Vous êtes sur la page 1sur 63

Mëysë Faal

Cours de Mécanique et Physique des Sols COURS 9

Calcul

du

tassement

Tassement d’une couche de sol

z

x

Tassement d’une couche de sol z x ∆ S H

S

∆ S
Tassement d’une couche de sol z x ∆ S H

H

Tassement d’une couche de sol

z

x

S

H

∆ S ∆ e ε = = ε = − zz v H 1 +
S
∆ e
ε
=
=
ε
= −
zz
v
H
1 +
e

Tassement d’une couche de sol

z

x

S

H

alors

ε

zz

=

S = −

∆ S ∆ e = ε = − v H 1 + e ∆ e
S
∆ e
=
ε
= −
v
H
1 +
e
∆ e H
1 +
e

(1)

Massif stratifié

Sous-couche 1

Sous-couche 2

Sous-couche 1 Sous-couche 2 Sous-couche n

Sous-couche n

Notations :

e

e

H

i

= indice des vides au centre de la couche i

= var

iation de l ' indice des vides au centre de la couche i

i

i épaisseur de la couche i

Le profil de sol subdivisé en plusieurs sous-couches

Alors ∆ e H i i Pour la couche i ∆ S − i =
Alors
∆ e
H
i
i
Pour la couche i
∆ S
i =
1 +
e
i

Le profil de sol subdivisé en plusieurs sous-couches

Alors ∆ e H i i Pour la couche i ∆ S − i =
Alors
e
H
i
i
Pour la couche i
∆ S
i =
1 +
e
i
Et ainsi
∆ e H
n
n
i
i
Le tassement total
S
i
1
1
1 + e
i

S

=

∑ ∆

= ∑ [

]

(2)

Exemple de Calcul de Tassement

Gravier

Argile

2m nappe A B
2m
nappe
A
B

5m

4m

4m

Massif superposé

Exemple de Calcul de Tassement

Grave

Argile

2m

A

B

5m

4m

4m

Massif stratifié

∆σ z à A = 100 kPa

∆σ z à B = 60 kPa

Exemple de Calcul de Tassement Propriétés

Grave Relativement incompressible 3 3 γ = 18 kN / m ; γ = 22
Grave
Relativement incompressible
3
3
γ
= 18 kN
/
m
;
γ
= 22 kN
/
m
d
sat

Exemple de Calcul de Tassement Propriétés

Grave Relativement incompressible 3 3 γ = 18 kN / m ; γ = 22
Grave
Relativement incompressible
3
3
γ
= 18 kN
/
m
;
γ
= 22 kN
/
m
d
sat

Argile

e 0 =

0.8

γ s = 2.7 kN/m 3

C c =

0.20;

C r =

0.05

Exemple de Calcul de Tassement

Distribution des Volumes

Vides

Squelette

solide

V v = e V s = 0.8 m 3

V s =1 m 3

Exemple de Calcul de Tassement

Distribution des Volumes

Vides

Squelette

V v = e V s = 0.8 m 3

V s =1 m 3

Distribution des Poids

W

=

γ

×

V

w

=

w

v

7.84 kN

 

W s =

 

Exemple de Calcul de Tassement

Distribution des Volumes

Vides

Squelette

V v = e V s = 0.8 m 3

V s =1 m 3

Distribution des Poids

W

=

γ

×

V

 

w

=

w

v

7.84 kN

 

W

s

= V × γ γ

s

w

×

= 26.46 kN

s

W + W 7 . 84 + 26 . 46 w s 3 = =
W
+ W
7 . 84
+ 26 . 46
w
s
3
=
=
kN
/ m
γ sat
V
+ V
08 .
+
1
v
s
3
=
19 . 06 kN
/
m

Exemple de Calcul de Tassement

Distribution des Volumes

Vides

Squelette

V v = e V s = 0.8 m 3

V s =1 m 3

Distribution des Poids

W

=

γ

×

V

 

w

=

w

v

7.84 kN

 

W

s

V

= × γ ×

s

w

G

= 26.46 kN

s

W + W 7 . 84 + 26 . 46 w s 3 γ V
W
+ W
7 . 84
+ 26 . 46
w
s
3
γ
V
=
=
kN
/ m
sat
+ V
08 .
+
1
v
s
3
=
19
.
06 kN
/
m
ou
( γ
+ e
) γ
s
w
3
=
=
19
.
06 kN
/
m
γ sat
1 + e

Exemple de Calcul de Tassement

L’étape suivante consiste à calculer les contraintes effectives initiale et finale au centre de chaque couche

Exemple de Calcul de Tassement

L’étape suivante consiste à calculer les contraintes effectives initiale et finale au centre de chaque couche

Etat Initiale à A

Contrainte totale

σ zz = 2×18 + 3 ×22 + 2×19.06 = 140.12 kPa

Exemple de Calcul de Tassement

L’étape suivante consiste à calculer les contraintes effectives initiale et finale au centre de chaque couche

Etat Initiale à A

Contrainte totale

Pression interstitielle

σ zz = 2×18 + 3 ×22 + 2×19.06 = 140.12 kPa

u w =

5× 9.8 kPa = 49 kPa

(3a)

Exemple de Calcul de Tassement

L’étape suivante consiste à calculer les contraintes effectives initiale et finale au centre de chaque couche

Etat Initiale à A

Contrainte totale

Pression interstitielle

Contrainte effective

σ zz = 2×18 + 3 ×22 + 2×19.06 = 140.12 kPa

u w =

5× 9.8 kPa = 49 kPa

σ zz = σ zz -

u w = 140.12 -

49

=

91.12 kPa

(3a)

Exemple de Calcul de Tassement

L’étape suivante consiste à calculer les contraintes effectives initiale et finale au centre de chaque couche

Etat Initiale à A

Contrainte totale

Pression interstitielle

Contrainte effective

σ zz = 2×18 + 3 ×22 + 2×19.06 = 140.12 kPa

u w =

5× 9.8 kPa = 49 kPa

σ zz = σ zz -

u w = 140.12 -

49

=

91.12 kPa

(3a)

On note que la contrainte effective est inférieure à σ pc =120 kPa alors l’argile est initialement sur-consolidée

Exemple de Calcul de Tassement

Etat finale à A

Contrainte totale

σ zz = 100 + 2× 22 + 3×22 + 2×19.06 = 248.12 kPa

Exemple de Calcul de Tassement

Etat finale à A

Contrainte totale

Pression interstitielle

σ zz = 100 + 2× 22 + 3×22 + 2×19.06 = 248.12 kPa

u w = 7× 9.8 kPa = 68.6 kPa

(3b)

Exemple de Calcul de Tassement

Etat finale à A

Contrainte totale

Pression interstitielle

Contrainte effective

σ zz = 100 + 2× 22 + 3×22 + 2×19.06 = 248.12 kPa

u w = 7× 9.8 kPa = 68.6 kPa

σ zz = σ zz -

u w = 248.12 -

68.6 =

(3b)

179.52 kPa

Exemple de Calcul de Tassement

Etat finale à A

Contrainte totale

Pression interstitielle

Contrainte effective

σ zz = 100 + 2× 22 + 3×22 + 2×19.06 = 248.12 kPa

u w = 7× 9.8 kPa = 68.6 kPa

σ zz = σ zz -

u w = 248.12 -

68.6 =

(3b)

179.52 kPa

On remarque que la contrainte effective finale dépasse la pression initiale de pré-consolidation et ainsi l’argile évolue initialement sur-consolidée à l’état final normalement consolidée.

Exemple de Calcul de Tassement

Tassement de la Première Sous-couche

Le sol constituant la première sous-couche évolue de l’état initialement sur-consolidé vers un sol normalement consolidé et ainsi le calcul de la variation de l’indice des vides du sol devrait être effectué en deux étapes.

Exemple de Calcul de Tassement

Tassement de la Première Sous-couche

Le sol constituant la première sous-couche évolue de l’état initialement sur-consolidé vers un sol normalement consolidé et ainsi le calcul de la variation de l’indice des vides du sol devrait être effectué en deux étapes.

e

Pente C r
Pente C r

Pente C c

log σ

Exemple de Calcul de Tassement

Etape 1

Sol sur-consolidé

<

σ′ pc (initial) )

e 1 = - C r × log 10 (σ′ pc (initial) /σ′ I )

Exemple de Calcul de Tassement

Etape 1

Sol sur-consolidé

<

σ′ pc (initial) )

e 1 = - C r × log 10 (σ′ pc (initial) /σ′ I )

Etape 2

Sol normalement consolidé

= σ′ pc (initial) )

(3c)

e 2 = - C c × log 10 (σ′ F /σ′ pc (initial) )

Exemple de Calcul de Tassement

Etape 1

Sol sur-consolidé

<

σ′ pc (initial) )

e 1 = - C r × log 10 (σ′ pc (initial) /σ′ I )

Etape 2

Sol normalement consolidé

= σ′ pc (initial) )

(3c)

e 2 = - C c × log 10 (σ′ F /σ′ pc (initial) )

e

e

1

2

e

= - C c × log 10 ( σ′ F / σ′ pc (initial) ) ∆

Pente C r

= - C c × log 10 ( σ′ F / σ′ pc (initial) ) ∆
= - C c × log 10 ( σ′ F / σ′ pc (initial) ) ∆

σ′ pc

Pente C c

log σ

Exemple de Calcul de Tassement

Maintenant

S =

H e

1 + e

Exemple de Calcul de Tassement

Maintenant

S =

H e

1 + e

= −

H

(

e

1

+

e

2

)

1

+

e

Exemple de Calcul de Tassement

Maintenant

H ∆e ∆S = − 1 + e H ( ∆ e + ∆ e
H ∆e
∆S =
1 + e
H
( ∆
e
+
e
)
1
2
= −
1
+
e
4
120 00
.
179 52
.
=
[
0 . 05
×
log
(
) +
0 . 2
×
log
(
10
10
1 8
.
91 12
.
120 00
.
=
0.0911 m
=
9,11 cm

) ]

(3d)

Exemple de Calcul de Tassement

Le tassement de la deuxième sous-couche est calculé de la même manière qu’au cas précèdent

e

tassement de la deuxième sous-couche est calculé de la même manière qu’au cas précèdent e Pente
tassement de la deuxième sous-couche est calculé de la même manière qu’au cas précèdent e Pente
tassement de la deuxième sous-couche est calculé de la même manière qu’au cas précèdent e Pente

Pente C c

log σ

Exemple de Calcul de Tassement

Le tassement de la deuxième sous-couche est calculé de la même manière qu’au cas précèdent

e

est calculé de la même manière qu’au cas précèdent e Pente C c log σ ’
est calculé de la même manière qu’au cas précèdent e Pente C c log σ ’
est calculé de la même manière qu’au cas précèdent e Pente C c log σ ’

Pente C c

log σ

Le tassement total est alors la somme des tassements obtenus pour chaque sous-couche

Calcul du tassement

• Pour calculer le tassement, il est nécessaire d’obtenir les contraintes effectives initiale et finale.

• La contrainte initiale peut être calculée à partir des poids des matériaux sus-jacents.

• Les pressions interstitielles initiale et finale sont déterminées à partir de la position de la nappe.

• Pour trouver la contrainte totale finale, il est nécessaire de connaître l’augmentation de contrainte totale due aux surcharges.

• Pour la plupart, le calcul des surcharges peut être approché à partir de la théorie de l’élasticité.

Solutions élastiques utiles en Mécanique des Sols

Charge ponctuelle d’intensité P

en Mécanique des Sols Charge ponctuelle d’intensité P H →∞ z x Charge ponctuelle sur un

H →∞

H →∞ z x

z

x

Charge ponctuelle sur un massif semi-infini élastique

Solutions de Boussinesq

∆σ

∆σ

 

ε

 

R

et

 

E

ν

zz

xx

z

+

∆σ

yy

+

∆σ

zz

=

=

=

=

3 Pz

3

2

π R

5

(

ν

1 ) Pz

+

 

π

R

3

(

1 + ν ) P

2 π ER

[

2

(

x

2

+

y

2

+

z

2

1

ν

) +

z

R

2

2

]

(6)

= Module d’Young

= Coefficient de Poisson

Charge circulaire sur une couche élastique profonde

5m
5m
P = 100 kPa 2 m
P = 100 kPa
2 m
r
r

z

A

Charge circulaire sur une couche élastique profonde 5m P = 100 kPa 2 m r z

5 m

B

Charge circulaire sur une couche élastique profonde

Calcul de l’augmentation de contrainte au centre de la zone chargée

∆σ zz

Données

=

(

p 1

[

1

+

p = 100 kPa

a

= 2.5 m

z

= 2 m

a

2

z

2

]

3

/

2

)

(7a)

(On remarque que l’augmentation de la charge est indépendante des caractéristiques élastiques)

Surcharge à A

∆σ zz =

100

* (

1

[

1

+

(

125

.

)

2

]

/

3

2

)

=

75 6

.

kPa

(7b)

Charge circulaire sur une couche élastique profonde

A Noter que ce résultat pourrait aussi être obtenu à partir de l’abaque donnant les facteurs d’influence pour une charge circulaire uniformément répartie (Figure 7).

Dans ce cas r/a = 0, z/a = 0.8, et alors I σ = 0.8

z/a

0

2

4

6

8

10

σ zz I = σ p 10 -3 10 -2 10 -1 1 1.00 1.25
σ
zz
I
=
σ
p
10 -3
10 -2
10 -1
1
1.00
1.25
1.5
0.0
2.0
2.5
5
3
6
7
4
8
Les
valeurs
sur les
courbes
sont les valeurs
de
r/a
9
z/a=2/2.5=0.8
10
r/a=0/2.5=0.0
p=100
kPa

Charge circulaire sur une couche élastique profonde

A Noter que ce résultat pourrait aussi être obtenu à partir de l’abaque donnant les facteurs d’influence pour une charge circulaire uniformément répartie (Figure 7).

Dans ce cas r/a = 0, z/a = 0.8, et alors I σ = 0.8

Pour l’état de contrainte en B, des solutions analytiques sont disponibles. L’abaque pourrait être utilisé.

Dans ce cas r/a = 2, z/a = 0.8, et alors I σ = 0.03

z/a

0

2

4

6

8

10

σ zz I = σ p 10 -3 10 -2 10 -1 1 1.00 1.25
σ
zz
I
=
σ
p
10 -3
10 -2
10 -1
1
1.00
1.25
1.5
0.0
2.0
2.5
5
3
6
7
4
8
Les
valeurs
sur les
courbes
sont les valeurs
de
r/a
9
z/a=2/2.5=0.8
10
r/a=5/2.5=2.0
p=100
kPa

Augmentation de contrainte sous une surface rectangulaire chargée

Plan

D

C

Augmentation de contrainte sous une surface rectangulaire chargée Plan D C A q B Hauteur

A

q

Augmentation de contrainte sous une surface rectangulaire chargée Plan D C A q B Hauteur

B

Augmentation de contrainte sous une surface rectangulaire chargée Plan D C A q B Hauteur

Hauteur

Augmentation de contrainte sous une surface rectangulaire chargée

Plan

D C B L A B q
D
C
B
L
A
B
q

L’abaque donne la contrainte à la profondeur z, sous le coin de la surface rectangulaire chargée.

hauteur

z
z

∆σ zz X

=

q I

σ (

ABCD

)

X Lieu d’intérêt du Calcul

8

I

0.25

0.20

0.15

σ zz

=

σ q

0.10

0.05

0.00

3.0 2.0 1.0 0.8 0.6 m & n sont interchangeables 0.4 (m = B/z) 0.2
3.0
2.0
1.0
0.8
0.6
m &
n
sont
interchangeables
0.4
(m =
B/z)
0.2
0.01
0.1
1
10
(n=L/z)

Augmentation de contrainte sous

un point quelconque à l’intérieur du rectangle

D

T

C

X

 

O

Z

Plan

   

A

Y

B

X   O Z Plan     A Y B O z Hauteur L’abaque donne la
O z
O
z

Hauteur

L’abaque donne la contrainte à la profondeur z, sous le coin de la surface rectangulaire chargée.

Utilisation du Principe de Superposition

∆σ

(

ABCD

)

∆σ

∆σ

(

(

OXAY

OYBZ

)

)

=

zz

zz

zz

zz

zz

(

+

+ ∆σ

+

0

ZCT

)

∆σ

(

OTDX

)

Lieu d’intérêt du Calcul

Exemple

D

T

C

X

O

Z

A

Y

B

3m

2m

2m

3m

Pour une Charge rectangulaire OZCT

m

= L/z =1

n

=

B/z =1

8

I

=

0.25

0.20

0.15

σ zz

σ q

0.10

0.05

0.00

3.0 2.0 1.0 0.8 m 0.6 m & n sont interchangeables 0.4 0.2 0.01 0.1
3.0
2.0
1.0
0.8
m
0.6
m &
n sont
interchangeables
0.4
0.2
0.01
0.1
1
10
(n=L/z)

Exemple

D

T

C

X

O

Z

A

Y

B

3m

2m

2m

3m

Pour une charge rectangulaire OZCT

m

= L/z =1

n

=

B/z =1

alors

I σ = 0.175

Et ainsi

σ zz = p I σ = 100 × 0.175 = 17.5 kPa

(9a)

Augmentation de contrainte sous un point quelconque à l’extérieur du rectangle

La charge q est uniformément répartie sur l’aire ABCD

La contrainte nécessaire à la profondeur z sous le point O, à l’extérieur de la région chargée.

D

A

C

(q)

B

O

Augmentation de contrainte sous un point quelconque à l’extérieur du rectangle chargé

La charge q est uniformément répartie sur l’aire ABCD

La contrainte nécessaire à la profondeur z sous le point O, à l’extérieur de la région chargée.

D

A

C

(q)

B

O X

D

A

 

Z

(q)

C

(q)

(q)

 

(q)

 

B

O

T

Y

Etape 1 +q sur OXAY

Augmentation de contrainte sous un point quelconque à l’extérieur du rectangle chargé

X

D

A

Z

(q)

(2q)

C

(q)

( q)

B

O

T

Y

Etape 2 +q sur OZCT

Augmentation de contrainte sous un point quelconque à l’extérieur du rectangle chargé

X

D

A

Z

(q)

C

(2q)

(q)

( q)

B

O

T

Y

Etape 2 +q on OZCT

X

D

A

Z

(q)

(q)

C

(q)

(0)

B

O

T

Y

Etape 3 -q on OZBY

Augmentation de contrainte sous

un point quelconque à l’extérieur du rectangle chargé

X

D

A

Z

(q)

(2q)

C

(q)

( q)

B

O

T

Y

Etape 2 +q sur OZCT

X

D

A

Z

(0)

(0)

C

(q)

(0)

B

O

T

Y

Etape 4 -q sur OXDT

X

D

A

Z

(q)

(q)

C

(q)

(0)

B

O

T

Y

Etape 3 -q sur OZBY

Détermination des contraintes sous une aire de forme quelconque

Abaque de Newmark

1. L’échelle pour cette méthode est déterminée par la profondeur z pour laquelle les contraintes devront être évaluée, alors z est égale à la distance OQ donnée à partir de l’abaque.

z z O Q

z

z z O Q
z z O Q
z O Q
z
O
Q
z z O Q
z z O Q
z z O Q

Détermination des contraintes sous une aire de forme quelconque

Abaque de Newmark

1. L’échelle pour cette méthode est déterminée par la profondeur z pour laquelle les contraintes devront être évaluée, alors z est égale à la distance OQ donnée à partir de l’abaque.

2. Dessiner la zone chargée en tenant compte de l’échelle de telle sorte que le point où on cherche les contraintes (plus correctement, sa projection verticale à partir de la surface) est à l’origine de l’abaque, l’orientation du dessin importe peu.

z O Q z
z
O
Q
z

Détermination des contraintes sous une aire de forme quelconque

Abaque de Newmark

1. L’échelle pour cette méthode est déterminée par la profondeur z pour laquelle les contraintes devront être évaluée, alors z est égale à la distance OQ donnée à partir de l’abaque.

2. Dessiner la zone chargée en tenant compte de l’échelle de telle sorte que le point où on cherche les contraintes (plus correctement, sa projection verticale à partir de la surface) est à l’origine de l’abaque, l’orientation du dessin importe peu.

3. Compter le nombre d’aires (carré) (N) sur la zone chargée, si moins de la moitié de l’aire partielle (carré) est prise en compte dans le décompte, alors c’est à négliger.

Détermination des contraintes sous une aire de forme quelconque

Abaque de Newmark

1. L’échelle pour cette méthode est déterminée par la profondeur z pour laquelle les contraintes devront être évaluée, alors z est égale à la distance OQ donnée à partir de l’abaque.

2. Dessiner la zone chargée en tenant compte de l’échelle de telle sorte que le point où on cherche les contraintes (plus correctement, sa projection verticale à partir de la surface) est à l’origine de l’abaque, l’orientation du dessin importe peu.

3. Compter le nombre d’aires (carré) (N) sur la zone chargée, si moins de la moitié de l’aire partielle (carré) est prise en compte dans le décompte, alors c’est à négliger.

4. L’augmentation de la Contrainte est :

σ zz = N × [facteur d’échelle(0.001)]´ [charge de surface (p)]

4m O Q Loaded Area
4m
O
Q
Loaded
Area