COMMUNICATION POLITIQUE

«On ne peut pas ne pas communiquer». Cette phrase de Paul Watzlawick membre de l'école du Palo Alto peut ici être reprise en apportant quelques modifications : «En Politique, on ne peut pas ne pas communiquer». La politique, à pour sens tout se qui se rapporte à la cité, au peuple. La communication, c'est le fait d'établir une relation avec autruit, de transmettre quelque chose à quelqu'un. La communication, c'est aussi l'ensemble des techniques permettant la diffusion d'un message auprès d'une audience plus ou moins vaste et hétérogène. C'est l'action pour quelqu'un, une entreprise, d'informer, de promouvoir son activité auprès du grand public, d'entretenir son image par tout procèdé médiatique. En politique, le préalable pour appliquer une politique, c'est d'être élu. Mais cela, ne suffit pas d'être élu sur un politique, des idées, pour pouvoir par la suite, l'appliquer (Chirac et Raffarin en 2002). Il existe donc deux niveaux de communication en politique : Une communication pour ce faire élire, et une communication pour pouvoir appliquer ce pour quoi on a été élu. De ce fait, on peu se demander qu'elle est l'utilisation, et l'importance de la communication dans la vie politique? Nous verons d'abord, l'évolution dans l'histoire de la communication politique, puis nous analyserons la synchronisation entre communication et politique, enfin nous étudierons des exemples concrets d'utilisation de la communication par des hommes politique comme M. Sarkozy et M. Strauss-Kahn.

I. Historique de l'évolution de la communication en Politique : A. La communication politique avant les grands médias de masse. - La communication politique est très ancienne, elle remonte jusqu’à la Grèce antique, déjà à cette époque les détenteurs de droit politique s’exerçaient, et préparaient soigneusement leur discours avant de passer devant un auditoire qui pouvait être très hostile, ce qui montre déjà l’importance de la communication politique dans les plus anciennes démocraties du monde. - Par la suite, dans la Rome antique, les empereurs, mais aussi les consuls, reprenaient et adaptaient les principes de la rhétorique Grec, pour convaincre et ne pas être déstabilisé face au peuple romain qui avait conscience qu’un discours n’avait aucun intérêt s’il n’était pas suivit d’actes, comme la très célèbre phrase « Panem et circenses » (du pain et des jeux). - Au moyen âge, et aussi pendant les croisades, la communication politique était présente, mais son seul intérêt était la diffusion massive de message de propagande par l’intermédiaire d’image. Martin Luther (un moine allemand qui à était l’initiateur du

protestantisme) disait que l’image est le livre de ceux qui ne savent pas lire, et cette propagande par l’image est largement favorisé par le développement des techniques de l’imprimerie. C’est aussi, à cette époque que le mot propagande va prend son sens politique, puisque le mot propagande du latin propagare signifie «reproduire», ce mot, pour les latins, n’avait aucun sens politique. - Mais c’est à partir de l’ancien régime, que la communication politique reprend de l’importance, même si dans une monarchie absolue la communication politique est très limitée, puisqu’il n’y a pas la nécessité a convaincre les sujets du roi, elle voit alors son importance dans la mise en scène de la symbolique royale, comme la diffusion de l’image du roi à travers son effigie frappé sur les pièces de monnaie, mais aussi les représentations du roi portant la couronne, le spectre et la main de justice. Mais aussi tout ce qui peut favoriser l’image de la royauté, c’est ainsi que la presse, qui y faisait ses débuts, est déjà sous le contrôle du roi qui l’utilise comme moyen de propagande officiel du pouvoir royal. - La communication politique réapparait, alors, très fortement avec la Révolution, moment de rupture où le principe du gouvernement aristocratique de l’élite disparait, et où les sujets deviennent des citoyens, ainsi ils peuvent savoir ce que leurs élus proposent et ce qu’ils font en leur nom. Maintenant c’est le peuple qui influe sur les décisions politique et donc il ne suffit pas de lui faire comprendre les informations qu’il reçoit, il faut maintenant le persuader de voter, de se mobiliser, d’où l’importance de la communication. Et la presse devient alors un moyen important pour cette communication politique. - A partir du XIXème siècle la communication politique commence a devenir très importante, surtout sous la 3ème République, où l’on pouvait voir les premières grandes campagnes présidentielles, où les candidats se déplaçait dans presque toutes les villes de France pour convaincre les électeurs, car à cette époque les hommes politique se déplaçaient principalement en train, puisque le réseau ferroviaire désservait beaucoup plus de villes qu’à l’heure actuel, mais ces déplacement était aussi le seul moyen de communication politique, à par la presse, puisque les grands moyens de communication de masse n’ont était inventé qu’au XXème siècle. Mais la fin du XIXème siècle va marquer un tournant majeur, c’est l’ère de la communication de masse qui commence, avec l’invention de la radio. B. La commuication Politique au XXème siècle Au début du XXème siècle, avec l’apparition de la radio, la politique dispose alors d’un moyen de communication qui n’avait jamais existé, puisque le seul moyen de communication politique était la presse, et contrairement à la radio, la presse ne peut pas s’adresser à de très vastes auditoires en même temps. Croyant en la grande puissance de la radio, les politiques prennent, très vite, le contrôle de toutes les infrastructures et moyens de diffusion. Et c’est ainsi que durant les 2 guerres mondiales, tout les états vont utilisaient tout les moyens de communication de l’époque comme le cinéma, la presse, les affiches, les tracts, et surtout la radio qui va jouer un rôle majeur dans la diffusion des idéologies, et des propagandes des différents camps, comme par exemple Radio Londres qui s’opposait à la

radio Allemande, ou encore l’appel du 18 juin du Général De Gaulle. Ce siècle va aussi voir la naissance de la télévision, qui va devenir l’un des grands médias de masse, et c’est à cette époque que la communication politique va véritablement être «institutionnalisé» grâce à la télévision et aux sondages, ce qui va profondément modifier l’acteur politique qui à déjà bien changé depuis l’agora grecque. A partir de là, la politique s’entoure de plus en plus de spécialiste en communication, ainsi que d’agence, ce qui va créer une espèce de marketing électoral et politique. La télévision suit à peu près le même chemin que la radio, les politiques voient en la télévision le moyen ultime dans la communication politique, ce qui engendre durant la guerre froide, par exemple, une utilisation massive de ce média pour la diffusion des propagandes soviétique et américaine. Mais la télévision ne reste pas qu’un moyen de communication, elle devient très vite un acteur dans la communication politique, en organisant des débat politique, en retransmettant des débats parlementaire, mais aussi en faisant l’actualité politique nationale et internationale. Ce qui donne à ce média un poids non négligeable dans le monde politique. Et depuis quelque années, un nouveau média entre dans la vie politique, ce nouveau média est bien sûr internet, qui fait aussi parti des grands médias de masse. Le XXème siècle va rendre la politique totalement dépendant de la communication politique et des médias de masse.

II.La Synchronisation : communication et politique:
A. Définition et étapes importantes de la synchronisation en politique. 
-

Pour commencer, une définition du terme de Synchronistion.

Se synchroniser, c’est donc adopter le mode de communication de l’autre, ou tout au moins s’en approcher. C'est en quelque sorte se brancher sur la même longeur d'onde que notre interlocuteur. - Cependant la synchronisation ne se fait pas de manière mécanique, il faut être élégant dans sa synchronisation comme dans toutes sa communication en général.
Se synchroniser, c’

- Il faudra développer notre sens de l’écoute notre sens de l’observation pour reproduire ce

que l’on entend et ce que l’on voit, mais aussi ce que l’on ressent. - La synchronisation politique c'est donc le fait, d'être au plus proche de l'autre, d'autrui. Etre au plus proche de ses préoccupations, de son mode fonctionnement. Ici, le problème est qu'il est déjà très difficile de se synchroniser simultanément sur deux

personnes, alors lorsqu'il s'agit de deux milions voir plus, cela deviens très compliqué. EX : Il est plus simple pour la CGT (confédération générale du travaile), ou le FO (force ouvrière) de se synchroniser avec un cheminot, ou un fonctionnaire que M. Fillon. Autres points : plus il y a de parti politique, plus il est facile pour chaque leader de se synchroniser sur ses électeurs. L'avantage de la multiplication des partis, c'est de pouvoir controler, «tenir ses troupes». L' inconvénient, c'est l'émiétement des personnes, ce qui créer une trop grande division et donc par conséquent, ne créer plus une majorité suffisante (Gauche en 2002). Caractéristiques importante de la communication politique :

La Kinésique (la science des gestes): la communication peut, en somme, être définie comme le système de comportement intégré, qui calibre, régularise, entretient et par là, rend possible les relations entre les hommes.

La façon de s'habiller : qui permet de se montrer au plus proche du peuple. Ex: Mitterand : lors d'une rencontre avec les cheminot avait porté une chemise ouvrière à carreaux.

La communication Verbale : Un bon communiquant, est une personne qui à un langage dit de «Caméléon». Il faut être au plus prés des gens, sans pour autant paraître ridicule. Il ne faut pas un écart trop important, au risque de perdre en naturel. Il faut un langage simple pour des gens simples, et un langage sophistiqué pour des gens sophistiqués. Difficulté des programmes politiques : Il s'agit de parler de ce qui précoccupe vraiment les gens. Le fait qu'un mot ou un idée soit sur le programme, cela ne permet pas la synchronisation. Il faut toujours parler de ses idées, pour faire une bonne communication. Cela pose souvent problème avec des gens de groupes d'intéret très différents. B. La synchronisation sur les états internes.

Etat Interne : ce que recent un individu, se sont ses sentiments. Notre interlocuteur est passionné: il vaut mieux avoir le langage, la gestuelle de quelqu’un de passionné pour mieux entrer en communication avec lui. Le langage de mon interlocuteur est calme et traduit un véritable calme intérieur,

j’aurais tendance à utiliser le même ton de voix calme et posé.

Il faut donc se fondre dans les mêmes conditions que nos interlocuteurs. Si une est personne malheureuse alors on adopte le même type de comportement. Ensuite, une fois les personnes installées dans une relation de confiance, on peu proposer une nouvelle vision. La communication est aujourd'hui au coeur de la vie politique, tant sur un plan nationale, qu'internationnale. Tous les jours, des chefs d'états s'adressent à leur électeurs. Tous les jours, des groupes de pression tentent d'influencer les gouvernements, ou la population (notamment en jouent sur leurs états internes). La communication est extrèmement présente lors des campagnes électorales, présidentielles, ou référendaires, très médiatisées aujourd'hui. La communication politique est donc un moteur d'adhésion et de gouvernance de l'opinion publique. Etat Interne volonté de créer de l'empathie. Communiquer en politique, c'est se dépasser pour donner vie à un projet, et de pouvoir le transmettre et le faire admettre au plus grand nombre de personnes.

Pour conclure :
La synchronisation est un excellent outil. A utiliser avec élégance pour rentrer en contact avec son interlocuteur. C’est une façon de lui montrer que nous sommes : du même bord, sur la même longueur d’onde, en parfaite communion, en phase avec lui, en parfaite harmonie…

C.Les Usages Politiques des médias
Les Politiques disposent de 4 moyens pour servir leurs stratégies de communication. - 2 formes d'action autoritaire. - 2 formes de logiques de négociation.

2 formes d'action autoritaire :
La Propagande : les régimes totalitaires du XXème siècle utilisent tous les supports d'information disponible pour conditionner les citoyens, les faires adhérer à des idéologies communes. Conception :simplification des idées, le mensonge, la défiguration et l'éxagération par exemple de l'adveraire, on « diabolise » l'ennemi que l'on a en face de nous. Ce type de communication est aussi souvent utilisé en temps de guerre (Irak) dans le but de rallier un maximum de citoyens.

La Censure : contrôler soigneusement le contenu des médias afin d'éviter que ne circulent des idées ou des informations contraires aux intêrets d'un régime. (La chaine de TV FOX News ou encore Vladimir Poutine qui n'hésite pas à fermer des chaines de télévision privées qui critiquent son action au pouvoir).

2 formes de logique de négociation :

La Pression : pression sur les journalistes. Le détenteur d'un pouvoir peut signifier à un journalistes qu'ils ont un intérêt commun à collaborer et donc, de demander à être invité sur le plateau, d'être bien convert, en échange de scoops d'une relation de confiance, voir de connivences (être secrètement d'accord. ).

L'Adaptation : aux règles des médias face aux désintérêt croissant des citoyens visà-vis de la politique. Ils considèrent les supports tels que les affiches, les tracts, les video-clips, comme n'étant pas les meilleurs façons de véhiculer un message. Mieux vaut susciter l'intérêt dans les pages d'information.

III. Exemples concrets M.Sarkozy et M. Strauss-Kahn : A. M. Sarkozy est la surmédiatisation :

En politique, il y a toujours eu des dialogues entre gouvernants et gouvernés. Surtout pendant les campagnes pour tous types d'élections. En politique, il y a toujours eu un travail de séduction, de communication dans le but d'attirer un maximum d'électeurs. Nicolas Sarkozy, a poussé à sont paroxysme cet usage de la communication et des diffèrents médias, pour en faire l'un de ses principaux instruments de gouvernance.

La question est pourra t-il continuer à se rythme?

Il ne pourra sans doute pas bénéficier encore longtemps de l'effet de nouveauté qu'il a crée en instaurant «une nouvelle conception du rôle de président (sportif, aime la nature ...). Risque pour M.Sarkozy, d'une saturation médiatique. Où bout d'un certain temps, les gens vont se lasser de toutes ses apparitions médiatiques, et de son show politique. Aujourd'hui le problème, c'est que pour les individus, l'actualité ne passe que par l'évenemenciel. Qui écrase tout aujourd'hui . Pourtant M. Sarkozy n'a pas d'autre choix que d'exister médiatiquement, il doit en permanence surfer sur l'événement et l'actualité.

Ex: La lettre envoyée à A. Merkel sur la crise des Subprimes. Subprime : Au sens le plus large, un «subprime» (subprime loan ou subprime mortgage en anglais) est un crédit à risque, offert à un emprunteur qui n'offre pas les garanties suffisantes pour bénéficier du taux d'intérêt le plus avantageux (prime rate). Le terme est employé plus particulièrement pour désigner une forme de crédits hypothécaires (mortgage), apparu aux Etats-Unis et destiné aux emprunteurs à risque. Ce crédit immobilier est gagé sur le logement de l'emprunteur.
● ●

Cette lettre a été envoyé dans un timing excellent. Tout le monde, même au niveau internationnale, on parlé de lui. M.Sarkozy se sert de l'actualité, pour «dialoguer» avec les français, pour montrer qu'il est proche du peuple, de ces émotions. On appel cela la politique compassionnelle. Depuis 2002 avec son poste au ministère de l'interieur, sa stratégie de communication est basée sur l'omniprésence médiatique, la réactivité aux événements.

Sarkozy et «l'utilisation des médias»
Cela fait deux ans que leur couple était sur la fin. Cécilia meilleur partenaire de Sarkozy dans son ascension politique depuis 1988. Sarkozy, atteint son but, Cécilia part. Et il devient le premier président divorcé.
● ●

Selon les propos de Cécilia, elle a quitté son mari qu'elle ne reconnaisait plus aprés sa victoire aux élections, alors qu'elle l'avait suivi pendant 20 ans entre victoires et défaites politiques. Qu'elle difficulté pour Sarkozy de l'annoncer aux médias, puisqu'il essai depuis des mois de créer des mise en scène, pour sauver son couple. Cela montre qu'un président divorcé ne passe pas auprès d'une grande majorité des Français. Durant tout les regroupements importants, réunion ou diner, Cécilia n'a jamais été présente et Sarkozy a toujours donné des excuses aux médias. Le premier problème, en Mai 2005 ou Cécila claque la porte. Donc, première obstacle pour sa route vers les élections. D'où l'obligation pour lui de faire des aveux sur France 3 des difficultés de son couple. Son argument «comme certains couples français».

● Il contrôle tous médias depuis 2005 et même avant, lorsqu'il était au ministère de l'intérieur. Il a même menacé de poursuites des journaux lors de la révelation de l'histoire d'une relation avec une journaliste du Figaro. ●

Il bloque la publication du livre de Cecilia (biographie), notamment à cause du passage sur leur relation (menace l'éditeur d'une enquète fiscale). En juin 2006, c'est le retour de Cecilia avec un nouveau contrôle des médias. Notamment, avec des photos présentée comme volées, mais en réalité parfaitement organisée de leur «réconciliation», ici il s'agit d'un premier gros coup de pub en approche des élections.

Ils vont par la suite obtenir le licenciement du directeur de la rédaction Paris Match. Elle met à l'écart tous les proches de la journaliste du Figaro. Ex : CBS : voit Sarkozy agréssif. Bande annonce, caractéristique : Sarkozy aime les USA, pendant une interview il a insulté son agent de presse, il a même stoppé l'interview parcequ'il n'aimait pas une question. Pour CBS Sarkozy a changé la façon de voir la politique, copier les Américains (show etc...).

B. M. Strauss-Kahn est le developpement de la communication politique par Internet. Il innove en communication Web Politique. Il est le premier homme politique à avoir crée un blog. Aujourd'hui il en dispose plusieurs. Aprés les blogs, innovation avec les podcasts qui sont filmé par des citoyens. Grande première : 03 juillet 2006 organisation d'un meet up politique. Au théâtre Dejazet. Meet Up : c'est une rencontre avec un homme politique et les internautes. Rencontre avec les membres de la blogosphère invitation à discuter de visu. Durée d'environ 2 heures, dont le but est de répondre au question des internautes ou l'homme politique va repondre aux questions postées sur son blog.Dialogue libre. C'est une pratique venant directement des USA, et qui permet de tirer la politique vers le citoyens puisque aujourd'hui actualité des blogs est en pleine expenssion.

● ●

● ●

Conclusion :
Pour conclure, aujourd'hui il a compétition politique, qui nécessite la prise en compte, d'une communication, d'un marketing politique, fondé sur la séduction, la rapidité, l'utilisation d'un certains vocabulaire de gestes etc... Aux départs c'étaient les médias qui choississaient les hommes politiques par rapport à leurs look. Maintenant c'est différent car les hommes politiques on su s'adapter, et apprivoiser les différents médias. Il a donc trop principaux acteurs : les hommes politiques, les journalistes (donc les médias), et l'opinion publique (sur ceci que tout se joue) Donc, la communication est la condition du fonctionnement de la Politique aujourd'hui. En

politique il faut savoir jouer et s'adapter avec l'opinion publique. On fait cela par le biais de la communication.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful