Vous êtes sur la page 1sur 1

Propriétés, théorèmes et définitions de géométrie au collège (en italique signifie qu’elle ne fait pas partie du socle commun

)

ANGLE SYMETRIE CENTRALE
A1 5e Dans un triangle, la somme des mesures des angles vaut 180°. Définition : L’image d’un point M par la symétrie de centre O est le point M’
SC1 5e
A2 5e Deux angles opposés par le sommet ont la même mesure. tel que O soit le milieu du segment [MM’].
Deux angles alternes internes (ou deux angles correspondants) par rapport à La symétrie centrale conserve : la nature des figures, les longueurs, les aires,
A3 5e SC2 5e
deux droites parallèles ont la même mesure. les périmètres, les mesures des angles, le parallélisme, la perpendicularité.
Si deux angles alternes internes (ou deux angles correspondants) par rapport SC3 5e Le symétrique d’une droite par rapport à un centre est une droite parallèle.
A4 5e
à deux droites ont la même mesure, alors ces deux droites sont parallèles. TRIANGLE
Théorème de l'angle au centre : La mesure de l'angle au centre est le double
A5 3e e Définition : Un triangle isocèle est un triangle qui a deux cotés de même
de celui de l'angle inscrit qui intercepte le même arc. T1 6
longueur.
Théorème de l'angle inscrit : Deux angles inscrits qui interceptent le même
A6 3e T2 6e Un triangle isocèle a deux angles de même mesure.
arc ont la même mesure.
T3 6e Si un triangle a deux angles de même mesure, alors ce triangle est isocèle.
CARRÉ Définition : Un triangle équilatéral est un triangle qui a ses cotés de même
T4 6e
C 6e Définition : Un carré est à la fois un rectangle et un losange. longueur.
T5 6e Un triangle équilatéral a ses angles qui mesurent 60°.
DROITES
Si deux droites sont parallèles, toute droite perpendiculaire à l’une est T6 6e Si un triangle a ses angles qui mesurent 60°, alors ce triangle est équilatéral.
D1 6e Théorème de Pythagore : Dans un triangle rectangle, le carré de l'hypoténuse
perpendiculaire à l’autre. T7 4e
Si deux droites sont parallèles à une même droite, alors ces deux droites sont est égal à la somme des carrés des deux autres cotés.
e
D2 6 Théorème réciproque de Pythagore : Dans un triangle ABC, si
parallèles. T8 4e
Si deux droites sont perpendiculaires à une même droite, alors ces deux BC² = AB² + AC² alors le triangle ABC est rectangle en A.
e
D3 6 Dans un triangle rectangle, le milieu de hypoténuse est équidistant des
droites sont parallèles. T9 4e
Définition : La distance d’un point A à une droite d est la longueur du sommets de ce triangle.
e
D4 4 Si M est un point du cercle de diamètre [AB], alors le triangle ABM est
segment [AH] où H est le point de d tel que (AH) et d soient perpendiculaires. T10 4e
Définition : La tangente à un cercle de centre O et de rayon [OM] est la rectangle en M.
D5 4e Théorème de Thalès : Dans un triangle ABC, si M est un point de (AB) et N
droite qui est perpendiculaire à (OM) et qui passe par M.
un point de (AC) et que (MN) est parallèle à (BC) alors
LOSANGE T11 4e
e
on a : AB = AC = BC
L1 6 Définition : Un losange est un quadrilatère qui a ses cotés de même longueur. AM AN MN
L2 5e Un losange a ses diagonales qui se coupent en leur milieu. Théorème réciproque de Thalès : Si les points A, B, M et A, C, N sont alignés
L3 5e Un losange a ses cotés opposés parallèles. dans le même ordre et que AB = AC alors les droites (MN) et (BC) sont
T12 3e
L4 5e Un losange a ses angles opposés de même mesure. AM AN
L5 5e Un losange a ses angles consécutifs supplémentaires. parallèles.
L6 6e Un losange a ses diagonales perpendiculaires. Les médiatrices d'un triangle sont concourantes en un point appelé le centre
T13 5e
L7 6e Les diagonales d’un losange sont des bissectrices. du cercle circonscrit à ce triangle.
6e Définition : Dans un triangle, une médiane est une droite qui passe par un
L8 Les diagonales d’un losange sont des médiatrices. T14 5e
sommet et le milieu du côté opposé.
Un parallélogramme qui a deux cotés consécutifs de même longueur est un
L9 5e Les médianes d'un triangle sont concourantes en un point appelé le centre de
losange. T15 5e
gravité de ce triangle.
L10 5e Un parallélogramme qui a ses diagonales perpendiculaires est un losange.
Définition : Dans un triangle, une hauteur est une droite qui passe par un
T16 5e
MEDIATRICE sommet et qui est perpendiculaire au côté opposé.
Définition : La médiatrice d’un segment est la droite qui coupe ce segment Les hauteurs d'un triangle sont concourantes en un point appelé l'orthocentre
M1 6e T17 5e
perpendiculairement et en son milieu. de ce triangle.
Un point qui se trouve sur la médiatrice d’un segment à égale distance des Les bissectrices d'un triangle sont concourantes en un point appelé le centre
M2 6e T18 4e
extrémités de ce segment. du cercle inscrit à ce triangle.
Un point qui est à égale distance des extrémités d’un segment est sur la Définition : Dans un triangle, une droite des milieux est une droite qui passe
M3 6e T19 4e
médiatrice de ce segment. les milieux de deux cotés de ce triangle.
Dans un triangle, une droite qui passe par le milieu d’un coté et qui est
BISSECTRICE T20 4e
parallèle à un autre coté est une droite des milieux.
e Définition : La bissectrice d’un angle est la demi-droite d’origine le sommet Dans un triangle ABC, la droite des milieux qui coupe [AB] et [AC] passe par
B1 6 T21 4e
de l’angle et qui coupe cet angle en deux angles de même mesure. les milieux de ces segments.
e Un point qui se trouve sur la bissectrice d’un angle à égale distance des cotés Dans un triangle ABC, la droite des milieux qui coupe [AB] et [AC] est
B2 4 T22 4e
de cet angle
parallèle à (BC).
PARALLELOGRAMME T23 4e
Dans un triangle ABC, si la droite des milieux coupe [AB] en M et [AC] en
Définition : Un parallélogramme est un quadrilatère qui a ses cotés opposés N, alors on a : BC = 2 MN.
P1 5e Définition : Dans un triangle rectangle, le cosinus d'un angle est défini par :
parallèles.
P2 5e Un parallélogramme a ses diagonales qui se coupent en leur milieu. T24 4e cos =
adjacent
P3 5e Un parallélogramme a ses cotés opposés de même longueur. hypoténuse
P4 5e Un parallélogramme a ses angles opposés de même mesure. Définition : Dans un triangle rectangle, le sinus d'un angle est défini par :
P5 5e Un parallélogramme a ses angles consécutifs supplémentaires. T25 3e sin =
opposé
Un quadrilatère qui a ses diagonales qui se coupent en leur milieu est un hypoténuse
P6 5e Définition : Dans un triangle rectangle, la tangente d'un angle est définie par
parallélogramme.
Un quadrilatère (non croisé) qui a ses cotés opposés de même longueur est un T26 3e tan =
opposé
P7 5e adjacent
parallélogramme.
Un quadrilatère (non croisé) qui a une paire de cotés parallèles et de même sin ( x )
P8 5e T27 3e Pour tout nombre x, on a : cos ( x ) ² + sin ( x ) ² = 1 et tan ( x ) =
longueur est un parallélogramme. cos ( x )

RECTANGLE VOLUME, AIRE ET PÉRIMÈTRE
RC1 6e Définition : Un rectangle est un quadrilatère qui ses angles droits. V1 6e 1 L = 1 dm 3
RC2 6e Un rectangle a ses cotés opposés parallèles. Le périmètre d'un rectangle de longueur L et de largeur l est
RC3 6e Un rectangle a ses cotés opposés de même longueur. V2 6e
P = 2 × L + 2 × l = 2 × ( L + l ).
RC4 5e Un rectangle a ses diagonales qui se coupent en leur milieu. V3 6e Le périmètre d'un cercle de rayon r est P = 2×π × r.
RC5 6e Un rectangle a ses diagonales de même longueur. V4 6e L'aire d'un rectangle de longueur L et de largeur l est A = L × l.
RC6 6e Un quadrilatère qui a trois angles droits est un rectangle. b×h
RC7 5e Un parallélogramme qui a un angle droit est un rectangle. V5 5e L'aire d'un triangle de hauteur h et de base associée b est A = .
2
RC8 5e Un parallélogramme qui a ses diagonales de même longueur est un rectangle. V6 5e L'aire d'un disque de rayon r est A = π × r × r = π r ².
REPRODUCTION V7 5e L'aire d'un parallélogramme de longueur l et de hauteur h est A = l × h.
Définition : L’échelle d’une reproduction est Le volume d'un parallélépipède rectangle de longueur L, de largeur l et de
V8 6e
RP1 5 e longueur sur figure reproduite hauteur h est V = L × l × h.
e =
longueur sur figure réelle V9 5e Le volume d'un prisme droit de base B et de hauteur h est V= B × h.
RP2 5 e
Après une reproduction à l’échelle e, les longueurs sont multipliées par e. V10 5e Le volume d'un cylindre de base B et de hauteur h est V = B × h.
RP3 3e B×h
Après une reproduction à l’échelle e, les aires sont multipliées par e². V11 4e Le volume d'une pyramide de base B et de hauteur h est V = .
RP4 3e Après une reproduction à l’échelle e, les volumes sont multipliés par e3. 3
B×h
SYMETRIE AXIALE V12 4e Le volume d'un cône de base B et de hauteur h est V = .
3
Définition : L'image d'un point M par la symétrie d'axe d est le point M' tel
SA1 5e
que la droite d soit la médiatrice du segment [MM'].
La symétrie axiale conserve : la nature des figures, les longueurs, les aires, les
SA2 5e
périmètres, les mesures des angles, le parallélisme, la perpendicularité.