Vous êtes sur la page 1sur 3

COMPTE-RENDU DU MATCH STADE-MONTOIS-NARBONNE DU 15.12.

2007

Une mauvaise campagne électorale

Sur le S-O du 15.12.07, on pouvait lire que Régis Sonnes ferait partie d’une liste électorale pour les prochaines
municipales de Mont-de-Marsan. En forme de clin d’œil, car comme il l’indique, sa position en dernier de liste
ne lui permettrait pas d’être élu. Bien lui en a pris car sinon, on pourrait dire qu’il n’a pas bien débuté sa
campagne.
On douterait en effet que les électeurs montois présents hier à « Guy Boniface » soient enclins à lui donner leurs
voix après les huées et les « Tricheurs, tricheurs ! » adressés hier par le public à l’équipe narbonnaise et à son
entraîneur.
Ce traitement était la conséquence de la parodie de rugby qui nous fut infligée dans les dernières vingt minutes
du fait des mêlées simulées. Rugby émasculé et dénaturé perdant son authenticité ; esprit sportif trahi
cyniquement pour pallier des insuffisances, ce détournement de la règle est profondément attristant. Je suis sûr
que les narbonnais expliqueront, la main sur le cœur, que les blessures de leurs piliers étaient réelles et qu’ils
n’ont jamais prémédité leur geste. On aura du mal à les croire et, à vrai dire, on les plaint d’avoir ainsi terni
l’image de leur club.

__________________

Ambiance

Stade « Guy-Boniface » 18.30H. Temps très froid (entre 0° et 1°). Tribunes bien garnies, pesage rempli au trois-
quarts, virages vides. Arbitrage de monsieur Bessot.

Buzoka arrive sur des (petites) échasses, accompagnée d’un groupe folklorique d’échassiers qui exécutera une
méritoire danse sur la cendrée devant les grandes tribunes avant l’entrée des joueurs. Un vaillant supporter
narbonnais dont l’état défraîchi du drapeau laissait penser qu’il l’agitait déjà avant guerre, serre la main de la
mascotte montoise. Les dernières notes de l’hymne montois cessent et le coup d’envoi est donné par les
narbonnais.

Les points et les principaux moments

-Début d’observation par échange de coups de pied où les narbonnais se montrent plus précis que les montois.

-3ème : En-avant de Cazaux, au quinze mètres montois, à la réception d’un ballon. Mêlée narbonnaise, puis
progression par « pick and go » jusqu’à cinq mètres de la ligne. Ouverture sur De Wall mais, des 25 mètres à
gauche, le drop passe à coté.

-7ème : A partir d’un maul enclenché après une touche au cinquante, les montois avancent sur dix mètres,
ouverture à gauche, Arrayet tente un petit « par dessus » sans réussite.

-10ème : Scénario similaire, mais l’attaque grand coté des montois avance bien du coté gauche et l’ailier
narbonnais doit concéder une touche à une douzaine de mètres de sa ligne. Touche bien captée par les montois,
le groupé-pénétrant semble contré dans un premier temps mais il se structure bien, manœuvre sur sa gauche et
avance irrésistiblement jusqu’à l’en but. Essai collectif dans le coin gauche. Du bord de la touche, la tentative de
transformation de Beñat passe à droite.
Stade Montois : 5 RCNM : 0

Le jeu reste frileux (logique !) de part et d’autre, les montois rendent beaucoup de ballons au pied. La mêlée
visiteuse commence à prendre du gîte et des coups francs contre elle. Vers la vingtième minute, bonne séquence
montoise avec des enchaînements avant-trois-quarts où se distinguent Tastet, Arrayet et Genthieu. Mais ces
efforts restent sans résultats.

-26ème : Genevois envoie un marron dans un regroupement. Carton jaune pour le n°8 narbonnais. Pénalité tentée
par Arrayet des 43 mètres à gauche. Elle passe à droite.
Très mauvaise gestion de cette supériorité numérique puisque les montois ne marqueront aucun point, les avants
orange et noir se montrant combatifs. Faute montoise pour contrer un maul adverse. Des 45 mètres à gauche,
Arniaud passe la pénalité. (31ème)
Stade Montois : 5 RCNM : 3

Fin de première partie agaçante où les montois s’acharnent devant sans grande lucidité et en commettant des
maladresses face à une résistance opiniâtre des narbonnais.

Mi-temps (5-3)

-On repart avec un gagne-terrain pénible ou les montois se montrent toujours moins puissants et précis que leurs
adversaires. Les visiteurs paraissent croire en leur chance et jouent plus vite.

-47ème : encore des « pick and go » des avants narbonnais mais les montois défendent bien dans leurs 22 mètres.

-50ème : Réaction montoise initiée par un rush de Lauga puis des renversements d’attaque qui mettent à mal la
défense des narbonnais qui se met hors-jeu. Pénalité des 40 mètres à droite qu’Arrayet réussit.
Stade Montois : 8 RCNM : 3

-51-54ème : trois minutes d’enthousiasme un peu confus naissant à partir d’une relance sur un coup de pied
montois contré puis repris par les trois-quarts locaux depuis leurs vingt-deux jusqu’au vingt-deux adverses.
Ballon relancé à nouveau par les visiteurs puis à nouveaux par les montois. Cazaux, plaqué dangereusement,
donne l’occasion à Beñat de tenter une pénalité des 43 mètres à gauche. Nouvel échec.

-57ème : On n’avait guère prêté attention à la valse des changements quand, sur une mêlée avant l’heure de jeu,
on constate incrédules, que les narbonnais passent aux mêlées simulées ! Bronca terrible et quolibets du public
devant la situation.

-60ème : Maul montois écroulé par les narbonnais. Lafforgue prend le relais d’Arrayet. Des 35 mètres à gauche,
il réussit.
Stade Montois : 11 RCNM : 3
Les montois mettent enfin du mouvement et de la continuité dans leur jeu, ce qui leur procure des occasions mais
des approximations ou des maladresses et l’acharnement défensif audois les empêchent de marquer.

-64ème : A défendre beaucoup, les narbonnais font des fautes. Sur une progression des avants suivie d’une
ouverture grand-coté, coup-franc contre les visiteurs. Des 15 mètres très légèrement à droite, Lafforgue passe la
pénalité.
Stade Montois 14 RCNM : 3

-66ème : Sur le renvoi bien capté, grosse avancée du pack montois, Lopez tape un coup de pied à suivre avant
d’être pris sèchement et à retardement par Bisaro. Dhien venge son demi de mêlée et les deux avants partent
pour dix minutes.

Le dernier quart d’heure verra beaucoup de changements et dans les dix dernières minutes des efforts désespérés
des trois-quarts audois pour marquer un essai. Sur une dernière relance sur l’aile droite parvenant dans les dix
mètres montois, puis un renversement sur la gauche, ils arrivent à leurs fins par Grammatico. Transformation
rapide par Arniaud (78ème.)
Stade Montois : 14 RCNM : 10

Il reste une minute à jouer. Renvoi long et montée pour faire dégager les narbonnais. Touche au 45 mètres
narbonnais. Prise montoise, conservation jusqu’à la sirène. Lopez envoie haut le ballon en touche.

Stade Montois : 14 RCNM : 10

___________________
Commentaire

En résumé, match de médiocre qualité où les montois ne purent jamais se libérer du fait d’occasions manquées et
des échecs du buteur. Le score serré n’incitant pas aux folies. Pourtant, on vit que le salut résidait dans ce jeu de
mouvement qui mettait à mal la défense. La mêlée, tant qu’elle n’en fût pas empêchée par la manœuvre adverse
et une touche sécuritaire, permirent de s’en sortir, ainsi qu’une défense restant un point fort. Gagner sur ces bases
constitue au fond une base rassurante.

Les narbonnais s’attendaient à souffrir en conquête. Très mal en mêlée, on a vu comment ils trouvèrent la
solution. Pour le reste, ils se montrèrent très corrects en touche, solide dans les mauls sans toutefois être très
dangereux. On pensait les voir jouer beaucoup derrière mais ils restèrent très prudents, ce qui était peut-être une
erreur car on vit, en fin de match qu’ils possédaient des qualités.