Vous êtes sur la page 1sur 2

T R I B U N E

L e boycott dIsraël nest pas de lantisémitisme

mai 2016 à 17:11

D’uncôté,ilyaceuxquidéfendentunEtatjuiftout

puissant;del’autre,despartisansd’unEtatcommun

oùJuifsetArabesvivraientenégaux.Entrelesdeux,

laquestiondelasouverainetéd’Israël.

D’aprèsManuelValls,«l’antisionismeesttoutsimplementlesynonyme

d’antisémitisme».Ceproposn’estpassurprenantdelapartd’unhomme

politiquepourlequel«l’étatd’urgence,c’estl’Etatdedroit»,etquientendlutter

contrelechômageenfacilitantleslicenciements.Maissérieusement,qu’est­ce

aujusteque«l’antisionisme?»

Ilyadeuxréponsespossibles.Lapremière,celledesdînersduCrif,reposesur

deuxassertionssuccessives:l’Etatd’IsraëlparleaunomdesJuifsdumonde

entier;parconséquent,être«antisioniste»,critiquerlapolitiqueisraélienne,

c’estdénigrernonseulementlegouvernementisraélien,maislapopulationdu

paysetl’ensembledetouslesJuifs­c’estdel’antisémitisme.

Cettefaçondevoiroccultedeuxpointsessentiels:lagrandemajoritédesJuifs

viventailleursqu’enIsraëletparmieux,nombreuxsontceuxquin’approuvent

passapolitique;d’autrepart,critiquerungouvernementnesignifienullement

quel’onaccuselapopulationdupays.Non,condamnerlapolitiquecoloniale

d’Israëln’arienàvoiravecl’antisémitisme.

Ladeuxièmeréponseàlaquestionqu’est­ceque«l’antisionisme?»estd’ordre historique.AudébutduXX siècle,quandTheodorHerzlinvitaitlesJuifs d’EuropeàpartirpourlaPalestine,beaucoupd’entreeuxs’yopposaient, notammentlesouvriersrévolutionnairespolonaisduBund.Ilsétaient antisionistes,lesseulspeut­êtreàavoirméritécetermequin’aplusguèrede sensaujourd’hui.

e

Parlasuite,dansl’entre­deux­guerres,laprésencejuiveenPalestineétantun faitaccompli,plusieursintellectuelsjuifsdegrandrenomcomme HannahArendt,MartinBuberouGershomScholemdirentetécrivirentque cetteprésencenepouvaitplusêtreremiseencause,maisqu’ilfallaitsurtout

éviterques’établisseunesouverainetéjuivesurlaPalestine.Enoctobre1947,

alorsquelestatutdelaPalestineétaitencoreendiscussionàl’ONU,Arendtprit

laparoledevantlacommissioninternationalechargéed’éclairerl’Assemblée

générale,etplaidaenfaveurd’unefédération,d’unEtatbinationalsurle

territoiredelaPalestinemandataire.

Aujourd’hui,lestermesdudébatsontlesmêmes.Ilyad’uncôtéceuxqui défendentunEtatjuifsouverain,lepluspuissantetleplushomogènepossible, quitravailleàjudaïsertoutleterritoiredelaPalestinehistoriqueenmaintenant ensujétionseshabitantsnonjuifs,lesPalestiniensd’Israëletceuxdes Territoiresoccupés.Etdel’autrecôté,ilyaceuxpourlesquelslesquelque

11millionsd’êtreshumainshabitantentreleJourdainetlameronttousledroit

devivreenégauxdansunEtatcommun.(Onpeutlaisserdecôtélasolutiondes

deuxEtats,fictiondestinéeàfaireaccepterlestatuquo).

Pourceux,JuifsouArabes,quisoutiennentlacréationd’untelEtat,laprésence

juiveenPalestinenesediscuteplusdepuislongtemps,c’estlasouveraineté

juivequiestlecœurdulitige.Leboycottd’Israëlestpoureuxunmoyend’en

finiraveccettesouveraineté.Lesaccuserdevouloirla«destructiond’Israël»,

d’êtredesantisémites,c’estutiliserunefoisdeplusAuschwitzpourlégitimerla

politiquecolonialedugouvernementisraélien.Leboycottn’estpasunearme

contrelesJuifsisraéliens.Bienaucontraire,illesaideàfaireunjourpartie

intégrantedelarégiondumondeoùleursaînésontétéautrefoisconduits,à

quitterleurshabitsdecolonspourdevenirdeségauxvivantenfinenpaixdans

unpaysréconcilié.