Vous êtes sur la page 1sur 1

Master_10-11:Master_CSH 26/05/09 19:41 Page10

SOCIÉTÉ

les automobilistes vont passer à la caisse


La municipalité projette de créer un parking payant sur le boulevard Monivong, afin de mettre fin à la culture
anarchique de stationnement qui y règne actuellement.

R
éduire les embouteillages, le les piétons à les contourner par la de 60 dollars par mois, entièrement tomber de haut. Car ce cher trottoir
nombre de véhicules en sta- route, au péril de leur vie. Une inver- réglé par les revenus du parking qu’ils considéraient comme le leur ap-
tionnement, réhabiliter l’es- sion des rôles que la ville souhaite cor- payant. Pour garer sa voiture, il fau- partient en réalité à la ville. Ce bout
pace pour les commerçants tout riger. dra s’acquitter d’une somme de 1 300 de béton, qui est aujourd’hui le prolon-
en permettant un accès sé- Une étude statistique, qui a riels pour une heure, et de 1 700 pour gement de leur maison, et un espace
curisé pour les piétons, concerné la tranche du boulevard Mo- les suivantes. Le montant pour les le plus souvent destiné au commerce,
tels sont les objectifs de nivong situé entre les rues 184 et 106, deux roues sera de 500 riels la pre- sera sans doute payant demain. En
cet ambitieux pro- été réalisée. Le recensement des véhi- effet, la municipalité a pour projet de
gramme expérimen- cules stationnés, à différentes périodes louer aux commerçants la surface de
tal en cours de la journée, a fait apparaître qu’il « trottoir réaffecté » 5 dollars par mois
d’élaboration. existait une très forte concentration du mètre carré. Face à l’impopularité
Cette idée de aux abords du marché central : 4 271 d’une telle mesure, la municipalité
parking payant motos et 1 658 voitures quotidienne- n’est pas pressée d’informer les
est le fruit de la ment. Phnompenhois.
coopération Ce projet d’aménagement du boule-
entre la munici- Étude statistique vard Monivong est sans doute l’occa-
palité de Phnom L’équipe de recensement a égale- sion d’attirer l’intérêt de la population

Pring Samrang
Penh et la mairie ment relevé, heure par heure, les sur la gestion urbaine. Ce projet pilote
de Paris, dont le plaques d’immatriculation des véhi- pourrait, à terme, être étendu à d’au-
savoir-faire en la cules en stationnement. Il ressort tres artères encombrées de la capitale.
matière n’est plus qu’une partie des voitures (plus de mière heure et 1 500 par heure sup- Surtout si les bénéfices retirés du par-
à démontrer. Le pro- 200) restaient garées moins de 60 mi- plémentaire. king payant sont importants. Mais
jet été discuté lors de nutes. À partir de ces observations, la Les habitants de la zone concernée avant cela il faudra que ce plan de ré-
leur dernière réunion municipalité a estimé qu’une zone de par le projet expérimental ne sem- novation passe du stade d’ébauche
mensuelle, le 4 mai der- stationnement devait être instaurée blent pas encore tous au courant. La aux travaux pratiques. Ludivine Koh-
nier au siège de la munici- sur la tranche du boulevard Moni- municipalité n’a pour le moment pas ler, qui assure le suivi du projet pour
palité. Le boulevard Monivong vong, avec un espace suffisant pour fait d’annonce à la population. Un la mairie de Paris précise : « Pour l’ins-
DR a été retenu comme site pilote pour 185 voitures, 140 motos, sans oublier commerçant qui vend du matériel tant, il y a eu la réunion de présenta-
plusieurs raisons. Il s’agit de l’un des un trottoir d’un mètre et demi pour les électrique estime que c’est encore très tion du projet [...] il n’y a pas encore de
axes les plus importants de la ville. De piétons. flou : « J’ai vu des gens qui mesuraient planning précis [...] On espère une mise
nombreux véhicules y sont stationnés, L’étude statistique a également per- le trottoir devant chez moi et chez mes en place concrète dans l’année .»
de façon particulièrement désordon- mis d’estimer le nombre de gardiens voisins, mais je ne sais pas vraiment ce
née. Le plus souvent, les voitures sont nécessaires au projet, soit une cen- qu’ils comptent faire ». Nhim Sophal et
garées à même le trottoir, ce qui oblige taine de personnes. Leur salaire serait Les riverains risquent toutefois de Benjamin Vokar

FAITS DIVERS Informations publiées dans Rasmei Kampuchea, Koh Santépheap et


Kampuchea Thmei et traduites du khmer par Pen Bona.

Cinq Thaïlandais arrêTés en possession


le génie de YeaY mao Tue-T-il les villageois ? de faux billeTs
Les habitants du district de Steung Trang, province de Kampong Cham, vivent La police thaïlandaise a arrêté le 22 mai cinq personnes, dont une femme, qui
dans la terreur depuis quelques semaines après les décès successifs et sans rai- tentaient de franchir la frontière avec des faux billets dans le but d’aller jouer
son apparente de plusieurs villageois. Selon eux, depuis mi-avril, quatre au casino de Poïpet, côté cambodgien. Des faux billets pour un montant total de
hommes sont morts les uns après les autres. Le premier a été assassiné par un 300 000 bahts ont notamment été découverts et confisqués dans leur voiture.
groupe de délinquants, le deuxième a été emporté par une crise cardiaque tandis Selon les médias thaïlandais, ce groupe s’est d’abord fait passer pour des poli-
que les deux derniers se sont suicidés par pendaison. Fait troublant, les quatre ciers, mais après interrogatoire, les forces de l’ordre thaïlandaises se sont aper-
hommes étaient âgés de 36 ans. Un villageois aurait rêvé que le génie de Yeay çues de la supercherie. Selon leurs propres aveux, ces trafiquants de fausse
Mao l’informait de sa colère contre le gouverneur du district, qui avait fait dé- monnaie avaient déjà réussi à faire entrer, le 21 mai, des faux billets pour jouer
placer son autel dans un endroit trop bruyant. Hors de lui, le génie sacré vou- au casino. Ils avaient alors gagné plus de 7 000 bahts. La police de la province
drait tuer les villageois, et surtout ceux âgés de 36 ans, pour qu’ils deviennent thaïlandaise de Sa Kéo a déclaré à la presse qu’elle mènerait une enquête sur
ensuite ses gardes du corps. Afin d’éviter le pire, les habitants ont demandé au cette affaire.
gouverneur d’organiser une cérémonie pour présenter des excuses au génie de
Yeay Mao, et de trouver un endroit sacré pour installer son autel.

l’hisToire d’un mini bus Tombé du baC


Un mini van touristique de douze places, transportant des voyageurs entre Phnom
un pédophile Cambodgien arrêTé Penh et Svay Rieng, est tombé dans le fleuve au niveau du bac de Neak Loeung.
Thap La, 34 ans, a été arrêté le 22 mai par la police du district de Ek Phnom, Selon des témoins, le véhicule est arrivé sur la rive dans la soirée du 24 mai. En
province de Battambang, pour un acte de pédophilie commis trois mois aupara- attendant le bac, le chauffeur a éteint le moteur et quitté le véhicule. Certains pas-
vant. Selon les autorités, l’homme était parvenu à piéger deux fillettes de 3 et sagers sont également descendus, tandis que d’autres restaient à l’intérieur. Sou-
4 ans, et un garçon de 6 ans. Il avait attiré ses trois victimes en leur donnant dain, le frein à main a lâché et le véhicule a glissé tout seul, enfonçant le portail
de l’argent pour acheter des gâteaux. Puis, il les avait emmenés dans une rizière de sécurité avant de tomber dans l’eau. Certains passagers, dont plusieurs bonzes,
à l’écart du village avant de les violer. Après son crime, Thap La a abandonné ont réussi à sauter par la portière alors que deux femmes et un homme sont restés
les trois enfants dans un puit à sec avant de prendre la fuite. Ils ont ensuite bloqués. L’intervention des riverains leur a finalement évité la noyade. Ils sont
été sauvés par les villageois tandis que leur agresseur franchissait la frontière toutefois en état de choc et blessés à des degrés plus ou moins graves. Les autorités
pour aller travailler en Thaïlande. Le 22 mai, il est revenu au Cambodge et est ont pointé du doigt l’inattention du chauffeur, qui a d’ailleurs profité de la panique
tombé à son tour dans un piège, tendu par la police. Il a immédiatement été pour s’enfuir de peur d’être puni. Les victimes ont été transportées à l’hôpital alors
renvoyé devant le tribunal provincial. que le mini bus, confisqué, est gardé au commissariat.

10 Cambodge Soir Hebdo n˚ 84 – 2e année, du 28 mai au 3 juin 2009

Vous aimerez peut-être aussi