Vous êtes sur la page 1sur 31
Information Comptable L’impact de la comptabilisation des stocks sur le bilan et le résultat de

Information Comptable

L’impact de la comptabilisation des stocks sur le bilan et le résultat de l’entreprise :

le champagne et le pétrole ?

(LVMH, Total)

Anja HELLWIG-GAUCHERON Christophe LEROY Jean-Yves PIERRE

Lorin TARTARI

23 Octobre 2017

et le pétrole ? (LVMH, Total) Anja HELLWIG-GAUCHERON Christophe LEROY Jean-Yves PIERRE Lorin TARTARI 23 Octobre
Sommaire : ❑ Définitions ❑ Comptabilisation des stocks ❑ Impact sur le bilan et le

Sommaire:

Définitions

Comptabilisation des stocks

Impact sur le bilan et le résultat

Valorisation des stocks

LVMH - Champagne

TOTAL - Pétrole

Conclusion

Définition : Le stock est considéré comme un ensemble de biens destiné à être vendu

Définition :

Le stock est considéré comme un ensemble de biens destiné à être vendu ou à être consommé dans le cadre de l’activité courante de l’entreprise

Différents types de stocks :

Marchandises

Matières premières

En cours de production

Produits finis

Différents types de stocks : ● Marchandises ● Matières premières ● En cours de production ●
❑ La comptabilisation des stocks Deux opérations sont comptabilisées: 1) Au moment de l’achat :

La comptabilisation des stocks

Deux opérations sont comptabilisées:

1) Au moment de l’achat:

- l’augmentation de dette générée par l’achat

- l’entrée en stock de la marchandise / matières premières

Pas d’impact sur le bilan au moment de l’achat.

❑ La comptabilisation des stocks 2) Au moment de la vente: - l’augmentation de créance

La comptabilisation des stocks

2) Au moment de la vente:

- l’augmentation de créance générée par la vente

- la sortie de stock de la marchandise / matières premières

L'opération achat-vente apparaît au moment de la vente sur le résultat

La logique de ces écritures de stock est donc :

- dans un premier temps de supprimer le stock initial

- dans un second temps d’inscrire la valeur du stock à la clôture de l’exercice.

de supprimer le stock initial - dans un second temps d’inscrire la valeur du stock à
❑ L’impact de la comptabilisation des stocks sur le bilan et le résultat Les écritures

L’impact de la comptabilisation des stocks sur le bilan et le résultat

Les écritures de stock impactent:

1) Le bilan en raison du montant du stock inscrit à l’actif courant et le BFR

BFR = actif courant (stocks + créances clients) passif courant (dettes fournisseurs + dettes courts terme) BFR: DPD(délai de paiement défavorable)-DPF(délai de paiement favorable)

1)

Le compte de résultat en fonction de la variation du stock entre deux exercices:

Variation des Stocks = Stock Initial - Stock Final

si variation des stocks > 0 alors Stock initial > Stock final, il y a charge en plus si variation des stocks < 0 alors Stock initial < Stock final, il y a charge en moins.

il y a charge en plus si variation des stocks < 0 alors Stock initial <
Valorisation et Comptabilisation des stocks ❑ Valorisation La valorisation des stocks a un impact direct

Valorisation et Comptabilisation des stocks

Valorisation

La valorisation des stocks a un impact direct sur le résultat de l'exercice . 2 principes pour s'assurer du fait :

le principe de cohérence le principe de prudence

Méthodologie

Identification des coûts :

Eléments non fongibles

Bien ou services aux fins de projet spécifique

Cout Unitaire Moyen Pondéré CUMP ou CMP :

Calcul périodique ou à chaque livraison

Coût de chaque élément

CUMP = Valeur totale / Quantité totale

Premier entré, premier sorti

; PEPS ou FIFO :

Eléments entrés en stocks les premiers seront les premiers vendus

◆ Les produits les plus récents restent en stock
◆ Les produits les plus récents restent en stock
❑ Valorisation des stocks ➔ Dernier entré premier sorti, DEPS ou LIFO : C'est notamment

Valorisation des stocks

Dernier entré premier sorti, DEPS ou LIFO :

C'est notamment le cas du vin ➔ La méthode de la valeur de remplacement, NIFO
C'est notamment le cas du vin
➔ La méthode de la valeur de remplacement, NIFO :
les tarifs de la facture la plus récente ;
le prix du marché ;
le cours du jour.

Cette méthode est plus rare et ne s'adresse qu'à un certain type de marchandises :

ou de certains fromages. En effet, ces produits acquièrent de la valeur avec le temps.

ces produits acquièrent de la valeur avec le temps . peut également être mise en place

peut également être mise en place en cas de changement brutal du coût de la matière première ou des marchandises.

La valorisation des stocks par la méthode de la valeur de remplacement peut être comparée à de la spéculation. En effet, pour déterminer les valeurs d'un stock, l'entreprise va se baser sur :

à de la spéculation . En effet, pour déterminer les valeurs d'un stock, l'entreprise va se
Evaluation des stocks ❑ Les stocks doivent être évalués au coût historique ou à la

Evaluation des stocks

Les stocks doivent être évalués au coût historique ou à la valeur de réalisation nette

Quelle que soit la méthode de comptabilisation retenue, les stocks doivent faire l'objet d'un inventaire physique au moins une fois par an.

Le coût historique :

est le montant de liquidités versé ou d'équivalent de liquidités ou la juste valeur de toute autre contrepartie donnée ou qu'il aurait fallu donner pour s'approprier un bien au moment de son acquisition ou de sa production.

Valeur Nette de réalisation :

est le prix de vente estimé réalisable dans des conditions normales de vente, diminué des coûts estimés nécessaires

pour achever le bien et réaliser la vente.

estimation de la valeur

éléments probants, fiables, disponibles

à la date des estimations

tenant compte des fluctuations des prix et du but des stocks

Groupe LVMH Les Champagnes
Groupe LVMH Les Champagnes
Groupe LVMH Les Champagnes

Groupe LVMH

Les Champagnes

Groupe LVMH Les Champagnes
Groupe LVMH Les Champagnes
Groupe LVMH Les Champagnes
Groupe LVMH Les Champagnes
Notions de stocks viticoles Élaboration du vin de Champagne Au 31 décembre 2016 ✓ Matières

Notions de stocks viticoles

Élaboration du vin de Champagne
Élaboration du vin de Champagne

Au 31 décembre 2016

Matières premières : stocks de vin

:

en

cuve

(en

attente

de

tirage)

équivalent

de

83 millions de

bouteilles.

Produits finis : stock de bouteilles :

208 millions de bouteilles en stock, soit 3,2 années de vente.

bouteilles. ✓ Produits finis : stock de bouteilles : 208 millions de bouteilles en stock, soit
Comptabilisation des stocks Principe Selon normes et interprétations IAS/IFRS Compte tenu du processus de vieillissement

Comptabilisation des stocks

Principe

Selon normes et interprétations IAS/IFRS

Compte tenu du processus de vieillissement nécessaire au champagne, la durée de détention de ces stocks est le plus

souvent > 1 an. Mais ces stocks restent classés en actifs courants conformément à l’usage de la profession.

Le vin de champagne

(avant mise en bouteille)

Les stocks externes (80%) sont comptabilisés à leur prix de revient hors frais financiers.

Les stocks de vins de champagne produits par le Groupe (20%) sont évalués sur la base de la valeur de marché de la

vendange correspondante. Les mouvements de stocks sont valorisés selon les métiers, au coût moyen pondéré ou par la méthode « Premier entré- premier sorti » (FIFO).

Les bouteilles de Champagne

Estimation à valeur de marché

Pas de vraiment de dépréciation sur les champagnes Stock réel individuel

de Champagne Estimation à valeur de marché Pas de vraiment de dépréciation sur les champagnes Stock
Visualisation comptabilisation des stocks Vin « externe » 80% Coût de revient : Raisins extérieurs

Visualisation comptabilisation des stocks

Vin « externe » 80%

Coût de revient :

Raisins extérieurs + coût de production

de revient : Raisins extérieurs + coût de production Jusqu’à la date de vendange, l’évaluation des

Jusqu’à la date de vendange, l’évaluation des raisins est comptabilisée au prorata temporis et se

fait sur l’estimation du rendement et du prix marché.

Bouteilles de

champagne Estimation prudente mais selon valeur de marché

Vin « en propre » 20% Valeur de marché du raisin + coût de production
Vin « en propre » 20%
Valeur de marché du
raisin + coût de
production
prudente mais selon valeur de marché Vin « en propre » 20% Valeur de marché du
prudente mais selon valeur de marché Vin « en propre » 20% Valeur de marché du
prudente mais selon valeur de marché Vin « en propre » 20% Valeur de marché du
Impacts sur les comptes consolidés Stocks et en-cours

Impacts sur les comptes consolidés

Stocks et en-cours

Impacts sur les comptes consolidés Stocks et en-cours
Impacts sur les comptes consolidés Stocks et en-cours
Impacts sur le Bilan consolidé
Impacts sur le Bilan consolidé

Impacts sur le BFR et la trésorerie

Impacts sur le BFR et la trésorerie Variation de trésorerie consolidée
Variation de trésorerie consolidée
Variation de trésorerie consolidée
CONCLUSION - LVMH Le stock de Champagne est spécifique (durée longue > 2 ans), Estimation

CONCLUSION - LVMH

Le stock de Champagne est spécifique (durée longue > 2 ans),

Estimation du stock à la juste valeur, il existe un marché réel,

Besoin de trésorerie très élevé, comparable d’une année sur l’autre,

Le lent écoulement des stocks permet de modifier sa stratégie en cas d’évolution

importante du prix de marché car :

Une perte potentielle sur le stock n’est comptabilisée que progressivement chaque année, Approche prudente sur la valorisation (une moyenne de 3 ans en volume mais 1 an de CA), Possibilité d’adapter son approche commerciale en étudiant la concurrence (Vranken- Pommery / Pernod Ricard) car cette activité reste le monopole de quelques sociétés.

Groupe TOTAL Le Pétrole

Groupe TOTAL

Le Pétrole

Groupe TOTAL Le Pétrole
❏ Activités dans tous les secteurs de l’industrie pétrolière et gazière : • Amont (exploration,

Activités dans tous les secteurs de l’industrie pétrolière et gazière :

Amont

(exploration, développement et production d’hydrocarbures)

Aval

(raffinage, pétrochimie, chimie de spécialités, trading et transport

maritime de pétrole brut et de produits pétroliers, distribution)

Autres secteurs :

énergies renouvelables et production d’électricité

Secteurs d’activités avec une grande volatilité des prix dûs aux influences politiques, économiques, géographiques, militaires voire météorologiques

Délai de rotation n’excède pas deux mois en moyenne (produits pétroliers)

❏
Le coût des stocks
Le coût des stocks

Pétrole brut

Coûts des matières premières

Coûts de réception

Produits raffinés

Coût du pétrole brut

Coûts de productions

Allocations de coûts indirects de production

Produits chimiques et autres produits raffinés

Coûts des matières premières

Coûts de main d’œuvre directe

Allocations de coûts indirects de production

Les principes comptables Selon normes et interprétations IAS/IFRS ❏ Amont : IFRS 6 - Prospection

Les principes comptables

Les principes comptables Selon normes et interprétations IAS/IFRS ❏ Amont : IFRS 6 - Prospection et

Selon normes et interprétations IAS/IFRS

Amont : IFRS 6 - Prospection et évaluation de ressources minérales

Aval : IAS 2 Stocks

La valorisation des stocks:

au plus bas du prix de revient

à la valeur nette de réalisation

Produits pétroliers et pétrochimiques:

méthode FIFO (First In, First Out)

Les principes comptables Autres Stocks : ❏ méthode du Coût Moyen Pondéré (CMP) Stocks de

Les principes comptables

Autres Stocks :

Les principes comptables Autres Stocks : ❏ méthode du Coût Moyen Pondéré (CMP) Stocks de trading

méthode du Coût Moyen Pondéré (CMP)

Stocks de trading :

à leur juste valeur diminuée des coûts nécessaires à la vente

Exception :

Tient compte de l’augmentation de la valeur = > valeur de marché et non pas le prix de revient

BILAN CONSOLIDE au 31 décembre 2016 – (en M$) BFR = Stock + Créances CT

BILAN CONSOLIDE au 31 décembre 2016 (en M$)

BILAN CONSOLIDE au 31 décembre 2016 – (en M$) BFR = Stock + Créances CT +
BILAN CONSOLIDE au 31 décembre 2016 – (en M$) BFR = Stock + Créances CT +
BILAN CONSOLIDE au 31 décembre 2016 – (en M$) BFR = Stock + Créances CT +

BFR = Stock + Créances CT + Dettes CT = 2348 M$ = > Impacte les besoin de financement et donc la trésorerie

(en M$) BFR = Stock + Créances CT + Dettes CT = 2348 M$ = >
BILAN CONSOLIDE au 31 décembre 2016 – (en M$) ❏ Décomposition des stocks Dépréciation :

BILAN CONSOLIDE au 31 décembre 2016 (en M$)

BILAN CONSOLIDE au 31 décembre 2016 – (en M$) ❏ Décomposition des stocks Dépréciation : constatation/ajustement

Décomposition des stocks

31 décembre 2016 – (en M$) ❏ Décomposition des stocks Dépréciation : constatation/ajustement de perte de

Dépréciation : constatation/ajustement de perte de valeur

31 décembre 2016 – (en M$) ❏ Décomposition des stocks Dépréciation : constatation/ajustement de perte de
COMPTE DE RESULTAT au 31 décembre 2016 – (en M$) par secteur d’activité

COMPTE DE RESULTAT au 31 décembre 2016 (en M$) par secteur d’activité

COMPTE DE RESULTAT au 31 décembre 2016 – (en M$) par secteur d’activité
COMPTE DE RESULTAT au 31 décembre 2016 – (en M$) par secteur d’activité
COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE au 31 décembre 2016 – (en M$) Ajustement du résultat opérationnel

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE au 31 décembre 2016 (en M$)

Ajustement du résultat opérationnel

2016 – (en M$) Ajustement du résultat opérationnel Effet de stock: Différence du résultat obtenu par

Effet de stock:

Différence du résultat obtenu par méthode FIFO et celui de la méthode du coût de remplacement

CONCLUSION - TOTAL ❏ Stock = élément important du cycle d’exploitation =>charges en attente d’être

CONCLUSION - TOTAL

Stock = élément important du cycle d’exploitation =>charges en attente d’être consommées inscrit à l’actif du bilan

Qualité de gestion et suivi participe à minimiser le besoin de financement de

l’activité

Gestion des stocks enjeu majeur de la performance d’entreprise :

- coûts de stockage

- trésorerie mobilisée

❑ CONCLUSION GENERALE De manière général les stocks sont : ● Un enjeux pour l’entreprise

CONCLUSION GENERALE

De manière général les stocks sont :

● Un enjeux pour l’entreprise car impactant directement la trésorerie

A maîtriser à son maximum, même si la valorisation dépend fortement du contexte de l’entreprise

Sur le bilan = trésorerie

Sur le résultat = rentabilité de l'entreprise

Merci !

Merci !

Merci !