Vous êtes sur la page 1sur 1

Lettre n 678-CGED du 27-07-1990

CONTRLE GENERAL
DES ENGAGEMENTS
DE DEPENSES DE L'TAT
Lettre n 678.CGED
Rabat, le 25/07/1990

LE CONTROLEUR GENERAL DES ENGAGEMENTS DE DEPENSES DE L'ETAT

MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL DE L'ADMINISTRATION DE L'HYDRAULIQUE


Objet : Marchs publics : approbation des dcomptes dfinitifs.
Rfrence : Votre lettre n 2307 du 25 Juin 1990.

Par lettre cite en rfrence, vous avez bien voulu attirer l'attention du CED sur le fait
que certains contrleurs provinciaux imposent aux services extrieurs de la direction
gnrale de l'hydraulique de faire approuver les dcomptes dfinitifs des travaux par
l'autorit comptente ayant approuv les marchs y affrents.

En rponse, j'ai l'honneur de vous faire connatre que selon les termes de l'article 41 du
CCAG (A. 4, et B. 4) :" les dcomptes partiels et dfinitifs ainsi que le dcompte gnral
et dfinitif ne lient l'administration qu'aprs avoir t approuvs par le Ministre ou par
son dlgu "; c'est dire par l'autorit comptente ayant approuv initialement le
marchs se rapportant aux dcomptes dfinitifs.

En effet, contrairement l'interprtation donne dans votre lettre ci-dessus rfrence,


le dcompte dfinitif n'est pas simplement une pice comptable ; il revt une importance
beaucoup plus grande puisqu'il a pour effet de rgler dfinitivement la situation
financire des parties contractantes et de marquer la fin vritable des obligations
contractuelles hormis, bien entendu, l'obligation de garantie restant la charge de
l'entrepreneur et de la restitution du cautionnement dfinitif et de la retenue de garantie
la charge de l'administration.

Par consquent, un fonctionnaire habilit signer uniquement les pices comptables ne


peut en aucun cas approuver un dcompte dfinitif formalit qui relve de la comptence
de l'autorit ayant approuv le march. Dans ces conditions le formalisme du droit
administratif, et tout spcialement le caractre absolu des rgles de comptence des
autorits administratives, font obstacle ce que le CED puisse admettre votre point de
vue exprim dans votre lettre vise ci-dessus.
Le Contrleur Gnral des Engagements de Dpenses
sign : A. BENNANI

1/1

Centres d'intérêt liés