Vous êtes sur la page 1sur 4

SIR ARTHUR BENTON / LE COUP DE PRAGUE

SIR ARTHUR BENTON


«PAIX IMPOSSIBLE,
GUERRE IMPROBABLE » RAYMOND ARON

Entre 1947 et 1948, les relations Est-Ouest


1947/48

sont particulièrement difficiles et la guerre froide


s’installe. L’expansionnisme soviétique menace
sérieusement les intérêts du bloc occidental.
Celui-ci réagit en rejoignant la puissance
américaine, seule détentrice de l’arme nucléaire.
Enfin, toutes les tensions se cristallisent
en Europe : Berlin, Helsinki, Prague, Varsovie,
Athènes, Belgrade ou encore Ankara deviennent
des enjeux stratégiques pour l’URSS
et les États-Unis.

H LE COUP DE PRAGUE
DU 17 AU 25 FÉVRIER 1948
En février 1948, sous la pression soviétique, le président Edvard Bénès est contraint
de céder le pouvoir aux dirigeants communistes. Klement Gottwald et Rudolf Slánsk
établissent un système totalitaire dans le pays, suivi d’une forte répression politique.
Ainsi, tous les opposants au régime communiste sont immédiatement incarcérés
et beaucoup d’entre eux sont pendus. Suite à la purge, le nouveau gouvernement, issu
du coup d’État, est approuvé à l’unanimité par le Parlement. Aux élections de juin,
qui se tiennent sous le régime de listes uniques, le Parti communiste obtient 90%
des suffrages. Le président Bénès refuse de ratifier la nouvelle constitution, contribuant
ainsi à la domination totale des communistes dans le pays. Il démissionne le 7 juin 1948.
À l’Ouest, ces événements connus sous le nom de “Coup de Prague”, suscitent
une grande émotion parce que la Tchécoslovaquie était considérée comme
un des derniers pays démocratiques de l’Europe de l’Est.
SIR ARTHUR BENTON / LE COUP DE PRAGUE SIR ARTHUR BENTON / LE COUP DE PRAGUE

LA CRISE LA GUERRE CIVILE


YOUGOSLAVE EN PALESTINE
28 JUIN 1948 30 NOVEMBRE 1947 – 14 MAI 1948
L’adhésion au Kominform implique une obéissance absolue Le 18 février 1947, le gouvernement britannique annonce qu’il
à la ligne fixée par l’URSS que le maréchal Tito, héros de la résis- met un terme à la présence de son pays dans la région. Le 29
tance contre les nazis, ne souhaite plus endurer. Ses initiatives novembre, l’Assemblée générale de l’ONU vote un plan de partage
personnelles, comme le soutien apporté aux communistes grecs de la Palestine soutenu des grandes puissances. La Grande-
ou encore son projet d’une fédération balkanique, ne plaisent pas Bretagne et l’ensemble des pays arabes votent contre.
à Staline. Il craint que le “mauvais” exemple yougoslave Le lendemain, aux manifestations de joie de la communauté juive,
ne s’étende à toutes les autres démocraties populaires. répondent des manifestations de colère de la communauté arabe.
LE BLOCUS En mars 1948, Staline rappelle tous ses conseillers militaires Le 1er décembre, le Haut Comité arabe décrète une grève générale
DE BERLIN et le Comité central du PCUS condamne les décisions du Parti de trois jours. Toutes les zones où les deux peuples cohabitent,
“frère” yougoslave. Tito, massivement soutenu par les dirigeants à Jérusalem et à Haïfa en particulier, voient se succéder
24 JUIN 1948 – 12 MAI 1949 de son pays, refuse d’être jugé par le Kominform, qui considère des attaques et des représailles de plus en plus violentes. La guerre
La dégradation des relations avec les Américains, les Anglais cette attitude comme une trahison. Le 28 juin, la Yougoslavie entre Arabes et Juifs s’installe... De décembre 1947 à janvier 1948,
et les Français, mais aussi les décisions prises à la conférence est exclue du Kominform, mais cette stratégie échoue et le PC on dénombre plusieurs milliers de morts et de blessés. Le 14 mai
de Londres (création de la “trizone”, réforme monétaire yougoslave élit un nouveau Comité central totalement dévoué 1948 marque légalement la fin du mandat britannique sur la
et intégration de l’Allemagne à l’économie de l’Europe de l’Ouest) à son chef. Palestine : la guerre civile se transforme en guerre ouverte
incitent les dirigeants d’Union soviétique à réagir fermement. Winston Churchill apporte son soutien au dirigeant yougoslave régionale. Dès lors, le Moyen-orient devient un enjeu stratégique
Le 24 juin 1948, Staline ordonne que l’on bloque toutes les voies pressentant le futur rôle que jouera ce pays dans les relations pour les Soviétiques et les Américains.
d’accès terrestres et maritimes à Berlin-Ouest : cette décision avec le bloc antagoniste. Des représailles économiques sont
engendre l'une des toutes premières grandes crises de la guerre aussitôt mises en œuvre par les Soviétiques et les autres pays
froide. Aussitôt, Lucius Clay, le gouverneur militaire américain, de l’Est. Afin d’éviter l’étranglement de son pays, Tito intensifie
défend la nécessité de tenir tête aux Soviétiques. Le président ses échanges commerciaux avec l’Ouest, tout en défendant LES PREMIERES 1945
17 JUILLET - 2 AOÛT >
Truman, soutenu par ses alliés, répnd au blocus par un gigan- l’idéologie socialiste à travers une autre voie ANNEES DE LA
tesque pont aérien permettant aux Berlinois de continuer à vivre
presque normalement. Deux jours plus tard, le premier avion
L’administration américaine juge nécessaire de créer de
GUERRE FROIDE
Conférence de Potsdam
1949
4 AVRIL > Signature du Pacte atlantique
nouvelles alliances pour “endiguer” le communisme et la volon-
américain se pose à Tempelhof, suivi du premier avion britan- té de puissance des Soviétiques. Cette vision stratégique débute EN QUELQUES 1946
19 DÉCEMBRE >
12 MAI > Fin du Blocus de Berlin
1ER OCTOBRE > La Chine devient communiste
nique à Gatow, le 28 juin. Soixante avions Boeing B-29, équipés
de bombes atomiques sont déployés sur des bases en Grande-
avec le plan Marshall (reconstruction de l’Europe). Les seize pays DATES > Début de la guerre d’Indochine
qui y adhérent créent l'Organisation européenne de coopération
Bretagne, le 15 juillet, au cas où la situation dégénérerait
en guerre ouverte.
économique (OECE qui devient par la suite l’OCDE).
Dans le même dessein, le président Truman n’hésite pas
1947 1950
12 MARS > Doctrine Truman
25 JUIN >
Début de la guerre de Corée
Au total, les alliés effectuent 278 228 vols et acheminent à s’immiscer dans la politique intérieure des “pays amis”, 5 JUIN > Plan Marshall
2 110 480 tonnes de fret à Berlin-Ouest (68% de charbon et 23% comme la France ou l’Italie, en aidant les “forces anti-sovié-
de nourriture). Un an plus tard, les Soviétiques finissent par lever tiques”. Ainsi, il encourage les dirigeants alliés à se débarrasser
5 OCTOBRE > Création du Kominform
et adoption de la doctrine Jdanov
1951
1ER SEPTEMBRE >
le Blocus constatant qu’il ne sert à rien et que la détermination des ministres communistes dans leur gouvernement d’union
Création de l’ANZUS
des occidentaux est sans faille : c’est un succès pour le camp
occidental.
nationale. Par exemple, en 1947, les communistes français
sont renvoyés sous la pression américaine. En 1949, les États-
1948
Unis signent le Pacte atlantique (OTAN) en réaction
25 FÉVRIER > Coup de Prague
15 MAI > Première guerre israélo-arabe
1952
1ER NOVEMBRE > Première bombe H américaine
au “Coup de Prague”, suivent en 1951 l’ANZUS (alliance défen- 24 JUIN > Début du Blocus de Berlin
4 NOVEMBRE > Eisenhower président des États-Unis
sive entre l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis), 28 JUIN > Crise yougoslave
en 1954 l’OTASE (Organisation du traité de l’Asie du Sud-Est),
le pacte de Bagdad en 1955 et enfin le pacte de Rio qui resserre
1953
5 MARS > Mort de Staline
les liens avec les pays d'Amérique Latine. 27 JUILLET > Fin de la guerre de Corée
12 AOÛT > Première bombe H soviétique
SIR ARTHUR BENTON / LE COUP DE PRAGUE SIR ARTHUR BENTON / LE COUP DE PRAGUE

HARRY S. TRUMAN
OLEG DASSAÏEV (8 MAI 1884 – 26 DÉCEMBRE 1972)
Successeur de Roosevelt en avril 1945, il accélère la fin
Commissaire politique à Stalingrad lors du terrible siège allemand, il rejoint ensuite le
NKVD (police politique chargée de la sécurité de l’État de 1934 à 1946) pour traquer les
KLEMENT GOTTWALD de la guerre dans le Pacifique en lançant deux bombes
atomiques sur les villes japonaises de Hiroshima et de
agents nazis dans les territoires reconquis par l’Armée rouge. En 1946, il devient un des (31 DÉCEMBRE 1880 – 16 OCTOBRE 1959) Nagasaki. Plus pragmatique que son prédécesseur, il
hommes de l’ombre de Beria puis chef adjoint de la « cellule K ». Durant les « événements Suite à la démission de Bénès, il est élu président le 14 juin 1948 et le restera jusqu’à mène une politique moins conciliante à l’égard de
de février » à Prague, il aide les communistes tchécoslovaques à prendre le pouvoir, tout sa mort. Il est l'un des fondateurs du Parti communiste tchèque (1921), dont il rejoint l’URSS (création de la CIA) et renforce le pouvoir prési-
en informant régulièrement son « mentor ». L’Organisation décide à l’unanimité de l’élim- le comité central en 1925 pour se consacrer à la propagande. Député de 1929 à 1948, dentiel (création du Conseil national de sécurité). Afin
iner pour son rôle actif dans le putsch qui renverse le gouvernement de Bénès. il occupe également les fonctions de secrétaire général du parti et de secrétaire du de lutter contre l’expansionnisme communiste dans le
Komintern. De 1945 à 1953, il devient président du Parti, vice-premier ministre monde, il met en oeuvre la politique du containment et
(1945-1946), puis Premier ministre (1946-1948). En 1952, il organise « le procès de lance le plan Marshall en Europe pour renforcer le camp
Prague », qui envoient à la potence onze dirigeants communistes, dont Rudolf occidental.
Slánsk_.

IRINA TARKOVSKI NATACHA IVANOVNA


Secrétaire particulière d’Helmut à Berlin à partir de
1948 lorsqu’il est de nouveau nommé en poste dans
ALIAS“ROSA” GEORGE MARSHALL
cette ville. Cette recrue expérimentée du MGB est Cette ancienne prostituée de luxe est recrutée par le
chargée de le surveiller, transmettant tous les mois MGB pour tenter de « retourner » Marchand. En effet, les (31 DÉCEMBRE 1880 – 16 OCTOBRE 1959)
un rapport à un des conseillers de Beria. Elle appar- services secrets soviétiques sont persuadés qu’il est un
tient également à la mystérieuse « cellule K »... Chef d’État-major de l’armée américaine de 1939 à 1945, il
des agents du SDECE en poste à Berlin. Rosa a pour
est nommé secrétaire d’État par Truman en janvier 1947. Il
couverture un bar dans lequel le Français a ses habi-
est chargé d’appliquer la politique « d’endiguement » du
tudes.
communisme et s’implique personnellement dans la
reconstruction de l’Europe détruite. Il obtient le prix Nobel
de la Paix en 1953.

LES PROTAGONISTESMILORAD MARKOVIC


ALIAS LE YOUGO JAN MASARYK
(14 SEPT 1886 - 10 MARS 1948)
VINCENT AURIOL
(27 AOÛT 1884 - 1ER JANVIER 1966)
En 1945, le général de Gaule nomme ce résistant socialiste
JOSIP BROZ TITO
(7 MAI 1892 – 4 MAI 1980)
ministre d'État. L’année suivante, il devient président de
Résistant communiste durant la seconde guerre
Homme politique et diplomate, fils du premier prési- la première, puis de la seconde Assemblée constituante. Ce résistant communiste occupe le poste de
mondiale et proche de Milovan Djilas, il devient con-
dent de la Tchécoslovaquie, Tomás Masaryk (1850- En 1947, il est le premier président de la IVe République, président de l'État socialiste yougoslave de la
seiller du ministre des Affaires étrangères en 1947. Se
1937). Ce démocrate convaincu participe au gou- fonction qu'il occupe jusqu'au 16 janvier 1954, fin de fin de seconde guerre mondiale jusqu'à sa
méfiant de plus en plus de Staline et de son
vernement d'Union nationale après la seconde son septennat à l'issue duquel il ne se représente pas. mort. Il s’octroie le titre de Maréchal, grade le
entourage, il se rapproche du Maréchal Tito en 1948.
guerre mondiale en devenant ministre des Affaires C’est un proche du Général bien qu’étant membre de la plus élevé de l'armée, dont il est le seul titu-
Benton pense qu’il peut devenir un interlocuteur
étrangères. Il a de nombreux amis en Europe de SFIO. Lorsqu’il était à Londres, il lui est arrivé de le con- laire. Il participe activement à la création du
essentiel entre l’Organisation et le gouvernement
l’Ouest, en particulier en France et en Angleterre. seiller sur des affaires délicates. Kominform, ce qui ne l’empêche pas de se
yougoslave.
démarquer de l’URSS et de Staline. En juin
1948, les occidentaux se rapprochent de Tito le
considérant comme un partenaire et non
comme un adversaire. Sous son impulsion, la

EDVARD BÉNÈS CLÉMENT ATTLEE Yougoslavie devient un fer de lance du mouve-


ment des pays non-alignés.
(3 JANVIER 1883 – 8 OCTOBRE 1967)
(28 MAI 1884 - 3 SEPTEMBRE 1948) Premier ministre travailliste qui succède à Winston
L’un des fondateurs de la Tchécoslovaquie, il y occupe le poste de président de Churchill en 1945. Il dirige le gouvernement du Royaume-
1935 à 1948 (il s’exile à Londres durant la guerre). Malade et affaibli à la suite Uni jusqu’en 1951.
d’une attaque cardiaque, il assiste aux événements de « février » sans réelle-
ment pouvoir contrer les attaques des communistes. Ses amis politiques atten-
dent de lui une réaction plus ferme, mais il hésite jusqu’au bout, craignant une
guerre civile ou une annexion du pays par l’Union soviétique.
SIR ARTHUR BENTON / LE COUP DE PRAGUE

FILMOGRAPHIE
H
ALLEMAGNE ANNÉE ZÉRO, Roberto Rossellini, 1947
ANOTHER COUNTRY, Marek Kanievska, 1984
BONS BAISERS DE RUSSIE, Terence Young, 1963
DANIEL, Sidney Lumet, 1983
EST-OUEST, Régis Wargnier, 1999
GOOD NIGHT AND GOOD LUCK, George Clooney, 2005
DocumentaireS
GORKY PARK, Michael Apted, 1983 8 MAI 1945 LA CAPITULATION, Daniel Costelle, France 3
L’ARME À L’ŒIL, Richard Marquand, 1981 CES JOURS QUI ONT CHANGÉ LE MONDE
L’ASSASSINAT DE TROTSKY, Joseph Losey, 1972 (ESPIONS DE LA GUERRE FROIDE, ROSENBERG), BBC
LE SERPENT, Henri Verneuil, 1973 CIA GUERRES SECRÈTES, William Karel, Arte
LES ESPIONS, Henri-Georges Clouzot, 1957 HISTOIRE DE COMPRENDRE
(1947, POURQUOI LA GUERRE EST-ELLE RESTÉE FROIDE), France 5
L’ESPION QUI VENAIT DU FROID, Martin Ritt, 1965
HISTOIRE DE COMPRENDRE (25 FÉVRIER 48, LE COUP DE PRAGUE), France 5
LES TROIS JOURS DU CONDOR, Sydney Pollack, 1975
HISTOIRE DE L’ARMÉE FRANÇAISE (1940-62), France 5
LE TROISIÈME HOMME, Carol Reed, 1949
LA GUERRE FROIDE EN 24 ÉPISODES, Histoire
LE RIDEAU DÉCHIRÉ, Alfred Hitchcock, 1966
LES CARNETS SECRETS DE NUREMBERG, Jean-Charles Deniau, France 3
L’ÉTAU, Alfred Hitchcock, 1969
LES DOSSIERS SECRETS DU NAZISME, France 2
L’HOMME DE BERLIN, Carol Reed, 1953
MAO TSÉ TOUNG, Philip Short, Arte
MES FUNÉRAILLES À BERLIN, Guy Hamilton, 1966
MON MEILLEUR ENNEMI, Kevin MacDonald, France 3 & Channel 4
THE OSTERMAN WEEKEND, Sam Peckinpah, 1983
STALINE LE PETIT PÈRE DU PEUPLE, Zarafa films.
RAISONS D’ÉTAT, Robert de Niro, 2006
VENT D’EST, Robert Enrico, 1993
UN CRIME DANS LA TÊTE, John Frankenheimer, 1962

H
SEries tElEvisEes
CAMBRIDGE SPIES, BBC, 2003 (GB)
DES AGENTS TRÈS SPÉCIAUX, NBC, 1964-68 (USA)
DESTINATION DANGER, ITV, 1960-68 (GB)
LE GRAND CHARLES, France 2, 2005 (Fr)
LES ENVAHISSEURS, ABC, 1967-68 (USA)

H
MISSION IMPOSSIBLE, CBS, 1966-73 (USA)
RENÉ BOUSQUET OU LE GRAND ARRANGEMENT, Arte, 2006 (Fr)
THE AVENGERS, ABC, 1961-69 (GB)
THE SAINT, ITV & NBC, 1962-69 (GB & USA)