Vous êtes sur la page 1sur 2

Conclusions gnrales

SYNTHESE ET INTERPRETATIONS

256
Conclusions gnrales

SYNTHESE ET INTERPRETATIONS

Ltude sdimentologique, biostratigraphique, diagntique et ptrophysique des sries du


Crtac suprieur (Albien-Campanien infrieur), affleurant en Tunisie centrale et
mridionale, a permis de dgager les rsultats suivants.

- Sur le plan sdimentologique, une tude dtaille a concern plusieurs coupes


reprsentatives du Crtac suprieur de la Tunisie centrale et mridionale:

Au niveau du Jebel el Kbar, les coupes tudies prsentent une variation latrale, rapide,
de facis, sur une distance qui ne dpasse pas les dix kilomtres. Ces variations ont t
surtout releves au niveau des sries cnomano-turoniennes qui constituent des niveaux-
cls dans lvolution palogographique de ce secteur (Jebel el Kbar). Leur rpartition
spatio-temporelle reflte des environnements de dpt varis, allant dun milieu infratidal
peu profond (coupes OD, JF et FNK) un milieu plus profond, localement plagique
(coupes OKh et RKA). Ces variations dun milieu de dpt un autre sont contrles par
la palotopographie hrite et par des processus tectono-eustatiques.

Au niveau du Jebel Meloussi, les sries cnomano-coniaciennes sont nettement plus


paisses par rapport celles du Jebel el Kbar, avec une forte dolomitisation qui a affect
la totalit des facis calcaires tudis.

Au Sud, les units lithostratigraphiques de la srie du Crtac suprieur du Jebel Berda


(OB) et du Jebel Bou Jarra (JBJ) gardent une paisseur constante et rvlent les mmes
caractristiques lithologiques.
Plus au Sud, vers la rgion de la Chane Nord des Chotts (coupe de Khanguet Besbessa,
KB), les variations latrales se limitent, presque exclusivement, une diminution rapide
de lpaisseur des carbonates cnomano-coniaciens et lapparition dune composition
dtritique quartzeuse, attestant dune influence continentale accompagnant le dpt des
carbonates de cet intervalle.

A une chelle locale, cette tude sdimentologique a t complte par une cartographie
dtaille, au 1/11000, des affleurements cnomano-turoniens de la localit Rous el Kbar,
ainsi que par des analyses biostratigraphiques rcentes. Ces travaux ont permis
didentifier, pour la premire fois dans le secteur tudi, de nouveaux membres

257