Vous êtes sur la page 1sur 1

Adaptation : Loi de Pouillet

Mthode graphique :
On ralise un branchement dune lampe la borne dun gnrateur.
Le point de fonctionnement prvu pour la lampe monte sur notre gnrateur est la fois un point de
fonctionnement du gnrateur et un point de fonctionnement de la lampe ; il appartient donc chacune des
caractristiques donc leur intersection.
Les mesures effectues sur le montage sont trs voisines des valeurs prvues.

Gnrateurs idaux :(mthode analytique)


Gnrateur idal de tension : C'est, par dfinition, un diple actif qui maintien entre ses bornes une tension
indpendante du courant qu'il dbite. Si on relie un rsistor un gnrateur idal de tension, on va obtenir les
caractristiques suivantes :

Deuxime figure : Une rsistance est dite linaire lorsque sa caractristique est un Segment de droite passant par
l'origine.
La troisime figure montre lintersection des caractristiques correspondantes..
Gnrateur idal de courant : C'est, par dfinition un diple actif, qui dbite une intensit indpendante de la tension
entre ses bornes.

La deuxime figure montre lintersection des caractristiques correspondantes (dun rsistor avec un gnrateur de
courant).Le couple de valeurs correspond au point de fonctionnement du circuit sera donc (I 0,R.I0) .
Loi de Pouillet :
*La loi de Pouillet permet de calculer l'intensit dans un circuit srie en maille simple compos de gnrateurs et de
rsistances. Dcouverte exprimentalement par Claude Pouillet, elle dcoule de la loi d'Ohm.
Soit un circuit simple compos de plusieurs piles orientes (Ei,ri) et de plusieurs rsistances Ri

Remarque :
Le courant ne peut circuler dans un circuit, comprenant un gnrateur de f.e.m E et un rcepteur de f.c.e.m E, que si (E-E) est
positif, autrement dit si E > E.
*Pour un circuit en srie comprenant plusieurs gnrateurs (orients de la mme faon) et plusieurs rcepteurs, la
somme des f..m des gnrateurs moins la somme des f.c..m. des rcepteurs est gale l'intensit multipliant la
somme de toutes les rsistances du circuit.

Remarque : Le courant ne peut circuler que si la somme des f.e.m des gnrateurs est suprieure celles des f.c.e.m
des rcepteurs.