Vous êtes sur la page 1sur 35

FA111485

ISSN 0335-3931

© AFNOR 2004 — Tous droits réservés

norme européenne

© AFNOR 2004 — Tous droits réservés norme européenne NF EN 771-3 Février 2004 Indice de

NF EN 771-3

Février 2004

Indice de classement : P 12-023-1

ICS : 91.080.30 ; 91.100.30

Spécifications pour éléments de maçonnerie

Partie 3 : Éléments de maçonnerie en béton de granulats (granulats courants et légers)

E

: Specification for masonry units — Part 3: Aggregate concrete masonry units (Dense and light-weight aggregates)

D

: Festlegungen für Mauersteine — Teil 3: Mauersteine aus Beton (mit dichten und porigen Zuschlägen)

Norme française homologuée

par décision du Directeur Général d'AFNOR le 20 janvier 2004 pour prendre effet

le 20 février 2004.

Avec la norme NF P 12-023-2, est destinée à remplacer les normes homologuées NF P 14-101, de septembre 1983, NF P 14-301, de septembre 1983, NF P 14-304, de septembre 1983, NF P 14-402, de septembre 1983 et la norme expérimentale

P 14-102, d’avril 1994.

Sert de base pour l’attribution de la marque NF-BLOCS EN BÉTON.

base pour l’attribution de la marque NF-BLOCS EN BÉTON. Correspondance La Norme européenne EN 771-3:2003 a

Correspondance

La Norme européenne EN 771-3:2003 a le statut d’une norme française.

Analyse Le présent document spécifie les caractéristiques et les exigences de performances des blocs en béton de granulats fabriqués à partir de granulats courants et légers ou une combinaison des deux, utilisés, exposés ou non, en maçonnerie courante ou de parement, porteuse ou non, dans des bâtiments ou des ouvrages de génie civil. Les blocs conviennent pour toutes les formes de murs, y compris les murs à simple ou double paroi, les conduits extérieurs de fumée, les cloisons, les murs de soutène- ment et de soubassement. Ils peuvent constituer une protection contre les incendies, une isolation thermique et acoustique et constituer une absorption acoustique

Descripteurs Thésaurus International Technique : maçonnerie, matériau de construction, bloc en béton, granulat, définition, spécification, dimension, tolérance de dimension, masse volumique, résistance mécanique, absorption d'eau, réaction au feu, adhé- rence, désignation, classification, marquage, essai de conformité, échantillonnage

Modifications

Corrections

Par rapport aux documents remplacés, refonte complète pour prise en compte des travaux européens et insertion de l’annexe ZA permettant le marquage CE sur ces produits.

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR) — 11, avenue Francis de Pressensé — 93571 Saint-Denis La Plaine Cedex Tél. : + 33 (0)1 41 62 80 00 — Fax : + 33 (0)1 49 17 90 00 — www.afnor.fr

Maçonnerie

AFNOR P10B

Membres de la commission de normalisation Président : M MERLET — CSTB

Secrétariat :

MME PATROUILLEAU — AFNOR

M

BAJEUX

CEBTP

M

BEINISH

CERIB

M

BLACHE

CSTB

M

BOURDAROT

EDF POLE INDUSTRIE — CIH

MME

DUCAMP

BUREAU VERITAS

M

DURAND

UMGO-UNION MACONNERIE GROS OEUVRE

M

FAUCON

CERIB

M

GIVELET

CH SYND FAB CHAUX GRASSES MAGNE

M

GUEGAN

XELLA THERMOPIERRE

M

KORNMANN

CTTB-CENTRE TECH DES TUILES ET BRIQUES

M

LAURENT

CTTB-CENTRE TECH DES TUILES ET BRIQUES

M

LEMOINE

UMGO-UNION MACONNERIE GROS OEUVRE

M

LUSSOU

CTTB-CENTRE TECH DES TUILES ET BRIQUES

M

MERLET

CSTB

M

PERNIER

DAEI — DION AFF ECO & INTERNAT

M

POEYDEMENGE

CTTB-CENTRE TECH DES TUILES ET BRIQUES

M

SAROLI

DGEMP — DIREM

M

SAUVAGE

CERIB

M

THOMASSON

WEBER ET BROUTIN FRANCE

M

TROUX

UMGO-UNION MACONNERIE GROS OEUVRE

MLLE

VINCENSINI

AFNOR CERTIFICATION

Avant-propos national

Conformément à la possibilité offerte par le § 6.2 Classification, la présente norme est complétée par la norme NF P 12-023-2 afin d'indiquer l'ensemble des exigences applicables à ces produits, pour permettre la réalisation d'ouvrages de maçonnerie conformes à la norme française P 10-202 référencée DTU 20.1 «Ouvrages en maçon- nerie de petits éléments — parois et murs».

Le règlement du Comité Européen de Normalisation (CEN) impose que les normes européennes adoptées par ses membres soient transformées en normes nationales au plus tard dans les six mois après leur ratification et que les normes nationales équivalentes ou en contradiction soient annulées.

La présente norme européenne a été adoptée par le CEN le 9 avril 2003.

Le CEN a fixé une période de transition durant laquelle les membres du CEN ont l'autorisation de maintenir leurs propres normes nationales adoptées antérieurement.

En conséquence, les normes NF P 14-101 de septembre 1983, NF P 14-301 de septembre 1983, NF P 14-304 de septembre 1983, NF P 14-402 de septembre 1983 et la norme P 14-102 d'avril 1994 restent en vigueur jusqu'en avril 2005, date à laquelle elles devront être annulées et où la norme NF EN 771-3 (P 12-023-1) et son complément national NF P 12-023-2, seront seuls en vigueur.

— 3 —

NF EN 771-3:2004

Références aux normes françaises

La correspondance entre les normes mentionnées à l'article «Références normatives» et les normes françaises identiques est la suivante :

EN 772-1

: NF EN 772-1 (indice de classement : P12-101)

EN 772-2

: NF EN 772-2 (indice de classement : P12-102)

EN 772-6

: NF EN 772-6 (indice de classement : P12-106)

EN 772-11

: NF EN 772-11 (indice de classement : P12-111)

EN 772-13

: NF EN 772-13 (indice de classement : P12-113)

EN 772-14

: NF EN 772-14 (indice de classement : P12-114)

EN 772-16

: NF EN 772-16 (indice de classement : P12-116)

EN 772-20

: NF EN 772-20 (indice de classement : P12-120)

EN 998-2

: NF EN 998-2 (indice de classement : P 12-202)

EN 1052-3

: NF EN 1052-3 (indice de classement : P 12-703)

EN 1745

: NF EN 1745 (indice de classement : P 12-801)

EN 13501-1

: NF EN 13501-1 (indice de classement : P 92-800-1)

EN ISO 12572

: NF EN ISO 12572 (indice de classement : P 50-763)

Modalités d'application

Le fabricant, l'importateur ou le fournisseur qui, pour la vente de ses produits, se réfère à la présente norme ou à un texte qui fait référence à certains de ses articles, doit être en mesure de fournir à son client les éléments pro- pres à justifier que les prescriptions fixées dans cette norme sont respectées.

L'attribution de la marque NF aux produits conformes à la présente norme offre la garantie que ces éléments sont contrôlés par AFNOR CERTIFICATION ou un organisme qu’elle a habilité (certification par tierce partie).

NORME EUROPÉENNE EUROPÄISCHE NORM EUROPEAN STANDARD

EN 771-3

Juillet 2003

ICS : 91.100.30

Version française

Spécifications pour éléments de maçonnerie — Partie 3 : Eléments de maçonnerie en béton de granulats (granulats courants et légers)

Festlegungen für Mauersteine — Teil 3: Mauersteine aus Beton (mit dichten und porigen Zuschlägen)

Specification for masonry units — Part 3: Aggregate concrete masonry units (Dense and light-weight aggregates)

La présente norme européenne a été adoptée par le CEN le 9 avril 2003.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC qui définit les conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la norme européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues auprès du Secrétariat Central ou auprès des membres du CEN.

La présente norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version faite dans une autre langue par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale, et notifiée au Secrétariat Central, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse.

CEN

COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung European Committee for Standardization

Secrétariat Central : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

Page 2

EN 771-3:2003

 

Sommaire

 

Page

Avant-propos

4

1

Domaine d'application

5

2

Références normatives

5

3

Termes, définitions et symboles

6

3.1

Termes et définitions

6

3.2

Symboles

8

4

Matières premières

8

4.1

Généralités

8

5

Exigences relatives aux blocs en béton de granulats

8

5.1

Généralités

8

5.2

Dimensions et tolérances

8

5.3

Configuration

10

5.4

Masse volumique

11

5.5

Résistance mécanique

11

5.6

Propriétés thermiques

12

5.7

Durabilité

12

5.8

Absorption d'eau par capillarité

12

5.9

Variations dimensionnelles

12

5.10

Perméabilité à la vapeur d’eau

13

5.11

Réaction au feu

13

5.12

Résistance de l’adhérence au cisaillement

13

5.13

Résistance de l’adhérence à la flexion

13

6

Description, désignation et classification des blocs

14

6.1

Description et désignation des blocs

14

6.2

Classification

14

7

Marquage

14

8

Évaluation de conformité

15

8.1

Généralités

15

8.2

Essais de type initiaux

15

8.3

Contrôle de production en usine

16

Annexe A

(normative) Prélèvement d'échantillons pour les essais de type initiaux

et pour les essais indépendants de réception sur lots

17

A.1

Généralités

17

A.2

Prélèvement d'échantillons

17

A.3

Lieu et dates de contrôle et d'essai

19

Annexe B

(normative) Critères de conformité pour les essais de type initiaux

et pour les essais indépendants de réception sur lots

20

B.1

Dimensions (voir 5.2)

20

B.2

Configurations (voir 5.3)

20

B.3

Masse volumique (voir 5.4)

20

B.4

Résistance mécanique (voir 5.5)

20

Page 3

 

EN 771-3:2003

 

Sommaire (fin)

 

Page

Annexe C

(informative) Exemples de formes différentes de blocs en béton

24

Annexe ZA (informative) Articles de cette Norme européenne concernant les dispositions de la Directive Produits de construction

25

ZA.1

Domaine d’application et caractéristiques

25

ZA.2

Procédure(s) d’attestation de conformité des blocs en béton de granulats

27

ZA.3

Marquage et étiquetage CE

29

Page 4

EN 771-3:2003

Avant-propos

Le présent document (EN 771-3:2003) a été élaboré par le Comité Technique CEN/TC 125 «Maçonnerie», dont le secrétariat est tenu par BSI.

Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique, soit par entérinement, au plus tard en janvier 2004, et toutes les normes nationales en contradiction devront être reti- rées au plus tard en avril 2005.

Le présent document a été élaborée dans le cadre d’un mandat donné au CEN par la Commission Européenne et l’Association Européenne de Libre Échange et vient à l’appui des exigences essentielles de la Directive Produits de construction (89/106/CEE).

Pour la relation avec la (les) Directives de l’Union Européenne (89/106/CEE), voir l’annexe ZA informative, qui fait partie intégrante du présent document.

Le présent document tient également compte des règles générales concernant la maçonnerie renforcée ou non qui sont énoncées dans l’Eurocode 6.

Les annexes A et B de cette Norme européenne sont normatives, l’annexe C est informative.

L’EN 771 Spécification pour éléments de maçonnerie comprend les parties suivantes :

— Partie 1 : Briques de terre cuite

— Partie 2 : Éléments de maçonnerie en silico-calcaire

— Partie 3 : Éléments de maçonnerie en béton de granulats (granulats courants et légers)

— Partie 4 : Éléments de maçonnerie en béton cellulaire autoclavé

— Partie 5 : Élément de maçonnerie en pierre reconstituée

— Partie 6 : Élément de maçonnerie en pierre naturelle.

Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse.

Page 5

EN 771-3:2003

1 Domaine d'application

Cette Norme européenne spécifie les caractéristiques et les exigences de performances des blocs en béton de granulats fabriqués à partir de granulats courants et légers ou une combinaison des deux, utilisés, exposés ou non, en maçonnerie courante ou de parement, porteuse ou non, dans des bâtiments ou des ouvrages de génie civil. Les blocs conviennent pour toutes les formes de murs, y compris les murs à simple ou double paroi, les conduits extérieurs de fumée, les cloisons, les murs de soutènement et de soubassement. Ils peuvent constituer une protection contre les incendies, une isolation thermique et acoustique et constituer une absorption acoustique.

Cette Norme européenne concerne également les éléments de maçonnerie en béton n'ayant pas une forme géné- rale de parallélépipède rectangle, notamment sur les éléments de forme particulière et les accessoires.

Elle définit d’une part les performances relatives par exemple à la résistance, la masse volumique et les tolérances dimensionnelles et permet d’autre part d’évaluer la conformité du produit par rapport à cette Norme européenne. Elle inclut également les exigences de marquage des produits qui y sont traités.

Cette Norme européenne ne spécifie pas les formats standard des blocs en béton de granulats, les dimensions de fabrication courantes, ni les caractéristiques angulaires des blocs en béton de granulats de forme particulière. Elle ne couvre pas les panneaux hauteur d'étage, les conduits intérieurs de fumée ni les blocs destinés à servir d’assise anti-humidité. Elle ne couvre pas les blocs comportant un isolant thermique rapporté sur les faces sus- ceptibles d’être exposées au feu.

2 Références normatives

Cette Norme européenne comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publications. Ces références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées ci-après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quelconque de ces publi- cations ne s'appliquent à cette Norme européenne que s'ils y sont incorporés par amendement ou révision. Pour les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence s'applique (amende- ments y compris).

EN 772-1:2000, Méthodes d'essai des éléments de maçonnerie — Partie 1 : Détermination de la résistance à la compression.

EN 772-2, Méthodes d'essai des éléments de maçonnerie — Partie 2 : Détermination du pourcentage de vides dans les éléments de maçonnerie en béton (par empreinte sur papier).

EN 772-6, Méthodes d'essai des éléments de maçonnerie — Partie 6 : Détermination de la résistance à la traction par flexion des éléments de maçonnerie en béton de granulats.

EN 772-11, Méthodes d'essai des éléments de maçonnerie — Partie 11 : Détermination de l'absorption de l'eau par capillarité des éléments de maçonnerie en béton de granulats, en pierre reconstituée et naturelle et du taux initial d'absorption d'eau des éléments de maçonnerie en terre cuite.

EN 772-13, Méthodes d'essai des éléments de maçonnerie — Partie 13 : Détermination de la masse volumique absolue sèche et de la masse volumique apparente sèche des éléments de maçonnerie (excepté les pierres naturelles).

EN 772-14, Méthode d'essai des éléments de maçonnerie — Partie 14 : Détermination de la variation dimension- nelle due à l'humidité des éléments de maçonnerie en béton de granulats et en pierre reconstituée.

EN 772-16:2000, Méthodes d'essai des éléments de maçonnerie — Partie 16 : Détermination des dimensions.

EN 772-20, Méthodes d'essai des éléments de maçonnerie — Partie 20 : Détermination de la planéité des élé- ments de maçonnerie en béton de granulats, en pierre naturelle et en pierre reconstituée.

EN 998-2:2001 1) , Spécifications des mortier pour maçonnerie — Partie 2 : Mortiers de montage.

Page 6

EN 771-3:2003

EN 1052-3, Méthodes d'essai de la maçonnerie — Partie 3 : Détermination de la résistance initiale au cisaillement.

EN 1745, Maçonnerie et éléments de maçonnerie — Détermination des valeurs thermiques de calcul.

EN 13501-1, Classement au feu des produits et éléments de construction — Partie 1 : Classement à partir des données d'essais de réaction au feu.

EN ISO 12572, Performance hygrothermique des matériaux et produits pour le bâtiment — Détermination des propriétés de transmission de la vapeur d'eau (ISO 12572:2001).

3 Termes, définitions et symboles

3.1 Termes et définitions

Pour les besoins de cette Norme européenne, les termes et définitions suivants s'appliquent.

3.1.1

bloc de maçonnerie composant préformé destiné à être utilisé dans les constructions de maçonnerie

3.1.2

bloc courant composant destiné normalement à être utilisé sans aucune face visible

3.1.3

bloc de parement composant destiné à être utilisé avec une ou plusieurs de ses faces restant visibles et susceptibles d'être expo- sées ou non aux conditions climatiques

3.1.4

bloc exposé élément de parement exposé aux conditions climatiques, sans enduit ni protection équivalente

3.1.5

bloc en béton composant fabriqué à partir de ciment, de granulats et d'eau et susceptible de contenir des adjuvants et des addi- tifs, des pigments colorants et d'autres matériaux incorporés ou appliqués pendant ou après la fabrication du bloc

3.1.6

dimensions de coordination dimensions de l'espace de coordination alloué à un élément de maçonnerie, comprenant les jeux nécessaires aux joints

3.1.7

dimensions de fabrication dimensions spécifiées pour la fabrication d'un élément auxquelles doivent se conformer les dimensions réelles dans les limites des écarts admissibles

3.1.8

dimensions réelles dimensions d'un élément telles que mesurées

3.1.9

bloc de forme régulière élément de maçonnerie ayant une forme générale de parallélépipède rectangle

Page 7

EN 771-3:2003

3.1.10

bloc de forme spéciale élément de maçonnerie n'ayant pas la forme d'un parallélépipède rectangle

3.1.11

bloc accessoire élément dont la forme lui permet de remplir une fonction particulière, par exemple compléter la géométrie de la maçonnerie

3.1.12

dispositifs d'emboîtement relief et renfoncements de forme appropriée sur des blocs, par exemple systèmes à rainure et languette

3.1.13

alvéole vide formé pouvant traverser complètement ou non un bloc de maçonnerie

3.1.14

creux creux formé sur l'une des faces ou sur les deux et dont le volume total ne dépasse pas une certaine limite du

volume apparent de l’élément c’est-à-dire longueur × largeur × hauteur

3.1.15

évidement creux ou renfoncement sur une ou plusieurs surface(s) d'un bloc de maçonnerie (par exemple, poche à mortier, rainure d'enduit, gorge assurant une discontinuité dans le joint de mortier, trou de préhension)

3.1.16

paroi matériau plein périphérique entre une alvéole et la face ou l'about d'un bloc

3.1.17

valeur déclarée valeur qu'un fabricant est tenu d'atteindre en tenant compte de la précision des essais et de la variabilité du pro- cédé de fabrication

3.1.18

élément de maçonnerie de catégorie I élément dont la résistance à la compression est déclarée avec une probabilité de 5 % de ne pas atteindre cette valeur. Ceci peut être déterminé via la valeur caractéristique ou la moyenne

3.1.19

élément de maçonnerie de catégorie II élément n’étant pas censé présenter le niveau de confiance spécifié pour les éléments de maçonnerie de catégorie 1

3.1.20

résistance à la compression normalisée relative aux blocs de maçonnerie résistance à la compression des blocs convertie en résistance à la compression équivalente «séchage à l’air» pour un élément de 100 mm de large par 100 mm de haut

NOTE

Voir la méthode indiquée dans l’annexe A de l’EN 772-1:2000.

3.1.21

résistance moyenne à la compression des blocs de maçonnerie moyenne arithmétique des résistances à la compression des blocs

3.1.22

résistance caractéristique à la compression des blocs de maçonnerie résistance à la compression correspondant au fractile inférieur de 5 % de la résistance à la compression de blocs de maçonnerie

Page 8

EN 771-3:2003

3.2

Symboles

l

longueur, en mm ;

l d

longueur de la diagonale, en mm ;

w

largeur, en mm ;

h

hauteur, en mm ;

f b

résistance à la compression normalisée, en N/mm 2 ;

f c

résistance caractéristique à la compression, en N/mm 2 ;

f m

résistance moyenne à la compression, en N/mm 2 ;

f bi

valeur individuelle de résistance à la compression, en N/mm 2 .

4

Matières premières

4.1

Généralités

Les caractéristiques des matières premières de fabrication doivent figurer dans la documentation du contrôle de production (voir 8.3). Si des Normes européennes appropriées sont disponibles pour les matières premières, elles doivent être utilisées ; ceci ne s'applique pas à la granulométrie des granulats. Si de telles normes sont indispo- nibles, le fabricant doit énumérer les matières premières et fournir les données prouvant qu’elles conviennent.

5 Exigences relatives aux blocs en béton de granulats

5.1 Généralités

Les exigences et caractéristiques spécifiées dans cette Norme européenne doivent être définies en fonction des méthodes d'essais et d'autres modes opératoires qui y sont mentionnés.

NOTE

fabrication ou d’utilisation des blocs.

Une valeur déclarée peut être choisie à partir du système de classification utilisé, le cas échéant, sur les lieux de

Il convient de noter que les méthodes d'essais normalisées ne sont pas toujours applicables à des blocs de forme spéciale ou à des accessoires, comme défini en 3.1.10 et 3.1.11.

Les critères de conformité donnés dans les paragraphes suivants se rapportent à l'essai de type initial (voir 8.2) et, le cas échéant, aux essais de réception sur lots (voir annexe A). Pour la résistance à la compression des blocs de catégorie I, utiliser un fractile de 50 % (p = 0,50) pour les valeurs moyennes ou de 5 % (p = 0,05) pour les valeurs caractéristiques et un niveau de confiance de 95 %.

Pour l'évaluation de la production, le fabricant doit définir les critères de conformité dans la documentation du con- trôle de production de l'usine (voir 8.3).

5.2 Dimensions et tolérances

5.2.1 Dimensions Le fabricant doit déclarer les dimensions des blocs en béton en millimètres pour, dans

l’ordre, la longueur, la largeur et la hauteur (voir Figure 1). Elles doivent être données en termes de dimensions

de fabrication. Les dimensions de coordination peuvent également être communiquées.

NOTE 1

En outre, les dimensions de coordination peuvent également être communiquées.

Page 9

EN 771-3:2003

Page 9 EN 771-3:2003 Légende 1 Longueur 4 Face de pose 2 Largeur 5 Face 3

Légende

1 Longueur

4

Face de pose

2 Largeur

5

Face

3 Hauteur

6

About

NOTE 2

Se rapporte à l'utilisation normale de la maçonnerie dans le mur.

Figure 1 — Dimensions et surfaces

5.2.2 Tolérances

Les tolérances sur les dimensions de fabrication déclarées de blocs individuels de forme régulière doivent être conformes au Tableau 1. Il est permis de déclarer des tolérances plus serrées. Le fabricant doit déclarer la caté- gorie de tolérances des blocs.

Tableau 1 — Écarts admissibles en millimètres

Catégorie

     

de tolérance

D1

D2

D3

Longueur

+ 3

+ 1

+ 1

– 5

– 3

– 3

Largeur

+ 3

+ 1

+ 1

– 5

– 3

– 3

 

+ 3

   

Hauteur

– 5

± 2

± 1,5

Les tolérances des blocs de forme irrégulière et des accessoires sont celles données au Tableau 1 ou celles déclarées par le fabricant.

Ces tolérances ne doivent pas s’appliquer aux dimensions des blocs fabriqués avec des faces non planes.

Si les blocs ont été prélevés conformément à l’article A.2 et essayés conformément à l’EN 772-16:2000 (méthode A), les résultats obtenus conformément à l’article B.1 doivent se situer dans la catégorie de tolérance déclarée.

Page 10

EN 771-3:2003

5.3

Configuration

5.3.1 Généralités

La forme et les caractéristiques doivent être déclarées par le fabricant. Les exigences de forme et de caractéris- tiques données en 5.3.2 à 5.3.4 s'appliqueront normalement aux blocs de forme régulière mais pas nécessaire- ment aux surfaces ou arêtes de blocs ayant des formes spéciales, ni aux blocs accessoires.

Il est permis que les blocs soient munis d'évidements ou de dispositifs d'emboîtement et que les arêtes soient vives, arrondies ou chanfreinées.

NOTE

les parties pertinentes de l’Eurocode 6.

Le fabricant peut également déclarer si les blocs sont conformes aux limites de l’un des groupes spécifiés dans

Si les blocs ont été prélevés conformément à l’article A.2 et essayés conformément à l’EN 772-16 et, le cas échéant, à l’EN 772-2, les résultats obtenus conformément à l’article B.2 doivent correspondre aux valeurs déclarées.

5.3.2 Épaisseur de paroi

L'épaisseur minimale des parois des blocs doit être déclarée. Si les blocs ont été prélevés conformément à l’article A.2 et essayés conformément à l’EN 772-16, les résultats obtenus conformément à l’article B.2 doivent correspondre aux valeurs déclarées.

5.3.3 Alvéoles

Le pourcentage des alvéoles éventuelles dans les blocs doit être déclaré. Si les blocs ont été prélevés conformé- ment à l’article A.2, le volume en pourcentage des alvéoles dans les blocs doit être déterminé par mesurage con- formément à l’EN 772-16 et par calcul ou, dans le cas d’alvéoles traversant complètement un bloc, il est permis de déterminer le pourcentage des alvéoles conformément à l’EN 772-2 et par calcul. Les résultats obtenus con- formément à l’article B.2 doivent correspondre aux valeurs déclarées.

5.3.4 Creux

Le volume total des creux des blocs ne doit pas dépasser 20 % du volume total du bloc, volume apparent de l’élé- ment c’est-à-dire longueur × largeur × hauteur.

5.3.5 Planéité des surfaces de blocs de parement

Lorsque la surface des blocs de parement est déclarée plane par le fabricant, la planéité ne doit pas s’écarter de

 

0,1

 l d 
l d 

mm ou 2 mm, en retenant la valeur la plus élevée, où l d correspond à la longueur de la diagonale

de la surface du bloc déclarée plane, en se basant sur les dimensions réelles du bloc.

Les exigences relatives à la planéité ne doivent pas s’appliquer aux blocs fabriqués avec des faces non planes.

Si les blocs ont été prélevés conformément à l’article A.2 et essayés conformément à l’EN 772-20, les résultats obtenus conformément à l’article B.2 doivent correspondre à la valeur susmentionnée.

plus de

5.3.6 Aspect de surface des blocs de parement

Si nécessaire, il est permis d'établir la conformité de l’aspect de surface des blocs de parement sur la base d'une comparaison avec des échantillons approuvés. Cette comparaison doit être effectuée à une distance de 3 mètres à la lumière du jour. La conformité doit être établie avant l’utilisation des blocs.

Page 11

EN 771-3:2003

5.4 Masse volumique

5.4.1 Masse volumique apparente sèche des blocs

La masse volumique apparente sèche doit être déclarée en kg/m 3 par le fabricant.

NOTE

— de descente de charge ;

— d’isolation acoustique ;

— d’isolation acoustique contre les bruits aériens ;

— d’isolation thermique ;

— de résistance au feu.

Cette déclaration doit être effectuée pour les calculs :

5.4.2 Masse volumique absolue sèche du béton

En fonction des utilisations pour lesquelles les blocs sont mis sur le marché et, dans tous les cas, pour les blocs destinés à être utilisés dans des constructions soumises à des exigences d’isolation acoustique, le fabricant doit déclarer la masse volumique absolue sèche des blocs en kg/m 3 .

5.4.3 Tolérances

Les valeurs moyennes des échantillons soumis aux essais ne doivent pas s'écarter de plus de ± 10 % des valeurs déclarées. Il est permis de déclarer des écarts plus serrés.

Si les blocs ont été prélevés conformément à l’article A.2 et essayés conformément à l’EN 772-13, les résultats obtenus conformément à l’article B.3 doivent correspondre aux valeurs déclarées.

5.5 Résistance mécanique

5.5.1 Résistance à la compression

5.5.1.1 Généralités

Le fabricant doit déclarer la résistance à la compression des blocs en N/mm 2 (Voir la définition de la valeur décla- rée en 3.1.17). La valeur déclarée doit correspondre soit à la résistance caractéristique à la compression (fractile de 5 %), f c , soit à la résistance moyenne à la compression (fractile de 50 %), f m , des blocs.

En outre, le fabricant doit déclarer :

— si le bloc en béton appartient à la catégorie I ou II (voir l’article ZA.2) ;

— la résistance à la compression normalisée, le cas échéant.

NOTE

pression normalisée.

L’EN 772-1 indique le mode de conversion de la résistance à la compression déclarée en résistance à la com-

Si les blocs ont été prélevés conformément à l’article A.2 et essayés conformément à l’EN 772-1, les résultats, obtenus selon l’article B.4.1 pour la résistance caractéristique ou à B.4.2 pour la résistance moyenne, ne doivent pas être inférieurs aux valeurs déclarées.

La déclaration doit préciser le sens d'utilisation des blocs comme prévu lors de l'essai, indiquer les modes de pose des blocs et si les vides existants sont destinés à être entièrement remplis de mortier. Le fabricant doit déclarer le mode de conservation et de surfaçage employé.

Les blocs doivent être conservés conformément à 7.3.2 a) ou 7.3.5 de l’EN 772-1:2000. Toutefois, en cas de conservation conforme à 7.3.5, les valeurs doivent être transformées en équivalence «air sec» conformément à l’annexe A de l’EN 772-1:2000.

Il est permis d’essayer des blocs entiers ou des morceaux de blocs dans un sens autre que le sens d'utilisation normal des blocs à condition qu'il existe une corrélation suffisante entre le sens de l'essai et celui d'utilisation.

Si un surfaçage est demandé (voir 7.2.1 de l’EN 772-1:2000), les blocs dont la dimension de fabrication h est infé- rieure à 100 mm doivent être préparés conformément à 7.2.4 de l’EN 772-1:2000 et les blocs de 100 mm et plus conformément à 7.2.4 ou 7.2.5 de l’EN 772-1:2000.

Page 12

EN 771-3:2003

5.5.1.2 Essais d'éprouvettes découpées dans des blocs

Il est permis de scier les blocs qui ne peuvent pas être soumis entiers à l'essai. L'éprouvette sciée doit avoir le même rapport w sur h que le bloc d'origine et la longueur de l'éprouvette d'essai ne doit pas être inférieure à la valeur de h de l'éprouvette.

Les éprouvettes sciées doivent être représentatives de la section initiale du bloc.

La valeur h d'une éprouvette sciée ne doit pas être inférieure à 100 mm. Si cette valeur est inférieure à la moitié de la hauteur du bloc d'origine, les éprouvettes doivent alors être prélevées sur les parties supérieure et inférieure du bloc d'origine. Un croquis indiquant le rapport entre l'éprouvette découpée et le bloc entier doit être inclus dans le rapport d'essai.

5.5.2 Résistance à la traction par flexion

Le fabricant peut déclarer, à la place de la résistance à la compression, la résistance moyenne à la traction par flexion des blocs ayant une largeur w inférieure à 100 mm et un rapport l sur w supérieur à 10.

Lorsqu’un nombre spécifique de blocs en béton est prélevé dans un lot conformément à l’article A.2 et soumis à essai conformément à l’EN 772-6, les résultats obtenus conformément à l’article B.4 ne doivent pas être inférieurs à la valeur déclarée.

5.6 Propriétés thermiques

En fonction des utilisations pour lesquelles les blocs sont mis sur le marché et, dans tous les cas, pour les blocs destinés à être utilisés dans des constructions soumises à des exigences d’isolation thermique, le fabricant doit fournir des renseignements sur les propriétés thermiques des blocs en béton de granulats. Les propriétés thermi- ques doivent être déterminées en se référant à l’EN 1745 ou à 5.3 et 5.4.

5.7 Durabilité

En fonction des utilisations pour lesquelles les blocs sont mis sur le marché, le fabricant doit évaluer, puis déclarer la résistance au gel/dégel des blocs en référence aux dispositions en vigueur sur le lieu d’utilisation des blocs jusqu’à ce qu’une Norme européenne soit disponible.

NOTE Lorsque l’utilisation prévue du produit prévoit une protection complète contre la pénétration de l’eau (par exemple, couche d’enduit, bardage, paroi intérieure d’un mur double, murs intérieurs), aucune exigence en matière de résistance au gel/dégel n’est requise.

5.8 Absorption d'eau par capillarité

En fonction des utilisations pour lesquelles les blocs sont mis sur le marché et dans tous les cas pour les blocs destinés à être exposés aux conditions climatiques extérieures (voir 3.1.4), le fabricant doit déclarer en g/m 2 s le coefficient maximal d'absorption d'eau par capillarité de la face exposée des blocs.

Si les blocs ont été prélevés conformément à l’article A.2 et essayés conformément à l’EN 772-11 pour une durée de mise en contact avec l'eau de (10 ± 0,2) min. les résultats obtenus conformément à l’article B.1 ne doivent pas dépasser la valeur déclarée.

NOTE En tant que mesure provisoire, Il convient pour les utilisateurs de la norme de diviser le résultat obtenu dans l’EN 772-11 par 24,49 (c’est-à-dire par la racine carrée de 600) afin d’obtenir la valeur en g/m 2 s.

5.9 Variations dimensionnelles

En fonction des utilisations pour lesquelles les blocs sont mis sur le marché et, dans tous les cas, pour les blocs destinés à être utilisés dans des constructions soumises à des exigences structurelles, le fabricant doit déclarer les variations dimensionnelles des blocs (retrait et gonflement).

Si les blocs ont été prélevés conformément à l’article A.2 et essayés conformément à l’EN 772-14, les résultats obtenus conformément à la Figure B.2 ne doivent pas dépasser la valeur déclarée.

Page 13

EN 771-3:2003

5.10 Perméabilité à la vapeur d’eau

En fonction des utilisations pour lesquelles les blocs sont mis sur le marché et, dans tous les cas, pour les blocs destinés à être utilisés comme éléments extérieurs, le fabricant doit fournir des renseignements sur la perméabilité à la vapeur d’eau par le biais du coefficient de diffusion de la vapeur d’eau dont les valeurs figurent dans l’EN 1745 ou sont déterminées conformément à l’EN ISO 12572.

5.11 Réaction au feu

Pour les blocs destinés à être utilisés dans des constructions soumises à des exigences de résistance au feu, le fabricant doit déclarer la classe de réaction au feu.

Lorsque les blocs contiennent au maximum 1,0 % en masse ou en volume (selon la valeur la plus critique) de matériaux organiques répartis de façon homogène, la déclaration peut indiquer la classe A1 de réaction au feu sans nécessiter de soumission à essai.

Les blocs contenant plus de 1,0 % en masse ou en volume (selon la valeur la plus critique) de matériaux organi- ques répartis de façon homogène doivent être classés comme indiqué dans l’EN 13501-1 et la classe appropriée de réaction au feu doit être déclarée.

NOTE L’attention est attirée sur la décision de la Commission 96/603/CE, amendée par la décision 2000/605/EC de la Commission, qui spécifie que les éléments de maçonnerie non combustibles contenant au maximum 1,0 % (en masse ou en volume selon la valeur la plus critique) de matériaux organiques répartis de façon homogène sont répertoriés en classe A1 de réaction au feu sans essais.

5.12 Résistance de l’adhérence au cisaillement

5.12.1 Généralités

Pour les blocs de maçonnerie en béton de granulats destinés à être utilisés dans des constructions soumises à des exigences structurelles, la résistance de l’adhérence au cisaillement du bloc et du mortier doit être déclarée sous la forme de la résistance caractéristique initiale au cisaillement conformément à l’EN 1052-3. Cette déclara- tion peut reposer sur des valeurs tabulées comme indiqué ci-dessous en 5.12.2 ou sur des essais comme indiqué ci-dessus en 5.12.3. Le fabricant doit déclarer si la valeur de l’adhérence repose sur les valeurs tabulées ou sur des essais.

NOTE

Dans la plupart des cas, l’utilisation de valeurs tabulées sera jugée suffisante.

5.12.2 Déclaration reposant sur des valeurs tabulées

Lorsqu’aucun essai n’est effectué conformément à 5.12.3, la résistance caractéristique initiale au cisaillement combinée du bloc et d’un mortier peut être déclarée par référence à l’EN 998-2:2003, annexe C.

5.12.3 Déclaration reposant sur des essais

La résistance caractéristique initiale au cisaillement combinée du bloc et d’un mortier spécifique, spécifiée confor- mément à l’EN 998-2, peut être fondée sur des essais de blocs prélevés dans un lot conformément à l’annexe A et essayés conformément à l’EN 1052-3. Elle ne doit pas être inférieure à la valeur déclarée.

NOTE

L’adhérence est fonction du mortier, du bloc et de la qualité de mise en œuvre.

5.13 Résistance de l’adhérence à la flexion

Lorsque cela est requis par des dispositions nationales en vigueur sur le lieu d’utilisation prévu et correspondant à l’application, la résistance de l’adhérence à la flexion des éléments de maçonnerie combinés à un mortier doit être évaluée et déclarée.

Page 14

EN 771-3:2003

6 Description, désignation et classification des blocs

6.1 Description et désignation des blocs

La description et la désignation d'un bloc doivent comporter au moins les points suivants :

a) le numéro et la date de parution de cette Norme européenne ;

b) le type du bloc (voir 3) ;

c) les dimensions de fabrication et la catégorie de tolérances (voir 5.2) ;

d) la configuration (voir 5.3) ;

e) la résistance à la compression ou à la traction par flexion (suivant le cas) (voir 5.5).

En fonction des utilisations pour lesquelles les blocs sont mis sur le marché, la description et la désignation doivent comprendre :

f) la masse volumique apparente sèche (voir 5.4.1) ;

g) la masse volumique absolue sèche déclarée pour le béton (voir 5.4.2) ;

h) les dimensions de coordination (voir 5.2.1) ;

i) l’état de surface des blocs de parement (voir 5.3.6) ;

j) les variations dimensionnelles (voir 5.9) ;

k) les propriétés thermiques (voir 5.6) ;

l) d’autres propriétés.

NOTE

Pour le marquage CE harmonisé, se référer à l’article ZA.3.

6.2 Classification

Les spécifications des blocs peuvent être données par référence à des systèmes de classification nationaux à condition qu’ils soient basés uniquement sur les propriétés incluses dans cette Norme européenne et qu'ils ne constituent pas eux-mêmes un obstacle à la commercialisation.

Cette condition ne supprime pas l'obligation pour tous les fabricants se prévalant de la conformité à cette Norme européenne de déclarer les valeurs des propriétés de leurs produits, lorsque cela est demandé.

NOTE

informatives.

Les détails relatifs aux systèmes de classification d’usage peuvent être donnés dans des annexes nationales

7 Marquage

Les particularités suivantes doivent être marquées clairement sur, au choix, l’emballage, le bordereau de livraison, le certificat accompagnant les blocs ou sur 5 % des blocs avec un minimum de 4 par unité de conditionnement :

a) le nom, la marque commerciale ou un autre moyen d'identification du fabricant ;

b) un moyen d’identifier la date de fabrication des blocs ;

c) un moyen d’identifier les blocs et de les rattacher à leur description et à leur désignation.

NOTE Pour le marquage CE et l’étiquetage, l’article ZA.3 s’applique. Lorsque l’article ZA.3 requiert que le marquage CE soit accompagné des mêmes informations que celle exigées dans cet article, les exigences de ce dernier peuvent être considérées comme étant respectées.

Page 15

8 Évaluation de conformité

EN 771-3:2003

8.1 Généralités

Le fabricant doit démontrer la conformité du produit aux exigences de cette Norme européenne et aux valeurs déclarées pour les caractéristiques du produit en réalisant les deux opérations suivantes :

— un essai de type initial du produit (voir 8.2) ;

— un contrôle de production en usine (voir 8.3).

Il est permis d'adopter d'autres méthodes d'essai que les méthodes de référence spécifiées dans cette Norme européenne sauf pour les essais de type initiaux et en cas de litige, sous réserve que ces méthodes de rempla- cement remplissent les conditions suivantes :

a) existence d'une corrélation entre les résultats de l'essai de référence et ceux de l'essai de remplacement pou- vant être démontrée, et

b) disponibilité des informations sur lesquelles se fonde cette corrélation.

8.2 Essais de type initiaux

Lorsqu'un nouveau type de produit est développé et avant de le mettre en vente, des essais de type initiaux appro- priés doivent être réalisés pour confirmer que les caractéristiques obtenues avec le produit satisfont aux exigen- ces de cette Norme européenne et aux valeurs déclarées par le fabricant. Chaque fois qu'un changement majeur intervient dans les matières premières, les dosages utilisés ou le procédé de production et qui modifierait les pro- priétés du produit fini, l'essai de type initial approprié doit être répété.

Les essais de type doivent correspondre aux essais de référence mentionnés au Tableau A.1 pour les propriétés choisies dans la liste suivante en accord avec la déclaration du fabricant selon l'utilisation prévue de ce type de produit :

— dimensions et tolérances ;

— configuration ;

— masse volumique ;

— planéité des surfaces de blocs de parement (le cas échéant) ;

— résistance mécanique ;

— variations dimensionnelles ;

— absorption d'eau par capillarité ;

— réaction au feu (généralement classe A1 sans essai) ;

— durabilité ;

— propriétés thermiques (il est possible de les établir par essai ou calcul) ;

— adhérence (il est possible de l’établir par essai ou à partir de valeurs tabulées) ;

— perméabilité à la vapeur d’eau (il est possible de l’établir par essai ou calcul).

Le prélèvement d'échantillons pour les essais de type initiaux doit être réalisé conformément à l'annexe A.

Le nombre de blocs soumis à essai doit être celui figurant au Tableau A.1 et les critères spécifiés à l’article 5 doi- vent être satisfaits.

Les résultats des essais de type initiaux doivent être enregistrés.

NOTE

Pour déterminer les caractéristiques de performances permettant de respecter les dispositions du marquage CE,

Page 16

EN 771-3:2003

8.3 Contrôle de production en usine

8.3.1 Généralités

Un système de contrôle de production en usine doit être mis en place et documenté. Ce système doit se composer de procédures de contrôle interne de la production afin de s'assurer que les produits mis sur le marché sont conformes à cette Norme européenne et aux valeurs déclarées par le fabricant.

Pour les blocs de catégorie I, le système de contrôle de production doit être élaboré de manière que la probabilité de conformité avec la déclaration de la résistance à la compression atteigne un niveau de confiance de 95 %.

8.3.2 Matières premières

Les caractéristiques des matières premières utilisées et les procédures à mettre en œuvre pour s'assurer de leur conformité doivent être documentées, si approprié.

8.3.3 Procédé de production

Le cas échéant, les caractéristiques applicables au matériel de l'usine et au procédé de production doivent être définies en donnant la fréquence des contrôles, des vérifications et des essais ainsi que les critères exigés pour le matériel et pour la réalisation des tâches. La suite à donner lorsque des valeurs ou critères de contrôle ne sont pas respecté(e)s doit être indiquée. L’appareillage d’essai doit être vérifié et la procédure, la fréquence et les cri- tères, documentés.

8.3.4 Essai du produit fini

Si approprié, un plan d'échantillonnage et des critères de conformité doivent être définis pour les essais des pro- duits finis dont les résultats doivent être enregistrés et disponibles. Tout le matériel d’essais doit être vérifié et la procédure, la fréquence et les critères documentés.

8.3.5 Contrôle du stock

Le contrôle du stock de produits finis ainsi que les procédures pour le traitement des produits non conformes doi- vent être documentés.

Page 17

EN 771-3:2003

Annexe A

(normative)

Prélèvement d'échantillons pour les essais de type initiaux et pour les essais indépendants de réception sur lots

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!! Init numérotation des figures d’annexe [A]!!! Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

A.1

Généralités

Ce mode opératoire de prélèvement d'échantillons doit être utilisé pour les essais de type initiaux et au cas où il existe une exigence d'évaluation de la conformité du produit par un essai indépendant. Pour des essais de récep- tion, des représentants de toutes les parties doivent pouvoir assister à l’opération de prélèvement d'échantillons.

Seules les propriétés déclarées par le fabricant doivent être évaluées selon cette procédure.

Le nombre de blocs nécessaires pour déterminer la conformité doit être prélevé sur un lot maximal de blocs de 200 m 3 (voir Tableau A.1).

NOTE Les blocs de maçonnerie fabriqués suivant cette Norme européenne dont les contrôles de conformité ont fait l'objet d'un contrôle par tierce partie ne sont normalement pas soumis à des essais indépendants de réception.

A.2

NOTE

A.2.1

Prélèvement d'échantillons

Le choix de la méthode de prélèvement d'échantillons sera fait selon le conditionnement du lot en question.

Prélèvement aléatoire d'échantillons

Si possible, la méthode de prélèvement à employer est une méthode aléatoire où tous les blocs du lot ont une probabilité égale d'être sélectionnés comme échantillons. Le nombre approprié de blocs doit être choisi au hasard dans des positions réparties dans l'ensemble du lot sans tenir compte de la qualité de ceux choisis, exception faite des blocs endommagés pendant le transport qui ne doivent pas être sélectionnés.

NOTE

sont déplacés sous une forme libre (non emballés) d'un endroit à un autre ou s'ils ont été divisés en un grand nombre de petites piles, par exemple sur un échafaudage en attendant d'être posés.

Dans la pratique, le prélèvement aléatoire d’échantillons ne convient normalement que si les blocs formant le lot

A.2.2

Prélèvement d'échantillons représentatifs

A.2.2.1 Généralités

Si le prélèvement aléatoire d'échantillons est impossible ou peu commode (par exemple lorsque les blocs forment une ou plusieurs grande(s) pile(s) avec un accès facile à seulement un nombre limité de blocs), un prélèvement d'échantillons représentatifs doit être utilisé.

A.2.2.2 Prélèvement d'échantillons sur une pile

Le lot doit être divisé en au moins six parties réelles ou imaginaires, chacune de taille identique. Un même nombre de blocs doit être choisi au hasard dans chaque partie afin d'obtenir le nombre requis de blocs sans tenir compte de la qualité de ceux choisis excepté pour les blocs endommagés pendant le transport qui ne doivent pas être sélectionnés.

NOTE

ces piles lors du prélèvement d'échantillons.

Il sera nécessaire d'enlever certaines parties de la ou des pile(s) afin d'avoir accès aux blocs situés au milieu de

Page 18

EN 771-3:2003

A.2.2.3 Prélèvement d'échantillons dans un lot formé de palettes

Aux moins six palettes doivent être sélectionnées au hasard dans le lot. L'emballage doit être enlevé et un même nombre de blocs doit être choisi au hasard dans chacune des palettes ouvertes afin d'obtenir le nombre requis de blocs sans tenir compte de leur qualité, exception faite pour les blocs endommagés pendant le transport qui ne doivent pas être sélectionnés.

A.2.3

Division de l'échantillon

Si l'échantillon de blocs doit servir pour plusieurs essais, le nombre total doit être rassemblé, puis divisé en pré- levant des blocs au hasard sur l'échantillon total pour constituer chaque sous-échantillon successif.

A.2.4

Nombre de blocs nécessaires pour les essais

L’effectif de l'échantillon pour chaque essai doit être conforme aux indications du Tableau A.1.

Tableau A.1 — Nombre de blocs requis pour un essai

       

Nombre de blocs par échantillon a)

Propriété

Article n°

Méthode d'essai

 

1

er

2

e

n

1

n

2

Dimensions

5.2

EN 772-16, EN 772-2

6

10

Configuration

5.3

EN 772-16, EN 772-2, EN 772-20

3

par défaut. b)

 

6 par défaut. b)

Masse volumique

5.4

EN 772-13

6

10

Résistance

5.5

EN 772-1, EN 772-6

6

c)

10 c)

mécanique

 

Absorption d'eau

5.8

EN 772-11

3

6

par capillarité

Variations

5.9

EN 772-14

6

12

dimensionnelles

Réaction au feu

5.11

EN 13501-1

3, sauf pour l’Euroclasse A1 sans essai

 

Propriétés

5.6

EN 1745

3, avec obtention par essai

 

thermiques

Perméabilité à la vapeur d’eau

5.10

EN 1745

   

Adhérence

5.12

EN 1052-3

27

   

a)

Le cas échéant, par exemple, lorsque les blocs ne sont pas détériorés par un essai, il est permis d'utiliser les

mêmes blocs pour différents essais.

 

b) Le nombre de blocs à soumettre à essai doit faire l’objet d’un accord entre les parties.

 

c) Lorsque les blocs nécessitent d’être découpés, comme décrit ci-avant en 5.5.1, il convient d’ajuster le nombre

de blocs de manière que la taille de l’échantillon puisse satisfaire aux exigences.

 

Page 19

A.3

Lieu et dates de contrôle et d'essai

EN 771-3:2003

L'emplacement du laboratoire ou le lieu de contrôle et d'essai, les dates et la représentation des parties doivent faire l'objet d'un accord entre ces dernières. Les essais convenus doivent être réalisés dans l'ordre convenu par les parties. Si une propriété particulière d'un lot de blocs s'avère non conforme (comme décrit à l'annexe B), il est permis de réaliser les essais restants par accord entre les parties.

Page 20

EN 771-3:2003

Annexe B

(normative)

Critères de conformité pour les essais de type initiaux et pour les essais indépendants de réception sur lots

Init numérotation des tableaux d’annexe [B]!!! Init numérotation des figures d’annexe [B]!!! Init numérotation des équations d’annexe [B]!!!

B.1

Dimensions (voir 5.2)

La valeur moyenne des mesures de l'une quelconque des dimensions d'un seul bloc ne doit pas varier par rapport à la dimension de fabrication déclarée par le fabricant au-delà des tolérances données en 5.2 ci-dessus pour la catégorie de tolérances déclarée. L'évaluation de la conformité doit reposer sur le mode opératoire représenté à la Figure B.1.

B.2

Configurations (voir 5.3)

La géométrie, la forme et les caractéristiques particulières du bloc doivent être conformes aux spécifications don- nées en 5.3 ci-dessus ou aux propriétés déclarées par le fabricant. L'évaluation de la conformité doit reposer sur le mode opératoire représenté à la Figure B.1.

B.3

Masse volumique (voir 5.4)

La valeur moyenne de la masse volumique sèche du bloc doit être conforme aux spécifications données en 5.4 ci-dessus ou aux propriétés déclarées par le fabricant. L'évaluation de la conformité doit reposer sur le mode opé- ratoire représenté à la Figure B.2.

B.4

B.4.1

Résistance mécanique (voir 5.5)

Résistance caractéristique

Lorsqu'elle est déclarée, la résistance caractéristique doit être conforme aux spécifications données en 5.5 ci-des- sus. L'évaluation de la conformité doit reposer sur le mode opératoire représenté à la Figure B.3.

B.4.2

Résistance moyenne

Lorsqu'elle est déclarée, la résistance moyenne doit être conforme aux spécifications données en 5.5 ci-dessus. L'évaluation de la conformité doit reposer sur le mode opératoire représenté à la Figure B.4.

B.5

Variations dimensionnelles et absorption d'eau par capillarité (voir 5.9 et 5.8)

Les résultats d'essais doivent être comparés à la valeur déclarée par le fabricant. L'évaluation de la conformité doit reposer sur le mode opératoire représenté à la Figure B.2 pour les variations dimensionnelles et comme représenté à la Figure B.1 pour l'absorption d'eau par capillarité.

Page 21

EN 771-3:2003

Page 21 EN 771-3:2003 Légende n 1 et n 2 sont tels qu’indiqués dans le Tableau

Légende n 1 et n 2 sont tels qu’indiqués dans le Tableau A.1.

Figure B.1 — Modalités d'évaluation des dimensions et de l'absorption d'eau des blocs

des dimensions et de l'absorption d'eau des blocs Légende n 1 et n 2 sont tels

Légende n 1 et n 2 sont tels qu’indiqués dans le Tableau A.1.

Figure B.2 — Modalités d'évaluation de la masse volumique et des variations dimensionnelles des blocs

Page 22

EN 771-3:2003

Page 22 EN 771-3:2003 Légende f c f b i n 1 et n 2 est

Légende

f c

f bi

n 1 et n 2

est la résistance à la compression caractéristique déclarée en MPa (N/mm 2 ) ; est la résistance à la compression du bloc de maçonnerie individuel en MPa (N/mm 2 ) ; sont tels qu’indiqués dans le Tableau A.1.

Figure B.3 — Modalités d'évaluation de la résistance caractéristique des blocs

Page 23

EN 771-3:2003

Page 23 EN 771-3:2003 Légende f m f b i n 1 et n 2 est

Légende

f m

f bi

n 1 et n 2

est la résistance moyenne à la compression ou à la traction par flexion déclarée en MPa (N/mm 2 ) ; est la résistance à la compression ou à la traction par flexion du bloc de maçonnerie individuel en MPa (N/mm 2 ) ; sont tels qu’indiqués dans le Tableau A.1.

Figure B.4 — Modalités d'évaluation de la résistance moyenne des blocs

Page 24

EN 771-3:2003

Annexe C (informative) Exemples de formes différentes de blocs en béton

Init numérotation des tableaux d’annexe [C]!!! Init numérotation des figures d’annexe [C]!!! Init numérotation des équations d’annexe [C]!!!

[C]!!! Init numérotation des équations d’annexe [C]!!! a) Blocs courants b) Blocs de parement exposés ou

a) Blocs courants

des équations d’annexe [C]!!! a) Blocs courants b) Blocs de parement exposés ou non aux intempéries

b) Blocs de parement exposés ou non aux intempéries

b) Blocs de parement exposés ou non aux intempéries Linteau Angle c) Blocs accessoires Figure C.1

Linteau

Angle

c) Blocs accessoires

Figure C.1 — Exemples de formes différentes de blocs en béton

Page 25

EN 771-3:2003

Annexe ZA

(informative)

Articles de cette Norme européenne concernant les dispositions de la Directive Produits de construction

Init numérotation des tableaux d’annexe [D]!!! Init numérotation des figures d’annexe [D]!!! Init numérotation des équations d’annexe [D]!!!

ZA.1

Domaine d’application et caractéristiques

La présente Norme européenne a été élaborée dans le cadre du mandat M/116 «Masonry and related products» donné au CEN par la Commission Européenne et l’Association Européenne de Libre Échange.

Les articles de cette Norme européenne figurant dans cette annexe répondent aux exigences du mandat donné en vertu de la Directive EU sur les Produits de construction (89/106/CEE).

La conformité avec ces articles confère une présomption d’adéquation des produits couverts par cette Norme européenne à l’usage prévu ; il doit être fait référence aux informations accompagnant le marquage CE.

AVERTISSEMENT D’autres exigences et d’autres Directives EU, qui ne modifient pas l’adéquation à l’utilisation prévue, peuvent être applicables aux produits de construction relevant du domaine d'applica- tion de cette Norme européenne.

NOTE 1 Outre les articles spécifiques concernant les substances dangereuses contenus dans cette norme, il peut exister d’autres exigences applicables aux produits relevant du domaine d’application de cette norme (par exemple, réglementa- tion européenne et droit national transposés, dispositions réglementaires et administratives). Afin de répondre aux dispo- sitions de la Directive EU sur les Produits de construction, ces exigences doivent être respectées en fonction de leur date et leur lieu d’application.

NOTE 2

gereuses est disponible à la page Construction du site web EUROPA (CREATE, accessible via http://europa.eu.int).

Une base de données informative des dispositions européennes et nationales concernant les substances dan-

Cette annexe énumère les conditions relatives au marquage CE des blocs de maçonnerie en béton dont l’utilisa- tion prévue est indiquée au Tableau ZA.1 et mentionne les articles applicables :

Le domaine d’application de cette annexe est défini au Tableau ZA.1.

Page 26

EN 771-3:2003

Tableau ZA.1 — Domaine d’application et articles applicables

Produit :

Blocs en béton de granulats tels que traités dans l’article 1 de cette norme.

Destination :

Murs, poteaux et cloisons en maçonnerie, entrant dans le domaine d’application de cette norme.

Caractéristiques

 

Exigences Articles de cette Norme européenne

Niveaux

Notes

essentielles

et/ou classes

Résistance à la compression (pour les blocs destinés à être utilisés dans des constructions soumises

5.5.1

Résistance

Aucun(e)

Valeur déclarée (caractéristique ou

à

la compression

moyenne) en N/mm 2 avec indication de la direction de la charge et de la catégorie du bloc

à

des exigences structurelles)

 

Stabilité dimensionnelle (pour les blocs destinés à être utilisés dans des constructions soumises

5.9

Variations

Aucun(e)

Valeur déclarée des variations dimensionnelles, en mm/m

dimensionnelles

à

des exigences structurelles)

   

Adhérence (pour les blocs destinés à être utilisés dans des constructions soumises

5.12

Résistance

Aucun(e)

Valeur fixe ou

de l’adhérence

Valeur déclarée de la résistance initiale au cisaillement, en N/mm 2

à

des exigences structurelles)

au cisaillement

5.13

Résistance

Aucun(e)

Valeur déclarée a)

de l’adhérence

à

la flexion

Réaction au feu (pour les blocs destinés

5.11

Réaction au feu

Euroclasse A1 à F

Réaction déclarée au feu classe A1 à F

à

être utilisés dans des constructions

 

soumises à des exigences de résistance

   

au feu)

Absorption d'eau (pour les blocs destinés

5.8

Absorption d’eau

Aucun(e)

Valeur déclarée, en g/m 2 s ou

être utilisés en coupure de capillarité ou dans des constructions extérieures avec face exposée)

à

   

Texte déclaré :

«Ne pas laisser exposé»

Perméabilité à la vapeur d’eau (pour les blocs destinés à être utilisés dans des constructions extérieures)

5.10

Perméabilité

Aucun(e)

Coefficient déclaré

à

la vapeur d’eau

Isolation acoustique aérienne directe (en conditions extrêmes)/[Masse volumique

5.4.1

Masse volumique

Aucun(e)

Valeur déclarée de la masse volumique apparente en kg/m 3

apparente

et configuration] (pour les blocs destinés

5.3

Configuration

Configuration déclarée, telle qu’illustrée ou décrite

à

être utilisés dans des constructions

soumises à des exigences acoustiques)

5.2

Dimensions

et tolérances

 

Résistance thermique/[masse volumique et configuration] (pour les blocs destinés

5.6

Propriétés

Aucun(e)

Valeur déclarée de la résistance thermique en m 2 K/W ou conductivité thermique équivalente en W/mK et moyens d’évaluation utilisés

thermiques

être utilisés dans des constructions soumises à des exigences d’isolation thermique)

à

 

Durabilité au gel/dégel

5.7

Résistance

Aucun(e)

Valeur déclarée a) ou

au gel/dégel

Texte déclaré :

 

«Ne pas laisser exposé»

Substances dangereuses

ZA.1

Note ci-dessus

Aucun(e)

Selon article ZA.3 (avant-dernier paragraphe)

a) Conformément à la méthode d’évaluation utilisée.

 

Page 27

EN 771-3:2003

L’exigence relative à une caractéristique particulière n’est pas applicable dans les États membres où il n’existe aucune exigence réglementaire concernant cette caractéristique pour l’utilisation prévue du produit. Dans ce cas, les fabricants mettant leurs produits sur le marché de ces États membres ne sont pas obligés de déterminer ni de déclarer les performances de leur produits relatives à cette caractéristique et la mention «Aucune performance déterminée» (NPD) peut être utilisée dans les informations accompagnant le marquage CE (voir article ZA.3). Toutefois, la mention NPD ne peut pas être utilisée lorsque la caractéristique est assujettie à un niveau seuil.

ZA.2

ZA.2.1

Procédure(s) d’attestation de conformité des blocs en béton de granulats

Systèmes(s) d’attestation de conformité

Le(s) système(s) d’attestation de conformité pour les blocs en béton de granulats figurant dans le Tableau ZA.1, conformément à la décision de la Commission 97/740/CE du 14 octobre 1997 et figurant en annexe III du mandat «Masonry and related products», est (sont) indiqué(s) dans les Tableaux ZA.2 pour les utilisations prévues et le(s) niveau(x) ou la classe(s) correspondant(es) :

Tableau ZA.2 — Systèmes(s) d’attestation de conformité

 

Utilisation(s)

prévue(s)

Niveau(x)

ou classe(s)

Système(s)

 

Produit(s)

d’attestation

et conformité

Blocs de maçonnerie : catégorie I

Murs, poteaux et cloisons

2+ a)

Blocs de maçonnerie : catégorie II

Murs, poteaux et cloisons

4 b)

a)

Voir CPD, annexe III.2.(ii), première possibilité, comprenant la certification du contrôle de production en

usine par un organisme habilité sur la base d’une inspection initiale de l’usine et du contrôle de production en usine, ainsi que la surveillance, l’évaluation et l’approbation continue du contrôle de production en usine.

b)

Voir CPD, annexe III.2.(ii), troisième possibilité.

 

L’attestation de conformité des blocs en béton de granulats figurant dans le Tableau ZA.1 doit être fondée sur l’évaluation des procédures d’attestation de conformité indiquées dans les Tableaux ZA.3 et ZA.4, résultant de l’application des articles de cette Norme européenne ou d’une autre Norme européenne citée dans ce document.

Tableau ZA.3a — Affectation des tâches d’évaluation de conformité pour les blocs en béton de granulats de la catégorie I (système 2+)

   

Évaluation

des articles

 

Tâches

Contenu de la tâche

de conformité

 

à appliquer

Tâches

Contrôle de production en usine (C.P.U.)

Paramètres relatifs à toutes les caractéristiques applicables du Tableau ZA.1

8.3

du fabricant

Essais de type initiaux

Toutes les caractéristiques applicables du Tableau ZA.1

8.2

   

Inspection initiale de l’usine et du contrôle de production en usine

Paramètres relatifs à toutes les caractéristiques applicables du Tableau ZA.1, notamment :

 

la résistance à la compression

8.3

la stabilité dimensionnelle

Certification

Tâches

de l’organisme

notifié

du contrôle

 

l’adhérence

de production

en usine

Surveillance,

évaluation et

Paramètres relatifs à toutes les caractéristiques applicables du Tableau ZA.1, notamment :

 
 

validation continues

la résistance à la compression

du contrôle

8.3

de production

la stabilité dimensionnelle

en usine

l’adhérence

Page 28

EN 771-3:2003

Tableau ZA.3b — Affectation des tâches d’évaluation de conformité pour les blocs en béton de granulats de la catégorie II (système 4)

   

Évaluation

des articles

 

Tâches

Contenu de la tâche

de conformité

 

à appliquer

Tâches

Contrôle de production en usine (C.P.U.)

Paramètres relatifs à toutes les caractéristiques applicables du Tableau ZA.1

8.3

du fabricant

Essais de type initiaux

Toutes les caractéristiques applicables du Tableau ZA.1

8.2

ZA.2.2

Certificat et déclaration de conformité CE

Blocs en béton de granulats de système 2+ : Quand les produits sont conformes aux conditions de cette annexe et une fois que l’organisme notifié a établi le certificat mentionné ci-dessous, le fabricant ou son représentant établi dans l’EEE doit préparer et conserver une déclaration de conformité l’autorisant à apposer le marquage CE. Cette déclaration doit mentionner :

— le nom et l’adresse du fabricant ou de son représentant habilité établi dans l’EEE, ainsi que le lieu de production ;

— la description du produit (type, identification, utilisation …) et un exemplaire des informations accompagnant le marquage CE ;

— les dispositions auxquelles le produit répond (annexe ZA de l’EN 771-3:2003) ;

— les conditions particulières applicables à l’utilisation du produit (par exemple, dispositions pour l’utilisation dans certaines conditions, etc.) ;

— le numéro du certificat de contrôle de production en usine joint ;

— le nom et la fonction de la personne habilitée à signer la déclaration au nom du fabricant ou de son représentant.

La déclaration doit être accompagnée d’un certificat de contrôle de production en usine, établi par l’organisme notifié, qui doit contenir, outre les informations ci-dessus, les éléments suivants :

— le nom et l’adresse de l’organisme notifié ;

— le numéro du certificat de contrôle de production en usine ;

— les conditions et la durée de validité du certificat, le cas échéant ;

— le nom et la fonction de la personne habilitée à signer le certificat.

Blocs en béton de granulats de système 4 : Quand les produits sont conformes aux conditions de cette annexe, le fabricant ou son agent établi dans l’EEE doit établir et conserver une déclaration de conformité (Déclaration de conformité CE) qui donne le droit au fabricant d’apposer le marquage CE. Cette déclaration doit mentionner :

— le nom et l’adresse du fabricant ou de son représentant autorisé établi dans l’EEE, ainsi que le lieu de production ;

— la description du produit (type, identification, utilisation…) et un exemplaire des informations accompagnant le marquage CE ;

— les dispositions auxquelles le produit répond (annexe ZA de l’EN 771-3:2003) ;

— les conditions particulières applicables à l’utilisation du produit (par exemple, dispositions pour l’utilisation dans certaines conditions, etc.) ;

— le nom et la fonction de la personne habilitée à signer la déclaration au nom du fabricant ou de son représentant.

Les déclarations et certificats CE mentionnés ci-dessus doivent être rédigés dans la ou les langue(s) officielle(s) de l’État membre dans lequel le produit doit être utilisé.

Page 29

ZA.3

Marquage et étiquetage CE

EN 771-3:2003

Le fabricant ou son représentant habilité établi dans l’EEE est responsable de l’apposition du marquage CE. Le symbole CE à apposer doit être conforme à la directive 93/68/CEE et doit apparaître sur le bloc en béton de gra- nulats (ou, en cas d’impossibilité, sur l’étiquette, l’emballage ou la documentation commerciale jointe, par exemple sur un bordereau de livraison). Les informations suivantes doivent accompagner le marquage CE :

— le numéro d’identification de l’organisme de certification (seulement pour les produits couverts par les systèmes 2+) ;

— le nom ou la marque d’identification et l’adresse enregistrée du fabricant ;

— les deux derniers chiffres de l’année au cours de laquelle le marquage a été apposé ;

— le numéro du certificat de conformité CE ou de la certification du contrôle de la production en usine (le cas échéant) ;

— la référence à cette Norme européenne ;

— la description du produit : le nom générique, le matériau, les dimensions, … et l’utilisation prévue ;

— les informations relatives aux caractéristiques essentielles applicables figurant au Tableau ZA.1., à savoir :

- les valeurs déclarées et, le cas échéant, le niveau ou la classe à déclarer pour chaque caractéristique essentielle, comme indiqué dans les «Notes» du Tableau ZA.1 et

- la mention «Aucune performance déterminée» pour les caractéristiques concernées.

La mention «Aucune performance déterminée» (NPD) peut ne pas être utilisée lorsque la caractéristique est sou- mise à un niveau seuil. Sinon, cette mention peut être utilisée lorsque, pour une utilisation prévue donnée, la caractéristique n’est pas soumise à des exigences réglementaires dans l’État membre de destination.

En complément des informations relatives aux substances dangereuses indiquées ci-dessus, il convient de join- dre au produit, quand et où cela est exigé et dans la forme appropriée, une documentation répertoriant les autres législations applicables aux substances dangereuses qui sont réputées conformes, ainsi que toute information requise par la législation.

NOTE

La législation européenne sans les dérogations nationales ne doit pas nécessairement être mentionnée.

Page 30

EN 771-3:2003

Les Figures ZA.1 et ZA.2 constituent des exemples d’informations à fournir pour le marquage CE apposé sur les documents joints (par exemple sur le bordereau de livraison).

Société X, S.A. BP 21, F-37000 02 EN 771-3 Bloc en béton de granulats de

Société X, S.A. BP 21, F-37000

02

EN 771-3

Bloc en béton de granulats de xxx·yyy·zz mm, catégorie II

Résistance à la compression : moyenne

xx N/mm 2

( à la face de pose), xx N/mm 2 ( à l’about). (Cat. II)

Stabilité dimensionnelle : variations dimensionnelles : NPD

Adhérence : valeur tabulée

xx (N/mm 2 )

Réaction au feu : Euroclasse A1

Absorption d'eau :

à recouvrir

Coefficient de diffusion de vapeur d'eau :

xxx

Isolation acoustique aérienne directe :

Masse volumique apparente

xxxx (D1) kg/m 3

Configuration

voir schéma ci-joint

Conductivité thermique équivalente :

xx W/Mk (k 10,sec )

Durabilité au gel/dégel :

NPD

Substances dangereuses :

voir NOTE ci-dessous

Marquage de la conformité CE, correspondant au symbole «CE» stipulé dans la Directive 93/68/CEE

Nom ou marque d’identification et adresse enregistrée du fabricant

Deux derniers chiffres de l’année d’apposition du marquage

N° de la Norme européenne

Description du produit

et

informations sur les caractéristiques réglementées

NOTE

forme appropriée (voir ZA.3).

Les informations relatives aux substances dangereuses ne sont fournies que lorsqu’elles sont requises et sous la

Exemple d’informations concernant un bloc en béton de granulats de la catégorie II destiné à toutes les utilisations possibles et à mettre sur les marchés qui ne sont régis par aucune réglementation sur la stabilité dimensionnelle ou au gel/dégel

Figure ZA.1 — Exemples d’informations de marquage CE

Page 31

EN 771-3:2003

 
 

01234

Société X, S.A. BP 21, F-37000

 

02

01234-CPD-00234

EN 771-3

Bloc en béton de granulats de xxx·yyy·zz mm, catégorie I

 

Résistance à la compression : caractéristique

xxN/mm 2

( à la face de pose), xx N/mm 2 ( à l’about) (Cat. I)

Stabilité dimensionnelle : variations dimensionnelles :

xx mm

Adhérence :

xx (N/mm 2 ) (par essai)

Réaction au feu : Euroclasse A1

Absorption d'eau :

à recouvrir

Coefficient de diffusion de vapeur d'eau :

xxx

Isolation acoustique aérienne directe :

Masse volumique apparente

xxxx (D1) kg/m 3

Configuration

voir schéma ci-joint

Conductivité thermique équivalente :

xx W/mK (λ 10,sec )

Durabilité au gel/dégel :

à recouvrir

Substances dangereuses :

voir note ci-dessous

Marquage de la conformité «CE», correspondant au symbole CE stipulé dans la Directive 93/68/CEE

Numéro d’identification de l’organisme de certification a)

Nom ou marque d’identification et adresse enregistrée du fabricant

Deux derniers chiffres de l’année d’apposition du marquage

Numéro de certificat b)

N° de la Norme européenne

Description du produit

et

informations sur les caractéristiques réglementées

a) L’identification de l’organisme notifié n’est utile que pour le système 2+.

b) Il ne doit être fait référence au numéro de certificat que pour les systèmes 2+.

NOTE

forme appropriée (voir ZA.3).

Les informations relatives aux substances dangereuses ne sont fournies que lorsqu’elles sont requises et sous la

Exemple d’informations concernant un bloc en béton de granulats de catégorie I destiné à toutes les utilisations possibles.

Figure ZA.2 — Exemples d’informations de marquage CE