Vous êtes sur la page 1sur 3

Un quart de finale avant l’heure

Mont de Marsan, stade Guy Boniface, dimanche 18 mai 2008, 16h.


Stade Montois-Béziers : 21-16 (mi-temps :12-13)
Température agréable, terrain parfait, vent favorable aux jaunes en 1ere mitps, défavorable en
2nde
Spectateurs : de la place en tribune, pas trop serré en pesage
Arbitre de terrain: Laurent Sclafer

Stade Montois:
1 Nicolas Etcheverry, 2 Pieter Grobler, 3 Sebastien Ormaechéa
4 Jeandré Mynhardt, 5 Jocélino Suta
6 Julien Tastet, 7 Jérôme Dhien, 8 Marc Giraud
9 Mathieu Lopez, 10 Beñat Arrayet
11 Damien Clerc, 12 Alban Genthieu, 13 Yannick Lafforgue, 14 Jean Marc Mazonnetto
15 Florent Cazeaux

Remplacants:
16 Cyriel Blanchard, 17 Guillaume Leleu, 18 Laurent Travini , 19 Jérôme Carre, 20 Lionel
Dutilh, 21Frédéric Urruty, 22 Yohan Durquet.

Evolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 6-10, 9-10, 9-13, 12-13, 15-13, 18-13, 21-13, 21-16 (ça
suffit)

En ce dimanche 18 mai 2008 au stade Guy Boniface, avec les victoires conjuguées de
Grenoble à La Rochelle, de Lyon à Blagnac mais surtout celle d’Agen au Métro Racing, la
pression était énorme sur les épaules des deux équipes qui allaient en découdre cet après midi.
Une victoire des jaunes et noirs les enverraient, d’une part, mathématiquement en demi
finales, mais surtout les assureraient quasiment de la disputer à domicile (à condition de ne
pas se faire surprendre par Pau à domicile dans 15 jours). De l’autre côté, Béziers avait
beaucoup à perdre. Les voyants étaient au rouge avec la défaite contre Tarbes lors de la
dernière journée. Les hommes d’Olivier Saisset savaient qu’en cas de défaite, ils verraient
arriver dans leur rétro Agen, Grenoble, Lyon, La Rochelle, mais surtout le spectre de
l’élimination aux demi-finales. Ils venaient donc au Moun avec l’intention de jouer les
troubles fête. Les deux équipes restaient sur deux défaites d’affilées, et étaient donc dans
l’obligation de l’emporter…
Le coup d’envoi est donné par les héraultais et de suite ca démarre mal, en avant de Suta (la
seule chose que l’on a pu lui reprocher sur ce match). Première mêlée, premier ballon
récupéré, on se dégage et on va jouer dans leur camp.
4e minute : faute au sol de Jeandré, ouverture du score de Vidal, 0-3.
7e minute : les montois se rebiffent. Lopez ouvre sur Beñat qui tape intelligemment par-
dessus pour lui-même, récupère acrobatiquement le ballon au nez et à la barbe de l’arrière et
passe à Ormaechea qui n’a plus qu’à filer à l’essai mais…en avant…
Sur la mêlée qui suit, Vidal dégage mais Beñat le contre, le ballon part sur l’ailier héraultais
qui commet un en avant. Les montois mettent une grosse pression sur les héraultais qui, sans
être extraordinaire, tiennent le score.
10e minute : pénalité au 22m pour les montois suite à un maul, les joueurs de Béziers râlent et
prennent 10m de plus. Béñat égalise, 3-3.
Depuis le début du match, Béñat ne trouve pas la touche en dégageant et laisse les visiteurs
relancer, pour mieux les contrer.
Justement, 13e minute, sur une relance de Béziers, les montois récupèrent le ballon qui part à
l’aile sur Tastet qui tape à suivre et plaque l’arrière venu se replier. Il garde le ballon au sol,
pénalité à 35m des perches et à 5m du bord de touche. Béñat la tente mais la rate…
18e minute, sur un ballon dans nos 22, Suta perce dont on ne sait où, se retrouve au 40m de
Béziers, 2 temps de jeu plus tard, Lopez ouvre pour Lafforgue qui tape sur l’aile où Cazeaux
n’a plus qu’à négocier un 2 contre 1 si il attrape le ballon, mais en avant… 2 grosses
occasions de gâchées, attention !!
Sur la mêlée qui suit, en avant d’un biterrois. Mêlée montoise, tournée à 90°, donc re-mêlée
pour Béziers. Les montois enfoncent, pénalité pour les jaunes dans la même position que la
dernière, même résultat, toujours 3-3.
Le renvoi au 22 est vite joué par les héraultais qui se retrouvent avec une énième mêlée au
50m, encore une fois enfoncé par les montois. Pénalité réussie cette fois-ci par Béñat. 6-3
pour les montois qui virent en tête pour la première fois du match, et ceci à la 22e minute
24e : sur le coup de renvoi, en avant d’un montois. Sur la mêlée, Vidal tape sur l’aile ou
Cazeaux et Coro se jette dessus. Cazeaux explose au contact et l’ailier n’a plus qu’à filer à
l’essai. Transformation réussi par Vidal, 6-10 en faveur des visiteurs, coup de froid sur Guy
Boniface.
28e minute, touche au 50m pour Béziers qui forme un maul et avance de 30m. Mynhard se
met à la faute, puis 10m de plus parce que les montois râlent. Heureusement, Vidal rate la
pénalité et le score reste de 10 à 6 en faveur des visiteurs.
32e : nouveau ballon de récupération, Cazeaux navigue dans la défense de Béziers, passe à
l’aile sur Cler qui tape par-dessus, l’arrière récupère au 30m et se fait plaquer. Turn over
immédiat, Lopez extrait pour Béñat qui tape par-dessus. Le ballon arrive dans les 5m et sous
la pression, l’héraultais aplatit dans son en-but. Mêlée à 5m pour les montois ? non non
l’arbitre de touche avait levé son drapeau pour un mauvais geste biterrois, pénalité au 30m en
coin… ?? Heureusement, Béñat l’a transforme et rattrape l’erreur arbitrale, 9-10.
35e : touche pour les bleus à 30m de notre ligne, le 3e ligne attrape le ballon en l’air et ses
coéquipiers ne le descende pas, et finalement le lache. L’arbitre siffle une pénalité pour
Béziers et met un carton jaune à Giraud sous une pluie de sifflet. Vidal transforme avec l’aide
du poteau, 9-13.
On sent que le match monte en pression, les montois se révoltent après ces 2 décisions
arbitrales injustes. 2 minutes plus tard, touche pour les montois au 40m, qui forment un maul
et progresse. Le n°3 biterrois se met à la faute en poussant sur le côté. L’arbitre siffle une
pénalité et exclut à son tour un joueur pour 10 minutes, jugé sévère, assurément par
compensation. Béñat transforme encore une fois, 12-13.
L’arbitre siffle la mi-temps.
La 2e période s’annonce difficile pour les montois qui plus est, vont jouer avec le vent contre.
Au retour des vestiaires, Dutilh rentre à la place de Lopez, qui pour moi, a livré un de ses
meilleurs matchs de la saison.
Et c’est reparti dans ce match, les biterrois donnent le coup d’envoi. Quelques temps de jeu
plus tard, Béñat allume une chandelle qui tombe juste devant les 22m, JMM récupère le
ballon et tente de le passer à sa gauche, intercepter malheuresement. Les biterrois se dégagent
et trouve une touche sur leurs 40m. Nouveau maul montois qui progresse, pénalité en faveur
des montois. Des 35m dans l’axe, Béñat rajoute 3 points au compteur. Les montois reprennent
l’avantage et ne vont plus le laisser, 15-13.
Ce début de 2nde période est un combat de chandelle plus haute les une que les autres. 48e
minutes, sur une chandelle biterroise, JMM tente la relance, qui passe après contact à
Genthieu, un regroupement se forme, Béñat tape dans le dos de la défense et trouve une belle
touche à 5m de l’en-but visiteur. Sur la touche, Vidal dévisse et le ballon tombe sur JMM qui
nous fait une énième relance et suite à une énorme action des arrières, les visiteurs se mettent
hors-jeu, avantage en cours, Béñat tente le drop et le réussit, 18-13.
Sur les renvois, les montois relance de leur 22m, Béñat ouvre pour Cler qui trouve une
énorme touche contre le vent et ramène le jeu sur les 40 biterrois.
55e : lafforgue dégage depuis ses 30m sur l’arrière de Béziers qui tape et un graaand coup de
pied. Avec le vent, le ballon sort en ballon mort ce qui donne une mêlée montoise au 22m
dans l’axe. On enfonce et on obtient une pénalité que Béñat ne loupe pas, 21-13, le break est
fait.
Et c’est à ce moment là que Béziers décide d’envoyer du jeu. A l’heure de jeu, et après une
attaque de plus de 2 minutes pendant lesquelles les montois ont défendu sans concédé de
terrain, les héraultais font un en avant de passe, signe d’impuissance. La fatigue commence à
se faire sentir. On assiste ensuite à un petit temps mort dans la rencontre. Les entraîneurs en
profitent pour faire des changements. Travini rentre à la place de Jeandré et Leleu à la place
d’Ormaechea.
66e : mauvaise nouvelle, Tastet sort sur blessure et se fait remplacer par Carre.
67e : touche pour Béziers au 50 mètres, récupérée par les montois et suite à une belle action,
on se retrouve avec une touche 5m de leur ligne. Le moment de tuer le match.
Malheureusement, la touche est perdue et les visiteurs en profitent pour se dégager.
71e : pénalité pour les biterrois, Salies la transforme et Béziers revient à seulement 5 points à
9 minutes de la fin. 21-16
72e : Ormaechea rentre en lieu et place d’Etcheverry et Blanchard de Grobler. Sur le renvoi,
pénalité pour Béziers qui trouve une touche sur nos 22. La pression monte.
76e : les bleus attaquent sans avancer, et les jaunes et noirs récupèrent le ballon que Cazeaux
dégage le plus loin possible. Touche au 40 biterrois.
78e : les montois ont le ballon mais le conserve au sol. Pénalité pour les visiteurs, touche à
30m de notre ligne. Le maul se forme et les montois se mettent une nouvelle fois à la faute.
C’est la dernière minute de jeu et on se retrouve avec une touche contre nous à 5m de notre
ligne. Les biterrois chopent le ballon et les deux équipes se neutralisent. L’arbitre libère les
montois suite à un contact entre 2 bleus.
Les montois gagnent 21-16, Béziers repart avec un point de bonus défensif. La victoire est
méritée pour les stadistes. La demie à GB se rapproche de plus en plus, on va dire un pied et
demi à GB… Bravo à nos petits montois, qui l’aurait cru en début de saison. Continuez à nous
faire rêver, nous seront toujours là…

Pins40