Vous êtes sur la page 1sur 2

11/12/2017

Le risque de cavitation d' une pompe

Le risque de cavitation d' une pompe

Pour le cas d' une pompe montée en aspiration, cliquer ici

Cas d’ une pompe montée en charge

On envisage une installation dans laquelle une pompe montée en charge aspire un liquide contenu dans un réservoir situé à la côte z 1 ; La référence des côtes z = 0 est prise sur l’ axe horizontal passant par l’ arbre entraînant la roue de la pompe.

passant par l’ arbre entraînant la roue de la pompe. En appliquant le théorème de Bernoulli

En appliquant le théorème de Bernoulli entre les points 1 et e, on obtient :

H 1 – J = H e

(avec H 1 ,H e la charge (Head en anglais) aux points 1 et e et J le terme représentant les pertes de charges dans la conduite d’ aspiration), soit :

pertes de charges dans la conduite d’ aspiration), soit : En supposant que la section du

En supposant que la section du réservoir d’ alimentation est grande devant celle de la conduite d’ aspiration, on peut négliger v 1 devant v e ce qui donne :

on peut négliger v 1 devant v e ce qui donne : {A} La condition de

{A}

La condition de non-cavitation de la pompe laisse penser que la pression du liquide à l’ entrée de la pompe P e doit être supérieure à la pression de vapeur saturante P S du liquide à la température de l’ écoulement soit :

du liquide à la température de l’ écoulement soit : {B} condition qui permet d’ écrire

{B}

condition qui permet d’ écrire selon {A} :

soit : {B} condition qui permet d’ écrire selon {A} : http://physiquecira.free.fr/CoursPhys/pompes/NPSH.htm 1/2

11/12/2017

Le risque de cavitation d' une pompe

Or la condition {B} n’ est en réalité pas suffisante car il existe des zones dans la pompe où la pression est inférieure à P e ; Cette Dp , qui dépend de la pompe et du débit, est donnée par le constructeur de la pompe sous la forme d’ une grandeur appelée NPSH requis (homogène à une hauteur). [NPSH pour Net Positive Succion Head].

On appelle :

NPSH disponible

la différence :

: NPSH d i s p o n i b l e la différence : La

La condition de non-cavitation de la pompe est :

C’ est à dire :

NPSH disponible

> NPSH requis

: N P S H disponible > N P S H requis Exemple : Le graphe
: N P S H disponible > N P S H requis Exemple : Le graphe
: N P S H disponible > N P S H requis Exemple : Le graphe

Exemple : Le graphe ci-dessous donne l’ allure générale de l’ évolution du NPSH requis en fonction du débit-volume.

du NPSH r e q u i s en fonction du débit-volume. Pour satisfaire à la

Pour satisfaire à la condition de non-cavitation de la pompe, il faudrait :

q

Rendre les pertes de charge dans la conduite d’ aspiration le plus faible possible.

q

Eviter que la pression P 1 soit trop faible.

q Eviter que la température de l’ écoulement soit « élevée » ( P s est une fonction croissante de la température Þ l’ écart P 1 - P s diminue alors).

Il est parfois nécessaire d’ accepter un débit plus faible pour diminuer le NPSH requis .

plus faible pour diminuer le NPSH r e q u i s . retour Accueil Richard
faible pour diminuer le NPSH r e q u i s . retour Accueil Richard Mauduit

Richard Mauduit