Vous êtes sur la page 1sur 8
La Quite d’Averroés Sian qu a ah i ae cw pt aru Tape Aer, 81851) Abulgualid Mehémned tbo Ahmad sbn-Mohim mad tb Rash (an ice pessera avant qe ce nom Tterminable devieane Aves, travers Beart et ‘Avene anns oublier Aben asad t Filius Ronda) ‘Ruigeu le onitme ehapte de vn ceuvre Tahafat UL Tahaft (Destraction de la Destrction), dans fequel i msincen, conte Paste peran Charl, lttew de Tehafut ul Falsfa (Destruction des Phi- Tevope}, que ln dvintécomaat seulement lex lin {fouales de Univers, ce qui concere le genres et som es individ, I Grivat avec une lente cui de droite & gauche, san application & former det fpllogmes e &enchuner de vats parsgraphes ne Tempéchait pes de sets comme un bienére la fraleheeprofonde maton qi enourat Aufond de 118 avern ce repos, Senrousient emaureuses colombes; de ‘qelque prio invisible mont le brit une fon- thine; quelque chose dan le chair €Avero8s, dont Tes anes venient des der arabes, ait econ- ‘inant cette connuté de Tau, En ben ve ‘rouaient le jardin, le pomger; en bus, le Guadal- ‘quvir aberbé par oa tiches pos loin, Corde, le Wille chee aon cau, ai Tmineuse que Bagdad et [Le Cair, comme un instrument complese et dct, et aleatour (Aver le peoevat aus «Uargieit jqu'a orion a tere dEapegne, ob ily «peu de ‘hose main ol chaque chove part existe selon un ‘mode substan tee ‘Ea plume court sur le papier; les arguments stenrlaaint,iedftables; mai ne lege préoceu- pation tit In Déatide Averote. Le TTahafut, travel de hasrd, an Gait pas le moti, ‘mais un probleme denature philosophiqu dépendant de Teyorre monumentale qui juuerie Averods devant les geadrations lecommeniaire &Arsote. Ce Gre, sour de toute pliasphie, avait 6 accordé ‘aut hommes pour leur entigner tout ce qui se peut Cnvoi interpeser ser umrages comme font es témes le Coran, tat le diffe enerepive que se propossit Aver. L*hiize consigerat peu dné- ements aime Beaux et aus pahéciques que ce tnédecin arabe econscrant la paste d'un homme ‘dont quatorae stl le séparicnt; aux difialte La QUETE DAVERROES: 19 intinssques jute efit qu'Avero, ignorant do ‘ringoe ed gre, eval eurla traduction dune Tuudueton. Le velle deux mots doutux Pavsient finds eu oeil de la Podigue. Cos mats étaient Cragoodio et comoedia. es avai dh recone, des ‘tanées uperavant, a Hire coisbme de la Rio’ (gues perenne dats islam sventevorit ce quilt Soule dire. En vain, il avait ftgué les eats TAlexandre @Aphrodisie. En vain, compulé les ‘versions du aestoren Hunsinibn-lshaq et de Abu Bashar Meta, Les deux mots arcane palluaient dans Tevexte dela Potiue «imposible de es ler. ‘Averots lina la plume. lve dit (sane tp 9 crore) que ce que nous cerchons ext souvent & notre ‘ore, angen Te manuserit ds Tahaft et ve digs ers le rayon ol étaient aligns, copide par des Caligraphetpesan, les nombreux volumes du Moh tom deTeveuge Abensidn. Cui ridicule Cimagi- fer quil ne ee avait pas cones, mail ait ee pet evn pli d'm narer ls pages. I fit it de Ete ditraction uicuse pr une expice de mélodi {regards reverse ills da balan: des enfants ‘emis semasien en bes, dans Tote cour de tere, Lum debou sur le ples de Feu, jusit Cidement le re un moczin. Les yeux bien ferme, it poimodinit: In pas autre de que Dinu. Clu qu le port, immobile, représetat le minaret; wn aute,prosteraé dane la pousibre et 120 waver agenoull assemble de dbs. La jew saterrom- Dit vite: tous voulaent ele mueein, personne a tour ole fideles,Averod es entendit diner en dialect grower ces dir dans Tespagl aint dela plabe musulmane de la Péainsle I ouet le (Quitab--ain de Ill et pense aver org que dane Cordoue entre, peut-te das toute Andalou avait pas de copie de uve parsitempérieure ‘alec, que lémie Yacoub Al Mansour li avait ‘donnée & Tanger. Le nom de ce port Ii rppela qu le ‘oyageur Aboulkassim AL-Ashar, de retour du Maroc, derat diner avec hi le mae sir, cher le ‘conan Farach, About devat avoir ati et royeumes de lEmpire de Sin (de ln Chie); ses

Vous aimerez peut-être aussi