Vous êtes sur la page 1sur 15
Les sources classiques de la variation biologique : la mutation et la recombinaison MUTATION RECOMBINAISON
Les sources classiques de la variation
biologique :
la mutation et la recombinaison
MUTATION
RECOMBINAISON
Marquage moléculaire
Micropropagation
Transgénèse
Haplodiploïdisation
H b id ti
y r
a
on soma
ti
que
Polyploïdisation
Hybridation interspécifique
Mutagenèse
Production d’hybrides F1
Hybridation puis
sélection généalogique
1ère stratégie: sélection
des variations, spontanées
ou provoquées, et
les
2 ème stratégie: combiner des
caractères dans une
exploiter autant que
possible.
perspective de construction
de génotype.
Hybridation et sélection généalogique Méthode très efficace: Croisements interspécifiques systématiques
Hybridation et sélection généalogique
Méthode très efficace:
Croisements
interspécifiques
systématiques
Rendement du blé
12 à 80 quintaux
(100 ans)
HYBRIDEURS
Sélecti n énéal
o
g
og q
i ue
AU OGAM S
T
E
sur la descendance
de croisements
Sélection généalogique
pour extraire
les meilleures lignées
Réalisation de lignées
parentales des
variétés synthétiques
ou hybrides F1
SELECTIONNEURS
ALLOGAMES
1 ère synthèse entre
les idées des hybrideurs
et des sélectionneurs
En s’appuyant sur
le mendélisme
Production d’Hybrides F1 Hybride F1 = structure variétale exploitant au maximum l’hétérosis Les avantages des
Production d’Hybrides F1
Hybride F1 = structure variétale exploitant au maximum l’hétérosis
Les avantages des hybrides F1
- Rendement
- Homogénéité
- Homéostasie
- Cumul de gènes dominants (résistances aux maladies)
- Protection des efforts de recherche
Maîtrise de la fécondation croisée
Castration manuelle
Stérilité mâle nucléaire
Compétition pollinique
Incompatibilité
Gamétocide
Stérilité mâle nucléo-cytoplasmique
1957, INRA 200, maïs
1963, MONTFAVET H63-5, tomate
1969, INRA 6501 lignée tournesol
1972, FLAMBOR, endive
1975, JAKEZ, chou-fleur
1985, COURTEL, blé
1974, FRANSOL et RELAX, tournesol
Création et exploitation de croisements interspécifiques ou intergénériques Espèces naturellement créées par
Création et exploitation de croisements
interspécifiques ou intergénériques
Espèces naturellement créées par croisements interspécifiques
- Création d’espèces : blé, coton, colza, moutarde brune, fraisier (fragaria chilensis (Frézier)x
Fragaria virginiana (J. Cartier), peuplier, pêcher-amandier,…
Les flux de génomes ont été à la base de la création d’espèces essentielles pour
l’Homme.
Croisements interspécifiques provoqués
- Contournement des barrières avant la fécondation : utilisation de pollen mentor, croisement
réciproque, ablation du style,
- Contournement des barrières après la fécondation : polyploïdisation, sauvetage d’embryons
par culture in vitro,
Création et exploitation de croisements interspécifiques ou intergénériques fertile
Création et exploitation de croisements
interspécifiques ou intergénériques
fertile
Création et exploitation de croisements interspécifiques ou intergénériques triticale Création du triticale
Création et exploitation de croisements
interspécifiques ou intergénériques
triticale
Création du triticale
seigle
1937
Blé tendre x seigle = triticale octoploïde
1948
Blé dur x seigle = triticale hexaploïde
1ère étape : introduction de gène de
Blé
.
compatibilité de croisement dans le blé
tendre
kr1, kr2, Skr (localisation 5A et 5B)
Chinese spring et maintenant Norin 29,
Roazon, courtot
Difficile :
2ème étape : croisement d’un blé
tendre compatible avec le seigle
ABD/ ABD x R/R = ABDR
Doublement à la colchicine
ABDR/ABDR (octoploïde – triticale
primaire)
sauvetage
d’embryon
3ème étape croisement d’un triticale
primaire par un triticale hexaploïde
(amélioré)
Triticale primaire ABDR/ABDR x ABR/ABR =
ABR/ABR (élimination du génome D (ou
integration partielle – cytoplasme blé tendre)
Impact des croisements interspécifiques sur l’amélioration des plantes Quelques nouvelles espèces issues de
Impact des croisements interspécifiques
sur l’amélioration des plantes
Quelques nouvelles espèces issues de croisements interspécifiques provoqués
Ray-grass hybride
Porte-greffes
(vigne)
Arabusta
Triticale
Porte-greffes
(abricotier)
Porte-greffes
(prunus)
L. perenne x L.multiflorum
V. vinifera x V. berlandieri
1978, AUGUSTA
1978, FERCAL
C. arabica x C. canephora
Blé x Secale cereale
P. domestica x P. spinosa
1980, ARABUSTA
1983, CLERCAL
1989, AVIVEL TORINDEL
P.davidiana, P.mume,
P.dulcis, P. persica.
1991, VIKING
Quelques exemples de variétés portant des introgressions
Blé tendre
A. ventricosa
Laitue
Piment
Tournesol
L. saligna
C baccatum
H. tuberosus
1976, ROAZON, résistance au piétin-verse
et aux rouilles (Yr17-Lr37)
1990, NINJA, résistance au Brémia
1991, OSIR, résistance au CMV
1998, INEDI, résistance au mildiou
Impact de l’hybridation somatique sur l’amélioration des plantes Méthode de combinaison d’information
Impact de l’hybridation somatique sur
l’amélioration des plantes
Méthode de combinaison d’information génétique en 3 étapes
1) Réalisation de protoplastes,
2) Fusion de protoplastes,
3) Culture in vitro des produits de fusion et régénération d’une plante entière.
Quelques applications de la fusion de protoplastes
Création de nouvelles espèces
- 1978, la pomate.
- En cours, porte-greffes de Citrus : Poncirus trifoliata x Citrus reticulata.
Introgression de caractères par fusion asymétrique
- Résistance au virus de l’enroulement introduite dans la pomme de terre à partir de S.
brevidens.
Manipulation des caractères cytoplasmiques (cybrides)
- Réalisation de cytoplasmes inducteurs de stérilité mâle chez les Brassica (système OGU-
INRA) (voir cours sur le colza) puis chez le riz et les chicorées.
Transgénèse La transgenèse consiste à transférer des gènes 1) sous forme d’ADN isolé par transfert
Transgénèse
La transgenèse consiste à transférer des gènes
1) sous forme d’ADN isolé par transfert direct ou,
2) sous forme d’ADN cloné dans un vecteur de transfert.
Historique
1983, Premiers tabacs transgéniques obtenus grâce aux agrobactéries simultanément par des
équipes Belges et Américaines.
1985, Premiers riz transgéniques obtenus par transfert direct.
1994, Première autorisation de mise sur le marché des plantes transgéniques aux USA.
Avantages de la transgénèse
Pour la recherche fondamentale
- Recherche des fonctions des gènes : complémentation de mutants, expression ectopique…
En amélioration des plantes
- Source nouvelle de variabilité.
- Précision de la transmission.
- Préservation du contexte génomique.
Impact de la transgénèse sur l’amélioration des plantes FRANCE 2001 MONDE SURFACE CULTIVEE 50 HECTARES
Impact de la transgénèse sur l’amélioration
des plantes
FRANCE
2001
MONDE
SURFACE CULTIVEE
50 HECTARES
52 MILLIONS D’HECTARES
USA, Argentine, Canada et Chine
ESPECES CONCERNEES
Maïs, œillets
60 autres espèces
Impact de la transgénèse sur l’amélioration des plantes Résistances aux herbicides : Résistances aux insectes
Impact de la transgénèse sur l’amélioration
des plantes
Résistances aux herbicides :
Résistances aux insectes :
Stérilité mâle :
Qualité de l’huile :
Conservation et/ou fermeté :
Santé :
Résistance au virus :
Couleur :
chicorée, colza, coton, maïs, riz, soja, tabac.
coton, maïs, pomme de terre, tomate.
chicorée, colza, maïs.
colza (laurique), soja (oléique)
melon, œillet, tomate.
tabac
courgette, papaye
œillet (mauve)
Evolution des caractères introduits
- Qualités gustatives et nutritionnelles, adaptations aux conditions
défavorables, production de substances diverses.
Evolution des techniques
- Les gènes de sélection, les promoteurs
- La transformation des plastes devient possible chez certaines espèces (tomate).
- Premières réussites dans la recombinaison homologue: plantes SAGE.
Marqueurs moléculaires et réalisation de cartes génétiques Première carte génétique partielle chez les plantes
Marqueurs moléculaires et réalisation de
cartes génétiques
Première carte génétique partielle chez les plantes
1935 : Emerson, chez le maïs
Découverte des marqueurs moléculaires
1975: découverte de la méthode d’hybridation de Southern
- 1980 : marqueurs RFLP
1983 : découverte de la PCR
- 1989 : marqueurs microsatellites
- 1990 : marqueurs RAPD
- 1993 : marqueurs CAPS
- 1995 : marqueurs AFLP
Marqueurs moléculaires = développement très rapide des techniques de biologie moléculaire
Réalisation de cartes de liaisons génétiques saturées
Nombreuses espèces : chez le riz, le haricot, la tomate, le colza, le soja, le maïs, le blé, le pin
maritime,
Les marqueurs moléculaires et la connaissance des génotypes Cartographie comparée : conservation de la synténie
Les marqueurs moléculaires et la
connaissance des génotypes
Cartographie comparée : conservation de la synténie entre espèces
Solanacées :
Triticées :
Andropogonées :
(pomme de terre, tomate et piment)
(blé, orge, seigle)
(maïs, sorgho et canne à sucre)
Décloisonnement des programmes de recherche
Applications directes (marqueurs moléculaires)
- Identification variétale
- Prédiction de l’hétérosis
- Classement des individus au sein d’un germplasme
Localisation de caractères intéressants
- Caractère monogénique : analyse de la ségrégation en mélange
- Caractère polygénique : approche statistique et identification de QTL
Identification des gènes eux-mêmes
Pourquoi ? Plus fiable, recherche d’allèles, ouvre des perspectives pour la transgénèse.
Comment ? Conservation de synténie et homologies de séquences entre espèces. Formulation
d’hypothèses sur les gènes candidats. Création de banques génomiques et de cartes
physiques. Production de populations recombinantes de grandes tailles.
Marqueurs moléculaires et sélection Exemple d’utilisation des marqueurs en sélection Conversion assistée par
Marqueurs moléculaires et sélection
Exemple d’utilisation des marqueurs en sélection
Conversion assistée par marqueurs
Plante
possédant un
caractère
intéressant
Marqueurs
du caractère
intéressant
intéressant Marqueurs du caractère intéressant GUIDER LES RETROCROISEMENTS (gain de temps) Lignée Elite

GUIDER LES RETROCROISEMENTS (gain de temps)

Lignée Elite Marqueurs répartis sur l’ensemble du génome réalisations Conduite de rétrocroisements - FNRM,
Lignée
Elite
Marqueurs
répartis sur
l’ensemble
du génome
réalisations
Conduite de rétrocroisements
- FNRM, PSC8 RM, lignées de tournesol. Résistance au mildiou (2002)
LA GENOMIQUE BIODIVERSITE BIODIVERSITE BIODIVERSITE SAM TRANSGENESE METHODE METHODE METHODE HASARD HASARD
LA GENOMIQUE
BIODIVERSITE
BIODIVERSITE
BIODIVERSITE
SAM
TRANSGENESE
METHODE
METHODE
METHODE
HASARD
HASARD
HASARD
. »
Avant les années 50
« un croisement n’avait
jamais cessé de n’être
1950-2002
Biotechnologies
Informatique
qu’un jeu
de hasard. »
Biochimie
FUTUR
Construction
méthodique
de génotypes
(Emile Schribaux)
Phytopathologie