Vous êtes sur la page 1sur 2

Des pruneaux bien ternes dans la citadelle de Boniface

Stade Guy Boniface, Samedi 1er décembre, 18H30

Stade Montois : 19 Agen : 9 (Mi temps : 13 à 9)

Temps frais sans pluie, 10 °c, terrain assez souple malgré le crachin persistant dans la journée, vent nul
Arbitrage :Terrain: Philippe Bonhoure
Touches: Patrick Dellac, Frédéric Ducatez
4e et 5e arbitre: Pierre Courbin, Jean-Claude Lansalot
Délégués: Bernard Gabriel, Jean Lavergne
Juges d’en but: Jean-Pierre Pellaprat, Benoît Escoubet

Spectateurs : 6 à 7000 personnes

Stade Montois : 1 Nicolas ETCHEVERRY, 2 Romain LAUGA, 3 Sébastien ORMAECHEA, 4 Jeandre


MYNHARDT, 5 José SUTA, 6 Julien TASTET, 8 Marc GIRAUD, 7 Jérôme DHIEN, 9 Mathieu LOPEZ 10
Beñat ARRAYET, 11 Damien CLERC, 12 Alban GENTHIEU, 13 Baptiste CHEDAL, 14 Jean Marc
MAZZONETTO, 15 Florent CAZEAUX
Remplaçants :
16 Cyriel BLANCHARD 17 Guillaume LELEU 18 Laurent TRAVINI 19 Jérôme CARRE 20 Frédéric
URRUTY 21 Yannick LAFFORGUE 22 Yoan DURQUET

Agen : 1 - DEBATY Vincent, 2 GUINAZU Eusebio, 3 CABARRY Laurent, 4 STOLTZ Wihelm, 5


KOULEMINE Kirill, 6 OSTIGLIA Lucas, 7 CULINE Fabrice, 8 SOUCAZE Thomas, 9 CARABIGNAC
Maxime, 10 GELEZ François, 11 CAUCAUNIBUCA Rupeni, 12 AHOTAEILOA Manu, 13 LAFFORGUE
Luc, 14 VAINQUEUR Dave, 15 GUITOUNE Sofiane
Remplacants :
16 TIATIA Ace, 17 18 BADENHORST Adri, 19 YUKES Colin, 20 DUPUY Sylvain, 21 MIQUEL Jerôme, 22
MIGNARDI Arnaud

Pour le stade montois : 4 pénalités de Benat Arrayet (22°, 40°, 47°, 72° minutes), 1 transformation de Bénat
Arrayet (31°) 1 essai de pénalité 31°

Pour Agen : 3 pénalités de Gelez (12°, 29°, 38°)

Le stade Montois a encore prouvé ce soir devant son fidèle et nombreux public qu' il avait cette année du coeur et
qu'il entendait faire de Boniface une citadelle imprenable. Les joueurs ont reçu à leur sortie, tant du côté des
pesages que devant la grande tribune, une ovation nourrie et largement méritée. Dieu que l' on aime cette équipe
qui ne lâche rien et qui se bat jusqu'
au bout, résiste mais ose aussi enteprendre quand c' est possible. Du beau, du
bon, du montois !!!!

Cette soirée a été crispante notamment en première mi temps parce que les agenais, certes sans génie et bien
ternes, ont souvent monopolisé la balle. Assez incisifs devant, notamment en mêlée fermée, notre 1ère ligne a un
peu souffert sur la première demi-heure. La première moitié de mi-temps a été tendue, les équipes s'observant de
manière prolongée, sans rentrée pleinement dans la partie. Le combat d'avants fut rude et les montois ont semblé
un peu "en dedans" avant de commencer à se lâcher dans les 10 dernières minutes, avant le repos.

Le score évolua durant cette première demi-heure par des tirs au but sanctionnant des fautes de hors jeu de parts
et d'
autres, fautes converties par Bénat Arrayet François Gelez.

A la 30° minute, les montois décident alors de mettre un peu plus de jeu et de faire parler leur ligne de 3/4. Une
touche aux 40 mètres agenais jouée par Lauga est bien captée par les jaunes, le groupé pénétrant nous amène au
35 mètres. Béna Arrayet tape un magitral coup de pied décroisé pour son ailier Mazzonetto qui récupère la balle
au 20 mètres, accélère et se fait reprendre à 10 mètres en tapant un coup de pied à suivre. Un montois n' a plus
qu'a aplatir le ballon dans l'
en but mais il est plaqué sans ballon. L'arbitre consulte alors son juge de touche qui
signale la faute. L'essai de pénalité logique, est accordé et transformé par Benat Arrayet. Le stade montois
dépasse le SUA pour la première fois et mène 10 à 6 à 8 minutes de la pause.
Le score évoluera ensuite sur une pénalité de chaque côté pour atteindre 13 points à 9 au repos.
La seconde mi temps reprend par une grosse charge de la cavalerie agenaise pendant 5 minutes. Les montois sont
acculés devant leur ligne de but et naviguent dans les 22 en défendant becs et ongles. Ils s'
en sortent vaillamment
et obtiennent une pénalité pour un maul montois écroulé après une belle progression au 40 mètres agenais. Benat
passe la pénalité à 39 mètres, légèrement à gauche des poteaux. Le stade montois mène par 16 points à 9 à la 47°
minutes.
Plusieurs pénalités seront ensuite ratées par Gelez (49°) ou Arrayet (52°, 55°, 75°) .

Le tournant du match eut lieu dans doute à la 58° minutes. Le score était alors de 16 points à 9 pour les montois.
Sur un coup de pied de renvoi, les montois, pour une fois désorganisés à la tombée, laissent jouer les agenais qui
organisent bien la contre attaque est envoient leur ailier à l'
essai après une course de 40 mètres. L'
essai parait
imparable ....... c'
est sans compter le retour de Florent Cazeaux qui vient plaquer avec l'énergie du désespoir à 50
cm de la ligne le joueur agenais en l' envoyant en touche. Un miracle mais le symbole de cette équipe qui a rivées
au corps, les valeurs de solidarité, de bravoure et un sens aigu du sacrifice.

Les montois se montrent ensuite plus entreprenants avec un jeu plus déployé. Quelques attaques sont hélas
avortées après de beaux mouvements par des fautes d' anti jeu agenaises. Ces fautes permettent à Arrayet de
placer deux pénalités supplémentaires, méritées et qui sanctionnent des temps de domination et de belles
maitrises montoises.

Le match se termine par ce score de 19 points à 9, malgré quelques belles incursions agenaises. Bravo à tous.
L'
homme du match : sans doute Math LOPEZ ......

On soulignera ce soir que notre belle équipe se retrouve 2ème au classement. Elle engrange des points précieux
qui seront décisifs quand un passage à vide se fera sentir.... La saison bien que plus courte cette année, va être
très intense et usante parce que concentrée sur peu de semaines. Notre banc de qualité nous permettra de faire
tourner l'effectif pour pallier les blessures inévitables qui vont s'
accumuler .

Ce début de saison montre la maitrise qui règne dans le nouveau triptyque qui dirige cette équipe : un manager
général technicien et tacticien, deux entraineurs de terrain qui connaissent les hommes et le jeu. Une équipe
dirigeante qui essaie de mettre l'ensemble dans les meilleures conditions possible, en créant une dynamique
autour du club et en fédérant les énergies.

Le public est la, il encourage et s'


identifie de plus en plus à cette équipe qui remet au goût du jour, ces valeurs de
solidarité, de combat, cet amour du maillot. Le rugby qu' on aime, le rugby des villes moyennes, le rugby d' Henri
Broncan ...... L'homme est respecté, respectable et on lui souhaite d' impulser une nouvelle dynamique dans ce
club d'Agen bien triste.

Côté montois, on peut féliciter toute l'


équipe pour son courage, la vaillance, la lutte de tous les instants mais
aussi pour une défense intraitable qui n'a encore jamais craqué à domicile.

Bonne semaine à tous les joueurs, rendez-vous samedi prochain à Blagnac pour poursuivre l'
aventure .....