyeurs du M3 0.a Béton armé dosé à 350 kg/m3 de ciment pour exécution des parois du canal M3 0.5 Béton armé dosé à 350 kg/m3 de ciment pour exécution des massifs porteurs M3 2.676 rectangulaire 1. 2 manœuvres : 176 f/h par personne.6 Béton armé dosé à 350 kg/m3 de ciment pour exécution du radier du canal M3 0. Ouagadougou.00 points ) Composition des équipes : Equipe béton : 1 chef d’équipe : 531 f/h.355 Travail demandé : Calculer le prix unitaire des ouvrages en béton dosé à 350 kg/m3 ( 14.7.

1 règle x 9000fr .000 fr . 1 niveau x 1560fr . 1 tarloche x 450fr ). Réparation annuelle de la panne moteur = 2.000 fr . Matériel de chantier : ( gros matériel ) 1 bétonnière : Valeur d’achat de la bétonnière ( V.35 % . Charges patronales : 12. 1 maçon : 1 x ( 1 truelle x 2500fr .L’ensemble de l’équipe béton devra effectuer 4. 1 scie x 3800 . 1 coffreur : 1 x ( 1 tenaille x 2500fr . 1 arrache – clous x 1600fr . consommation=5l/j et entretien et lubrification 10. 10 serre – jointsx7.5% de la valeur d’achat Equipement individuel de sécurité : ( 1 paire de chaussures de sécurité.000 fr/par personne . Matériel de chantier : ( petit matériel ) Equipe béton : 1 chef d’équipe : ( 1 niveau x 1560fr . 93 . Entretien annuel de la bétonnière = 12.5 % du salaire de base. jour. Prime de rendement : 3. 1 équerre x 1500fr . amortissement des équipements de sécurité en six ( 6 ) mois.5 % du salaire. 1 tuyau d’arrosage x 9000fr ). 1 manœuvre : 176 f/h Rendement de la bétonnière et de l’équipe béton : 6 m3/ jour. Indemnité de transport : 480 f/personne . 1 récipient x 980fr ). Prime de panier : 600 f /personne . valeur d’achat. 1 pelle x 3600fr .A.500 fr ). 1 casque.00 heures supplémentaires le dimanche. Equipe bétonnière : 1 responsable pour la manipulation : 1 vibreur amortissement en 1 an . pour rattraper le retard occasionné sur le planning par l’équipe bétonnière ( bétonnière en panne pendant 1 journée ). jour. 1 mètre x 8000fr .000 fr TTC ) amortissement en 5 ans. Equipe bétonnière : 1 responsable pour la manipulation de la bétonnière : 376 f/h. 2 manœuvres : 2 x ( 1 brouettex22.800. = 5. 1 marteau x 1950fr .5 % . 1 paire de gants et une combinaison ) soit 65. valeur d’achat 175. valeur d’achat.

5 % .000 fr/m3 .548 f/kg ).000 fr/m3 . Ouvrages sous – traités : Bois de coffrage ( pour le coulage des bétons ) en location pour un forfait mensuel de 65.000 fr TTC ). Entretien annuel du véhicule = 12. 1 gardien de chantier payé à 176 fr/heure.000 fr. valeur d’achat.800 m3 de gravier à 27.450 m3 de sable à 6. 0.500.000 fr/mois 94 . Fil d’attache : 4 rouleaux à 6000 fr/l’unité. Pointes : 7 kg à 1000fr/kg.5% de la masse salariale Frais de siège : Eau.35O kg/m3 armé de 16.000 fr/mois. Le conducteur de travaux et le chauffeur puis le gardien sont pris en charge par les charges patronales au titre de 12. 0.105 fr/litre. 1 pick – up 4x4 bâché pour le transport des fournitures de chantier : Valeur d’achat du véhicule ( achat d’occasion par l’entreprise = 6.400 fr/le sac . Consommation carburant = 8 litres par jour à 450 f/litre L’entretien annuel et lubrification y compris la réparation de la panne sont amortis dans l’année. 75 litres d’eau/m3 à 0. électricité. amortissement en 4 ans. Matériaux et fournitures diverses : Equipe béton : Acier pour béton B. téléphone = 48.350 : 7 sacs de 50 kg à 5. Personnel de chantier ( non sur les ouvrages ) : 1 chauffeur pour le chef d’entreprise ( conducteur de travaux ) payé à 250 fr/heure. Visite technique annuelle = 38. Consommation 32 litres par jour à 450 f/litre ( Le véhicule servira au transport des agrégats pour le béton et le transport des carreaux ). Assurance annuelle = 75.5 kg/m3 à 9.000 fr. Personnel d’encadrement : 1 conducteur de travaux ( chef d’entreprise ) payé à 550 fr/heure. Béton B.

Bénéfice et aléas : 15. L’amortissement est linéaire. TVA = 18 % du montant hors taxe des travaux. La durée d’une journée de travail correspond à 8 heures et un mois correspond à 21 jours ouvrables. Frais de bureautique : Papeterie et documentation = 27.600 fr/mois. Faites une analyse sur l’éthique en milieu professionnelle relatif à l’éthique de conviction et quel en est l’impact dans une carrière professionnelle ? ( 3 pts) 95 . Quel est le prix de vente HT ? ( 14 pts ) Quel est le montant des travaux TTC ? ( 3 pts ) Noter bien : Tous les coûts sont en francs cfa.5 % .