Vous êtes sur la page 1sur 57

Comment débuter en Topographie avec Autocad (dossier 1)

Le croquis de terrain distribué avec ce dossier met en évidence des techniques de terrain qui ne sont plus guère utilisées dans la pratique. Toutefois, il a l'avantage de faire utiliser un

éventail d'outils de dessin qu'Autocad temps en 2D).

met à notre disposition (au moins dans un premier

De toute manière, que l'on fasse un dessin à la main ou avec un logiciel de D.A.O. (dessin assisté par ordinateur), le topographe doit appliquer son sacro-saint principe de travailler de

"l'ensemble vers les détails",

canevas et enfin porter attention à la manière dont les détails sont rattachés au canevas.

la manière dont les détails sont rattachés au canevas. à savoir définir le système de référence

à savoir définir le système de référence puis préciser son

Commençons donc par définir le système de référence: dans le menu déroulant "Format", sélectionner la rubrique "contrôle des unités" puis sélectionner les unités linéaires, angulaires, l'axe de référence ainsi que le sens horaire de rotation.

de référence ainsi que le sens horaire de rotation. Une autre notion générale de dessin, celle
de référence ainsi que le sens horaire de rotation. Une autre notion générale de dessin, celle

Une autre notion générale de dessin, celle des calques, doit être présente dans l'esprit de tout opérateur "Autocad". Il doit, dés le début, affecter un calque à chaque type d'éléments différents traités. En topographie, il est usuel de séparer le canevas, les traits de construction,

la voirie, les différents réseaux, les limites foncières, les servitudes, les écritures, etc

cette application, nous créerons 4 calques: traits de construction, canevas, dessin, textes. La barre d'outil gérant ceux-ci est celle-ci.

Dans

La barre d'outil gérant ceux-ci est celle-ci. Dans On accède à cette gestion par le logo:
La barre d'outil gérant ceux-ci est celle-ci. Dans On accède à cette gestion par le logo:

On accède à cette gestion par le logo:

calque, choisir la couleur du trait, son type, etc

. La fenêtre suivante apparaît. Vous pouvez créer le

etc . La fenêtre suivante apparaît. Vous pouvez créer le Après la sélection du calque dédié
etc . La fenêtre suivante apparaît. Vous pouvez créer le Après la sélection du calque dédié

Après la sélection du calque dédié au canevas, nous allons commencer par tracer la première directrice joignant les stations St1-St2.

Dans le menu dessin, sélectionner le logo

l'écran), on vous demande de préciser son origine. Puisque aucune coordonnée n'est fixée, nous allons choisir classiquement, comme à la main, des coordonnées absolues (par rapport à l'origine) de 500, 1000. Après avoir validé, l'extrémité est demandée. St2 est connue d'une manière relative par rapport à St1, à savoir à la distance de 65.40m dans la direction de G=0 (c'est un choix au départ).Autocad, pour distinguer les deux modes, absolu et relatif, oblige à

faire précéder le relatif par le caractère @.

à faire précéder le relatif par le caractère @ . . Dans la ligne de commande

. Dans la ligne de commande (en bas de

De plus, Autocad, pour distinguer les deux modes, coordonnées rectangulaires et polaires, oblige à remplacer le caractère "," entre le X et le Y par le caractère "<" entre la distance L

et le gisement G. La distinction entre ces quatre notions (absolu, relatif puis rectangulaire, polaire) est fondamentale.

relatif puis rectangulaire, polaire ) est fondamentale . A ce stade, vous pouvez être déçu car
relatif puis rectangulaire, polaire ) est fondamentale . A ce stade, vous pouvez être déçu car

A ce stade, vous pouvez être déçu car rien n'est apparu à l'écran. Et pourtant la directrice est

dessinée. Nous allons introduire ici la notion de vue ou de zoom. On y accède par le menu déroulant "vue", puis"zoom", puis "étendu". Cette fonction affiche l'ensemble de votre dessin, au mieux dans la totalité de votre écran. Les fonctions de gestion des vues les plus courantes sont représentées par les logos suivants:

plus courantes sont représentées par les logos suivants: Essayez-les. A ce stade, une ligne rouge barre

Essayez-les.

A ce stade, une ligne rouge barre votre écran verticalement. S'agit-il de votre ligne

d'opération? Nous allons le vérifier en utilisant la fonction "renseignement" accessible par le

la fonction "renseignement" accessible par le menu "outils". La barre d'outils suivante

menu "outils". La barre d'outils suivante

Demandons la liste des caractéristiques de celle-ci. Après avoir sélectionné le trait en cliquant le petit carré sur le trait puis quitter la fonction de sélection par un clic droit de la souris, une fenêtre texte apparaît, décrivant les caractéristiques conformes à notre ligne d'opérations st1-St2. (X,Y des extrémités, distance et gisement)

permet la même chose.

extrémités, distance et gisement) permet la même chose. Traçons la 2ème directrice St2-St3. Elle a son

Traçons la 2ème directrice St2-St3. Elle a son origine en St2, a 74.55m de longueur et un gisement de200 - 114.1= 85.9gon. Nous savons tracer une ligne mais, ici, son origine est déjà connue. Nous allons donc "accrocher" l'origine de notre construction à l'extrémité du trait St1-

. L'extrémité se construit comme le trait précédent (@74.55<85.9).

St2 avec

comme le trait précédent (@74.55<85.9). St2 avec Traçons la 3ème directrice St3-St4. Elle a son origine

Traçons la 3ème directrice St3-St4. Elle a son origine en St3. On sait maintenant s'y "accrocher". Le gisement demande un calcul à l'aide de la calculatrice. Pour éviter ce calcul annexe, employons une méthode purement graphique de traçage. Le principe est de construire st3-st4 à partir de st3-st2.

Copier

Copier st3-st2, à coté du canevas en prenant n'importe quel point de base. Effectuer une rotation

st3-st2, à coté du canevas en prenant n'importe quel point de base.

Effectuer une rotation de base

quel point de base. Effectuer une rotation de base de cette copie de - 128.99 gons

de cette copie de - 128.99 gons en prenant l'extrémité (st3) en point

Effectuer une mise à l'échelle en point de base).

Effectuer une mise à l'échelle en point de base). pour adapter la longueur de référence 74.55

pour adapter la longueur de référence 74.55 à 61.60m (st3

pour adapter la longueur de référence 74.55 à 61.60m (st3 Enfin, déplacer du canevas. A vous

Enfin, déplacer

du canevas. A vous d'appliquer ces méthodes aux deux autres directrices (st4-st5 et st5-st1).Si

vous vous trompez, la fonction "effacer"

cette copie en prenant en point de base l'extrémité st3 à "accrocher" à st3

de base l'extrémité st3 à "accrocher" à st3 vous permettra de rectifier. Normalement, vous devriez en

vous permettra de rectifier.

à "accrocher" à st3 vous permettra de rectifier. Normalement, vous devriez en être à ce stade:

Normalement, vous devriez en être à ce

stade:

rectifier. Normalement, vous devriez en être à ce stade: Effectuons un zoom notre polygonale ne ferme

Effectuons un zoom

notre polygonale ne ferme pas. La fonction

important pour visualiser ce qui se passe en st1. On constatera que

pour visualiser ce qui se passe en st1. On constatera que nous permettra d'apprécier l'écart de

nous permettra d'apprécier l'écart de fermeture.

nous permettra d'apprécier l'écart de fermeture. Nous allons donc, GRAPHIQUEMENT, compenser cette

Nous allons donc, GRAPHIQUEMENT, compenser cette polygonale. Cette compensation consiste à décaler chaque sommet st2, st3, st4, et st5 d'un dx = + 0.1281 / 5 = +0.0256m et d'un dy = - 0.3047 / 5 = - 0.0609m. Marquez ces valeurs sur un brouillon. On procédera ainsi,

grâce à la fonction "étirer"

On procédera ainsi, grâce à la fonction "étirer" Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé par
Cliquez cette fonction sélection par clic-droit, désignez st2 en point de base puis, pour fixer

Cliquez cette fonction

sélection par clic-droit, désignez st2 en point de base puis, pour fixer le 2ème point de déplacement, enregistrez un déplacement relatif @0.0256, -0.0609.

Il faut ensuite déplacer

coïncider l'extrémité st2 de st2-st3 à l'extrémité st2 de st1-st2.On procède de la même manière en st3. Ouvrez une fenêtre autour de st3, sélectionnez st2-st3, quittez la sélection par clic- droit, désignez st3 en point de base puis, pour fixer le 2ème point de déplacement, enregistrez un déplacement relatif @0.0256, -0.0609.

Il faut ensuite déplacer

l'extrémité st3 de st3-st4 à l'extrémité st3 de st2-st3.Etc, etc

possible en effectuant un zoom en st1. Les 2 extrémités doivent se confondre. Et bien voilà pour le canevas.

, ouvrez une fenêtre autour de st2, sélectionnez st1-st2, quittez la

les 4 directrices st2-st3, st3-st4, st4-st5, st5-st1 de manière à fairefenêtre autour de st2, sélectionnez st1-st2, quittez la les 3 directrices st3-st4, st4-st5, st5-st1 de manière

les 3 directrices st3-st4, st4-st5, st5-st1 de manière à faire coïnciderst2-st3, st3-st4, st4-st5, st5-st1 de manière à faire jusqu'à st5. Un contrôle est Passons aux détails

jusqu'à st5. Un contrôle est

Passons aux détails. Il faudra user du calque "construction".Sélectionnons-le.

user du calque "construction".Sélectionnons-le. Le fait d'avoir compenser la polygonale, a fait varier

Le fait d'avoir compenser la polygonale, a fait varier la longueur de chaque directrice. Il faudra tenir compte de cette variation proportionnellement sous forme d'un facteur d'échelle tout comme nous l'aurions fait en calcul. exemple: la distance st2-st1 mesurée est de 65.40m, celle compensée est de 65.3391m obtenue

par

directrice le facteur de mise à l'échelle de 65.3391 / 65.40 = 0.9990688. Ainsi les valeurs de 30.00, 47.20 et 60.90 sont à multiplier par ce facteur. Il vaut mieux avoir sa calculette à coté de soi.

facteur. Il vaut mieux avoir sa calculette à coté de soi. . Il faudra donc appliquer

. Il faudra donc appliquer à toutes les abscisses relatives mesurées le long de cette

à toutes les abscisses relatives mesurées le long de cette Une des techniques pour reporter un
à toutes les abscisses relatives mesurées le long de cette Une des techniques pour reporter un

Une des techniques pour reporter un détail connu par abscisse et ordonnée sur la ligne d'opération, est de marquer le pied de la hauteur en faisant l'intersection du cercle centré sur la station origine des abscisses et de rayon égal à l'abscisse.

On peut connaître grâce à

perpendiculaire supportant l'ordonnée ( + - 100 gon ). On reporte le détail à l'extrémité du segment ayant pour origine l'intersection de la directrice (st2-st1) et du cercle centré en st2et de rayon égal à l'abscisse et son extrémité fixé relativement (@ ) de longueur égale à l'ordonnée et la direction perpendiculaire à celle de la directrice.

exemple: pour reporter le détail marqué "tg" à coté de l'écriture "chemin". Faire un cercle

le gisement de la directrice st2-st1. On en déduit celui de chaque

de la directrice st2-st1. On en déduit celui de chaque Complément de cours d’Autocad et AutoMap

centré en st2 et de rayon égal à 47.20 x 0.9990688 = 47.156m. Le gisement st2-st1 =

0.0249gon. Faire la ligne

@20.55<100.0249.

st2-st1 = 0.0249gon. Faire la ligne @20.55<100.0249. du point intersection droite - cercle et d'extrémité
st2-st1 = 0.0249gon. Faire la ligne @20.55<100.0249. du point intersection droite - cercle et d'extrémité

du point intersection

droite - cercle et d'extrémité

Il est préférable de travailler en série : recalculer toutes les abscisses, tracer tous les cercles puis reporter toutes les ordonnées. C'est plus efficace. Une fois que les ordonnées sont tracées,

il est utile d'effacer

verrons dans le dossier 2 qu'il existe un outil (SCU) qui nous simplifiera la vie, tout au moins dans le report par abscisses et ordonnées.

tout au moins dans le report par abscisses et ordonnées. les cercles de construction pour ne

les cercles de construction pour ne pas encombrer le dessin. Nous

Une fois les traits de construction effectués, il faut sélectionner le calque consacré au dessin des détails.

La barre d'outils de dessin vous permettra de tracer:

permet de:

Celle à modifier vous

des lignes

des droites

des polylignes des polygones réguliers

des rectangles des arcs de cercle

des cercles

des splines

des ellipses

gérer les blocs

des points

des hachures

effacer

Copier

Décaler

Déplacer

Déplacer effectuer une rotation

mettre à l'échelle étirer changer la longueur ajuster Pour ces 2 fonctions, l'élément limitant est à sélectionner en 1er prolonger

du texte

Bon courage et n'oubliez pas d'appliquer les principes

- soigner ( vous êtes grandement aidé par le logiciel)

- apprécier l'ordre de grandeur (si 2 façades ne vous apparaissent pas perpendiculaires, vérifiez)

- la précision est imposé par Autocad

- et surtout CONTROLER par les façades.

par Autocad - et surtout CONTROLER par les façades. d'un bon topographe à savoir: Comment débuter

d'un bon topographe à savoir:

Comment débuter en topographie avec Autocad ?

I) LA PRÉPARATION DU TRAVAIL

La première des choses est de fixer les unités et le système de localisation. Dans la barre de menu d’Autocad

système de localisation . Dans la barre de menu d’Autocad apparaît le module " format "

apparaît le module " format " module " Contrôle des Unités ".

qui permet d’accéder au

Faites le choix des unités classiques avec l'orientation septentrionale. Placer Autocad, ensuite, en barre de
Faites le choix des unités classiques avec l'orientation septentrionale. Placer Autocad, ensuite, en barre de

Faites le choix des unités classiques avec l'orientation septentrionale. Placer Autocad, ensuite, en barre de tache avec le logo

Placer Autocad, ensuite, en barre de tache avec le logo II) CALCUL DES POINTS A L'AIDE

II) CALCUL DES POINTS A L'AIDE DE WINCALTOP.

A partir du carnet de terrain et du croquis, on déduit que les points 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 sont les stations desquelles ont été définis les détails par rayonnement. Il est donc recommandé d’effectuer un calcul des détails avec un logiciel dédié avant d’effectuer le dessin. Prenons, au hasard, Wincaltop et activons le en double-cliquant sur le

logo

.
.

Tout comme avec Autocad, il faut avoir une idée précise du système de référence utilisé. Rien, dans les documents disponibles, ne fixe ce système. Il faut donc le choisir. Je vous propose de choisir la station 1 (E=500, N=1000). Ce seul choix ne suffit pas pour définir notre système. En effet, il faut aussi s’imposer une orientation. Il est d’usage d’orienter l’axe des ordonnées N vers le nord géographique …… dont la direction n’est pas précisée sur ces mêmes documents. Pour se simplifier la vie, nous nous imposerons le G 1-2 = 100.0000 gon. Ainsi,

on peut introduire le point 1.

on peut introduire le point 1. Il faut, avant de traiter les détails qui dépendent du

Il faut, avant de traiter les détails qui dépendent du canevas polygonal, vérifier ce dernier.

C’est l’outil " point cheminé " de Wincaltop qui nous permettra de le faire. Complément

C’est

l’outil " point cheminé " de Wincaltop qui nous permettra de le faire.

On contrôle que la station 1a, calculée par cheminement fermé, correspond bien à la 1
On contrôle que la station 1a, calculée par cheminement fermé, correspond bien à la 1

On contrôle que la station 1a, calculée par cheminement fermé, correspond bien à la 1 de départ (on verra dans un prochain dossier comment compenser GRAPHIQUEMENT une polygonale).

On peut maintenant, à partir des stations contrôlées, calculer les détails par l’outil " carnet manuel – planimétrie ".

Le matricule de la station est demandé ainsi que son G0 qui, je le rappelle,

Le matricule de la station est demandé ainsi que son G0 qui, je le rappelle, se définit comme étant égal au gisement d’une direction connue (G 1-2 =100.000 par exemple) à laquelle on ôte la lecture azimutale (0.0000 dans notre exemple). Ainsi le G0 en St1 est de 100.0000 gon. Il faut aussi rentrer la correction Lambert exprimée en cm ainsi que l’altitude du chantier. Si vous ne les connaissez pas, vous introduisez 0 car les distances traitées sont très courtes. Ainsi pour chaque détail, vous devez rentrer la distance suivant la pente (ou la distance réduite à l’horizontale si vous considérez que l’angle zénithal est de 100.0000 gon) ainsi que la lecture azimutale.

Il faut introduire le carnet en chaque station.

Puis, comme à tous les niveaux, contrôler la position des détails avec l’outil " Gisement

Puis, comme à tous les niveaux, contrôler la position des détails avec l’outil " Gisement et Distance " qui permet une comparaison à la valeur des façades inscrites sur le croquis.

à la valeur des façades inscrites sur le croquis. Les détails étant connus, il est indispensable

Les détails étant connus, il est indispensable de " passer " l’information au logiciel Autocad. C’est le module " Créer DXF " de Wincaltop qui le permet (sauvegarder auparavant votre fichier). Le choix de la hauteur du texte est affaire d'expérience. Elle est fonction de l'étendue de votre chantier.

Elle est fonction de l'étendue de votre chantier. Vous rangez un fichier ", vous sélectionnez le

Vous rangez

un fichier ", vous sélectionnez le type de fichier en DXF puis validez votre dossier.

Wincaltop en barre de tache puis activez Autocad. A l’aide de l’outil classique " ouvrir

III) DESSIN DES ENTITÉS

3.1) barres d'outils

Pour travailler, à l’aise, avec Autocad, il est nécessaire de disposer, en direct, des logos activant la fonction voulue et non pas passer par tous les menus déroulant. Pour ce faire cliquez sur " Vue "

déroulant. Pour ce faire cliquez sur " Vue " puis sur " barre d’outils ". En

puis sur " barre d’outils ".

" Vue " puis sur " barre d’outils ". En cliquant sur " Personnaliser ", vous
" Vue " puis sur " barre d’outils ". En cliquant sur " Personnaliser ", vous

En cliquant sur " Personnaliser ", vous pourrez choisir entre la multitude de logos dont la description de la fonction s’affiche quand vous le sélectionnez. Il suffit de faire un cliquer-glisser

vous le sélectionnez. Il suffit de faire un cliquer-glisser jusqu’à la barre des menus et le

jusqu’à la barre des menus et le déposer. Vous pouvez

agir de la même manière avec tout une barre d’outils.

3.2) Les Zooms

3.2) Les Zooms A ce stade, puisque nos points ont été sélectionnés par Autocad, il sont

A ce stade, puisque nos points ont été sélectionnés par Autocad, il sont quelques part sur notre feuille à dessin qui n’est que partiellement visible à travers l’écran .

n’est que partiellement visible à travers l’écran . Pour visionner notre report, activez le logo "

Pour visionner notre report, activez le logo " zoom étendu " qui l’affichera sur votre écran. Vous devriez obtenir quelque chose comme cela !

3.3) Les calques Comme un dessin ne consiste pas seulement qu’à tirer des traits ayant

3.3) Les calques

Comme un dessin ne consiste pas seulement qu’à tirer des traits ayant la même signification, il sera très, très utile de séparer les significations. En effet, les traits caractérisant l’assainissement d’un lotissement doivent pouvoir être travaillés indépendamment des limites foncières. Cette indépendance s’obtient en dessinant les traits sur des calques différents. Une gestion de ceux-ci est possible grâce à ces logos .

Une gestion de ceux-ci est possible grâce à ces logos . Vous pourrez ainsi séparer les
Une gestion de ceux-ci est possible grâce à ces logos . Vous pourrez ainsi séparer les

Vous pourrez ainsi séparer les fonctionnalités et demander de ne tracer que ce qui intéresse le client.

Voici deux présentations de l’écran avec les calques " dessin " gelé et l’autre non gelé. Dans les entreprises et les cabinets, la liste des calques est prédéfinie et mémorisée sous forme de gabarit (de même que les unités, le type de lignes, etc.).

gabarit (de même que les unités, le type de lignes, etc.). 3.4) Le tracé Passons maintenant

3.4) Le tracé

Passons maintenant au tracé !

C’est par l’intermédiaire de la barre d’outils " dessin " que vous allez pouvoir dessiner les entités géométriques.

Chacun de ces logos permet de dessiner les entités suivantes :

Segment, droite, multiligne (pour représenter un mur, par exemple), polyligne (suite d’entités géométriques composant un seul élément), polygone, rectangle, arc de cercle, cercle, ligne composée de courbures quelconques, même inversées, ellipse, insertion de bloc qui est un petit dessin existant réutilisé de nombreuses fois dans un dessin ou une profession à l’exemple d’un avaloir en assainissement, créer un bloc, anneau, point qui existe en tant que point réel et non pas défini comme à l’intersection de deux droites, région (transformer des objets 2D en surfaces planes) puis, enfin, texte. Autocad, produit d’expérience, a fourni ces outils qui permettent la construction de n’importe quel objet, dans le plan.

Nous allons essayer de construire le bâtiment central de 3 étages en pierres solides. Puisque

Nous allons essayer de construire le bâtiment central de 3 étages en pierres solides. Puisque les seuls entités disponibles sont des point, nous allons nous en servir pour dessiner les objets

géométriques. A l’aide de la barre du mode d’accrochage et en particulier de ce logo le mode d’accrochage en " nodal " qui est synonyme de point.

, vous prédéterminerez

" qui est synonyme de point. , vous prédéterminerez Après avoir fait le choix du logo
" qui est synonyme de point. , vous prédéterminerez Après avoir fait le choix du logo

Après avoir fait le choix du logo

s’active automatiquement le mode d’accrochage nodal, puis cliquons. Le choix de la fonction " segment " implique le choix d’un 2 ème point, procédons de la même manière avec le 27. Vous constatez qu’un trait s’est construit entre les points 26 et 27. La commande vous sollicite pour le point suivant. Profitons en pour joindre les 66, 65, 64 et 63. Vous sortez de la fonctionnalité " segment " en cliquant sur le bouton droit de la souris. C’est d’ailleurs assez général. Le clique droit de la souris ainsi que la touche " Echap " sont très utiles quand on s’est trompé. Vous devriez en être là.

, approchons le curseur du point immatriculé 26, nous constatons que

le curseur du point immatriculé 26, nous constatons que Procédez de la même manière entre les

Procédez de la même manière entre les points 25, 57, 58 …. 61.

Construisons maintenant l’arc de cercle 63, 62, 61. Choisissons puis cliquons successivement les 3 points.

Construisons maintenant l’arc de cercle 63, 62, 61. Choisissons puis cliquons successivement les 3 points. L’expérience vous montrera qu’il est nécessaire de choisir les points dans le sens trigonométrique.

de choisir les points dans le sens trigonométrique. Passons à la construction de l’autre arc 26-25.

Passons à la construction de l’autre arc 26-25. Construisons le segment 26-25. Ça, vous savez. Pour matérialiser le 3 ème point de l’arc, il faut construire un segment de longueur quelconque (légèrement > 5m) perpendiculaire à 25-26 ( Autocad ne permet pas d’élever une perpendiculaire mais permet d’en abaisser une). Choisissons à nouveau , cliquons approximativement au centre du bâtiment, puis pour

abaisser le segment sur 25-26, choisissons l’accrochage " perpendiculaire à "

choisissons l’accrochage " perpendiculaire à " . Vous devriez en être là ! Complément de cours

. Vous devriez en être là !

Déplaçons ce segment au milieu de 25-26. C’est la barre des " modifications " qui

Déplaçons ce segment au milieu de 25-26. C’est la barre des " modifications "

qui va nous le permettre . Choisissez " déplacer "

qui va nous le permettre . Choisissez " déplacer " , sélectionnez la hauteur, cliquez bouton

, sélectionnez la hauteur, cliquez bouton droit pour sortir

de la fonction " choix des objets à déplacer ", choisissez le pied de la hauteur comme point de base à l’aide de

l’accroche

la hauteur comme point de base à l’aide de l’accroche puis enfin amenez ce pied au

puis enfin amenez ce pied au milieu de 25-26 en accrochant par

enfin amenez ce pied au milieu de 25-26 en accrochant par . En êtes vous là

. En êtes vous là ? Vous

devriez ! Il faut maintenant limiter cette hauteur à 5.01m. Plusieurs solutions sont possibles. Je vous en montre

deux.

Plusieurs solutions sont possibles. Je vous en montre deux. La première consiste à dessiner un cercle

La première consiste à dessiner un cercle de rayon 5.01, centré au pied de la hauteur

un cercle de rayon 5.01, centré au pied de la hauteur puis de limiter la hauteur
un cercle de rayon 5.01, centré au pied de la hauteur puis de limiter la hauteur

puis de limiter la hauteur au rayon. Choisissons

comme centre du cercle et tapez la valeur 5.01 comme rayon (la ligne de commande en bas d’écran est très directive, il est très utile de bien la lire). Nous en sommes là.

pied de hauteur et 25-26

, accrochez l’intersection

Pour limiter une entité, il faut la modifier donc la solution se trouve dans la barre " modification ". Cliquez sur

trouve dans la barre " modification ". Cliquez sur puis choisissez D’ABORD l’objet LIMITANT, ici le

puis choisissez D’ABORD l’objet LIMITANT, ici le cercle de rayon 5.01, clique droit pour sortir puis un clique sur la partie de l’objet à limiter. On obtient ceci :

La deuxième solution consiste à construire une parallèle à 25-26 à 5.01m. Le logo "décaler"
La deuxième solution consiste à construire une parallèle à 25-26 à 5.01m. Le logo "décaler"

La deuxième solution consiste à construire une parallèle à 25-26 à 5.01m. Le logo

"décaler"

une parallèle à 25-26 à 5.01m. Le logo "décaler" de la barre des modification va nous

de la barre des modification va nous y aider. Fixer la distance de décalage à 5.01, cliquez sur 25-

26 puis à un endroit quelconque à l’Est de 25-26. Vous limitez, comme indiqué ci-dessus, la hauteur à 5.01.

Vous limitez, comme indiqué ci-dessus, la hauteur à 5.01. Il ne vous reste qu’à construire l’arc

Il ne vous reste qu’à construire l’arc de cercle passant par les 3 points 25-sommet de la

hauteur-26. La gomme

par les 3 points 25-sommet de la hauteur-26. La gomme vous permet de supprimer les traits

vous permet de supprimer les traits de construction.

Profitons d’être sur ce bâtiment pour dessiner les hachures. Cliquez sur

.
.
sur ce bâtiment pour dessiner les hachures. Cliquez sur . Une boite de dialogue apparaît et

Une boite de dialogue apparaît et vous permet d’accéder à une autre pour le choix des hachures (le type, l’échelle et l’orientation).

des hachures (le type, l’échelle et l’orientation). Ce choix effectué, vous avez deux solutions pour choisir

Ce choix effectué, vous avez deux solutions pour choisir l’endroit où seront effectuées les hachures : où vous cliquez dans les régions concernées, où vous sélectionnez les objets limitant les hachures. Vous devriez obtenir quelque chose comme cela !

hachures. Vous devriez obtenir quelque chose comme cela ! LA NOTION DE SCU Pour dessiner la

LA NOTION DE SCU

Pour dessiner la rivière "La Veule", il faut déjà reporter les détails 42 à 47 puis 37 à 40. Ceux ci sont définis par abscisses et ordonnées par rapport aux directrices 49-41 et 34-41.

On peut bidouiller, à savoir:

- de l'origine 49, faire un cercle de rayon de valeur l'abcisse (ici 34.68m pour 46)

- faire un segment de droite quelconque perpendiculaire à la directrice 49-41

- la déplacer à l'intersection de la directrice et du cercle

- faire un cercle de rayon de valeur l'ordonnée (ici 12.21m), centré à l'intersection directrice-cercle

- ajuster la hauteur au cercle de rayon l'ordonnée

- l'extrémité représente la position de 46

- recommencer pour chaque point,

la galère

position de 46 - recommencer pour chaque point, la galère On peut aussi utiliser un outil

On peut aussi utiliser un outil que tout bon topographe utilisant Autocad n'a pas intérêt à oublier: c'est le SCU. Ce qui veut dire Système de Coordonnées Utilisateur. Vous verrez que pour calculer un changement de base, c'est merveilleux. Comment faire? Il "suffit" en fait de ramener le système de référence à l'origine de la directrice 49-41 et de l'orienter suivant 49-41. Il suffit juste de désigner cet objet comme référence.

Il suffit juste de désigner cet objet comme référence. Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé

Ainsi le référentiel s'oriente suivant l'objet désigné.

Commande: _ucs

Origine/ZAxe/3points/OBjet/Vue/X/Y/Z/Préc/Restaurer/Sauver/Effacer/?/<Général>:

_ob Choix d'objet correspondant au SCU:

Commande:

Commande:

Commande: _point Point: 34.68,12.21

SCU: Commande: Commande: Commande: _point Point: 34.68,12.21 Dessinons maintenant la rivière " La Veule ". Rien

Dessinons maintenant la rivière " La Veule ". Rien de plus simple ! Choisissez dans la barre " dessin " l’outil

" Spline "

concernés de 34 à 49. Il suffit, ensuite, de décaler cette ligne de 5.00m au nord pour avoir la limite de la 2 ème

berge.

5.00m au nord pour avoir la limite de la 2 è m e berge. puis, grâce

puis, grâce au système présélectionné d’accrochage en " nodal ", vous sélectionnez tous les points

en " nodal ", vous sélectionnez tous les points Traçons, maintenant, la route départementale. Nous allons
en " nodal ", vous sélectionnez tous les points Traçons, maintenant, la route départementale. Nous allons

Traçons, maintenant, la route départementale. Nous allons introduire là, la notion de " polyligne "

composée de lignes de type géométrique, différent. Nous commencerons par l’alignement sud car c’est sur elle que sont définies les points de tangence. Sélectionnez puis cliquez sur le nodal 32, appuyez sur la touche A du clavier pour sélectionner le tracé d’un arc de cercle puis la touche " S " pour effectuer le choix du second point de l’arc, à savoir le 31 et enfin le 30 pour point final de l’arc. Vous continuez par le 22, puis " S " au clavier, cliquez sur 23, 16, 10, puis " S " au calvier et enfin sélectionnez 9 puis 8. Vous sortez de la définition de la polyligne par la touche " Echap ". Est ce que vous obtenez ceci ?

, ligne

L’alignement parallèle s’obtient par l’outil " décaler " à 15.00m. Tous ces outils devraient vous

L’alignement parallèle s’obtient par l’outil " décaler "

parallèle s’obtient par l’outil " décaler " à 15.00m. Tous ces outils devraient vous permettre de

à 15.00m.

Tous ces outils devraient vous permettre de dessiner le reste. Le bâtiment d’un étage en pierres meulière (1EPM) peut être construit à l’aide d’intersection de segments et de cercles pour matérialiser les abscisses cumulées telles que 11.93m et 18.43m.

3.5) Les renseignements

Toutes ces constructions doivent, évidemment être CONTRÔL ÉES. C'est la barre des renseignements

être CONTRÔL ÉES . C'est la barre des renseignements sur le croquis. qui vous permettra de

sur le croquis.

qui vous permettra de comparer les cotes de façades affichées par

permettra de comparer les cotes de façades affichées par et celles figurant Ce logo affiche, après

et celles figurant

Ce logo affiche, après désignation des sommets d'un polygone, l'aire de celui-ciles cotes de façades affichées par et celles figurant Celui-ci donne les caractéristiques de toute entité

Celui-ci donne les caractéristiques de toute entité géométrique (centre du cercle, son rayon, etc.).des sommets d'un polygone, l'aire de celui-ci Les coordonnées d'un détail sont affichées après un

Les coordonnées d'un détail sont affichées après un clique sur

3.6) les courbes de niveau

.
.

Dans la partie nord, entre la voie privée et La veule, un certain nombre de points cotés ont été levés afin de tracer les courbes de niveau. Seuls ces points ont reçu une identification altimétrique. Là encore Wincaltop peut nous simplifier le travail en exécutant les interpolations entre points cotés pour situer les points de passage des courbes. Précisons comment!

On choisit les deux points cotés entre lesquels l'interpolation sera à effectuer ainsi que la

On choisit les deux points cotés entre lesquels l'interpolation sera à effectuer ainsi que la valeur de l'équidistance (n'oubliez pas qu'il ne faut pas prendre de valeur d'équidistance comportant des décimales comme 0.50m).

La commande

comportant des décimales comme 0.50m). La commande permet de situer, en planimétrie, le point de passage

permet de situer, en planimétrie, le point de passage de la courbe de

niveau. La validation, après l'immatriculation, permet l'intégration du point de passage dans le fichier "points".

Un nouveau clique sur

dans le fichier "points". Un nouveau clique sur affiche les coordonnées d'un autre point de passage

affiche les coordonnées d'un autre point de passage ou le message "pas de point".

Cette opération est répétitive entre tous les points cotés situés le long de la plus grande pente.

Comme notre objectif est de dessiner, sous Autocad, les courbes de niveaux, seule l'information de la situation planimétrique nous intéresse. De plus si on passe l'information altimétrique, en Z, à Autocad, on travaille en 3D et on a quelques surprises quand on veut effectuer des intersections dans le plan. Il est préférable, donc, de modifier les points en remettant à 0 le Z de tous les points cotés, y compris ceux utiles à la construction des courbes de niveau. Rien ne vous empêche de sauvegarder votre fichier .XY sous un autre nom. Comme indiqué, ci-dessus, le module "Créer DXF" permet de "passer" les points à Autocad. Vous devriez obtenir:

les points à Autocad. Vous devriez obtenir: Agrandissons à l'aide pour tracer une courbe de niveau

Agrandissons à l'aide

à Autocad. Vous devriez obtenir: Agrandissons à l'aide pour tracer une courbe de niveau 51.0 m.

pour tracer une courbe de niveau 51.0 m.

Il faut joindre les détails 103, 107, 111, 114, 117 par une ligne lissée comme

Il faut joindre les détails 103, 107, 111, 114, 117 par une ligne lissée comme l'est une courbe de niveau. Utilisons

l'outil "Spline"

.
.
courbe de niveau. Utilisons l'outil "Spline" . Le processus peut être le même pour les autre

Le processus peut être le même pour les autre courbe de niveau mais un autre outil, déjà utilisé, peut l'être aussi

mais un autre outil, déjà utilisé, peut l'être aussi ici. C'est la polyligne l'expérience sur la

ici. C'est la polyligne

l'expérience sur la courbe 52.0m.

qui a l'avantage d'être un outil renfermant de multiples fonctionnalité. Tentons

un outil renfermant de multiples fonctionnalité. Tentons Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé par M.

A ce stade la courbe de niveau paraît brisée et elle l'est. Il y a moyen de la lisser en l'éditant pour la modifier.

Dans le menu déroulant "Modifier", vous sélectionnez "Objet" puis "Polyligne". Sélectionnez la ligne brisée

52.0m. La ligne de commande se présente ainsi:

brisée 52.0m. La ligne de commande se présente ainsi: La sélection de la fonction "Lissage"

La sélection de la fonction "Lissage" s'effectue par la ou les lettres en majuscule, ici L. Le miracle s'accomplit et vous devriez admirer:

ici L. Le miracle s'accomplit et vous devriez admirer: L'aspect global des quatre courbes est aussi

L'aspect global des quatre courbes est aussi important. Elle doivent paraître "parallèles".

IV) LES ECRITURES

Abordons, maintenant, la notion d'écriture. Un plan renseigné est quand même plus utile si ce n'est qu'à travers la valeur de l'échelle (n'est-ce même point, obligatoire?).

Nous ferons simple pour une première étape. En effet le cartouche peut être constitué à partir de la notion

d'attributs, ce qui complique notablement. Voyons comment écrire "La Veule" entre les deux rives de la rivière.

Il faut se souvenir que le nom d'une voie doit couvrir l'ensemble de la voie.

nom d'une voie doit couvrir l'ensemble de la voie. Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé

Le "La" de "La Veule" sera déposé autour du point 47 et le "Veule" autour du 38. Préparons notre travail en accédant par le menu déroulant "Format" à la fonction "Style de texte". Vous initialiserez ainsi le texte à 3 de hauteur, à la police "Arial" et la couleur bleue.

hauteur, à la police "Arial" et la couleur bleue. Pour écrire "La", cliquer sur puis pointez

Pour écrire "La", cliquer sur puis pointez aux environs du point 47. Enfin inscrire "La" dans l'éditeur de texte.

Enfin inscrire "La" dans l'éditeur de texte. Vous devriez avoir ceci: Complément de cours d’Autocad et
Enfin inscrire "La" dans l'éditeur de texte. Vous devriez avoir ceci: Complément de cours d’Autocad et

Vous devriez avoir ceci:

L'article doit donc être déplacé à l'aide de lettres soient parallèles aux berges.

à l'aide de lettres soient parallèles aux berges. puis on lui fait effectuer une rotation à

puis on lui fait effectuer une rotation à l'aide de

puis on lui fait effectuer une rotation à l'aide de Vous devriez obtenir ceci: afin que

Vous devriez obtenir ceci:

une rotation à l'aide de Vous devriez obtenir ceci: afin que les Pratiquer d'une manière identique

afin que les

Pratiquer d'une manière identique pour toute les écritures intégrées au dessin comme "1EPS", "voie privée", etc.

Quant au titre, il s'effectue usuellement dans un cartouche. Dans notre exemple, nous l'intégrerons au dessin en le centrant sur une ligne tracée parfaitement verticalement en activant par un double clique le mode "ortho"

disponible sous la barre de commande

.
.
mode "ortho" disponible sous la barre de commande . C'est la boite de dialogue "Editeur de

C'est la boite de dialogue "Editeur de texte multiligne", ci-dessus, qui vous permettra de varier les plaisirs en jouant sur les polices de caractères, les hauteurs, les styles "gras", "penché", "souligné" afin de graduer l'importance des renseignements portés au titre.

Pour centrer chacune des lignes composant le titre, le mode déplacement est nécessaire. C'est le

Pour centrer chacune des lignes composant le titre, le mode déplacement

chacune des lignes composant le titre, le mode déplacement est nécessaire. C'est le milieu de chaque

est nécessaire. C'est le milieu de

chaque ligne, choisi à l'oeil en point de base qui sera "accroché" à un "point proche" verticale de centrage. Un ajustement plus fin est souvent nécessaire.

de centrage. Un ajustement plus fin est souvent nécessaire. appartenant à la ligne Un petit coup

appartenant à la ligne

plus fin est souvent nécessaire. appartenant à la ligne Un petit coup de suffit à faire

Un petit coup de

nécessaire. appartenant à la ligne Un petit coup de suffit à faire disparaître la ligne ayant

suffit à faire disparaître la ligne ayant servi de centrage.

V) LA NOTION DE BLOC.

Autocad, en intégrant l'outil "bloc", a grandement facilité le travail du dessinateur. Ce bloc est, en fait, un dessin représentant un objet qui apparaît de nombreuses fois dans le fichier dessin que vous êtes en train de constituer. C'est le cas des arbres, du mobilier urbain, des avaloirs, plaques télécom, etc. Ils peuvent appartenir à de nombreux types différents. Ils sont généralement regroupés au sein de bibliothèques qui font l'objet d'un commerce.

Nous allons disposer sur chacun des points cotés qui nous a servi à construire les courbes de niveau, un arbre.

Dessinons le à l'aide de

courbes de niveau, un arbre. Dessinons le à l'aide de puis de proche du point 89.

puis de

de niveau, un arbre. Dessinons le à l'aide de puis de proche du point 89. Créons

proche du point 89.

Dessinons le à l'aide de puis de proche du point 89. Créons ce bloc qu'on nommera
Dessinons le à l'aide de puis de proche du point 89. Créons ce bloc qu'on nommera

Créons ce bloc qu'on nommera "arbre" en cliquant sur

son nom, la liste des objets à intégrer (vous choisissez l'ensemble des objets constituant votre arbre en étirant le rectangle de sélection autour de l'arbre) et enfin le point d'insertion (il semble judicieux, ici, de choisir le centre de l'anneau).

. On obtient une boite de dialogue qui force à préciser

. On obtient une boite de dialogue qui force à préciser Ce bloc, ainsi défini, ne

Ce bloc, ainsi défini, ne sera disponible que dans ce seul dessin. Vous pouvez effacer l'ensemble des objets qui vous ont servi à dessiner l'arbre. Pour le dessiner sur les points 88, 89, 90, 91, 93, 94, 96, 97, 99 et 100, il faut

cliquer sur

89, 90, 91, 93, 94, 96, 97, 99 et 100, il faut cliquer sur , choisir

, choisir le bloc à insérer (ici le choix est vite fait, c'est l'arbre),

Insérer le bloc sur le nodal pour angle de rotation. Vous devriez obtenir: 89 puis
Insérer le bloc sur le nodal pour angle de rotation. Vous devriez obtenir: 89 puis

Insérer le bloc sur le nodal

pour angle de rotation. Vous devriez obtenir:

89 puis choisissez l'échelle en X, celle en Y (laissez les à 1) puis choisissez 0

en X, celle en Y (laissez les à 1) puis choisissez 0 Répéter l'opération pour les

Répéter l'opération pour les autres nœuds. On voit, là, l'avantage des blocs.

les autres nœuds. On voit, là, l'avantage des blocs. Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé

Pour rendre disponible un bloc aux autres dessins, la procédure est un peu différente et nécessite un enregistrement du bloc au format Autocad (dwg). Dans la ligne de commande, tapez Wbloc. Dans la boite de dialogues, choisissez le répertoire et le nom "arbre"

choisissez le répertoire et le nom "arbre" puis à l'invite d'insertion au centre de

puis à l'invite

d'insertion au centre de l'anneau puis sélectionnez les objets (évitez de prendre aussi le point . au centre de

l'anneau). Le fichier "arbre.dwg" doit apparaître dans le répertoire choisi.

de la ligne de commande, tapez un "entrée" à vide. Choisissez le point

tapez un "entrée" à vide. Choisissez le point Essayer à l'aide identique à celle décrite ci-dessus.
tapez un "entrée" à vide. Choisissez le point Essayer à l'aide identique à celle décrite ci-dessus.

Essayer à l'aide

identique à celle décrite ci-dessus.

de le récupérer en passant par la commande "fichier" de la boite de dialogues. L'insertion est

C'est par cette notion de bloc que l'on peut constituer un dessin composé de plusieurs autres. La condition est d'avoir au moins un point et une orientation communs entre les différentes parties prises deux à deux.

VI) LES FORMATS D'ÉCHANGE

Nous avons vu que nous avons eu recours pour les calculs topométriques et l'interpolation des courbes de niveau à un programme spécifique, Wincaltop, dédié à ce genre de calculs. Pour que ces informations soient utilisables par Autocad, nous avons employé un utilitaire "Créer DXF" qui transforme le fichier au format ".XY" ou ".XYZ" lisible par Wincaltop, au format ".DXF" utilisable par Autocad.

Wincaltop, au format ".DXF" utilisable par Autocad. Les fichiers du type ".XY" ou ".XYZ" sont

Les fichiers du type ".XY" ou ".XYZ" sont des fichiers à accès séquentiels donc tout à fait lisibles par des logiciels de traitement de textes comme Wordpad de Microsoft. Vous pouvez donc modifier tout simplement ce type de fichiers, voire même les constituer dès lors que vous respectez le format.

Le format "DXF", Drawing Interchange Format, est un format d'échange qui s'est imposé. Ce type

Le format "DXF", Drawing Interchange Format, est un format d'échange qui s'est imposé. Ce type de fichier est aussi à accès séquentiels donc lisible à l'aide d'un traitement de texte. L'exemple donné ci-contre, illustre comment un point est enregistré (entre POINT et 0). On reconnait son X (957.038) et son Y (823.61). Il est à signaler que le format d'échange DXF, ici utilisé, est celui adopté par la version 12 d'Autocad. Il est donc interprétable par les versions supérieures.

C'est ce type de renseignements que le module "DXF>>XYZ" de Wincaltop récupère pour effectuer la transformation inverse.

Quand Autocad a récupéré les informations sous cette forme, ce logiciel les mémorise sous une autre forme plus rationnelle, donc plus compacte, le type "DWG".

Quand vous récupérez le fichier DXF par Autocad, vous voyez s'afficher un point (.), associé à son matricule. Ces deux entités sont disposées sur des calques différents et n'ont aucun lien logique entre eux. Vous pouvez, indépendamment, les changer de place. Ce peut être un inconvénient. Il existe un moyen qu'utilisent abondamment les applicatifs topo, ce sont les attributs.

VII) LES ATTRIBUTS

La sémantique de ce terme laisse sous entendre qu'il existe une liaison entre un objet et une de ses caractéristiques. En prenant l'exemple classique de l'objet "voiture" (et oui ça reste bien un objet même si certains les baptisent), une de ses caractéristiques ( attributs) est sa marque qui peut prendre la valeur "Renault" ou "BMW" ou sa couleur qui peut prendre la valeur "Cacadoi".

En topographie, il est courant d'attacher à l'objet "point" des attributs du type "numéro", "X", "Y", "Z" qui peuvent être, ou non, affichés.

Pour pouvoir affecter des attributs à un objet, il faut le déclarer bloc.

Faisons un exemple. Nous allons simplement créer un bloc que l'on nommera "point3" et qui contiendra, tout simplement, qu'un point (nodal) auquel on affectera deux attributs, le numéro et l'altitude.

on affectera deux attributs, le numéro et l'altitude. La première étape est de créer un point

La première étape est de créer

et l'altitude. La première étape est de créer un point nodal n'importe où dans l'écran. La

un point nodal n'importe où dans l'écran.

créer un point nodal n'importe où dans l'écran. La deuxième est de définir les deux attributs.

La deuxième est de définir les deux attributs. Par les menus déroulants "Dessin", "Blocs" et "Définir les attributs", vous accédez à la boite de dialogue ci-contre. Vous précisez le nom de l'attribut, ici "numero", le message d'invite puis la valeur par défaut. Vous saisissez ensuite le point d'insertion légérement au nord-est du point nodal. Vous devriez obtenir ceci:

au nord-est du point nodal. Vous devriez obtenir ceci: Vous recommencez la même opération avec l'attribut

Vous recommencez la même opération avec l'attribut "altitude", l'invite "intro l'altitude" et la valeur par défaut "0". L'insertion se faisant légèrement au sud-est du point nodal. Avez-vous ceci?

légèrement au sud-est du point nodal. Avez-vous ceci? La troisième et dernière est de créer le

La troisième et dernière est de créer le bloc que l'on nommera "point3" qui sera constitué des 3 entités, point

nodal et des 2 attributs. Comme dit ci-dessus, on crée le bloc en activant

les TROIS OBJETS à l'aide du rectangle de sélection puis on choisit le point nodal comme point d'insertion. Il reste à vérifier que cela marche!

d'insertion. Il reste à vérifier que cela marche! , on précise son nom, on sélectionne Complément

, on précise son nom, on sélectionne

Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé par M. Bassouaka christophe - 36 -

A l'aide de , insérons le bloc "point3" sur l'écran. Il faut d'abord le sélectionner
A
l'aide de
, insérons le bloc "point3" sur l'écran.
Il
faut d'abord le sélectionner puis répondre à toutes les invites. Il y a celles classiques du bloc plus les deux qui

nous sont spécifiques.

classiques du bloc plus les deux qui nous sont spécifiques. Vous devriez voir apparaître quelque chose

Vous devriez voir apparaître quelque chose comme cela!

Vous devriez voir apparaître quelque chose comme cela! Maintenant les 3 objets forment une seule entité.

Maintenant les 3 objets forment une seule entité. Si vous la déplacez, c'est l'ensemble qui se déplace. De plus on peut programmer et utiliser la valeur des attributs. Les applicatifs topo professionnels, par exemple, permettent un mode d'accrochage par le numéro du point. Mais cela est une autre histoire!

VIII) LA PRÉSENTATION DU DESSIN

L'espace objet est celui dans lequel nous avons évolué depuis l'introduction. Il a pour caractéristique d'être SANS ECHELLE. En effet, vous pouvez vérifier, à aucun moment, on précise si les unités sont des mètres, kilomètres ou Å (angstrœm).

Par contre, dès que l'on veut imprimer que ce soit par le biais d'un traceur ou d'une imprimante, il faut, rigoureusement, préciser ce qu'on appelle "l'espace papier". Autocad 2000 a bien facilité l'approche de cette notion. Elle est bien utile quand on associe le dessin lui même et le cartouche.

Toutefois commençons simplement par la notion d'impression du dessin. Dans le menu déroulant "Fichiers", vous accédez à "Imprimer" et la boite de dialogue suivante apparaît.

Elle permet de faire le choix du périphérique à utiliser parmi ceux installés à l'aide

Elle permet de faire le choix du périphérique à utiliser parmi ceux installés à l'aide de

.
.

Elle permet aussi de choisir la zone à tracer. Vous avez le choix entre la partie "affichée", la totalité du dessin définie par un clique dans "Etendu" ou la partie définie par un cadre définissant des limites d'action ou bien

par un cadre définissant des limites d'action ou bien encore par une fenêtre active. permet, comme
par un cadre définissant des limites d'action ou bien encore par une fenêtre active. permet, comme

encore par une fenêtre active.

permet, comme son nom l'indique, de positionner la partie sélectionnée dans le format choisi

Le bouton de commande

sélectionnée dans le format choisi Le bouton de commande en effectuant rotation et translations. Ce bouton

en effectuant rotation et translations.

Ce bouton de commande ont été judicieuses.

translations. Ce bouton de commande ont été judicieuses. de vous rendre compte si les options choisie

de vous rendre compte si les options choisie

Évidemment, le choix de l'échelle est important "Ajustez au format", votre dessin apparaîtra à une
Évidemment, le choix de l'échelle est important "Ajustez au format", votre dessin apparaîtra à une

Évidemment, le choix de l'échelle est important

"Ajustez au format", votre dessin apparaîtra à une échelle quelconque adaptée. Par contre si vous voulez une échelle bien définie, vous pouvez l'imposer en inscrivant "1000 = le dénominateur de l'échelle". Dans l'exemple, ci-dessus, votre dessin sera tracé au 1 / 2000 ème .

. Si vous cochez

IX) Exemple d'implantation

Ce que nous venons de voir est utile dans le cas d'un lever suivi d'un report et d'un dessin. Nous savons tous que le GÉOMÈTRE oeuvre tout autant dans le domaine du projet et de l'implantation. Prenons l'exemple de celle d'un bâtiment de 25.00m sur 10.00m à implanter en tenant compte de contraintes d'urbanisme et d'orientation.

Les contraintes précises étant:

- la plus grande façade de 25.00m orientée au sud strictement, - zones non aedificandi de 15.00m parallèles à la voie privée et à l'alignement circulaire 33-34.

à la voie privée et à l'alignement circulaire 33-34. Il est facile de faire un rectangle

Il est facile de faire un rectangle de 25.00m sur 10.00m par

positionner le premier sommet nord-ouest puis en situant le sommet sud-est de manière RELATIVE par @25,10.

On obtient ceci:

en cliquant n'importe où dans l'écran pour

Il faut maintenant matérialiser les 2 limites non aedificandi de 15.00m en les deux alignements.

Il faut maintenant matérialiser les 2 limites non aedificandi de 15.00m en

matérialiser les 2 limites non aedificandi de 15.00m en les deux alignements. Il faut maintenant présenter

les deux alignements.

2 limites non aedificandi de 15.00m en les deux alignements. Il faut maintenant présenter le bâtiment

Il faut maintenant présenter le bâtiment rectangulaire afin de juxtaposer les deux sommets EST sur les alignements. L'objet, ici, n'est pas de faire un calcul exact, c'est pourquoi on emploiera la méthode par approximations successives qui permet, d'essai en essai, de faire coïncider les 2 sommets avec les deux alignements.

de faire coïncider les 2 sommets avec les deux alignements. Complément de cours d’Autocad et AutoMap

On peut agir au niveau d'Autocad pour déduire les éléments d'implantation des sommets

pour déduire les éléments d'implantation des sommets Il suffit de lister 4-sommet. Cette méthode nécessite des
pour déduire les éléments d'implantation des sommets Il suffit de lister 4-sommet. Cette méthode nécessite des

Il suffit de lister

4-sommet. Cette méthode nécessite des calculs. Il suffirait de réinjecter ces 4 sommets dans Wincaltop qui a un module de calculs des éléments d'implantation. Il faut tout d'abord définir, comme nodal, les quatre sommets. On

les éléments caractérisant la directrice de référence 4-5 puis chacune des directrices station

de référence 4-5 puis chacune des directrices station utilise donc faut donc que vous exportiez, au

utilise donc

faut donc que vous exportiez, au format DXF, version R12, votre dessin.

. Ces quatre sommets, étant définis en dernier, se verront affectés d'un matricule supérieur. Il

se verront affectés d'un matricule supérieur. Il Ce fichier peut être récupérer par Wincaltop, par le

Ce fichier peut être récupérer par Wincaltop, par le biais de l'outil "DXF>>XYZ"

Ici, 156 points sont détectés. Nos quatre points sont donc immatriculés: 153, 154, 155 et

Ici, 156 points sont détectés. Nos quatre points sont donc immatriculés: 153, 154, 155 et 156. Vous réimportez donc le fichier DXF transformé en XY. Les éléments d'implantation des sommets du bâtiment sont facilement calculés en fixant la station (4), la station de référence (5) et les sommets 153, 154 155 et 156.

de référence (5) et les sommets 153, 154 155 et 156. X) CONCLUSION Le contenu de

X) CONCLUSION

Le contenu de ce petit dossier sert de première approche à l'utilisation d'Autocad. Il a été rédigé afin que vous soyez le plus autonome possible. Il devrait vous permettre de découvrir les fonctionnalités principales d'Autocad utilisé en 2D. Il vous faudra beaucoup pratiquer pour assimiler ces fonctionnalités et dessiner avec rapidité. Vous devrez aussi vous adapter aux habitudes de l'entreprise.

Ce dossier est suivi par un deuxième qui insiste sur les fonctionnalités de dessin.

Comment commencer avec Autocode?

I) Introduction

Comment commencer avec Autocode? I) Introduction Les possibilités d'Autocad sont déjà impressionnantes mais ce

Les possibilités d'Autocad

sont déjà impressionnantes mais ce logiciel de dessin n'est pas

impressionnantes mais ce logiciel de dessin n'est pas dédié. Nous avons d'ailleurs utilisé Wincaltop2 au

dédié. Nous avons d'ailleurs utilisé Wincaltop2

au géomètre pour ensuite injecter les résultats dans Autocad. Cette démarche nous a simplifié la vie. Néanmoins Wincaltop n'a rien à voir avec les applicatifs topographiques nécessaires aux entreprises. La suite PCVision, tout comme Covadis, sont, entre autres, des outils professionnels dédiés qui permettent de traiter les objets géométriques avec l'œil du topographe.

pour effectuer des traitements spécifiques

La suite PCVision qui a été rachetée, récemment, par la société Géomédia qui commercialise Covadis est composée de plusieurs modules:

- Automap qui est le module général gérant les entités géométriques (points, lignes,

surfaces, volumes) et les calculs topo métriques,

- Autocode qui permet la récupération des carnets de terrain et la gestion des codes

- Autopist e qui permet la définition des profils et le calcul des cubatures,

- Autosurf , quand à lui, permet de travailler sur un MNT (modèle numérique de terrain)

- et enfin Saphir qui joue au S.I.G. (Système d'Informations Géographiques)

Nous n'aborderons dans ce dossier que les spécificités d'Autocode. Dans ce but, vous avez un fichier terrain nommé "terrain.gsi" issu d'un lever effectué avec du matériel Leïca. Le format d'enregistrement dépend du matériel utilisé (voir le chapitre consacré au "Lever codé" des cours de Topo sur http://geometres.multimania.com). En voici les premières lignes:

410001+00000006 42

+00000201

43

+03032001

410002+00000020 42

+00001000

43

+00001550

410003+00000040 42

+00001300

410004+00000022 42

+00001300

43

+00001001

110005+00001001 21.102+00000000 22.102+10000000 31 00+00224632

43

110007+00001005 21.102+10752480 22.102+10000000 31 00+00355566

43

110009+00001005 21.102+30752220 22.102+30000000 31 00+00355566

43

110011+00001001 21.102+20000000 22.102+30000000 31 00+00224632 110012+00000001 21.102+07114750 22.102+30000000 31 00+00062526 110013+00000002 21.102+15055670 22.102+30000000 31 00+00112402

410006+00000022 42

410008+00000022 42

410010+00000022 42

+00001300

+00001300

+00001300

+00001005

+00001005

+00001001

110014+00000003 21.102+24450630 22.102+30000000 31 00+00153318

410015+00000020 42

+00001001

43

+00001600

Sa récupération puis son traitement suivront obligatoirement les principes que tout bon

topographe s'astreint à appliquer à savoir : définir le système de référence, le canevas puis les détails. C'est pourquoi il est indispensable de suivre la démarche Autocode suivante:

- entrer les points connus

- créer le métafichier à partir du fichier terrain

- créer le fichier "canevas"

- calculer la polygonale (ou le relèvement,

- calculs des G0 des stations

- calculs des détails.

ou

toute méthode de calcul de canevas)

II) Entrer les points connus

Quand vous cliquez sur le logo Automap d'Autocad 2000.

Quand vous cliquez sur le logo Automap d'Autocad 2000. , le menu spécifique se substitue à

, le menu spécifique se substitue à celui

Un clique sur le menu déroulant fonctionnalités dont coté de celle d'Automap. , vous permet
Un clique sur le menu déroulant fonctionnalités dont coté de celle d'Automap. , vous permet
Un clique sur le menu déroulant fonctionnalités dont coté de celle d'Automap. , vous permet

Un clique sur le menu déroulant

fonctionnalités dont coté de celle d'Automap.

, vous permet de choisir parmi une multitude de

, vous permet de choisir parmi une multitude de . Choisissez la. Vous remarquerez que la

. Choisissez la. Vous remarquerez que la fonction choisie s'inscrit à

Vous remarquerez que la fonction choisie s'inscrit à Il est utile, nous l'avons vu dans le

Il est utile, nous l'avons vu dans le dossier précédent, d'affecter un calque à chaque type d'objets traités. Nous en créerons donc un pour les stations que nous appellerons

"STATIONS" en majuscules.

que nous appellerons "STATIONS" en majuscules. Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé par M.
Cliquez sur . Un menu déroulant se présente. Cliquez sur . Un tableau de symboles
Cliquez sur . Un menu déroulant se présente. Cliquez sur . Un tableau de symboles

Cliquez sur

Cliquez sur . Un menu déroulant se présente. Cliquez sur . Un tableau de symboles s'affiche.

. Un menu déroulant se présente. Cliquez sur

Cliquez sur . Un menu déroulant se présente. Cliquez sur . Un tableau de symboles s'affiche.

. Un tableau de symboles s'affiche. Sélectionnez le S8 (borne

polygonale)

polygonale) Il est temps maintenant d'introduire les points d'appuis connus. Cette opération consiste à

Il est temps maintenant d'introduire les points d'appuis connus. Cette opération consiste à introduire les coordonnées rectangulaires (ici nous nous contenterons de la planimétrie) associées à un numéro.

Cliquez sur Commande: ptcr Digitaliser un point : 500,1000 Numéro_point_à_créer [Dernier]: 1000 Memorisation des numeros de points 0 numeros memorises Point créé : 1000 X= 500 Y= 1000 Digitaliser un point : 658.326,1159.350 Numéro_point_à_créer [Dernier]: 1001

Point créé : 1001 X= 658.326 Y= 1159.35 Digitaliser un point :

créé : 1001 X= 658.326 Y= 1159.35 Digitaliser un point : puis répondez aux invites comme

puis répondez aux invites comme suit:

un point : puis répondez aux invites comme suit: Vous devriez obtenir ceci. Ce n'est peut

Vous devriez obtenir ceci. Ce n'est peut être pas grand chose mais c'est un début d'autant plus important que vous venez de fixer, du même coup, votre système de référence. Passons à l'étape suivante qu'est le canevas!

III) Récupération du fichier points

De même que vous aviez choisi

maintenant

du fichier points De même que vous aviez choisi maintenant dans le menu déroulant , vous
du fichier points De même que vous aviez choisi maintenant dans le menu déroulant , vous

dans le menu déroulant

que vous aviez choisi maintenant dans le menu déroulant , vous choisissez . Le menu déroulant

, vous choisissez

choisi maintenant dans le menu déroulant , vous choisissez . Le menu déroulant "Autocode" s'inscrit à

. Le menu

déroulant "Autocode" s'inscrit à coté de celui d'"Automap". Cliquez dessus.

à coté de celui d'"Automap". Cliquez dessus. qui vous permettra d'accéder à la fonction de
à coté de celui d'"Automap". Cliquez dessus. qui vous permettra d'accéder à la fonction de

qui vous permettra

d'accéder à la fonction de récupération des données brutes du terrain qui auront été rendues accessibles soit par lecteur de cartes PCMCIA soit par transfert dans le micro-ordinateur par l'intermédiaire d'un lecteur du type GIF12 (Leïca).

C'est un clic sur

La fenêtre supérieure vous permet de sélectionner le fichier terrain. Dès le choix effectué, une

La fenêtre supérieure vous permet de sélectionner le fichier terrain. Dès le choix effectué, une proposition de nom du métafichier s'affiche:

une proposition de nom du métafichier s'affiche: Vous pouvez en changer en cliquant sur le bouton

Vous pouvez en changer en cliquant sur le bouton de commande. Mais une question nous taraude (ou tout au moins, cela devrait):

Qu'est ce qu'un Métafichier?

C'est un fichier au format Autocode qui est donc indépendant du matériel d'enregistrement de

terrain. La fonctionnalité de transfert

les sources pouvant être de natures différentes. C'est pourquoi vous devez la préciser avec :

C'est pourquoi vous devez la préciser avec : est en fait une traduction, . Vous pouvez

est en fait une traduction,

vous devez la préciser avec : est en fait une traduction, . Vous pouvez lire ce

. Vous pouvez lire ce fichier (et tous les autres), du type texte à l'aide de

:
:

deux outils différents contenus dans le menu déroulant d'

Il s'agit de

contenus dans le menu déroulant d' Il s'agit de qui vous donne accès au Bloc-note de

qui vous donne accès au Bloc-note de Windows.

L'autre, qui est le modifiant, en supprimant et, éventuellement, rajouter des commentaires. L'interface

L'autre, qui est

le modifiant, en supprimant et, éventuellement, rajouter des commentaires. L'interface graphique, présentant le fichier, permet de l'épurer. Qui n'a pas et ne commet pas de bêtises au moment du lever codé sur le terrain?

vous permet de contrôler son contenu en le lisant,

terrain? vous permet de contrôler son contenu en le lisant, du fichier terrain a été traduite

du fichier terrain a été traduite en "2 com: station_ 1000

1550" du métafichier. Ces deux formes veulent dire "station stationnée immatriculée 1000 avec hauteur des tourillons à 1550mm". Évidemment, une traduction ne peut se faire qu'en fonction d'un langage possédant un règlement sous forme d'une syntaxe, d'une grammaire et d'une

sémantique. Vous trouverez tout ceci dans le fichier nommé

La ligne "410002+00000020 42

+00001000

43

+00001550"

ligne " 410002+00000020 42 +00001000 43 +00001550 " du sous répertoire de configuration proposition. Vous

du sous répertoire

42 +00001000 43 +00001550 " du sous répertoire de configuration proposition. Vous pourriez choisir
42 +00001000 43 +00001550 " du sous répertoire de configuration proposition. Vous pourriez choisir

de configuration

proposition. Vous pourriez choisir d'autres codes et modifier le fichier tout simplement avec

un petit éditeur de textes.

de

. En voici le contenu qui représente une

station 00000020 station_ orientation 00000021 orient reference 00000022 refere leve_sans_altitude 00000030 sans_Z station_lancee 00000035 st_lan hauteur_prisme 00000040 h_pris hauteur_prisme_ponctuelle 00000050 h_ponc excentrement_radial 00000061 ext_rad_ excentrement_transversal 00000062 ext_tra_ excentrement_vertical 00000063 ext_ver_ ouverture_polyligne 00000001 ou_poly_ fermeture_polyligne 00000002 fn_poly_ point_intermediaire 00000003 pt_int debut_lissage 00000064 deb_cou_ debut_lissage_avec_tangente 00000065 deb_tand fin_lissage 00000066 fin_cou_ fin_lissage_avec_tangente 00000067 fin_tand fin_lissage_avec_tangente_non_de 00000068 fin_tan_ etat_courant 00000005 etat_co_ symbole_non_oriente 00000070 symb_no_ symbole_dynamique 00000071 symb_dy_ symbole_dynamique_oriente 00000075 symb_or_ remarque 00000006 remarq symbole_oriente 00000076 symbole_ symbole_carre 00000074 sy_carre symbole_rectangle_3points 00000073 sy_r_3pt symbole_rectangle_2points 00000072 sy_r_2pt symbole_cercle_diametre 00000076 sy_cercl symbole_cercle_centre_diametre 00000077 sy_c_dia symbole_cercle_centre_rayon 00000078 sy_c_ray symbole_cercle_3points 00000079 sy_c_3pt rectangle_par_3points 00000083 rectangl cercle_par_3points 00000093 cercle carre_par_diagonale 00000094 carre ligne_parallele 00000100 paralle_ segment_perpendiculaire 00000110 perpend_ polyligne_epaissie 00000120 epaisse_ joindre_un_point 00000130 jonction info_alphanumerique 00000010 attribut

C'est donc la ligne "station 00000020 station_" , de ce fichier de configuration qui a permis de traduire

la ligne "410002+00000020 42

du métafichier.

+00001000

43

+00001550"

du fichier terrain en la ligne "2 com: station_ 1000 1550"

terrain en la ligne " 2 com: station_ 1000 1550 " Remarque: la fonction à bout)

Remarque: la fonction

à bout) en un même métafichier tous les différents fichiers concernant un même dossier. Il y a donc plusieurs métafichiers sources au format ".mes" et un métafichier destination.

permet d'associer (concaténer=mettre bout

IV) Prise en compte du canevas

Cette prise en compte se fera en deux étapes:

- extraction, du métafichier, des éléments concernant le canevas,

- calcul du canevas.

La fonction

"terrain.mes" de générer un autre fichier "canevas.mes" ne comportant que les renseignements concernant les stations stationnées, les stations visées en référence ainsi que les points connus. En fait Autocode ne sélectionne que les enregistrements codes et mesures associés aux trois codifications suivantes:

station 00000020 station_ orientation 00000021 orient reference 00000022 refere

Les détails en sont donc exclus. Vous pouvez donc générer le fichier "canevas.mes".

Vous pouvez donc générer le fichier "canevas.mes". permet, à partir de notre métafichier nommé Sélectionnez

permet, à partir de notre métafichier nommé

permet, à partir de notre métafichier nommé Sélectionnez le avec afin de l'examiner. Passons à la

Sélectionnez le avec

à partir de notre métafichier nommé Sélectionnez le avec afin de l'examiner. Passons à la deuxième

afin de l'examiner.

Passons à la deuxième étape qui concerne le canevas, celle de son calcul. Nous nous contenterons ici de calculer une petite polygonale encadrée par les deux stations, déjà introduites, 1000 et 1001. Voici l'interface graphique, accessible par qui permet de le faire:

graphique, accessible par qui permet de le faire: Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé par
graphique, accessible par qui permet de le faire: Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé par

Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé par M. Bassouaka christophe - 52 -

La partie métafichier source, la partie du point, de lier les coordonnées connues des points
La partie métafichier source, la partie du point, de lier les coordonnées connues des points

La partie

métafichier source, la partie

du point, de lier les coordonnées connues des points d'appuis aux observations terrain.

permet de sélectionner le

permettra, par le matricule

permet de sélectionner le permettra, par le matricule La partie compte rendu des calculs (sous forme

La partie

compte rendu des calculs (sous forme de tableaux) et ceci au format .rtf (rich text format) aisément récupérable par de nombreux éditeurs de textes.

permet de cibler le fichier

de nombreux éditeurs de textes. permet de cibler le fichier La partie "fichiers de définitions" est

La partie "fichiers de définitions" est indispensable. En effet, jusqu'à maintenant, toutes les opérations précédentes, concernaient des automatismes. La partie intelligente d'organisation, propre au chef de brigade, n'a pas été transmise au système "Autocode". C'est le bouton

qui permettra d'exprimer cette organisation en listant, dans l'ordre, les stations constituant la polygonale, y compris celles l'encadrant.au système "Autocode". C'est le bouton L'interface graphique "calcul de cheminements"

constituant la polygonale, y compris celles l'encadrant. L'interface graphique "calcul de cheminements"

L'interface graphique "calcul de cheminements" étant renseignée, il "suffit" de cliquer sur

pour obtenir, si tout va bien, la visionneuse Word d'édition des tableaux de calculs etétant renseignée, il "suffit" de cliquer sur Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé par M.

le dessin de la polygonale à l'écran. Les stations intermédiaires peuvent, maintenant servir de stations d'appui. En voici des extraits:

servir de stations d'appui. En voici des extraits: Même si les coordonnées sont connues, le calcul
servir de stations d'appui. En voici des extraits: Même si les coordonnées sont connues, le calcul

Même si les coordonnées sont connues, le calcul du canevas n'en est pas terminé pour autant. En effet le G0 en chaque station doit aussi être défini pour pouvoir exploiter les mesures sur les détails.

C'est l'appui sur

les mesures sur les détails. C'est l'appui sur qui fer apparaître cette interface graphique: Complément

qui fer apparaître cette interface graphique:

sur qui fer apparaître cette interface graphique: Complément de cours d’Autocad et AutoMap réalisé par M.

Là encore un fichier de tableaux de calculs est généré au format .rtf.

fichier de tableaux de calculs est généré au format .rtf. Un signalement est aussi fait quand

Un signalement est aussi fait quand les écarts calculés sont hors tolérance. Le "bloc-note" de Windows en fait état.

V) Prise en compte des DÉTAILS

Le canevas étant calculé et CONTRÔLÉ

que les mesures les concernant sont dans le métafichier nommé "terrain.mes". Il faut donc que

, on peut traiter les détails. Il ne faut pas oublier

que , on peut traiter les détails. Il ne faut pas oublier vous le sélectionniez à

vous le sélectionniez à l'aide de Ainsi, en cliquant sur

est bien celui contenant les renseignements "détails".

. , vous voyez que le fichier source à traiter

. , vous voyez que le fichier source à traiter Complément de cours d’Autocad et AutoMap
Le clic sur format .rtf dont voici un extrait. génère le dessin des détails à

Le clic sur

format .rtf dont voici un extrait.

génère le dessin des détails à l'écran ainsi qu'un fichier de calculs au

à l'écran ainsi qu'un fichier de calculs au Vous devriez avoir, ainsi, tous les fichiers nécessaires
à l'écran ainsi qu'un fichier de calculs au Vous devriez avoir, ainsi, tous les fichiers nécessaires

Vous devriez avoir, ainsi, tous les fichiers nécessaires à la constitution du dossier. Celui-ci n'est qu'une étape vers une exploitation par Automap, Autosurf, Autopiste, Saphir. terrain.gsi terrain.mes canevas.mes polygo.def

canevas_Polygo100.rtf

canevas_Polygo100_V0.rtf

canevas_Polygo100_PointsDeDétail.rtf

dossier_100.dwg au format R14