Vous êtes sur la page 1sur 36

titre du document

Filles et garçons sur le chemin de l’égalité


de l’école à l’enseignement supérieur
éditeur

Direction générale de l’enseignement scolaire


Direction générale pour l’enseignement supérieur
et l’insertion professionnelle
Direction de l’évaluation, de la prospective
et de la performance
accès internet
www.education.gouv.fr
www.enseignementsup-recherche.gouv.fr
date de parution

filles et garçons
Mars 2010
conception/réalisation
DEPP/SDSS/DVE
impression
DVE

sur le chemin de l’égalité


de l’école à l’enseignement supérieur

2010
(depp)
Directeur de la publication
Michel Quéré

Rédactrice en chef
Florence Defresne

Secrétaire de rédaction
Marie Zilberman

Maquettiste
Frédéric Voiret

Contributeurs
Jean-Paul Caille
Florence Defresne
Sylvie Kleinholt
Sylvie Lemaire
Élodie Leprévost
Anne Rebeyrol
Collaborateurs du RERS
filles et garçons
sur le chemin de l’égalité
de l’école à l’enseignement supérieur
« Les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d’enseignement supérieur sont chargés
de transmettre et de faire acquérir connaissances et méthodes de travail. Ils contribuent à favoriser la mixité
et l’égalité entre les hommes et les femmes, notamment en matière d’orientation » (article L. 121.1 du code
de l’éducation modifié par la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005).

Pourtant, les parcours et les expériences scolaires restent souvent sexués. L’orientation des filles
et des garçons est trop couramment le reflet de stéréotypes et de préjugés qui restreignent leur parcours.
Alors que les filles sont presque à parité avec les garçons en terminales S, seulement 26 % des diplômes
d’ingénieurs sont délivrés à des femmes. Et si les filles réussissent mieux que les garçons à l’école et jusqu’au
baccalauréat, elles sont moins nombreuses à s’engager dans les filières sélectives de l’enseignement supérieur.

Promouvoir une orientation plus diversifiée des filles et des garçons est un enjeu national et européen :
la mixité professionnelle sera ainsi pour de nombreux métiers un levier d’action important face aux difficultés
de recrutement ; au niveau européen, le processus de Lisbonne affirme la place essentielle de la culture scientifique
et technique dans une économie de la connaissance. Parmi les objectifs retenus, figurent l’augmentation d’au moins
15 % des flux vers les études scientifiques et techniques et la réduction du déséquilibre hommes/femmes dans
ces domaines.

Cette brochure, qui présente les parcours scolaires comparés des filles et des garçons au niveau national,
a pour ambition de sensibiliser l’ensemble des acteurs de l’orientation et de donner aux élèves la possibilité
d’intégrer pleinement la diversité des choix de cursus dans les éléments à prendre en compte pour leur orientation.

Les responsables territoriaux pourront en faire une déclinaison à leur niveau et mener ainsi auprès des
élèves une information ouverte sur la diversité des champs professionnels en se gardant de tout stéréotype.

Cette quatrième édition de « Filles et garçons sur le chemin de l’égalité » s’inscrit entièrement dans le cadre
de la convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans
le système éducatif, dont le premier axe de travail est l’orientation scolaire.

Le Directeur général Le Directeur général Le Directeur de l'évaluation,


de l'enseignement scolaire pour l'enseignement supérieur de la prospective
et l'insertion professionnelle et de la performance

Jean-Michel BLANQUER Patrick HETZEL Michel QUÉRÉ


la mixité à l’école
Un garçon pour une fille… mais pas toujours
Rentrée 2008-2009

Effectifs en milliers Filles en %

Élèves, étudiants et apprentis 14 877,4 49,7

Nombre d’élèves des premier et second degrés (MEN) 11 983,3 49,3

Premier degré 6 643,6 48,7

Second degré 5 339,7 50,0

Collégiens (1er cycle et SEGPA) 3 189,7 48,8

Lycéens (2nd cycle général et technologique) 1 446,9 54,4

dont terminales S 162,3 46,0

dont terminales L 53,9 78,6

dont terminales ES 100,9 62,2

dont terminales STI 38,3 9,8

dont terminales STG 82,3 57,1

dont terminales STL 7,9 55,1

dont terminales ST2S* 24,6 93,8

Lycéens professionnels (2nd cycle professionnel) 703,1 46,1

dont CAP et BEP de la production 188,8 14,7

dont CAP et BEP des services 243,4 71,5

dont baccalauréat professionnel et BMA de la production 100,0 9,5

dont baccalauréat professionnel et BMA des services 161,8 65,6

Nombre d’étudiants 2 231,7 55,9

. dont CPGE 80,0 42,7

. dont STS 234,2 50,8

. dont universités (hors IUT, IUFM et écoles d'ingénieurs) 1 203,3 59,2

. dont IUT 118,1 40,3

. dont formations d’ingénieurs 114,4 25,5

Nombre d’apprentis** (y compris CPA) 435,2 30,8

Autres (second degré agriculture et spécial santé) 227,1 46,8

* La série ST2S (sciences et techno. de la santé et du social) remplace la série SMS en terminale à la rentrée 2008. Les premiers diplômes
délivrés dans cette série rénovée du bac technologique apparaissent en 2009.
** Données définitives
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MEN-MESR, direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP)
MESR-DGESIP-DGRI, sous-direction des systèmes d'information et des études statistiques (SIES)

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [5]


la scolarisation
Des filles scolarisées plus longtemps…
Espérance de scolarisation à 2 ans : 18,9 années pour une fille et 18,4 pour un garçon

19,5

19,0
Filles 18,9
Ensemble 18,6
18,5
en années

Garçons 18,4

18,0

17,5

France métropolitaine France métropolitaine + DOM


17,0
1985 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 2000 00 01 02 03 04 05 06 07
Lecture : une fille entrant à l'école en 2007 peut espérer 18,9 années de formation initiale si elle rencontre, tout au long de son parcours
scolaire, les conditions de scolarisation observées en 2007. Tous les modes de scolarisation, y compris l'apprentissage, sont pris en compte.
Champ : Ensemble des établissements d'enseignement et centres de formation des apprentis
Source : MEN-MESR, DEPP et MESR-DGESIP-DGRI, SIES

Taux de scolarisation des jeunes de 15 à 29 ans en 2007-2008 (%)


99
96
99 92
95
91
80

76 Filles
67
Garçons
62 55

43
47
35
36
25
28
17
20
11
14 8
5 4 3
9
6 5 4 3

15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 ans
Lecture : en 2007, 80 % des filles âgées de 18 ans sont scolarisées, contre 76 % des garçons du même âge.
Champ : France métropolitaine, établissements d'enseignement et centres de formation d'apprentis
Source : MEN-MESR, DEPP et MESR-DGESIP-DGRI, SIES

[6] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


la scolarisation
… et pas toujours aux mêmes endroits
Taux de scolarisation des jeunes de 11 à 29 ans en 2007-2008 (%)
Filles
100

90
supérieur *
80 apprentis
70 secondaire *
primaire
60

50

40

30

20

10

0
11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 ans

* Hors apprentis
Lecture : en 2007, sur 100 filles âgées de 18 ans, 80 sont scolarisées : 41 dans le secondaire sous statut scolaire, 5 en apprentissage,
34 dans l'enseignement supérieur.

Garçons
100

90
supérieur *
80 apprentis
70 secondaire *
primaire
60

50

40

30

20

10

0
11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 ans
* Hors apprentis
Lecture : en 2007, sur 100 garçons âgés de 18 ans, 76 sont scolarisés : 40 dans le secondaire sous statut scolaire, 12 en apprentissage,
24 dans l'enseignement supérieur.
Champ : France métropolitaine + DOM, ensemble des établissements d'enseignement et centres de formation des apprentis
Source : MEN-MESR, DEPP et MESR-DGESIP-DGRI, SIES
filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [7]
les résultats
Où sont scolarisés les filles et les garçons à la rentrée 2007-2008 ?

À 14 ans…

Filles Garçons

8%
11 %
23 %
29 %

69 % Quatrième 60 %
Troisième
Autres

Lecture : à 14 ans, 69 % des filles scolarisées sont en classe de troisième, contre 60 % des garçons du même âge.

… et à 17 ans

11 % 12 % 16 %
17 %
8% 9%

Première GT
26 %
Terminale GT
26 %
38 % CAP-BEP 37 %
Non scolarisés
Autres

Lecture : à 17 ans, 38 % des filles scolarisées sont en classe de terminale générale et technologique, contre 26 % des garçons du
même âge.
Champ : France métropolitaine, ensemble des établissements d'enseignement et centres de formation des apprentis
Source : MEN-MESR, DEPP

[8] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


les résultats
Des filles plus souvent titulaires de diplômes généraux…
… des garçons plus souvent titulaires de diplômes professionnels
Les principaux diplômes délivrés en 2008
France métropolitaine + DOM
Filles Garçons % de filles
Brevet 319 960 294 912 52 0
. dont série collège 294 299 259 989 53,1
. dont série technologique 12 118 18 390 39,7
. dont série professionnelle 13 543 16 533 45,0
CAP 64 478 78 677 43,9
BEP 80 335 100 047 46,4
Total baccalauréat général 161 629 118 069 57,8
Bac L (littéraire) 39 265 9 545 80,4
Bac ES (économique et social) 54 663 31 387 63,5
Bac S (scientifique) 67 701 77 137 46,7
Total baccalauréat technologique 71 486 64 400 52,6
Bac STI (sciences et techno. industrielles) 3 223 27 567 10,5
Bac STL (sciences et techno. de laboratoire) 3 846 2 950 56,6
Bac SMS (sciences médico-sociales) 20 499 1 232 94,3
Bac STG (sciences et techno. de la gestion) 40 956 28 443 59,0
Bac STAV (sciences et techno. de l'agronomie et du vivant) 1 761 2 839 38,3
Total baccalauréat professionnel 44 676 58 635 43,2
Production 5 273 41 288 11,3
Services 39 403 17 347 69,4
Total tous baccalauréats 277 791 241 104 53,5
Source : MEN-MESR, DEPP

De meilleurs taux de réussite pour les filles


Taux de réussite au brevet en 2008 (%)
Filles Garçons
86 85
80 82 79
78
69 69

Série collège Série technologique Série professionnelle Total

Lecture : en 2008, 86 % des filles qui se sont présentées au brevet dans la série « collège » l'ont obtenu, contre 80 % des garçons.
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MEN-MESR, DEPP

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [9]


les résultats
Taux de réussite CAP et BEP en 2008 (%)
83 Filles Garçons

79 79

74

CAP BEP
Lecture : en 2008, 83 % des filles qui se sont présentées au CAP l'ont obtenu, contre 79 % des garçons.
Taux de réussite au baccalauréat en 2008 (%)
91
89 Filles Garçons
88 87
87 87 87
85 85 85
84 84
82 83
82 82

78 78 79 78 78
77 78 78
76

73
gi at

éa e
so ue

Ba triel no.

les

s
mé stio o.

n
e

Ba atoi no.
né at

nn at

ce
tio
air

qu

ur bl
ge chn
lo ré
et miq
gé uré

sio ré
cia
us ech

or ch
l

les

dic n

la m
e

rvi

ts
re
ifi

uc
ér

cia
Ba l

el
no lau
ra

qu

es au

ca se
Ba de la t te
lab te
nt

so

se
itt

no

od
a

ind et t
cie

ch a
al

of al

ac En
cl

de c. et

o-
co

pr

ro
e
te acc
cc

pr cc
c.

c.
cs

cp

ro
cs

cs
cs
Ba

Ba

cp
B
Ba

Ba
Ba

Ba

Ba
c.

sb
cs

de

Lecture : en 2008, 89 % des filles qui se sont présentées au baccalauréat général l'ont obtenu, contre 87 % des garçons.
Proportion de mentions « bien » et « très bien » au baccalauréat en 2008 (%)
31

25
Filles Garçons
22
21

15 16 15 14
13 13
11 12 11 11
8 7 8 9 8 9 8 8
5
3 3 4
éa e
qu s

nn cs

s
n
cL

L
ra s

TG
TI
S

cS

ce
ST
gi Bac

tio

ur bl
né Bac

cE

SM
cS

sio Ba
Ba

cS

la m
ts
rvi
es

s
ux

Ba

uc
c

el
Ba

ca se
Ba
Ba

se
c

od
Ba

Ba

ac En
pr

ro
cp
lo

ro

es
no

cp

Ba
of
ch

Ba
pr

sb
te

de

Lecture : en 2008, 31 % des filles admises au baccalauréat scientifique (S)


l'ont obtenu avec une mention « bien » ou « très bien », contre 25 % des garçons.
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MEN-MESR, DEPP
[ 10 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur
les résultats
95 % des filles et 93 % des garçons accèdent au niveau V*
Taux d’accès au niveau V par type de formation en 2008-2009 (%)
France métropolitaine + DOM
Ministère de l’Éducation nationale Ensemble des voies de formation
Type de formation
Filles Garçons Ensemble Filles Garçons Ensemble
Générale et technologique 64,0 51,1 57,4 64,8 52,1 58,3
Professionnelle 22,1 24,8 23,5 30,5 (1) 41,2 (1) 36,0 (1)
Ensemble 86,1 75,9 80,9 95,3 (1) 93,3 (1) 94,3 (1)
(1) Chiffre basé sur une estimation provisoire concernant la formation par apprentissage.
* Niveau V de formation : il est atteint par l'inscription constatée en classe de seconde générale et technologique ou en année terminale
de formation au CAP, BEP ou diplôme professionnel équivalent.
Source : MEN-MESR, DEPP

77 % des filles et 67 % des garçons accèdent au niveau IV *


Taux d’accès au niveau IV selon le type de diplôme préparé en 2008-2009 (%)
France métropolitaine + DOM
Ministère de l’Éducation nationale Ensemble des voies de formation
Type de diplôme préparé
Filles Garçons Ensemble Filles Garçons Ensemble
Général 42,3 30,4 36,2 42,5 30,5 36,4
Technologique 18,6 16,5 17,5 19,2 17,4 18,3
Professionnel 9,8 11,7 10,8 15,0 (1) 18,8 (1) 17,0 (1)
Ensemble 70,6 58,6 64,5 76,8 (1) 66,8 (1) 71,7 (1)
(1) Chiffre basé sur une estimation provisoire concernant la formation en apprentissage.
* Niveau IV de formation : il est atteint par l'inscription constatée en classe de terminale générale, technologique ou professionnelle, ou en
année finale de formation au niveau baccalauréat (brevet professionnel par ex.).
Source : MEN-MESR, DEPP

69 % des filles et 58 % des garçons ont leur baccalauréat


Proportion d’une génération titulaire du baccalauréat en 2008 (%)
France métropolitaine + DOM
Filles Garçons Ensemble
Baccalauréat général 40,5 28,4 34,3
Baccalauréat technologique 17,8 15,5 16,6
Baccalauréat professionnel 11,1 14,1 12,6
Ensemble 69,5 57,9 63,6
Lecture : dans une génération fictive qui a, à chaque âge, les taux de candidature et de réussite
de la session 2008, 69,5 % des filles obtiennent le baccalauréat, que ce soit dès la première
candidature ou après.
Source : MEN-MESR, DEPP
filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 11 ]
les résultats
Parcours scolaires 10 ans après l'entrée en sixième en 1995

80

Filles Garçons 72
69
60

24
15

5 7

Sortis sans Ont au plus atteint Ont atteint Ont obtenu


qualification le niveau V le niveau IV le baccalauréat

Lecture : sur 100 filles entrées en sixième en 1995, 5 sont sorties sans qualification du système éducatif dix ans plus tard, 15 ont au plus
atteint le niveau V et 80 le niveau IV. Au total, 72 ont obtenu leur baccalauréat dix ans après leur entrée en sixième.
Champ : France métropolitaine, public et privé hors SEGPA
Source : MEN-MESR, DEPP, Panel de la DEPP – Élèves entrés en sixième en 1995

Des garçons plus souvent en difficulté en lecture


Sur l’ensemble des jeunes ayant participé à la journée d'appel de préparation à la défense (JAPD) en 2008,
15 % des garçons sont en difficulté de lecture contre 9 % des filles.
Proportion de jeunes en difficulté de lecture selon le niveau de scolarité en 2008

31 Filles Garçons

24
21
18
15

8 9
6
4
3

Collège CAP-BEP Bac pro-BT Secondaire général Ensemble


Lecture : sur 100 filles ayant participé à la JAPD en 2008, 9 sont en difficulté de lecture. Parmi celles qui n'ont pas dépassé le niveau du
collège, 21 sont en difficulté de lecture.
Champ : France métropolitaine
Source : ministère de la Défense, direction du service national (DSN), MEN-MESR, DEPP

[ 12 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


les résultats
À la sortie du système éducatif, les femmes et les hommes ne sont pas titulaires
des mêmes diplômes, les femmes étant plus diplômées…
Diplômes de sortie Femmes Hommes

13 %
27 % 20 % 23 %

15 %

20 % 14 %

20 %
25 %
23 %

DEUG au doctorat CAP-BEP


BTS, DUT diplôme paramédical et social Brevet, aucun diplôme
Baccalauréat ou équivalent
Lecture : 13 % des filles sortant du système éducatif sont titulaires du brevet ou n'ont aucun diplôme, contre 20 % des garçons.
Champ : France métropolitaine
Source : Enquêtes Emploi INSEE 2003 à 2005 (moyennes des quatre trimestres), traitement MEN-MESR, DEPP

… 86 % des femmes et 81 % des hommes âgés de 20 à 24 ans ont un diplôme


du second cycle de l’enseignement secondaire en 2008
Pour cet indicateur européen, la cible définie au sommet de Lisbonne est d’atteindre 85 % en 2010.
Diplômes des jeunes âgés de 20-24 ans (%)
71 Diplômés de l'enseignement supérieur, d’un baccalauréat, ou d’un équivalent

Diplômés d’un CAP ou d’un BEP 61

Diplômés au plus du brevet


ou sans aucun diplôme

20 19
15 14

Femmes Hommes
Lecture : 71 % des femmes âgées de 20-24 ans sont titulaires du baccalauréat ou d'un diplôme de l'enseignement supérieur, contre 61 %
des hommes du même âge.
Champ : France métropolitaine
Source : Enquêtes Emploi INSEE, traitement MEN-MESR, DEPP

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 13 ]


les résultats
81 % des européennes et 76 % des européens âgés de 20 à 24 ans ont un diplôme
du second cycle de l’enseignement secondaire
Pour cet indicateur européen, la cible définie au sommet de Lisbonne est d'atteindre 85 % en 2010
Part des jeunes âgés de 20 à 24 ans titulaires d'un diplôme du second cycle du secondaire dans
l'Union européennne en 2008 (%)
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100

Slovénie 87 94

Slovaquie 91 94

Pologne 89 93

Lituanie 86 92

République tchèque 91 92

Irlande 84 91

Suède 86 90

Chypre 80 90

Estonie 76 88

Finlande 85 88

Grèce 78 87

Lettonie 74 86

France 81 86

Hongrie 82 86

Autriche 84 85

Belgique 81 84

Bulgarie 84 83

UE-27 76 81

Pays-Bas 72 81

Royaume-Uni 76 80

Italie 74 80

Roumanie 78 79

Danemark 64 79

Luxembourg 68 77

Allemagne 72 76

Espagne 53 68
Femmes
Portugal 47 62
Hommes
Malte 49 57

0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100

Lecture : en France, 86 % des femmes âgées de 20-24 ans sont titulaires d'un diplôme de second cycle de l'enseignement secondaire, contre
81 % des hommes du même âge.
Source : calculs Eurostat à partir des enquêtes européennes sur les forces de travail

[ 14 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


le premier degré
Les filles redoublent moins souvent que les garçons quel que soit le milieu
social d’origine
Proportion d'élèves ayant redoublé à l'école élémentaire selon la catégorie socioprofessionnelle de la
personne de référence (%)
47
Filles Garçons

36

26
21 21
19 18
17
16 15
12 13
10

4 5 4 5 7

Inactif Ouvrier Employé Intermédiaire Enseignant Cadre Artisan, Agriculteur Ensemble


commerçant
Lecture : 21 % des filles appartenant à une famille de catégorie socioprofessionnelle « ouvrier » ont redoublé à l'école élémentaire.
Cette proportion atteint 26 % pour les garçons.
Champ : France métropolitaine, public + privé
Source : MEN-MESR, DEPP, panel d'élèves de la DEPP entrés en sixième en 2007, enquête auprès des familles

Les filles meilleures en français et à égalité avec les garçons en mathématiques


Proportion d'élèves qui maîtisent les compétences de base en français et en mathématiques (%)...

... en fin d'école (CM2) ... en fin de collège (troisième)


91 91 91 89 90
85 86
Filles
76
Garçons

Français Mathématiques Français Mathématiques

Lecture : en CM2, 91 % des filles et 85 % des garçons maîtrisent les compétences de base en français.
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MEN-MESR, DEPP, évaluation des compétences de base en fin d'école et fin de collège (mars 2008)

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 15 ]


le second degré
Plus de garçons en option découverte professionnelle…
Découverte professionnelle en troisième, rentrée 2008

Nombre % des effectifs


% Filles
d’élèves de troisième
Découverte professionnelle 3 heures 84 376 11,5 48,9
Découverte professionnelle 6 heures 32 064 4,4 36,5
Ensemble 116 440 15,8 45,5
Lecture : 15,8 % des élèves de troisième suivent un enseignement optionnel de découverte professionnelle. Parmi eux, 45,5 % sont des filles.
Champ : France métropolitaine + DOM, public et privé, MEN
Source : MEN-MESR, DEPP

… mais plus de filles en sections européennes et internationales…


Les sections européennes et internationales, rentrée 2008

Part des filles (%)


au total en section
Sixième-cinquième 48,8 52,6
Quatrième-troisième 49,7 57,7
Seconde générale et technologique 54,0 61,2
Première et terminale générale 56,2 61,6
Première et terminale technologique 51,1 50,4
Enseignement professionnel 46,1 54,8
Ensemble 50,2 58,8
Lecture : les filles représentent 58,8 % des effectifs inscrits dans une section européenne ou internationale,
alors qu'elles ne représentent que 50,2 % des élèves du second degré.
Champ : France métropolitaine + DOM, enseignement public et privé, MEN
Source : MEN-MESR, DEPP

… quelle que soit la langue de la section

Russe et
Anglais Allemand Espagnol Italien Portugais Langues Autres Ensemble
Orientales
Sections européennes 150 322 37 190 31 866 10 416 436 1 894 59 232 183
Sections internationales 7 183 1 681 2 378 1 084 503 393 534 13 756
Part des filles (%) 58,5 56,5 62,9 60,5 56,7 54,1 55,6 58,8
Lecture : 62,9 % des élèves scolarisés en section linguistique d'espagnol sont des filles.

Champ : France métropolitaine + DOM, enseignement public et privé, MEN


Source : MEN-MESR, DEPP

[ 16 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


le second degré
À notes équivalentes au brevet, les unes et les uns font des vœux semblables
Vœux d’orientation des filles et des garçons en fin de troisième générale (%)

Filles Garçons
Moyenne des notes Seconde Seconde
Redouble- Redouble-
au contrôle continu générale BEP CAP générale BEP CAP
du brevet ment ment
et techno. et techno.
Moins de 9 sur 20 25 61 9 5 23 60 11 6
Entre 9 et 13 78 19 2 1 77 20 2 1
Plus de 13 sur 20 98 1 0 0 99 1 0 0
Ensemble 75 21 3 1 68 26 4 2
Lecture : lorsqu’elles ont obtenu des notes entre 9 et 13 au contrôle continu, 78 % des filles veulent s’orienter en seconde générale et
technologique et 19 % en BEP. Les garçons, dans la même situation, font des vœux semblables : respectivement 77 % et 20 %.
Champ : France métropolitaine
Source : MEN-MESR, DEPP, Panel de la DEPP – Élèves entrés en sixème en 1995

À la fin du collège, les filles s'orientent davantage vers l'enseignement général


et technologique
Formation suivie après la classe de troisième en 2008 (%)
Filles Garçons
2 2

5 6 5 6
9
19

2 19

66 59

Seconde générale et technologique CAP production


BEP – Bac pro* production CAP services
BEP – Bac pro* services Redoublement

* À la rentrée 2008, débute la rénovation de la voie professionnelle : développement des baccalauréats professionnels en 3 ans après la
classe de troisième, fermeture progressive des BEP.
Lecture : après la classe de troisième, 66 % des filles poursuivent en seconde générale et technologique, contre 59 % des garçons.
Champ : France métropolitaine + DOM – Enseignement public et privé, MEN
Source : MEN-MESR, DEPP

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 17 ]


le second degré
Les filles font plus des choix d'options générales et les garçons d'options
technologiques…
Choix d'options des filles et des garçons en seconde générale et technologique à la rentrée 2008 (%)

Profils / combinaisons d’options Choix des filles Choix des garçons

Profils généralistes 68,6 47,0

Sciences économiques et sociales et deuxième langue vivante 41,3 34,0

Sciences économiques et sociales et deuxième langue vivante + latin/grec* 2,1 1,3

Sciences économiques et sociales et deuxième et troisième langues vivantes 1,8 0,9

Sciences économiques et sociales et deuxième langue vivante + arts** 3,0 1,3

Deuxième et troisième langues vivantes 8,3 3,4

Deuxième langue vivante + arts 7,5 3,1

Deuxième langue vivante + latin/grec 4,5 2,9

Profils technologiques 31,4 53,0

Informatique de gestion et de communication + options générales 6,2 6,4

Mesures physiques et informatique + options générales 10,6 17,6

Mesures physiques et informatique + initiation aux sciences de l’ingénieur


ou physique et chimie de laboratoire 0,3 1,9

Initiation aux sciences de l’ingénieur + options générales 3,2 13,8

Informatique et systèmes de production avec ou sans initiation aux sciences


de l’ingénieur 0,5 8,3

Biologie de laboratoire et paramédicale avec ou sans physique et chimie


de laboratoire 1,8 1,0

Physique et chimie de laboratoire + options générales 2,1 2,3

Sciences médico-sociales avec ou sans biologie de laboratoire et paramédicale 5,4 0,5

Autres combinaisons 1,3 1,3

Tous profils d'options 100,0 100,0

Lecture : en 2008, 3,2 % des filles en seconde générale et technologique ont choisi l’option de détermination « initiation aux sciences
de l’ingénieur + options générales », contre 13,8 % des garçons.
* Latin/grec : latin et/ou grec ancien ;
** Arts : musique, arts plastiques, cinéma-audiovisuel, théâtre-expression dramatique, histoire des arts, danse, arts du cirque.

Champ : France métropolitaine + DOM, enseignement public et privé, MEN


Source : MEN-MESR, DEPP

[ 18 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


le second degré
Conséquence de ces choix d'options, la mixité est rarement atteinte :
93 % de filles en option sciences médico-sociales (SMS) et 94 % de garçons
en option informatique et systèmes de production (ISP)
Part des filles dans les différentes combinaisons d'options (%)

SMS avec ou sans BLP 93

LV2 + Arts 74

LV2 + LV3 74

SES + LV2 + Arts 73

SES + LV2 + LV3 71

BLP avec ou sans PCL 68

SES + LV2 + Latin/Grec 66

LV2 + Latin/Grec 64

SES + LV2 59

Toutes combinaisons d'options 54

Autres combinaisons 53

IGC + options générales 53

PCL + options générales 52

MPI + options générales 42

ISI + options générales 21

MPI + ISI ou PCL 16

ISP avec ou sans ISI 6

0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
Lecture : sur 100 élèves de seconde générale et technologique qui suivent le couple d'options « SES + LV2 », 59 sont des filles.

Arts : Musique, arts plastiques, cinéma-audiovisuel, théâtre-expression dramatique, histoire des arts, danse, arts du cirque
BLP : Biologie de laboratoire et paramédicale
IGC: Informatique de gestion et de communication
ISI : Initiation aux sciences de l'ingénieur
ISP : Informatique et systèmes de production
Latin/Grec : Latin et/ou grec ancien
LV2, LV3 : deuxième langue vivante, troisième langue vivante
MPI : Mesures physiques et informatique
PCL : Physique et chimie de laboratoire
SES : Sciences économiques et sociales
SMS : Sciences médico-sociales

Champ : France métropolitaine + DOM – Enseignement public et privé, MEN


Source : MEN-MESR, DEPP

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 19 ]


le second degré
En première, des choix de séries différents : les filles vont davantage en ES et L
et les garçons en S et STI…
Répartition des filles et des garçons selon la série de première générale et technologique à la rentrée 2008 (%)
4
7
15
16
Autres premières techno, BT **
14
Sciences et technologies de la santé
et du social *
24 18 Sciences et technologies de laboratoire

5 Sciences et technologies de la gestion


16 Sciences et technologies industrielles

Économique et sociale
43
30 Littéraire

Scientifique

Filles Garçons
* Sciences et technologies de la santé et du social (remplace la première SMS depuis la rentrée 2007).
** Hôtellerie, technologie de la musique et de la danse, première d'adaptation, brevet de technicien.
Champ : France métropolitaine + DOM – Enseignement public et privé, MEN
Source : MEN-MESR, DEPP

… donc peu de parité dans les séries


Part des filles selon la série de première générale et technologique à la rentrée 2008 (%)

93

79

65
61 61
57 56 54
45 48

11

S L ES STI STG STL ST2S * Autres Première Brevet de Total


séries d'adapt. technicien première
techno.

* Sciences et technologies de la santé et du social (remplace la première SMS depuis la rentrée 2007).
Lecture : sur 100 élèves de première scientifique (S), 45 sont des filles.
Champ : France métropolitaine + DOM – Enseignement public et privé, MEN
Source : MEN-MESR, DEPP

[ 20 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


le second degré
Quand ils se jugent très bons en français, 1 garçon sur 10 va en L,
quand elles se jugent très bonnes en français, 3 filles sur 10 vont en L
Répartition dans les séries du baccalauréat des élèves se jugeant, en fin de collège, de très bon niveau…
… en français

62

Filles Garçons

38

30

23
21

10
6 4
1 2

S L ES STI STT
Lecture : 30 % des filles qui se jugent très bonnes en français en fin de collège se sont orientées vers un baccalauréat littéraire (L).
À jugement identique, 10 % des garçons ont intégré la série L.
Champ : France métropolitaine
Source : MEN-MESR DEPP, panel de la DEPP – Élèves entrés en sixième en 1995

Quand ils se jugent très bons en mathématiques, 8 garçons sur 10 vont en S,


quand elles se jugent très bonnes en mathématiques, 6 filles sur 10 vont en S
… en mathématiques

78
Filles Garçons
64

20

9 8
6 6
4
1 1
S L ES STI STT
Lecture : 64 % des filles qui se jugent très bonnes en mathématiques en fin de collège se sont orientées vers un baccalauréat scientifique (S).
À jugement identique, 78 % des garçons ont intégré la série S.
Champ : France métropolitaine
Source : MEN-MESR DEPP, panel de la DEPP – Élèves entrés en sixième en 1995

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 21 ]


le second degré
En 2008, les filles et les garçons de terminale ne font pas les mêmes choix
d'enseignement de spécialité, surtout en terminale S
Filles Garçons
Choix d'options en terminale S
3%

18 % 15 % 27 %
SVT
44 %
Physique-chimie
Mathématiques 24 %
35 % Sc. ingénieur
34 %

Choix d'options en terminale L

11 % 10 %

Langues vivantes
Langues anciennes 25 %
23 %
64 % Arts
63 %
Mathématiques
2% 2%

Choix d'options en terminale ES

31 % 36 % 28 %
Langues vivantes 32 %
Sc. éco et sociales
Mathématiques

33 % 40 %

Lecture : 44 % des filles inscrites en terminale S choisissent sciences de la vie et de la terre (SVT) comme enseignement de spécialité,
contre 27 % des garçons.
Champ : France métropolitaine + DOM – Enseignement public et privé, ministère de l'Éducation nationale
Source : MEN-MESR, DEPP

[ 22 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


le second degré
La parité est presque atteinte en terminale S, spécialité « physique chimie »
Part des filles en terminale selon l'enseignement de spécialité à la rentrée 2008 (%)

79 77 77 80
68
58 58 61
47
40

ur14

es

ts

es

es
s

ci es
rre

ie

es

ne

te
Ar
him

nie

nt

iqu

iqu
iqu

so iqu
te

an
n

/M ales
L/
a

cie

at
et

viv
t
ec

et om
viv
ma
ma

ém
l’in

an
vie

iqu

es

on

es

th
es
de

gu
s

ys

at

éc
at

gu

a
ce

gu
n

M
Ph

an

es
La
ien

ce

L/
S/
S/

La

ES
L/

/L

nc
ien
Sc

L/

ES

cie
S/

Sc

/S
S/

ES
Lecture : sur 100 élèves de terminale S qui ont choisi l'enseignement de spécialité sciences de la vie et de la terre, 58 sont des filles.
Champ : France métropolitaine et DOM, enseignement public et privé, ministère de l'Éducation nationale
Source : MEN-MESR, DEPP

39 % des élèves de terminales scientifiques (S, STI et STL) sont des filles
L'objectif de la LOLF est d'atteindre 45 % en 2010
Part des filles en terminales scientifiques en 2008 (%)

Sciences et technologies de laboratoire (STL)

55,6

Scientifique (S) 46,4

39,4
Terminales S + STI + STL

Sciences et technologies industrielles (STI)


9,3

1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008

Lecture : sur 100 élèves de terminales scientifiques (S, STI, STL) scolarisés dans un lycée public du MEN, 39 sont des filles.
Champ : France métropolitaine et DOM, enseignement public, ministère de l'Éducation nationale
Source : MEN-MESR, DEPP

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 23 ]


le second degré
Des lieux et des types de scolarisation différents dans l'enseignement
professionnel : les filles vont peu en apprentissage mais leur part augmente
avec le niveau de la formation
Poids de l'apprentissage dans le second cycle professionnel en 2008

40 Filles Garçons

29

22
19

Niveau V Niveau IV
Lecture : 19 % des filles qui suivent un second cycle professionnel de niveau V le font dans le cadre de l'apprentissage contre 40 % des
garçons.
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MEN-MESR, DEPP

Proportion de filles en apprentissage selon leur niveau de formation en 2008

46

41

36
33
31

25

Niveau V Niveau IV Niveau III Niveau II Niveau I Total

Lecture : 25 % des apprentis de niveau V sont des filles. Elles représentent 46 % des apprentis de niveau II.
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MEN-MESR, DEPP

[ 24 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


le second degré
Des choix différents de spécialités
… en apprentissage, les filles choisissent les spécialités de commerce vente
et coiffure-esthétique, et les garçons les spécialités de l'agroalimentaire et du
bâtiment…
Principaux groupes de spécialités des apprentis de première année*
Rentrée 2008
Groupes de spécialités des filles % Groupes de spécialités des garçons %
Commerce, vente 27 Agroalimentaire, alimentation, cuisine 17
Coiffure, esthétique, autres services aux personnes 27 Bâtiment : finitions 11
Accueil, hôtellerie, tourisme 12 Bâtiment : construction et couverture 10
Agroalimentaire, alimentation, cuisine 9 Moteurs et mécanique auto 9
Santé 7 Électricité, électronique 8
Productions animales, élevage spécialisé 3 Travail du bois et de l’ameublement 6
Travail social 2 Structures métalliques 6
Bâtiment : finitions 2 Aménagement paysager 5
Secrétariat, bureautique 2 Commerce, vente 4
Spécialités plurivalentes sanitaires et sociales 1 Accueil, hôtellerie, tourisme 4
Animation culturelle, sportive et de loisirs 1 Énergie, génie climatique 4
Autres 7 Autres 15
Ensemble filles 100 Ensemble garçons 100
* Niveaux IV et V de formation : première année de cursus en 2 et 3 ans.
Champ : France métropolitaine et DOM, ensemble des centres de formation d'apprentis
Source : MEN-MESR, DEPP

… au lycée professionnel, spécialités sanitaires et sociales,


commerce vente et bureautique en tête pour les filles,
électricité-électronique en tête pour les garçons
Principales spécialités de l'enseignement professionnel suivies par les élèves à l’issue d’une classe
de troisième
Rentrée 2008
Groupes de spécialités des filles % Groupes de spécialités des garçons %
Spécialités plurivalentes sanitaires et sociales 26 Électricité, électronique 19
Commerce, vente 17 Commerce, vente 10
Secrétariat, bureautique 15 Moteurs et mécanique auto 8
Comptabilité, gestion 6 Travail du bois et de l’ameublement 6
Accueil, hôtellerie, tourisme 6 Structures métalliques 5
Coiffure, esthétique et autres services à la personne 6 Comptabilité, gestion 5
Habillement 5 Spécialités pluritechnologiques en mécanique-électricité 5
Nettoyage, assainissement, protection de l’environnement 3 Accueil, hôtellerie, tourisme 5
Productions animales, élevage spécialisé 3 Mécanique générale et de précision, usinage 4
Agroalimentaire, alimentation, cuisine 3 Bâtiment : finitions 3
Productions végétales, cultures spécialisées 1 Énergie, génie climatique 3
Autres spécialités 9 Autres spécialités 27
Ensemble filles 100 Ensemble garçons 100
Champ : France métropolitaine et DOM – Enseignement scolaire sous tutelle des ministères de l'Éducation nationale et de l'Agriculture
Source : MEN-MESR, DEPP

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 25 ]


le second degré
La mixité est rarement atteinte dans l'enseignement professionnel…
… tant dans le domaine de la production…
Part des filles dans les spécialités de la production en 2008
242 - Habillement 93
240 - Spécialités pluritechnologiques matériaux souples 93
224 - Matériaux de construction, verre 56
223 - Métallurgie 49
243 - Cuirs et peaux 48
212 - Productions animales, élevage spécialisé 47
220 - Spécialités pluritechnologiques des transformations 37
222 - Transformations chimiques et apparentées 31
211 - Productions végétales, cultures spécialisées 31
221 - Agroalimentaire, alimentation, cuisine 25
210 - Spécialités plurivalentes de l'agronomie et de l'agriculture 24
230 - Spécialités pluritechno. génie civil, construction, bois 21
Ensemble des spécialités de la production 13
214 - Aménagement paysager 11
225 - Plasturgie, matériaux composites 11
213 - Forêts, espaces naturels, faune, pêche 8
233 - Bâtiment : finitions 8
200 - Technologies industrielles fondamentales 7
201 - Techno de commandes des transfo. Industrielles 6
234 - Travail du bois et de l'ameublement 5
251 - Mécanique générale et de précision, usinage 4
231 - Mines et carrières, génie civil, topographie 4
253 - Mécanique aéronautique et spatiale 4
250 - Spécialités pluritechnologiques mécanique, électricité 2

… que dans le domaine des services…


Part des filles dans les spécialités des services en 2008
332 - Travail social 96
330 - Spécialités plurivalentes sanitaires et sociales 94
336 - Coiffure, esthétique, autres services aux personnes 93
324 - Secrétariat, bureautique 93
331 - Santé 80
343 - Nettoyage, assainissement, protec. environnement 75
313 - Finances, banques, assurances 74
Ensemble des spécialités des services 71
310 - Spécialités plurivalentes des échanges et gestion 70
312 - Commerce, vente 62
323 - Techniques de l'image et du son 62
334 - Accueil, hôtellerie, tourisme 58
314 - Comptabilité, gestion 57
321 - Journalisme et communication 48
335 - Animation culturelle, sportive et de loisirs 44
322 - Techniques de l'imprimerie et de l'édition 38
344 - Sécurité des biens et des personnes, police, surveillance 29
311 - Transport, manutention, magasinage 20

Lecture : 13 % des élèves ou apprentis qui préparent un diplôme dans les spécialités de la production sont des filles. Elles sont 71 % dans
la préparation aux diplômes qui relèvent des spécialités des services.
Champ : France métropolitaine et DOM – Enseignement professionnel des établissements du MEN, du MAAP et des centres de formation d'apprentis
Source : MEN-MESR, DEPP
[ 26 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur
après le baccalauréat
À série de baccalauréat équivalente, les filles et les garçons ne font pas
les mêmes choix de poursuites d’études dans l'enseignement supérieur…
Taux de poursuites des bacheliers dans l'enseignement supérieur selon la série du baccalauréat (%)
CPGE STS IUT DEUG PCEM/PCEP Autres écoles Non poursuite

4 4 7 7
10 10 13 10 15
10 16 15 11 13 6
9 7 4
7 37 14 8
21 20 23 5
15 56
29 41
23
50 10 12
67 56 36
21
73 33
20 13
9 11
16 62
6 7
18 9 53 50 28
12 5
29 32 29 21
9 11 8 24
18
7 7 8 6 11
5
s

ns

les

ns

les

ns

ns

fil es

rç es

les

ns

fil tal

rço tal
ille

ille
ço

rço

rço

ço

no utr

ga utr

rço

ite To

ga To
fil

fil

fil
les

Ba ons

les

ns
Lf

Tf
ar

ar

no A
ga

ga

ga
ES

ro
Lg

Tg
ST

cp
ES

ro
ST

cp
ch

su

ite
Ba
te

ur
ch

su
po
te

ur
po
Lecture : 18 % des filles titulaires d'un baccalauréat S poursuivent dans l'enseignement supérieur via une classe préparatoire aux grandes
écoles (CPGE). C'est le cas de 29 % des garçons titulaires du même baccalauréat.
Champ : France métropolitaine
Source : MESR-DGESIP-DGRI, SIES – Panel d'élèves entrés en sixième en 1995
…et de nombreuses formations de l'enseignement supérieur sont peu mixtes
Pourcentage de filles dans l'enseignement supérieur
Écoles paramédicales hors université 83
Écoles préparant aux fonctions sociales 80
Instituts universitaires de formation des maîtres 72
Écoles vétérinaires 71
Écoles de journalisme et écoles littéraires 67
Établissements universitaires privés 63
Écoles supérieures artistiques et culturelles 60
Universités (hors IUT, IUFM et écoles d'ingénieurs) 59
Ensemble du supérieur 56
Écoles juridiques et administratives 55 2008-2009
Écoles d'architecture 53
Formations comptables non universitaires 52 1990-1991
Grands établissements (1) 51
Sections de techniciens supérieurs et assimilés 50
Écoles de commerce, gestion et comptabilité 48
Classes préparatoires aux grandes écoles 43
Écoles normales supérieures 42
Instituts universitaires de technologie 39
Instituts nationaux polytechniques 34
Formations d'ingénieurs (2) 26
Universités de technologie 24
(1) Principalement : IEP Paris, École nationale des Chartes, EPHE, EHESS, INALCO, Institut de physique du globe, Paris XI, INP Grenoble, …
(2) Ensemble des écoles et formations d'ingénieurs (universitaires ou non), y compris les NFI.
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MESR-DGESIP-DGRI, SIES
filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 27 ]
après le baccalauréat
Peu de filles en classes préparatoires scientifiques
et peu de garçons en classes préparatoires littéraires
Effectifs des classes supérieures par filière en 2008
France métropolitaine + DOM, public + privé
Filles Garçons % filles Total
Classes préparatoires aux grandes écoles 34 179 45 824 42,7 80 003
Préparations scientifiques 15 020 34 259 30,3 49 279
Préparations économiques 10 530 8 672 55,3 19 202
Préparations littéraires 8 629 2 893 75,5 11 522
Sections de techniciens supérieurs 118 951 115 213 50,8 234 164
Total général 153 130 161 037 48,7 314 167
Source : MESR-DGESIP-DGRI, SIES

La part des femmes varie fortement selon la discipline : elles sont souvent
majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat
Part des femmes à l'université selon le cursus et la discipline en 2008 (%)
Cursus licence Cursus master Cursus doctorat
75 77 75
72 74

65 67 66 67 69 68 67 66 6767
60 61 62
57 59 58
5253 53 53
48 49
44 45 44

3332 34
29 28 28
26

ns ns
s
s

ga ces

es

Sc – s P les s

e nd nes s

s d ion s

la ure

gie

cie
AE on

S
S

ce
ue

cia ne

o ai re

ce cat ale

AP
AE

gu
ge

vie
rs sti

ma
t
S)

lo
de nat

ien
lan en
tiq

so ai

ce hum ilet

ien pli nt

ST
an

to
et um
(ho ge

ar
Sc t ap ame
oli

c
du sc

on
ien c. lur

et la
L

ris

Ph
sh
.–
.p

od
e

Plu
sc

co

es

ce


ttr

ien

sf

ine
it

Le
Sc

Sc
o

ec
es
Dr

éd
gu

M
lan

ns : non significatif pour le cursus doctorat.


Lecture : en 2008, les femmes représentent 65 % des étudiants inscrits en cursus licence « droit – sciences politiques », contre 48 % dans
le cursus doctorat de la même dicipline.
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MESR-DGESIP-DGRI, SIES

[ 28 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


après le baccalauréat
Seulement 42 % de femmes parmi les docteurs et 26 % parmi les ingénieurs
Part des femmes parmi les diplômés en 2007 (%)

64 62
58 57
53 54 54
49 48 48
42 44 42

26

sti ce
(D rem logi ire

ce

EA


plô d e un péri cien

et e co eur

t
us le

é)
D

rch SS

ra
ell

ris

nc
LM

ge er
De yc

nt
en

Do n
eu ie e
p o a
me e te ive eur

tD

to
t)

i
n

aît

o
de chn rsit

én
re

de mm
m su ni

(sa
g, r c

D
Lic

c
n

ee
ce
plô tech

sio


M

ng
t
le

ur
en

i
i
es


nd

cte
ne

d’é e d
Lic
de

of

he

ri

d
ion

do
me ôm
pr

le
te
et

ec
ss

co

de
ce

as
ev

ipl
rr
fe
en

M
Br

D
te

me
Di

ro
Lic

as
rp

plô
M
Di

te

plô

Di
as

Di
M

Lecture : en 2007, 53 % des diplômés d'un BTS sont des femmes. Elles représentent 26 % des titulaires d'un diplôme d'ingénieur.
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MESR-DGESIP-DGRI, SIES

56 % des docteurs en lettres sont des femmes mais seulement 36 % parmi


les docteurs en sciences
Part des femmes parmi les diplômés universitaires* en 2007 (%)
Licence LMD Master professionnel et DESS Doctorat
Licence professionnelle Master recherche et DEA
77
75
71
69
66 65 65 66
60 62 60
55 57 56
54
48 50
47
43
36 36 37 37
34 36 34 35
31
26

Droit, Économie gestion Administration Lettres – langues, Sciences STAPS


sc. politiques économique sc. humaines
et sociale

* Principaux diplômes universitaires (hors diplômes de premier cycle, licence, maîtrise).


Lecture : en 2007, 77 % des licenciés LMD en « lettres-langues-sciences humaines » sont des femmes. Elles représentent 56 % des diplômés
d'un doctorat de la même discipline.
Champ : France métropolitaire + DOM
Source : MESR-DGESIP-DGRI, SIES

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 29 ]


la situation professionnelle
À diplôme équivalent et à la sortie du lycée ou de l'apprentissage, les filles s'insèrent
moins bien en emploi que les garçons, surtout dans le domaine de la production
Taux d'emploi 7 mois après la sortie du lycée (%)

Filles Production
79
76 75
Filles Services
69 75
67
64 70 63
Garçons Production 62
56 56 62
Garçons Services 59
49 57 58 56
46

43 44
35 36
37
34

26 28
19

Non diplômé Brevet, CFG BEP ou CAP Bac techno Bac pro BTS Ensemble

Lecture : 7 mois après leur sortie du lycée, 34 % des lycéennes titulaires d'un CAP ou d'un BEP de la production occupent un emploi, contre
56 % des garçons (dates d'observation 2007-2008).
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MEN-MESR, DEPP enquêtes IVA

Taux d'emploi en 2008, 7 mois après la sortie d'apprentissage (%)


Filles Production 92 90
87 89
86
Filles Services 82
77 86 78
73 75
Garçons Production 79 80
76
73 72
Garçons Services 69
60
55 56
44 45 44
41

33 35
29
22

Non-diplômé Brevet, CFG BEP ou CAP Brevet pro Bac pro BTS Ensemble

Lecture : 7 mois après leur sortie d'apprentissage, 55 % des apprenties titulaires d'un CAP ou d'un BEP de la production occupent un emploi,
contre 77 % des garçons.
Champ : France métropolitaine + DOM
Source : MEN-MESR, DEPP enquêtes IPA

[ 30 ] filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur


sigles et abréviations
Bac pro Baccalauréat professionnel.
Bac techno Baccalauréat technologique.
BEP Brevet d’études professionnelles.
BMA Brevet des métiers d’art.
BT Brevet de technicien.
BTS Brevet de technicien supérieur.
CAP Certificat d’aptitude professionnelle.
CFA Centre de formation d’apprentis.
CFG Certificat de formation générale.
CM2 Cours moyen deuxième année.
CPA Classe préparatoire à l’apprentissage.
CPGE Classe préparatoire aux grandes écoles.
DEA Diplôme d’études approfondies.
DEPP Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance.
DESS Diplôme d’études supérieures spécialisées.
DEUG Diplôme d’études universitaires générales.
DEUST Diplôme d’études universitaires en sciences et techniques.
DGESIP Direction générale pour l’enseignement supérieur et l'insertion professionnelle.
DGESCO Direction générale de l’enseignement scolaire.
DGRI Direction générale pour la recherche et l'innovation.
ES Économique et social.
IPA Insertion professionnelle des apprentis.
IUFM Institut universitaire de formation des maîtres.
IUT Institut universitaire de technologie.
IVA Insertion dans la vie active.
L Littéraire.
LMD Licence - master - doctorat.
LOLF Loi organique relative aux Lois de finances (1er août 2001).
MAAP Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la Pêche.
MEN Ministère de l’Éducation nationale.
MESR Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
NFI Nouvelles formations d’ingénieurs.
RERS Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche (publication DEPP).
S Scientifique.
SIES (sous-direction) des systèmes d'information et des études statistiques.
SMS Sciences médico-sociales.
ST2S Sciences et technologies de la santé et du social (ex-SMS).
STG Sciences et technologies de la gestion.
STI Sciences et technologies industrielles.
STL Sciences et technologies de laboratoire.
SVT Sciences de la vie et de la terre.

filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l'école à l'enseignement supérieur [ 31 ]


La convention interministérielle entre les filles et les garçons,
les femmes et les hommes dans le système éducatif

Signée pour la période 2006-2011 par huit ministères, dont les actuels ministères :

– de l’Éducation nationale,
– du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville,
– de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche,
– de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,
– de la Culture et de la Communication,
– de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer,
– de la Justice et des Libertés,
– de la Santé et des Sports,

la convention engage les parties signataires à renforcer l’action ministérielle pour la


promotion de l’égalité entre les sexes dans le système éducatif. Elle désigne comme
objectif prioritaire une approche globale de l’éducation à l’égalité des sexes. Elle
souligne la nécessité d’un apprentissage précoce pour que les stéréotypes s’estompent
et que d’autres modèles de comportement puissent se construire progressivement, et
cela dès la maternelle. Elle cible de façon privilégiée l’orientation et l’éducation à
l’égalité des sexes.

Trois grands axes de travail sont ainsi dégagés :

1. Améliorer l’orientation scolaire et professionnelle des filles et des garçons pour une
meilleure insertion dans l’emploi.

2. Assurer auprès des jeunes une éducation à l’égalité entre les sexes. Cet apprentissage
implique notamment la mise en œuvre d’action de prévention des comportements et
violences sexistes.

3. Intégrer l’égalité entre les sexes dans les pratiques professionnelles et pédagogiques
des actrices et acteurs du système éducatif.
Directeur de la publication
Michel Quéré

Rédactrice en chef
Florence Defresne

Secrétaire de rédaction
Marie Zilberman

Maquettiste
Frédéric Voiret

Contributeurs
Jean-Paul Caille
Florence Defresne
Sylvie Kleinholt
Sylvie Lemaire
Élodie Leprévost
Anne Rebeyrol
Collaborateurs du RERS
titre du document
Filles et garçons sur le chemin de l’égalité
de l’école à l’enseignement supérieur
éditeur

Direction générale de l’enseignement scolaire


Direction générale pour l’enseignement supérieur
et l’insertion professionnelle
Direction de l’évaluation, de la prospective
et de la performance
accès internet
www.education.gouv.fr
www.enseignementsup-recherche.gouv.fr
date de parution

filles et garçons
Mars 2010
conception/réalisation
DEPP/SDSS/DVE
impression
DVE

sur le chemin de l’égalité


de l’école à l’enseignement supérieur

2010
(depp)