Vous êtes sur la page 1sur 1

Le métro reste bloqué en gare montoise ….

Pichot, Auradou blessés et Tournaire suspendu d’un côté , Grobler, Van Shalwick et Harder blessés de l’autre , il
y avait au moins égalité au niveau des absences avant la confrontation entre le nouveau riche Racing Metro et le
toujours pauvre Stade Montois. Sur le terrain l’égalité ne perdura que jusqu’à la mi-temps sifflée sur un très
flateur score de 9 à 6 pour des parisiens constamment sous pression et qui n’avaient que rarement atteint les 22
m locaux.
Comme contre La Rochelle 15 jours plus tôt , le travail de sape des avants montois porta ses fruits en deuxième
mi-temps . C’est l’impeccable Benat Arrayet qui fit grimper l’avance à 9 points à l’heure de jeu en sanctionnant
les fautes répétées des parisiens souvent en retard sur les rucks et dans les mauls , et obligés de compenser
illicitement . Voyant le bonus défensif s’envoler , les visiteurs décidérent de prendre enfin les choses en mains en
envoyant du jeu. Cela permit aux troupes de Prosper et Dalmaso de faire valoir une autre facette de leur talent du
moment , la défense agressive , offensive . En effet ,sur un ballon laché à l’impact par Valbon , Machkaneli
poursuivait au pied , il s’arretait à 10 m de la ligne pour ramasser tranquillement le ballon et catapulter le
défenseur qui revenait en travers , et finir entre les perches ( 22-6 à un quart d’heure la fin ) .
Le dernier essai parisien sur un très beau contre de 80 métres confirmera la qualité des ciels et blancs qui, n’en
doutons pas, iront très vite vaincre à l’extèrieur , mais pas dans les Landes ! .
Cette superbe victoire n’a fait que confirmer ce que l’on avait déjà vu contre La Rochelle . La touche fonctionne
très bien , la mêlée n’a rien a envier à personne, la défense est bien en place, l’envie , l’agressivité positive et la
détermination sont là et le buteur maison est en pleine confiance . Il faudra encore progresser sur l’efficacité pour
pouvoir se mettre à l’abri plus tôt mais les intentions offensives sont là . Le groupe a déjà pas mal tourné sans
que le rendement ne s’en trouve diminué , d’où un apport souvent décisif du banc …. Pourvu que ça dure .
On attend la confirmation dès samedi à Limoges ou la victoire sera la seule issue envisageable dans l’état actuel
des choses .

Fiche technique :

Stade Guy Boniface :


Stade Montois 22 Métro Racing 11 ( 9-6 )
Temps glacial , vent nul , arbitrage très correct de Mr Matheu ( malgré 1 ou 2 décisions contestées en fin de 1 er
mt ) , 4500 personnes d’apres Sud-Ouest.
Pour le SM : 1 essai Machkaneli (65) , 1 transformation et 5 pénalités Arrayet (17,20,25,55,61) .
Pour le MR : 1 essai Gossen (71) , 2 pénalités Gossen (4,30)

Composition des équipes :

Stade Montois : Cazaux – Mazonetto Genthieu (Cler 72) Chedal (Lafforgue 43) Machkhaneli (o) Arrayet (m)
Lopez (Tandonnet 48) – Carré (Giraud 48) Dhien Tastet – Travini (Suta 40) Tait – Etcheverry Lauga ( Dehez 62)
Ormaechea (Leleu 68) .

Métro-Racing : Gossen – Ward Valbon Dicka Bobo (o) Dubois (Winiesky 49) (m) Berry – Russel Dieude
Leo’o – Raiwalu Hehea (Kowu 50) – Laussucq ( Coetze 50) Festichia Lo Cicero ( Tuugahala 60)