Vous êtes sur la page 1sur 3

POURCENTAGE MASSIQUE EN CUIVRE D’UNE PIECE

Objectif : Réaliser et interpréter une mesure par analyse destructive.

I. But de la manipulation

Les pièces de monnaie jaunes de 10, 20 et 50 centimes d’euro sont fabriquées dans un alliage constitué, en
masse, de 89 % de cuivre, 5 % de zinc, 5 % d’aluminium et 1 % d’étain.

Il s’agit de retrouver expérimentalement le pourcentage massique en cuivre d’une de ces pièces, sous forme
d’encadrement, en estimant la concentration en ions cuivre d’une « solution pièce » par comparaison avec une
échelle de teinte obtenue par dilutions.

II. Réalisation de la « solution pièce »

2.1 Mode opératoire

 Dans un verre à pied, sous la hotte, une solution d’acide nitrique recouvre une pièce de 10 centimes de
masse mpièce = g.
Après destruction complète de la pièce, le contenu du verre à pied est transvasé dans une fiole jaugée de
volume Vp = 500 mL complétée d’eau jusqu’au trait de jauge.

 Faire les schémas légendés des différentes étapes réalisées au bureau.

2.2 Interprétation

 Pourquoi la solution prend-elle une teinte bleue ?


 Quelle est la transformation subie par le cuivre de la pièce ?

III. Réalisation d’une échelle de teinte

3.1 Préparation d’une solution mère S0 par dissolution

a) Protocole
 Décrire le protocole pour réaliser V =100 mL d’une solution aqueuse de sulfate de cuivre à partir de
m0 (CuSO4, 5 H2O) = 7,50 g de soluté penta hydraté de masse molaire moléculaire
M (CuSO4, 5 H2O) = 249,6 g.mol -1. Nommer le matériel et la verrerie nécessaires.

 Préparer cette solution.


b) Exploitation
 Calculer la quantité de matière de soluté n0 (CuSO4, 5 H2O) présent dans la solution mère S0.
 Ecrire l’équation de dissolution du sulfate de cuivre.
 En déduire la quantité de matière d’ions cuivre n0 (Cu2+) présents dans S0.
 Calculer leur concentration molaire [Cu2+]0.
 Quelle est la couleur de la solution obtenue ? Pourquoi ?
 Le sulfate de cuivre est un solide ionique.
o Quels sont les ions le constituant ?
o Quelle est la formule statistique du solide ionique ?

3.2 Dilutions successives

a) Protocole

 Réaliser l’échelle de teinte selon le tableau ci-dessous en prélevant les volumes à la pipette graduée.
Placer les solutions diluées ainsi préparées dans un portoir dans l’ordre croissant des numéros de tube.

b) Exploitation

 Exprimer littéralement la concentration molaire [Cu2+] des ions cuivre après dilution en fonction du
volume V0 de solution mère prélevé, de la concentration molaire [Cu2+]0 des ions cuivre dans S0 et du
volume Vsol° de chaque solution fille obtenue.

 Compléter le tableau suivant :


n° du tube 1 2 3 4 5
Volume V0 de
2,0 3,0 4,0 5,0 6,0
solution mère (mL)
Volume Vsol° de
10,0
solution fille (mL)
Volume de solvant
Veau à ajouter (mL)
[Cu2+]0 (mol.L -1) 3,00.10-1
[Cu2+] (mol.L -1)

 Quelles sont les différences de couleur entre les tubes ? Pourquoi ?

3.3 Utilisation de l’échelle de teintes obtenue

 Prélever à la pipette 10,0 mL de « solution pièce » dans un tube à essais au bureau.

 En comparant la couleur de cette solution à celles de l’échelle de teinte, donner un encadrement pour la
concentration en ions cuivre [Cu2+]p de la « solution pièce ».

IV. Exploitation

En présentant les résultats sous forme d’encadrements :

 De [Cu2+]p, déduire la quantité de matière d’ions cuivre n (Cu2+)p présents dans Vp = 500 mL.
Sachant que tous les atomes de cuivre de la pièce ont été transformés en ions cuivre par l’acide selon
l’équation :
3 Cu + 2 NO3– + 8 H+ → 3 Cu2+ + 2 NO + 4 H20

Remarque : La coloration rousse du dégagement gazeux observé est due à la formation de dioxyde d'azote NO2
qui est le produit de la réaction entre le monoxyde d'azote NO et le dioxygène de l'air O2.

En déduire :

 la quantité de matière d’atomes de cuivre n (Cu)p dans la pièce.


 la masse de cuivre m (Cu)p dans la pièce.

 Calculer le pourcentage massique du cuivre dans la pièce : .


 Conclure.

CORRECTION

Echelle de teinte

3.1 Préparation de la solution mère S0 par dissolution

 Protocole :
o Poser une coupelle sur la balance.
o Tarer.
o Prélever 7,50 g de soluté à l’aide d’une spatule propre et sèche.
o Introduire le solide dans une fiole jaugée de volume 100 mL à l’aide d’un entonnoir.
o Rincer la coupelle et l’entonnoir en récupérant les eaux de rinçage.
o Remplir la fiole aux ¾ environ avec de l’eau.
o Boucher et agiter pour dissoudre le soluté..
o Compléter avec l’eau jusqu’au trait de jauge.
o Boucher et homogénéiser.

3.3 Utilisation de l’échelle de teintes

 La couleur de la solution pièce étant intermédiaire entre les tubes 2 et 3 :


9,0.10 -2 mol.L-1 < [Cu2+]p < 12.10-2 mol.L -1

Exploitation

 4,5.10-2 mol < n (Cu2+)p = [Cu2+]p Vp = [Cu2+]p x 500.10-3 < 6,0.10-2 mol.
Puisque tous les atomes de cuivre de la pièce ont été transformés en ions cuivre par l’acide selon l’équation :
3 Cu + 2 NO3– + 8 H+ → 3 Cu2+ + 2 NO + 4 H20

 4,5.10-2 mol < n (Cu)p = n (Cu2+)p < 6,0.10-2 mol.


 2,9 g < m (Cu)p = n (Cu)p M (Cu) = n (Cu)p x 63,5 < 3,8 g.
 Pourcentage massique :

Groupe 1 Groupe 2
(m pièce = 4,08 g) (m pièce = 4,13 g)
70 % < < 93 % 69 % < < 92 %

 On retrouve bien la valeur officielle de 89 % dans l’encadrement obtenu expérimentalement.